Vous êtes sur la page 1sur 2
Le tombeau de Darius II à Naqsh-e-Rostam Darius II (ou Ochos ou Nothos, en Perse

Le tombeau de Darius II à Naqsh-e-Rostam

Darius II (ou Ochos ou Nothos, en Perse :

à Naqsh-e-Rostam Darius II (ou Ochos ou Nothos, en Perse : Dārayavahusch ou Dārayavausch ou شﻮﯾراد

Dārayavahusch ou Dārayavausch ou شﻮﯾرادDāriyūsch), Manéthon l’appelle Dareiôs ou Deuterôs ou Darius fils de Xerxês et lui compte dix-neuf ans de règne (Africanus, Eusebius), est Roi des Perses Achéménides de Janvier 423 à 404. Il fut le fils d'Artaxerxès I et de la Reine Cosmartidène (ou Kosmartydène). Il est souvent surnommé Nothus du Grec :

νοθος, qui signifie "bâtard". Nous savons très peu de chose au sujet du règne de Darius II si ce n'est qu'il fut ensanglanté par de nombreux assassinats. Il monta sur le trône après avoir assassiné son demi-frère Sogdianos. Une

première inscription d'Ochus (Darius II) peut être datée au

10 Janvier 423. Il était

époque Satrape d'Hyrcanie et il fut rapidement reconnue par les Mèdes, la Babylonie et l'Égypte. Sous son règne, la Perse chercha à profiter des conséquences de la Guerre du Péloponnèse qui déchirait la Grèce. Darius II intervint dans celle-ci, notamment à travers un soutien financier (Thucydide, La guerre du Péloponnèse VIII, 5, 37, 58), par l’intermédiaire des Satrapes, Pharnabaze et Tissapherne, qui

déjà à cette

soutinrent Athènes, puis Sparte. En 412, cette dernière signa le traité de Milet abandonnant les villes d'Ionie aux Perses.

En 411 et 405, des soulèvements de Princes locaux à Tanis, avec à leur tête Amyrthée (Le futur Pharaon, 404-399), soutenu par les cités Grecques et tout particulièrement Sparte, vont mettre fin à la paisible occupation Perse en Égypte. Bien qu'il fut couronné Pharaon, Darius II ne mit jamais les pieds en Égypte. Toutefois, L'appui qu'il donna à la communauté Juive d'Éléphantine provoqua une

hausse des attitudes anti-juives de la part de la population Égyptienne qui conduisit, autour de 407,

à une émeute qui aboutit à la destruction du temple Juif sur l'île. Selon Hermann Alexander Schlögl,

vers la fin du règne de Darius III, l'Égypte atteignit une autonomie partielle dans l'Empire Perse.

Xénophon (Philosophe, historien et maître de guerre Grec, v.430- v.355) mentionne une rébellion des Mèdesen 409. Darius II eut aussi

à faire face en 409 au soulèvement de la Lydie. En 408, il envoya son

fils Cyrus le Jeune en Asie Mineure pour mater fermement la révolte. Darius II mourut à Babylone et sa mort mit en concurrence ses deux fils, prétendants au trône, Artaxerxès II et Cyrus le Jeune, ce dernier étant le favori de sa mère. Dans les extraits de Ctésias de Cnide (Médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde, mort

v.398), qui présente Darius II comme un souverain assez faible, dominé par sa femme Parysatis, (Qui est aussi sa demi-sœur), certaines intrigues de harem sont enregistrées, dans lesquelles Darius II aurait joué un rôle douteux. Voir à Darius II - XXVIIe dynastie pour sa titulature de Pharaon.

Darius II eut une ou deux épouses :

de Pharaon. Darius II eut une ou deux épouses : Shekel de Darius II • Parysatis

Shekel de Darius II

Parysatis (ou Parisátide), sa demi-sœur, qui lui donna six enfants :

Quatre fils :

Artaxerxès II Mnemon (ou Arsace, en Perse : Artaxšaçrā ou Ardaschīr ou Ŗtachschaçā, en Grec :

Αρταξέρξης "Qui a de la mémoire"), qui naquit en 453/450 selon Plutarque (Philosophe, biographe et moraliste Grec, 46-v.125 ap.J.C) et qui succéda à son père de 404 à 359.

Cyrus le Jeune qui mourut en Octobre (ou Septembre) 401.

