Vous êtes sur la page 1sur 8

Activité 1 sur 3 | LE MARCHÉ CORÉEN : CONSOMMATEUR

Vous travaillez pour une entreprise française qui fabrique les produits cosmétiques. La société
souhaite implanter en Corée du Sud. Votre patron vous demande d’étudier les opportunités d'affaires.
Document​ 1
La Corée ………..
Cette étude présente le marché des produits cosmétiques en Corée du Sud en mettant en avant les
potentialités de développement pour les entreprises françaises, qui souhaitent proposer leur offre au
pays « du matin calme », ce dernier représentant aussi un tremplin pour l’accès aux autres marchés
asiatiques voisins.

Tendances favorables pour le secteur des cosmétiques en Corée du Sud:


Les exportations de produits cosmétiques ont tendance à croître régulièrement. L'an dernier, l'industrie
de la beauté et des soins corporels a ainsi atteint un chiffre d'affaires de quelque 11 407 500 000
euros. Et comme les spécialistes le confirment, tout semble indiquer que cette croissance se poursuivra
jusqu'en 2022.

Plusieurs sociétés nationales sont en tête des ventes du secteur cosmétique en Corée du Sud,
notamment au niveau des soins de la peau, telles que LG Household & Health Care et AmorePacific
Corp. Cependant, certaines entreprises internationales telles que L'Oréal, Estée Lauder, Chanel ou
LVMH concurrencent directement le marché des cosmétiques sud-coréen en offrant aux
consommateurs des produits très prestigieux, de grande qualité ou se démarquant par leur spécificité.

Document 2
La concurrence locale / internationale​:
L’industrie coréenne comptabilise plus de 2 000 fabricants de cosmétiques. Deux géants du marché,
LG Household & Healthcare et AmorePacific, dominent sur tous les niveaux de gamme et totalisent à
eux seuls près de 50 % de parts de marché. 84 % des cosmétiques commercialisés sont encore
d’origine coréenne, mais la part des importations augmentent – en 2018, ces importations s’élevaient à
1,8 Md EUR (+ 4,3 %). Globalement, l’offre internationale est en recul depuis 2015. En 2018, les
États-Unis cèdent ainsi leur position de premier pays- fournisseur de cosmétiques, au profit de la
France. Les autres pays-fournisseurs profitent également du recul des produits américains à l’image du
Japon (+ 11 %) et de la Chine (+ 11 %) respectivement 3e et 4e fournisseurs de la Corée du Sud.

Le positionnement de l’offre française:


La France est le premier fournisseur de produits cosmétiques de la Corée, devant les États-Unis, avec
plus de 23 % du total des importations coréennes. Le réel intérêt pour les produits cosmétiques
français, dont les importations ont encore progressé de 14 % en 2018, ne cesse de se renforcer. Les
entreprises françaises sont essentiellement présentes sur le segment haut de gamme (premium), qui
représente 43 % du marché.
Dans les domaines de la parfumerie et du maquillage, les produits français dominent largement, avec
respectivement 54 % et 33 % des parts d’importations. Réputées pour leur fiabilité et leur efficacité, les
marques françaises de dermocosmétiques sont également bien implantées auprès du consommateur,
avec de nombreuses marques de référence telles que Bioderma, Nuxe, la Roche-Posay, Avène ou
Caudalie.
Une clientèle exigeante en recherche constante de nouveauté:
Le consommateur coréen apprécie les produits nouveaux, innovants, et les utilise en quantité (la
routine journalière compte en moyenne une vingtaine de produits différents). Le vieillissement de la
population explique également l’augmentation de la demande en dermocosmétiques fonctionnels
(soins anti- âge, soins antitaches, crèmes régénérantes). Les produits naturels et bio, à base végétale
notamment, font un retour en force : les Coréens ont aujourd’hui tendance à être davantage prudents
quand ils s’agit des composants chimiques synthétiques. Les marques coréennes se positionnement
désormais fortement sur ce créneau.
Développement des cosmétiques haut de gamme:
L’augmentation du pouvoir d’achat a favorisé le développement des produits premium et prestige,
notamment sur le segment des soins de la peau. Les marques françaises sont particulièrement
performantes sur ce segment avec en tête Chanel, Estée Lauder, Christian Dior, Sisley et Lancôme.

