Vous êtes sur la page 1sur 16

INTITULÉ DU COURS

• DOCIMOLOGIE

• LICENCE II.

1
DESCRIPTION DU COURS
DÉROULEMENT DU COURS

PRÉSENTATION DU COURS

OBJECTIFS DU COURS

MODE D’ ÉVALUATION

CONTENU DU COURS
2
DÉROULEMENT DU COURS
PRÉSENTATION POWERPOINT

PARTICIPATION DES ÉTUDIANTS

RETARDS ET AMBIANCE LORS DU COURS

3
PRÉSENTATION UE/COURS/ ENSEIGNANT

UE MINEURE: MTU ET DOCIMOLOGIE

CRÉDITS : 2

VOLUME HORAIRE: 12 H

LIEU: AMPHI A CAMPUS 1

ENSEIGNANT: PR POAME Lazare

GRADE: PROFESSEUR TITULAIRE

TITULAIRE DE LA CHAIRE UNESCO DE BIOÉTHIQUE

4
OBJECTIFS DU COURS
OBJECTIF GÉNÉRAL: cerner le bien-fondé de la
docimologie et des systèmes d’évaluation en milieu
universitaire

OBJECTIF SPÉCIFIQUE 1: Cerner le contexte


d’émergence de la docimologie

OBJECTIF SPÉCIFIQUE 2 : Comprendre les enjeux de


l’enseignement et de la pratique de la docimologie en
milieu universitaire
OBJECTIF SPÉCIFIQUE 3 : Mettre en lumière les
différents types d’évaluation
5
MODE D’ÉVALUATION

QCM: Questions à Choix Multiples

QROC : Questions Rédactionnelles conduisant


à une réponse Ouverte et Courte;

6
CONTENU DU COURS
• I/ Les précurseurs de la docimologie

• II/ Pourquoi un cours de docimologie?

• III/ Les types d’évaluation

7
I/ Les précurseurs de la docimologie

Henri Piéron, agrégé de philosophie, docteur en


médecine, spécialiste en psychologie
expérimentale et en orientation professionnelle
propose le terme en 1922 : La docimologie est
« la science et la pratique du contrôle des
connaissances ». Auteur d’«Examen et
docimologie» (in Population N° 5, 1964).

8
I/ Les précurseurs de la docimologie (suite)
• Henri Piéron a œuvré au développement de la
docimologie comme science avec son épouse,
le physiologiste Henri Laugier et le
psychologue Edouard Toulouse.

• Objectifs des précurseurs : inscrire la


docimologie dans une démarche scientifique
et réduire le degré de subjectivité de
l’évaluation en proposant des méthodes
objectives d’évaluation.
9
II/ Enjeux de l’enseignement de la
docimologie

• Les exigences du système LMD (clarification


des objectifs de formation et du système
d’évaluation )
• La Démarche Qualité (Processus
d’amélioration des systèmes impliquant
l’autoévaluation, le contrôle continu et
l’implication de toutes les parties prenantes).
• Les exigences de la Démarche Qualité dans
l’enseignement (évaluation de la formation et
des formateurs par les apprenants). 10
II/ Enjeux de l’enseignement de la
docimologie
• Une exigence du plan stratégique de
développement de l’UAO
• (prévoit comme objectif stratégique
d’améliorer les résultats de fin d’année des
apprenants, cela passe par un renforcement
des capacités des enseignants, les étudiants
connaissent leurs droits et comment ils sont
évalués

11
III/ LES TYPES D’ÉVALUATION
L’évaluation diagnostique:
Se fait avant et au cours de l’action pédagogique
Détecte les acquis et les pré-requis ou non
Conduit à la décision de soumettre l’apprenant à
un ou des enseignements correspondant à ses
besoins.

L’évaluation formative / méliorative:


Permettre à l’apprenant de savoir ce que l’on
attend de lui et de se situer en conséquence
 Faire un diagnostic des difficultés de l’apprenant
A lieu tout le long du processus dans un système
de formation 12
III/ LES TYPES D’ÉVALUATION (suite)
L’évaluation sommative:
Examen
Attribution de titre
Sélection des étudiants

Critériée (mesure le degré de maîtrise des


habiletés à l’aide de critères précis)

Normative (compare la manière dont des


étudiants ou des groupes-classes se distinguent
par rapport à un apprentissage)

13
CONCLUSION
LE LMD pour évaluer autrement

L’évaluation, axe du contrat didactique

La docimologie au service des différents


acteurs du système pédagogique/éducatif

14
Bibliographie sélective
• Aggazi A., Les aspects pédagogiques des examens,
Strasbourg, 1967. Conseil de l’Europe.
• Bonboir A., La docimologie, Paris, PUF, 1972.
• Camara C. et Gaston C. , 150 idées reçues sur l’Ecole, Paris,
First-Gründ, 2012.
• Dubus A., Evaluation, notation, docimologie, Paris, Armand
Colin, 2006.
• Dutercq Y., Les régulations des politiques d’éducation, Rennes,
P. U. R, 2005.
• Landsheere G., Évaluation continue et examens. Précis de
docimologie, Bruxelles, Ed. Labor, 1992.
• Merle P., Sociologie de l’évaluation scolaire, Paris, PUF, coll
« Que sais-je? », 1998.
15
BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE (Suite)

• Laugier H., Mme Piéron H., Piéron H., Weinberg, Toulouse E.,
Études docimologiques sur le perfectionnement des examens
et concours, Paris, Conservatoire national des Arts et Métiers,
1934.
• Le Monde de l’éducation, L’entreprise note l’école, Paris, Mai
2007, N°358.
• Pieron H., Examen et docimologie, Paris, PUF, 1963.
• Revue Sciences humaines, Hors-série, N°5, L’école en
questions, Paris, Oct. – Nov. 2006.
• Rosenthal R. A., et Jacobson L., Pygmalion in the Classroom,
Teacher Expectation and Pupill’s Intellectual Development,
Pygmalion à l’école, trad. Fr, Tournai, Castermann, 1971.
16