Oxathrès (ou Oxendares ou Oxendras).

Artoxexès. Deux filles :

Ostanes, son fils Arsamès (ou Astamès) épousa Sisygambis (ou Sisygambes) la la fille d'Artaxerxès II, qui furent les parents de Darius III.

Amastris (ou Amestris) qui naquit vers 425 et qui épousa le Satrape d'Arménie, Teritouchmès, puis son frère Artaxerxès II Mnemon.

• Artostès, qui est donnée par certains spécialistes. On ne connait pas d'enfant de cette union, mais le Roi aurait eu 7 autres enfants donc il est probable qu'elle fut la mère d'un ou plusieurs.

Cyrus le Jeune (En Grec : Κũρος Kyros, en Perse : Kurach ou Kuruš ou Kūruš شورﻮﮐ, enBabylonien :

Kuraš, en Élamite : Kuraš, en latin : Cyrus, en Araméen :

Kureš, en Hébreux : שרוכKoreš) fut le fils de Darius II et de la Reine Parysatis. En 408, après des soulèvements en Asie Mineure il fut envoyé par son père comme commandant des armées Perses et Satrape de Lydie, de Phrygie et de Cappadoce. Il donna un soutien important à Sparte, au détriment d'Athènes, espérant obtenir son aide pour prendre le pouvoir sur son frère Artaxerxès II Mnemon. Il fut encouragé dans cette action par sa mère qui le préférait à son frère. Pour ce plan il trouva de l'aide en la personne duSpartiate Lysandre, nommé Navarque au début de 407. Ce dernier espérant devenir le maître absolu de laGrèce avec l'aide des Perses. Cyrus mit tous ses moyens à la disposition de Lysandre pour lui apporter son appui dans la Guerre du Péloponnèse. Dans le même temps, Darius II tomba malade et la mère de Cyrus,Parysatis l'appela pour qu'il revienne à Suse avec l’espérance que le Roi le nommât comme son successeur au trône. Mais Darius II déclara son fils aîné Roi, sous le nom d’Artaxerxès II et laissa à Cyrus le gouvernement de la Lydie et des provinces maritimes de l’Empire, avec les titres de Satrape et de Général. Cyrus livra alors tous ses trésors à Lysandre et poussé par sa mère il se rebella.

à Lysandre et poussé par sa mère il se rebella. Cavalerie lourde Achéménide Son père décédé,
à Lysandre et poussé par sa mère il se rebella. Cavalerie lourde Achéménide Son père décédé,

Cavalerie lourde Achéménide

Son père décédé, il tenta d’assassiner son frère Artaxerxès II, le jour de son couronnement. Tissapherne(Satrape de Carie, v.413-395) dénonça à temps les plans de Cyrus et il fut arrêté. Cependant grâce à l'intermédiaire de sa mère, il fut gracié et renvoyé dans sa satrapie de Lydie. Cyrus ne souhaitait pas en rester là et il conspira de nouveau pour renverser son frère. Il leva une importante armée, il fut aidé par,Cléarque (ou Clearchus) et son armée de mercenaires. Ménon de Pharsale et Xénophon (Philosophe, historien et maître de guerre Athénien, v.430-v.355) qui réunit lui aussi une troupe de mercenaires. Au printemps 401, avec cette armée hétéroclite de dix mille mercenaires Grecs et Asiatiques commandée parCléarque il quitta Sardes pour attaquer son frère.

En Octobre (ou Septembre) de la même année les troupes d'Artaxerxès II rencontrèrent celles de Cyrus en Babylonie à la bataille de Counaxa (ou Cunaxa ou Kounaxa), sur la rive gauche de l'Euphrate, à environ 70 km au Nord de Babylone. Cyrus savait que le sort de la bataille dépendait de la résistance du centre d'Artaxerxès II, il demanda alors à Cléarque de l'attaquer à cet endroit, mais celui-ci désobéit. Cyrus se jeta alors dans la bataille et il fut tué dans cette lutte désespérée. L'histoire de Cyrus le Jeune est décrite par Xénophon, dans la Cyropédie (Récit romancé de l'éducation de Cyrus) et surtout l'Anabase. Cyrus était bien considéré par les anciens. Il est certain qu'il était plus énergique, volontaire et compétent comme homme d'État et Général, que son frère Artaxerxès II.