Vous êtes sur la page 1sur 17

26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)

Sommaire

1. Phénomènes de surface
2. Propriétés physiques des MDC
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.1. Comportement élastique des matériaux solides
3.2. comportement plastique des matériaux solides
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.4. Rupture des matériaux solides

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 1

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
 Ce pont a été vérifié en Résistance des matériaux pour :
- assurer sa résistance sous son propre poids et celui des véhicules
- assurer sa résistance en cas de forte tempête
 La résistance du matériau est sa capacité à supporter les actions de
forces externes. Elle est définie par la contrainte maximale de rupture
d’un matériau sous un chargement.

 On distingue principalement : - Résistance en compression et la


Résistance en traction (directe ou par flexion).

- Continu;
Les matériaux étudiés devront être : - Homogène.
- Isotrope;

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 2

1
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
Définition d’un milieu continu

Considérons une série d’espaces n de volume Vn et de masse Mn telle


que n  n-1
La suite de Mn/Vn a une limite r, si:
On considère la densité: une propriété caractéristique du milieu

• Le paramètre r est appelé densité du matériau au point P.


• Si r est définie en chaque point du milieu et si elle est une fonction continue
de variables, le milieu est dit continu.
• On peut définir la quantité du mouvement, l’énergie, etc.. de la même façon.
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 3

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
Définition d’un milieu homogène Définition d’un milieu isotrope
On admet que la matière On admet que
est homogène la matière est isotrope

les propriétés mécaniques sont les mêmes en les propriétés mécaniques sont identiques
tout point de solide qui occupe l’espace 0 dans toutes les directions autour d’un point
Exemple E P1 = E P2 = E Pn

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 4

2
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 5

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 6

3
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
 Définitions :
 La Contrainte: lors de l’application d’une force sur un élément, un ensemble de forces intérieures naissent pour
équilibrer la force extérieure. L’intensité de ces forces est appelée contrainte. [σ] = kgf/cm2 ou Bar (actuellement
MPa) 1MPa= 10 Bars
Compression Traction Cisaillement Flexion

 La déformation: est une propriété essentielle pour des matériaux de construction. Selon la caractérisation des
déformations, on les divise en trois sortes:

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 7

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
1. Déformation élastique: 2. Déformation plastique: 3. Déformation visqueuse:
Un essai de mise en charge, après décharge le Si après décharge le corps ne Si après décharge le corps ne
corps reprend les mêmes formes qu’il avait reprend pas les mêmes formes reprend pas instantanément
avant l’essai et qu’il ne reste aucune qu’il avait avant l’essai, il reste les même formes qu’il avait
déformation résiduelle == le corps a un quelques déformations. avant l’essai, mais il se
comportement parfaitement élastique. produit lentement.

ligne droite

Déformation est une Déformation


élasticité linéaire résiduelle
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 8

4
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.1. Comportement élastique des matériaux solides
3.1. a. Définition de l’élasticité
 C’est la propriété physique d’un corps de reprendre sa forme initiale après suppression de la sollicitation.
3.1. b. Origine physique

* d: la distance entre deux atomes d’un solide


* U: L’énergie d’interaction interatomique
* d0: La distance entre deux atomes à une température de 0 Kelvin.

 L’énergie U est donnée par:

 Si on s’éloigne de part et d’autre de la distance d’équilibre d0 vers d1 et d2 alors


il existe une force F qui dérive de l’énergie d’interaction interatomique et qui
tend à faire revenir d à d0.
 F est proportionnelle à l’écart d-d0: Loi de déformation linéaire.
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 9

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
 La liaison se comporte comme un ressort autour de sa position d’équilibre.
 Ce comportement linéaire autour de la position d’équilibre est appelé élasticité.
3.1. c. Loi de Hooke

 On réalise un essai de traction sur une éprouvette de longueur initiale L0 et de


section initiale A0. On mesure les allongements x et y.
 La contrainte (en Mpa) est donnée par:

 La déformation (sans unité) est donnée par:

 La relation contrainte-déformation en élasticité linéaire isotrope est donnée


par la loi de Hooke; Ou E est le module de Young donné en (GPa)

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 10

5
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.1. d. Coefficient de Poisson

 Dimensions avant déformation: x0, y0, z0

  (sans dimension): est le coefficient de poisson et représente une autre


constante caractéristique du matériau, c’est la contraction de la matière
perpendiculairement à la direction de l'effort appliqué

Il y a des déformations élastiques dans les Allongement


directions ou il n’y a pas de forces appliquées

Raccourcissement

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 11

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)

Sommaire

1. Phénomènes de surface
2. Propriétés physiques des MDC
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.1. Comportement élastique des matériaux solides
3.2. comportement plastique des matériaux solides
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.4. Rupture des matériaux solides

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 12

6
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.2. Comportement plastique des matériaux solides
 Tous les matériaux possèdent une limite d’élasticité, qui correspond
à un changement critique à partir duquel le comportement du
matériau n’est plus réversible. Il peut y avoir rupture brutale (cas du
verre), rupture progressive (cas du béton), mais dans la plupart des
cas, il y a plastification du matériau. Ceci signifie que sa forme est
changée de façon irréversible, contrairement au domaine d’élasticité
ou le solide reprend sa forme initiale lorsqu’on relâche les efforts.

