Vous êtes sur la page 1sur 130

Aide au suivi des acquisitions

Ressources pour faire la classe à l'école

à l’école maternelle

Propositions d’unités d’apprentissage


progressives, visant les compétences
requises en fin d'école maternelle dans
les domaines suivants :

• S’approprier le langage
• Découvrir l’écrit
• Découvrir le monde
• Devenir élève

Mars 2011
Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

L’évaluation des acquis des élèves en fin d’école maternelle est fixée par la
circulaire 2008-155 du 24-11-2008 définissant le livret scolaire. Elle revêt donc un
caractère obligatoire.

Les compétences évaluées font partie de celles qui sont les plus
déterminantes pour la réussite ultérieure en école élémentaire.

Un outil départemental d’aide à l’évaluation des acquis des élèves est en


ligne sur les sites des circonscriptions.
La mise en œuvre de l' évaluation fait partie de l’activité de l’enseignant dans sa
classe et se déroule en cohérence avec les programmations : une compétence
n’est évaluée que lorsqu’elle a été travaillée de diverses façons et sur un
temps suffisamment long pour permettre les apprentissages.

C’est pourquoi le groupe départemental - maternelle a souhaité poursuivre le


travail engagé en proposant aux enseignants un recueil de séquences pédagogiques
à mettre en œuvre en amont des évaluations, de la PS à la GS.

Il ne s’agit que de quelques exemples d’unités séquentielles qui ne représentent,


en aucun cas, la totalité de ce qui doit être mis en œuvre pour atteindre les
compétences évaluées au cours de la GS.

La plupart de ces fiches pédagogiques s’inspirent d’ouvrages existants, dont vous


trouverez les références dans la bibliographie de fin de document.

Nous engageons toutes les équipes à s’appuyer sur ces propositions, à les mettre
en œuvre, à les compléter et à les développer en fonction des besoins des élèves.
:
Cet ensemble de fiches pédagogiques est disponible sur le site-maternelle du
département : http://www3.ac-nancy-metz.fr/ia54-gtd-maternelle/spip.php?article176

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 2


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Maîtrise de la langue : s’approprier le langage

Dire, décrire, expliquer après avoir terminé une activité ou un jeu (hors contexte
L1
de réalisation).
Comprendre puis raconter une histoire lue par un enseignant en situant les
L2
évènements les uns par rapport aux autres.

Comprendre des consignes données de manière collective et y répondre L3

Comprendre un texte documentaire lu par l’enseignant L4

Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange L5


Dire des comptines, poèmes ou autres textes ; chanter des chansons apprises en
L6
classe

Maîtrise de la langue : découvrir l'écrit

Reconnaître les types d’écrit rencontrés dans la vie quotidienne et avoir une
EC 1
première idée de leur fonction
Se repérer dans une page et dans l’espace d’un livre.
EC 2
Comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage spatial.
Faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à l’écrit EC 3

Distinguer les syllabes d’un mot prononcé EC 4

Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots EC 5

Identifier une rime EC 6

Différencier des sons dans plusieurs mots. EC 7

Copier en écriture cursive des mots simples EC 8


Reconnaître la plupart des lettres de l’alphabet.
EC 9
Ecrire des lettres de l’alphabet.
Écrire son prénom de mémoire en cursive EC 10

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 3


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Les principaux éléments de mathématiques


Découvrir le monde

Approcher les quantités et les nombres


Dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des nombres connus. Ecrire le
DM 1
nombre correspondant.
Associer le nom de nombres connus avec leur écriture chiffrée -
DM 2

Comparer des quantités - DM 3

Résoudre des problèmes portant sur des quantités DM 4

Compétences sociales et civiques


Devenir élève
Vivre ensemble : apprendre les règles de civilité et les principes d’un comportement
conforme à la morale
DE-1
Respecter les autres. Respecter les règles de vie commune

Coopérer et devenir autonome


DE-2
Ecouter, aider, coopérer, demander de l’aide
DE-3
Eprouver de la confiance en soi ; contrôler ses émotions.
DE-4
Identifier les adultes et leur rôle.
Exécuter en autonomie des tâches simples. Jouer son rôle dans des activités DE-5
scolaires.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 4


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Liste des séquences pédagogiques

Maîtrise de la langue : s’approprier le langage

Intitulé de la situation d'apprentissage proposée Page


Verbaliser ses déplacements en EPS à partir de photos prises lors de
PS 8
l’activité.
L1 MS Dire et expliquer en arts visuels à partir de formes colorées. 9
Relater et expliquer un travail réalisé à quelqu'un qui n'était pas
GS 10
présent.
Raconter l’histoire des trois petits cochons à l’aide des personnages et
PS 11
d'objets.
L2
MS Raconter une histoire entendue en respectant l’ordre chronologique. 12
GS Raconter une histoire entendue en respectant sa chronologie. 13
PS Mimer le texte de la chanson. 15
MS Suivre des consignes orales afin de réaliser une production sonore. 16
L3
Compléter une fiche sur Pierre et le loup en fonction des consignes
GS 17
orales données.
PS Reconnaître un animal par sa description. 18
MS Comprendre un texte documentaire. 19
L4
Faire évoluer les représentations des élèves par des lectures
GS 20
documentaires.
PS Parler autour de la toilette de la poupée. 22
L5 MS Prendre part à une conversation après un spectacle. 23
GS Prendre part à une conversation autour du sens d’un chant. 24
PS Répéter une ritournelle extraite d’un album. 25
L6 MS Interpréter et mémoriser un chant. 26
GS Chanter seul ou en groupe devant un public. 27

Maîtrise de la langue : découvrir l'écrit

Intitulé de la situation d'apprentissage proposée Page


PS Identifier, nommer et caractériser un type d’écrit : la recette. 28
EC 1 MS Reconnaître un type d’écrits parmi d’autres : la fiche technique. 30
GS
Comprendre le vocabulaire de repérage dans d’une situation
PS 32
d’éducation physique.
Se repérer dans un livre, identifier, nommer les indices spécifiques :
EC 2 MS 33
couverture, page, titre, auteur, illustration, texte.
Se repérer dans un ouvrage documentaire, dans l’organisation d’une
GS 37
page et d’un paragraphe.
PS
Dans un énoncé oral simple, distinguer des mots pour intégrer l’idée
MS 39
EC 3 que le mot oral représente une unité de sens.
Faire prendre conscience que la phrase est composée d’une suite de
GS 40
mots.
PS Percevoir et distinguer des sons de la vie courante. 41
EC 4 MS Segmenter des mots. 43
GS Segmenter un mot en syllabes. 45

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 5


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Reconnaître des sonorités identiques dans une suite sonore. 47


PS
Scander les mots à partir d’un chant 48
EC 5 MS Réagir en fonction d'un mot entendu. 50
Identifier une même syllabe dans plusieurs mots 51
GS
Reconnaître et localiser des sons identiques dans une suite sonore. 52
PS Entendre et prononcer des rimes. 53
EC 6 MS Identifier et accentuer des rimes. 54
GS Identifier et inventer des rimes dans un chant. 56
PS Repérer un son récurrent dans une comptine. 57
EC 7 MS Classer les prénoms en fonction du son entendu au début ou à la fin. 58
GS Identifier un son dans plusieurs mots. 59
PS S'acheminer vers le geste de l'écriture - 1 60
MS S'acheminer vers le geste de l'écriture - 2 62
EC 8
Apprendre à copier des mots en écriture cursive sans oublier de
GS 64
lettres.
PS Reconnaître l’existence des lettres de l’alphabet. 66
EC 9 MS Reconnaître quelques lettres de l’alphabet. 67
GS Reconnaître et nommer la plupart des lettres. 68
EC
10
GS Ecrire son prénom de mémoire en cursive 70

Les principaux éléments de mathématiques

Approcher les quantités et les nombres

Intitulé de la situation d’apprentissage proposée Page


Dénombrer une quantité en utilisant la suite orale de nombres
PS 72
connus.
DM 1
MS Dénombrer pour compléter une collection en situation fonctionnelle. 74
GS Dénombrer des quantités allant jusque 15. 76
PS Associer différentes désignations d’un même nombre. 96
DM 2 MS Associer un nombre à une collection organisée. 98
GS Associer le nom des nombres connus à leur écriture chiffrée. 100
Associer un nombre à une collection organisée. Utiliser en situation le
PS 102
vocabulaire : beaucoup, peu, trop, pas assez, plus, moins.
Développer le recours au nombre comme moyen efficace pour
DM 3 MS 104
comparer des collections.
Développer le recours au nombre comme moyen efficace pour
GS 105
comparer des collections.
Résoudre des problèmes en mémorisant les quantités pour construire
PS 106
des collections équipotentes
DM 4 Résoudre des problèmes en comparant des quantités, sans la
MS 107
présence explicite des collections de référence.
GS Résoudre des problèmes additifs et soustractifs 109

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 6


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Devenir élève

Respecter les autres et respecter les règles de vie commune

Intitulé de la situation d'apprentissage proposée Page


PS Savoir qui on est et s’affirmer. 111
DE-1 MS Se sentir valorisé dans ses réussites. 112
GS Pratiquer des rituels en fin de séance d’Education Physique. 113
PS Se situer par rapport aux autres dans un jeu collectif. 115
DE-2 MS Coopérer pour être plus efficace dans l'exécution d'une tâche. 116
GS S'organiser et coopérer pour construire une structure. 117
PS Accepter de se séparer de son objet transitionnel. 118
DE-3 MS Reconnaître les expressions et apprendre à maîtriser ses émotions 119
GS Comprendre et produire un vocabulaire lié aux émotions. 120
PS Apprendre à connaître les adultes de l’école. 121
MS Reconnaître le rôle de chacun dans l’école. 122
DE-4
Connaître les personnes intervenant régulièrement dans l’école, ainsi
GS 123
que leur rôle.
PS Apprendre à effectuer seul des tâches courantes. 124
DE-5 MS Apprendre à s’inscrire dans des apprentissages. 125
GS Acquérir son autonomie dans le cadre scolaire 126
DE -6 PS Dire ce que l’on apprend. 127

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 7


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dire, décrire, expliquer après avoir terminé une activité ou un jeu


PS L1
(hors contexte de réalisation).

Objectif de la Verbaliser ses déplacements en EPS à partir de photos prises lors de l’activité.
séquence

Type de tâche :
Adapter et varier ses déplacements en fonction du matériel inducteur et les décrire en
situation.

Organisation et matériel nécessaire :


En salle d’activité physique, des ateliers sont installés permettant la mise en œuvre de
conduites motrices variées (sauter, ramper sur, sous, …)
Séance N° 1
Déroulement de la séance :
Les élèves explorent et agissent aux différents ateliers. L’enseignant prend des photos
des élèves en activité.

Critères de réussite :
L’enfant se déplace, varie la façon de se déplacer et dit ce qu’il fait.

Type de tâche :
Regarder les photos prises en salle d’activité physique et dire ce que fait l’élève.

Organisation et matériel nécessaire :


En petits groupes, la maîtresse montre les photos prises en salle d’activité physique
qui présentent des élèves en pleine action (rampent sous le banc, sautent dans le
cerceau rouge …)
Séance N° 2
Déroulement de la séance :
Chaque élève tire une photo, la regarde et la décrit. La maîtresse affiche la photo et
tous les élèves commentent : où était-ce ? Quand ? Que faisait-il ? Et toi, qu’as-tu fait
à cet atelier ?

Critères de réussite :
Chaque élève prend la parole et utilise un vocabulaire adéquat.

Type de tâche :
Réaliser l’action vue sur la photo.

Organisation et matériel nécessaire :


Les mêmes ateliers, plusieurs photos par atelier.
Séance N° 3
Déroulement de la séance :
Consigne : vous devez réaliser les différentes actions que vous voyez sur les photos et
dire laquelle vous réalisez.

Critères de réussite :
L’enfant montre la photo et réalise l’action ou réalise l’action et montre la photo.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 8


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dire, décrire, expliquer après avoir terminé une activité


MS L1
(hors contexte de réalisation).

Objectif de la
séquence Dire et expliquer en arts visuels à partir de formes colorées.

Type de tâche : atelier arts visuels.


Réaliser une composition en faisant des choix plastiques.

Organisation et matériel nécessaire : travail individuel.


Matériel : support papier dessin, colle, pinceaux.
Formes géométriques découpées par l’ATSEM à partir des fonds colorés réalisés par
les élèves.

Séance N° 1 Déroulement de la séance :


choisir des formes colorées, les organiser sur le support, faire différents essais.
Aide dirigée de l’enseignant pour faire verbaliser les élèves sur leurs choix, leurs
procédures (décrire, expliquer).
L’enseignant amène les élèves à imaginer d’autres organisations possibles des
formes.

Critères de réussite :
Capacité à créer des productions et à les enrichir au cours des différents essais.
Capacité à expliciter sa démarche.

Type de tâche : situation collective.


Présenter sa production aux autres et comparer avec des oeuvres d’artistes, par
exemple Malevitch 1915- 1916, Mondrian …

Organisation et matériel nécessaire : un tableau d’affichage.

Séance N° 2
Déroulement de la séance : mise en commun des productions.
Chaque élève présente son travail à la classe, dit, décrit, explique ses choix et
procédés plastiques, son ressenti. Débats.

Critères de réussite : capacité à dire ce que l’on a fait, décrire sa production,


expliquer chronologiquement ses actions.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 9


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Dire, écrire, expliquer en situation différée L1

Objectif de la
Relater et expliquer un travail réalisé à quelqu’un qui n’était pas présent.
séquence

Type de tâche : construire une marionnette à partir de consignes données oralement.

Organisation : mise à disposition du matériel nécessaire à la construction de la


marionnette. Appareil photo. Atelier dirigé de 8 élèves avec l’enseignant.

Séance N° 1
Déroulement de la séance : les enfants découvrent le matériel. L’enseignant montre
l’objet fini. Les enfants font des hypothèses et construisent l’objet au fur à mesure,
guidés par les consignes de l’enseignant. Le maître prend des photos des différentes
étapes.

Critères de réussite : l’élève parvient à construire sa marionnette.


Type de tâche : remettre en ordre les photos de l’activité réalisée en expliquant les
différentes étapes.

Organisation : photos dispersées. de l’activité En groupe de 8 élèves.

Déroulement de la séance
Consigne : « Vous avez fabriqué une marionnette. Expliquez en vous aidant des
Séance N° 2 photos comment vous vous y êtes pris. ».

Critères de réussite :
Le groupe raconte les actions, en décrivant, en expliquant.
Il construit des phrases correctement construites.
Il utilise à bon escient le temps des verbes.
Il utilise un vocabulaire adéquat.

Type de tâche : expliquer la fabrication d’une marionnette à quelqu’un qui n’a pas
participé à l’activité.

Organisation : un élève de CP, un élève de GS en décloisonnement.

Séance N° 3
Déroulement de la séance : chaque enfant de GS explique à un élève de CP
comment fabriquer une marionnette afin qu’il puisse le réaliser seul en classe.

Critère de réussite : les élèves de CP viendront montrer leur réalisation aux élèves de
GS.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 10


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre une histoire lue par l’enseignant ; la raconter en


PS L2
restituant les enchaînements logiques et chronologiques.

Objectif de la
Raconter l’histoire des trois petits cochons à l’aide des personnages et d' objets.
séquence

Type de tâche : écoute collective de la lecture de l’album « Les trois petits


cochons ».

Organisation et matériel nécessaire : l’album, 3 marionnettes de cochons, une


marionnette de loup.
Séance N° 1 Déroulement de la séance : raconter les divers évènements du récit entendu.
Décrire les personnages, les lieux.
Utilisation des marionnettes par quelques élèves au cours de la seconde lecture du
récit.

Critère de réussite :
Nommer les personnages et les lieux de l’histoire.

Type de tâche : écoute et compréhension d’une histoire entendue sous deux


versions.

Organisation et matériel nécessaire : l’album précédemment lu ; le CD « Les trois


petits cochons » (Ecole des Loisirs.)
Matériel : 3 marionnettes de cochons, une marionnette de loup, de la paille, des
branches, des briques, une scie, un marteau, une truelle.
Séance N° 2
Déroulement de la séance : en petit groupe, les élèves écoutent l’histoire du CD, puis
lors d'une écoute suivante animent les personnages et objets au fur et à mesure du
récit.

Critère de réussite : repérer les différences entre l’album et le CD.

Type de tâche : production orale.

Organisation et matériel nécessaire : travail en groupe conduit par l’enseignant ;


boite à histoire avec objets et personnages de l’histoire et lieux représentés.
Séance N° 3 Déroulement de la séance : après avoir réécouté l’histoire plusieurs fois, un élève
choisit un personnage dans la boîte des « trois petits cochons », puis raconte l’histoire.
Il change de personnage au fil de l’histoire ou d’autres élèves complètent avec les
objets et personnages.

Critère de réussite: prise de parole de tous les élèves et cohérence des étapes.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 11


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre une histoire lue par l’enseignant ; la raconter en


MS L2
resituant les enchaînements logiques et chronologiques.

Objectif de la
Raconter une histoire entendue en respectant l’ordre chronologique.
séquence

Type de tâche : s’approprier les éléments d’une histoire.

Organisation matérielle : un carré de tissu blanc, un album (ex : « le coq qui voulait
voyager » Eric Carle chez Mijade) que l’on utilisera que jusqu’à "Le ciel s’assombrit et
la lune apparut à l’horizon. "; des photocopies couleurs plastifiées des illustrations (les
personnages de l’histoire).
Travail en ½ groupe classe.
Déroulement de la séance :
o phase 1.L'enseignant installe le carré de tissu blanc. Il place ensuite
silencieusement les éléments plastifiés de l’histoire tout autour. Puis il dit :
Séance N° 1 « cric crac, le tapis est installé, l’histoire va commencer ».
Les élèves sont invités à s’asseoir autour de l’installation.

o Phase 2.Le maître commence à lire l’histoire. « Un beau matin, un coq décida
de partir en voyage ». Les élèves repèrent l’image du coq et réagissent.
Désigner un élève qui installe le coq sur le tapis. Continuer à lire jusque « Le
ciel s’assombrit et la lune apparut à l’horizon. » tout en installant les animaux à
chaque fois qu’ils sont présentés.

Critères de réussite : les élèves réagissent à la lecture de l’histoire. Les élèves


repèrent les différents personnages.

Type de tâche : faire vivre les éléments pour raconter l’histoire à son tour.

Organisation :
- un carré de tissu blanc
- un album (ex : « le coq qui voulait voyager » Eric Carle chez Mijade)
- des photocopies couleur des illustrations (les personnages de l’histoire) de l’histoire,
- atelier de 6 élèves.

Déroulement de la séance :
Séance N° 2 Phase 1. Installation du tapis par la maîtresse comme dans la première séance, mais
elle explique ensuite qu’elle a besoin d’aide pour raconter l’histoire.
Phase 2. Un élève va raconter l’histoire à l’aide de l’album et il donne la parole aux
autres élèves.
Cinq autres élèves du groupe prennent les images des personnages qu’ils vont faire
parler au bon moment, en les plaçant au fur et à mesure sur le tapis.

Critères de réussite :
- Les élèves produisent des phrases simples correctement construites en
réinvestissant le vocabulaire de l’histoire.
- Les élèves utilisent les temps appropriés (dialogues au présent/narration au passé
simple).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 12


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre une histoire lue par l’enseignant ; la raconter en


GS L2
resituant les enchaînements logiques et chronologiques.
Objectif de la
Raconter une histoire entendue en respectant sa chronologie.
séquence
Type de tâche : s'imprégner d’une histoire et l’écouter pour la comprendre.

Organisation et matériel nécessaire


o L’album « Loulou » de Grégoire Solotareff
o Deux marionnettes : un lapin et un loup
o Dans le coin regroupement de la classe ou de la BCD.

Séance N° 1
Déroulement de la séance
Lors d’un temps collectif, l’enseignant lit l’histoire de « Loulou » en mettant le ton
approprié ou en la théâtralisant à l’aide des marionnettes.
Ce temps de lecture plaisir du même album est répété au moins deux jours dans la
semaine.

Critères de réussite : l'élève écoute l’histoire, s’y intéresse.

Type de tâche : raconter l’histoire entendue en s’aidant des illustrations.

Organisation et matériel nécessaire :


o L’album « Loulou » de Grégoire Solotareff
o Deux marionnettes : un lapin et un loup
o Dans le coin regroupement avec un demi groupe classe.

Déroulement de la séance :
o L’enseignant montre l’album « Loulou ».
o Consigne : « Vous connaissez cet album, je l’ai déjà lu. Mais aujourd’hui c’est
vous qui allez m’aider à raconter l’histoire ! On pourra s’aider des illustrations
pour bien se rappeler de tout ce qui se passe. »
Séance N° 2 o L’enseignant tourne les pages et un enfant du groupe raconte ce dont il se
rappelle. Les autres membres du groupe peuvent l’aider. Ce temps de rappel
du récit est collectif. L’enseignant met l’accent sur l’enchaînement des
événements en expliquant la logique : (par exemple : c’est après la perte de
l’oncle que le lapin rencontre le loup. C’est parce que Tom a eu peur du loup
qu’il s’enferme dans son terrier. C’est parce que Tom est fâché que Loulou
s’en aille etc.…)
Ainsi l’élève prend peu à peu conscience de l’importance de raconter cette histoire
dans l’ordre.

Critères de réussite : les élèves racontent l’histoire avec l’aide des illustrations.
Les événements du récit s’enchaînent logiquement.

Séance N°3 Type de tâche : raconter entièrement une histoire entendue.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 13


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation et matériel nécessaire :


o L’album « Loulou » de Grégoire Solotareff
o Deux marionnettes : un lapin et un loup
o Avec un groupe de 4 élèves.

Déroulement de la séance :
o L’enseignant tient l’album et explique aux quatre élèves du groupe le travail
attendu : « Vous connaissez maintenant bien l’histoire de Tom et de Loulou.
Aujourd’hui, je vais vous la lire une fois sans vous montrer les images et
ensuite, chacun votre tour, vous la raconterez. ».
o L’enseignant lit l’histoire, puis referme et pose le livre. Il désigne ensuite un
élève pour commencer son récit. Ce temps de rappel du récit est individuel.

Critères de réussite :
L’élève raconte l’histoire.
Il se rappelle de l’enchaînement des événements.
Il en respecte l’ordre chronologique.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 14


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre des consignes données de manière collective et


PS L3
y répondre

Objectif de la
Mimer le texte de la chanson.
séquence

Type de tâche : danse mimée « savez vous planter les choux ? ».

Organisation et matériel nécessaire : en salle d’activité physique, CD du chant


dansé (Gallimard).
Séance N° 1
Déroulement de la séance : occupation de l’espace seul ou par deux, évolution sur la
musique du refrain, s’arrêter puis mimer les différentes actions pour chaque couplet.

Critère de réussite : respect de l’alternance couplet – refrain.

Type de tâche : sur l’accompagnement instrumental seul, mimer ce qui est demandé
par l'enseignant , puis par les élèves , en utilisant d’autres parties du corps.

Organisation et matériel nécessaire : en salle d’activité physique, CD.

Séance N° 2
Déroulement de la séance : en salle d’activité physique, sur la musique
instrumentale, on évolue sur le refrain, puis les élèves à tour de rôle proposent sur les
couplets d’autres parties du corps et tout le monde mime la proposition.

Critères de réussite: participation de tous les élèves et respect des mimes proposés.

Type de tâche : mimer et inventer des couplets sur le chant « Jean Petit qui danse ».

Organisation et matériel nécessaire : en salle d’activité physique.

Séance N° 3 Déroulement de la séance : rappel des parties du corps nommées dans la danse des
choux.
Pour la danse de Jean Petit, voir les parties du corps concernées, puis danser.

Critères de réussite : participation des élèves. Compréhension et respect des


consignes de mime.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 15


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre des consignes données de manière collective et


MS L3
y répondre

Objectif de la
Suivre des consignes orales afin de réaliser une production sonore.
séquence

Type de tâche : réaliser une production sonore en respectant des consignes simples.

Organisation : les élèves sont assis en cercle, un instrument par enfant.

Déroulement de la séance.
Séance N° 1 Les élèves répondent avec leur instrument aux consignes orales du chef d’orchestre :
- gratter, frotter, tapoter, frapper son instrument,
- jouer fort, jouer peu de sons, beaucoup de sons,
- répondre à un autre joueur, en répétant ce qu’il a produit.

Critères de réussite : exécuter une consigne simple.

Type de tâche : réaliser une production sonore en respectant des consignes plus
complexes.

Organisation : un instrument par élève. Les enfants sont placés par groupes
d’instruments.
Exemple de chant support : l’orchestre RATATA.

Déroulement de la séance.
Rappel d’un chant connu, simple, organisé en structures répétitives, favorisant
Séance N° 2
l’alternance de voix chantées et des percussions (maracas, woodblocks, tambourins
etc...).
Dans un premier temps, tous les instruments jouent lorsqu’on ne chante pas.
Puis, les « familles d’instruments » jouent selon la consigne de l’enseignant chef
d’orchestre, qui pourra ensuite utiliser des supports visuels (représentation des
instruments sur cartons) pour donner ses consignes.

