Vous êtes sur la page 1sur 17

CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 1
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

A. MISE EN SITUATION
Le dessin représenté à l’échelle 1:1 sur la feuille (DT1) est celui de la partie
« transmission de puissance d’une pompe d’eau ». Il est recommandé de lire attentivement le
dessin d’ensemble avant de répondre aux questions. Le dessin d’ensemble est représenté aux
pages 11-12.
B. NOTICE DE CALCUL
Ce dispositif est entrainé par un moteur ayant à l’extrémité de son arbre une poulie à
gorge trapézoïdale :
On donne : Poulie motrice : 𝑃𝑚 = 30 𝐾𝑊 ; Vitesse de rotation de l’arbre moteur :
𝑁𝑚 = 1500 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛 ; Diamètre de la poulie motrice : 𝐷𝑚 = 50 𝑚𝑚 ; Diamètre de la poulie
réceptrice : 𝐷𝑚 = 100 𝑚𝑚 .
Calculons :
1. Le couple moteur (𝑪𝒎 )
𝑃𝑚 2𝜋𝑁 60𝑃𝑚
𝑃𝑚 = 𝐶𝑚 × 𝜔𝑚 ⟺ 𝐶𝑚 = 𝑜𝑟 𝜔𝑚 = 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝐶𝑚 =
𝜔𝑚 60 2𝜋𝑁
60×30×103
Application Numérique : 𝐶𝑚 = 𝐶𝑚 = 190.98 𝑁. 𝑚
2𝜋×1500

2. Le rapport de transmission (𝒓) et déduisons le couple récepteur (𝑪𝒓 )


 Rapport de transmission
𝐷𝑚
𝑟=
𝐷𝑟
50
Application Numérique : 𝑟 = 100 𝑟 = 0.5

 Couple récepteur
𝑃𝑟 𝐶𝑟 × 𝜔𝑟 𝜔𝑟 𝐶𝑟
𝜂= = 𝑜𝑟 𝑟 = ⟺ 𝜂= ×𝑟
𝑃𝑚 𝐶𝑚 × 𝜔𝑚 𝜔𝑚 𝐶𝑚
𝐶𝑚
𝑠𝑜𝑖𝑡 𝐶𝑟 = 𝜂 × 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜂 = 92 %
𝑟
0.92×190.98
Application Numérique : 𝐶𝑟 = 𝐶𝑟 = 351.40 𝑁. 𝑚
0.5

3. La vitesse linéaire de la courroie (𝑽) et déduisons sa force centrifuge (𝑭𝒄 ) si la


courroie à une masse de 𝒎 = 𝟏𝟎 𝑲𝒈
 Vitesse linéaire de la courroie
𝐷𝑚 𝜋𝐷𝑚 2𝜋𝑁𝑚 𝜋𝐷𝑚
𝑉 = 𝑅𝑚 × 𝜔𝑚 = 𝜔𝑚 = 𝑁𝑚 𝑐𝑎𝑟 𝜔𝑚 = 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑉 = 𝑁
2 60 60 60 𝑚
𝜋×50×10−3 ×1500
Application Numérique : 𝑉 = 𝑉 = 3.926 𝑚/𝑠
60

Page 2
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

 Force centrifuge
𝑉2 𝑉2 𝑉2
𝐹𝑐 = 𝑚 = 2𝑚 𝐹𝑐 = 2𝑚
𝑅𝑚 𝐷𝑚 𝐷𝑚
2×10×3.9262
Application Numérique : 𝐹𝑐 = 𝐹𝑐 = 6165.39 𝑁
50×10−3

4. L’effort tangentiel du moteur sur la poulie motrice (𝑻)


2𝐶𝑚
𝐶𝑚 = 𝑇 × 𝑅𝑚 ⟺ 𝑇=
𝐷𝑚
2×190.98
Application Numérique : 𝑇= 𝑇 = 7639.20 𝑁
50×10−3

5. La vitesse angulaire (𝝎𝒓 ) de la poulie réceptrice


𝜔𝑟 2𝜋𝑁𝑚 2𝜋𝑟𝑁𝑚
𝑟= ⟺ 𝜔𝑟 = 𝑟𝜔𝑚 𝑜𝑟 𝜔𝑚 = 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝜔𝑟 =
𝜔𝑚 60 60
2𝜋×0.5×1500
Application Numérique : 𝜔𝑟 = 𝜔𝑟 = 78.53 𝑟𝑎𝑑/𝑠
60

