Vous êtes sur la page 1sur 8

Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

Les nerfs du membre supérieur

103
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

Nerf axillaire
Définition
Nerf du moignon de l’épaule, il est mixte (somatomoteur et somatosensible). C’est le nerf de
l’abduction de l’épaule.

Origine - trajet - rapports


racines d’origines : C5 C6
tronc primaire supérieur
tronc secondaire postérieur
Chemine sous l’artère axillaire puis après son passage sous la capsule de la scapulo-humérale et
dans le quadrilatère de Velpeau, il cravate en arrière, collé à l’os, le col chirurgical de
l'humérus. Il donne des branches pour :
• muscle subscapularis
• faces antérieure et postérieure de la capsule
• petit rond
• deltoïde : 1 branche pour chaque chef
• Peau du moignon de l’épaule

Fonction
• Motrice: c'est le nerf de l'abduction de l'épaule, il innerve ainsi principalement le deltoïde
mais aussi le petit rond et le sous scapulaire.
• Sensitive: donne sa sensibilité au moignon de l'épaule.

Conclusion - pathologie
Son trajet autour de l'humérus peut provoquer sa lésion en cas de fracture du col
chirurgical. Il peut également être toucher dans la luxation de l'épaule. Son atteinte entraîne
une paralysie complète de l’abduction du bras.

Nerf musculo-cutané
Définition
Nerf mixte (somatomoteur et somatosensitif), c’est le nerf de la loge antérieure du bras

Origine - Trajet - Rapports


Racines : C5 C6
Tronc primaire supérieur
Tronc secondaire antero externe
Il longe l'artère axillaire et perfore le coraco brachial qu'il innerve au passage. Il passe ensuite
entre le biceps brachial et le brachial antérieur qu'il innerve également Il sort enfin par la
gouttière bicipitale externe et perfore l’aponévrose superficielle à la hauteur du coude pour
donner des fibres sensitives descendant à la partie externe de l'avant bras.

Fonction
• Motrice: Par son innervation de la loge antérieure des muscles du bras, le nerf musculo
cutané est le nerf de la flexion du bras sur l'avant bras mais aussi le nerf de la supination.
• Sensitive: Face externe de l'avant bras.

Conclusion - pathologie
L'atteinte du musculo cutané est rare. (difficulté de flexion, anesthésie).

104
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

Nerf brachial cutané médial


Définition
Petit nerf uniquement sensitif (somatosensible)

Situation
C’est le nerf qui innerve le creux axillaire, il déborde un peu sur le bras et la paroi thoracique

Origine
Racines : Th1 (Th2)
Tronc primaire inférieur
Tronc secondaire antéro-interne

Nerf antibrachial cutané médial


Définition
nerf sensitif destiné à l’avant bras

Origine
Racines : C8 Th1
Tronc primaire inférieur
Tronc secondaire antéro-interne

Trajet
A la partie interne du bras, l’aponévrose s’est dédoublée pour constituer un canal : canal
brachial interne de Cruveilhier. Dans ce canal chemine l’artère humérale et l’ABCM qui donne
dès le 1/3 supérieur du bras des rameaux perforants sensitifs. Il traverse l’aponévrose au 1/3
inférieur et devient superficiel au niveau du coude.

Innervation sensitive
• moitié interne de l’avant-bras
• moitié interne des 2/3 inférieurs du bras

Nerf ulnaire
Définition
Nerf mixte, il est un des 3 grands nerfs du membre supérieur, il part du creux axillaire et se
termine au niveau de la main. C’est le nerf de la paume de la main.

Origine - Trajet - Rapports


Racines : C8 Th1
Tronc primaire inférieur
Tronc secondaire antéro-interne
Le nerf descend en dessous de l’artère axillaire puis passe dans le canal de Cruveilhier où il
chemine en arrière du paquet vasculaire. Au 1/3 moyen du bras il passe dans la loge postérieure
pour arriver au niveau du coude derrière l'épicondyle médiale de l'humérus. Il s'engage ensuite
sous l'arcade du fléchisseur ulnaire du carpe (entre son insertion ulnaire et humérale) pour
descendre dans la loge antérieure du bras jusqu'au poignet. Là, il passe dans le canal carpien,
dans le canal de Guyon-Farabeuf, pour sa partie profonde, et au dessus du rénitaculum des

105
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

fléchisseurs pour sa partie superficielle mixte à destinée hypothénarienne (possibilité de


séparation des 2 branches à la sortie du canal carpien). Sorti de la loge de Guyon, la branche
profonde (en contact avec le squelette) se divise en plusieurs branches: pour innerver les 8
muscles interosseux, les 3ième et 4ième lombricaux et quelques muscles de l'éminence thénar
(adducteur et faisceau profond du court fléchisseur du pouce). Au niveau de la loge thénar, il y
a une possibilité d’anastomose avec le nerf médian.

