Vous êtes sur la page 1sur 4

Cristallographie et cristallochimie I Pr M.

Bouziane

UNIVERSITE MOHAMMED V 2019-2020


FACULTE DES SCIENCES
DEPARTEMENT DE CHIMIE

Filière SMC4 - M22


TD: CRISTALLOGRAPHIE ET CRISTALLOCHIMIE I
Série n°4

Exercice I

1- Quelles sont les différents types de liaisons qui existent dans les cristaux solides. Classer
ces liaisons en fonction de leur énergie.
2- Quelle est la liaison qui existe dans tous les composés solide, liquide et gaz.

Exercice II :

Le carbone présente plusieurs variétés allotropiques. Les plus connues sont le graphite et le
diamant. Pour les deux variétés :

1- Représenter en perspective la maille élémentaire et donner sa projection sur le plan xoy.


2- Donner les coordonnées réduites du carbone.
3- Calculer la multiplicité de la maille.
4- Déterminer la coordinence du carbone.
5- Indiquer l’état d’hybridation du carbone et la nature des liaisons carbone-carbone.

Exercice III

L’eau solide présente plusieurs variétés allotropiques.

1- Quelle est la variété allotropique la plus stable de l’eau solide dans les conditions normales
de pression et de température.
2- Dans la glace III, une des variétés allotropiques de l’eau solide, les atomes d’oxygène
forment une structure type diamant. Les atomes d’hydrogènes s’alignent entre les atomes
d’oxygènes les plus proches. Représenter la maille en perspective.
3- Indiquer la nature des liaisons dans la glace III.
4- Calculer le nombre de groupements formulaire par maille.
5- La masse volumique de la glace étant = 0.90g/cm3, déterminer le paramètre a de la maille.
6- La longueur de la liaison covalente O-H dans H2O dO-H= 1Å, calculer la distance la plus
courte entre deux atomes d’oxygènes dO-O. En déduire la longueur de la liaison hydrogène.
Cristallographie et cristallochimie I Pr M. Bouziane

Correction
Ex I :

1- Les différents types de liaisons qui existent dans les cristaux solides sont :

liaisons covalentes, ioniques, métalliques, liaison Hydrogène et liaisons de Van Der Waals .
Energie

2- la liaison qui existe dans tous les composés solide, liquide et gaz : liaison de Van Der Waals

Ex II : Le carbone présente plusieurs variétés allotropiques. Les plus connues sont le graphite et le
diamant
 Diamant : il constitue la variété cubique du carbone. Ce composé est décrit comme
l’assemblage d’atomes de carbone d’un réseau cfc auquel s’ajoute la moitié des sites
tétraédriques.
1- Représentation en perspective de la maille et sa projection sur le plan xoy :

2- Coordonnées réduites du carbone :(0,0,0), (½,½,0), (½,0, ½), (0, ½,½), (¼,¼,¼),
(¾,¾,¼), (¾,¼,¾), (¼,¾,¾).

3- Multiplicité de la maille:
1 1
𝑧= 8 + 6 + 4 =8
8 2 à 𝑙 ′ 𝑖𝑛𝑡 é𝑟𝑖𝑒𝑢𝑟𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑚𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒
𝑆𝑜𝑚𝑚𝑒𝑡𝑠 𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑓𝑎𝑐𝑒𝑠
4- Coordinence
Chaque atome de carbone est entouré par quatre atomes situés aux sommets d’un tétraèdre
𝑎
d’arête 2 (a = 3.567Å). L’angle 𝐶 − 𝐶 − 𝐶 est égal à 109°28’ (hybridation sp3). La distance
𝑎
entre deux atomes dC-C = 3 = 1.54 Ǻ est voisine de celle observée dans les composés
4
organiques (liaison σ).

5- Dans le diamant, tous les atomes de carbone sont hybridés sp 3 et forme quatre liaisons
covalentes σ localisées.
Cristallographie et cristallochimie I Pr M. Bouziane

 Graphite : il constitue la variété hexagonale du carbone. Dans ce composé , les atomes de


carbone s’associent dans un plan en formant des feuillets régulièrement espacés
perpendiculaires à l’axe oz.

1- 2 mailles élémentaires pour le graphite

Représentation de la maille élémentaire (à base losange) et sa projection sur le plan xoy

Représentation en perspective de la maille élémentaire (à base hexagonale) du


graphite et sa projection sur le plan xoy.

2- Coordonnées réduites du carbone graphite :

(0,0, 0), (0,0,½), (⅔,⅓,0),(⅓,⅔,½)


1 1 1 1 1
3- z=4 + 4 + 2 + 2 +2 + 1=4
6 12 3 6 2

4- Coordinence :

Chaque atome de carbone est entouré par 3 atomes situés dans un même plan (hybridation sp 2). Par
conséquent : [Graphite] = 3

5- Dans le carbone graphite les liaisons c-c s’articulent pour former des angles c-c-c de
120° caractéristiques d’une hybridation sp2 : les atomes de carbone sont hybridés sp2.

Dans le plan des feuillets la liaison est covalente. Les atomes de carbone hybridés sp2 sont disposés
aux sommets d’hexagones réguliers de côté 1.41 Å. L’angle 𝐶 − 𝐶 − 𝐶 est de 120°. Les orbitales pz
Cristallographie et cristallochimie I Pr M. Bouziane

du carbone forment une liaison  délocalisée. Ainsi toutes les liaisons C-C sont identiques et leur
longueur est intermédiaire entre liaison simple σ et une liaison double .
La cohésion entre les feuillets est assurée par des liaisons de Van Der Waals.

Ex III : L’eau solide présente plusieurs variétés allotropiques.

1- la variété allotropique la plus stable de l’eau solide dans les conditions normales de pression
et de température de 0 °C (273,15 K) et la pression de 100 kPa ( 1 bar ou 0,986 atm ) est
glace I de symétrie hexagonale.

2- La structure de glace III dérive de la structure du carbone diamant

3- Glace III est un cristal moléculaire qui résulte d’un empilement de molécules H2O. Les
liaisons interatomiques dans les molécules sont covalentes. Par contre, la nature de
l’interaction qui assure la cohésion entre les molécules: liaison hydrogène.

4- Nombre de molécule OH2

1 1
𝑧= 88 + 62 + 4 = 8(OH2)
à 𝑙 ′ 𝑖𝑛𝑡 é𝑟𝑖𝑒𝑢𝑟𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑚𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒
𝑆𝑜𝑚𝑚𝑒𝑡𝑠 𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑓𝑎𝑐𝑒𝑠

𝑧𝑀 3 8(18)
5- 𝜌 = 𝑁(𝑎10 −8 )3 → a= = 6.42Å
𝜌(0.602)

𝑎 6.42
6- 𝑑𝑂−𝑂 (𝑙𝑎 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑡𝑒) = 𝐿𝑂−𝐻 + 𝐿𝐻 = 3= 3= 2.77Å
4 4

→ LH = dO-O - LO-H= 2.77-1=1.77Å