6. La courroie à une section trapézoïdale, elle est en caoutchouc armée de fil


d’acier de coefficient 𝒇 = 𝟎. 𝟑, On donne 𝜷 = 𝟒𝟎°, l’entraxe 𝒂 = 𝟗𝟔𝟎 𝒎𝒎.
a) Les angles d’enroulement de la courroie sur les deux poulies 𝜶𝒎 𝒆𝒕 𝜶𝒓
𝐷𝑟 − 𝐷𝑚
𝛼𝑚 = 180 + 2 sin−1 ( )
{ 2𝑎
𝐷𝑟 − 𝐷𝑚
𝛼𝑟 = 180 − 2 sin−1 ( )
2𝑎
Application Numérique :
100×10−3 −50×10−3
𝛼𝑚 = 180 + 2 sin−1 ( ) = 182.98° = 3.19 𝑟𝑎𝑑 𝛼𝑚 = 3.19 𝑟𝑎𝑑
2×960×10−3
{ 100×10−3 −50×10−3
𝛼𝑟 = 180 − 2 sin−1 ( 2×960×10−3 ) = 177.01° = 3.08 𝑟𝑎𝑑 𝛼𝑟 = 3.08 𝑟𝑎𝑑

b) Les tensions dans les brins mous et tendus 𝑻 𝒆𝒕 𝒕


2𝐶𝑚 𝜆𝑓𝛼𝑚
𝑇−𝑡 =
𝐷𝑚 𝐶𝑚 𝛽 −2𝐶𝑚
𝜆𝑓𝛼𝑚
⟺ −2 = 𝑡 (1 − 𝑒 sin 2 ) 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑡 = 𝜆𝑓𝛼𝑚
𝑒𝑡
𝐷𝑚
𝛽 𝛽
{𝑇= 𝑡𝑒 sin 2 (1 − 𝑒 sin 2 ) 𝐷𝑚

𝜆𝑓𝛼𝑚
𝛽
𝑇= 𝑡𝑒 sin 2 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜆 = 1
Application Numérique :
−2×190.98
𝑡= 1×0.3×3.19 𝑡 = 495.62 𝑁
(1−𝑒 sin 20 )×50×10−3
{
1×0.3×3.19
𝑇 = 495.62 × 𝑒 sin 20 𝑇 = 8134.66 𝑁

Page 3
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

c) La tension de pose 𝑻𝟎
𝑡+𝑇
𝑇0 =
2
495.62+8134.66
Application Numérique : 𝑇0 = 𝑇0 = 4315.14 𝑁
2

d) La longueur de la courroie 𝑳
𝜋(𝐷𝑚 + 𝐷𝑟 ) (𝐷𝑟 − 𝐷𝑚 )2
𝐿 = 2𝑎 + +
2 4𝑎
2
−3 )
−3 𝜋×(50+100)×10−3 ((100−50)×10
Application Numérique : 𝐿 = 2 × 960 × 10 + 2 4×960×10−3

𝐿 = 2.15 𝑚 = 2156.27 𝑚𝑚
e) Citons deux avantages et deux inconvénients d’un système de transmission
par courroie en général et d’un système de transmission par courroie
trapézoïdale en particulier
Transmission par courroie Transmission par courroie
trapézoïdale
Avantages Position éloignée des Puissance transmissible
arbres élevée
Inconvénients Fluage, glissement Risque de coincement de la
possibles gorge

f) Sur le dessin d’ensemble ci-dessus, traçons les chaînes de cotes relatives aux
⃗ 𝒆𝒕 ⃗𝒃.
conditions à 𝒂
Voir dessin de représentation des chaînes de cotes à la page 13.

C. DESSIN DE MODIFICATION
Pour des raisons technologiques en vue d’optimiser le fonctionnement du dispositif, le
constructeur décide de remplacer les roulements à billes à contact radial par ceux à billes à
contact oblique. Il opta pour un montage en « O » bien que le montage soit à arbre tournant.
a) Justifions son choix : le montage en « O » supporte plus d’efforts.
b) Proposons un montage simple pour cette nouvelle configuration
Voir dessin de représentation des chaînes de cotes à la page 14.

D. DESSIN DE DEFINITION DE LA PIECE 13

Dessin 3D + Dessin 2D de la pièce 13

Page 4
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 5
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 6
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 7
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

1) Présentation
Le dessin d’ensemble ci-dessous représente la motorisation des deux volets coulissants.
Le moteur équipé d’un réducteur à roue et vis sans fin, entraîne un ensemble constitué de poulie
et courroie crantées. La poulie motrice est équipée d’un embrayage permettant de respecter les
conditions de sécurité imposées par la législation en vigueur sur ce type de système. Les
éléments de l’embrayage sont représentés en considérant que la bobine (17) de l’électroaimant
est excitée. L’angle d’hélice de la roue hélicoïdale est faible par rapport à l’angle de frottement,
le système roue et vis sans fin est donc irréversible. Le dessin d’ensemble est représenté aux
pages 15-16.
2) Travail à faire
a) Quand on coupe l’alimentation de la bobine :
i) Citons les repères des pièces qui se déplacent
On a : 21, 22, 26, 27, 28
ii) Précisons le type de mouvement de celles-ci :
Mouvement de translation
b) Donnons la fonction des éléments suivants : Clavette (4), Ressort (27), Rondelle
(30), Joint (15)
 Clavette (4) : lie en rotation la roue (3) et l’arbre (2) ;
 Ressort (27) : rappel les pièces (21) 𝑒𝑡 (22) ;
 Rondelle (30) : freine la vis à tête cylindrique (36) ;
 Joint (15) : joint à lèvre qui assure une fonction d’étanchéité entre le corps (1) et l’arbre
(2).

c) Matériau des pièces suivantes : Le corps (1), La roue (3)


Le corps (1) est en alliage léger de métal et la roue (3) est fait en cuivre.
d) Procédé d’obtention des pièces suivantes : Le corps (1), L’arbre (2)
Le corps (1) est obtenu par moulage, perçage, taraudage, alésage.
L’arbre (2) est obtenu par moulage, chariotage, perçage, taraudage, rainurage.
e) Le constructeur a choisi le réducteur roue et vis sans fin pour plusieurs
raisons :
 C’est un système sécuritaire parce qu’il est irréversible ;
 Niveau de sonorité réduit, donnant une bonne qualité d’entrainement ;
 Charge radiale admissible élevée en sortie ;
 Ce mécanisme permet d’obtenir un grand rapport de réduction.

