Vous êtes sur la page 1sur 4

Thermique

CHAPITRE 1:
Généralités sur le Transfert de chaleur
I. Introduction
Le transfert de chaleur est un phénomène très général et très important. Les lois de
transmission de la chaleur sont déterminantes pour l’étude de nombreux appareils utilisés
dans diverses industries : fours, refroidisseurs, composante électroniques, moteur, fibre
textile,…
II. Définitions

1. Propriété physicochimique
 Pour les fluides (liquide ou gaz) on distingue :
 La masse volumique ρ (kg/m3)
 La viscosité μ (Pa. s)
 La conductivité thermique λ (W/m.°C)
 La capacité calorifique C (J/kg.K)
 La chaleur latente L (j/kg)
 Pour les solides on distingue
 La masse m (kg)
 La conductivité thermique λ (W/m.°C)
 La capacité calorifique C (J/kg.K)
 La chaleur latente L (j/kg)
On note que toutes ces propriétés physico-chimiques sont des constantes déterminées
expérimentalement pour chaque matériau et elles ne dépendent généralement que de la
température
2. La température
A l’échelle macroscopique, a température est une grandeur qui reflète la quantité de chaleur
stockée dans un système. Elle s’exprime en °C (degré Celsius) ou en unité internationale en K
(Kelvin) avec T(K) = T(°C) + 273.15
3. Gradients de température
Le gradient de température est la différence des températures entre deux points d’un système.
4. La chaleur
La chaleur est une forme d’énergie qui se traduit par une élévation de température due aux
vibrations moléculaires dans une substance qui s’échauffe.
Pour un corps de masse "m" qui subit une variation de température "ΔT"
On distingue :
 la chaleur sensible : (J)
 la chaleur latente : (J)
5. L'enthalpie
On appelle "enthalpie" la quantité d'énergie contenue dans l'unité de masse d'un corps porté à
une température T. On a : (J/Kg)
6. Flux thermique et densité de flux
Le flux thermique, noté , est la quantité de chaleur échangée par une surface par unité de

1
Thermique

temps :
dQ

dt
La densité de flux thermique, notée , est la quantité de chaleur échangée par unité de temps
et de surface :
 1  dQ 
   
S S  dt 
7. Unité de la chaleur
 Les physiciens : Joule (J)
 Les économistes : Tonne équivalent pétrole (tep) (1 tep = 11 666 kWh)
 La consommation d’électricité domestique : Kilowattheure (kWh)
 Les nutritionnistes : Kilocalorie (kcal)
 Les Anglo-saxons : British thermal unit ou Btu (1 kWh = 3413 Btu).
Joule(s) calorie(s) kilowattheure(s) tep(s)
-6
1 Joule 1 0,239 0,277 10 0,238 10-10
-6
1 calorie 4,184 1 1,162 10 0,996 10-6
1 kilowattheure 3,6 106 860,42 103 1 85,7 10-6
1 tep 42 109 10,03 109 11666 1
8. Unité de la puissance
- L’unité de la puissance est le watt (W= J/s)
- Pour les machinistes on utilise le cheval-vapeur (CV) ou le horse vapor HP
(1HP = 746 W)
- Pour la mesure de la chaleur humaine (d'énergie métabolique) on utilise le met avec
1met = 58 W/m2

Application
Énoncé 1:
Calculer la quantité de chaleur qu'il faut fournir a 3kg d’eau à 20°C, pour amener sa
température à 100°C. On donne Ceau =4.18 kJ/kg*°C
Correction:
Il s'agit d'un échauffement sans changement de phase donc:

Énoncé 2:
Calculer la quantité de chaleur qu'il faut fournir a 3kg d’eau à 20°C, pour la transformer en
vapeur à 100°C.
On donne: Ceau =4.18 kJ/kg*K et LV (100°C) = 2.25 kJ/kg
Correction:
Il s'agit d'un échauffement suivi d'une évaporation à température constante, donc:

Énoncé 3:
Calculer la quantité de chaleur qu'il faut fournir a 3kg d’eau à 20°C, pour la transformer en
vapeur à 160°C.
On donne: Ceau =4.18 kJ/kg*K , LV (100°C) = 2.25 kJ/kg et Cvap = 1,98 kJ/kg*K

2
Thermique

Correction:
Il s'agit d'un échauffement d’eau suivi d'une évaporation à température constante suivi par un
échauffement de la vapeur, donc:

III. Les modes de transfert de chaleur


Le transfert de la chaleur peut s’effectuer de trois façons différentes :
 par conduction
 par convection
 par rayonnement
1. La conduction
La propagation de chaleur par conduction consiste en un échange de chaleur entre deux
molécules adjacentes dont l’une est à une température plus élevée que l’autre. Ainsi de proche
en proche, la chaleur se transmet sans qu’il y ait déplacement des particules de matière.
La conduction est le seul mécanisme possible d’écoulement de la chaleur dans un solide. Dans
les fluides, la conduction existe lorsque l’écoulement est laminaire ou lorsque le fluide est au
repos.
La théorie de la conduction repose sur la loi de Fourier : le flux de chaleur est proportionnel
au gradient de température :

ϕ : flux de chaleur conductif (W) S : section de passage du flux de chaleur (m2)


λ : conductivité thermique (W/m°C) T : température (°C)
2. La convection
La convection est un mode de transfert thermique lié au mouvement des particules
dans un milieu à travers lequel se propage la chaleur ; elle consiste en une substitution des
molécules chaudes par des molécules froides et vice versa.
Exemple : chauffage sur un réchaud de l’eau contenue dans un récipient.
Le transfert par convection ne peut concerner que les fluides ; on distingue :
 la convection libre ou naturelle, lorsque le mouvement des particules est spontané
et dû uniquement à la différence de densités des parties chaudes et des parties
froides ;
 la convection forcée, lorsque le mouvement est dû à une cause extérieure, qui
favorise le mélange.
Ce mécanisme de transfert est régi par la loi de Newton :

ϕ : Flux de chaleur transmis par convection (W)


h : Coefficient de transfert de chaleur par convection (W/m2 °C)
Tp : Température de surface du solide (°C)
T∞ : Température du fluide loin de la surface du solide (°C)
S : Aire de la surface de contact solide/fluide (m2)
NB : le coefficient h est déterminé à partir de corrélation

3. Le rayonnement
Le transfert thermique par rayonnement a lieu entre deux solides à distance.
Tout corps dont la température est supérieure à 0 K, émet de l’énergie dans toutes les

3
Thermique

directions. Cette énergie est transportée par des radiations ou rayons, qui se propagent en
l’absence de tout support de matière.
Ce mécanisme de transfert est régi par la loi de Stefan :

ϕ : flux de chaleur transmis par rayonnement (W)


σ : constante de Stefan (5,67.10-8 W/ m2 K4)
εp : Facteur d’émission de la surface
Tp : Température de la surface (K)
T∞ : Température du milieu environnant la surface (K)
S : Aire de la surface (m2)
Remarque
Dans la plupart des cas, le transfert de chaleur s’effectue, à la fois, selon les trois modes ;
cependant, un des phénomènes est prépondérant et les autres peuvent être négligés.