Vous êtes sur la page 1sur 3

L’APPENDICITE

I-Introduction : -Bouchon muq, Tm (carcinoïde)


*L’appendicite est une inflammation aigue de -Hypertrophie de la paroi (Crohn)
l’appendice. C’est une urgence abdominale IV-Anapath :
chirurgicale frq dont le dc n’est pas tjrs facile, et *En cas d'appendicite aiguë, on peut observer:
repose sur la clinique, mais aussi des arguments Appendicite aiguë *Rouge, turgescente et
paracliniques évolutifs dans le temps. catarrhale congestive
*Les examens para cliniques aident au dc surtt en cas Appendicite aiguë *Fausses membranes,
de doute dc. suppurée abcès pariètaux
*Le progrès s’est fait grâce à l’avènement de Appendicite abcédée *Inflammation péri-
l’échographie et le TDM, ainsi que la coelioscopie dc appendiculaire, paroi
et TTT. infiltrée de micro abcès
*Une échographie ou TDM normaux n’éliminent pas Appendicite *Nécrose extensive de la
le dc. gangreneuse paroi d’origine ischémique
*Le TTT est chirurgical. Appendicite *Rare, nécrose suppurée,
II-Rappel anatomique : phlegmoneuse diffuse, transpariétale.
Tumeur: carcinoïde *Examen anapath de
ou adénocarcinome l’appendice retiré
*L’évolution en absence de TRT ou en cas de dc
retardé se fait en :
 Diffusion de l’infect par voie transpariétale
 Perforation de l’appendice  péritonite
localisée ou généralisée.
V-Dc positif :
1-Signes fonctionnels :
*Douleur :
-Maitre symptôme, brutale ou rapidement
progressive
-Parfois d’intensité vive
-Le début se fait au nv du creux épigastrique,
Variations anatomiques de l'appendice:
pour se localiser an nv de la FID
*Elles sont secondaires soit à un défaut de
*Nausées et vom
migration du caecum ou cours de l'embryogenèse
soit indépendantes du caecum. *Troubles du transit : dans 50% des cas, diarrhée
*La position la plus fréquente est latéro-cœcale dans 10 %
et discrètement rétrocaecale (65 %).
*Les autres positions sont : *La dlr a tendance à s'accentuer au cours des 24
•Rétrocrecale pure • Méso-cœliaque (au-dessus ou premières heures. Mais une diminution de la
en dessous des anses iléales) douleur ne doit pas pour autant éliminer ce dc.
• Sous-hépatique. • Pelvienne 2-Signes généraux :
* Au cours de la grossesse, l'appendice migre vers Je *A ce stade les SG sont quasi-nuls.
haut et, à l'approche du terme, il est situé sous le *L’état général : conservé, fièvre entre 37,5 et 38°C,
foie. rarement > 38,5°C, accélération du pouls.
III-Physiopathologie : *La moitié des patients sont apyrétiques.
*L'appendice est un organe qui contient de * La langue est saburrale (recouverte d'un enduit
nombreux germes aérobies et anaérobies. L'infection blanc-jaunâtre) dans 30 % des cas.
de l'appendice se fait principalement par voie 3-Signes physiques :
endogène et rarement par voie hématogène ou par Palpation de l’abdomen :
diffusion par voie de contigüité (gynéco ou *Défense++ ou douleur provoquée à la palpation de
sigmoïdienne). la FID.
*L'obstruction de l'appendice va provoquer une *La dlr est maximale au point de Mc Burney : (union
hyperpression intraluminale + une stase et du 1 /3 externe et des 2/3 internes de la ligne
pullulation microbienne des lésions muqueuses. joignant l'ombilic à l'épine iliaque antéro-sup.
*Cette obstruction appendiculaire peut être due à : *Signe de Blumberg : douleur à la décompression
-Parasite, stercolite, corps étranger.. brutale de la FID.

