Vous êtes sur la page 1sur 5

Les étapes de consolidation :

Périmétre de groupe

Retraitements d’homogénisation (comme par exemple la monnaie)

Cumul des comptes et ajustement des comptes

Elimination des comptes réciproques

Elimination des résultats internes

Partage des capitaux propres

Etats financiers consolidés

L’objectif de la consolidatation est de réevaluer à la dernière valeur comptable la participation de la


société mère dans la filiale

La méthode de l’intégration globale :


Nous intégrons dans le bilan de la société mère 100% des actifs et passifs des comptes de l’entreprise
consolidés sauf son capital car on n’est pas en train de faire une augmentation de capital

Eliminer les opérations réciproques

Répartir les capitaux de la société consolidée entre les intérêts de l’entreprise consolidant et les
intérêts des actionnaires minoritaires (qui participent dans le financement de la filiale) dites (intérêts
minoritaires

Eliminer les titres de participations (car ils seront remplacés par l’actif et passif de l’entreprise)

J’ai acheté une entreprise pour 100, aujourd’hui elle vaut 140, j’ai donc gagné 40, ce gain sera
reporté sur mes capitaux propre notamment le poste réserves et résultat, c’est pour cela qu’on fait le
tableau de partage des capitaux propres qui permet d’obtenir la valeur des réserves consolidés et
résultat consolidé :

Exemple :
Le bilan de la société mère :

Actif Passif
Batiment 800 Capital social 500
Titre de participation IG (42% Taux d’in) 15 Réserves 200
Actifs circulants 10 Résultat 50
Dettes 75
Total 825 Total 825
Le bilan de la fille :

Actif Passif
Mustang 75 Capital social 30
Actifs circulants 5 Réserves 10
Résultat 5
Dettes 35
Total 80 Total 80

Le tableau de partage des capitaux propres :

Postes Total 42% (taux d’intérêt de la société 58% (taux


mère) d’int des
minoritaires)
Capital 30 12,6 17
Réserves 10 4,2 6
Capitaux propres hors 16,8 (1) 23,2
résultat
Elimination des TP -15
Réserves consolidés 1,8 (2)
Résultat consolidé 5 2,1 3

Combien vaut la fille pour la mère aujourd’hui ? : elle vaut 16,8

Combien la mère a achétée la fille ? : elle la acheté avec 15

Combie n la mère a gagné ? elle a gagné 1,8

2,1 est la quote part de la mère dans le résultat de la fille

1 : selon le principe du cout historique, la mère a acheté les titres par une valeur de 15 tandis que
maintenant ces titres vaut 16,8, donc la mère a gagné 1,8 qui seront imputés dans ses réserves

2 : Le résultat de la fille, la mère va prendre 42% dans ce résultat

Postes A Avant Retraitement Après ret Postes P Avant Retraitem Après


Ret s Ret Ret
Batiment 800 - 800 Capital 500 _ (1) 500
Mustang 75 75 Réserves 200 1,8 201,8
Consolidé
Titre P 15 -15 0 Résultat 50 2,1 52,1
Consolidé
Interets 26,2 26,2
minoritaire
s
Actif circu 10 5 15 Dettes 75 35 110
825 65 890 825 65 890

(1)  : on intègre 100% du passif de la fille sauf son capital social


(2) 26,2 : puisque la fille n’appartient pas en totalité à la mère donc les minoritaires ont droit
dans le capital et le résultat de la fille

La méthode de mise en équivalence :


La méthode de la mise en équivalence consiste à :

Elimination des opérations entre l’entreprise mère et la filiale (réciproque)

Remplacer les titres de participation par leur valeur comptable actuelle (titres de participation mis en
équivalence)

Quand on remplace les titres participatives par leur valeur actuelle (on ajoute la plus value), il faut
rajouter également cette plus value dans le passif pour respecter la partie double, c’est pour cela
qu’on la rajoute aux réserves et au résultat consolidés.

Exemple :
Le bilan de la société mère :

Actif Passif
Batiment 800 Capital social 500
Titre de participation IG (42% Taux d’in) 15 Réserves 200
Actifs circulants 10 Résultat 50
Dettes 75
Total 825 Total 825

Le bilan de la fille :

Actif Passif
Mustang 75 Capital social 30
Actifs circulants 5 Réserves 10
Résultat 5
Dettes 35
Total 80 Total 80

Le tableau de partage des capitaux propres :


Postes Total 42% (taux d’intérêt de la
société mère)
Capital 30 12,6
Réserves 10 4,2
Capitaux propres hors résultat 16,8 (1)
Elimination des TP -15
Réserves consolidés 1,8 (2)
Résultat consolidé 5 2,1

1 : selon le principe du cout historique, la mère a acheté les titres par une valeur de 15, tandis que
maintenant ces titres vaut 16,8, donc la mère a gagné 1,8 qui seront imputés dans ses réserves

2 : Le résultat de la fille, la mère va prendre 42% dans ce résultat

Postes A Avant Retraitement Après ret Postes P Avant Retraitem Après


Ret s Ret Ret
Batiment 800 - 800 Capital 500 _ (1) 500
Titre P 15 -15 0 Réserves 200 1,8 201,8
Consolidé
Titres P mis 18,9 Résultat 50 2,1 52,1
en (16,8+1,8 Consolidé
équivalenc )
e

Actif circu 10 10 Dettes 75 75


825 828,9 825 65 828,9

Selon la méthode de mise en équivalence, l’entreprise mère ne va pas intégrer les actifs et passifs de
la filiale mais elle va seulement corriger la valeur des titres de participation par leur dernière valeur
comptable et le remplacer par le compte « Titres de participation mis en équivalence »

Séance 2 :
Le calcul du pourcentage du contrôle :

Exemple 1 : les actions sans droit de vote


La société M détient 52% des actions de la société F, sachant que 20% de ces actions sont
sans droit de vote, tandis que, le capital de la société F est composé par 25% des actions
sans droit de vote.

Correction :
20% des actions détenues par M sont sans droit de vote, Donc :

 80% des actions détenues par M sans avec droit de vote


 80%*52% = 41,6%

Le capital de la société F représente 100%, 25% des actions de F sont sans droit de vote,
Donc :

 75% des actions de F sans avec droit de vote

Donc, le pourcentage de contrôle détenu par M est :

41,6%/75% = 55,46%

Exemple 2 : les actions à double droit de vote 


A possède 60% de B, la moitié entre elles sont à double droit de vote, sachant que 60% du
capital de B est composé des actions à double droit de vote.

Correction :
50% des actions détenues par A sont à double droit de vote, Donc :

 30% sans des actions ordinaires


 30% sont des actions à double droit de vote
 Soit 30% + (30%*2) = 90%, c’est la part des droit de vote détenu par A

Le capital de la société B représente 100%, 60% des actions de B sont à double droit de
vote, Donc :

 40% sont des actions ordinaires


 60% à double droit de vote, soit 60%*2 = 120%
 Total = 40%+120% = 160%

Donc, le pourcentage de contrôle détenu par A est :

90%/160% = 56,25%