Vous êtes sur la page 1sur 45

LES EFFETS DES RAYONNEMENTS

IONISATION
Des rayonnements possédant une énergie suffisamment importante peuvent transférer
aux électrons assez d’énergie pour les arracher de leur atome
Les atomes auxquels on a arraché des électrons deviennent des ions positifs
Les atomes voisins qui accueillent les électrons deviennent des ions négatifs

Les rayonnements capables de provoquer de telles réactions sont dits ionisants.


rayonnement ionisant (RI)

tout rayonnement - particules ou photons -


dont l ’énergie est supérieure à l ’énergie de
liaison des électrons les moins liés des atomes
constituant la matière vivante - C , H , O , N

ERI ≥ 12,4 eV
les rayonnements ionisants

les rayonnements d'origine cosmique

les ondes les plus énergétiques du spectre électromagnétique

les rayons X
produits par un faisceau d’électrons envoyé sur une cible métallique.
ces électrons, en interagissant avec les électrons des atomes du métal, les font changer de
niveau d’énergie et émettre des rayons X

les rayons γ sont émis par des atomes radioactifs lors de leur désintégration

les rayonnements α, β+ et β-
(particules émises par des atomes radioactifs lors de leur désintégration).

Les neutrons ne sont pas des rayonnements ionisant, mais ils peuvent induire des
rayonnement ionisants

les autres rayonnements sont appelés rayonnements non ionisants et comprennent les ondes
électromagnétiques les moins énergétiques
(lumière visible, ultraviolet, infrarouge, ondes radio).
Classification des rayonnements selon leurs
effets sur la matière vivante

rayonnements

non ionisants ionisants


électromagnétiques électromagnétiques particules
hν < 12.4 eV hν > 12.4 eV
λ > 0.1 µ m λ < 0.1 µ m non chargées chargées

UV - visible - IR légères lourdes


micro ondes
ondes radio photons X et γ neutrons β + α
β - p+
EPAISSEUR DE PENETRATION DES RAYONNEMENTS
LE PHOTON

électron
ENERGIE

E1(n=1) E1(n=1) E1(n=1)

E2(n=2) E2(N=2) E2(n=2)

Atome Atome
Retour
état fondamental état excité État fondamental
état stable état instable EMISSION D’UN PHOTON

hν = E2 − E1
photon vient du grec et signifie "lumière"

le photon est une particule élémentaire (quantum) de la lumière

les photons sont des « paquets » d‘énergie élémentaires ou quanta de rayonnement


électromagnétique qui sont échangés entre deux particules.

le photon transmet l'interaction électromagnétique


la lumière est une onde électromagnétique

énergie du photon
E = hν = hc/λ
plus la longueur d'onde λ est courte, plus le photon est énergique

un photon UV possède plus d'énergie qu'un photon de lumière visible, et les photons
des rayons X et des rayons γ (rayons gamma) sont encore plus énergiques
rayonnements ionisants
effets biologiques

Ionisation d ’atomes ou molécules

cascade d ’événements dans les cellules

effets immédiats effets à long terme

destruction des cancers maladies


tissus héréditaires
typologie des noyaux
A
Z X
1 2 3
ISOTOPES Z ≡ ; A et N ≠ 1 H 1H 1 H

239 239 239


ISOBARES A ≡ ; Z et N ≠ 92 U 93 Np 94 Pu

60 61 62 63
ISOTONES N ≡ ; Z et A ≠ 27 Co 28 Ni 29
Cu 30 Zn

γ
ISOMERES A et Z ≡ ; E ≠ état excité état fondamental
équivalence masse énergie

1905…… Einstein postule que la masse est une des formes


que peut prendre l’énergie

postulat d’ Einstein:
un système de masse
m possède, lorsqu’il E = m.c2
est au repos, une
énergie

E: énergie du système en joules (J)


m: masse du système en kilogrammes (kg)
c: vitesse de la lumière dans le vide (3,0.10 8 m.s -1 ) - constante universelle
le défaut de masse

+ défaut de masse Δm
+

+ +

∆E = ∆m.c 2

énergie de liaison des nucléons


Le joule est une unité d’énergie inadaptée à l’échelle
microscopique
on utilise plutôt l’électron volt (eV)

−19
1eV =1,602 176 53 (14 ). 10 J
valeur BIPM

multiples

1 keV = 103 eV = 1,60 . 10 -16 J

1 MeV = 106 eV = 1,60 . 10 -13 J


différencier nombre de masse (nombre de nucléons ) et masse exacte
(masse atomique)
choix d’une unité de masse mieux adaptée que le kg (SI)
unité de masse atomique
u (le dalton)

par définition
1u = 1/12 de la masse du noyau de 12 C

masse exacte du 12 C = 12,000 u

1 mole d’atomes de 12 C correspond à 6,022.1023 atomes de carbone

1u =1 Da = 1,660 538 86 (28) x 10–27 kg


valeur BIPM
les transformations radioactives

transformations par partition


noyaux trop riches en nucléons radioactivité α - fission

transformations isobariques
noyaux trop riches en neutrons radioactivité β -

noyaux trop riches en protons radioactivité β +


évaluation de l’énergie de liaison
deutérium

2
+ 1 H md = 2,013554 uma

mp + mn = 1,007277 + 1,008665 = 2,015942 uma

∆ E = ( 2,015942 - 2,013554 ) × 931,5 = 2,22 MeV

∆m
1 électron
1 proton 2 nucléons
1 neutron
interactions avec la matière

+
+ α β - γ x n

papier plexi
Pb
béton
Rayonnements ionisants
grandeurs et unités
dose efficace (E)
activité A(t) fluence
(Φ )
β -