Fonction
• Motrice: n'est pas essentielle au niveau de l'av bras ou il innerve peu de muscles (FUC et
FPDoigts pour la moitié). Elle le devient au niveau de la main ou il innerve pratiquement
tous les muscles (sauf 1er et 2ième lombricaux, opposant du pouce, faisceau supérieur du
court fléchisseur du pouce, court abducteur du pouce innervés par le n. médian)
• Sensitive : (par branche hypothénarienne) paume: 5ième et moitié médiale du 4ième
doigts; face dorsale: 5ième doigt, 4ième doigt: 1ere ph et moitié médiale de la 2ième et
3ième, 3ième doigt: moitié médiale de la 1ere ph. (possibilité d’anastomose réduit le
territoire non sensible en cas de paralysie)

Pathologie
On note pour le nerf ulnaire 2 syndromes canalaires: le premier au niveau de l'épicondyle
médial de l'humérus et du passage sous l'arcade du FUC (dans ce cas on sectionne l'arcade), le
deuxième au niveau de la loge de Guyon.
Il est également exposé :
• fracture de la palette humérale
• plaie du bord interne du poignet (accident de la toupie)
Une paralysie ulnaire est caractérisée par:
• une détection grâce à la manoeuvre de Froment
• la griffe cubital: ph1 en hyperextension et ph2 et ph3 en flexion (interosseux ne jouent plus
leur rôle)
• une amyotrophie de l'éminence hypothénar et des muscles inter métacarpiens (IO et
lombricaux 3 et 4) créant une dépression à ce niveau main plate ou main de singe ou
main Aran-Duchène.
En cas d’angine de poitrine ou d’infarctus, les racines du nerf ulnaire étant en relation avec le
ganglion étoilé qui reçoit les nerfs splanchniques et cardiaques, on constate un signe somatique
cutané : douleur vive sur le territoire sensitif du nerf ulnaire et en particulier au 5ième doigt.

Nerf médian
Définition
Mixte (somatomoteur et somatosensible), c’est l’un des 3 grands nerfs du membre supérieur.
C’est le nerf de la loge antérieure de l’avant-bras et le nerf de la pronation

Origine - Trajet - Rapports


Racines : C6 C7 C8 Th1
Issu des troncs secondaires antéro interne et antéro externe, le nerf médian prend naissance au
niveau du creux axillaire (mais variabilité dans la zone de fusion des 2 troncs). Il descend dans
le canal brachial interne de Cruveilhier au contact de l’artère brachiale en décrivant un s
italique autour d’elle (passe du bord externe à la face ventrale puis au bord interne de l’artère)
Il est bien protégé dans toute cette partie de son trajet. Il passe au niveau du coude, zone où il
est très exposé aux plaies, sous l’arcade aponévrotique du biceps puis plonge entre les 2 chefs
du rond pronateur. A partir de cet endroit, il est à nouveau à l’abri. Il glisse ensuite sous
l’arcade fibreuses du fléchisseur superficiel des doigts et descend dans toute la loge
ante-brachiale ventrale. Au niveau du poignet, il se dégage latéralement du tendon de ce muscle
et devient superficiel. Il s'engage alors dans le canal carpien au dessus du tendon du fléchisseur
superficiel des doigts et à sa sortie se divise en une branche motrice pour l'éminence thénar et

106
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

les deux premiers lombricaux, et une branche sensitive qui donnera les nerfs digitaux palmaires
1, 2 et 3. Les branches motrices et sensitives peuvent s’anastomoser avec le nerf ulnaire. La
branche thénarienne peut sortir à travers le ligament rétinaculaire et cheminer sous la peau
(risque de section lors d’une opération par scélioscopie : on coupe le ligament rétinaculaire
pour décomprimer le nerf : on risque de sectionner la branche thénarienne.)