Critères de réussite : réaliser une double consigne (respecter les règles d’alternance
chant / jeu avec instrument, puis jouer uniquement à son tour).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 16


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Comprendre des consignes données de manière collective et


GS L3
y répondre

Objectif de la
Compléter une fiche sur Pierre et le loup en fonction des consignes orales données.
séquence

Type de tâche : écoute et compréhension de l’histoire de « Pierre et le loup. ».

Organisation : en classe complète.


CD et images des personnages de l’histoire : Pierre, le grand-père, le loup, le chat,
l’oiseau, le canard, les chasseurs.

Séance N° 1
Déroulement de la séance.
Présentation des personnages, écoute du CD de l’histoire, rappel du récit
(l’exploitation des instruments de musique associés aux personnages est réalisée
dans une autre séance).

Critère de réussite : compréhension de l’histoire.

Type de tâche : suivre des consignes orales pour compléter une scène de l’histoire de
« Pierre et le loup ».

Organisation :
travail individuel.
Une fiche par enfant sur laquelle on voit dessinés : la maison, l’arbre, la mare, Pierre,
le grand-père, le loup, le chat, l’oiseau, le canard, les chasseurs et des intrus : une
grand-mère, un jardinier, un renard, un chien.
Séance N° 2

Déroulement de la séance : rappel du récit.


Observation et description de la fiche.
Consignes : « Barre les intrus, colorie le pantalon de Pierre en bleu, son pull en rouge,
le grand père a une chemise rayée, dessine des pommes dans l’arbre, colorie le chat
en noir et dessine la corde entre Pierre et le loup. Entoure l’oiseau. ».

Critère de réussite : l’élève respecte les consignes données.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 17


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Comprendre un texte documentaire lu par l’enseignant L4

Objectif de la
Reconnaître un animal par sa description.
séquence

Type de tâche : visite d’une ferme, d’un parc ou d’un zoo pour voir évoluer des
animaux.

Déroulement de la séance.
Séance N° 1 Les enfants observent les animaux, les nomment et les mettent en relation avec une
représentation proposée par l’enseignant.

Critères de réussite : réutiliser plusieurs fois le nom des animaux en situation de


production orale et associer chaque animal à sa représentation.

Type de tâche : observation d’autres animaux sur des supports variés : sur DVD,
dans des imagiers, dans des livres documentaires et sur des images.

Organisation et matériel nécessaire : travail en atelier; papier, colle et images


d’animaux prédécoupées.

Séance N° 2 Déroulement de la séance.


Les élèves sont amenés à montrer les animaux qu’ils connaissent, à les nommer, les
décrire et dire ce qu’ils savent sur ces animaux.
Ils les classent selon deux critères : vus lors de la visite et non vus lors de la visite.
L’enseignant complète par des lectures de documentaires.

Critères de réussite : mémorisation du lexique.

Type de tâche : deviner quel animal se cache derrière la description entendue.

Organisation et matériel nécessaire : travail par petits groupes.


Fiches individuelles avec photo d’un animal ; poster avec toutes les photos des
animaux.

Séance N° 3 Déroulement de la séance :


l’enseignant tire une fiche et décrit ce qu’il voit. Les élèves doivent dire de quel
animal il s’agit et / ou le montrer.

Critères de réussite : les élèves trouvent de quel animal il s’agit et le montrent sur
la grande affiche et, éventuellement, sont capables de le nommer (animaux les plus
courants).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 18


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Comprendre un texte documentaire lu par l’enseignant L4

Objectif de la
Comprendre un texte documentaire.
séquence

Type de tâche
Observation d’animaux du jardin sur images, dans des imagiers, dans des livres
documentaires.
Dessin d'un animal choisi.
Dictée à l'adulte d'une description de cet animal.

Organisation et matériel nécessaire : travail par groupes; documentation variée.

Séance N° 1
Déroulement de la séance.
Les élèves sont amenés à dicter à l’enseignant la fiche descriptive de l’animal qu’ils
ont dessiné.
Ils complètent grâce à leurs recherches dans des écrits documentaires.

Critères de réussite.
Développement du lexique et de la connaissance des animaux du jardin.

Type de tâche : deviner quel animal se cache derrière la description entendue.

Organisation et matériel nécessaire :


Fiches individuelles avec photo d’un animal, poster avec toutes les photos des
animaux. Par petits groupes.

Séance N° 2
Déroulement de la séance.
L’enseignant tire une fiche construite à la séance précédente et la lit. Les élèves
nomment l’animal décrit.

Critère de réussite : les élèves trouvent de quel animal il s’agit.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 19


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Comprendre un texte documentaire lu par l’enseignant L4

Objectif de la
Faire évoluer les représentations des élèves par des lectures documentaires.
séquence

Type de tâche : observer ce qui se trouve dans la bouche et faire émerger les
connaissances des élèves sur les dents par le dessin d’observation.

Organisation et matériel nécessaire : miroirs de poche, travail par deux.

Déroulement de la séance :
Séance N° 1 o par deux et avec de petits miroirs, les élèves s’observent et dessinent « ce
que l’on voit dans la bouche ».
o Afficher les dessins et les comparer. On garde les dessins sur lesquels les
dents sont représentées.
L’enseignant centre le travail de réflexion : « Nous allons nous intéresser aux dents,
surtout que dans la classe, plusieurs élèves ont perdu déjà quelques dents. »
Pourquoi ? Faire verbaliser aux élèves leurs connaissances sur les dents.

Critères de réussite : les élèves décrivent leurs dents et s’interrogent : pourquoi


tombent-elles, à quoi servent-elles ?

Type de tâche : observer ses dents, s’interroger sur leurs différents aspects et les
représenter.

Organisation et matériel nécessaire : pâte à sel, radiographie de mâchoires avec


dents bien visibles, empreintes de dentitions en plâtre.

Déroulement de la séance :
o Prendre l’empreinte de ses dents et observer les moulages.
o Compter les dents. Observer leurs formes : est-ce que toutes nos dents ont
Séance N° 2 la même forme ?
o L’enseignant distribue soit une radiographie, soit une empreinte en plâtre.
Consigne : « Comparer le moulage de ses dents avec ce que l’on voit sur la radio
des dents ou sur les empreintes. »
o Réaliser un nouveau dessin mais ne dessiner que les dents.
o Affichage des dessins et observation : toutes les dents n’ont pas la même
forme. Emission d’hypothèses par les élèves sur les raisons de ces
différences.

Critères de réussite : les élèves observent et différencient les formes des dents, ils
émettent des hypothèses sur les raisons de ces différences.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 20


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : l’élève colorie les dents en respectant le code couleur demandée
par l’enseignant.

Organisation et matériel nécessaire : schéma d’une mâchoire d’enfant où les


différentes formes de dents sont visibles, des crayons de couleur rouge, vert, jaune.

Déroulement de la séance :
er
o 1 temps : Les élèves ont l’image de la dentition devant eux avec trois
crayons de couleur par élève.
L’enseignant lit le texte documentaire suivant, les élèves écoutent et
repèrent les dents sur leur image :
« Les dents ne sont pas toutes pareilles : les incisives sont les dents de devant.
Elles servent à couper les aliments. Il y en a 4 en haut et 4 en bas.
Les canines, sont les dents pointues situées sur les côtés. Elles servent à déchirer. Il
y en a 2 en haut et 2 en bas situées de chaque côté des incisives.
Les molaires sont situées au fond de la bouche. Elles sont plates. Elles servent à
mâcher et à écraser les aliments avant de les avaler. Il y en a 2 ou 3 de chaque côté
en haut et en bas.
Si vos dents de lait ne sont pas tombées, vous avez entre 20 et 24 dents.».
ème
o 2 temps : L’enseignant relit le texte et demande aux élèves de colorier les
incisives en rouge, les canines en bleu et les molaires en jaune.
Séance N° 3 ème
o 3 temps : formalisation des connaissances : nombre de dents, noms,
formes et fonctions des différentes dents. L’enseignant affiche l’image de la
dentition agrandie. Il présente aux élèves des étiquettes sur lesquelles sont
indiqués les noms et fonctions de chaque type de dents. On réalise
collectivement l’annotation du schéma de la dentition. Ce document servira
de référent pour la classe.

Prolongements possibles : comment garder ses dents en bonne santé ? Quelles


sont les étapes de l’évolution de notre dentition ?
Consulter des documentaires (albums, affiches, prospectus…) pour compléter les
informations.

Critères de réussite :
o Les élèves ont acquis des connaissances et du vocabulaire : les incisives,
les canines, les molaires, la bouche, le palais, la langue, la gencive, la
mâchoire, les dents de lait, le dentiste, les caries, le dentifrice, la brosse à
dents, mâcher, croquer, mastiquer, avaler, mordre, couper, déchirer…

o Ils ont remis en question leurs premières représentations et les ont fait
évoluer.

o Ils font le lien entre la forme et la fonction des dents.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 21


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Participer à une conversation en restant dans le sujet de


PS L5
l’échange
Objectif de la
Parler autour de la toilette de la poupée.
séquence

Type de tâche : échanger pour aider à la toilette d’un bébé.

Organisation et matériel nécessaire : un groupe de 5 enfants, une poupée, le


matériel nécessaire à la toilette.

Déroulement de la séance :
Séance N° 1
temps d’échange sur ce qu’il faut pour faire la toilette du bébé, sur la manière dont on
s’y prend. Appui sur le vécu des élèves. Découverte du matériel. L’enseignant procède
ensuite à la toilette de la poupée, les élèves aidant aux différentes étapes, sollicités
par le maître.

Critères de réussite : l’élève participe à la conversation en restant dans le sujet de


l’échange.

Type de tâche : donner le bain à sa poupée, guidé par les échanges avec
l’enseignant.

Organisation et matériel nécessaire : un groupe de cinq enfants, une cuvette par


élève, le matériel nécessaire à la toilette.

Séance N° 2
Déroulement de la séance
Les élèves réalisent étape par étape la toilette de leur poupée. L’enseignant aide à la
tâche et relance la conversation : « Pour donner le bain à ta poupée, que fais-tu
d’abord ? », « De quoi as-tu besoin maintenant ? », « ça se passe bien ? », etc.…

Critères de réussite : l’élève participe à l’échange en situation. Il utilise un


vocabulaire adéquat.

Type de tâche : afficher au tableau les photos d’objets de la toilette.

Organisation et matériel nécessaire : des photos d’objets utilisés pour la toilette, des
intrus.
Séance N° 3
Déroulement de la séance
Les photos sont dispersées sur une table. A tour de rôle, un enfant choisit une photo
d’un objet de la toilette et l’affiche. Echange collectif autour de ce choix et de la
fonction de cet objet.

Critère de réussite : l’élève participe en restant dans le sujet de l’échange.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 22


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Participer à une conversation en restant dans le sujet de


MS L5
l’échange

Objectif de la
Prendre part à une conversation après un spectacle.
séquence

Type de tâche : exprimer son ressenti et l’argumenter.

Organisation : petits groupes homogènes d’enfants.


Dans un deuxième temps, une affiche ou des photos du spectacle.

Déroulement de la séance :

« Qu’avez-vous pensé du spectacle que nous avons vu ? »

L’enseignant laisse les élèves s’exprimer sans intervenir dans un premier temps.
Séance N° 1
Ensuite, il peut relancer la conversation : « quel personnage vous a plu ? Pourquoi ?
Quel personnage ne vous a pas plu ? Pourquoi ? »

L’enseignant écoute les élèves, sans intervenir.

Dans un troisième temps, il présente les affiches ou photos et laisse les élèves
échanger en régulant la prise de parole.

Critères de réussite.
Prend la parole dans un groupe.
Donne ses arguments, partage ses connaissances.
Reste dans le sujet de l’échange.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 23


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Participer à une conversation en restant dans le sujet de


GS L5
l’échange

Objectif de la
Prendre part à une conversation autour du sens d’un chant.
séquence

Type de tâche : s’exprimer à partir d’un chant sur ce que l’on peut planter dans un
jardin.

Organisation :
- un enregistrement du chant « Dans mon jardin » de Nathalie Dassi.
- Un lecteur CD.
- Les élèves sont placés en ½ cercle face à l’enseignant.
- Illustrations des végétaux plantés, comme support de mémorisation.

Déroulement de la séance :

découverte collective des couplets du chant par la voix de l’enseignant :


Séance N° 1 « Dans mon jardin j’ai planté
-des oignons, des cornichons, des pantalons
-des tomates, des aromates, des cravates… ».

Echanger autour de ce que le personnage a planté dans son jardin, afin d’amener les
élèves à s’interroger sur le bien fondé de chaque élément car il y a un intrus qu’il faut
trouver.

Clore la séance en faisant écouter l’enregistrement pour découvrir le refrain : « oh non,


oh non, oh non ! C’est impossible, ce n’est pas comestible »

Critères de réussite :
L'élève prend la parole dans un groupe. Il donne ses arguments, partage ses
connaissances. Il reste dans le sujet de l’échange.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 24


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dire des comptines, poèmes ou autres textes ; chanter des


PS L6
chansons apprises en classe.

Objectif de la
Répéter une ritournelle extraite d’un album.
séquence

Type de tâche : jouer avec sa voix pour interpréter un texte.

Organisation et matériel nécessaire :


o Album « La chasse à l’ours » de Michaël Rosen et Helen Oxenbury.
o La ritournelle : « Nous allons à la chasse à l’ours, nous allons en prendre un
très gros, la vie est belle, nous n’avons peur de rien » est illustrée et répétée
entre chaque étape du voyage de la famille.

Séance N° 1 Déroulement de la séance :


o Dans un premier temps, l’enseignant lit l’album intégralement aux élèves.
On remarque qu’entre chaque étape du voyage, une double page illustre le même
texte.
o Dans un second temps, le maitre et les élèves jouent avec leur voix sur des
bribes de la ritournelle en variant l’intonation, l’accentuation, la vitesse,
l’expression, l’intensité. Les élèves répètent les modèles du maître puis
proposent eux-mêmes des interprétations que le groupe répète.

Critère de réussite : participation des élèves et notamment de ceux qui ne prennent


pas la parole habituellement.

Type de tâche: Dire collectivement un extrait de l’album qui revient à chaque épisode.

Organisation et matériel nécessaire : album « La chasse à l’ours » de Michaël


Rosen et Helen Oxenbury.

Déroulement de la séance.
o Reprise du travail sur la ritournelle pour la mémoriser dans son entier. Aide du
mime : par exemple montrer « très gros » avec ses bras, faire « non » avec le
Séance N° 2 doigt pour accompagner « peur de rien ».

o Dans un second temps, les élèves sont invités à dire tous ensemble au cours
de la lecture de l’album: « Nous allons à la chasse à l’ours, nous allons en
prendre un très gros, la vie est belle, nous n’avons peur de rien. » à chaque
fois que cela apparaît dans le texte.

On peut imaginer aussi varier les groupements à chaque répétition (les filles / les
garçons / un enfant volontaire, etc.…)
Critères de réussite : participation des élèves et notamment de ceux qui ne prennent
pas la parole habituellement, en groupe ou seuls. Mémorisation de la ritournelle et
réinvestissement de l’expression.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 25


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dire des comptines, poèmes ou autres textes ; chanter des


MS L6
chansons apprises en classe

Objectif de la
Interpréter et mémoriser un chant.
séquence

Type de tâche : apprendre un nouveau chant.

Organisation et matériel nécessaire


Un enregistrement du chant « Dans mon jardin » de Nathalie Dassi - répertoire écoles
qui chantent 2004/2005.
Les élèves sont placés en ½ cercles face à l’enseignant.

Séance N° 1 Déroulement de la séance


o Découverte du chant, explicitation du vocabulaire (comestible, aromates,…)
o Répétition phrase par phrase du premier couplet en parler rythmé, de
différentes façons (en colère, joyeusement, avec tristesse, fort, doux, avec une
voix grave, avec une voix aigue)
o Apprentissage du refrain : l’enseignant chante les couplets, les enfants le
refrain.
Cette séance peut-être refaite deux jours de suite.

Critères de réussite : l’élève sait chanter de mémoire le refrain et le premier couplet.

Type de tâche : mémoriser un chant et le chanter avec expression.

Organisation et matériel nécessaire :


Un enregistrement du chant « Dans mon jardin » de Nathalie Dassi (répertoire écoles
qui chantent 2004/2005)
Les élèves sont placés en ½ cercle face à l’enseignant
Des illustrations des éléments plantés pour une aide à la mémorisation

Séance N° 2 Déroulement de la séance :


o Apprentissage des autres couplets par répétition, en variant les groupes
(filles/garçons ; soliste volontaire/tutti ; maître/élèves)
o Choix d’une interprétation : travail sur les intensités, le phrasé, l’expression.
o Ecoute intérieure (les enfants chantent dans leur tête et miment les paroles
avec leur bouche) sur la bande orchestre puis interprétation chantée sur
l’accompagnement instrumental.

Critère de réussite : l’élève sait chanter le chant en entier de mémoire, en respectant


l’interprétation choisie.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 26


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dire des comptines, poèmes ou autres textes ; chanter des


GS L6
chansons apprises en classe

Objectif de la
Chanter seul ou en groupe devant un public.
séquence

Type de tâche : apprendre une chanson.


Organisation :
- lecteur CD
- chant « Chaperon rouge », CD écoles qui chantent 2006/2007, cycles 1 et 2
Déroulement de la séance :
Apprentissage du chant par répétition : les élèves répètent phrase par phrase après le
maître : une phrase, la suivante, la première puis la deuxième.
L’enseignant travaillera l’articulation du texte du refrain en parler rythmé. Les élèves
répèteront plusieurs fois les phrases en rythme, en les parlant de différentes façons,
en colère, joyeusement, etc.…
Séance N° 1 La justesse du refrain sera travaillée en chantant moins vite pour bien entendre
chaque note, en accompagnant les passages difficiles de gestes montrant la hauteur
des notes, notamment sur les deux passages « tu seras mangé » mis en parallèle
dans l’apprentissage.
L’accompagnement instrumental sera écouté, pendant que les enfants mimeront avec
leurs lèvres le chant pour bien travailler la synchronisation avec l’accompagnement.
La chanson entière sera interprétée plusieurs fois par jour lors des temps de
regroupement, avec expression. L’expression sera choisie en fonction du sens du
texte.

Critères de réussite : l’élève chante avec expression, en même temps que les autres.

Type de tâche : chanter en solo avec l’aide du groupe.

Organisation : lecteur CD ; chant « Chaperon rouge», CD écoles qui chantent


2006/2007, cycles 1 et 2.
Séance N° 2 Déroulement de la séance :
Lorsque la chanson est bien connue, le groupe classe chante le refrain et un ou
plusieurs élèves chantent les couplets ou une demi classe chante le couplet, l’autre le
refrain…
Critères de réussite :
L’élève connaît les paroles qu’il doit interpréter. L’élève chante au bon moment.

Type de tâche : chanter devant un public.

Organisation :
Dans le cadre d’une fête organisée par l’école (marché de Noël, kermesse…).
Déroulement de la séance :
Séance N° 3 Les élèves chantent la chanson devant les parents, sur l’accompagnement
instrumental.
Si certains élèves en ont envie, possibilité d’interpréter le chant en alternance groupe
classe / solistes ou petits groupes, comme dans la séance 2.

Critères de réussite : les élèves chantent avec plaisir devant un public.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 27


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Reconnaître les types d’écrits dans la vie quotidienne et


PS EC1
avoir une première idée de leur fonction

Objectif de la
Identifier, nommer et caractériser un type d’écrit : la recette.
séquence

Type de tâche : réalisation d’une recette d’après des consignes exclusivement orales
(adulte).

Organisation et matériel nécessaire : tous les ingrédients et le matériel nécessaires


à la réalisation de la recette. Travail par groupes de 6.
Déroulement de la séance :
1 -Présentation du matériel, des ingrédients.
Consigne : "aujourd’hui nous allons préparer un gâteau au yaourt. Je vais vous
expliquer comment faire".
2. Consignes orales (par l’enseignant)
Séance N° 1
3. Compréhension et exécution des consignes par les élèves.
Remarques :
- L’enseignant veille à utiliser le vocabulaire adéquat à la situation. Il nomme
explicitement les différentes actions.
- Il prend des photos des ustensiles, des ingrédients et des enfants en situation
dans les différentes étapes.
Tous les élèves participent aux étapes.
Critères de réussite : compréhension du lexique spécifique (verbes, matériel,…) des
indicateurs spatiaux et temporels… Réalisation effective de la recette d’après les
consignes.

Type de tâche : catégorisation : à partir des photos prises à la séance N°1, les
enfants effectuent des tris.

Organisation et matériel nécessaire : les photos, 3 boîtes vides. Petit groupe de 6.

Déroulement de la séance :
1. Lecture collective des photos : identifier et nommer les objets, les ingrédients et les
actions.
2. Tris
Consigne : Nous allons ranger les photos que nous avons prises lors de la réalisation
Séance N° 2 du gâteau au yaourt. Vous mettez dans la même boîte les photos qui vont ensemble.
- faire verbaliser les critères de tri. Tous les tris sont acceptables dans la mesure où ils
sont argumentés.
- l’objectif est ensuite d’arriver au tri qui concerne la recette : ingrédients, ustensiles,
actions.
3. Synthèse
Mise en forme sur une affiche en regroupant les éléments en 3 ensembles et les titrer
(référents communs et sociaux). Ajouter un titre général

Critères de réussite : Emergence des éléments constants de la recette : ingrédients,


ustensiles, déroulement des actions.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 28


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : reconstitution de la chronologie des actions sous forme de


« reportage photo » et organisation de l’écrit recette.

Organisation et matériel nécessaire :


Une affiche ; les photos catégorisées (séance 2) ; les photos correspondant à 3, 4
actions maximum.

Déroulement de la séance :

1. Langage d’évocation avec les photos : rappel des différentes étapes de réalisation
de la recette « on a d’abord…, puis…, ensuite,… »

2. Remettre dans l’ordre chronologique les différentes actions en respectant le


sens conventionnel de lecture : gauche/ droite ou haut/bas
Séance N° 3 Motivation : écrire aux absents (ou classe voisine, …) comment faire un gâteau au
yaourt.
« Reportage photo » accompagné ou non du texte écrit correspondant (dictée à
l’adulte)… Pour faire un gâteau au yaourt, « je dois + verbe » ou « il faut + verbe »
Ex : casser les œufs ; mélanger la farine et les œufs ; …

3. Mise en forme de l’écrit/ recette sur affiche. Titre


J’ai besoin de : …….photos avec ustensiles et ingrédients.
Je dois : « reportage photo » + éventuellement texte.

Prolongement :
- différencier la recette de la fiche technique : fonction
- rechercher des recettes dans des magazines pour enfants. Expliciter les
critères qui permettent de les reconnaître

Critères de réussite : la fiche est construite sur le modèle de la recette. Savoir à quoi
sert une recette.

Séance N° 4 Type de tâche : trier les fiches recettes parmi un ensemble de différentes fiches.

Organisation et matériel nécessaire :


Un ensemble de 12 fiches (photocopies de recettes, de 1ères de couvertures
d’albums, de fiches techniques, de comptines) par groupes de 6.
Le nombre de fiches de recettes doit être suffisamment conséquent (environ 6).
Le travail se fait par groupes de 3, 4 élèves et en présence de l’enseignant qui évalue.

Déroulement de la séance :
L’enseignant demande aux élèves de trouver toutes les fiches recettes.

Critères de réussite : 5 recettes sur 6 sont trouvées et le tri est explicité par l’enfant.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 29


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Reconnaître les types d’écrits dans la vie quotidienne et


MS EC1
avoir une première idée de leur fonction.

Objectif de la
Reconnaître un type d’écrit parmi d’autres : la fiche technique.
séquence

Type de tâche : construction d’un mobile sans écrit de référence.


Pré- requis : les enfants savent ce qu’est un mobile.

Organisation et matériel nécessaire : les éléments nécessaires à la construction


d’un mobile.
Travail simultané par petits groupes de 4 (construction d’un mobile par groupe).
Séance N° 1

Déroulement de la séance :
o consigne : vous avez du matériel (le nommer, le décrire). Vous allez essayer
de fabriquer un mobile avec ce matériel.
o Fabrication empirique par groupe.

Critères de réussite : un mobile est fabriqué.

Type de tâche : comparer les productions pour constater les différences et faire
apparaître la nécessité d’un référent commun.
o Identifier parmi plusieurs propositions le support écrit qui correspond à la
fabrication de l’objet à réaliser.
o Appréhender l’utilité de la fiche technique.

Organisation et matériel nécessaire : Les mobiles réalisés en séance 1.


o Différents types d’écrit sur le même thème sont exposés sur une table
(par exemple, s’il s’agit du mobile d’un ours : documentaire, album, affiche, carte
postale, fiche technique de fabrication, photo, coloriage d’un ours)
o Le matériel pour construire le mobile est mis à disposition.
Séance N° 2 o Travail simultané par petits groupes de 4.

Déroulement de la séance :
o faire observer tous les mobiles pour constater des différences;
o Comment faire pour nous arrivions à réaliser, tous, le même mobile ?
o Où peut-on trouver de l’aide ? Je vous ai posé sur la table un écrit qui va vous
aider : essayez de le trouver…
o Faire observer les supports proposés : temps de découverte et de débat.
o Commentaires sur les propositions pour énoncer les fonctions de chaque
support et mettre en exergue celles de la fiche technique.

