Vous êtes sur la page 1sur 12

Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : Expression orale
Objectifs : construire du sens à partir d’un support iconique.
Supports : Illustration du manuel. Page : 85

Source de l’image : site 3dvf

Observation des illustrations :

1
Lahmar Moussa

Exploitation :
Que représente chaque illustration ?
Par quoi le renard est-il célèbre ?
Que veut le renard ?
Que fait-il pour atteindre son but ?
Le corbeau est-il tombé dans le piège ?
Sur quelle image le voit-on ?
Observe la bulle qui contient une casserole et boîte de conserve. Qu’est-ce que cela veut
dire ?
Le corbeau se cache les yeux. Pourquoi ?
Quelle leçon peut-on tirer de cette histoire ?
Production orale :
Tu connais sûrement la fable « le corbeau et le renard », raconte-la avec tes propres mots.
P48 physique relizane www.physique48.org

2
Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : compréhension de l’écrit.
Objectifs : Lire et comprendre une fable.
Rédiger la morale d’une fable lue.
Supports : fable de La Fontaine : le Loup et l’Agneau.

Le Loup et l'Agneau
La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
- Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point. - C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.
Présentation du texte :
Lecture silencieuse :
Quel est le titre de cette fable ?
Qui en est l’auteur ?
Distribution du questionnaire :

1- Parmi ces trois moralités, laquelle représente l’opinion de l’auteur ?


a- qui va à la chasse perd sa place.
b- La raison du plus fort est toujours la meilleure.
c- La raison du plus fort n’est pas toujours la meilleure.
2- cette fable a été écrite pour donner une image des hommes cruels et méchants qui écrasent
des innocents :

3
Lahmar Moussa

a- n’ayant pas de quoi se nourrir.


b- Ne trouvant pas d’abri.
c- Faibles et sans défense.
3- complète le tableau :
Portrait moral du loup Portrait moral de l’Agneau.

4- complète le tableau :
Accusations du Loup Défenses de l’Agneau.
troubler mon breuvage ……………………………………………….
c'est donc ton frère. ……………………………………………….
tu médis l'an passé. ………………………………………………..

5- que faisait l’Agneau près de la rivière ?


6- que cherchait le Loup ?
7- comment se termine l’histoire ?
Travail par binômes de 20 à 25mn.
Réponse collective au questionnaire.
Synthèse :
Pourquoi La Fontaine a-t-il écrit cette fable ? Que veut-il nous dire ?
Lectures individuelles.
P48 physique relizane www.physique48.org

4
Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : lecture entraînement.
Objectifs : apprendre à lire avec naturel
Enrichir la pensée de l’élève..
Supports : le Cheval et l’Âne. La Fontaine.

Le Cheval et l'Ane
En ce monde il se faut l'un l'autre secourir.
Si ton voisin vient à mourir,
C'est sur toi que le fardeau tombe.

Un Ane accompagnait un Cheval peu courtois,


Celui-ci ne portant que son simple harnais,
Et le pauvre Baudet si chargé qu'il succombe.
Il pria le Cheval de l'aider quelque peu :
Autrement il mourrait devant qu'être à la ville.
La prière, dit-il, n'en est pas incivile :
Moitié de ce fardeau ne vous sera que jeu.
Le Cheval refusa, fit une pétarade :
Tant qu'il vit sous le faix mourir son camarade,
Et reconnut qu'il avait tort.
Du Baudet, en cette aventure,
On lui fit porter la voiture,
Et la peau par-dessus encor.

Présentation du texte :
Compréhension globale :

5
Lahmar Moussa

Lectures individuelles :
1- vers : 1, 2,3 :
Que représentent les 3 1er vers.
2- vers : 4 à 10 :
Avec qui voyageait l’âne ?
Que portait-il ?
Que demande-t-il au cheval ?
3- vers : 11 à 16 :
Le cheval accepte-t-il ?
Qu’est-il arrivé à l’âne ?
Comment se termine l’histoire ?
P48 physique relizane www.physique48.org

6
Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : vocabulaire.
Objectifs : identifier la périphrase.
Utiliser la périphrase pour enrichir un texte.
Supports : extrait de « l’homme et la couleuvre » de La Fontaine.

