Vous êtes sur la page 1sur 43

Imagerie IRM de la paroi

des artères intracrâniennes

M.Edjlali , D.Trystram , C.Rodriguez‐Régent , W.Ben


Hassen, S.Godon‐Hardy , P. Roca, S.Lion , 
J‐F.Meder , C.Oppenheim, O.Naggara

Service d’imagerie morphologique et


fonctionnelle, Hôpital Sainte-Anne ;
Université Paris Descartes, UMR
S894, Paris, France
Que voulons nous regarder ?
 Trois tuniques différentes
 Intima 20%
 Média 50%

LUMIERE
 Adventice 30%

PAROI
Technique

 Différence EC/IC :
- Pas de LEE
- Adventice très fine
Qu’est ce que cela représente?

  0,3 mm
Séquences 2D

1/ Localiser les vaisseaux

2/ S’orienter
plan longitudinal
Technique

plan transversal

3/ Séquences adaptées
pour « voir » la paroi:
Séquences en sang noir.

Pondération dp, T1, T2.

4/ Limites: TEMPS
Séquences 3D T1 FSE
Technique

3T  > 1.5 T
Antenne 16 canaux Tête et cou
TR/TE, 600/11.7 ms ETL 24
Initial/minimum flip angle, 120°/25°;
Résolution spatiale 0.40.40.5 mm3
FOV, 232316 cm3
Couvre l’ensemble de l’encéphale en 4mn.

1. Naggara, et al. AJNR 2010 2. Kato, et al. AJNR 2009 ; 3. Edjlali, et al. AJNR2012
Séquences 3D T1 FSE + gadolinium: Quelques pièges…
De la Technique à la Pratique

?
Applications     cliniques

1. Dissection artérielle
2. Athérome intra-crânien et ischémie
3. Vascularite
4. Syndrome de Vasoconstriction Réversible
5. Anévrysmes

C
1. Dissection
Applications     cliniques
Est-elle étendue en intra-crânien ?

Impact 
thérapeutique

C
Applications     cliniques
TSA:
sans sténose significative

C
Applications     cliniques

C
Applications     cliniques

Dissection intra‐crânienne
C
Dissection intracrânienne

Initial 
1.5T

A B C
Initial 

F‐up  

D E F
Traumatic intracranial dissection: Mural hematoma on high‐resolution MRI. 
Naggara O, et al.  J Neuroradiol. 2010 May;37(2):136‐7
Imagerie de susceptibilité 
magnétique 
• Effet de susceptibilité magnétique: variation locale de champ magnétique
• Source d’artefacts exploitée en IRM
– Imagerie d’activation (effet BOLD)
– Imagerie de perfusion de premier passage

• Imagerie de susceptibilité: contraste nouveau combinant informations de


phase et de magnitude

• Effet de susceptibilité varie selon les séquences, les pondérations, le TE et


le champ B0.
Saignement vs
Calcifications

Carte de phase

Saignement vs
Calcifications
2. Athérome intra-crânien
Applications     cliniques 30-50% des AVC ischémiques en Asie
10% Etats-Unis.

Penser à l’athérome 
même si la lumière ne 
présente pas de sténose
Athérome: Rehaussement
Epaississement associé à des
non circonférentiel infarctus récents
Irrégulier dans le territoire
vasculaire de la
plaque.
Gorelick, stroke C
2008, Klein neurology 2005, Swartz, neurology 2009.
Skarpathiotakis, AJNR 2013; Qiao, Radiology 2014
2. Athérome intra-crânien
Applications     cliniques Quid des hémorragies intra-plaques?

Hémorragique
2. Athérome intra-crânien
Applications     cliniques
Plaque symptomatique non sténosante

Bombement vers l’extérieur: remodeling adaptatif: diminuer l’impact sur le


rétrécissement luminal.

C
Glagov et al. NEJM.
3.Vascularites intra-crâniennes
Applications     cliniques

Vascularite:
Rehaussement circonférentiel
Küker Cereb vasc dis 2008

85%

Courtoisie N. Menjot
Présentation clinique de la maladie de
Horton
•la forme typique (70%)

Les signes céphaliques


(céphalées, douleur à la
mastication, artères temporales
douloureuses, dures avec
absence du pouls temporal)

Les signes articulaires


(PPR) chez 40 % des patients

Les signes ophtalmiques


(25%), NOIAA+++, parfois OACR
Diagnostic de l’ACG: la biopsie

infiltrat inflammatoire des tuniques artérielles 
prédominant au niveau de la média

une destruction des cellules musculaires lisses 
de la média ;
une destruction de la limitante élastique 
interne 
un épaississement fibreux de l’intima. 
Diagnostic de l’ACG: l’échodoppler
A partir d’un effectif restreint de patients suspects d’ACG
ou de PPR, groupe contrôle avec PR

Présence de sténoses et occlusions au cours de l’ACG

Schmidt et al. New England Journal of Medicine


Diagnostic de l’ACG: l’échodoppler

Schmidt et al. New England Journal of Medicine


Diagnostic de l’ACG: l’IRM

Etude des artères


superficielles
chez 21 patients

Intérêt de l’IRM
de surface à 3T
pour le
diagnostic
d’artérite
temporale

Bley et al. Arthritis Rheumatism 2005


4.Syndrome de Vasoconstriction Réversible
Applications     cliniques

Absence de 
rehaussement:
En faveur SVCR

Mandell, Stroke 2012 Images Sainte-Anne, Vessel Wall imaging group


Femme, 49 ans, céphalées brutales, Glasgow 15, 
pas de déficit neurologique

Imputabilité de l’anévrysme?
Irrégularités distales
Pas de rehaussement pariétal
Restitution ad integrum à 3 mois SVCR
Sténose non-inflammatoire?

Adéquation avec la physiopathologie du SVCR:

Réaction non inflammatoire


Constriction transitoire des CML
Augmentation de 500% de l’épaisseur de paroi
Rétrécissement de la lumière 60%

SVCR Vascularite

D. M. Mandell et al. Stroke. 2012;43:860-862


Homme 20 ans, déficit hémi corporel droit brutal. 
Angéite intra-crânienne unilatérale post infectieuse
5.Anévrysme
Applications     cliniques
Quid du rehaussement ?

Rehaussement:
Potentiel 
marqueur 
d’instabilité 

Edjlali, Stroke 2014; Matouk, neurosurg 2013


HSA et anévrysmes multiples… Lequel a saigné?

G D

3D T1 FSE post 
Gadolinium

Edjlali, Radiology 2018
Conclusion et Perspectives
IRM-HR de la paroi

De la Recherche…..
A l’application clinique!

Optimisation des séquences


3DT1 FSE
(Space, Cube, Vista, Brainview)

Applications multiples
Outil supplémentaire pour des pathologies de diagnostique difficile