Critères de réussite : choix de la fiche technique comme support d’aide le plus


adapté.

Séance N° 3
Type de tâche : utiliser une fiche technique.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 30


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation et matériel nécessaire : même matériel pour construire


individuellement le mobile.
o Atelier dirigé par l’enseignant.

Déroulement de la séance :
o Lecture de la fiche technique pour mettre en évidence les repères importants :
la liste du matériel, les étapes de la construction.
o Réalisation du mobile par chaque élève.

Critères de réussite : construction du mobile conforme à la fiche.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 31


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Se repérer dans une page et dans l’espace d’un livre.


PS Comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage EC2
spatial.

Objectif de la
Comprendre le vocabulaire de repérage dans une situation d’éducation physique.
séquence

Type de tâche : collecter différents types d’objets dans la salle de jeux.

Organisation et matériel nécessaire : objets de formes et couleurs variées, foulards


de couleurs différentes.
Séance N° 1 Espace délimité : dans la salle de jeu ou la cour. Travail avec toute la classe.

Déroulement de la séance : selon la demande de l'enseignant, collecter différents


objets selon leurs particularités (formes, couleurs, ceux qui roulent …)

Critères de réussite : les objets sollicités sont rapportés.

Type de tâche : comprendre et mémoriser un vocabulaire spécifique.

Organisation et matériel nécessaire : objets de formes et couleurs variées, foulards


de couleurs différentes.
Séance N° 2 Espace délimité : dans la salle de jeu ou la cour. Travail avec toute la classe.

Déroulement de la séance : collecter les objets en fonction de leur emplacement.


Sous un banc, sur un banc, dans une caisse etc.

Critères de réussite : compréhension en situation du vocabulaire de repérage.

Type de tâche : utiliser un vocabulaire spécifique pour se faire comprendre.


(Vocabulaire actif).

Organisation et matériel nécessaire: objets de formes et couleurs variées.


Travail en binômes.
Séance N° 3
Déroulement de la séance : poser, puis chercher un objet.
Un enfant du binôme pose un objet et indique à son camarade le lieu où il se trouve.
Celui- ci va chercher l'objet uniquement en fonction des indications orales qui lui ont
été données. .

Critères de réussite : utilisation et compréhension du vocabulaire spécifique.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 32


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Se repérer dans une page et dans l’espace d’un livre.


MS Comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du EC2
repérage spatial.

Objectif de la Se repérer dans un livre ; identifier, nommer les indices spécifiques : couverture, page,
séquence titre, auteur, illustration, texte.

Type de tâche : ranger les livres verticalement de façon correcte sur les étagères.

Organisation et matériel nécessaire


o Activités en BCD ou dans le coin lecture de la classe.
o Des albums de différents formats : grand, petit, à l’italienne ou non.
o Groupe de 6 élèves.

Déroulement de la séance
1. Mise en activité des élèves et observation des procédures.
Consigne : « Nous allons ranger tous les livres de ce bac verticalement sur les
étagères ».

2. Activités pouvant être proposées en fonction des besoins :


Séance N° 1  Repérage du format en classant les livres : format à l’italienne ou non ; petit ou
grand format.
 Orientation du livre : en fonction de l’illustration ou du texte.
 Observation du dos des livres placés verticalement ou horizontalement :
décrire ce qu’on voit ; explorer le côté par lequel on peut ouvrir le livre : notion
de pages attachées.
Remarque:
L’enseignant veillera à utiliser un vocabulaire précis : livre, page, couverture,
illustration, dos du livre.

Critères de réussite :
Les élèves rangent les livres verticalement :
- tenue adéquate du livre quel que soit son format
- orientation du livre
- rangement avec dos des livres visibles.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 33


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : Jeu, trouver l’album correspondant à la description de sa couverture.

Organisation et matériel nécessaire :


o Groupe de 6 élèves.
o Corpus d’albums différents suivant les étapes du jeu :
- albums de différents formats (grand, petit, à l’italienne ou non)
ème
- albums dont la 4 de couverture est le prolongement de l’illustration se trouvant sur
ère
la 1
- albums avec couvertures dont les atmosphères de l’illustration sont différentes.

Déroulement de la séance :
But du jeu : « Trouver l’album dont la couverture est décrite par l’enseignante»
1. Observation des corpus d’albums :
 Description des couvertures d’albums en observant en même temps la
Séance N° 2 première et la quatrième de couverture (qui est parfois le prolongement de
ère
l’illustration se trouvant sur la 1 de couverture).

 Description : mes impressions


- est-ce triste ou gai ? cela fait peur ? …
- idem mais à partir de photocopies de couverture …. Dégager l’importance de la
couleur (relation couleur et atmosphère du livre)

2. Jeu :
 Mise en activité des élèves.
 Explicitation, argumentation des choix.

3. Prolongement possible : même jeu mais description faite par un élève (meneur de
jeu).

Critères de réussite : les élèves prennent des indices pertinents qu’ils interprètent. Ils
identifient et nomment la première et la quatrième de couverture.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 34


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : trouver un album d’après le repérage du nom de l’auteur ou du titre.

Organisation et matériel nécessaire :


o Groupe de 6 élèves.
o Des albums dont certains du même auteur.
o Espace BCD ou coin lecture de la classe.
o Etiquettes avec graphie du titre ou du nom de l’auteur.
Déroulement de la séance :
1. Rappel des concepts de titre et d’auteur qui auront été préalablement précisés lors
de différentes lectures.

2. Repérage du nom de l’auteur (à partir d’un panel de livres) :


Séance N° 3 - en localisant les emplacements possibles sur la couverture
- en recherchant à l’intérieur du livre
- en essayant de trouver d’autres livres du même auteur.

3. Repérage du titre en le localisant sur la couverture, sur le dos du livre puis à


l’intérieur.

4. Jeu organisé autour des bacs et des étagères de la BCD ou du coin lecture de la
classe (équipes de 2 ou 3 élèves) :
- recherche d’ouvrages à partir de la graphie du titre ou du nom de l’auteur
donnés sous forme d’étiquettes
- validation, explicitation.
Critères de réussite : les élèves rapportent les albums demandés. Ils savent nommer
et localiser les indices utilisés : titre ou nom de l’auteur.
Type de tâche :
Reconstituer deux livres à partir des photocopies de leurs pages.
Organisation et matériel nécessaire :
o Groupe de 6 élèves.
o Deux albums connus des enfants.
o Photocopies des pages de ces 2 albums.
Déroulement de la séance :
1. Présentation des photocopies : de quoi s’agit-il ?
Faire identifier et nommer.

2. Reconstitution des 2 albums à partir des pages photocopiées :


- trier les pages
Séance N° 4 - pour chaque album, remettre les pages dans l’ordre de l’histoire et expliciter les choix

3. Vérification avec les albums.

Remarque :
L’enseignant sera vigilant au lexique utilisé, notamment pour le repérage dans le livre
(ex : quelle page se trouve avant celle-ci ? Après ?…)
Prolongement possible :
Présenter dans l’ordre de l’histoire toutes les pages d’un album connu sauf une.
Montrer aux élèves la page manquante, leur demander ce qu’elle évoque dans
l’histoire, où elle se situe dans l’album. Demander de justifier les choix.
Critères de réussite : les élèves reconstituent les albums : feuilletage du livre dans le
bon sens ; orientation et ordre des pages. Ils utilisent un vocabulaire précis : page,
avant, après,…

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 35


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche :
Reconstituer une page d’album et la décrire en situant les éléments graphiques dans
l’espace.

Organisation et matériel nécessaire


o Groupe de 6 élèves.
o Une page de livre (par groupe de 2 ou 3 élèves).
o Photocopies des éléments de chaque page (pour reconstitution).
Déroulement de la séance :
Préalable : construction de l’espace:
Les élèves ont déjà repéré des éléments sur le tableau qu’ils ont ensuite transposés
sur feuille de papier. Les expressions comme en haut, en bas…prennent alors une
autre signification : en haut du tableau s’appuie sur la notion usuelle de verticalité,
alors que le haut de la feuille se rapporte à l’orientation de la feuille dans le plan
horizontal. (Aide pouvant être donnée : règle en papier « petit bonhomme » tête en
haut du tableau… tête en haut de la feuille)
Séance N° 5
1. Observer une page extraite d’un livre.

2. La décrire en utilisant des termes précis : titre ; illustration ; texte.

3. Reconstituer la page et la décrire en situant les éléments graphiques dans l’espace.

Prolongement :
- reconstituer une page d’après les consignes de l’enseignant
- trouver la page correspondant à la description faite par l’enseignant

Critères de réussite : les différents éléments (titre, texte, illustration) sont identifiés,
nommés et la page est correctement reconstituée. Le lexique spatial est bien utilisé :
haut ; bas ; en dessous ;...

Type de tâche : ranger les albums en se référant à l’un des indices


spécifiques (photocopie) : couverture, titre, illustration, page intérieure, auteur.

Organisation et matériel nécessaire :


o En BCD ou dans le coin bibliothèque de classe.
o Plusieurs albums déjà exploités en classe.
o Une photocopie par album (référent) fixée sur les présentoirs : couverture ou
titre ou illustration ou page intérieure ou nom de l’auteur.

Déroulement de la séance :
Séance N° 6
1. Faire observer les référents affichés. Repérer les indices spécifiques et les
nommer : couverture, titre, page, illustration, auteur.

2. Mise en activité des élèves : rangement des albums sur les présentoirs.

3. Validation du rangement : explicitation, justification (ex : j’ai regardé le titre)

Critères de réussite : les consignes de rangement sont respectées. Le lexique utilisé


(couverture,…) est adapté.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 36


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Se repérer dans une page et dans l’espace d’un livre.


GS Comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du EC2
repérage spatial.

Objectif de la Se repérer dans un livre et l'espace d'une page ; comprendre le vocabulaire de


séquence repérage .

Type de tâche : associer les pages à l’ouvrage fictionnel ou documentaire dont elles
sont issues.

Organisation et matériel nécessaire :


- 2 groupes de 3 élèves.
- Matériel pour chacun des groupes :
- un ouvrage fictionnel sur un thème précis (exemple : le loup)
- un ouvrage documentaire pour enfants sur le même thème
- des photocopies de pages extraites de ces deux ouvrages.

Déroulement de la séance :

Préalables :
Poursuivre si nécessaire les activités relatives à « Se repérer dans un album » Cf.
EC2 MS
En situation fonctionnelle, on aura au préalable distingué la fonction documentaire par
rapport à la fonction narrative, l’information sur la réalité par rapport à l’imaginaire.

Séance N° 1 1. Observation et description des ouvrages pour en :


- dégager le thème
- définir la fonction : « cela raconte une histoire » ; « cela donne des informations ».

2. Mise en activité :
 Présentation de la tâche : associer les pages au livre dont elles sont issues.
Ces livres ne doivent pas être ouverts.
 Manipulation, échanges par groupes de trois élèves.

3. Validation en ayant recours aux livres ; justification.


L’enseignant aidera à faire repérer l’organisation spécifique des pages :
- texte, paragraphe, illustration pour l’album fictionnel
- titre, sous- titre, texte, supports illustrés (photo, dessin, schéma) pour le
documentaire

Prolongement possible :
Identifier la place et le rôle de la table des matières.

Critères de réussite : l’organisation spécifique des pages issues d’un ouvrage


documentaire est dégagée en fin de séance.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 37


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : reconstituer une page entière (puzzle avec titre(s) et paragraphes))
par comparaison avec une page référence.

Organisation et matériel nécessaire : 4 groupes de 2 élèves.


Une page extraite d’un livre et agrandie (album fictionnel ou documentaire) avec titre
et paragraphes identifiables (page référence).
Un puzzle (par groupe) constitué de pièces découpées selon titre et paragraphes.

Déroulement de la séance :
1. Observation et description de la page extraite d’un livre et agrandie :
Séance N° 2 - utiliser des termes précis : titre, paragraphe, ligne, majuscule, point
- localiser dans l’espace « «feuille » les éléments graphiques les uns par rapport aux
autres : utiliser des termes spatiaux précis (en haut à droite, en dessous de, …)

2. Reconstitution de cette page sous forme de puzzle (un puzzle par groupe)
Favoriser les échanges au sein du groupe.

3. Validation ou non par les autres groupes (argumentation)


er
Ex : la majuscule du 1 paragraphe est R et pas F…

er
Critères de réussite : les élèves savent repérer le titre, les paragraphes (le 1 , le
troisième, le dernier,…), la majuscule au début du deuxième paragraphe.

Type de tâche : dénombrer les lignes et les phrases d’un paragraphe.

Organisation et matériel nécessaire :


Photocopies d’un paragraphe :
- une photocopie agrandie pour le groupe
- une photocopie par groupe (pour pouvoir sur- ligner).
Déroulement de la séance :
Préalable :
Avoir préalablement fait prendre conscience à l’oral que :
- la phrase est un ensemble de mots qui véhicule une idée
- la phrase est formée d’une suite de mots, que chaque mot porte un sens et que le
mot existe en dehors de la phrase
Séance N° 3 - le sens d’une phrase dépend des mots qu’elle contient et de leur ordre
1. Observation et description d’un paragraphe extrait de la page travaillée
(photocopie agrandie)
2. Faire verbaliser ce que les enfants observent.
3. Amener les élèves à différencier avec précision « ligne » et « phrase » en leur
proposant des critères « visuels » de différenciation :
- les lignes peuvent être comptées
- une phrase commence par une majuscule et se termine par un point
- une phrase peut être plus courte ou plus longue qu’une ligne
4. Matérialiser chaque phrase par un sur lignage de couleur différente.
5. Répondre à des questions du type : « Combien y a-t-il de lignes dans ce
paragraphe ? Combien y a-t-il de phrases ?

Critères de réussite : réponses exactes aux questions du n° 5.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 38


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à


MS EC3
l’écrit

Objectif de la Dans un énoncé oral simple, distinguer des mots pour intégrer l’idée que le mot oral
séquence représente une unité de sens.

Type de tâche : repérer un changement de mot dans une comptine

Organisation et matériel nécessaire : travailler par groupe sur des comptines bien
connues des élèves.

Séance N° 1
Déroulement de la séance : les élèves écoutent, les yeux fermés, le maître qui
énonce une comptine dans laquelle il opère des changements : suppression ou ajout
de mots, inversion de mots.

Critères de réussite : les élèves trouvent le mot changé et reformule la bonne phrase.

Type de tâche : murmurer une phrase à l’oreille d’un enfant qui la transmet à son
voisin. Le dernier enfant du cercle dit, à voix haute, la phrase entendue.

Organisation et matériel nécessaire : travail de groupe ; enfants et enseignant assis


en cercle.

Séance N° 2 Déroulement de la séance : cette activité peut être conduite tout au long de l’année,
avec une complexification des énoncés proposés.
Prolongement : un mot peut être identifié dans une phrase. Exemple : une phrase
évoque une fleur que le dernier enfant montrera sur une image. L’enseignant propose
trois images (fleur, objet, animal).

Critères de réussite : la phrase produite correspond à la phrase énoncée au départ.


Les élèves comparent donc deux énoncés.

Type de tâche : repérer un mot connu dans une phrase prononcée.

Organisation et matériel nécessaire : si les phrases prononcées évoquent « papa »


et « maman », préparer pour chaque élève du groupe une illustration de chacun des
deux personnages.
Séance N° 3 Les enfants sont assis face à l’enseignant.

Déroulement de la séance : l’enseignant énonce une phrase évoquant soit maman,


soit papa. Les élèves montrent le carton correspondant.
Pour localiser les mots « maman » ou « papa », la phrase est répétée lentement par
l’enseignant qui frappe chaque mot ; les élèves lèvent le carton dès qu’ils entendent le
mot. Variante : travailler sur des titres d’album avec des images de personnages.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 39


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à


GS EC3
l’écrit

Objectif de la
Faire prendre conscience que la phrase est composée d’une suite de mots.
séquence

Type de tâche : repérer le nombre de mots dans une phrase.

Organisation et matériel nécessaire : le groupe d’élèves est assis face au tableau.


Des cartons – mots.
Déroulement de la séance : l’enseignant prononce une phrase de deux mots (Paul
danse). L’enseignant explique que cette phrase comprend deux parties qui sont deux
Séance N° 1 mots : il représente les mots avec deux cartons qu’il place au tableau.
Même démarche avec une phrase de trois mots. Bien aligner les mots les uns en
dessous des autres.
Compter le nombre de mots dans chaque phrase.

Variante : mettre les enfants au défi de dire combien de mots contient une phrase
prononcée avant de l’écrire.

Type de tâche : dénombrer les mots et les représenter par des cubes à partir d’un
énoncé oral.

Organisation et matériel nécessaire : prévoir 6 à 7 cubes.


Carton- flèche orienté de gauche à droite pour le sens de la phrase.

Séance N° 2 Déroulement de la séance : la phrase énoncée doit être connue par les élèves
(exemple : la galette roule vite). Les élèves disposent de 6 à 7 cubes. L’enseignant
répète la phrase, mot par mot, en faisant une pause claire entre chaque mot.

Critères de réussite : l’élève répète la phrase en montrant du doigt chaque cube tout
en prononçant le mot correspondant.
Variante : écrire la phrase et montrer les mots.

Type de tâche : repérer le mot et sa place dans une phrase.

Organisation et matériel nécessaire : une étiquette- mot par enfant de la phrase "
une souris verte qui courait dans l'herbe".

Séance N° 3 Déroulement de la séance : attribuer à chaque élève un mot d’un vers tiré d’une
comptine ou d’un poème qu’ils connaissent bien. (par exemple : "une souris verte qui
courait dans l’herbe". On considérera que cette phrase est constituée de 7 mots.)
Les élèves répètent le mot qui leur est attribué pour le mémoriser. Ils doivent se placer
en ligne dans l’ordre correct de la phrase.
Le maître écrit la phrase ainsi reconstituée par les élèves et entoure chaque mot pour
faire prendre conscience de l’unité mot.
Variante : utiliser aussi les situations de dictée à l’adulte.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 40


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Distinguer les syllabes d’un mot prononcé. EC4

Objectif de la
Percevoir et distinguer des sons de la vie courante.
séquence

Type de tâche : identifier des sons de l’environnement immédiat.

Organisation et matériel nécessaire : recueil de bruits et de sons dans l’école et


enregistrements variés (exemples : sonnette de l’école, téléphone, chasses d’eau,
petits instruments de musique tambourin, grelot, enfants qui jouent dans la cour,
maîtresse qui tape dans les mains….). Matériel enregistreur.

Séance N° 1 Déroulement de la séance : promenade dans l’école et arrêts pour des écoutes
spécifiques.
Identifier, nommer, repérer les caractéristiques des sons : intensité, durée, hauteur,
timbre.
Imiter ou reproduire quand c’est possible .Faire silence pour enregistrer sans bruits
parasites.

Critères de réussite : être attentif et s’engager dans l’écoute. Enoncer quelques


caractéristiques des sons. Associer le son avec ce qui le produit.
Enregistrer une séquence sonore sans bruits parasites.

Type de tâche : reconnaître des sons enregistrés et les associer avec ce qui les
produit.

Organisation et matériel nécessaire : reprise des épisodes sonores enregistrés en


séance 1 et/ou autres enregistrements sonores (CD de bruits variés).
Atelier de langage et d’écoute.

Séance N° 2
Déroulement de la séance : associer le son avec ce qui le produit (langage oral et
aide éventuelle d'images ou de photos).
Enoncer les caractéristiques principales du son (langage oral).
Imiter ou reproduire avec la voix ou un instrument.

Critères de réussite : reconnaître les sons ; les imiter ou les reproduire ; nommer ce
qui les produit.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 41


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : associer un son avec l’image de ce qui le produit. Percevoir et


identifier 2 ou plusieurs sons successivement.

Organisation et matériel nécessaire : séquences sonores enregistrées (sons


facilement reproductibles….).Images représentant les sources sonores.

Déroulement de la séance :

1- Découverte des images ; énoncé de ce qu’elles représentent.

2- Ecoute de moments sonores où l'on entend deux sons (puis 3 ou 4…), en


Séance N° 3 associant les images, qui sont sur la table et montrées au fur et à mesure par
les enfants ; l’affichage dans l’ordre se fait au tableau par l’enseignant (avec
verbalisation des indicateurs temporels – d’abord, ensuite, après, en premier,
en 2°, au début, à la fin, …).

3- Prolongement possible : afficher au tableau des moments sonores (2 ou 3


images) et les interpréter en produisant ou en imitant les sons (l’enseignant
montre successivement les images).

Critères de réussite : associer les images et les sons ; identifier les sons ; identifier
plusieurs sons dans l’ordre d’écoute.
Prolongement : produire une suite sonore suivant une suite d’images.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 42


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Distinguer les syllabes d’un mot prononcé. EC4

Objectif de la
Segmenter des mots.
séquence

Type de tâche : se déplacer en scandant les prénoms.

Organisation et matériel nécessaire : en salle de jeux, des cerceaux.

Déroulement de la séance :
1- l’enseignant segmente les prénoms; les élèves avancent d’un pas à chaque syllabe.

2- Des parcours identiques en parallèle, composés de 5 cerceaux placés côte à côte


en ligne.
Les équipes sont composées d’élèves dont les prénoms comportent un nombre varié
de syllabes.
Séance N° 1 Chaque élève avance en scandant son prénom et s’arrête à la dernière syllabe (une
syllabe par cerceau).
L’enseignant commente en comptant les syllabes et en mettant en évidence la
longueur des prénoms.

3- Laisser au sol des parcours de 2, 3,4…syllabes et demander à chaque élève de se


positionner dans le groupe qui correspond à son prénom.
Valider en reprenant quelques élèves de chaque groupe qui refont leur parcours,
l’enseignant frappe le prénom en même temps.

Critères de réussite : perception correcte de la segmentation du prénom par le vécu


corporel.
Connaître le nombre de syllabes de son prénom.

Type de tâche : segmenter un mot et le reconstituer à partir de ses syllabes.

Organisation et matériel nécessaire : images à découper devant les enfants.

Déroulement de la séance :
o nommer ce qui est représenté sur l’image;
Séance N° 2
o segmenter le mot en syllabes (dire, frapper…) et déterminer le nombre de
syllabes qui composent ce mot;
o couper l’image selon le nombre de syllabes du mot;
o associer chaque partie avec la syllabe qui lui correspond;
o reconstituer le mot.

Critères de réussite : être capable de segmenter un mot, de trouver le nombre de


syllabes, d’identifier chaque syllabe et de reconstituer le mot à partir de ses différentes
parties.

Type de tâche : segmenter des mots de 2 ou 3 syllabes, puis fusionner 2 syllabes


Séance N° 3
(une syllabe de chaque mot) de façon à créer d’autres mots (mots existants ou
inventés).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 43


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation et matériel nécessaire : images à découper suivant le nombre de


syllabes des mots.
Prévoir les possibilités d’assemblages des syllabes pour composer d’autres mots.

Déroulement de la séance : dire le nom de ce qui est représenté par chaque image ;
l’enseignant frappe les syllabes.
Découper l’image en autant de parties qu’il y a de syllabes dans le mot et dire le nom
de chaque partie.
L’enseignant associe des morceaux d’images différentes et guide les élèves pour
découvrir le mot nouveau qui est constitué.
Exemples :
Avec les images représentant : ballon et couteau → bateau.
Avec les images représentant : tortue et cochon → torchon.
Ensuite, ce sont les élèves eux-mêmes qui font les manipulations.

Critères de réussite : segmentation correcte (nombre et nom des syllabes).


Construction de mots suivant la consigne.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 44


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Distinguer les syllabes d’un mot prononcé. EC4

Objectif de la
Segmenter un mot en syllabes.
séquence

Type de tâche : identifier le nombre de syllabes d’un mot.

Organisation : travail en petits groupes. Images à découper ; paires de ciseaux.

Déroulement de la séance :
o les élèves travaillent en même temps sur la même image ; chacun évoque
silencieusement le mot qui correspond à l’image et colle en dessous le nombre
Séance N° 1
de gommettes adéquat en fonction du nombre de syllabes.
o Confrontation et validation avec l’enseignant qui, ensuite, coupe l’image en
autant de morceaux. Son geste sera accompagné d’une segmentation orale
du mot.

Critères de réussite : nombre de gommettes conforme.


Correspondance du nombre de parties découpées et du nombre de syllabes
contenues dans le mot.

Type de tâche : segmenter le mot en syllabes et retirer une syllabe pour constituer un
mot nouveau.

Organisation : liste de mots de départ. Images correspondant aux nouveaux mots.

Déroulement de la séance :
l’enseignant propose de retirer une syllabe précise à un mot donné et demande aux
élèves de trouver l’image correspondant au nouveau mot.
Séance N° 2 Exemple : château : on retire [teau], on obtient [cha] : les enfants doivent trouver
l’image du chat.

Complexification avec des mots de 3 ou 4 syllabes et en faisant varier la place des


syllabes déplacées.
Autres exemples : souris ; chapeau ; chapiteau ; fourmi ; roulette ; cartable ; papier ;
chalumeau ; camionnette ; pantalon…

Critères de réussite : constitution de mots nouveaux.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 45


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : segmenter le mot en syllabes et ajouter une syllabe pour constituer
un mot nouveau.