 On appelle ainsi des solides qui, après cessation des sollicitations,


présentent des déformations permanentes instantanément stables et
qui sont en équilibre sous sollicitation.

 La déformation plastique p est celle qui correspond à la


configuration relâchée (contrainte nulle).
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 13

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.2. Comportement plastique des matériaux solides
Quelques comportements mécaniques des matériaux

Zone élastique Zone d’écrouissage Zone de striction


Zone plastique
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 14

7
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. a. Définition de la fatigue
o La fatigue est un processus «succession de mécanismes » qui sous l’action de contraintes ou déformations
variables dans le temps, modifie les propriétés locales d’un matériau et peut entrainer la formation de fissures et
éventuellement la rupture de la structure.

o La fatigue est un terme générique qui traduit l'endommagement des matériaux, provoquant en fin leur rupture, à
condition que l’étendue de variation de contrainte soit bien inférieures à celles qui provoqueraient la rupture
quasi-statique, mais qui sont variables dans le temps (entre max et min).

o Les étapes principales de la fatigue sont l’amorçage de fissures «si des défauts ne sont pas déjà présents dans le
matériau », la propagation de fissures et la rupture finale.

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 15

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC Eprouvette en
3.3. Fatigue des matériaux solides flexion pure

3.3. b. Principe du test

o Soumettre une éprouvette du matériau ou


une pièce à un chargement Fa (amplitude
constante);
o Relever le nombre de cycles à ruine N.

Machine d’essai de fatigue (machine de Moore)


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 16

8
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. c. Processus d’analyses des résultats d’essais
o Cohérence des résultats (homogénéité des Caractériser un matériau en fatigue

Les essais de fatigue peuvent


résultats)

aider l’ingénieur GC à:
o Analyse statistiques
o Faciès de rupture: Caractériser ou optimiser un mode de fabrication
 Zone d’amorçage
 Cause de la rupture Valider un nouveau procédé de fabrication
 Chemin de fissuration
Homologuer une structure vis-à-vis d’un cahier
o Corrélation calculs – essais de charges
 Calculs analytiques
 Calculs numériques « éléments finis » Valider une solution sur un composant ou
optimiser un prototype

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 17

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes
• Les sollicitations en fatigue peuvent être simples (flexion, traction, compression, torsion..) ou complexes
(combinées).
• Les efforts répétés, varient en fonction du temps d’une façon périodique, dans ce cas on admet que leurs variations
sont sinusoïdales.
 a: Amplitude de contrainte
 m : Contrainte moyenne
 max : Contrainte maximale
 min : Contrainte minimale
  : Etendue de contrainte

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 18

9
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes
1- Contrainte sinusoïdale à amplitude constante 2- Contrainte sinusoïdale à amplitude variable
C’est la variation la plus simple elle est continue
et à amplitude de contrainte constante.

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 19

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes
3. Contrainte aléatoire 4. Cycle de contrainte
La courbe de variation est d’allure quelconque. Pour Par considération des signes des termes max et min et
simplifier les calculs en fatigue nous considérons ici les termes m et a les sollicitations peuvent être
que les contraintes sont sinusoïdales à classées comme suit :
amplitude constante ou à amplitude variable.
Sollicitation Répétée

Sollicitation Alternée

Sollicitation Statique

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 20

10
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes

Sollicitation Répétée

C’est le cas où les termes max et min sont ou bien positifs ou bien négatifs

Sollicitation répétée (m > 0) Sollicitation répétée (m < 0)

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 21

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes

Sollicitation Alternée Dans ce cas : max / min < 0

Sollicitation répétée (m < 0) Sollicitation répétée (m > 0)

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 22

11
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie des contraintes
Sollicitation Statique
C’est le cas où a = 0 et m ≠ 0

Sollicitation statique (m > 0) Sollicitation statique (m < 0)

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 23

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie de la fatigue

o La caractérisation globale et complète du


comportement en fatigue d'un matériau
requiert l'établissement de courbes de
Wölher qui rendent compte de l'évolution du
nombre de cycles à rupture, ou durée de vie
du matériau, en fonction de la contrainte
maximale appliquée au cours des cycles.

Allure générale d’une courbe de Wölher


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 24

12
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. d. Typologie de la fatigue
o La fatigue oligo-cyclique (LCF : Low Cycle Fatigue) : est voisin, voire supérieur au seuil de plasticité initial.
o le nombre de cycle à rupture NR est faible (typiquement NR<104)

o La fatigue longue durée (HCF : High Cycle Fatigue) : max est inférieur au seuil de plasticité initial. On
distingue :
• le domaine d'endurance limitée : la rupture se produit sans déformation plastique généralisée et pour un
nombre de cycles élevé (typiquement NR est compris entre 104 à 107).