Eveil de l’intérêt :
- comment appelle-t-on Batna ?
- qui est le roi des animaux ?
Présentation du support :
Un homme vit une couleuvre :
« Ah ! Méchante, dit-il, je m'en vais faire une oeuvre
Agréable à tout l'univers ! »
A ces mots, l'animal pervers
A ces mots, le serpent, se laissant attraper,
Est pris, mis en un sac ; et ce qui fut le pire,
On résolut sa mort, fût-il coupable ou non.
Analyse :
- souligne les mots et expressions qui désignent le serpent.
- Qui est désigné par l’expression « animal pervers » ?
- Comment appelle-t-on cette expression ?
Structuration :
Retiens : La périphrase est un ensemble de mots que l’on utilise souvent pour désigner un autre
mot. En général, la périphrase est imagée.

Exemples (donner la 1ère colonne et les élèves complètent la 2ème

Périphrase Signification
L’or noir le pétrole
L’astre de la nuit la lune
Les forces de l’ordre la police
Le septième art le cinéma
Le toit du monde l’Himalaya
La langue de Molière le français
La langue de Shakespeare l’anglais
La langue de Goethe l’allemand
Le roi des animaux le lion
La Ville lumière Paris
Le Roi soleil Louis XIV
Le siècle des Lumières le 18e siècle

Fixation :

1. Relie chaque nom animal à l’expression qu’utilise La Fontaine pour le désigner.

7
Lahmar Moussa

Nom d’animal. Périphrases


La souris Le roi des animaux
La mouche La dame au nez pointu
Le lion La gent qui porte crête
La belette L’animal léger
Le coq le fléau des rats

2. Associe chacun des mots suivants à la périphrase qui lui correspond :


La terre – El Djazaïr – la statue de la liberté – l’Himalaya – le Japon – le soleil – le français
– Blida – New York – le cinéma.
La Dame au flambeau
La ville des roses
La langue de Molière
La grande pomme
Le toit du monde
Le pays du soleil levant
La planète bleue
L'astre du jour
El Bahdja
Le septième art
Extension :
A ton tour trouve une périphrase pour nommer : une pie – un chien – un cheval.
Evaluation :
Trouve le mot qui correspond à chaque périphrase :

a) - La séparation légale complète de deux époux.

b) - Les 26 lettres servant à transcrire les sons de notre langue.

c) - Un navire utilisé essentiellement pour le transport des hydrocarbures.

d) - Le mouvement d'oscillation d'un bateau dans le sens de la longueur.

e) - L'activité qui consiste à acheter et à vendre dans le but de réaliser des bénéfices.
P48 physique relizane www.physique48.org

8
Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : grammaire.
Objectifs : identifier les types de phrases
Emploi des types de phrases dans des productions personnelles.
Support : extrait d’une fable.

Révision :
Les signes de ponctuation.
Présentation du texte :
Lecture silencieuse :
- Aurais-tu oublié que je suis le roi des animaux ? Interroge le Lion.
- Prends garde ! Avertit le Renard.
- Et pourquoi ? Questionne le Lion.
- Je pourrais bien t'égorger, déclare le Renard.
- Mais tu plaisantes ! s’exclame le Lion.

Analyse :
1. Que fait le Lion dans la 1ère et 3ème phrase du dialogue ?
2. Que fait le Renard dans la 2ème phrase ?
3. à quel temps est le verbe ?
3. Relève le verbe de parole qui vient à la suite de cette phrase. « Je pourrais bien t’égorger. »
4. Comment le Lion prononce-t-il cette phrase ? « Mais tu plaisantes ! »
Structuration :
La phrase de type déclaratif : elle sert à déclarer, à annoncer, dire simplement quelque
chose, elle se termine par un point.
Ex : Je pourrais bien t'égorger.
La phrase de type interrogatif : elle sert à questionner, interroger, elle se termine par un
point d’interrogation. Ex : Aurais-tu oublié que je suis le roi des animaux ?
La phrase de type impératif : elle sert à donner un conseil, une consigne, un ordre. Elle
commence par un verbe et se termine par un point ou un point d’exclamation. Ex : prends garde !
La phrase de type exclamatif : elle sert à s’exclamer, exprimer son étonnement, son admiration…
Ex : Mais tu plaisantes !

Fixation :
1- Indique le type de chacune des phrases qui suivent (PLM)
Viens- tu avec moi ?
Ferme vite cette porte.
Soyez calmes !
Vos enfants s’amusent bien à la mer ?
Comme la mer est bleue !
Si seulement on pouvait être en vacances !
As-tu remplacé les pneus de ton vélo ?
Je t’offrirai un joli bouquet de fleurs.
2- À quel type appartiennent ces phrases extraites des fables de la Fontaine.
- La Fourmi n’est pas prêteuse.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Vous chantiez ?
Eh bien, dansez maintenant. »
9
Lahmar Moussa

- Ils ne voyaient nul mal à craindre.