Organisation : liste de mots de départ. Images correspondant aux nouveaux mots.

Déroulement de la séance : l’enseignant propose d’ajouter une syllabe précise à un


mot donné et demande aux élèves et trouver le dessin correspondant au nouveau mot.
Exemples : chat ; on ajoute [to], on obtient : château ; les enfants doivent trouver
l’image du château.
Séance N° 3
Complexification avec des mots de 3 ou 4 syllabes, et en faisant varier la place des
syllabes déplacées.
Exemple : château : on ajoute [pi], on obtient chapiteau : les enfants doivent trouver
l’image du chapiteau.

Prolongation possible : alterner les 2 types de tâches (ajout / retrait) dans une même
séance.

Critères de réussite : constitution de mots nouveaux.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 46


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots. EC5

Objectif de la
Reconnaître des sonorités identiques dans une suite sonore.
séquence

Type de tâche : identifier dans une suite de sonorités celle qui est identique à la
sonorité de référence.

Organisation et matériel nécessaire : utiliser des bruits et sons enregistrés à


l’école, ou un CD de bruitages et sons variés.
Le temps d’écoute doit être suffisamment long pour laisser aux enfants le temps de
réagir.

Séance N° 1 Déroulement de la séance :


o les enfants ont en main l’objet ou l’instrument capable de produire la même
sonorité que celle qui a été ciblée au départ ;
o quand ils entendent cette sonorité, ils la reproduisent avec l’objet ou
l’instrument dont ils disposent.
o Ils peuvent aussi la reproduire par imitation avec la voix.
Verbalisation : « c’est le même bruit, le même son, c’est pareil, donc on joue ».

Critères de réussite : comprendre les notions : pareil, même.


Réagir de façon adéquate selon les sonorités entendues.

Type de tâche : reconnaître une même sonorité dans deux chaînes sonores
distinctes.

Organisation et matériel nécessaire : plusieurs séries de bruits et sons enregistrés ;


les deux séries utilisées en même temps doivent comporter une sonorité commune.

Séance N° 2
Déroulement de la séance : faire écouter deux séries de plusieurs sonorités, puis
demander de repérer la sonorité qui est commune à ces deux séries.
Nommer ce qui produit cette sonorité.

Critères de réussite : repérer la sonorité identique.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 47


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots. EC5

Objectif de la
Scander les mots à partir d’un chant.
séquence

Type de tâche : segmenter les mots en articulant correctement.


Apprentissage de la comptine : Un petit lapin.

Organisation et matériel nécessaire : CD enregistré ou chant produit par


l’enseignant. Travail en groupe -classe.

Déroulement de la séance :
o présentation de la comptine et explications nécessaires (lexique).
er
o Apprentissage du 1 couplet en parler rythmé : un pe-tit la-pin s’est sau-vé
Séance N° 1
dans le jar-din, cher-chez moi cou-cou cou-cou , je suis ca-ché sous un chou.
o L’enseignant dit le passage puis les élèves répètent.
o Faire varier : tout le monde répète ; seulement les filles ; puis seulement les
garçons ; enfin seuls les élèves assis sur ce banc … Plus ou moins fort ; plus
ou moins vite….
o En fin de séance : frapper dans les mains en disant la comptine.

Critères de réussite : bonne segmentation. Bonne articulation.

Type de tâche : accompagner corporellement la segmentation en syllabes.


Suite de l’apprentissage de la comptine : Un petit lapin.

Organisation et matériel nécessaire : CD enregistré ou chant par l’enseignant.


Toute la classe en salle de jeux.

Séance N° 2 Déroulement de la séance : présentation du 2° couplet : re-mu-ant son nez, il se mo-


que du fer-mier,….
Déplacement en suivant le rythme et en travaillant chaque ligne du couplet
individuellement : un pas par syllabe.
Puis idem avec 3° couplet.

Critères de réussite : bonne coordination parole/ mouvement ; nombre de pas


conforme au nombre de syllabes.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 48


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : segmenter des mots de plus en plus longs.


Frapper dans ses mains en disant ces mots pour localiser les syllabes. Reconnaître la
longueur des mots selon le nombre de syllabes.

Organisation et matériel nécessaire : petits groupes en classe.


Jetons pour matérialiser le nombre de syllabes des noms.

Déroulement de la séance :
o reprise des mots de la comptine "Un petit lapin".
o Dire et frapper en même temps): la-pin ; chou ; jar-din ; mous-ta- ches ; fer-
Séance N° 3 mier…

o Faire de même avec les prénoms des élèves du groupe ou de la classe.


o Puis grouper quelques prénoms en fonction du nombre de syllabes : Ju-lien :
je frappe 2 fois, donc je prends 2 jetons. Ya-nis : c’est pareil.
o Je mets ensemble les étiquettes-prénoms car on frappe le même nombre de
fois.
o Faire des groupes de prénoms selon leur nombre de syllabes.

Critères de réussite : frapper en même temps que l’on segmente. Faire des
groupements de mots pertinents.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 49


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots. EC5

Objectif de la
Réagir en fonction d’un mot entendu.
séquence

Type de tâche : réagir différemment selon le mot entendu.

Organisation et matériel nécessaire : en salle de jeux, des briques et divers objets


sur lesquels on peut monter sont installés.

Déroulement de la séance :
o jeu : « sur la rive, dans la mare ».
Séance N° 1 o L’enseignant propose une phrase parmi les deux possibilités :
- sur la rive : on monte sur un objet;
- dans la mare : on descend de l’objet.

Faire se déplacer les enfants pour qu’ils puissent monter sur divers objets, afin de
maintenir l’intérêt du jeu.
NB : il est possible de faire la même chose avec un jeu de « Jacques a dit ».

Critères de réussite : écoute attentive et réaction conforme.

Type de tâche : chercher des mots dans lesquels on trouve une syllabe donnée.

Organisation et matériel nécessaire : liste de mots et de devinettes. Banque


d’images.

Déroulement de la séance :

o montrer plusieurs images (deux ou trois) et nommer ce qu’elles représentent ;


o répéter les mots plusieurs fois, puis demander quelle est l'image qui
Séance N° 2 représente un objet dont le nom commence/finit par la syllabe xxxxx.

o Devinettes (avec support images) :


o « je commence par CA, on m’emmène derrière la voiture pour faire du
camping » (caravane);
o « je peux rouler ou m’envoler, je finis par LON » (ballon).
o Utiliser les images pour valider les réponses, ou pour aider à identifier les mots
si besoin.
N.B : utiliser un vocabulaire connu des enfants.

Critères de réussite : trouver des mots adéquats.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 50


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots. EC5

Objectif de la
Identifier une même syllabe dans plusieurs mots.
séquence

Type de tâche : rechercher un mot qui possède une syllabe commune avec un mot de
référence.

Organisation et matériel nécessaire : les mots possèdent des syllabes communes


pouvant être appariées. Petit groupe avec l’enseignant.

Déroulement de la séance :
o distribuer deux images par élève (exemple : château, chapeau),
Séance N° 1 o dire les noms de ce qu’elles représentent ;
o rechercher s’il y a une syllabe commune à ces deux noms.
o Si c’est le cas, l’élève garde la paire et reçoit deux nouvelles cartes.
o Si cela n’est pas le cas, il y a une pioche au milieu de la table : tirer une carte
et voir s’il y a une possibilité.
o Le gagnant est celui qui a collecté le plus grand nombre de paires de cartes.

Critères de réussite : associer l’image et le nom de ce qu’elle représente.


Identifier la syllabe commune.

Type de tâche : identifier un intrus dans une suite de 3, 4, ou 5 mots représentés par
des images (exemple: chapeau, château, chameau, fromage).
La syllabe cible est donnée par l’enseignant : « quel est le mot dans lequel on n’entend
pas ' CHA"? »

Organisation : bandes d’images. Un cache par élève pour masquer l’intrus.

Déroulement de la séance : nommer ce que représente chaque image sur la bande.


Séance N° 2
Annoncer la syllabe cible.
o Laisser les élèves rechercher dans chaque mot et masquer l’intrus.
o Mise en commun en indiquant la place de la syllabe cible dans chaque mot qui
la contient.

Critères de réussite : repérer les mots qui contiennent la syllabe cible.


Compréhension du critère de non appartenance.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 51


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Reconnaître une même syllabe dans plusieurs mots. EC5

Objectif de la
Reconnaître et localiser des sons identiques dans une suite sonore.
séquence

Type de tâche : reconnaître et localiser deux ou trois sonorités identiques dans une
chaîne sonore.

Organisation et matériel nécessaire :


o Trois ou quatre sons et bruits enregistrés, en séries
o Une même sonorité est présente plusieurs fois dans la série.
o Images de ce qui produit ces sonorités (plusieurs exemplaires pour les
sonorités entendues plusieurs fois).
Séance N° 1

En APE Déroulement de la séance.


par exemple o Faire entendre une série de 3, 4, 5 … sonorités.
o Demander si l’on entend plusieurs fois la même sonorité dans cette série.
o Après émission orale d’une proposition, les élèves placent en ligne les images
de ce qui a produit les sonorités dans l’ordre entendu.
o Après réécoute de la série en suivant les images, la solution proposée est
validée – ou pas – par le groupe.

Critères de réussite : repérage correct des sonorités identiques.

Type de tâche : reconnaître une même sonorité dans deux chaînes sonores
distinctes.

Organisation et matériel nécessaire : plusieurs séries de sonorités ; qui doivent


comporter une sonorité commune.
Images de ce qui produit ces sonorités.

Séance N° 2 Déroulement de la séance :


En APE
par exemple o Faire écouter deux séries successivement, puis demander de repérer la
sonorité commune à ces deux séries.
o Après émission orale d’une proposition, les élèves placent en ligne les images
de ce qui a produit les sonorités dans l’ordre entendu pour chaque série.
o Après réécoute des deux séries en suivant les images, la solution proposée
est validée – ou pas – par le groupe.

Critères de réussite : repérer le son identique.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 52


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Identifier une rime EC6

Objectif de la
Entendre et prononcer des rimes.
séquence
Objet Références et liste de comptines permettant une sensibilisation au langage des rimes
Comptines et petits jeux pour développer le langage et apprendre à parler la langue
Matériel française au cycle 1
didactique
http://www3.ac-nancy-metz.fr/ia54-gtd-maternelle/IMG/Comptines.pdf
Rondes et jeux chantés à l'école Guyalot/Routa/Coutant CDDP des Ardennes
Sors, sors escargot
sors la tête de ta maison
sors, sors, escargot
sors la tête de ta maison

Comptines à malices Marie-Odile Taberlet Armand Colin Bourrelier


J'ai pris mon manteau
j'ai mis mon chapeau
j'ai pris le métro
j'ai fait du vélo
c'était rigolo
………………………………………………
L'éléphant se douche, douche, douche,
sa trompe est un arrosoir
l'éléphant se mouche, mouche, mouche
il lui faut un grand mouchoir
l'éléphant dans sa bouche, bouche, bouche
a deux défenses en ivoire
l'éléphant se couche, couche, couche
à huit heures tous les soirs
Textes des
………………………………………………
comptines
Passe par ici
proposées
la petite
la petite
passe par ici
la petite souris
………………………………………………
Quand je mets mon chapeau gris
c'est pour aller sous la pluie
Quand je mets mon chapeau vert
c'est que je suis en colère
Quand je mets mon chapeau bleu
c'est que ça va déjà mieux
Quand je mets mon chapeau blanc
c'est que je suis très content!
………………………………………………
Tape, tape petite main
tourne, tourne petit moulin
vogue, vogue, petit bateau
vole, vole, petit oiseau
il a bien volé
il est fatigué

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 53


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Identifier une rime. EC6

Objectif de la
Identifier et accentuer des rimes.
séquence

Type de tâche : il s’agit de réciter une comptine en accentuant la rime.

Organisation et matériel nécessaire :


COMPTINE : Un petit chat gris
qui mangeait du riz
sur un tapis gris
sa maman lui dit
ce n'est pas poli
Séance N° 1 de manger du riz
Objectif : sur un tapis gris.
associer geste et Organisation : regroupement collectif ou semi-collectif.
rime

Déroulement de la séance :
o Phase 1 : Les enfants récitent la comptine et signalent les rimes en exécutant
une gestuelle spécifique.
o Phase 2 : la comptine est murmurée, seule la rime est prononcée à haute voix
conjointement à la gestuelle.

Critères de réussite : l’élève est capable de signaler la rime.

Type de tâche : il s’agit d’identifier un son proposé avec un autre support.

Organisation et matériel nécessaire :


o des images (format collectif) représentant des mots composés d’une syllabe :
rat, rond, pain, loup, lit, roi …
o Classe assise en cercle. Images au centre du cercle.

Déroulement de la séance :
o Phase 1 : un ou plusieurs exemples sont donnés par l’enseignant avant de
Séance N° 2 laisser la place aux élèves : ra, ra, ra, le petit … (et il va chercher l’image du
Objectif : rat en donnant le mot);
jouer avec des o li, li, le petit ……………………................................ lit.
rimes
o Phase 2 : jeu inverse. L’enseignant montre les images et les enfants chantent
les syllabes. Le gros loup, lou, lou,

o Phase 3 : même situation avec des images représentant des mots de deux ou
plusieurs syllabes.
o Variante : voir « phono » développer les compétences phonologiques :
Goigoux, Cèbe et Paour Hatier page 59 : la boîte qui transforme les mots.

Critères de réussite : l’enfant est capable de reconnaître un son proposé avec un


autre support.

Type de tâche : il s’agit d’associer des mots qui riment.


Séance N° 3

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 54


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Objectif : associer
des rimes Organisation et matériel nécessaire : activité individuelle ou en petit groupe.
Images mobiles.

Déroulement de la séance : après avoir identifié ce que les images représentent,


l’élève choisit les représentations dont les noms contiennent des rimes identiques.
Il justifie son choix.

Critères de réussite : l’élève est capable de trouver au moins deux images dont les
noms riment.

Type de tâche : à partir d’une rime donnée, les enfants produisent verbalement des
mots de même assonance.

Organisation et matériel nécessaire : « Alboum » Christian Bruel et Nicole


Claveloux ; éd. Etre.
o Il y a un canard qui s’appelle Bernard,
o Et un lapin qui s’appelle Clindindin.

Déroulement de la séance.
o Phase 1 : l’enseignant présente les personnages de l’histoire : (canard, lapin,
Séance N° 4 ourson, poupée).
Objectif : inventer Il énonce la première rime : "Le canard s’appelle Bernard"
des rimes Les élèves doivent inventer un nom qui rime avec chaque personnage de l’histoire.
o Phase 2 : lecture par l’enseignant de l’album « alboum »
Identifier les rimes.
Les comparer avec les productions personnelles.
o Phase 3 : inventer d’autres phrases à rimes.
Natacha aime…
J’ai un chat qui …
J’ai un éléphant qui …
J’ai une balançoire pour …

Critères de réussite : produire au moins une phrase à rimes.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 55


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Identifier une rime. EC6

Objectif de la
Identifier et inventer des rimes dans un chant.
séquence

Type de tâche : inventer d’autres paroles sur le chant « Qui est blanc » en faisant
rimer son prénom et des noms d’aliments.

Organisation et matériel nécessaire : chant « Qui est blanc » (répertoire Ecoles qui
chantent 2004-2005).
Déroulement de la séance :
o chaque enfant est invité à produire des rimes entre son prénom et des noms
Séance N° 1 d’aliments.
o Les élèves inventent ensuite collectivement des paroles sur la mélodie du
chant à partir de ces trouvailles.
(Qui aime bien la purée, c’est Chloé.
Qui mange du chocolat, Anita.)
Voir en exemple proposé dans le passeport culturel Cycle 1 en ligne.

Critères de réussite : associe son prénom à des noms d’aliments en produisant des
rimes.

Type de tâche : créer un nouveau couplet d’un chant construit avec des rimes.

Organisation et matériel nécessaire : un enregistrement du chant « Dans mon


jardin » de Nathalie Dassi.
Les élèves sont placés en ½ cercle face à l’enseignant.
Séance N° 2
Déroulement de la séance : faire écouter les différents couplets du chant et identifier
pour chaque couplet les rimes présentes.
Inventer un autre couplet construit avec d’autres rimes.

Critères de réussite : sait reconnaître et produire des rimes.

Type de tâche : remplacer un mot par un autre qui a la même rime.

Organisation et matériel nécessaire : chant « Dans mon jardin » de Nathalie Dassi


(répertoire Ecoles qui chantent 2004/2005).

Séance N° 3 Déroulement de la séance :


o chanter aux élèves un couplet du chant et choisir ensemble un mot à
remplacer.
o Les élèves proposent d’autres mots qui ont des rimes compatibles.
Vérification de la conformité en chantant la nouvelle version de la chanson.

Critères de réussite : trouver des mots et produit des rimes.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 56


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Différencier les sons dans plusieurs mots. EC7

Objectif de la
Repérer un son récurrent dans une comptine.
séquence
Type de tâche :
Apprentissage de la comptine.
Organisation et matériel nécessaire :
Une comptine courte de type virelangue comportant un son récurrent. (suggestion :
Bray-Clausard : Comptines pour apprendre à écouter)
Quelques images pour illustrer la comptine et représenter des mots dans lesquels se
trouve le son à repérer.
Séance N° 1
Déroulement de la séance :
Présentation de l’ensemble de la comptine : l’enseignant la dit plusieurs fois, puis la
reprend en insistant sur les mots comportant le son récurrent. Il montre les images
correspondant à ces mots.
Apprentissage par imprégnation (avec reprises éventuelles en dehors de la séance)

Critères de réussite :
Etre capable de restituer tout ou partie de la comptine.
Type de tâche :
Identification du son récurrent.
Organisation et matériel nécessaire :
Groupe classe
Les images de la comptine utilisée en séance 1.
Déroulement de la séance :
Séance N° 2 Reprise de la comptine en montrant les images et en insistant sur ce qu’elles
représentent ; l’enseignant met en évidence le son entendu et le fait répéter.

Critères de réussite :
Etre capable de se montrer attentif et de répéter les mots représentés par les images.
Identifier le son récurrent.

Reprendre les mêmes séances que les séances 1 et 2 avec une comptine
Séances N° 3 et 4
comportant un son récurrent différent.
Type de tâche :
Séance N° 5
Classer des mots selon le son qu’ils contiennent.
Organisation et matériel nécessaire :
1 grande image représentant chacune des comptines. Un espace est bien délimité
pour chaque comptine.
Les images utilisées dans les séances précédentes.
Travail par petits groupes.
Déroulement de la séance :
Les images des 2 comptines sont mélangées ; il faut les restituer à chaque comptine
en les plaçant dans le bon espace sous les 2 grandes images qui représentent les
comptines.
L’enseignant dit un nom sans montrer l’image qui lui correspond et demande à quelle
comptine il appartient ; un élève vient ensuite placer l’image correspondante sous la
grande image dans l’espace dédié à la comptine.

Critères de réussite :
Etre capable d’attention et d’écoute active.
Etre capable d’identifier les sons récurrents et de les différencier.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 57


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Différencier les sons dans plusieurs mots. EC7

Objectif de la
Classer les prénoms en fonction du son entendu au début ou à la fin.
séquence
Type de tâche : identifier le son entendu au début du prénom.
Mettre ensemble les prénoms commençant par le même son.

Organisation et matériel nécessaire :


Travail en petit groupe.
Photos des élèves du petit groupe + d’autres photos pouvant leur correspondre,
auxquelles sont ajoutés quelques intrus (les prénoms n’ayant pas de correspondant).

Déroulement de la séance :
Séance N° 1 L’enseignant expose d’abord les photos des élèves du groupe ; il demande aux élèves
de dire un à un les prénoms. A chaque fois, il insiste en prononçant le son initial et le
fait identifier par les élèves. Il procède ensuite de la même manière avec l’autre groupe
de photos. Il s’agit ensuite, en insistant sur les sons à repérer, d’associer à chaque
photo du premier groupe celle(s) du deuxième groupe qui lui correspond (ent).
L’enseignant établit pour chaque groupe commençant par le même son une liste
comportant les prénoms écrits et les photos.

Critères de réussite :
Etre capable de repérer le son entendu au début de chaque prénom.
Associer les prénoms en fonction de ce son.
Type de tâche :
Mettre ensemble les prénoms terminant par le même son.
Organisation et matériel nécessaire :
Identique à la séance 1.
Séance N° 2 Déroulement de la séance :
Identique à la séance 1.
Critères de réussite :
Etre capable de repérer le son entendu à la fin de chaque prénom.
Associer les prénoms en fonction de ce son.

Type de tâche :
Identifier le son identique dans 2 prénoms.

Organisation et matériel nécessaire :


Travail en petit groupe.
Situation en langage oral uniquement.
Séance N° 3
Déroulement de la séance :
L’enseignant dit successivement 2 prénoms ; les élèves identifient le son qui leur est
commun et repèrent son emplacement en début ou en fin.
Critères de réussite :
Etre capable de d’identifier le son commun aux 2 prénoms et localiser son
emplacement.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 58


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Différencier les sons dans plusieurs mots. EC7

Objectif de la
séquence Identifier un son dans plusieurs mots.

Type de tâche :
Localiser un son dans un mot. (voyelles)

Organisation et matériel nécessaire :


Images correspondant à des mots dans lesquels on entend, par exemple : [i], en
attaque, au milieu, en finale, une fois ou plusieurs fois. (île ; hibou ; hippopotame ; lit ;
ordinateur ; colibri ; ouistiti ; bicyclette ; tapis ; chapiteau…)
Travail en petit groupe.
Déroulement de la séance :
Séance N° 1
L’enseignant affiche les images et fait dire les mots qui leur correspondent. Il demande
si les élèves repèrent un même son qu’on entend dans chacun de ces mots. Il guide
ensuite la recherche pour localiser le son dans chaque mot, en commençant par
découper le mot en syllabes. La place du son est énoncée : au début ; au milieu ; à la
fin. Une représentation graphique y est associée. Des remarques sont faites sur les
mots qui contiennent plusieurs fois le son.
Critères de réussite :
Associer le son à la syllabe qui le contient.
Localiser l’emplacement du son.
Type de tâche :
Localiser un son dans un mot. (consonnes)

Organisation et matériel nécessaire :


Images correspondant à des mots dans lesquels on entend, par exemple : [s], en
attaque, au milieu, en finale, une fois ou plusieurs fois. (seau ; sapin ; casserole ;
élastique ; épicerie ; saucisson ; sucette ; pissenlit ; tasse ; princesse…)
Séance N° 2 Travail en petit groupe.
Déroulement de la séance :
Identique à la séance 1.
Critères de réussite :
Associer le son à la syllabe qui le contient.
Localiser l’emplacement du son.

Type de tâche :
Identifier des mots qui contiennent un son précis. (voyelles et consonnes)
Organisation et matériel nécessaire :
Images utilisées lors des 2 séances précédentes.
Travail en petit groupe.
Séance N° 3 Déroulement de la séance :
L’enseignant demande si on entend le son […] dans les mots qu’il va dire (une
séquence de 4 ou 5 mots par son).Il dit chaque mot en montrant l’image qui lui
correspond. La réponse attendue est : oui ou non. Il valide la réponse en précisant la
localisation du son si on l’entend dans le mot.
Critères de réussite :
Etre capable d’identifier un son dans plusieurs mots.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 59


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Copier en écriture cursive des mots simples EC8

Objectif de la
S’acheminer vers le geste de l’écriture- 1-
séquence

Type de tâche : imiter des gestes amples dans plusieurs directions, ce qui implique
observation, analyse, mise en mémoire et imitation avec verbalisation.
Un exemple : entraînement à la formation de ronds.

Organisation et matériel nécessaire :


- jeu dans la salle de motricité (anneaux, palets, cerceaux..)
- salle de classe : boîte à trésors dans laquelle il y a plein de petits objets ronds
ou non ronds (boules de cotillons, billes, anneaux de rideaux, CD, cubes,
legos, bâtons, pièces de monnaie .. )

Déroulement de la séance :
Séance N° 1 - jeux variés en salle de jeux avec divers matériels ronds (lancer, attraper,
rouler, faire rebondir) : ces jeux affinent la perception du rond.
- En salle, trier et classer les objets de formes rondes par rapport aux autres
formes. Les choix seront justifiés.
- Faire correspondre les objets de la salle de jeux (sous forme de photos
numériques) et ceux de la boîte à trésors. exemple associer boulle de cotillon
et ballon …
- Prolongement : compléter la collection de la boîte à trésors par d’autres objets
ronds de la classe.

Critères de réussite : classer correctement et associer photo de l’objet de la salle de


jeu et objet de la boîte.

Type de tâche : modeler des formes rondes pour fabriquer des objets qui ressemblent
à ceux que les enfants auront manipulés.

Organisation et matériel nécessaire : pâte à modeler facile à utiliser, pâte à sel (pas
trop salée) ou autres matériaux.

Déroulement de la séance :
Séance N° 2 Les enfants modèlent des formes rondes. Chaque élève décrit ses modelages et
explique son procédé.
Faire correspondre le modelage à l’objet et à une reproduction photo.
Prendre en photo ces productions pour alimenter le cahier de répertoire graphique.