• le domaine d'endurance illimitée : max est suffisamment faible pour ne pas provoquer de rupture,
même après un très grand nombre de cycles. Conventionnellement, on définit une limite de fatigue D ,
elle correspond à un nombre de cycles à rupture NR = 107

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 25

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. e. Comment agit la fatigue?

o L’endommagement d’une structure soumise à un effort cyclique jusqu’à la


rupture est imprévisible, il peut naitre souvent à la surface de la pièce
comme il peut naitre à l’intérieur. En évoluant il passe par 3 stades :

1) Amorçage : A cause de la grande finesse du défaut initié, sa


détection n’est possible que si on utilise de puissants équipements de
laboratoire. Son initiation peut avoir lieu dans des endroits où l’accès est
impossible. Dans la figure la zone d’amorçage est repérée par zone 1.

2) Propagation : Sous l’effet du changement cyclique du chargement


la fissure initiée commence à prendre des dimensions importantes menant
Faciès de rupture d’un arbre de
finalement à la ruine. transmission de voiture de course.
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 26

13
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. e. Comment agit la fatigue?

A ce stade la fissure qui a grandit résultait de la propagation des


microfissures causées par le défaut initié dans la première étape, c’est
elle qui deviendra la fissure de la fatigue (zone 2).

3) Rupture brutale : Lorsque la fissure atteint une distance de telle


façon que la section résiduelle est trop faible pour supporter de fortes
contraintes résultant d’une concentration au fond de la fissure (zone 3).

La section résiduelle

26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 27

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.3. Fatigue des matériaux solides
3.3. f. Facteurs influençant la fatigue des matériaux

Environnement (vide, Etat de surface: présence


Température
atmosphère oxydante) de défauts superficiels

Les paramètres intrinsèques au matériau : Contraintes résiduelles: les contraintes qui résultent
microstructure, composition, taille de grains qui devra être la de la fabrication, sont présents dans la pièce mécanique
plus petite possible pour améliorer les performances en fatigue. en l’absence de tout effort extérieur.

La concentration de contraintes:
Taille de l'éprouvette ou de la pièce : à l’emplacement d’un accident de géométrie,
la probabilité de trouver un défaut de surface ou un défaut interne critique la contrainte locale est augmentée par
est plus grande si le volume de matière mis en jeu est plus grand, rapport à la contrainte nominale.

L'humidité relative : les fissures ne se propagent pas de la même manière selon l'humidité relative
(en pointe de fissure, il peut y avoir dissociation des molécules d'eau et fragilisation par l'hydrogène),
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 28

14
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides
 Les faciès de rupture d'éprouvettes peuvent être classés selon
deux critères distincts liés d'une part à leur cinétique, d'autre
part à leur observation.
 Lors de sollicitations statiques ou quasi-statiques, les ruptures
sont instantanées et traduisent le caractère ductile ou fragile du
matériau.
 Elles sont transgranulaires – c'est le cas de toutes les
ruptures ductiles et des ruptures fragiles par clivage - ou
intergranulaires, c'est le cas des ruptures fragiles par
décohésion - selon que la fissure qui génère la fracture traverse
les grains ou les contourne en suivant précisément les joints de
grains.
 L'analyse des ruptures progressives, caractéristiques en
particulier des dégradations en fatigue, en fluage ou encore en
corrosion sera proposée ultérieurement.
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 29

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides

Classement des ruptures selon leur cinétique


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 30

15
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides

Classement des ruptures selon leur observation


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 31

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides
 Au plan macroscopique, les ruptures ductiles sont toujours caractérisées par la présence d'une zone
déformée plastiquement. Elles font apparaître une surface matte, souvent en relief. On ne distingue pas de
zone d'amorçage précise ni de direction de propagation nette.

 Au plan microscopique, le faciès est pourvu de nombreuses cupules et éventuellement d'inclusions. Ces
ruptures sont transgranulaires (fissure traversant les grains).

Ruptures ductiles
26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 32

16
26/10/2020

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides
 À l'échelle macroscopique, la surface est plane et brillante. On ne distingue ni zone d'amorçage ni direction de
propagation.

 À l'échelle microscopique, on note la présence de plans et de rivières de clivage.

Rupture fragile par clivage


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 33

Chapitre 2: Propriétés des Matériaux de construction


(MDC)
3. Propriétés mécaniques des MDC
3.4. Rupture des matériaux solides
 Exempte de déformation plastique, les ruptures fragiles par décohésion présentent un aspect globalement plan et
ne font pas apparaître de zone d'amorçage et de direction de propagation.

 À l'échelle microscopique, elles font apparaître parce qu'elles sont intergranulaires (affaiblissement des joints
de grains) des polyèdres juxtaposés correspondant à la surface des grains définissant le faciès de rupture. Bien
souvent, des fissures secondaires sont observables.

Ruptures fragiles par décohésion


26/10/2020 Pr. Meriame BRICHA 34

17