3) Etude cinématique
Pour cette étude, on prend 𝑁𝑚𝑜𝑡𝑒𝑢𝑟 = 3000 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛 ; le nombre de dent de la roue 𝑍𝑟 =
40 dents ; la vis est à un seul filet et le diamètre de la poulie crantée (29) est 𝐷𝑝 = 84.89 𝑚𝑚.

Page 8
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

a) Complétons le schéma cinématique du réducteur roue et vis sans fin.

b) Déterminons le rapport de réduction du réducteur roue et vis sans fin.


𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑖𝑙𝑒𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑣𝑖𝑠 𝑍𝑣𝑖𝑠 𝑍𝑣𝑖𝑠
𝑟= = 𝑟=
𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑟𝑜𝑢𝑒 𝑍𝑟 𝑍𝑟
1
Application Numérique : 𝑟 = 40 = 0.025 𝑟 = 0.025

c) Déterminons la fréquence de rotation de la poulie motrice 𝑵𝒑𝒎 .


𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑖𝑙𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑣𝑖𝑠 𝑍𝑣𝑖𝑠 𝑁𝑝𝑚
𝑟= = = ⟺ 𝑁𝑝𝑚 = 𝑟 × 𝑁𝑚𝑜𝑡𝑒𝑢𝑟
𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑟𝑜𝑢𝑒 𝑍𝑟 𝑁𝑚𝑜𝑡𝑒𝑢𝑟
Application numérique : 𝑁𝑝𝑚 = 0.025 × 3000 = 75 𝑁𝑝𝑚 = 75 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛

d) Déterminons la vitesse de translation d’un vantail 𝑽.


𝐷𝑝 2𝜋𝑁𝑝𝑚 𝜋𝐷𝑝 𝑁𝑝𝑚
𝑉 = 𝑅𝑝 × 𝜔𝑝𝑚 𝑜𝑟 𝑅𝑝 = 𝑒𝑡 𝜔𝑝𝑚 = ⟺ 𝑉=
2 60 60
𝜋×84.89×10−3 ×75
Application Numérique : 𝑉 = = 0.33 𝑉 = 0.33 𝑚/𝑠
60

4) Etude graphique
Le guidage en rotation de l’arbre 37 par rapport au corps 1 est assuré par les roulements
39 et 40.
On demande de :
a) Complétons le montage des roulements ;
b) Indiquons les tolérances de montage des roulements.

Page 9
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

support de
11 1 joint 22 1
ressort
10 1 coussinet 21 1 vis spéciale
Page 10
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

9 1 roulement à billes 20 1 ressort

8 1 entretoise 19 1 cage de support


cage à bloc
7 1 18 1
enroulement caoutchouté
bloc
6 1 roulement à billes 17 1
caoutchouté
5 1 16 1 carter
ecrou à
4 1 15 1
encoches

3 1 14 1 couvercle

2 1 13 1
1 1 arbre moteur 12 1 clavette

Rep Nbr Désignation Rep Nbr Désignation

Page 11
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 12
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 13
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 14
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

roulement à contact
20 1 40 1 oblique à deux rangées
de billes
roulement à contact
vis à tête
19 1 39 1 radiale à une rangée de
cylindrique
bille
18 1 rondelle grower 38 1 joint à lèvre
17 1 bobine 37 1 arbre
16 1 boitier 36 1 vis à tête cylindrique
15 1 boitier 35 1 couvercle
roulement à contact
14 1 radiale à une rangée 34 1 goupille
de bille
vis à tête
13 1 33 1 éléments de blocage
cylindrique
BE 31
12 1 rondelle grower 32 1
roulement à contact
vis à tête
11 1 31 1 oblique à deux rangées
cylindrique
de billes
10 1 rondelle grower 30 1 rondelle grower
9 1 couvercle 29 1 poulie crantée
vis à tête
8 1 28 1 circlips
cylindrique
7 1 vis fraisée fendue 27 1 ressort
6 1 couvercle 25 1 boitier
roulement à contact
5 1 oblique à deux 26 1 arbre intermédiaire
rangées de billes
4 1 clavette 24 1 bague entretoise
3 1 roue 23 1 goupille
2 1 arbre 21 1
1 1 coprs 22 1
Rep Nbr Désignation Rep Nbr Désignation

Page 15
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 16
CONSTRUCTION MECANIQUE II – TRAVAIL PERSONNEL DE L’ETUDIANT – TCI 3

Page 17