Vous êtes sur la page 1sur 20

Université Mohamed premier

Faculté pluridisciplinaire
Nador

Libre Echange Protectionnisme

Présenté par :
Présenté
Encadré par :
par:
EncadréERRICHE
Meryem par:
Meryem
Fatima ERRICHE
zahra BENOUHOOUD Mr Said
Fatima
MUHEYA zahra BENOUHOOUD Mr Said
MUHEYA KADDOURI
Soumaya
Soumaya
Jamal KADDOURI
EL AZOUTTI
JamalGHORBA
Ayoub EL AZOUTTI
Ayoub GHORBA
Anneé universitaire:2015/2016
PLAN
INTRODUCTION
I- Libre-échange
a-Définition
b-Les principales théories de libre-échange
c-Avantages et inconvénients
d- L’organisation du libre-échange : GATT puis OMC
II – Protectionnisme
a- Définition
b- Les principales théories du protectionnisme
c- Avantages et inconvénients
III - Le Protectionnisme, une réponse efficace aux limites du Libre-
Echange ?
CONCLUSION (Libre-Echange ou Protectionnisme)
Introduction
 A – Définition
 Le libre-échange désigne d'une part un modèle
théorique d'insertion dans les échanges
internationaux fondé sur la spécialisation et la
suppression des obstacles aux échanges, qui
prend appui sur le modèle classique des
avantages comparatifs de Ricardo et sur celui
de Heckscher-Ohlin-Samuelson, et d'autre part
des politiques commerciales qui s'en inspirent.
Les principales théories de libre-échange :

 1- la théorie des avantages absolus:


 On doit à Adam Smith, la première théorie du
LE avec son modèle des avantages absolus :
« chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la
production pour laquelle il dispose de coûts de
production plus faibles et donc à importer les
produits qui sont moins coûteux à produire
ailleurs ».
 2- David Ricardo et l’avantage comparative :
 Va plus loin avec ses avantages relatifs: le célèbre
exemple du drap et du vin produits par l'Angleterre et le
Portugal montre que l'Angleterre a intérêt à se
spécialiser dans le drap et le Portugal dans le vin alors
que ce dernier pays a un avantage absolu (au sens de
Smith) dans les deux biens.
 3) L’Ecole suédoise: la théorie des dotations en facteurs
de production (HOS) :
 Cette théorie abandonne l'idée que les différences, au
niveau des caractéristiques intrinsèques des pays, soient
à l'origine des échanges internationaux. Elle suppose
que tous les pays ont accès aux mêmes techniques, et
leurs différences se situent au niveau des "dotations en
facteurs de production", c'est-à-dire la terre, le travail, le
capital.
 4) Paul Robin Krugman et l'analyse de l'impact des 
économies d'échelle :
  Krugman remarque pour sa part que l'essentiel du
commerce international n'est pas nord-sud avec des
termes inégaux mais bien nord-nord et que les biens
échangés sont très similaires : la Suède exporte ses 
Volvo vers l'Allemagne qui lui vend des BMW.
 La préférence des consommateurs pour la diversité
 explique la coexistence de différents modèles de
voitures et de constructeurs, comme Volvo et BMW là
où la théorie classique suppose une spécialisation des
économies respectives. Cette logique explique pourquoi
il y a spécialisation par marque au lieu de spécialisation
par produit.
  
 Les avantages et inconvénients du libre
échange :

Avantages Inconvénients
Allocation optimale des ressources à l'échelle • A CT : détérioration de la balance
de la planète commerciale, de l'emploi et
• Le commerce international : moteur de la ralentissement de la croissance
croissance économique
• Le commerce international : facteur de • Perte d'indépendance
croissance du niveau de vie (satisfaction des • Favorise les pays qui exploitent le
besoins de consommation) plus leur main d'œuvre
• Facteur d'innovation continuelle • Les pays qui dominent imposent
• Facteur d'amélioration de la balance une DIT qui les avantage par le jeu
commerciale et de l'emploi à LT des firmes multinationales
• Aide la plus efficace que peuvent fournir les • Risque d'acculturation notamment
PDEM aux PED. par la diffusion d'un mode de
consommation
L’organisation du libre-échange : GATT puis
OMC

1-Origine et Définition :
 Le GATT (General Agreement on Tariffs and
Trade) est signé à Genève en 1947 par 23 PI et
PED. C’est un code de bonne conduite et un
code de référence pour les échanges
internationaux. Le GATT organise des
Négociations Commerciales Multilatérales
(NCM) aussi appelées "rounds".
2- Objectifs :
 promouvoir le libre-échange par l’abaissement
progressif des droits à la douane (lors de
grands "rounds") et l’interdiction de pratiques
discriminatoires et des barrières non tarifaires ;
 bénéficié des gains du libre-échange (théorie
des avantages comparatifs) ;
 réglementer les désaccords entre les pays
membres et organise les rounds ;
 lutter contre le protectionnisme.
3- Principes et Exclusions
 La Clause de la Nation la Plus Favorisée
(CNPF) prévoit que toute négociation tarifaire entre
deux membres doit être étendue à tous les autres.
Interdiction des quotas, du dumping, des subventions à
l’exportation.
4-Les Rounds
 Résultats de l’Uruguay Round (1986-1993) :
 baisse des tarifs douaniers
 baisse des barrières non tarifaires
 élargissement du nombre de produits
 hausse du nombre de parties contractantes
 Ce fut une négociation très longue qui vit la naissance
de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
 5-L’Organisation Mondiale du
Commerce (OMC) :
 L’OMC est l’Organisation Mondiale du Commerce, signée
à Marrakech en avril 1994 et qui est entrée en vigueur le 1er
janvier 1995. L’OMC n’est pas un accord tout court, il fait
l’objet de législations appliquées par des institutions
internationales (comme le Fond Monétaire International, le
FMI par exemple). L’ORD, l’Organe de Règlement des
Différents, est chargé de régler les conflits commerciaux.
II- PROTECTIONNISME
- Définition