Fonctions
• Motrice:
A l’avant-bras :
• rond pronateur (2 chefs)
• fléchisseur radial du carpe (grand palmaire)
• fléchisseur du carpe (petit palmaire)
• fléchisseur commun superficiel des doigts (4chefs)
• long fléchisseur propre du pouce
• fléchisseur commun profond des doigts (2 chefs latéraux)
• donne le nerf interosseux carré pronateur

A la main :
• court abducteur du pouce
• opposant
• court fléchisseur propre du pouce faisceau superficiel
• 2 lombricaux latéraux

• Sensitives: partie latérale de la paume de la main (sauf éminence thénar (n. radial)) et face
palmaire des doigts 1 à 3 ainsi que la moitié latérale du 4ième. Face dorsale: phalanges 2
et 3 des doigts 2 et 3 et moitié latérale des phalanges 2 et 3 du 4ième

Pathologie - conclusion
• Nerf de la pronation : lésion paralysie de la pronation mais suppléance de l’épaule
• 2 artères nourricières : au niveau du coude et du poignet : risque de compression par un
plâtre et de sténose de l’artère signe de Wolkmann

Risque de lésion :
• au niveau du coude : plaie, luxation, fracture de l’olécrane avec luxation antérieure
• au 1/3 inférieur : toute plaie de la face antérieure du poignet.

Syndrome du canal carpien (très fréquent): risque de compression lors du passage dans cette
zone, se rencontre en cas de :
• traumatisme, suivi de fibrose des éléments (ouvrier et marteau piqueur)
• hypertrophie de la synoviale (panus synovial dans la polyarthrite rhumatoïde)

Signe en cas de lésion :


• au poignet : muscles thénars paralysés, anesthésie du dermatome
• au niveau du coude :
• pronation gênées
• signe du prédicateur : On demande au sujet de plier les doigts, il ne peut plier
l’index, le médius et le pouce en raison des muscles touchés. (4 et 5 fléchis grâce
au fléchisseur profond).

107
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

Nerf radial
Définition
Nerf mixte (somatomoteur, somatosensible), c’est un des grands nerfs du membre supérieur.
C’est le nerf de l’extension (coude, poignet, doigts)

Origine - Trajet - Rapports


Racines : C6 C7 C8 Th1 contingent postérieur.
Il entre dans la loge postérieure du bras par le triangle huméro-tricipital (délimité par l’humérus
en dehors, le bord inférieur du grand rond en haut et la longue portion du triceps en dedans). Il
a un trajet oblique vers le bas, le dehors et l’avant. Il est accompagné par les vaisseaux
huméraux. Il chemine ensuite dans la gouttière de torsion de l’humérus ou gouttière radiale. Il
traverse le septum intermusculaire latéral au 1/3 inférieur pour passer dans la loge antérieure
du bras ou il chemine dans la gouttière bicipitale externe. Il se divise au niveau de l'articulation
du coude en 2 branches:
• La première superficielle et sensitive descend vers la face postérieure sous l’huméro-radial
sur le bord externe de l’avant-bras. Elle est accompagnée par les vaisseaux radiaux
• La deuxième profonde et motrice passe entre les 2 chefs du muscle supinateur puis dans la
loge post de l'avant bras, entre les 2 plans musculaires. Elle abandonne quelques branches
sensitives et se termine sur le dos du poignet et de la main.

Fonction
• Motrice:
Au bras :
• anconé
• le triceps : la branche destinée à la longue portion se détache avant le passage dans
la gouttière radiale, elle est à l’abris d’une lésion (contrairement au vastes) lors de
la fracture de la diaphyse humérale.

Au coude :
le tronc commun donne branche pour :
• huméro-radial
• Les 2 radiaux

A l’avant-bras :
Plan supérieur
• extenseur ulnaire du carpe
• extenseur commun des doigts
• extenseur propre du 5
Plan profond
• long abducteur du pouce
• court extenseur du pouce
• long extenseur du pouce
• extenseur de l’index

• Sensitive: vue ant: partie externe du bras et éminence thénar; vue post: face post du bras
et de l'avant-bras, face dorsale du pouce, de la 1ere ph du 2 et moitié de la face dorsale du 3.

Pathologie - conclusion
Le nerf radial présente 3 points stratégiques :
• gouttière de torsion de l’humérus : fracture diaphyse
• coude : fracture de la palette humérale ou de l’épicondyle
• col du radius (passage entre faisceaux du supinateur): fracture du col.

108
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

La branche sensitive peut être touchée par le tennis elbow

Signes caractéristiques de l’atteinte du radial


Main en col de cygne
les extensor carpi sont paralysés : poignet tombe
pas d’extension de ph1 pour les 4 derniers doigts : flexion permanente par action
des interosseux non compensés par l’extenseur
l’adducteur est le seul à tirer sur le pouce : il est collé sur le bord interne de l’index
Possibilité du coude en flexion permanente si lésion haute (atteinte de la longue portion du
triceps)

Le sujet ramasse en godet de grue : la flexion permanente du poignet empêche l’action correcte
des fléchisseurs : les doigts ne peuvent pas serrer

Anesthésie du dermatome

109
Anatomie - Les nerfs du membre supérieur

110