- Qu'as-tu tant à te plaindre ?
Extension :
Donne un exemple pour chaque type de phrase en l’écrivant sur ton cahier d’exercice.
Evaluation :
Indique le type de chacune des phrases
a- Je ne sais pas s'ils ont raison.
b - Que vous êtes joli !
c - Les Loups mangent gloutonnement.
d - Regarde ce Mouton.
e - La plainte ni la peur ne changent le destin.

Orthographe
P48 physique relizane www.physique48.org

10
Lahmar Moussa

Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi


interprétons nos fables
Séquence n° 03 : Je découvre les différentes morales des fables choisies
Objectifs de la séquence :
Activité : atelier d’écriture.
Objectifs : écrire la fin de la fable : le Renard cajolant l’Agneau et le Chien.
Rédiger la morale de cette fable.

I- Préparation :

A B C D

E
Observe les illustrations.
1. Relie chaque titre de fable à la morale et l’illustration qui lui correspondent.

Fable Morale image


Le corbeau et le renard La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Le renard et le bouc Vous chantiez ? J'en suis fort aise. Eh bien, dansez
maintenant.
Le lion et le rat Apprenez que tout flatteur vit aux dépens que celui
qui l'écoute
La cigale et la fourmi En toute chose, il faut considérer la fin.
Le loup et l’agneau Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.

2. Lis les trois extraits de fables d’Esope suivants puis choisis la morale correspondante.

A - De même, à tramer la perte de ses associés, l'on cause souvent la sienne sans s'en douter.
B - De même certains hommes, quand leur propre faiblesse les empêche d'arriver à leurs
fins, s'en prennent aux circonstances.

11
Lahmar Moussa

C - La fable enseigne qu'il faut prendre ses précautions avant l'heure du danger.

Le Renard et les raisins


Un Renard affamé aperçut des grappes qui pendaient d'une vigne grimpante et voulut les
cueillir, mais n'y parvint pas. Il s'éloigna donc en murmurant à part soi : « Ils sont trop verts. »
Morale :…………………………………………………………………………………………
Le Sanglier et le Renard
Un Sanglier aiguisait ses défenses au pied d'un arbre. Un Renard lui demanda pourquoi il les
affûtait ainsi, alors que ni chasseur ni danger ne menaçaient. « Ce n'est pas en pure perte »,
répondit le Sanglier : « En cas de danger, je n'aurai pas le temps de les aiguiser, mais je les
trouverai alors prêtes à l'emploi. »
Morale………………………………………………………………………………………………
L'Âne, le Renard et le Lion
Après avoir conclu un accord, l'Âne et le Renard étaient sortis chasser. Or, un Lion croisa leur
chemin. Le Renard, devant l'imminence du danger, s'approcha du Lion et s'engagea, en
échange de son immunité, à lui livrer l'Âne. Le Lion lui promit la liberté ; le Renard attira donc
l'Âne dans un piège où il le fit tomber. Alors le Lion, voyant que l'Âne ne pouvait lui échapper,
s'empara du Renard avant de se retourner contre l'Âne
Morale :…………………………………………………………………………………………….. ;
. II- Présentation du sujet :
Lis la fable « Le Renard cajolant l'Agneau et le Chien » puis rédige la fin de cette histoire en
présentant sa morale.

Un Renard qui s'était glissé dans un troupeau de moutons prit un des agneaux de lait
et fit mine de le couvrir de baisers. « Que fais-tu là ? » Lui demanda un Chien. « Je lui fais
risette », répondit le Renard, « et je joue avec lui. » « Et si tu ne lâches pas cet Agneau à l'instant »,
rétorqua le
Chien, « Je vais …

Lieux : pré, champs, pâturages, bois.


Personnages : Renard, Agneau, Chien …
Noms : ruse, malice, courage, défense, faiblesse, force…
Verbes : dévorer, manger, déchiqueter, tuer, défendre, ne plus
s’attaquer au troupeau,…

Critères de réussite

Pour réussir ta production, tu dois répondre aux questions suivantes et obéir aux consignes
suivantes :

- Comment se montre le Chien vis-à-vis du Renard ?


- Va-t-il le laisser dévorer l’Agneau ?
- Le Renard a-t-il peur du Chien ?
- Quel verbe de parole montre que le Chien est contrarié ?
- Imaginer et rédiger une fin courte à cette fable.
- Rédiger une morale conforme à l’histoire et qui doit servir de leçon de vie.
P48 physique relizane www.physique48.org

12