Vous êtes sur la page 1sur 5

MODULE : Diagnostic financier

CHAP 1 Analyse du CPC

Corrigé 2

SANS RETRAITEMENT

ETAT DES SOLDES DE GESTION (E.S.G)

 

TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)

EX en cours

1

 

Ventes de marchandises

 

0

2

-

Achats revendus de marchandises

 

0

I

=

Marge sur ventes en l'état

 

0

II

+

Production de l'exercice (3+4+5)

12 300 000

3

 

Ventes de biens et services produits

12 500 000

4

 

Variation de stocks de produits

-450 000

5

 

Immobilisation. produites par l'entreprise pour elle-même

 

250

000

III

-

Consommation de l'exercice (6+7)

8 974 870

6

 

Achats consommés de matières et fournitures

8

042 670

7

 

Autres charges externes

 

932

200

IV

=

Valeur ajoutée (I+II-III)

3 325 130

8

+

Subventions d'exploitation

 

50

000

9

-

Impôts et taxes

 

126

300

10

-

Charges de personnel

2

458 530

V

=

EBE/IBE

790

300

 

+

Autres produits d'exploitation

 

180

000

11 -

 

Autres charges d'exploitation

 

85

700

12 +

 

Reprises d'exploitation

 

190

000

13 -

 

Dotations d'exploitation

 

422

600

VI

=

Résultat d'exploitation

652

000

VII

+

Résultat financier

 

39 500

VIII

=

Résultat courant

691

500

IX

+

Résultat non courant

 

-3 650

15

-

Impôt sur les résultats

 

242

850

X

=

Résultat net de l'exercice

445 000

Méthode additive

 

Capacité d'autofinancement (CAF)

EX en cours

 
   

Résultat net de l'exercice

445 000

1

+

Dotation d'exploitation

327

100

2

+

Dotation financières

10

700

3

+

Dotation non courantes

10

600

4

-

Reprises d'exploitation

144

600

5

-

Reprises financières

17

700

6

-

Reprises non courantes

 

4 400

7

-

Produits des cessions d'immobilisation

160

000

8

+

Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées

145

200

I

=

Capacité d'autofinancement

611

900

9

-

Dividendes distribués au cours de l'exercice

220

000

 

=

Autofinancement

391

900

 

Méthode Soustractive

 

Capacité d'autofinancement (CAF)

EX en cours

 
   

E.B.E ou I.B.E

790 300

1

-

Autres charges d'exploitations

85

700

2

 

Dotations d'exploitations de l'actif circulant

95

500

-

(422600-327100)

   

Charges financières (Sauf dotations sur actifs immobilisé et

 

3

-

financement permanent)

58

500

(69200-10700)

 
   

Charges non courantes (Sauf VNA des immobilisations cédées

 

4

-

et dotations sur actif immobilisé ou sur financement permanent)

17

550

(173350-145200-10600)

 

5

-

Impôts sur les résultats

242

850

6

+

Autres produits d'exploitations

180

000

8

 

Reprises d'exploitation ; Transfert de change

45

400

+

(190000-144600)

   

Produits financiers (Sauf reprises sur provisions réglementées

 

9

+

ou sur provisions durables et reprises sur amortissement)

91

000

(108700-17700)

 

10

+

Produits non courants (Sauf PCI, reprises sur subventions d'investissement et reprises sur provisions durables ou réglementées)

5 300

(169700-160000-4400)

 

=

Capacité d'autofinancement

611

900

11

-

Dividendes distribués au cours de l'exercice

220

000

 

=

Autofinancement

391

900

AVEC RETRAITEMENT

A- Le montant du personnel intérimaire à l’entreprise (250 000 DH) va être retranché des « AUTRES CHARGES EXTERNES » et ajouté aux « CHARGES DE PERSONNEL ».

B- Les charges de sous-traitance relatives en totalité aux matières premières (135 000), leur retraitement consiste à les retrancher des « AUTRES CHARGES EXTERNES » et les ajouter aux « ACHATS CONSOMMEES DE MATIERES ET FOURNITURES »

C- Retraitement relatif au crédit-bail : Amortissement + intérêts Amortissement = 80 000 / 4 = 20 000 Intérêts = 80 000 x 10% = 8 000 La RDC sera retranchée des « AUTRES CHARGES EXTERNES » et répartie entre les DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS pour la partie relative à l’amortissement, et les charges financières pour la partie INTERETS.

