Vous êtes sur la page 1sur 4

DROIT CONSTITUTIONNEL

INTRODUCTION:(1ére séance)
Le droit constitutionnel est une discipline très vivante, elle est
d'ailleurs au centre de l'actualité car presque quotidiennement on
entend parler à travers les médias ( TV, radio, presse...) de notions
de droit constitutionnel; tel que: l'Etat, le gouvernement, le
parlement, la démocratie, la constitution, les élections, les parties
politiques...notre époque semble donc placé sous le signe de la
reconnaissance du droit notamment après l'écroulement du
système soviétique, d'ailleurs la science du droit constitutionnel et
le droit constitutionnel lui même connaissent une évolution très
profonde notamment avec l'apparition des juridictions
constitutionnels et la quête de l'Etat de droit.

Quant en est-il de la naissance et de l'évolution du droit


constitutionnel:
1- L'apparition et l'évolution historique de l'expression de
droit constitutionnel:
Historiquement, les premiers usages de l'expression "droit
constitutionnel" en France remonte aux alentours de 1775-1777,
c'est-à-dire quelques années avant la révolution française, en lui
attribue alors trois sens:

A- Le premier est celui de la faculté de droit: que chaque


personne physique ou morale tient de la constitution, ce sont
les droits constitutionnels subjectifs; tel que: le droit de
consentir à l'impôt "être assujetti".
B- Le deuxième: est celui qui désigne l'ensemble des normes
juridiques se rattachant à la constitution d'un pays; c'est le
corps de règles auquel la collectivité se soumet.
C- La troisième signification qui a vu le jour sous la révolution
française de 1989 et celle qui désigne: une branche de droit
ayant objet l'organisation politique de l'Etat, une discipline
intellectuel qu'on enseigne dans les facultés du droit et qui
vient concurrencer les expressions usuelles de droit public et
droit politique.
Ainsi par rapport aux autres branches de droit, le droit
constitutionnel est une discipline relativement récente
puisque la première chaire de ce droit ne fut crée qu'au 1834 à
la faculté de Paris et qui fut confié à l'Italien PELLIGRINO
ROSSI.
Son apparition en tant que discipline juridique autonome
intervient donc à la suite des révolutions Américaines et
Française au cour de la deuxième moitié du 18éme siècle;
conséquemment à l'apparition un peu partout en Europe des
noms variés: Constitution, charte ou statut...proclament la
souveraineté du peuple, les libertés individuelles et la
limitation du pouvoir. Ce phénomène d'écriture
constitutionnel ou constitutionnalisme était également lié à
l'avènement de la bourgeoisie au pouvoir en Europe et aux
Etats-Unis d'Amérique. Le droit constitutionnel participe à la
culture occidentale, mais par vague successive il s'est
développé au point de faire figure de données universelles;
ainsi actuellement ce droit est enseigné dans toutes les
universités du monde et il a ses propres principes et ses
propres sources lesquelles ne doivent rien aux autres
disciplines.
Le droit constitutionnel est une branche fondamentale du
droit public interne, à ce titre, il fait l'objet d'une étude
spécifique distincte des autres branches du droit public,
cependant, malgré le développement remarquable de la
recherche constitutionnelle et le progrès notable réalisé dans
l'étude des institutions politiques, les constitutionnalistes
n'envisage pas leur discipline de la même manière. En effet le
plus souvent leurs conceptions en la matière varie selon font
parties, en conséquence, la définition du droit constitutionnel
qui a fait toujours objet de querelle doctrinale ne peut être
dégagée que par approche successive; ainsi pour certains
auteurs le droit constitutionnel serai une discipline qui les
pays, les époques et les doctrines juridiques dont elles étudie
les règles posées par la constitution, c'est la conception dite
classique (dominant jusqu'à la seconde guerre mondiale), par
contre, pour autres auteurs, le droit constitutionnel
comprendrai non seulement l'étude des règles posées par la
constitution mais aussi celle de l'ensemble des règles relatives
aux institutions politiques qu'elles soient contenues dans la
constitution ou non, c'est la conception dite moderne
dominante depuis les années 50 jusqu'à la fin du 20ème siècle.
Evidemment, par la suite ces divergences se sont beaucoup
estompées‫ تالشت‬ainsi actuellement, tout le monde s'accorde
pour considérer le droit constitutionnel comme étant
l'ensemble des règles juridiques fondamentales qui fondent le
statut de l'Etat et qui régissent l'organisation et le
fonctionnement du pouvoir politique et ses relations avec les
citoyens et avec les étrangers, il a donc pout objet principal
l'encadrement juridique des relations politiques dont l'enjeu
essentiel est la conquête du pouvoir dans le cadre de l'Etat et
sur ce point il se rapproche de la science politique.
Cependant, depuis quelques années on assiste à une nouvelle
mutation du droit qui résulte cette fois-ci des transformations
qui affectent le fond même du droit constitutionnel; il s'agir
principalement du phénomène de sa "juridicisation" qui est
inséparable de celui de l'expansion de la justice
constitutionnelle.

Cours de prof Mekkaki recopié par: Asmae Elamri