-Le protectionnisme correspond à toutes les


mesures prises pour protéger la production d’un
pays contre la concurrence exercée par les
entreprises étrangères.
- Le protectionnisme tarifaire,
- Le protectionnisme non tarifaire,
- Le protectionnisme monétaire et financier.
Les principales Théories du
Protectionnisme
 Mercantilisme
 le mercantilisme est une doctrine qui a été en vigueur en Europe
entre le 15 éme et le 18 éme siècle est qui est fondé sur la
croyance à la prééminence des métaux précieux ,l’or et l’argent
constituant alors le facteur prédominant de la puissance des
nations. Une nation doit donc les accumuler en vendant plus à
l’étranger qu’elle ne lui achète .elle doit donc dégager des
excédents commerciaux au détriment des autres nations .
 en réalité , le mercantilisme a surtout été une notion utilisée par
les économistes libéraux au 18 éme siècle pour dénoncer la
politique d’intervention de l’état . a cet égard ‘’le colbertisme’’ en
protégeant les activités nationales par une réglementation
douanière visait moins a acquérir des métaux précieux qu’à
stimuler l’industrie nationale .
« Le protectionniste
éducateur » de Friedrich List
 - Si un pays désire développer sur
son sol une nouvelle activité, il
devra temporairement la protéger.
En effet, une entreprise doit
atteindre un certain volume de
production pour être rentable, afin
de compenser ses coûts fixes.
Les Limites et Les Avantages du
‘Protectionnisme’
Avantages Inconvénients
• Une meilleure protection des • Représailles des autres pays, qui
industries nationales, peuvent être amenés à engager des
notamment pour les pays en mesures de rétorsion néfastes sur
le commerce.
développement.
• Risque d’endommager le système
• Prévention du « dumping ». commercial.
• Protection de l’économie des • Manque de diversité dans les
concurrences étrangères. produits disponibles.
• Moins de dépendance à • Absence de concurrence pour
d’autres pays. réduire les prix des biens de
• Préservation de la culture et consommation.
de la souveraineté nationales. • Manque d’intérêt pour
• Impact positif sur l’innovation en l’absence de
l’environnement, réduction concurrence étrangère.
• Incitation à la contrebande.
des transports, de la pollution,
etc.
• Absence de risques liés aux
produits chimiques autorisés
dans d’autres pays.
le protectionnisme, une réponse efficace aux limites du libre-
échange ?

 Le protectionnisme est une mesure qui s'oppose


au libre-échange. Cette doctrine économique
prône la limitation des importations, sans pour
autant limiter les exportations. En effet, dans
cette optique les défenseurs de cette théorie sont
conscients qu'une nation n'a aucun intérêt à vivre
en autarcie. C'est pourquoi les nations utiliseront
un ensemble d'instruments protégeant les
productions nationales de la concurrence
étrangère. Il peut s'agir de barrières tarifaires ou
non tarifaires ou de protection réglementaires.
 Dans le cas de barrières tarifaires, le pays impose
des droits de douane. Ainsi, les produits importés
deviennent moins compétitifs, car leur coût est
augmenté de ces dits droits. Les barrières non
tarifaires consistent en la création de quotas,
d'autorisation ou de restrictions volontaires aux
exportations. La production nationale est alors
favorisée. Enfin, dans le cas d'un protectionnisme
réglementaire, le pays impose des normes de
sécurité ou sanitaires, légitimes ou non. Les
importations sont donc rendues plus difficiles par
un encadrement juridique plus strict.
  
Conclusion
Libre-échange ou protectionnisme
 Dans les pays développés, au XXI éme siècle, la
libéralisation des échanges entre nations
semble devoir être encouragée : elle favorise la
croissance économique pour le plus grand
profit des consommateurs. Mais, pour éviter les
graves difficultés sociales susceptibles de naitre
d’un libre échange généralisé de manière
sauvage, les états doivent pouvoir recourir à
des mesures protectionnistes adaptés aux
circonstances.
 Mais ce recours au protectionnisme par les
gouvernements des pays développés doit rester
modéré. En effet, seul le libre échange peut
permettre, grâce aux échanges internationaux,
aux pays en développement de faire croitre
avec succès les industries susceptibles de
permettre à leurs populations de sortir de leur
état de pauvreté actuel et inadmissible face à la
richesse accumulée par les pays développés .
Me
r ci
vo p ou
att t re r
en
t io
n