Vous êtes sur la page 1sur 2

Le rôle des armées privées dans les relations internationales

-le cas de Blackwater-

Après la Guerre Froide on a observé une tendance vers la démilitarisation, vers la


démobilisation, car on pansait, à cette époque–là, que presque tous les dangers ont été éloignés.
Quand même, au début des années 1990, on voit surgir des nouveaux conflits, surtout dans les
Balkans, des guerres menées par le nationalisme et par le désir d’obtenir l’indépendance. A la
fois, apparaissent dans les relations internationales de nouvels acteurs, les armées privées, dont le
rôle va devenir de plus en plus grand, mais dont leur statut et implication vont être de plus en plus
contestés.
C’est aussi le cas de la compagnie Blackwater, connue aujourd’hui sous le nom
d’Academi, qui est, si non la plus importante, au moins parmi les plus importantes et puissantes
compagnies de sécurité privée du monde. Elle a été fondée en 1997 pour donner des solutions de
sécurité et pour entrainer des militaires pour servir les besoins du gouvernement, mais aussi des
compagnies privées. A travers toute cette période, Blackwater a vu plusieurs étapes de
refondation, en changeant deux fois de nom, en 2009 en Xe Services LLC et encore une fois en
2011 en XE Blackwater. A la fois, la compagnie a changé son profil, en se spécialisant dans
plusieurs domaines comme les conflits militaires, la sécurité des diplomates, l’aide dans des
situations difficiles dues aux phénomènes naturels (voir l’ouragan Katrina). Ce qui n’est moins
vrai est que cette redénomination est aussi due aux scandales dans lesquels a été impliquée la
compagnie à travers tout ce temps. La compagnie a comme principes l’intégrité, la gouvernance,
l’excellence, la dignité, le teamwork et l’innovation, mais on a vu, dans les dernières années, que
tous ses principes ont été entamés.

On doit mentionner, dans le cas de Blackwater, qui, quand même, n’est pas singulier, que
son fondateur a été un chrétien conservateur qui avait sponsorise la campagne électorale de la
droite religieuse. Voila donc, au début, l’implication dans les affaires internes de l’Etat de la
compagnie de sécurité privée, pour pouvoir, dans cette manière, se faire connaitre et pour obtenir
des contrats avec le gouvernement. Et quand le temps est arrivé, quand les conflits dans les
Balkans, et puis en Irak et Afghanistan ont éclaté, les armées privées sont apparues comme la
meilleure solution, car elles étaient moins chères et moins bureaucratiques que d’envoyer des
armées nationales dont les militaires avaient un statut plus important. De plus, elles avaient des
militaires très biens entrainés et des équipements performants. Voir que, Blackwater, dispose
d’un effectif de 21 000 soldats et plus de 20 avions et hélicoptère. Voila donc quelques avantages
de l’utilisation des compagnies de sécurité privées.

Quand même, les désavantages sont plus nombreux et ont été révélés surtout dans les
dernières années.

Un premier reproche est le statut juridique incertain de ces compagnies qui jouissent
d’immunité jusqu’un certain point, mais qui agissaient, le plus souvent, à la limite de la loi. Je dis
cela parce que, dans les derniers années, les compagnies de sécurité privée, surtout Blackwater,
ont été accusées des crimes, de destructions des épreuves audio et vidéo, de trafic aves des
substances interdites, d’évasion fiscale, de trafic illicite des armes et d’employer dans l’armée des
mercenaires. Seulement Blackwater a été implique, en 2005, en 195 incidents où les employés
ont ouvert le feu dans plus de 84% des cas. Les excès faits par les compagnies en Irak et
Afghanistan ont mené à plusieurs procès qui ont déterminé un changement dans la manière dont
les armées sont perçues sur la scène internationale.

A cause de ses excès, ces armées privées peuvent détériorer les relations diplomatiques
entre le pays qui envoie l’armée et le pays qui la reçoit, et les conflits diplomatiques mènent,
parfois, à des conflits internationaux. De plus, les compagnies de sécurité privée qui ont un
comportement inadéquat peuvent dénigrer l’Etat qui les avait envoyées, car, même s’il ne s’agit
pas des armées nationales, l‘Etat en cause est, dans une certaine manière, le responsable indirect
des actions de ces armées.

En utilisant les armées privées, ont est arrivé à une privatisatisation de la guerre, a une
compétition entre les compagnies de sécurité privée, compétition qui, le plus souvent, sur le
champ de bataille, arrive à déclencher d’autres conflits.