Vous êtes sur la page 1sur 14

Unité: philosophie des sciences

Les valeurs en sciences


infirmières
Zeineb Brahim, inf., MSc.

1ère année en sciences infirmières 2019-2020


2

Objectifs pédagogiques

• Comprendre les valeurs professionnelles en sciences


infirmières
• Distinguer les notions suivantes: éthique, morale,
déontologie
3

Introduction
"La valeur n'est ni un objet, ni un concept, elle ne
peut être connue que si elle est vécue"
(Pesqueux, 2010)

Les valeurs s’incarnent dans la vie des personnes.

Les valeurs déterminent notre façon d’aborder la


vie au quotidien. Elles conditionnent nos actes et
nos pensées.
4

Les valeurs dans la discipline


infirmière
• Dans la discipline infirmière, les valeurs donnent un
sens commun à la profession.
• Elles reflètent les principes qui guident les actions
des infirmières dans leur pratique.
Toutes les infirmières et infirmiers adhèrent à ces valeurs et
s’engagent à préserver l’image et la crédibilité de la profession
infirmière.

• Les valeurs relèvent principalement du savoir être et


moins du savoir et savoir-faire.
5

Les valeurs dans la discipline


infirmière
• Certaines valeurs relèvent du code de déontologie.
• Mais, il n’est pas judicieux de considérer que les
valeurs sont acceptées par les infirmiers comme une
donnée transcendante nécessaire à leur exercice
professionnel.
• Ainsi, l’exercice de la profession infirmière comporte
des exigences morales de plusieurs ordres.
6

Les valeurs dans la discipline


infirmière
• D’une façon générale, pour pouvoir s'approprier les valeurs
professionnelles, les futurs infirmiers nécessitent un
réaménagement de leur système de valeurs pour éviter de
s'exposer à des conflits internes durant leur exercice
professionnel futur.
• Ainsi, plus les valeurs personnelles de l’infirmier sont
proches des valeurs professionnelles attendues, plus il a de
la chance de développer et maintenir une identité
professionnelle solide.
7

Exemples des valeurs dans la discipline


infirmière
L’intégrité
• L’intégrité fait référence à l’honnêteté. Elle intervient dans
toutes les dimensions de l’exercice de la profession. Elle
constitue la pierre angulaire des devoirs déontologiques.
Le respect de la personne
• Le respect de la personne englobe à la fois l’établissement et le
maintien d’une relation de confiance, ainsi que la
reconnaissance de son unicité, de son droit à la vie privée et
de son autonomie décisionnelle.
8

Exemples des valeurs dans la discipline


infirmière
L’autonomie professionnelle
• L’autonomie professionnelle se traduit par la capacité de
prendre des décisions dans l’intérêt du patient, d’une façon
objective et indépendante.
La compétence professionnelle
• La compétence se réfère à la responsabilité de maintenir et de
développer ses connaissances et ses habiletés et de tenir
compte des données scientifiques et des bonnes pratiques.
Elle fait aussi appel à la capacité de reconnaître et de
respecter ses limites dans l’exercice de la profession.
9

Exemples des valeurs dans la discipline


infirmière
L’excellence des soins
• L’excellence des soins vise le bien-être et la sécurité des personnes et
constituent le but ultime de la profession infirmière.
• Cette excellence requiert une interdisciplinarité afin d’agir en
partenariat avec d’autres professionnels, pour assurer et d’optimiser
la qualité et la sécurité des soins prodigués.
L’humanité
• L’humanité dans les soins se traduit notamment, par la générosité
envers l’autre, la tolérance et la solidarité. Elle permet l’empathie et
l’attention à l’autre dans son unicité.
10

Distinguer éthique, morale, déontologie


La déontologie:
• La déontologie correspond à l’ensemble des règles et devoirs
qui régissent une profession.
La déontologie est la science qui traite le devoir à
remplir.
• La déontologie guide la conduite de ceux qui exercent dans un
registre strictement professionnel.
• Les normes déontologiques constituent un seuil qu’aucun
personnel ne doit franchir sinon il peut être sanctionné.
11

Distinguer éthique, morale, déontologie


La morale :
• La morale est la manière dont tout individu devrait toujours
agir, parce que ne pas agir ainsi serait « mal » agir.
La morale correspond au devoir constant de tout
individu
Il est donc question de Bien et de Mal, c'est-à-dire
d'un critère de valeur absolu et obligatoire, lequel
devrait être suivi par tout individu, constamment,
quelles que soient les circonstances.
12

Distinguer déontologie, morale, éthique


L’éthique : = science de la morale
• L’éthique est la manière dont un individu préfère agir, à un
moment donné, parmi un nombre de possibilités.
• Il est donc question d'un ordre de préférence entre des lignes
de conduite alternatives.
l’éthique est relative ++
• D'autres individus, ou bien le même individu à d'autres
moments, ou dans d'autres circonstances, pourraient avoir
des préférences différentes.
L’éthique est contingente ++
13

Distinguer déontologie, morale, éthique

L’éthique :
• L’éthique en milieu de soins touche toutes les décisions,
d’incertitude, de conflits de valeurs et des dilemmes éthiques
auxquels tout le personnel soignant (médecin, infirmier et
autre) sont confrontés face au patient (à son chevet, en salle
d’opération, en cabinet ….)
14