Critères de réussite : réaliser des formes rondes et les associer à des


représentations.

Type de tâche : proposer des exercices d’entraînement sur supports verticaux variés
Séance N° 3 et avec des outils et matériels variés.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 60


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation et matériel nécessaire : sur plan vertical avec de gros feutres ; des
ronds de couleurs de tailles différentes à coller sur la feuille de la piste graphique.

Déroulement de la séance : ce sera une séance d’exploration du geste.


- Rejoindre un point vert à un point rouge sur une piste graphique en étant
obligé de se déplacer.
- Idem sans se déplacer, mais par un mouvement du bras.
- Coller sur la grande feuille des ronds de tailles différentes que l’enfant doit
d’abord éviter, puis contourner.
- Peindre le plus de ronds possibles sur la feuille et compléter les espaces
restants par des points ou autres graphismes.
- Sur plan horizontal, dessiner des ronds de couleurs différentes qui ne se
touchent pas.
- Tracer un rond autour de chacune des gommettes collées par l’enfant.

Remarques ; cette progression d’activités peut être transposée pour les autres types
de graphismes étudiés en PS : lignes droites, brisée, tracé intermittent, spirale, vague.

Il faut varier les outils pour affiner le geste.

Le rond est travaillé dans les oeuvres suivantes


- KANDINSKI « Ensemble multicolore »
- -CHRISTO « Mur des barils de pétrole »

Critère de réussite : tracer des ronds sans lever le crayon.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 61


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Copier en écriture cursive des mots simples EC8

Objectif de la
S’acheminer vers le geste de l’écriture – 2-
séquence

Type de tâche : du tracé ample au geste maîtrisé dans un espace contraint ;


apprentissage de boucles.

Organisation et matériel nécessaire :


- salle de jeux : valses viennoises
- en classe : grande feuille et peinture à doigt

Déroulement de la séance :-
- Laisser les enfants évoluer librement sur les valses viennoises, afin de faire
Séance N° 1 apparaître la prédominance des girations.
- En classe, reproduire au doigt les mouvements effectués en danse à la
peinture.
- Travailler sur plan vertical, puis sur plan horizontal.
- A partir d’un point de départ, tracer une boucle autour d’un obstacle (boule de
cotillon collée) et rejoindre le point d’arrivée. Varier l’obstacle à contourner
pour influer sur la taille du tracé.

Critères de réussite : faire des boucles les plus grandes, puis les plus petites
possible.

Type de tâche : s’approprier un répertoire graphique individuel puis l’utiliser pour


imiter des dessins stylisés.

Organisation et matériel nécessaire : un répertoire graphique par enfant (moitié


d’un petit cahier ou petit carnet de dessin) et différents outils.

Déroulement de la séance : dès que le geste de la boucle est maîtrisé, l’enfant le


trace sur la page de gauche de son répertoire graphique. Sur la page de droite, on
Séance N° 2 peut coller soit une production de l’enfant en lien avec ce tracé ou une reproduction
d’œuvre d’art. (Voir livre « Graphic ‘ arts » pages 28 et 29).
La production de l’enfant permet l’utilisation de boucles pour compléter un tracé
existant.

Formes privilégiées pour la MS : points, lignes parallèles obliques croisées, boucles,


serpents, ronds concentriques

Critères de réussite : l’enfant réalise des boucles liées entre elles, avec fluidité.

Type de tâche : reconnaître des similitudes entre des mots très familiers écrits en
Séance N° 3 script et en cursive (prénom, jour de la semaine, maman, papa…).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 62


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation et matériel nécessaire :


- Utiliser des lotos réalisés par l’enseignant : la plaque- support peut être en
script, puis en cursive
- Concevoir un jeu de cartes avec photos des enfants et prénoms des mêmes
enfants en script et en cursive, tous ces supports étant coupés en deux.

Déroulement de la séance :
- jeu de loto avec mots familiers en script et en cursive.

- jeu de cartes avec photos des enfants et prénoms des mêmes enfants, tous ces
supports étant coupés en deux : le but est de reformer à la fois les photos et les
prénoms en tirant des cartes placées à l’envers. Les échanges entre élèves donnent
lieu à des descriptions. Cela s’apparente au jeu de familles. Ce jeu s’introduit
progressivement.

Critères de réussite : distinguer les deux écritures et apparier les mots identiques.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 63


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Copier en écriture cursive des mots simples EC8

Apprendre à copier en écriture cursive des mots simples sans oublier de lettres.

Remarques :
Objectif de la
séquence
- A chaque production, l’enseignant veillera à orienter le sens de l’écriture
- Et pour toute écriture produite par l’élève, l’enseignant veillera à une bonne
formation des lettres et une tenue correcte de l’outil scripteur.

Type de tâche : reconstituer un mot sans retour au modèle lettre par lettre.

Organisation et matériel nécessaire :


- Travail par groupe de 4 ou 6
- Des mots simples écrits en cursive au tableau
- Des lettres mobiles en écriture cursive

Déroulement de la séance :

Un mot simple est écrit au tableau, les élèves ont un temps pour le photographier en
vue de le garder en mémoire (on peut accompagner d’une verbalisation lettre par
lettre). Le mot est ensuite caché, les élèves doivent se déplacer et aller chercher de
Séance N° 1 mémoire, les lettres cursives correspondantes. De retour à l’atelier, chacun essaie de
reformer le mot avec ses lettres mobiles. Les différents essais sont comparés et
chacun explicite ses stratégies de mémorisation. On en déduit ainsi les règles de
copie.

Variantes :
- commencer par des mots connus et courts (il, elle, la …) et augmenter le nombre
de lettres progressivement.
- Ensuite, travailler sur des mots non connus en donnant la possibilité de plusieurs
allers et retours pour aller chercher les lettres mobiles correspondantes.

Critères de réussite : les élèves mémorisent un maximum de lettres et organisent


leurs prises d’indices.

Type de tâche : copier en cursive, après mémorisation, la partie manquante d’un mot.

Organisation et matériel nécessaire :


Séance N° 2 - Travail par groupe de 4 ou 6.
- Des mots simples écrits en cursive au tableau.
- Une feuille sur laquelle est écrit le début du mot proposé (l’enfant disposera
d’une feuille par mot).
- Un cache adhésif.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 64


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Déroulement de la séance :

Un mot simple est écrit au tableau, les élèves ont un temps pour le photographier en
vue de le garder en mémoire.

L’enseignant cache alors la fin du mot (deuxième syllabe) et demande aux élèves de
retrouver et d’écrire la partie manquante.
Les différents essais sont comparés, chacun explicite ses stratégies de mémorisation.
On vérifie avec le modèle. On en déduit ainsi les règles de copie.
Séance N° 2
Variantes :
- partir de mots connus de deux syllabes puis complexifier au cours de l’année au
niveau du nombre de syllabes.
- la partie cachée peut être également l’attaque du mot voire la partie centrale.

Critères de réussite : Les élèves ont mémorisé et copié toutes les lettres
manquantes.

Type de tâche : copier un mot entièrement sans oublier une lettre

Organisation et matériel nécessaire :


- Une feuille avec un mot écrit en cursive
- Un cache amovible.

Déroulement de la séance :

Un mot est écrit sur feuille avec cache amovible, les élèves ont un temps pour le
photographier en vue de le garder en mémoire. Au signal, ils abaissent le cache et
essaient d’écrire de mémoire tout ce qu’ils peuvent écrire. Un trait vertical matérialise
chaque essai et donc chaque retour au mot modèle.
Séance N° 3
Exemple : si le mot « maman » est écrit par un élève en deux retours successifs au
modèle, on aura par exemple la production suivante : ma /ma/m
On compare alors le nombre de retours nécessaires au modèle pour chaque élève.
Chacun explicite ses stratégies. On en déduit ainsi les règles de copie.

Variantes :
- Un même mot peut faire l’objet de cette copie plusieurs fois dans l’année et ce
afin de mesurer les progrès des élèves.
- Au fur et à mesure de l’année, on peut complexifier la nature de la copie (mots
plus longs, un ou plusieurs mots)

Critères de réussite :
Au fur et à mesure des copies, le nombre de retour au modèle diminue. Les élèves
doivent avoir compris qu’écrire vite et bien suppose de ne pas lever trop souvent les
yeux et le crayon.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 65


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Reconnaître la plupart des lettres de l’alphabet. EC9

Objectif de la
Reconnaître l’existence des lettres de l’alphabet.
séquence

Type de tâche : les élèves ont sur des cartes les lettres de l’alphabet en majuscule
d’imprimerie, des chiffres et d’autres objets.

Organisation et matériel nécessaire : les élèves ont des cartes à trier : des lettres,
des chiffres, des objets.
Le travail peut s’opérer en groupe ou individuellement.

Déroulement de la séance : les élèves ont une série de cartes représentant des
Séance N° 1 lettres en majuscule d’imprimerie, des chiffres, des objets.
Il leur est demandé de regrouper les cartes qui se ressemblent :
o cartes qui permettent d’écrire,
o cartes qui permettent de compter,
o cartes représentant des objets.
L’enseignant initie le tri en lançant l’atelier.

Critère de réussite : les cartes lettres sont reconnues.

Type de tâche : jeu de loto.

Organisation et matériel nécessaire : des planches de loto personnalisées en


fonction du prénom de chaque élève (écriture en lettres en capitale d’imprimerie) ; les
lettres mobiles du prénom dans une enveloppe.
Travail par groupe de 6 élèves.
Séance N° 2

Déroulement de la séance : l’élève a une planche personnalisée et les cartes


correspondantes. Il fait correspondre les lettres de sa plaque et celles de son
enveloppe.

Critère de réussite : l’élève sait identifier et nommer les différentes lettres.

Type de tâche : reconnaître l’initiale de son prénom parmi d’autres lettres.

Organisation et matériel nécessaire : un sac rassemblant les initiales des prénoms.


Séance N° 3

Déroulement de la séance : les élèves, à tour de rôle, piochent dans le sac pour
retrouver l’initiale de leur prénom.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 66


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Reconnaître la plupart des lettres de l’alphabet.


MS EC9
Ecrire des lettres de l’alphabet.

Objectif de la
Reconnaître quelques lettres de l’alphabet.
séquence

Type de tâche : l’élève place des jetons sur les lettres qui composent son prénom ;

Organisation et matériel nécessaire : Chaque élève a une plaque alphabet en


majuscules d’imprimerie, ainsi qu’un modèle de son prénom.
Dans le courant de l’année, on pourra renouveler cet exercice avec l’alphabet écrit en
script.
Séance N° 1

Déroulement de la séance les élèves ont une plaque avec l’alphabet, ils doivent
poser un jeton sur les lettres qui composent leur prénom.

Critère de réussite : toutes les lettres sont identifiées.

Type de tâche : loto des lettres.

Organisation et matériel nécessaire : chaque joueur a un carton de 6 lettres ; les


lettres mobiles sont regroupées en pioche, face contre la table.

Séance N° 2 Déroulement de la séance : à tour de rôle, les élèves piochent une carte, la regarde
et la montre à leurs camarades.
Si un joueur a cette lettre sur son carton, il pose un jeton dessus.
Le gagnant est celui qui a complété son carton le premier.
L’enseignant peut nommer les lettres.

Critère de réussite : avoir complété son carton.

Type de tâche : associer différentes graphies d’une même lettre.

Organisation et matériel nécessaire : des plaques de loto personnalisées ; les


lettres du prénom écrites en majuscules d’imprimerie.
Séance N° 3 Un sac contenant des lettres en script.

Déroulement de la séance : les élèves piochent à tour de rôle les lettres en script. Si
la lettre figure en majuscule sur leur plateau, ils la posent.
Celui qui a rempli le premier son plateau a gagné.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 67


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Reconnaître la plupart des lettres de l’alphabet.


GS EC9
Ecrire des lettres de l’alphabet.

Objectif de la
Reconnaître et nommer la plupart des lettres.
séquence

Type de tâche : l’élève reconnaît des lettres parmi celles qui composent l’alphabet.

Organisation et matériel nécessaire : une roue de l’alphabet (cf. planche jointe pour
la fabrication de la roue).Des planches de l’alphabet.

- Une roue de l’alphabet

Séance N° 1 - Des planches de


l’alphabet

Déroulement de la séance :
o Un élève tourne la roue de l’alphabet, les autres élèves cherchent sur leur
planche la lettre indiquée par la roue.
o Celui qui reconnaît le premier la lettre peut mettre un jeton sur celle-ci. (les
élèves pourront au cours de l’année reconnaître et nommer les lettres).
Le jeu peut s’arrêter à n’importe quel moment, on compte alors le nombre de lettres
reconnues en comptant les jetons.

Critère de réussite : l’élève sait identifier et nommer quelques lettres.

Type de tâche : mémory des lettres.

Organisation et matériel nécessaire : les cartes du mémory des lettres sont posées
sur la table. On peut partir d’un petit nombre de lettres (10 au départ) et aller
progressivement vers l’alphabet complet.
Séance N° 2 Déroulement de la séance : les joueurs retournent à tour de rôle deux cartes.
Si les cartes sont identiques, ils conservent les cartes et fabriquent une paire
(*progressivement, les élèves devront nommer les lettres).
Si les cartes sont différentes, on les repose dans le jeu.

Critères de réussite : savoir nommer les lettres. Avoir le plus de paires.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 68


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : savoir réciter l’alphabet en vue de retrouver les lettres manquantes.

Organisation et matériel nécessaire : une plaque incomplète de l’alphabet et des


cartes mobiles découpées de l’alphabet. L’exercice peut être individuel.

Déroulement de la séance : l’élève recherche dans les cartes de l’alphabet celles qui
lui manquent sur sa planche. Au début, on ne retirera que quelques voyelles puis les
Séance N° 3 consonnes les plus fréquentes.

Variante : au fil de ‘année, l’élève écrit les lettres manquantes en prenant appui sur
des référents de la classe.

Critère de réussite : avoir complété son carton correctement.

Quelques pistes relatives à l’écriture des lettres : liste d’activités conseillées

Dans la salle de jeu, former quelques lettres en utilisant des postures


corporelles de un ou plusieurs élèves. Prendre des photos de ces
postures pour enrichir l’abécédaire de l’alphabet.

Créer un répertoire où la lettre est « simplement donnée à voir » :

- Prendre des photos dans l’environnement d’objets suggérant des lettres


et créer un répertoire d’images.
- Utiliser des Abécédaires pour diversifier et enrichir le répertoire
d’images :
o La boîte à outils de Rascal Ed. Pastel
o L’alphabetville Johnson Stephen Ed. Circonflexe 1999
o L’abécédaire tout en photos. Ed. du petit Musc
o Petit musée Ecole des Loisirs…..

Représenter des lettres en les modelant :


- En posant son modelage sur un support.
- En se référant aux affichages de la classe.

Tracer des lettres dans le sable, la semoule, la farine.

Ecrire sur papier en contournant des obstacles. Travailler dans le plan


vertical et dans le plan horizontal.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 69


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Ecrire son prénom de mémoire en cursive. EC10

Objectif de la
Ecrire son prénom de mémoire en cursive.
séquence

Type de tâche : mémoriser et épeler les différentes lettres de son prénom dans
l’ordre.

Organisation et matériel nécessaire : petits groupes, lettres mobiles, étiquettes des


prénoms et mots voisins.

Déroulement de la séance.
- Montrer les lettres du prénom (écrites en gros), une à une ; l’élève les épelle
de différentes manières (en criant, en chuchotant, en chantant….).
Séance N° 1 - Réécrire son prénom à l’aide de lettres mobiles avec et sans étiquette, sans
intrus, puis avec.
- Plusieurs cartes mots (capitale puis cursive) sont disposées sur la table :
plusieurs fois le prénom et des mots proches. A chaque fois que l’élève choisit
la bonne carte, il gagne un jeton.
- Epeler : l’enseignant dit une lettre, l’élève répète ; l’enseignant en dit une,
l’élève dit la suivante.
- Ecrire sur le clavier de l’ordinateur son prénom (capitales, puis cursive) de
différentes couleurs dans le but de créer des étiquettes.

Critère de réussite : l’élève réussit à reconnaître et à épeler son prénom.

Type de tâche : écrire des lettres cursives bien formées.

Organisation et matériel nécessaire : présence obligatoire de l’enseignant qui guide


et veille à la bonne réalisation des tracés.
Supports et outils scripteurs différents ; crayon de papier et gomme ; ardoise Velléda.

Déroulement de la séance.
- Ecrire en cursive devant les élèves, verbaliser, préciser la forme des lettres et
leur orientation.
Séance N° 2 - Ecrire sous la dictée des élèves (plan vertical puis horizontal) qui ont le
modèle cursif de la lettre sans la nommer : les élèves décrivent alors
précisément la trajectoire et l’orientation de la lettre (sens et forme).
- Faire reproduire en variant les contraintes de réalisation : avec puis sans
modèle, par mémorisation, taille des supports, outils scripteurs différents, avec
guidage si nécessaire (sur plan vertical puis sur plan horizontal).
- Regarder le tracé des élèves et analyser avec eux ce qui pose problème et
tenter d’y remédier de suite.

Critère de réussite : l’élève écrit des lettres cursives bien formées.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 70


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : reproduire et produire des tracés liés.

Organisation et matériel nécessaire : présence obligatoire de l’enseignant.


Affiches kinesthésiques (Cf. Cheminements graphiques MF Ferrand CRDP Lyon
p 69)

Déroulement de la séance.
- Entraînement kinesthésiques :à partir d’affiches 80X50 cm sur lesquelles sont
reproduits des enchaînements cursifs, l’élève, sans lever le doigt, doit suivre
les différents modèles en respectant le sens indiqué par les flèches :
Séance N° 3 hhhhhhhhhh mmmmm yyyyyyy.
- Reproduire une suite de motifs graphiques sur plan vertical et horizontal.
- Repasser sur une pochette transparente une suite de mêmes lettres liées les
unes aux autres en cursive, comparer les tracés produits sur la pochette et le
modèle retiré de la pochette pour analyser les réussites et les erreurs.
- Reproduire des suites de plusieurs lettres différentes attachées lnlnln sans
modèle.
- Reproduire un modèle affiché en haut de la piste graphique.
- Même démarche que les 4 points ci-dessus pour l’écriture du prénom.

Critère de réussite : l’élève écrit son prénom en cursive.

Remarques :
- Présence d’une piste graphique : tableau, bande de papier blanc effaçable ou
non… avec un répertoire graphique à disposition. Les élèves s’y entraînent
quotidiennement.
- Mise en place des ateliers de création graphique (Cf. Graphic’arts, Accès
Edition)
- Instituer un cahier de progrès (Voir Cheminements graphiques MF Ferrand
CRDP Lyon p 80/81).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 71


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Approche des quantités et des nombres DM1

Objectif de la
Dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des nombres connus.
séquence

Type de tâche : catégoriser en se servant de situations fonctionnelles et


comparer des collections.
Ne pas hésiter à proposer des situations où la quantité dépasse la capacité à
dénombrer.

Organisation et matériel nécessaire : manteaux des élèves, chapeaux,


écharpes; matériel du coin dînette et matériel de motricité.

Déroulement de la séance :
− dans les coins jeux d'imitation: mettre la table pour les poupées;
Séance N° 1 − dans des situations fonctionnelles de classe, comparer le nombre
d'élèves et le nombre de
 manteaux en hiver;
 bonnets ;
 tabliers;
− en motricité: comparer le nombre d'élèves avec
 le nombre de cerceaux ;
 de dossards ;
 de ballons;
− dans les coins jeux d'imitation :
 mettre la table pour les poupées.

Critère de réussite : élaborer une stratégie et réinvestir le vocabulaire.

Type de tâche : faire des tris particuliers.

Organisation et matériel nécessaire: 4 boîtes opaques possédant un petit


trou et 8 grains de maïs, par élève.

Séance N° 2
Déroulement de la séance : chaque élève a 4 boîtes opaques possédant un
petit trou et 8 à10 grains de maïs.
La consigne est de mettre le même nombre de grains de maïs dans chaque
boite, les élèves ne peuvent pas déplacer les boîtes.

Critère de réussite : réussir à mettre 2 grains dans chaque boîte.

Type de tâche : comparer et réinvestir le vocabulaire exprimant une


comparaison entre deux collections.
Séance N° 3

Organisation et matériel nécessaire : groupe de 4 à 6 élèves

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 72


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

une plaque par élève/des jetons.

Déroulement de la séance : s’approprier le matériel.


"Tu as un animal qui aime être déguisé avec des ronds de couleurs. Place un
jeton sur chaque tâche blanche pour qu’il soit complètement déguisé".

Consigne : demander aux élèves de fermer les yeux et enlever de 3 à 5


jetons.
Faire observer la chenille et demander à chaque élève d’aller chercher ce qu’il
faut pour qu’il n’y ait plus de tâches blanches sur la chenille.
La boîte de jetons est éloignée.
L’enseignant demande à l’élève de comparer le nombre de traces blanches
avec le nombre de jetons rapportés.

Critère de réussite : élaborer une stratégie et réinvestir le vocabulaire.

Type de tâche : réaliser des collections et comparer ces modèles avec des
abaques (pions de toutes les couleurs).
Il est intéressant de présenter des modèles à des échelles différentes, ce qui
oblige les élèves à adapter une stratégie pour compter (correspondance terme
à terme ou calcul).
Séance N° 4
Déroulement de la séance : les élèves ont un abaque et des pions. Chaque
élève reproduit un modèle de 3 à 5 pions sur chaque tige et doit valider.

Critère de réussite : comparer le modèle et sa production.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 73


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des


MS DM1
nombres connus

Objectif de la
Dénombrer pour compléter une collection en situation fonctionnelle.
séquence

Type de tâche : aller chercher le nombre d'objets nécessaires à l'exécution d'une


tâche. A faire régulièrement avant chaque atelier.

Organisation : atelier d'un groupe d'élèves compris entre 4 et 6.

Matériel nécessaire : plateau avec des cases dont le nombre correspond au nombre
d’enfants.

Séance N° 1 Déroulement de la séance.


o Demander à un élève le nombre d'élèves à sa table.
o Lui demander de montrer la quantité avec les doigts.
o Demander à un autre élève d’aller chercher le nombre exact d'objets
nécessaires en utilisant si besoin le plateau.
o Faire recompter les objets de même nature en utilisant la procédure suivante :
enlever chaque objet du plateau en donnant le nom du nombre

Un de deux

Critère de réussite : chaque enfant à un objet.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 74


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche
Une fois que la première situation est bien maîtrisée, complexifier en demandant aux
élèves d'apporter le nombre d'objets complétant une collection donnée.

Organisation : atelier dirigé. Groupe d'enfants compris entre 4 et 6.


Matériel nécessaire : feuille, colle, ciseaux.

Déroulement de la séance.
o L'enseignant décrit la tâche : découper des formes et les coller sur une feuille.
Séance N° 2 o Une partie seulement du matériel se trouve sur la table.
o Faire lister par les élèves le matériel nécessaire : « De quoi allons nous avoir
besoin et de combien d'objets? ».
o Leur faire remarquer qu'il y a déjà du matériel posé.
o L'enfant doit aller chercher le matériel manquant. Il peut s’aider du plateau.
« Nous sommes 6, il y a déjà une paire de ciseaux. Combien faut-il aller chercher de
paire de ciseaux ? »
o Faire montrer avec les doigts combien il y a d’élèves. Faire montrer avec les
doigts combien il y a d’objets sur la table.

Critère de réussite : chaque enfant a le matériel nécessaire pour réaliser l'atelier.

Type de tâche Compléter une collection jusqu'à 6.

Organisation : atelier dirigé ; matériel : boîte de 6 oeufs à ne remplir qu’avec 4 ou 5


objets.

Séance N° 3
Déroulement de la séance : rechercher le nombre d'oeufs manquant dans la boîte
pour la remplir. L'enfant va chercher le nombre exact d'oeufs manquant.

Critère de réussite : la boîte est remplie, il ne manque pas d'oeufs, il n'y en a pas en
trop.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 75


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des


GS DM1
nombres connus

Objectif de la
Dénombrer des quantités allant jusque 15.
séquence

Types de tâches :
1 - Reconstituer le panier de fruits et légumes proposé par l’enseignante au coin
marchande.
2 - Compléter le bon de commande à partir du panier reconstitué.

Organisation : atelier de 6 élèves. Travail par 2 (un enfant qui reconstitue le panier,
un qui valide).
Matériel nécessaire :
3 paniers constitués de fruits et légumes dont chaque variété peuvent comporter
jusqu’à 15 éléments. (annexe 1)
Un bon de commande avec photo de chaque variété de fruits et légumes et cases
Séance N° 1 pour écrire le nombre de fruits et légumes contenus dans le panier (annexe 2)
Aide : bande numérique

Déroulement de la séance :
chaque binôme possède un panier à reconstituer à l’identique.
Un des enfants se rend au coin marchand pour prendre les fruits nécessaires à cette
reconstitution.
L’autre enfant vérifie et remplit le bon de commande.

Critère de réussite : les nombres figurant sur le bon de commande correspondent


aux quantités de fruits et légumes dans le panier.

Type de tâche : remplir un panier à partir d’un bon de commande donné par
l’enseignant suivant différentes représentations (photos, dessins, chiffrées).