Document 3 - Taille du marché


Comment conquérir le marché des cosmétiques sud-coréen
L’actualité de marché du Corée du Sud​:

La présence d’autres grandes marques et le rôle de France​:

Les attentes de clientèle​:

Préconisation​:

Activité 2 sur 3 | Comment vérifier la fiabilité d'un site:

Décodex:

Les versions différentes de Décodex:

Comment utiliser Décodex:

Qu’est-ce qu’il faut faire si un site n’est pas répertorié par Décodex:
Activité 3 sur 3
Email de réclamation

Demande de remboursement d'acompte

Patrice RENSON
Votre adresse complète
Tél : 06.00.00.00.00
Email : adresse@email.zz

​DARTY LES HALLES

2 porte, Rue du Pont Neuf, 75001


Paris, France

Paris, le Jeudi 19 Avril

Madame, Monsieur,

En date du 15 avril, j'ai effectué une commande de Machine à laver auprès de votre établissement
pour une somme totale de 3000 euros.

Au moment de la validation de cette commande, j'ai procéder au règlement d'un montant de 1000
euros correspondant à un acompte et assurant la livraison du produit dans un délai de 3 jours.

Cependant, la livraison n'a pu être honorée pour des raisons que vous m'avez indiquées à savoir
Rupture de stock.

A ce jour, je suis toujours dans l'attente du remboursement de l'acompte que je vous ai versé. Je
vous rappelle que conformément au Code civil, vous êtes dans l'obligation de me reverser l'acompte
multiplié par deux, soit la somme de 2000 euros.

Sans réponse de votre part dans les plus brefs délais, je me verrai contraint de saisir le tribunal
compétent dans cette affaire.

Dans l'attente d'une régularisation de votre part, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur,
l'expression de mes sentiments distingués.

Votre Signature
Vous travaillez comme un responsable de ventes chez DARTY LES HALLES et vous devez répondre à
M. Patrice RENSON.
1. Accuser Réception
2. S’excuser
3. Remboursement sous 48 heures
4. Proposez un rabais de 10 % dans la commande prochaine.
PRÉSENTATION - L’OREAL
L’Oréal est un groupe industriel français de produits cosmétiques. La société, créée par Eugène Schueller le
30 juillet 1909, est de nos jours devenue un groupe international, numéro un mondial de l'industrie cosmétique
Françoise Bettencourt et ses enfants détiennent plus de 33% du groupe et leur fortune professionnelle est
estimée à 39 300 millions d'euros

1928 marque la diversification de l'entreprise avec l'acquisition de la Société des Savons français. Créée en
1920, rue Martre à Clichy et plus connue sous le nom de sa marque Monsavon, elle symbolise l'entrée de la
société dans les produits de grande consommation. Monsavon est revendue en 1961 à Procter & Gamble.

En 1929, Eugène Schueller crée la première teinture rapide, Imedia, dont la mode des cheveux courts favorise
le succès. En 1933, il lance dans les salons de coiffure le shampooing Dopal. L'année suivante, le produit est
renommé Dop et est distribué au grand public. Il révolutionne le lavage des cheveux, généralement effectué
jusque là avec du savon, ce qui les rendait ternes et rêches.

En 1935, il met au point Ambre Solaire, première crème solaire .

En 1938, Eugène Schueller met en place dans l'entreprise le « salaire proportionnel », qui suit l’évolution du
chiffre d’affaires. Il met également ses moyens personnels à la formation d'un groupe d’extrême-droite, le
comité secret d’action révolutionnaire (CSAR), qui sera connu sous le nom de La Cagoule. Le siège de L'Oréal
abritera de nombreuses réunions de l'organisation.

En 1952 est aussi créé le Berlingot DOP, des doses uniques de shampooing, colorées et parfumées, vendues
dans des bocaux en verre. Le Petit Rodolphe en fait la promotion à l'écran en chantant : « Moi, je veux un
berlingot ! ». C'est un succès, autant auprès des enfants que des parents, et le produit reste en vente durant
25 ans.

La même année, la coloration directe Régé-Color est lancée.

En 1960, le premier shampooing-huile DOP est créé, et en 1970 le shampooing aux œufs.

En 1961, le jour même de l'acquisition de Cadoricin, L'Oréal vend Monsavon à Procter & Gamble. Il conserve
toutefois l'usine de Clichy qui deviendra le siège administratif du groupe.

Les parfums Jacques Fath sont acquis en 1963 (ils seront cédés en 1992). Le 8 octobre 1963, L'Oréal est
introduit en bourse. Cotée pour la première fois à 830 Frs, l'action atteint 1 160 Frs le 31 décembre de la
même année.

En 1965, le groupe acquiert Garnier (à l'époque leader avec sa Moelle Garnier) et Lancôme (qui permet à
L'Oréal d'aborder les métiers du luxe).

La même année, le groupe fait l'acquisition de 50 % du capital de la maison de couture Courrèges,


participation qu'il cédera en 1983 au groupe japonais Itokin. La licence de parfums, lancée en 1970, est cédée
au groupe suisse Burrus en 1992.

