Vous êtes sur la page 1sur 2

E-commerce : se définit comme la vente ou l’achat de biens et services, effectués par une entreprise

I) Les modèles d’affaires en E-commerce.

Catalogue : modèle est probablement celui qui est le plus fréquemment, il s’agit principale méthode de distribution utilisée par les commerce des détails.

L’encan : le modèle est de l’encan joue un rôle d’intermédiaire. En effet, il facilite les échanges, en temps réel entre acheteur et vendeur.

La chaine de valeur : ce modèle d’affaires est un regroupement d’entreprise partenaires qui se concertent pour réaliser un produit à grande valeur ajoutée par
le biais d’un processus organisé.

La communauté d’échanges : est de permet l’échange de biens et services sans la présence de monnaie d’échange.

Centrale d’achat : regroupement de plusieurs commerçants ce qui permet d’avoir un pouvoir de négociation plus grand.

Les centrales offres : se spécialisent soit verticalement selon une industrie ou un marché spécifique et horizontalement. A) la centrale d’offres sectorielles et
multisectorielles (verticaux) _ B) C O horizontales (horizontaux).

II) Les avantages du e-commerce. III) Les limites du E-commerce


➢ Gagner de nouvelles parts de marché et ➢ Pour les entreprises : le manque de confiance autour de la
développer de nouveaux marchés. sécurisation des moyens de paiement.
➢ vendre les produits en direct. ➢ Pour les clients : les difficultés de recours en cas de
➢ Réduire les couts marketing et avant-vente problème et le manque de relations humains dans la
➢ D’offrir au client le meilleur choix et service transaction.

Chapitre II : Le Consommateur et le E-commerce :

I) L’impact d’internet sur le comportement des consommateurs :

En effet, dans les pays développé et pour toutes décisions d’achat, notamment des achats importants comme des produits électroniques majeurs. Les
consommateurs expriment une forte satisfaction associée à l’usage d’internet.

II) les processus d’achat du consommateur en ligne :

La recherche : se fait désormais essentiellement en ligne ou mixée en ligne et en magasin.

La comparaison : le consommateur a encore plus recours à l’internet ou complément du magasin.

L’achat : l’achat encore majoritairement réalisé en magasin sur les caisses physique

III) les rôles des leaders d’opinion : est individu qui influence, de façon informelle, le comportement d’autres personnes dans une direction souhaité.

IV) le filtrage collaboratif et les systèmes de recommandation : est un système de recommandation qui utilise une base de données (BDD) des préférences
connues des utilisateurs d’un site Internet pour prédire des préférences pour des thèmes, des produits ou des services

Les avantages Les limites


➢ Eviter les contaminations sociales. ➢ Il n’est pas toujours très faible car il repose sur les données
➢ Il n’est pas nécessaire que les individus aient incomplètes.
une connaissance ou une expertise. ➢ Les réactions seront longues en cas de chargement de
préférences.

Chapitre III : L’entreprise et E-commerce :

Les étapes du commerce électronique AVEFIPC

• Attirer les acheteurs potentiels,


• Vendre un produit non standardisé,
• Effectuer la transaction,
• faire le paiement,
• interagir avec le consommateur pour le support après-vente,
• produire et distribuer le produit ou service,
• compoter un fichier personnalisé au l’acheteur potentiel.
Chapitre IV : le paiement et le E-commerce :

I) les modes de paiement :

En ligne Hors Ligne


Carte bancaire, carte de crédit, monnaie électronique (bitcoin), Téléphone, fax, courrier, chèque
transaction,
Chapitre V : Le M-commerce : regroupe l'ensemble des transactions commerciales réalisées sur terminaux mobiles (smartphones et tablettes).

Les avantages : - ouvre de nouvelles opportunité pour conquérir et fidélisé la clientèle en amont et en aval.

_Pouvoir acheter de n’importe où

II) les applications en m-commerce : L’exemple de la Coste : affordance des zones cliquables.

III) La Réussite des applications mobiles : optimiser l’ergonomie et le parcours client, réussir son lancement pour partir sur le bonnes bases, renouveler son
audience sans perdre les fidèles.

La différence entre E-commerce et E-business c’est que le E-commerce permet à un marchand de vendre tout simplement en ligne ses produits, il s’agit donc
de VPC sur internet et le E-business est tout ce qui peut être mis en œuvre en amont pour réaliser une vente et par la suite assurer la fidélisation client.