Organisation : atelier de 6 élèves. Travail par 2.


Matériel nécessaire :
bon de commande photos + chiffres (annexe 3)
bon de commande- dessins (annexe 4)
Séance N° 2 Aide : bande numérique.

Déroulement de la séance
A partir des différents bons de commande, les élèves remplissent leur panier.

Critères de réussite : le nombre de fruits et légumes dans le panier correspond à


celui figurant sur le bon de commande

Séance N° 3 Type de tâche : réaliser son propre bon de commande.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 76


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Organisation : atelier de 6.
Matériel nécessaire :
fiche commande vierge + gommettes légumes/fruits ou images. (Annexe 5) ;
une couleur différente par fiche.
Aide : bande numérique.

Déroulement de la séance.
Les enfants collent sur le bon de commande le nombre de légumes ou fruits qu’ils
désirent et écrivent la représentation chiffrée de ce nombre.

Critère de réussite : le nombre de gommettes collées correspond au chiffre écrit.

Type de tâche : utiliser un bon de commande.

Organisation : atelier de 6. Travail en binôme (un enfant client et un enfant marchand)

Matériel nécessaire :
bon de commande réalisé à la séance précédente dont on a enlevé la colonne des
chiffres (Annexe 6).
Aide : bande numérique.

Séance N° 4 Déroulement de la séance.


o L’enfant vient avec un panier vide et son bon de commande.
o Il demande à l’enfant- marchand le nombre de fruits et légumes figurant sur
son bon.
o Il écrit le nombre demandé sur chaque variété de fruits et légumes.
o L’enfant -marchand remplit le panier.

Critères de réussite.
L’écriture chiffrée correspond au nombre figurant sur le bon de commande.
Le nombre de fruits dans le panier correspond au nombre de fruits sur le bon de
commande.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 77


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

ANNEXES GS - DM1
Annexe 1

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 78


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Annexe 2
-------------------------------------------------

A partir du panier de fruits et légumes composé par le maître, complète le


bon de commande correspondant (avec l’aide de la bande numérique si
nécessaire).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 79


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Annexe 3
Niveau 1

3
4
2
1
5
Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 80
Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 1

1
3
5
4
2

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 81


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 1

2
3
5
1
4

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 82


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 1

5
3
2
4
1

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 83


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 1

2
1
5
3
4

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 84


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 1

3
5
2
4
1

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 85


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

6
9
8
7
10

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 86


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

7
8
6
10
9

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 87


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

10
9
6
7
8

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 88


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

8
9
10
7
6

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 89


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

7
6
10
9
8

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 90


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Niveau 2

9
10
8
7
6

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 91


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Annexe 4

Liste des courses

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 92


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Annexe 5

Liste des courses à construire par les enfants

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 93


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Annexe 6

Liste des courses à aller chercher chez le marchand enlever la


colonne chiffre qui servira d’évaluation
Utiliser une couleur par planche

6
7

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 94


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Approcher les quantités et les nombres DM2

Objectif de la
Associer différentes désignations d'un même nombre.
séquence

Remarque préliminaire : la récitation de la comptine numérique en pointant du doigt


chaque élément de la collection ne doit en aucun cas être utilisée de manière
systématique; il faut la réserver comme outil de vérification s'il y a erreur lors de la
1
reconnaissance d'emblée.

2
Type de tâche : activités motrices globales .

Jeu N° 1- Organisation et matériel nécessaire :


 Jeu collectif en salle de jeux
 Des petits sacs lestés (ou autres objets semblables entre eux) dispersés dans
la salle avant l'arrivée des élèves (environ 60)
 De grands cartons constellations.
Phase N° 1
Déroulement de la séance :
l'enseignant indique en montrant un nombre de doigts de 1 à 3, puis en montrant les
constellations combien d'objets il faut aller chercher.

Jeu N°2- Organisation et matériel nécessaire : des tapis – constellations sont


répartis à différents endroits de la salle de jeux. (A réaliser avec des marqueurs
indélébiles. Tapis de 1 à 3)

Déroulement de la séance :
 Se regrouper autour d'une constellation indiquée par une consigne non
verbale (grands cartons constellations ou très gros dé).
 Même activité, mais la consigne est orale.

3
Type de tâche : activités rituelles .

Organisation et matériel nécessaire :


 Un panneau permet de fixer les étiquettes – prénoms des élèves absents.
Phase N° 2  En évoluant au fil de l'année, proposer des cartes digitales, puis des cartes –
constellations, puis éventuellement des cartes nombres.

Déroulement de ce moment rituel: on compte le nombre d'absents du jour et on


indique cette quantité en choisissant parmi les cartes qui représentent le nombre.

Phase N° 3
Type de tâche : jeux mathématiques à conduire en petits groupes.

1
Mathématiques actives pour les tout-petits. Catherine Berdonneau. Hachette Education.
2
Idem
3
Idem

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 95


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Remarque préliminaire : la découverte du matériel par les élèves se fait toujours de


manière libre, en exploration. L'enseignant observe les activités spontanément mises
en place par les élèves. On ne peut entreprendre des activités plus dirigées que
lorsque la curiosité face à ces supports nouveaux est satisfaite.

4
Jeu N° 1 -jeu des quantités. Organisation et matériel nécessaire :
 Cartes sur lesquelles sont dessinées des collections de 1 à 3 objets de même
nature (véhicules, animaux, fleurs..), faciles à manipuler (6 sur 9 cm) et en
grande quantité (au moins 20 par catégorie).
 Des cartes constellations du dé et configuration digitale (de même taille).

Déroulement des séances.


Deux séries de cartes sont utilisées simultanément : une série figurative et l'autre
représentant des nombres.
Le but est d'apparier deux cartes selon la quantité.
Ensuite, on peut jouer avec deux séries de cartes comportant des types de
représentations conventionnelles.

Jeu N° 2 : socle à tiges et anneaux.


o Des cartes comportent des représentations conventionnelles des quantités.
Elles sont fixées en bas de chaque tige. Il s'agit d'enfiler le nombre d'anneaux
correspondant.

Activité N °3 : dictée de nombres.


o Chaque élève est muni d'une série de cartons- représentations
conventionnelles des quantités (soit un même type, soit différents types par
enfant).
L'enseignant dit un nombre ; chaque enfant montre la carte.

o Même type d'exercice : l'enseignant montre une carte ; l'enfant construit la


collection (petits objets de même nature) et place la même carte à côté de
celle – ci.

Activités N ° 4 : manipulations, exercices et jeux

Organisation et matériel nécessaire : utilisation progressive de différents supports.


 flashcards de 1 à 3, puis de 1 à 5,
 collections et doigts,
 collections et dés de 1à 3, puis de 1à 4 etc... jusque 6 si possible
 doigts et "mots- nombres" à l'oral,
 dés et "mots- nombres" à l'oral,
 collections et nombres (écrits) de 1 à 3,
 doigts et nombres (écrits) de 1 à 3,
 dés et nombres (écrits) de 1 à 3.
 Lotos, dominos, mémory.

Déroulement des séances.


Elles sont quotidiennes et fondées sur des activités d'abord libres, puis conduites par

4
Mathématiques actives pour les tout-petits. Catherine Berdonneau. Hachette Education.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 96


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

l'enseignant .L'apprentissage s'opère par manipulations et jeux.

 Les flashcards: trouver le même nombre.


L'enseignant montre un carton sur lequel figure le nombre dans une des
désignations possibles (digitale, constellation, nombre). Chaque élève choisit,
parmi les cartes posées devant lui, le même nombre dans la même désignation,
puis dans une autre désignation.

 Les lotos (à faire évoluer au fil de l'année en fonction des nombres sur la
grille et des acquis)
Un élève tire une carte sur laquelle est écrit un nombre dans une des
représentations.
Il la montre (ou il la lit).
Les élèves possèdent une grille sur laquelle sont inscrits des nombres dans une
des représentations.
Quand un nombre est tiré et qu'il figure sur sa grille, l'élève le coche.
Quand une ligne ou une grille est entièrement cochée, l'élève gagne.

 Les dominos : sur des cartons rectangulaires coupés en deux par un trait
figurent des représentations des nombres.
Elles peuvent être variées sur un même jeton.
On joue l'un après l'autre : on place côte à côte des désignations d'un même
nombre.
Le 1° qui n'a plus de dominos a gagné. On peut auss i jouer seul.

 Les mémory: les cartes comportent le même nombre dans deux désignations
différentes.
Elles sont retournées sur la table .Un élève retourne deux cartes : si elles
représentent le même nombre, il gagne; sinon il les replace au même endroit.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 97


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Associer le nom de nombres connus avec leur écriture


MS DM2
chiffrée

Objectif de la
Associer un nombre à une collection organisée.
séquence

Type de tâche : recensement des présents et des absents par la lecture des
étiquettes prénoms des élèves.

Organisation et matériel nécessaire : la boîte des absents, des étiquettes –


prénoms, des cartes – nombres (doigts, constellations et écritures chiffrées).

Déroulement de la séance :
o les étiquettes – prénoms des absents sont présentées une à une par
l’enseignant et placées une à une dans la boîte des absents.
Séance N° 1 o Les élèves doivent lever un doigt à chaque fois qu’une étiquette est placée
dans la boîte, sans rien dire.
o L’enseignant montre sa propre main pour désigner le nombre des absents.
o Les enfants doivent dire combien il y a d’étiquettes dans la boîte, sans que
rien n’ait été prononcé.
o Un élève associe la carte nombre qui correspond au nombre d’absents.

Critère de réussite : associer différentes représentations du nombre et nommer le


nombre d’absents.

Type de tâche : lire une fiche, constituer les collections correspondantes en


sélectionnant les nombres et le type d’éléments indiqués.

Organisation et matériel nécessaire : des duplos rassemblés dans différentes boîtes


en fonction de leur forme.
Sur chaque fiche on trouve, (en écriture chiffrée), le nombre de légos, de chaque
sorte, nécessaires à la fabrication de l’objet, ainsi que la photo de l’objet fini.

Séance N° 2 Déroulement de la séance : l’élève muni de sa fiche va chercher les éléments


nécessaires à la construction de son objet.
La construction doit nécessairement être simple, car l’apprentissage porte sur la
capacité à lire des nombres sur une fiche et à y associer le nombre d’objets
correspondants.

Critère de réussite : réussir à rassembler le nombre et le type de légos nécessaires.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 98


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : manipulations, exercices et jeux.

Organisation et matériel nécessaire : utilisation progressive de différents supports.


 flashcards de 1 à 10, puis 15
 dés et nombres (écrits) de 1 à 6
 collections et nombres (écrits) de 1 à 9
 Lotos, dominos, mémory.

Déroulement des séances.


Elles sont quotidiennes. L'apprentissage s'opère par manipulations et jeux.

 Les flashcards: constituer la collection.


L'enseignant montre un carton sur lequel figure le nombre. Chaque élève constitue
la collection correspondante. Le nombre est lu à voix haute.
Séance N° 3  Les lotos (à faire évoluer au fil de l'année en fonction des nombres connus).
Un élève tire une carte sur laquelle est écrit un nombre. Il la lit. Les élèves
possèdent une grille sur laquelle sont inscrits des nombres. Quand un nombre est
tiré et qu'il figure sur sa grille, l'élève le coche .Quand une ligne ou une grille est
entièrement cochée, l'élève gagne.

 Les dominos : sur des cartons rectangulaires coupés en deux par un trait
figurent des représentations des nombres de 1 à 10. Elles peuvent être
variées sur un même jeton. On joue l'un après l'autre : on place côte à côte
des désignations d'un même nombre. Le premier qui n'a plus de dominos a
gagné. On peut aussi jouer seul.

 Les mémory: les cartes comportent le même nombre de 1 à 10 dans deux


désignations différentes. Elles sont retournées sur la table .Un élève retourne
deux cartes : si elles représentent le même nombre, il gagne; sinon il les
replace au même endroit.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 99


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Approcher les quantités et les nombres DM2

Objectif de la
Associer le nom des nombres connus à leur écriture chiffrée.
séquence

Type de tâche : établir la correspondance entre constellation du dé et nombre : jeu du


5
collier

Organisation et matériel nécessaire :


 Jeu de l'oie : cases de 1 à 30, un pion par joueur et un dé,
 6 cartons – nombres par joueur de 1 à 6 et un stock de" perles"à distribuer par
le banquier,
 groupement : 4 joueurs et 1 banquier.
Séance N° 1

Déroulement de la séance : un joueur lance le dé et fait avancer son pion d'autant de


cases. Le banquier lui donne le nombre de " perles" correspondant si l'élève lui montre
le bon carton – nombre.

Critère de réussite : le premier est celui qui aura 19 perles (à faire évoluer dans
l'année jusque 30) ;

6
Type de tâche : associer les nombres à des collections : comptine

Organisation et matériel nécessaire :

texte de la comptine :
Béatrice a des cerises/ Elle en vend 6 / 1,2,3,4,5,6 / Thérèse a des fraises / Elle en
vend 13/ 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 / Ma poule a cassé un œuf / J'en vendrai 19 :
1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19.
Séance N° 2

Déroulement de la séance : lors de l'apprentissage de la comptine, représenter les


quantités: chaque enfant a 20 jetons.
Utiliser aussi la bande numérique individuelle pour pointer.

Critère de réussite : face au texte photocopié de la comptine, dessiner ce dont on a


besoin (6 cerises), 13 fraises, 19 œufs.

5
Numération au quotidien. Grande section. SCEREN – CRDP Bourgogne
6
Idem

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 100


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : jeu des abaques ; mettre le plus de jetons possible sur les tiges des
abaques en fonction du tirage des dés.

Organisation et matériel nécessaire : 3 dés :


un de couleurs, un de constellations, un de chiffres (1 à 6).
Groupe de 3 à 7 joueurs.

Déroulement de la séance : consignes données lors de la situation d’apprentissage :


o tu lances les 2 dés (constellation et couleurs),
o tu prends le nombre de jetons demandé par le premier dé et la couleur
demandée par le deuxième dé,
o tu les places sur la tige (une tige par couleur),
o tu ne peux pas avoir plus de 10 jetons sur une tige.
Séance N° 3
L’enfant qui gagne est celui qui a le plus de jetons sur son abaque.
A tour de rôle, les enfants lancent des 2 dés et prennent le nombre de jetons demandé
par le dé « constellations » et de la couleur choisie par le dé.
L’arrêt du jeu est signalé par le meneur de jeu.
L’enseignant fait verbaliser les élèves : « combien de jetons vas-tu prendre ? »,
« Combien en faut-il encore pour en avoir 10 ? »….

Variables :
o Utiliser un dé couleurs + un dé « constellations »
o Utiliser un dé couleurs + un dé « chiffres »
o Placer sur le dé de couleurs un « joker » qui permet de jouer une deuxième
fois ou qui permet de choisir la couleur (notion de stratégie, pour les grands)
o Utiliser 2 dés constellation ou 2 dés chiffres (notion d’addition).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 101


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Comparer des quantités DM3

Associer un nombre à une collection organisée. Utiliser en situation le vocabulaire:


Objectif de la
beaucoup, peu, trop, pas assez, plus, moins.
séquence

Type de tâche : remplir toutes les chambres avec 3 ours de la même couleur.
• Ce jeu entre dans une progression sur plusieurs séances.
• Au début on ne joue qu’avec le dé « couleurs », on place 1 seul ours par
chambre afin de se familiariser avec les règles du jeu (chacun son tour,
lancer le dé…) et les couleurs RVBJ Noir : passe son tour, Blanc : choisi
une couleur.
• Ensuite on ajoute le dé « constellation » et on colle dans chaque chambre
3 gommettes (1 gommette pour 1 ours, donc 3 places par chambre)
• Un enfant lance le dé « couleurs »
• Il peut alors lancer le dé « constellation » puis il passe sa commande à
l’adulte et place les ours sur les gommettes afin de remplir la chambre, les
ours en surnombre sont redonnés à l’adulte.
• L’enseignant invite l’élève à utiliser le vocabulaire adéquat : « J’ai trop
d’ours, je n’en ai pas assez… »

Organisation et matériel nécessaire :

- Des figurines " OURS" de 4 couleurs (vert/bleu/rouge/jaune).


- Des boîtes « MAISONS » contenant chacune 4 boîtes « CHAMBRES » (V, B,
R, J) une par élève.
- 1 dé couleurs (V, B, R, J, noir, blanc).
- 1 dé de constellations (1 à 3).
Séance N° 1
Atelier encadré par l'enseignant.

Déroulement de la séance : les élèves jouent à tour de rôle.


Un enfant lance le dé « couleurs » si face « noir » il passe son tour, si face « blanc »
il choisit sa couleur (BVJR). Autres faces, ce sont des couleurs imposées.

Ensuite il lance le dé « constellation ». Il demande à l’adulte une couleur et un nombre


d’ours correspondants aux lancers puis il remplit la chambre de la même couleur.

Variables :
- Le dé « constellations » est remplacé par un dé « chiffres » ou « doigts ».
- Les enfants ne passent plus commande à l’enseignant mais vont chercher
(plus loin/ autre table) la collection d’ours nécessaire.

Critère de réussite : avoir rempli sa maison avec 3 ours de la même couleur et avoir
accompagné ses actions par un discours adéquat.

Séance N° 2 Type de tâche :

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 102


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

• reconnaître diverses représentations des nombres,


• comparer en utilisant une procédure de correspondance terme par terme,
• utiliser en situation le vocabulaire : beaucoup, peu, trop, « pas assez », plus,
moins.

Organisation et matériel nécessaire :


• Cartes nombres de 1 à 5
• Cartes constellations de 1 à 5
• Cartes doigts de 1 à 5
• 1 poubelle par élève.
• Une boîte à bonbons placée sur une table à l’autre bout de la classe.
Travail par groupe avec l'enseignant.

Déroulement de la séance :

Phase 1 : S’approprier le matériel :


Les élèves manipulent librement les cartes nombres, constellations, doigts qu'ils
associent.
Ils vont librement chercher des bonbons en se munissant d'une carte, les ramènent à
la table de travail pour validation par l'enseignant ou par le groupe.

Phase 2 : Association de quantités :


Les cartes sont posées au centre de la table faces cachées. La boîte à bonbons est
placée sur une table à l’autre bout de la classe.

Chacun à son tour retourne une carte, la lit dans sa tête et ne dit rien. Il va ensuite
chercher le nombre de bonbons indiqué sur la carte, ni plus, ni moins. Si on en prend
plus, on les met dans sa poubelle.

Si on n’en a pris assez, on a le droit de faire un deuxième voyage.


La validation est collective.
L’enseignant demande à l’élève si la commande correspond à ce qui est indiqué par la
carte.
Si ce n’est pas le cas il demande à l’enfant ce qu’il faut faire et pourquoi.

Critères de réussite : celui qui gagne est celui qui a le moins de bonbons dans sa
corbeille.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 103


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Comparer des quantités DM3

Objectif de la Développer le recours au nombre comme moyen efficace pour comparer des
séquence collections.

Type de tâche : comparer une constellation à un nombre d’objets.

Organisation et matériel nécessaire :


• 5 boîtes ouvertes et empilées les unes au dessus des autres contenant
chacune de 1 à 5 objets (le nombre d'objets évolue au fil de l'année).
• Une seule boîte, celle du dessus, peut être prise.
• Un gros dé pour le groupe, d'abord avec constellations, puis avec chiffres.
Séance N° 1 Groupes de 4 élèves.

Déroulement de la séance : chaque enfant lance le dé à tour de rôle.


Il peut prendre tous les objets de la boîte si la valeur du dé est égale supérieure au
nombre d’objets.

Critères de réussite : comparer le nombre sur le dé au nombre d’objets dans la boîte.


En fin de partie, comparer les gains de chacun.

Type de tâche : ordonner et comparer des cartes de 1 à 7; dégager les notions de


plus que, moins que.
Initiation au jeu de bataille.

Organisation et matériel nécessaire : un jeu de cartes de 1 à 7 par élève.

Déroulement de la séance :

Séance N° 2 Phase de découverte : permettre à chaque enfant d'ordonner son jeu de 7 cartes et
demander de ne pas tenir compte des formes (pique, cœur, trèfle, carreau).

Jeu: les différents jeux de cartes sont rassemblés, les cartes sont battues. Elles sont
distribuées une à une.
Chaque joueur, à tour de rôle, abaisse une carte. Celui qui a la carte la plus élevée
remporte la mise; Le gagnant sera celui qui aura le plus de cartes.

Critères de réussite : percevoir globalement une quantité. Enoncer son cardinal.


Comparer deux quantités. Utiliser le lexique : plus que, moins que.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 104


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Comparer des nombres DM3

Objectif de la Développer le recours au nombre comme moyen efficace pour comparer des
séquence collections.

Type de tâche
Comparer une constellation à un nombre d’objets.
Chaque enfant doit dire pourquoi il prend ou ne prend pas la boîte : « il y a plus de
points sur le dé que d’objets dans la boîte ».
Organisation et matériel nécessaire
5 boîtes ouvertes et empilées les unes au dessus des autres contenant chacune de 1
à 5 objets.
Une seule boîte, celle du dessus, peut être prise.
Un gros dé pour le groupe
Séance N° 1
Groupes de 4 élèves.
Déroulement de la séance
Chaque enfant lance le dé à tour de rôle. Il peut prendre tous les objets de la boîte si
la valeur du dé est supérieure au nombre d’objets.
On peut aussi utiliser un dé avec l’écriture chiffrée.
Critères de réussite
Comparer le nombre sur le dé au nombre d’objets dans la boîte.
En fin de partie, comparer les gains de chacun.

Type de tâche
Aller chercher en un seul voyage juste ce qu’il faut d’oiseaux pour qu’il y ait un père
ou une mère oiseau dans chaque nid.
Organisation et matériel nécessaire
Groupe de 2 élèves
Un arbre pour chaque groupe ; des nids dans l’arbre (de 1 à 7) et des oiseaux dans
une boîte.
Séance N° 2 Déroulement de la séance
La boîte qui contient les oiseaux est éloignée de l’arbre sur lequel figure les nids.
Un des enfants va chercher le nombre d’oiseaux nécessaire pour remplir les nids.
Le deuxième enfant contrôle le nombre d’oiseaux apportés et doit dire s il y en a
assez, pas assez ou de trop.
Critères de réussite
l’enfant apporte le nombre exact d’oiseaux en un seul voyage.

Type de tâche
Comparer l’écriture chiffrée de nombres aux constellations

Organisation et matériel nécessaire


Groupe de 4 enfants
10 cartes sur lesquelles les nombres de 1 à 11 sont écrits en chiffre.
Séance N° 3 2 dés
Déroulement de la séance
Chaque joueur, à tour de rôle, lance les deux dés puis essaie de trouver une carte
dont le nombre est plus petit que le nombre de points sur les dés.
Critères de réussite
Avoir le plus grand nombre de points. Le nombre écrit sur les cartes correspond au
nombre de points gagnés.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 105


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Résoudre des problèmes portant sur les quantités DM4

Résoudre des problèmes en mémorisant les quantités, pour construire des


Objectif de la
collections « équipotentes».
séquence

Type de tâche. Faire des tris particuliers peut aider à la construction de la


rationalité.

Organisation et matériel nécessaire. Travail en petit groupe d'élèves. Chaque


élève a 4 boîtes opaques possédant un petit trou et 8 graines de maïs.
Séance N° 1 Déroulement de la séance
La consigne est de mettre une graine dans chaque boite. Pour trier les élèves
mettent en œuvre des démarches différentes qui se trouvent validées par
l’ouverture des boîtes.

Critères de réussite : Réussir à mettre le même nombre de graines dans


chaque boîte

Type de tâche. Faire des tris particuliers peuvent aider à la construction de la


rationalité

Organisation et matériel nécessaire. Chaque élève a 4 boîtes opaques


possédant un petit trou et 8 grains de maïs.
Séance N° 2 Déroulement de la séance. Chaque élève a 4 boîtes opaques possédant un
petit trou et 8à10 grains de maïs. La consigne est de mettre le même nombre
de grains de maïs dans chaque boite, mais les élèves ne peuvent pas déplacer
les boîtes.
Critères de réussite
Réussir à mettre 2 grains dans chaque boîte (la procédure consistant à secouer
la boîte étant avec deux grains de maïs inefficace)

Type de tâche : utiliser le nombre comme mémoire de la quantité.

Organisation et matériel nécessaire: des ours en plastique et des petits


cubes qui représenteront un pot de miel, un petit panier par élève.

Déroulement de la séance :
Les problèmes envisageables
Séance N° 3 -une simple distribution un pot pour chaque ours pour que les élèves
s’approprient la situation.
-introduction d’un petit panier par enfant : préparer juste ce qu’il faut pour que
tous les ours aient à manger (3 à 4 ours) : les élèves ont sous les yeux les ours.
- aller chercher ce qu’il faut pour que chaque ours ait à manger mais les élèves
ne voient plus les ours.
Variante : les élèves ne peuvent faire qu’un seul voyage pour aller chercher les
pots de miel.
Critères de réussite : recours à une procédure efficace pour résoudre le
problème : perception globale de la quantité, correspondance terme à terme en
se représentant la situation….