β
+

+
+ +
+ +

n
becquerel + γ
+ α
Bq
part.cm-2 .s-1
sievert
Sv
GRANDEURS CARACTERISTIQUES

EXPOSITION
[X]
quantité de rayonnement nécessaire pour produire dans un 1
kilogramme d’air sec un nombre d’électrons correspondant à une
charge globale de 1 coulomb

Unité SI
nom symbole
coulomb par kilogramme 1 C kg-1

Unité hors système international

nom symbole
roentgen 1 R = 2,58. 10-4 C kg-1
DEBIT D’EXPOSITION
exposition par unité de temps


X
Unité SI
nom symbole
coulomb par kilogramme par seconde 1 C kg-1 s-1 = A kg-1

Unité hors système international

nom symbole
roentgen par heure 1 R h-1 = 71,7 nA kg-1

remarque
exposition et débit d’exposition n’apparaissent plus dans les textes réglementaires
Rayonnements ionisants
grandeurs dosimétriques
grandeur dosimétrique fondamentale
DOSE ABSORBEE (KERMA) (D)
énergie fournie par des rayonnements ionisants à la matière
cette quantité d’énergie dépend du rayonnement incident et de la nature
du milieu
Unité SI
nom symbole expression
gray Gy 1Jkg-1

Unité hors système international

nom Radiation Absorbed Dose


rad 1 Gy = 100 rad

D
DEBIT DE DOSE ABSORBEE
dose absorbée par unité de temps

Unité SI

nom symbole
gray par seconde 1 Gy s-1

Unité hors système international

nom symbole
rad par heure 1 rad h-1
1 Gy h-1 = 100 rad h-1
DOSE EQUIVALENTE
[ HT ]

rend compte des effets biologiques des rayonnements chez l’homme


Il dépend du type de rayonnement utilisé

HT = D × WR

WR
facteur de qualité (pondération) radiologique
rend compte de la diversité des effets biologiques du rayonnement
WR = 1 pour un rayonnement X, gamma, béta
WR = 10 pour un rayonnement neutronique
WR = 20 pour un rayonnement alpha
UNITES DE DOSE EQUIVALENTE

unité SI

nom symbole
sievert 1 Sv

l’unité la plus courante est le millisievert ou millième de sievert.

unité hors système international

nom
rem
Roentgen Equivalent for Man 1 Sv = 100 rem

HT DEBIT DE DOSE EQUIVALENTE

rend compte des effets biologiques des rayonnements chez l’homme


en fonction du temps
Il dépend aussi du type de rayonnement utilisé

• •
H T = D× W R
unité SI

nom symbole
Sievert par seconde 1 Sv s-1

unité hors système international

nom
Rem par heure 1 Sv h-1 = 100 rem h-1
DOSE EFFICACE
[E]

E = HT × WT = D × WR x WT

WT
facteur de pondération tissulaire pour chaque organe selon la radiosensibilité
de ce dernier

Dans le cas de plusieurs organes ou corps entier


E = Σ ( HT × WT )

la dose efficace ne se mesure pas, elle se calcule

UNITE

sievert
Sv
RELATION ENTRE LES GRANDEURS

DOSE ABSORBEE = EXPOSITION x FACTEUR DE CONVERSION (Fa)

Fa = 1 dans l’air dans une très large gamme d’énergie

DEBIT DE DOSE EQUIVALENTE


=
DOSE ABSORBEE x FACTEUR DE QUALITE (WR)
Source activité A(t) becquerel ( Bq ) s-1

Air fluence Φ particules/m2

tissu ou organe T organisme

énergie transmise effet biologique effet biologique


(exposition partielle) (exposition globale)
dose absorbée D dose équivalente HT dose efficace E
HT = D × wR E = Σ (D × wR ×
wT)
J. kg-1 gray ( Gy ) J. kg-1 sievert ( Sv )
facteurs de pondération radiologique ( WR)

Nature Energie WR

Photons toutes 1
Electrons toutes 1
Neutrons <100 keV 10
100 keV-2 MeV 20

Particules alpha 20
facteurs de pondération tissulaire ( WT)

Organe WT
Gonades 0,20
Seins 0,05
Moelle osseuse 0,12
Colon 0,12
Poumons 0,12
Estomac 0,12
Vessie 0,05
Foie 0,05
Oesophage 0,05
Thyroïde 0,05
Os 0,01
Peau 0,01
Reste de l ’organisme 0,05
Total 1,00
facteurs de pondération tissulaire opérationnels

WT
surface de l’ os, peau 0,02
seins, vessie, foie, œsophage, thyroïde, autres 0,30
moelle osseuse, colon, poumons, estomac 0,48
gonades 0,20