L’Auberge Médicale
*Signe de Rovsing : douleur à la décompression de Péritonite Aiguë Généralisée :
la FIG. *Elle peut survenir selon plusieurs modalités :
TR : • En trois temps: appendiciteabcèspéritonite
*Dlr latéro-rectale dte ou au douglas. • En deux temps: par rupture d'un abcès
appendiculaire, après Une Crise Appendiculaire qui
*La défense du flanc: sa présence évoque fortement a rétrocédé
une appendicite latéro-coecale. Son absence • En un temps : d’emblée, inaugurale de
n'élimine pas le diagnostic. l'appendicite et révélatrice du dc
4-Bilan paraclinique : *Elle se présente dans un tableau de Sd péitonéal.
4.1-Biologie : Plastron Appendiculaire / Abcès Appendiculaire :
*Même si le dc d'appendicite est clinique, ils peuvent * Empattement De La FID + Masse de la FID
aider pour la confirmation dc et le dc différentiel. douloureuse.
NFS *Hyperleucocytose à PNN * L’échographie/ scanner montre :
*Sensible dans 80 – 85% ● Agglutination Des Anses
CRP *élevée, elle a une bonne sensibilité et ● Signes De Ramollissement: Abcès
spécificité pour le dc
*Le sd péritonéal :
*On effectue aussi parfois : *La douleur commencé par un« coup de poignard»
*BU : systématique pour dépister une infection au niveau de la FID et s'étend rapidement à
urinaire l'ensemble de l'abdomen, avec une intensité qui
* Béta-hCG : systématique chez la femme en âge de augmente progressivement.
procréer *La fièvre est > 38,5°C.
4.2-Radiologique : * L'arrêt des matières et des gaz est très frq.
ASP * Souvent normal mais on peut trouver : * La palpation peut retrouver la contracture chez un
●Discret iléus localisé à droite ● Stercolite patient sur 3.
 Peu spécifique , peu sensible *Les touchers pelviens réveillent une violente
Echo On peut trouver : douleur du cul-de-sac de Douglas.
* Un appendice incompressible: aucun *La biologie met en évidence une
mouvement péristaltique. hyperleucocytose> l 5.000/mm3 dans 30 % des cas.
*Une paroi ≥6mm d’épaisseur *Il n'y a jamais de pneumopéritoine (en effet,
*Un stercolite l'appendice est obstrué).
*Une hyper-échogénicité du mésoappendice *Le diagnostic est clinique et la pec est urg.
*Un épanchement dans les formes évoluées *L'échographie et la TDM peuvent confirmer le
*Un épaississement inflammatoire diagnostic mais ne sont pas systématiques.
réactionnel de la paroi du cæcum , et parfois * Le plastron appendiculaire : correspond à une
de la dernière anse grêle infiltration diffuse de la région péri-appendiculaire.
TDM *On y voit les mêmes signes que *L’abcès peut compliquer une appendicite suppurée
l’échographie, parfois des signes de ou être inaugural.
complications 2-Formes topographiques :
*Ses indications sont : * Selon la position de l'appendice, la localisation de
>Non visibilité de l’appendice en écho la douleur et les symptômes varient:
>Localisations atypiques Appendicite Rétro- *Au contact du psoas :
>Formes compliquées cæcale  Douleurs lombaires avec
VI-Dc différentiel : Psoitis (extension dlreuse)
* Diagnostic diff: colique
néphrétique
Appendicite Sous *Dc diff :
Hépatique -Une cholécystite aiguë
-Un ulcère perforé
Appendicite  Douleur latéro-rectale au
Pelvienne TR, associée à des signes
urinaires (pollakiurie, dysurie)
voire rectaux (faux besoins,
ténesmes, diarrhée).
VII-Formes cliniques : * Diagnostic diff : salpingite ,
1-Formes évolutives : pyosalpinx, infection urinaire

L’Auberge Médicale
Appendicite Méso- * Au milieu des anses 3-Indications :
cæliaque intestinales Appendicite simple :
*Entraine une occlusion fébrile Méd *ATBTTT :
du grêle ● ATBprophylaxie anti-anaérobie (ou
Appendicite en *Rare large spectre)
position herniaire * Simule une hernie étranglée ● ATB (BGN et Anaérobies) curative si
Appendicite à *Situs inversus ou mal-rotation suppuration
gauche du grêle Chir *Appendicectomie en urgence :
●Incision de Mc Burney
*Psoitis : majoration de la dlr en cas d'extension de ● Appendicectomie
la cuisse droite. Appendicite avec péritonite localisée :
3-Formes particulières : Méd *ATB ( BGN et Anaérobies) curative péri
Femme Enceinte *Les signes sont opératoire
identiques mais *Réhydratation et rééquilibration ionique
transposés en haut et en Chir *Technique opératoire
arrière, dans le flanc, en ● Incision iliaque large (Jalagier) ou para
raison du volume utérin. rectale
*Le tableau peut prendre ● Prélèvement ● Toilette
initialement l'allure d'une ● Débridement et appendicectomie
infection urinaire, avec un ● Exploration ● Drainage de la FIDte
risque matérno-fœtal. Plastron appendiculaire :
Vieillard *Les signes pariétaux sont Méd *ATBTTT curative
moins francs, parfois * Pas de chirurgie d’emblée car risque
absents, remplacés par un opératoire
tableau sub-occlusif. Chir *Surveillance en milieu chirurgical:
*Présence de signes ● Evolution vers l’abcédation ou la
généraux de gravité. péritonite Chirurgie
Appendicite et maladie *Poussées iléite ● Résolution progressive des signes cliniq
de CROHN terminale. Appendicectomie différée à 6mois
Appendicite et cancer Peritonite generalisee :
VIII-TRT : Méd *ATBTTT :
1-But : ● ATB ( BGN et Anaérobies) curative
*Supprimer le foyer septique intra-abdominal ● Réhydratation et rééquilibration ioniqu++
* Eviter les complications Chir *Intervention en urgence :
2-Moyens : ● Laparotomie médiane
*Le TR est tjrs chir qd le dc est confirmé, qui ● Plvmt pour bactériologie
nécessite une préparation médicale. ● Toilette ● Appendicectomie
*Le TRT peut parfois être instrumental ● Drainage large : de la FID, des
Médical : gouttières pariétocolique et du CDS Douglas
*ATB démarrée pendant et après l’intervention. 4-Résultats :
*Lutter contre l’hyperthermie chez l’enfant. Mortalité
*Réhydratation. Formes catarrhales 0.01%
Chirurgical : Formes suppurées 0.7%
*Principe : Appendicectomie Péritonites chez le vieillard >15%
*Voies D ’Abord: Complications post-op :
● Incision De Mac Burney Précoces Tardives
● Incision De Jalaguier *Inf de la paroi * Abces pelviens *Occlusion sur
● Laparotomie médiane *Peritonites post-op bride
● Coelioscopique *Fistule stercorrhale *Eventration
* Stratégie: *Evisceration
● Ligature Du Pedicule Vx *Sd du 5ème jour : ascension
● Appendicectomie thermique+ signes Sub-
● Toilette Péritonéal Occlusifs+ Rx: Iléus Régional +
Instrumental : DRAINAGE PERCUTANE Foyer minime résiduel au niveau
* Sous échographie pour les abcès intra abdominaux du moignon appendiculaire
et les abcès Hépatiques.

L’Auberge Médicale