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 106


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Résoudre des situations problèmes portant sur les


MS DM4
quantités

Objectif de la Résoudre des problèmes en comparant des quantités, sans la présence


séquence explicite des collections de référence.

Type de tâche : Dénombrer une quantité de voyageurs identique à celle


représentée par les places de bus vides. Écrire la quantité dénombrée.

Organisation et matériel nécessaire : feuille représentant un bus avec des


places de voyageurs vides de nombre variable des jetons représentant les
voyageurs.

Déroulement de la séance : proposer les feuilles de bus.

Faire décrire une feuille « exemple »et présenter le fonctionnement du jeu : il


s’agit d’un bus, il y a des places vides où on doit mettre des voyageurs.
Montrer.

La consigne: « Il faut aller chercher juste ce qu’il faut de voyageurs pour que le
bus puisse partir ; Tu ne dois mettre qu’un seul voyageur à chaque place vide,
attention toutes les places doivent être remplies ».
Séance N° 1
Distribuer des feuilles aux élèves avec des quantités à dénombrer différentes.

Éloigner les voitures du lieu où se trouvent les élèves avec leur garage. (varier
la distance spatiale et temporelle entre les deux collections.).

Retour sur les réussites et difficultés des élèves.

Variables :
Le nombre de voyageurs (ce nombre est à adapter en fonction des capacités
des élèves (variable. pédagogique), mais également pour faire évoluer les
procédures (variable .didactique): collections- témoins, puis nombres.
Le nombre d’allers et retours (3, puis 2, puis 1).
La distance spatiale et temporelle entre les deux collections.
L’organisation et le choix du matériel

Critères de réussite : élaborer une stratégie pour qu’il y ait un voyageur à


chaque place : pas de place vide, pas de voyageurs en trop

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 107


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : résoudre un problème numérique.

Organisation et matériel nécessaire : 1 boîte opaque, des objets.

Déroulement de la séance : l’enseignant prend 1, 2,3 ou 4 objets et les met


Séance N° 2 dans la boîte, puis il reprend 1, 2,3…objets et les met dans la boîte. Il demande
ensuite aux élèves combien il y a d’objets dans la boîte.
Les élèves ont la responsabilité de la résolution (du problème)
Il est important que les élèvent verbalisent la stratégie qu'ils ont utilisée pour
trouver le résultat.
Validation en ouvrant la boîte et en dénombrant un à un les objets.

Critères de réussite : trouver le nombre d’objets correspondant à l’ensemble


des objets mis dans la boîte.

Type de tâche. Cette situation relève de la structure "additive et soustractive":


décomposition des nombres.

Organisation et matériel nécessaire : un chapeau des pions de couleurs


(jusque 5 pions).

Déroulement de la séance :

Séance N° 3 Étape 1: Après avoir dénombré les pions, un chapeau vient cacher une partie
de la collection.
Les élèves doivent trouver le nombre d’objets qui sont cachés.….

Étape 2: Ils doivent également aller chercher des jetons, pareil… pas plus, pas
moins que les pions qui sont cachés •

validation. En soulevant le chapeau

Critères de réussite : valider par une procédure de dénombrement, de sur


comptage ou de calcul.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 108


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Résoudre des situations problèmes portant sur les


GS DM4
quantités

Objectif de la
Résoudre des problèmes additifs, soustractifs.
séquence

Type de tâche : trouver une stratégie pour résoudre un problème additif

Organisation et matériel nécessaire : 1 boîte opaque, des objets.

Situation 1 : Déroulement de la séance : L’enseignant prend 1, 2,3 ou 4 objets


et les met dans la boîte, puis il reprend 1, 2,3…objets et les met dans la boîte. Il
demande ensuite aux élèves combien il y a d’objets dans la boîte.
Séance N° 1 Les élèves ont la responsabilité de la résolution (du problème)
• Plusieurs techniques de résolution:
; • recomptage
• sur comptage
• calcul réfléchi
• résultats mémorisés
• Les écrits
• Validation: ouverture de la boîte.

Critères de réussite : élaborer une stratégie lui permettant de résoudre le


problème de façon efficace.

Type de tâche : Utiliser le nombre comme mémoire de la quantité

Organisation et matériel nécessaire : travail en petit groupe de 6 à 7


Séance N° 2 d'élèves. Chaque élève reçoit
- un arbre feuillu confectionné par les élèves de la classe sur une plaque en
carton,
- des nids pouvant être collés et décollés à volonté par de « la gomme fixe » sur
l’arbre,
- 25 oiseaux en carton coloriés en brun tous identiques.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 109


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Déroulement de la séance
Phase 1- Appropriation de la situation : les élèves sont réunis autour d’une
table, le carton représentant l’arbre est au milieu d’eux.
Au départ 6 nids sont collés sur l’arbre, mais ce nombre varie d’un enfant à
l’autre pour deux raisons : d’une part le matériel permet d’adapter le nombre de
nids aux capacités de dénombrement de chaque élève, d’autre part, le fait de
pouvoir changer le nombre de nids, même pour des élèves de compétences
comparables, permet à chacun de résoudre « son problème » et évite la simple
imitation du résultat sans appropriation de la procédure
Etape 1 : Consigne 1 : « Il faut aller chercher, en un seul voyage, juste ce qu’il
faut pour qu’il y ait un père et une mère oiseau dans chaque nid. ».
Etape 2 : les rôles sont partagés; un premier enfant, celui qui est placé devant
les nids, doit formuler un message à un deuxième enfant, le « facteur », qui va
Séance N° 2 répéter ce message à un troisième, celui qui fournit les oiseaux.
Ce dernier, s’il a pu décoder le message oral, remet les nids au facteur, simple
maillon passif de la chaîne, qui les rapporte au premier enfant. Les rôles
tournent.

Etape 2 : mise en évidence des procédures utilisées. Chaque élève explique


aux autres comment il a fait pour réussir ou quelles difficultés il a rencontrées.

Etape 3 Communiquer des quantités par écrit : passer une commande,


- par le dessin
-par une écriture chiffrée.

Critère de réussite : comprendre que la représentation des quantités par le


nombre permet de mémoriser facilement les quantités.

Type de tâche. Cette situation relève de la structure "additive et soustractive ",


décomposition des nombres.

Organisation et matériel nécessaire : un chapeau des pions de couleurs


(jusque 15 pions).

Déroulement de la séance :

Étape 1: Après avoir dénombré les pions, un chapeau vient cacher une partie
de la collection.
Séance N° 3
Les élèves doivent trouver le nombre d’objets qui sont cachés.….

Étape 2: Ils doivent également aller chercher des jetons, pareil… pas plus, pas
moins que les pions qui sont cachés •

Validation. En soulevant le chapeau.

Critère de réussite : valider par une procédure de dénombrement, de sur


comptage ou de calcul.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 110


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Respecter les autres et respecter les règles de vie commune DE1

Objectif de la
Savoir qui on est et s‘ affirmer.
séquence

Type de tâche
Reconnaître les membres de sa famille sur des photos.
Organisation et matériel nécessaire
Petit groupe d’enfants pendant les ateliers. Individuel à l’accueil ou au lever de sieste.
Photos de familles affichées sur le panneau. Petites étiquettes avec noms de famille et
d’autres avec prénoms des enfants.

Séance N° 1 Déroulement de la séance


Les photos sont affichées dès la rentrée (demande préalable aux parents). Les enfants
repèrent leur famille et commentent avec leurs mots. L’enseignant répète les noms des
membres et colle l’étiquette prénom de l’enfant puis l’étiquette NOM de famille. Elle
récapitule ensuite : voici X + nom de famille et sa famille.

Critères de réussite .L’enfant peut dire ‘C’est ma famille. On s’appelle XX. Il réagit
ensuite lors de l’appel quotidien).

Type de tâche
Reconnaitre les personnes sur les photos (enfants et adultes) et les relier à l’aide des
photos de familles du tableau d’affichage.
Organisation et matériel nécessaire
Petit groupe d’enfants en atelier, puis individuel à l’accueil ou au lever de sieste.
Photos de personnes isolées des photos de familles.
Tableau d’affichage des photos.

Séance N° 2 Déroulement de la séance


Les photos sont étalées sur table proche du panneau.
1- Les enfants cherchent leur famille, prennent les photos et les re-situent sur panneau
en nommant chaque membre. L’enseignant commente.
2 - Les enfants essaient de reconnaitre les membres d’une autre famille et les
nomment.

Critères de réussite
L’enfant reconstitue sa famille en nommant les membres. Parvient à reconnaître et à
situer d’autres personnes.
Type de tâche
Rassembler les cartes représentant les membres des familles. Le père, la mère,
l’enfant, son doudou et éventuellement frères et sœurs et animal.
Organisation et matériel nécessaire
En atelier. 6 enfants à une table.
Cartes fabriquées par enseignant des membres de chaque famille étalées sur table.
Séance N° 3
Déroulement de la séance
L’enfant prend la carte au fur et à mesure de ce que l’enseignant propose. D’abord
l’enfant, puis son doudou, son papa, sa maman…L’enseignant dit : c’est la famille
UNTEL.

Critères de réussite : l’enfant reconstitue sa famille. Il se situe dans sa filiation.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 111


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Respecter les autres et les règles de vie commune DE1

Objectif de la
Se sentir valorisé dans ses réussites.
séquence
Type de tâche
Commenter une photo de réussite en activités physiques.
Acquérir le lexique et les structures langagières pour commenter.
Organisation et matériel nécessaire
Panneau coin regroupement : bravo à ! Lors du regroupement avant les rituels du
matin, puis régulièrement dans la journée.
Plusieurs photos affichées chaque matin d’un évènement de la veille.

Séance N° 1 Déroulement de la séance


L’enseignant restitue l’intérêt du panneau « Bravo à…. ». Elle demande « à votre avis
qui va être sur ce panneau ce matin ? » Les enfants explicitent. L’enseignant montre
les photos une par une puis les affiche. Les enfants réagissent. L’enseignant reformule
ensuite : « Bravo à untel parce tu as réussi…. ».

Critères de réussite
L’enfant peut dire : « On me dit bravo parce que j’ai réussi à… ».
Les autres peuvent dire Bravo à XX parce qu’il a réussi cela.

Type de tâche
Commenter les photos de prises de risque qui sont affichées à l’entrée de la salle
d’activités physiques. Exprimer les encouragements à un élève.
Organisation et matériel nécessaire
Séance d’Education physique pendant laquelle l’enseignant photographie les efforts et
les prises de risque. Photos affichées.
Séance N° 2
Déroulement de la séance
Les enfants commentent les actions et les réussites des élèves.

Critères de réussite
Les enfants mesurent l’effort fourni et l’expriment à l’enfant concerné qui s’en trouve
valorisé.

Type de tâche
Commenter à un parent les réussites des élèves de la classe sur les photos mises
dans le cahier collectif de réussites.
Organisation et matériel nécessaire
Cahier de réussites avec photos du domaine d’activités + compétence.
Le cahier est regardé à l’accueil et est emporté chaque fin de semaine par un enfant.
Séance N° 3
Déroulement de la séance
A l’accueil, les enfants regardent l’album. L’enseignant encourage les commentaires.

Critères de réussite
L’enfant peut dire : « cette photo c’est quand Untel avait réussi à faire….. ».
L’enfant a pris plaisir à commenter l’album avec ses parents. Un lien école famille est
créé.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 112


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Respecter les autres / Respecter les règles de vie commune DE1

Objectif de la
Pratiquer des rituels de fin de séance d’éducation physique.
séquence

Type de tâche : respecter une consigne.

Organisation et matériel nécessaire : chanson ou musique connue des élèves.


Groupe classe.
Séance N° 1
(pendant un mois)
Déroulement de la séance : ranger le matériel dans le temps de la musique et être
assis au coin regroupement à la fin.

Critères de réussite : tout le matériel est rangé, tous les élèves sont assis.

Type de tâche : respecter une consigne.

Organisation et matériel nécessaire : chanson ou musique connue des élèves


Groupe classe.

Déroulement de la séance.
o Etre dans la position du diamant à la fin de la musique (talons sous les
fesses, mains sur le devant des cuisses)
o Faire le geste du ballon (sur l’inspiration, les mains s’écartent, sur l’expiration,
Séance N° 2 les mains se rapprochent jusqu’à ce que les doigts se touchent)
(pendant un mois) o Faire l’arbre : position correcte debout (les pieds sont comme “des racines”) ;
sur l’inspiration ---> les bras se lèvent, bien tendus au dessus de la tête ;
sur l’expiration ---> les jambes restent tendues, le tronc, la tête, les bras se relâchent le
plus possible en avant (on peut utiliser l’onomatopée “plouf”).
o Reprendre la position du diamant.
o Attendre en étant silencieux d’être appelé par l’enseignant, individuellement ou
par 2 pour aller se ranger.

Critères de réussite : La position est adoptée, l’enchaînement des mouvements est


respecté, l’élève se lève en silence à l’appel de son prénom.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 113


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Type de tâche : respecter une consigne.

Organisation et matériel nécessaire : chanson ou musique connue des élèves.


Groupe classe

Déroulement de la séance : rangement sur musique.

o Position du diamant
o Automassages debout (jeu de la douche ; yeux ouverts puis yeux fermés)
frotter les mains l’une sur l’autre pour qu’elles soient chaudes et souples ;
passer la main bien à plat, de l’oreille à l’épaule opposée, en diagonale (comme si on
se lavait la nuque avec un gant de toilette), insister sur les muscles des épaules
toujours tendus ;
Séance N° 3 faire la même chose de l’autre côté.
Remarque : le massage doit durer au moins 2 minutes.

o Prendre une position confortable (comme si on était dans son lit) au sol et
convoquer des images mentales en fonction des consignes :
je suis une bulle de savon qui monte dans le ciel / je vole sur un nuage /…
S’étirer, bâiller et se frotter les yeux pour se réveiller.
chronologie d’une fin de journée : je me lave – je me couche – je rêve – je me
réveille

o Position du diamant.
o Attendre en étant silencieux d’être appelé par un autre élève pour aller se
er
ranger l’enseignant appelle le 1 élève puis appel en cascade.

Critères de réussite : la position est adoptée, le jeu de « la douche » est vécu,


l’élève reste silencieux, les yeux fermés ; l’élève se lève en silence à l’appel de son
prénom.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 114


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Ecouter, aider, coopérer et demander de l’aide DE2

Objectif de la
Se situer par rapport aux autres dans un jeu collectif.
séquence

Type de tâche : réagir collectivement à des signaux sonores.

Organisation et matériel nécessaire


En salle d’EP. Chant "Promenons nous dans les bois".

Séance N° 1
Déroulement de la séance
Les enfants chantent. L’enseignant- loup répond. Quand le loup dit « j’arrive » tous les
enfants se réfugient ensemble dans un espace délimité.

Critères de réussite
L’enfant prend plaisir à jouer un rôle collectivement. Réaction collective au final.

Type de tâche
Accepter de changer de rôle. Passer d’un camp à l’autre : l’attrapé devient attrapeur.

Organisation et matériel nécessaire


Salle d’APS/ Chant ‘ Promenons nous dans les bois’/ Masques Loup.

Séance N° 2
Déroulement de la séance
1/ L’enseignant/ les enfants
2/ L’enseignant et les enfants qui souhaitent être loups/ les autres enfants.

Critère de réussite : l’enfant accepte de devenir celui qui attrape donc de se


distancier du groupe des enfants.

Type de tâche : jouer successivement l’attrapé puis l’attrapeur et le contraire.

Organisation et matériel nécessaire


Salle d’APS. Chant ‘ Promenons nous dans les bois’/ masques loups.
Séance N° 3
Déroulement de la séance : deux équipes les loups masqués et les cochons. Au
signal les loups attrapent les cochons. Puis l’inverse.

Critères de réussite : l’enfant prend plaisir à changer d’équipe et de rôle.


Les enfants craintifs sont encouragés par les plus téméraires.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 115


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Devenir élève. Coopérer. DE2

Objectif de la
Coopérer pour être plus efficace dans l’exécution d’une tâche.
séquence

Type de tâche : construire à plusieurs (groupe A) un mur, le plus vite possible,


pendant le temps d’une chanson chantée par les enfants du groupe B.

Organisation et matériel nécessaire : des briques sur un tapis pour l’équipe des
cochons- maçons.

Séance N° 1
Déroulement de la séance :
2 équipes (les cochons maçons et les cochons chanteurs) et le loup (l’enseignant)
Les maçons doivent avoir construit le mur avant que le loup arrive. Le loup vient quand
la chanson (Promenons nous dans les bois) est terminée. Puis les deux équipes
changent de rôle.

Critère de réussite : tous les cochons sont derrière le mur lorsque le loup arrive.

Type de tâche : construire vite ensemble pendant que l’équipe adversaire détruit.

Organisation et matériel nécessaire


Un mur de X briques construit sur un tapis A. Une réserve de X briques sur un tapis B.
Equipe A de loups, équipe B de cochons.
Séance N° 2

Déroulement de la séance
Les loups doivent démolir le mur A en emportant les briques une par une dans un
endroit éloigné. L’équipe B doit construire le mur avant que les loups aient fini de
détruire le mur A.
Critère de réussite : les cochons ont construit le mur B avant que les loups aient
détruit le mur A

Type de tâche : démolir et construire en ajoutant une difficulté.

Organisation et matériel nécessaire


1/ ½ Equipe de loups à genoux. Equipe de cochons debout.
2/ ½ Equipe de cochons à genoux.
Séance N° 3
Déroulement de la séance : les cochons doivent terminer de construire avant que les
loups aient détruit.

Critères de réussite : les enfants se sont organisés en s’attribuant un rôle pour être
plus efficaces. Ceux qui montent le mur ou le démontent sont ceux à genoux. Les
autres se déplacent.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 116


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Ecouter, aider, coopérer, demander de l'aide. DE2

Objectif de la
S'organiser, coopérer pour construire une structure.
séquence

Type de tâche : Déplacer en équipe une structure d'un point A à un point B


rapidement.

Organisation et matériel nécessaire : 3 équipes. 3 structures (réalisées avec


différents éléments – matelas, boites...- de la salle d’EP) placées à des points
A1, A2 et A3.
Séance N° 1 3 lieux de reconstruction matérialisés par des tapis B1, B2 et B3.

Déroulement de la séance : 3 équipes.


Consigne: L'équipe qui réussit à reconstituer la structure au point B le plus
rapidement a gagné. Vous n'avez le droit de déplacer qu'un élément à la fois.

Critères de réussite :
Les équipes reconstruisent les structures le plus vite possible.

Type de tâche :
Se concerter pour arriver à déplacer et reconstruire une structure à l'identique
d'un point A à un point B.

Organisation et matériel nécessaire : 3 structures à 3 points A1, A2 et A3.


3 équipes ; 3 photos de ces structures.

Séance N° 2 Déroulement de la séance :


Les 3 équipes vont reconstituer leur structure le plus vite possible à l'identique.
L'enseignante constate si les structures sont reconstituées à, l'identique de celles
de départ. Elle énumère les différences et demande ce qui permettrait de
vraiment évaluer objectivement. Proposition d'une photo de la structure au
départ. Nouvel essai avec photo.

Critères de réussite : Les enfants discutent ensemble sur la construction de leur


structure. Ils comparent, constatent et corrigent.

Type de tâche : S'organiser collectivement pour construire une structure à partir


d'une photo le plus vite possible.

Organisation et matériel nécessaire : 3 photos grand format de 3


constructions. Matériels éparpillés dans la salle. 3 équipes. 3 matelas qui
Séance N° 3 matérialisent les endroits où seront construites les structures.

Déroulement de la séance : L enseignante donne une photo à chaque équipe.


Les enfants s'organisent et construisent leur structure.
Discussion sur les 3 constructions réalisées.
Critères de réussite :
L'équipe gagnante a construit la première une structure identique au modèle.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 117


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Eprouver de la confiance en soi et contrôler ses émotions DE3

Objectif de la
Accepter de se séparer de son objet transitionnel.
séquence

Type de tâche : reconnaître les doudous de tous les enfants.


Associer chaque doudou à son propriétaire.

Organisation et matériel nécessaire.


Photos plastifiées des doudous et photos des enfants avec leur doudou.
Petit groupe d’enfants pour la première activité, puis autres activités à l’accueil ou au
lever de sieste.
Déroulement de la séance
Séance N° 1 o Photos des enfants avec leur doudou étalées sur table.
o Retrouver chaque doudou dans le panier.
o Associer le doudou et sa photo.
o Placer la photo du doudou à côté de la photo de l'enfant et son doudou.
L’enseignant valorise les efforts.

Critères de réussite : l’enfant reconnaît les doudous et les associe. Accepte que l’on
manipule son doudou. Se sent sécurisé par cette démarche structurée.

Type de tâche : distribuer les doudous aux enfants (associer enfant/doudou) en


gardant le sien pour la fin.

Organisation et matériel nécessaire.


Panier doudous. Enfants au coin regroupement au retour de récréation avant la lecture
Séance N° 2 d’album. Un enfant accepte de distribuer les doudous.
Déroulement de la séance
Il demande ‘A qui est ce doudou ?’ et donne le doudou à son propriétaire. Il diffère de
prendre son doudou en dernier.
Critères de réussite : l’enfant montre qu’il associe le doudou à son propriétaire. Il
diffère le moment pour prendre son doudou.

Type de tâche : distribuer les doudous volontairement à d’autres enfants que les
propriétaires.

Organisation et matériel nécessaire : panier et doudous au coin regroupement.

Déroulement de la séance
o L’enseignant explique la règle du jeu.
Séance N° 3
Il donne chaque doudou à un autre enfant que son propriétaire quand ce dernier
accepte cette règle. Il observe les réactions des enfants et encourage la ‘prise de
risque’ en rassurant avec des mots et des gestes bienveillants.
o Un enfant distribue les doudous de la même façon.
Des photos sont prises. Elles seront affichées au coin regroupement et serviront de
base à une activité de langage.
Critères de réussite : l’enfant se sépare de son doudou un court instant grâce à une
règle de jeu claire et rassurante. Les enfants disent : moi j’avais le doudou de..

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 118


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Eprouver de la confiance en soi et contrôler ses émotions. DE 3

Objectif de la
Reconnaître les expressions et apprendre à maîtriser ses émotions
séquence

Type de tâche
Reconnaître des émotions sur des visages dans des supports (magazines, albums,
bandes dessinées) choisis par l’enseignant.

Organisation et matériel nécessaire : au coin livres de la classe ou en BCD.


Des supports variés avec des images de visages
Séance N° 1
Déroulement de la séance
Les enfants cherchent dans les supports des photos, images ou dessins de visages
tristes, contents, en colère….. Ils marquent les pages avec des repères.
Ils montrent ce qu’ils ont trouvés et disent de quoi il s’agit.
Les autres approuvent ou non.

Critères de réussite : les enfants ont trouvé les expressions et le groupe a validé.

Type de tâche : mimer une expression choisie dans un des supports à un partenaire.

Organisation et matériel nécessaire : supports d’images d’expressions


Par deux. Puis devant le groupe.
Séance N° 2 Déroulement de la séance :
L’enfant A choisit une expression, la mime à son partenaire.
L’enfant B retrouve l’image de l’expression mimée. Il peut la décrire.
Un enfant mime devant le groupe une expression parmi les 10 affichées au tableau.
Les enfants retrouvent l’expression mimée.

Critères de réussite : A peut mimer. B reconnaît et nomme.

Type de tâche : classer les photos des enfants mimant des expressions de visages
selon les différentes émotions.

Organisation et matériel nécessaire : photos décrivant les émotions.


Photos des enfants mimant prises par l’enseignant. Panneau. Regroupement.

Déroulement de la séance :
Séance N° 3 L’enseignant présente le tableau avec les différentes émotions.
Il distribue les photos des élèves mimant les expressions
Chaque élève place la photo sur le tableau.
L’enseignant récapitule le classement.

Critères de réussite :
Les enfants reconnaissent les émotions et les classent correctement.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 119


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Eprouver de la confiance en soi et contrôler ses émotions DE 3

Comprendre et produire un vocabulaire lié aux émotions, après avoir étudié l’album
Objectif de la
de Mireille d’Allancé « Grosse colère ».
séquence

Type de tâche : nommer les adjectifs qualifiant les émotions, acquérir le lexique des
émotions.
Associer différentes émotions à différentes causes. (utilisation des formules parce
que…quand…).
Organisation et matériel nécessaire : vignettes dessinées d’enfants tristes,
heureux, étonnés, en colère, apeurés, tranquilles, timides collés sur une roue en
carton.
Séance N° 1 Déroulement de la séance : par petit groupes de 6 enfants.
Les élèves décrivent les photos (expression des yeux, des lèvres, du visage…. et
éventuellement des mains ou des postures du corps) et ils essaient d’expliquer à
quels moments ils ressentent ces émotions.
L’enseignant note sur la roue et sous chaque photo les mots clés que les enfants
proposent et les situations déclenchantes qu’ils proposent de raconter.

Critère de réussite : je peux m’exprimer sur les images proposées.

