Vous êtes sur la page 1sur 25

CRYPTORCHIDIE /

ECTOPIE TESTICULAIRE
OG: diagnostiquer, évaluer, traiter

OS1. comprendre les termes cryptorchidie/


ectopie testiculaire

OS2. décrire mécanisme migration testiculaire

OS3.comprendre physiopathologie

OS4. poser indications et méthodes de


traitement
Définition
Cryptorchidie: Testicules cachés dans
l’abdomen…..

… non descendus, situés en permanence


hors du scrotum

.. . abaissement manuel impossible

arrêt de migration du testicule en un point

 trajet normal de descente


(racines principales)
Ectopie testiculaire: anomalie migration

testiculaire suivant un trajet

aberrant sous l’action des racines


secondaires.
Epidémiologie

0,9% garçons âge scolaire

3% n-nés à terme

21% prématurés
Migration testiculaire: descente de la région
lombaire au scrotum

Accroissement en Lg Embryon  testicule attiré


dans région pelvienne (3 ème mois)

6 ème mois  orifice interne canal inguinal

7 ème mois  franchit canal inguinal


8 ème mois  scrotum
Migration testiculaire: processus
Sous l’effet de mécanismes

anatomiques & hormonaux


Facteurs anatomiques

gubernaculum testis: structure


ligamentaire amarrée au
pôle inf. testicule; même volume

Comprend: racine principale  scrotum


racine secondaire  périnée,
canal fémoral, racine verge
Fonctions: rôle de tracteur, crée une
route de migration
dilatation canal inguinal & scrotal

Favorise développement processus


vaginalis & m. crémastérien
Facteurs hormonaux

HCG, LH : taux  dans les urines


7 – 9 mois grossesse
Traitement  HCG  descente testiculaire
Facteurs favorisant la cryptorchidie

 Gubernaculum testis:
réduit, aplasique, absence de racine
principale, défaut d’insertion
 Brièveté cordon spermatique
 Obstacles anatomiques
 Syndrome poly malformatif
Insuffisance stimulation Hypoth/Hypoph
Conséquences histologiques
cryptorchidie  4 ans

Tubes séminifères: diamètre réduit


Membrane basale épaissie
Sclérose péri tubulaire & interstitielle

Spermatogonie: réduction en nbre


Arrêt maturation
Cellules Sertoli & Leydig: nécrose
Accumulation fibres collagènes
ETUDE CLINIQUE

Circonstances de découverte
-Vacuité des bourses ( examen systématique,
découverte par les parents}
- testicules palpables en position inguinale
-association fréquente: hernies inguinales,
hypo/épispadias
syndrome poly malformatif: Prune Belly
Examen clinique: avec douceur,
mains réchauffées
si testis palpable, préciser position,
consistance, volume
non retrouvé: recherche ectopie ( pubienne,
fémorale, périnéale)
Diagnostic

Clinique, para clinique (échographie,


laparoscopie}
Diagnostic différentiel:
a) monorchidie : absence unilatérale de
testicule,
- confirmation exploration intra abdominale
- hypertrophie compensatrice
b)Anorchidie congénitale: diagnostic
hormonal (taux  de gonadotrophines)
Test de stimulation HCG  courbe plate
Si taux  testostérone plasmatique 
existence tissu testiculaire
Testicules non palpables  ambiguïté sexuelle
c) Testicules rétractiles:
action m.crémastérien
Diagnostic de certitude
Localisation ( palpation, échographie, scanner

phlébographie : ponction v. femoralis 


v. Spermatique  pl. pampinif.
Complications
1.Traumatismes +++ fréquents
(exposition au regard pubis)
2. Torsion +++
3. Dégénérescence maligne (x 12- 30)
Age > 30 ans risque x 30
4. Infertilité liée à cryptorchidie: ( 7-10%)
Causes: azoospermie sécrétoire,
hyperthermie, dysplasie testiculaire
Traitement
• Chirurgie : orchidopexie • Médical: HCG 9inj.(/2j)
avant 4 ans < 2 ans 500 U  4500 U
Libération testis & cordon >2 ans 1500 U 13500 U
spermat., fixation Si cryptorchidie inguinale
!! Risques lésions vascul.  succès 45%
 atrophie test 2%. Résultats +++ age  5 ans
iconographie

• Cryptorchidie
illustration
• Cryptorchidie
orchidopexie
Conclusion

• Cryptorchidie: pathologie fréquente


• Différente de l’ectopie testiculaire
• Nécessité de Dg précoce pour prévenir
les complications