Le premier parfum de la licence Guy Laroche, Fidji, est lancé en 196628.

La marque Kérastase est lancée en 1967 à partir de la Recherche Avancée L'Oréal, développée 3 ans plus
tôt.

En 1970, L'Oréal réalise 1,6 milliard de Frs de chiffre d’affaires. Cette année-là, le groupe acquiert Biotherm et
développe les parfums Ted Lapidus (la licence durera jusqu'en 1983).

Le groupe acquiert Gemey et la majorité du capital de Synthélabo en 1973.


Par peur d'une potentielle nationalisation ou d'un rachat par Elf (qui vient d'acquérir Sanofi), L'Oréal et Liliane
Bettencourt sont à la recherche d'un partenaire étranger. Le 22 mars 1974 est signé l'accord de participation
croisée avec le groupe Nestlé à l'issue duquel l'héritière et le groupe suisse deviennent actionnaires,
respectivement à 51 % et 49 %, d'une holding, Gesparal, qui détient 53,85 % du capital et 76,66 % des droits
de vote de L'Oréal. En échange, Liliane Bettencourt reçoit 115 910 actions de Nestlé (environ 4,06 % du
capital)29.

En 1975, Jean Bousquet, créateur de la marque de prêt-à-porter Cacharel, confie à L'Oréal le projet d'un
parfum. Anaïs Anaïs est lancé 3 ans plus tard.

Centre Eugène Schueller, le siège international de L'Oréal à Clichy (Hauts-de-Seine).


En 1976, le groupe fait édifier à l'emplacement de l'ancienne usine Monsavon (rue Martre à Clichy) un
ensemble de bureaux et les laboratoires d'un centre de recherche. Le but est de regrouper les diverses
directions techniques et commerciales dispersées dans Paris.

En 1980, le groupe réalise 10 milliards de francs de chiffre d’affaires.

En janvier 1984, L'Oréal acquiert Warner Cosmetics, filiale de Warner Communications, qui regroupe les
licences Ralph Lauren, Gloria Vanderbilt et Paloma Picasso.

Initié avec le lancement en 1981 du Centre International de recherche dermatologique (CIRD) à Sophia
Antipolis, L'Oréal et Nestlé créent la co-entreprise Galderma en 1986.

C'est en 1986 que L'Oréal devient no 1 mondial du secteur des cosmétiques avec un chiffre d’affaires de 2,6
milliards de $ (devant Avon à 1,7 Md$, Shiseido à 1,6 Md$ et Revlon à 1,1 Md$).

En 1987, le Club des Créateurs de beauté est créé en partenariat avec le groupe 3 Suisses International.
L'activité, reprise en totalité en 2008, est arrêtée en 2014.

En 1988, le groupe acquiert les Laboratoires Goupil, la licence Giorgio Armani et la marque Helena Rubinstein
(dès 1983 pour les activités en Amérique Latine et au Japon). La même année, Lindsay Owen-Jones devient
PDG.

Les laboratoires La Roche-Posay sont acquis en 1989, la marque Mizani (destinée aux cheveux bouclés,
frisés, crépus) est lancée en 1991 et Redken rejoint le groupe en 1993.

En 1992, Dop met au point un shampooing avec un pH doux puis lance en 1993 P'tit Dop, destiné aux enfants,
et dont l'attrait réside dans le fait qu'il ne pique pas les yeux. En 1998 voient le jour les premières
douches-crèmes et en 2002 le Dop au karité, pour les cheveux très secs ou frisés. En 2014, renouant avec sa
communication des années 1950, la marque lançant des produits aux arômes évoquant l'enfance (guimauve,
bonbon, cola, pomme d'amour, etc.)15.

En 1994, la pacte d'actionnaires avec Nestlé renouvelé, L'Oréal prend le contrôle de Cosmair puis acquiert la
maison Lanvin (couture et parfums). L'année suivante, la marque de maquillage Jade est rachetée.

Le 10 décembre 1995, le groupe lance la première OPA de son histoire pour acquérir l'américaine Maybelline.
La marque rejoint L'Oréal en février 1996 et poursuit son développement international en étant adossée
progressivement aux marques déjà détenues par le groupe : en 1998 à Gemey en France et en 2000 à Jade
en Allemagne et en Autriche.

Les acquisitions se succèdent : Soft Sheen Products en 1998, Matrix, Carson, Kiehl's, Miss Ylang (qui est
adossée à Maybelline en Argentine) et Respons en 2000, BioMedic et Colorama (qui est adossée à
Maybelline au Brésil) en 2001, Mininurse en 2003, Yue-Sai et Shu Uemura en 2004, SkinCeuticals et Delial en
2005, The Body Shop, Sanoflore et SkinEthic en 2006, PureOlogy en 2007.