Type de tâche : prendre conscience des émotions qui surgissent en chacun de nous
dans certaines situations. Mettre des mots sur ses émotions et apprendre à les
contrôler pour ne pas parasiter la relation avec les autres.
Organisation et matériel nécessaire : les 8 vignettes -dessins de visages avec
différentes émotions et des photos d’enfants correspondantes aux mêmes émotions
dans des situations.
Déroulement de la séance :

- parce que, lorsque ! Montrer les photos, faire verbaliser pour que chacun
comprenne la situation photographiée.
Associer les dessins aux situations photographiées en faisant verbaliser : « le garçon
est fâché parce que son copain l'embête» Proposer une vignette émotion et faire
rechercher ce qui a pu provoquer cet état : «je me sens...........lorsque je..... »

Séance N° 2 - Le contraire
Reprendre chacune des vignettes dessinées et faire rechercher quelle peut être
l'émotion contraire.
Une phrase illustrant une des photos est proposée aux enfants :
« la petite fille est gênée parce qu'elle a cassé une assiette »
Demander aux enfants quel peut être le contraire de « gênée » et de transformer la
phrase en utilisant ce contraire : « la petite fille est fière de montrer sa peinture ».
Critères de réussite :
Cahier de réussite : Quand je suis gêné par mes émotions je peux les exprimer avec
des mots (pendule des émotions affichée en classe).

Prolongements possibles :
- Domino des émotions et de situations de classe.
- Coller à la gomme fixe les vignettes émotions sur les personnages d’albums lus et
connus, justifier ses choix.
Créer un album des émotions.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 120


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Identifier les adultes et leur rôle dans l'école. DE 4

Objectif de la
Apprendre à connaître les adultes de l’école.
séquence
Type de tâche
Visite en début d’année pour connaître les différentes classes avec leurs
enseignantes, leurs ATSEM et EVS. Présentation et prise de photos des lieux et des
personnes.
Organisation et matériel nécessaire
Séance N° 1 Photos plastifiées des lieux et des adultes.

Déroulement de la séance : nommer les lieux

Critères de réussite : reconnaître et situer les différents lieux et les nommer.

Type de tâche : Identifier et nommer les adultes des autres classes.

Organisation et matériel nécessaire


Photos des adultes + photos des classes et autres lieux.
Séance N° 2
Déroulement de la séance : nommer les adultes et les mettre dans la bonne classe.

Critère de réussite : nommer les adultes.

Type de tâche
Devenir messager ou facteur de la classe.
Par groupe de deux, apporter un objet et/ou transmettre un message à un adulte.
Organisation et matériel nécessaire
Objet du message en rapport avec la vie d’école (recette réalisée et à transmettre /
album…).
Séance N° 3
Déroulement de la séance : mettre en correspondance les lieux et les personnes en
petit groupe.
Critères de réussite
Cahier de réussite : je sais reconnaître et situer les adultes de mon école.
Suite avec les fonctions des personnes et avec des pictogrammes des différents rôles
(enseignantes, ATSEM, EVS, lectrice de Lire et faire lire, parents bénévoles,
intervenants extérieurs ….).
Type de tâche : présenter l’école à ses parents.

Organisation et matériel nécessaire


Sur le cahier de vie / album personnel où l’enfant a collé les photos des lieux et du
Séance N° 4 personnel de l’école.
Déroulement de la séance : au moment de l’accueil, avec l’aide de son cahier,
l’enfant présente l’école à ses parents.

Critère de réussite : l'enfant nomme et explique les fonctions des adultes.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 121


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

MS Identifier les adultes et leur rôle dans l'école. DE 4

Objectif de la
Reconnaître le rôle de chacun dans l’école.
séquence

Type de tâche : identifier le rôle et les fonctions des enseignantes, des ATSEM et les
lieux qu’elles occupent dans l’école.

Organisation et matériel nécessaire : lotos des photos du personnel + des lieux.


Séance N° 1
Déroulement de la séance
Associer les lieux et les personnes (classes + salle des ATSEM + bureau de
direction…).
Critère de réussite : « Je sais nommer et situer les différents adultes de l’école ».

Type de tâche : identifier le travail et les fonctions de chacun dans l’école.

Organisation et matériel nécessaire


o Photos des différentes fonctions de chacun dans l’école.
o Enfants jouant, travaillant en groupe classe, en petit groupe, jouant en
récréation, rangeant les matériel/jeux de classe…en sortie pédagogique.
o Enseignant en atelier, en regroupement, dans la BCD, en apprentissage avec
un petit groupe d’élèves, dans la BCD avec la classe….
Séance N° 2 o ATSEM aidant un enfant à s’habiller / en classe pour surveiller un autre groupe
d’enfants qui travaillent pendant que l’enseignante conduit un groupe
apprentissage / préparant le matériel …
o Directeur/trice dans son bureau devant l’ordinateur, recevant les parents …

Déroulement de la séance : plusieurs séances pour nommer, décrire les fonctions de


chacun.

Critères de réussite : je sais identifier quelques fonctions et les attribuer à chacun.

Type de tâche : classifier les fonctions.

Organisation et matériel nécessaire


Tableau à double entrée : fonctions et personnes.
Chaque groupe possède des fonctions différentes.
Séance N° 3
Déroulement de la séance
Travail par groupe où les élèves doivent décider qui fait quoi ?
Puis chaque groupe présente son tableau aux autres groupes/échanges/ validation.

Critère de réussite : cahier de réussite : « Je sais reconnaître le rôle de chacun dans


l’école ».

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 122


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

GS Identifier les adultes et leurs rôles DE4

Objectif de la
Connaître les personnes intervenant régulièrement dans l’école, ainsi que leur rôle.
séquence
Type de tâche : déterminer les interventions possibles dans et autour de l’école en
fonction de chaque poste (chauffage, réparations, électricité et exercices
évacuation…).
Organisation et matériel nécessaire
En début d’année. Tous les locaux de l’école avec le matériel.
Autour de l’école (environnement proche).
Déroulement de la séance
o L’enseignant fait le tour de l’école avec ses élèves. Il leur demande de décrire
Séance N° 1 chaque local et de préciser le matériel installé et -s’ils connaissent son nom-
l’ouvrier ou le spécialiste prévu pour la maintenance. (ex : les fleurs dans un
patio, les arbustes dans la cour= le jardinier ; les radiateurs, la chaudière= le
chauffagiste ; le panneau électrique, l’alarme incendie= l’électricien)
o L’enseignant prend une photo de chaque élément. Les photos seront affichées
sur le panneau dans la classe et annotées. (ex : l’extincteur).
o
Critères de réussite : les élèves nomment les éléments identifiables et les
reconnaissent ensuite sur le panneau.

Type de tâche : observer l’intervention d’un intervenant sur un élément de ou autour


de l’école. Savoir la décrire.
Organisation et matériel nécessaire
Régulièrement au cours des deux premiers trimestres
Chaque intervention d’une personne spécialiste dans ou autour de l’école.
Appareil photo. Caméscope.
Séance N° 2 Déroulement de la séance
L’intervention (programmée) d’un intervenant pendant les heures de classe est
observée par les enfants qui posent des questions (questionnaire préparé en amont
dans la classe à utiliser systématiquement..). L’intervenant se nomme et nomme son
métier. Il décrit ce qu’il fait. Des photos sont prises à chaque étape.
Critères de réussite : les enfants interrogent la personne et sont intéressés. Ils font
des rapprochements.
« Mon tonton aussi il répare les radiateurs comme le monsieur. »

Type de tâche : associer élément (ex : radiateur) avec outil (pince multiprises) et avec
intervenant (chauffagiste ou plombier)

Organisation et matériel nécessaire


Dernier trimestre. Groupe de 6 enfants.
Photos d’éléments (radiateur, panneau électrique, fleurs, affiches hygiène…), d’outils
(pinces, tournevis, pioche, stéthoscope…) et de personnes étant intervenues
Séance N° 3 (chauffagiste, électricien, jardinier, médecin scolaire ou infirmière…)
Déroulement de la séance
Les enfants trient les photos par catégories : éléments dans le local, outils et
personnes. Ils nomment. Ils trient les photos en commentant : "le radiateur est purgé à
l’aide d’une clef par le chauffagiste ou le plombier Monsieur X."
Sur feuille, dans un classeur découvrir le monde, coller les photocopies des photos
après les avoir associées. (Quelques mots peuvent être écrits sous chaque photo : le
radiateur, la pince, le plombier.. ;).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 123


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Exécuter en autonomie des tâches simples. Jouer son rôle


PS DE 5
dans les activités scolaires

Objectif de la séquence Apprendre à effectuer seul des tâches courantes.

Type de tâche : être autonome pour les gestes du quotidien : mettre ses chaussures,
son manteau, se laver les mains…

Organisation et matériel nécessaire


Prendre en photos les gestes décomposés de chaque tâche dés le début de l’année
scolaire.
Séance N° 1
Déroulement de la séance
Langage en situation : nommer chaque geste dans l’ordre chronologique.
Afficher les photos comme support pour se souvenir, dans le lieu même où les enfants
s’habillent.
Les enfants qui réussissent aident ceux qui ont plus de difficultés.

Critères de réussite : cahier de réussite ; photos « je sais mettre seul mes……. ».

Objectif de la séquence « Je range les jeux quand j’ai fini de jouer ».

Type de tâche
Trier, ranger son matériel après une activité de jeux ou d’apprentissage.

Organisation et matériel nécessaire


Sur chaque espace de rangement, afficher une photo du matériel pour permettre la
reconnaissance de l’endroit où il faut le ranger.
Séance N° 1 Ex : le coin jeux de dînette.

Déroulement de la séance : par petits groupes.


Scénario : « Des souris sont venues jouer dans notre classe, elles ont tout sorti, tout est
mélangé ! Comment faire pour tout ranger ? ».

Critère de réussite : je mets en correspondance l’objet et sa photo.

Type de tâche : « Je range les jeux quand j’ai fini de jouer » dans d’autres espaces
jeux.

Organisation et matériel nécessaire


Séance N° 2 jeux de poupées, garage, jeux de manipulations, jeux de sociétés, espace graphique,
arts plastiques ou tout simplement rangement de son cahier personnel de vie …

Critères de réussite : je mets en correspondance l’objet avec sa photo. Il est alors


possible de remplacer les photos par des pictogrammes (approche de la catégorisation)
génériques.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 124


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Exécuter en autonomie des tâches simples. Jouer son rôle


MS DE 5
dans les activités scolaires.

Objectif de la
Apprendre à s’inscrire dans des apprentissages.
séquence

Type de tâche : quotidien


S’inscrire au début de chaque demi-journée sur le tableau des « ateliers »
d’apprentissages.

Organisation et matériel nécessaire

Séance N° 1
Un tableau velleda sur lequel est notée l’organisation du travail en cours.

Déroulement de la procédure
En s’inscrivant sur ce tableau, l’enfant se met en projet de travail.
Il doit vérifier qu’il y a suffisamment de place pour participer, contrôler le lieu de
l’atelier, les consignes, les supports et le matériel qui lui sont nécessaires.
En cas de difficultés rencontrées, de non-réussite, il peut se réinscrire et demander de
l’aide auprès des autres élèves et/ou de l’enseignant.
Réaliser des bilans des ateliers effectués, en fin de demi- journée.
Faire reformuler les consignes de travail, verbaliser des étapes à respecter pour mener
à bien le travail.
Formaliser verbalement les apprentissages effectués.

Critères de réussite
Je m’inscris librement aux ateliers. Je m’organise seul ou avec la coopération des
autres élèves. Je réalise mon travail. Je peux en faire l’analyse et le bilan. Je peux
recommencer.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 125


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Exécuter en autonomie des tâches simples. Jouer son rôle


GS DE 5
dans les activités scolaires.

Acquérir son autonomie dans le cadre scolaire de classe

Objectif de la « C’est à travers ces expériences quotidiennes [goûter, récréation, cantine,…] que
séquence l’élève devient progressivement membre d’un collectif, un élève de l’école, un élève
dans l’école et dans la classe. » Comment l’enfant devient élève, R. Amigues, M.-Th.
Zerbato-Poudou, 2000, Retz, p. 89

Type de tâche
Des responsabilités pour favoriser la vie collective et l’appartenance au groupe
classe :
Vérifier le rangement du matériel et des jeux.
Arrosage des plantes.
Préparation et/ou distribution.
Communication avec les autres classes (CP ou bien les autres classes de
maternelles)…

Organisation et matériel nécessaire


Un tableau de vie de classe où les élèves auront identifié chaque rôle associé aux
actions pour grandir et devenir autonome :
Par rapport à l’autre et au groupe.
Par rapport aux adultes.
Pour apprendre à utiliser les ressources adéquates
Pour apprendre à s’organiser dans son travail et prendre des initiatives.

La prise de responsabilité peut se faire par binôme.


Autant de Dans un cours double, le tutorat peut favoriser l’implication des élèves.
séances que
nécessaire pour Déroulement des premières séances
permettre à tous
les élèves Dés la première semaine de septembre puis au rythme des acquis pour chacun et
d’entrer dans un pour tous les élèves, mais aussi au rythme des besoins de classe (en fonction des
fonctionnement projets d’apprentissages).
fluide. Définir et énoncer en regroupement collectif les tâches inhérentes à la vie de classe
(rangement des jeux, des outils, préparation d’un goûter, soins aux plantes et aux
animaux, recherche d’albums et/ou de documents à la BCD, transmission du nombre
d’élèves qui vont à la cantine, transmission d’un message à une personne ou un
groupe qui sont extérieur à la classe….)
Proposer au groupe classe de déterminer une organisation pour assumer les
responsabilités :
calendrier,
liste des élèves,
affichage des actions (pictogramme ou photos) : ces tâches s’enrichiront au fur
et à mesure de l’année et des besoins identifiés. Ces besoins peuvent
changer et évoluer en fonction des projets de classe qui sont conduits tout au
long de l’année scolaire.

Critères de réussite
Quand l’élève considère que ses tâches sont terminées parce qu’il y avait un
certain nombre de choses à faire pour qu’elle le soit et que celles-ci avaient été
clairement énoncées sur l’affichage, par l’enseignant, le(s) camarade(s) de classe.

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 126


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

PS Devenir élève. DE6

Objectif de la Dire ce que l’on apprend. Apprendre à distinguer ce qui a été fait de ce qui a été
séquence appris.

Type de tâche : se familiariser avec le classement proposé par l’enseignant des


photos de ce qui a été fait et ce qui a été appris la veille.

Organisation et matériel nécessaire


Accueil du matin- rituel-
Tableau affichage coin regroupement. Photos A5 de ce qui a été fait et appris la veille
Déroulement de la séance
Séance N°1 L’enseignant montre chaque photo. Les enfants resituent l’activité. L’enseignant place
les photos dans un tableau colonne ce qui a été fait. Elle propose de placer dans la
colonne ce qui a été appris avec les photos qui précisent l’objectif atteint au travers de
la tâche menée à bien.
Exemple : photo d’une activité de construction duplos et photo d’un enfant avec son
sapin construit selon un modèle proposé.
Critères de réussite : les enfants s’habituent à ce rituel et commencent dès
novembre à utiliser la phrase « j’ai appris à… »

Type de tâche : l’enfant met en rapport sa production avec les critères de réussites
énoncés clairement par l’enseignant.

Organisation et matériel nécessaire


Chaque activité est clairement explicitée en « terme d’attente » par l’enseignant. Les
critères de réussite sont clairement énoncés. Un exemple de travail réussi est proposé.
Séance N°2 Déroulement de la séance
L’enfant qui a mené sa tâche jusqu’au bout compare son travail à ce qui était attendu
et compris. Il appelle l’enseignant qui photographie sa réussite.
La photo est ensuite commentée par l’enfant à l’accueil ou sur son cahier de réussite
au lever de sieste.
Critères de réussite : l’enfant interpelle l’enseignant pour être photographié si sa
tâche a été correctement menée à bien. Il dit « j’ai réussi à ………….j’ai appris à
….. » quand il commente la photographie le jour suivant.

Type de tâche : commenter chaque photo du cahier de réussite.

Organisation et matériel nécessaire


Cahier de réussite avec photos des réussites, commentées par l’enfant.
regardées en classe à l’accueil ou au lever de sieste. Emporté à la maison
régulièrement.
Séance N°3
Déroulement de la séance : l’enseignant feuillette le cahier et interroge l’enfant. Que
faisais-tu ? Pourquoi as-tu été photographié ?

Critère de réussite
L’enfant dit : là j’avais réussi à ….Ex : « Avant je ne savais pas m’habiller. Après j’ai
appris à mettre mon manteau tout seul. J’ai grandi ! ».

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 127


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Bibliographie
1 – Langage
 Les trois petits cochons, livre CD – L’école des loisirs.
 Pierre et le loup. Serge PROKOVIEF, livre CD – Didier Jeunesse.
 Le coq qui voulait voyager. Eric CARLE – Mijade
 La chasse à l’ours. Conte traditionnel russe. Michaël ROSEN/Helen OXENBURY, traduction
d’Elisabeth Duval – Kaléidoscope.
 Le gros navet. Conte traditionnel russe. Alexis TOLSTOÏ Niamh Sharkey – Père Castor
Flammarion
 Loulou. Grégoire SOLOTAREFF– L’école des loisirs

CHANTS /COMPTINES

 Savez-vous planter les choux ? Chants dansés, chez Gallimard


 Jean Petit qui danse. Chant traditionnel
 Dans mon jardin. Nathalie DASSI - CD Ecoles qui chantent 2004/2005, cycles 1 et 2,
répertoire départemental chanté, Inspection académique de Meurthe et Moselle.
 Chaperon rouge. I.Viel - CD Ecoles qui chantent 2006/2007, cycles 1 et 2, répertoire
départemental chanté, Inspection académique de Meurthe et Moselle.

2- Découvrir l'écrit
• Du mouvement au tracé. PS – L. BARON – Magnard –
• Du tracé du graphisme – MS – L. BARON – Magnard
• Graphic’arts- G et S DUPREY – ACCESS
• Cheminements graphiques – MD FERRAND – CRDP académie de Lyon – SCEREN
• La maîtrise de la langue – Comment enseigner en maternelle ? C. METTOUDI – Hachette
éducation.
• Phono - développer les compétences phonologiques GOIGOUX, CEBE et PAOUR Hatier
• Alboum- Christian BRUEL et Nicole CLAVELOUX Ed.Etre.
• Trop ceci, cela - Caroline PALAYER éd. Frimousse (à l’école des albums).

3 – Découvrir les quantités et les nombres


 Le nombre au cycle 2. Ressources pour faire la classe – SCEREN- CRDP- Ministère de
l'Education nationale. (consultable sur Eduscol).
 Mathématiques actives pour les tout-petits. Catherine BERDONNEAU. Hachette Education.
 Apprentissages numériques et résolutions de problèmes. GS cycle 2 – HATIER ERMEL
 Numération au quotidien- GS et MS – E. DARAGON et MC BARBIER- SCEREN Bourgogne.
 Vers les maths- GS- ACCES Éditions
 Vers les maths- MS- ACCES Éditions
 Découvrir le monde avec les mathématiques- situations pour la petite et la moyenne section
de Dominique VALENTIN – éd HATIER
 Découvrir le monde avec les mathématiques- situations pour la grande section de Dominique
VALENTIN – éd HATIER
 Apprentissages numériques et résolution de problème- GS- de ERMEL- éd HATIER
 De la construction à sa représentation GS L.Baron Ed MAGNARD
 Document d'accompagnement des programmes- mathématiques école primaire- Scéréen
 Mille maths- GS- de Jean- Luc BREGEON- éd NATHAN
 Site sur les cartes à points de Jean- Luc BREGEON : http://perso.orange.fr/jean-
luc.bregeon/Page%[...]
 Répertoire de comptines: www.crdp-strasbourg.fr/.../maternelle/comptines/index.htm
 Le jeu de l’ordre, Groupe maternelle IA, IUFM de Lorraine (DVD)

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 128


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

 Jeu des couleurs, jeu adapté d’une situation proposée dans FORT EN CALCUL MENTAL par
Christophe Bolsius, scérén CRDP Lorraine
 Premier pas vers les maths-Rémi Brissiaud-éd RETZ
 Du vécu au jeu mathématique- L.Baron-éd Magnard
 Comptes pour petits et grands- Stella Baruk- Magnard
 Albums
o L'album à calculer- GS- de Rémi BRISSIAUD- éd RETZ
o 1, 2,3, petits chats qui savaient compter jusqu’à 3, Michel Van Zeveren (Pastel)
o Deux, Eric Battut (Bilboquet)
o 1, 2,3, c’est moi qui compte, Susi Bohdal (Editions Nord-Sud)
o Jamais Deux sans Trois, Kveta Pacovskà (Un livre animé Seuil Jeunesse)
o Les trois petits pourceaux, Coline Promeyrat et Joëlle Jolivet (Didier jeunesse) Un,
deux, trois … dans l’arbre, A.Ravishankar, S. Rao et D. Bai (Actes sud Junior) Un,
c’est bien Deux, c’est mieux, M-A Hoberman et M Priceman (Circonflexe)
o 1 2 3, Tom Slaughter (Hatier)
o Les chiffres de Balthazar, M-H Place et C. Fontaine-Riquier (Hatier)
o La cité des nombres, Stephen T. Johnson (Circonflexe)
o Dix petits amis déménagent", Mitsumasa Anno (Ecole des Loisirs, 1982)
o La chevrette qui savait compter jusqu'à 10", Alf Proysen et Akiko Hayaski (Ecole des
Loisirs, 1992)
o Au lit dans 10 minutes, Peggy Rathmann (L’école des loisirs)
o Le lutin des chiffres, Chiara Carrer (La joie de lire)
o Les dix petits harengs, Wolf Erlbuch (La joie de Lire)
o Cinquième, Norman Junge et Ernst Jandl (L’école des loisirs)
o Un chasseur, Pat Hutchins (Kaléidoscope

4 – Devenir élève
 L'estime de soi : s'aimer pour mieux vivre avec les autres [Livre] / André, Christophe,
LELORD François. Odile Jacob, 2008. (Poche Odile Jacob).

 Imparfaits, libres et heureux. André, Christophe. Paris : Odile Jacob, 2006. (Poche Odile
Jacob).

 http://happytreeflash.com/tendron-ppt.html

 Favoriser l'estime de soi à l'école [Livre] / Meram, Dalith, Eyraud, Geneviève, Fontaine,
Denis. Chronique sociale, 2006. 134 p. (Savoir communiquer. L'essentiel).

 Quand les tout-petits apprennent à s'estimer... : guide théorique et recueil d'activités pour
favoriser l'estime de soi des enfants de 3 à 6 ans [Livre] / Duclos, Germain. Montréal : Ed. de
l'Hôpital Sainte- Justine, 1997. (Collection Estime de soi).

 http://www.acelf.ca/c/revue/revuehtml/24-12/blanchet.html

 Le courage d’être soi. Salomé, Jacques. Paris (Pocket, 2001).

 L'enfant et la peur d'apprendre. BOIMARE Serge. (Dunod, 1999).

 Estime de soi scolaire et métier d’élève. PRETEUR Yves et VIAL B.


In Bolognini, M. et Prêteur, Yves (Sous la dir. de). Estime de soi, perspectives
développementales. Lausanne (Delachaux & Niestlé, 1998).

 « A l’école maternelle …Voir grand » Marie-Christine POISSON, LOUISE SARRAZIN.


(Chenelière /didactique, 1998).

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 129


Recueil de situations pédagogiques

Pistes pour une progressivité des apprentissages permettant d’ acquérir les compétences de fin de maternelle.

Ce document pédagogique a été conçu et rédigé


par les membres du groupe départemental – maternelle
et des enseignants de Meurthe et Moselle.

Jarville la Mat Calmette et


BERDOU Monique Directrice
Malgrange Guérin
BISTER Bénédicte DEA Vandoeuvre Mat Charmois
BOLOGNINI Mireille CPC Nancy IEN Nancy 1
BOYER Christine DEA Nancy Mat Stanislas
CHATTE Ghislaine DEA Nancy Mat Boudonville
CLAUDON Marie-Claude IEN Nancy IEN Nancy 2
CORNU Marie Rose Directrice Essey les Nancy Mat Sonia Delaunay
DIETSCH Nathalie CPC Lunéville IEN Blainville
animatrice
DUMET Delphine Pont à Mousson IEN PAM
pédagogique
FISSON Frédérique Directrice AGEEM Longwy 2
GOUBEAUX Bénédicte CPC Nancy IEN Villers
HERMENT Christine CPC Longwy IEN Longwy 2

JADOT Sylvie CPC Pompey IEN Pompey


KUHNEL Anne PE CASNAV-CAREP Rectorat
LECLERC Hélène IEN Mission Maternelle IA 54
MANGEOT-REMAZEILLES Anne CPD Education musicale IA 54
MENETRIER Claudie CPC Vandoeuvre IEN Vandoeuvre
animateur
PARDIEU Etienne Jarville IEN Jarvile
TICE
PICOCHE Anne Marie Maître E RASED Malzéville IEN Pompey
PIERRAT Nicole CPD Arts visuels IA 54
PRADIER - LOISEAU Martine CPC St Max IEN St Max
ROESCH Sandrine CPD Education musicale IA 54
ROUSSEAU Christine CPC Lunéville IEN Lunéville
SIMONNET Françoise CPC Jarville IEN Jarville

Groupe – maternelle – Département de Meurthe et Moselle – Année 2010-2011 130