Donc :

AUTRES CHARGES = 932 200 250 000 135 000 28 000 = 519 200 CHARGES DE PERSONNEL = 2 458 530 + 250 000 = 2 708 530 ACHATS CONSOMMEES DE MF = 8 042 670 + 135 000 = 8 177 670 DOTATIONS D’EXPLOITATION = 422 600 + 20 000 = 442 600 RESULTAT FINANCIER = 39 500 8 000 = 31 500

ETAT DES SOLDES DE GESTION (E.S.G)

 

TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)

EX en cours

1

 

Ventes de marchandises

 

0

2

-

Achats revendus de marchandises

 

0

I

=

Marge sur ventes en l'état

 

0

II

+

Production de l'exercice (3+4+5)

12 300 000

3

 

Ventes de biens et services produits

12 500 000

4

 

Variation de stocks de produits

 

-450 000

5

 

Immobilisation produites par l'entreprise pour elle-même

 

250

000

III

-

Consommation de l'exercice (6+7)

8 696 870

6

 

Achats consommés de matières et fournitures

8

177

670

7

 

Autres charges externes

 

519

200

IV

=

Valeur ajoutée (I+II-III)

3 603 130

8

+

Subventions d'exploitation

 

50

000

9

-

Impôts et taxes

 

126

300

10

-

Charges de personnel

2

708

530

V

=

EBE/IBE

818

300

 

+

Autres produits d'exploitation

 

180

000

11 -

 

Autres charges d'exploitation

 

85

700

12 +

 

Reprises d'exploitation

 

190

000

13 -

 

Dotations d'exploitation

 

442

600

VI

=

Résultat d'exploitation

660

000

VII

+

Résultat financier

 

31 500

VIII

=

Résultat courant

691

500

IX

+

Résultat non courant

 

-3 650

15

-

Impôt sur les résultats

 

242

850

X

=

Résultat net de l'exercice

445 000

Méthode additive

 

Capacité d'autofinancement (CAF)

EX en cours

   

Résultat net de l'exercice

445

000

1

+

Dotation d'exploitation (327 100 + 20 000)

347 100

2

+

Dotation financières

10

700

3

+

Dotation non courantes

10

600

4

-

Reprises d'exploitation

144

600

5

-

Reprises financières

17

700

6

-

Reprises non courantes

4

400

7

-

Produits des cessions d'immobilisation

160

000

8

+

Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées

145

200

I

=

Capacité d'autofinancement

631

900

9

-

Dividendes distribués au cours de l'exercice

220

000

 

=

Autofinancement

411

900

 

Méthode Soustractive

 

Capacité d'autofinancement (CAF)

EX en cours

   

E.B.E ou I.B.E

818

300

1

-

Autres charges d'exploitations

85

700

2

-

Dotations d'exploitations de l'actif circulant

95

500

   

Charges financières (Sauf dotations sur actifs immobilisé et

 

3

-

financement permanent) (69 200 - 10 700 + 8 000)

66 500

4

 

Charges non courantes (Sauf VNA des immobilisations cédées

17

550

-

et dotations sur actif immobilisé ou sur financement permanent)

5

-

Impôts sur les résultats

242

850

6

+

Autres produits d'exploitations

180

000

8

+

Reprises d'exploitation ; Transfert de change

45

400

9

+

Produits financiers (Sauf reprises sur provisions réglementées ou sur provisions durables et reprises sur amortissement)

91

000

   

Produits non courants (Sauf PCI, reprises sur subventions

 

10

+

d'investissement et reprises sur provisions durables ou réglementées)

5

300

 

=

Capacité d'autofinancement

631

900

11

-

Dividendes distribués au cours de l'exercice

220

000

 

=

Autofinancement

411

900

CONCLUSIN

- Les divers reclassements effectués avaient pour effet de corriger plusieurs agrégats de l’ESG (LA VA et L’EBE en l’occurrence), ce qui rend la comparaison intra et inter- entreprises homogène et logique.

- Les retraitements ont permis de donner une image plus économique et réelle de la rentabilité de l’entreprise, sachant qu’ils n’ont pas influencé le résultat net de l’exercice.

- La CAF après retraitements est différente de celle d’avant retraitement (car après retraitement, le montant des dotations a changé au même titre que celui des charges financières).