En 2000, Carson et Soft Sheen Products fusionnent pour créer une nouvelle marque spécialisée dans les
produits ethniques : SoftSheen-Carson.

En 2002, L'Oréal signe un accord de licence avec Viktor & Rolf pour des parfums et lance avec Nestlé les
laboratoires de nutricosmétique Innéov (l'activité, trop peu rentable, est arrêté en 2014).

En 2004, la holding Gesparal fusionne avec L'Oréal, ainsi Liliane Bettencourt et Nestlé deviennent
actionnaires directs du groupe, respectivement à 27,5 % et 26,4 % du capital.

En 2006, le groupe signe un accord de licence avec Diesel pour des parfums.

Depuis 2006, L'Oréal constitue, sous l'entité Salon Centric, un réseau de distributeurs américains de produits
professionnels : Beauty Alliance (acquis à 30 % en 2006, en totalité en 2007), Maly's West (2007), Columbia
Beauty Supply (2008), Idaho Barber & Beauty Supply (2009), Peel’s Salon Services (2010), CB Sullivan
(2010), Marshall Salon Services (2010), Emiliani Enterprises (2012), Raylon Corporation (2016), Four Star
Salon Services (2017).

En 2008, L'Oréal signe un accord de licence pour des parfums avec Maison Martin Margiela et rachète au
groupe PPR sa division Yves Saint Laurent Beauté, incluant la marque Roger & Gallet et les licences Yves
Saint Laurent, Boucheron, Oscar de la Renta, Stella McCartney et Ermenegildo Zegna. En 2009]], la licence
Oscar de la Renta est reprise par la maison de couture. En 2011, la licence Boucheron est reprise par
Interparfums et la licence Ermenegildo Zegna est arrêtée par anticipation. En 2013, la licence Stella
McCartney n'est pas renouvelée.

Directeur général depuis avril 2006, Jean-Paul Agon devient PDG du groupe en 2011.

En 2013, L'Oréal acquiert pour 635 millions d'Euros le spécialiste chinois des masques de beauté Magic
Holdings.

Le 11 février 2014, L'Oréal annonce une réorganisation de son actionnariat. En l'échange de sa participation
dans Galderma, le groupe acquiert 8 % de son capital détenu par Nestlé. Après annulation des titres, Liliane
Bettencourt et Nestlé détiennent respectivement 33,31 % et 23,29 % du capital de L'Oréal.

En 2015, L'Oréal rachète Adidem (franchisé de The Body Shop en Australie depuis 1983) et signe un accord
de licence pour des parfums avec Proenza Schouler.

En 2016, le groupe acquiert la maison de parfum Atelier Cologne et la marque américaine de cosmétiques IT
Cosmetics spécialisée pour les personnes ayant des problèmes dermatologiques. Il rachète également la
société de gestion Les Thermes de Saint-Gervais-les-Bains et la licence de marque Saint-Gervais Mont-Blanc
.

Début 2017, L'Oréal acquiert les marques de soin pour la peau CeraVe, AcneFree et Ambi à Valeant pour 1,3
milliard de dollars . Après des discussions exclusives , le groupe annonce fin juin la vente de The Body Shop à
Natura Cosmeticos, une entreprise brésilienne, pour 1 milliard d'euros .

En mars 2018, le groupe acquiert l'entreprise canadienne ModiFace, leader mondial de la réalité augmentée et
de l'intelligence artificielle appliquées à la beauté , et annonce le renouvellement de son accord de licence
avec l'entreprise italienne Giorgio Armani jusqu’en 2050. En mai 2018, L'Oréal annonce l'acquisition de
l'entreprise coréenne de maquillage et lifestyle Nanda et de la marque américaine de coloration
professionnelle Pulp Riot . Le groupe annonce également avoir remporté le contrat de licence mondiale pour
les parfums et cosmétiques de la marque Valentino . En août 2018, L'Oréal annonce le projet de rachat des
thermes de La Roche-Posay et l'acquisition de l'entreprise allemande Logocos Naturkosmetik spécialisée
dans les produits de beauté végan et bio . En septembre 2018, le groupe lance, par l'intermédiaire de sa filiale
LaSCAD, la marque La Provençale bio.

NÉGOCIATION
Vous venez de recevoir ce devis d’un architect et vous devez négocier sur les choses suivantes.
1. Une remise de 5 ou 10 % sur Conceptions de plan de construction
2. Proposer un acompte de 15% à la commande et 20 % au début des travaux