Total 1,00
expositions

• Exposition externe
par une source située à distance de l'organisme ou au
contact de la peau
globale ou partielle

• Exposition interne
par une source ayant pénétré à l’intérieur de
l'organisme ( inhalation ou ingestion ) suite à une
contamination des milieux
globale ou partielle
les sources de l ’exposition humaine

Exposition naturelle Exposition artificielle

Médicale 1100 µ Sv/an


Explosions nucléaires 5 µ Sv/an
Rayonnements cosmiques Industrielle 1 à 200 µ Sv/an
Rayonnements telluriques Domestique 50 µ Sv/an
Professionnelle 1100 µ Sv/an

Dose efficace 2400µ Sv/an Débits variables parfois élevés


Débit faible: 0,27µ Sv par heure
l ’exposition humaine d ’origine naturelle

• Exposition externe :
rayonnements cosmiques (galaxies , soleil)
rayonnements telluriques émis par les radionucléides
primordiaux :
40
K(T=1,3.109 ans) 87
Rb (T=43.109 ans)
familles de l’238U (T=4,47.109 ans), du 232Th (T=14,1.109 ans),
de l ’235U (T=7,04.108 ans)

• Exposition interne :
par inhalation : radon (222Rn; 220Rn; 219Rn) et ses descendants (Po;
Pb; Bi; Tl)
par ingestion de tous les aliments (40K, et radionucléides des
familles de l ’238U, et du 232Th)
238
U 234
U
(4,47.109 a) (2,45.105 a)
Famille de l ’uranium 238
Pa
234
β
α (1,17min)- α
Th β
234 - 230
Th
(24,1 j) (8.104 a)
α
226
Ra
(1600 a)
α
222
Rn
a r es (3,823j)
b
iso α
218
Po Po
214 β Po
- 210

(3,05 min) β -
(1,64.10-4 s) (138,4 j)
isotopes α α 210
Bi
Bi
214 α
(19,7min) (5,01 j)
Pb
214 210
Pb Pb
206

(26,8 min) β -
α (22,3 a) β -
(stable)

210
Tl β -

(1,4 min)
l ’exposition humaine d ’origine naturelle

Radioactivité de différents milieux naturels


Eau de pluie 0,3 à 1 Bq/l
Eau de rivière 0,07 Bq/l (226 Ra et descendants)
0,07 Bq/l (40 K)
11 Bq/l (3H)
Eau de mer 14 Bq/l (40 K essentiellement)
Eau minérale 1 à 2 Bq/l (226 Ra, 222 Rn)
Lait 60 Bq/l
Sol sédimentaire 400 Bq/kg
Sol granitique 8000 Bq/kg
Corps humain 12000 Bq (6000 dus au 40 K)
effets biologiques… les déterminants

nature du ou des RI

unité d’incorporation
exposition
( globale ou partielle)

durée d ' exposition

débit de dose

radiosensibilité du ou des organes exposés

dose
âge et sexe de la personne
exposée
effets biologiques

Effets déterministes Effets


stochastiques
• Fortes doses
• Faibles doses
• Délai d 'apparition court • Délai d 'apparition long
• Effets à seuil • Pas de seuil
• Chez les individus
• La gravité croît avec la atteints les effets sont
dose identiques quelle que soit
la dose
• La probabilité d ’appari-
tion croit avec la dose
effets biologiques

Cellule réparée effet nul sur


-----
----- l ' organisme

--x--
--x-- Mort immédiate ou
--x--
----- --x--
-----
-----
----- effets déterministes
----- --x--
----- différée
--x--
-----
--x--
-----
effets stochastiques
--x--
----- somatiques
--x--
-----
--x--
----- effets stochastiques
Cellule
héréditaires
mutée
effets déterministes , exposition partielle

TISSUS EFFET SEUIL (Gy)


Testicules stérilité transitoire 0,15
stérilité permanente 3,5 - 6,0
Ovaires stérilité 2,5 - 6,0

Cristallin cataracte 5,0

Peau érythème 3-5


phlyctènes 20
nécroses 50
aucune lésion en dessous de 0,5 Sv / an
effets déterministes , exposition globale

D(Gy) forme symptômes


< 0,5 infra-clinique aucun signe clinique
0,5 à 2 réaction générale légère asthénie, nausées, vomissements 3 à 6 h
après l ’exposition, sédation en 24h
2à4 hématopoïétique modérée leucopénie, thrombopénie, anémie maximale
3 semaines après l ’exposition retour à la normale en 4 à 6 mois
4à6 hématopoïétique grave hémorragies, aplasie . DL 50 : 4 à 4,5 Gy
6à7 gastro-intestinale diarrhée, vomissements, hémorragies
8 à 10 pulmonaire insuffisance respiratoire aiguë
>10 cérébrale coma, mort en 14 à 36 h
incorporation et parcours d ’un radionucléide

BLESSURE
INGESTION INHALATION TRANSCUTANÉ

poumons peau

appareil
fluides extracellulaires sang
digestif

foie organes de dépôt reins

FÉCÈS URINE