Vous êtes sur la page 1sur 11

Fédération des Caisses Populaires Haïtiennes

(FECAPH/LE LEVIER)

Direction Appui Aux Caisses

Diagnostic du crédit stockage et

Etude des possibilités de diversifier le portefeuille de crédit agricole.

CPAM

Préparé par : James GUERRIER

Conseiller en Crédit Agricole

Contents Janvier@2020
I-Introduction...........................................................................................................................................3

0|Page
II-Présentation de la zone d’étude......................................................................................................3

III-Présentation du crédit stockage de la CPAM..............................................................................4

IV- Identifications des potentialités agricoles de Sans-Souci et Bois Laurence....................4

V- Caractéristiques pédoclimatiques de Mombin-Crochu............................................................5

VII- Identification des contraintes liées au développement du crédit agricole,

particulièrement le crédit stockage....................................................................................................8

VIII- Analyse des Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces (FFOM).................................9

IX- Recommandations.........................................................................................................................10

X- Conclusion et remerciements.......................................................................................................10

I-Introduction
Dans le but d’accompagner les caisses membres du Réseau en ce qui concerne le
développement et l’assainissement de leur portefeuille de crédit. La Direction Appui aux
Caisses (DAC) a fait une intervention au niveau de la Caisse Populaire pour
l’Avancement de Mombin Crochu (CPAM), les 25 et 26 novembre 2019. Durant cette
mission, les ressources de la DAC ont réalisé les activités suivantes:
1|Page
 Diagnostic du crédit stockage.
 Identifier les potentialités agricoles des sections communales Sans-souci et Bois
Laurence
 Présenter les caractéristiques pédoclimatiques de la zone.
 Identifier les contraintes liées au développement du crédit agricole,
particulièrement le crédit stockage.
 Réaliser l’analyse FFOM du crédit agricole (stockage)
 Étude des possibilités de diversification du portefeuille de crédit agricole

II-Présentation de la zone d’étude


Mombin-Crochu est une commune d'Haïti située dans le département du Nord-est. La
commune fait partie de l'Arrondissement de Vallières.

La commune est peuplée de 31,556 habitants sur une superficie de 191.51km² et est
composée de sections communales Sans-souci et Bois-Laurence.

Source : google map

III-Présentation du crédit stockage de la CPAM


Le crédit stockage de la CPAM est un crédit qui se donne au taux d’intérêt de 25% l’an
avec un fonds externe de la HI-FIVE. Ce crédit est octroyé à des non-producteurs sur
une durée ne dépassant pas six (6) mois. Au 31 octobre 2019, le portefeuille de crédit
agricole de la CPAM s’élève à 1, 681,016.21 gourdes pour 71 crédits. Selon la

2|Page
Directrice de la CPAM, Mme Margareth BONHOMME, le taux de remboursement de ce
crédit avoisine généralement plus de 90%.

IV- Identifications des potentialités agricoles de Sans-souci et Bois Laurence


L’économie de Mombin-Crochu se repose sur le café et le citron vert (Source :
wikipedia). Cependant, du point de vue agricole, les sections communales de Mombin-
Crochu présentent des potentialités différentes :

 Section communale de Sans-souci


95% des ménages de la section Sans-souci vivent de l’agriculture. Les cultures
de prédilection sont le maïs, pois Congo, manioc amer, bananes et canne-à-
sucre. On y retrouve également l’élevage bovin, équin, caprin, porcin et des
ruches (apiculture). En outre, il existe une cassaverie et 3 unités de stockage, de
conservation et de conditionnement. (Source : Enquête communautaire 2008).

Principales productionsagricoles de la section

Maïs, haricot, pois Congo, manioc amer, bananes, canne-à-sucre

Elevage

Bovin, Caprin, équin,porcin et des ruches

Unité de transformation et de stockage

1 cassaverie et 3 unités de stockage, de conservation et de conditionnement

 Section communale de Bois-Laurence


98% des ménages de la section Bois-Laurence vivent de l’agriculture. Les
cultures de prédilection sont le maïs, pois Congo, bananes, arachides, et café.
On y retrouve également l’élevage bovin, équin, caprin, porcin et des ruches
(apiculture). En outre, il existe 1 cassaverie et 3 unités de stockage, de
conservation et de conditionnement, et une unité de transformation de fruits,
lait.... (Source : Enquête communautaire 2008).

Principales productions agricoles de la section

Maïs, haricot, pois Congo, bananes, arachides, café

Elevage
3|Page
Bovin, Caprin, équin, porcin et des ruches

Unité de transformation et de stockage

1 cassaverie et 3 unités de stockage, de conservation et de conditionnement, 1


unité de transformation de fruits, lait…

V- Caractéristiques pédoclimatiques de Mombin-Crochu


 Le climat

Le climat de Mombin Crochu est tropical. Mombin Crochu a des précipitations


importantes la plupart des mois, avec une saison sèche courte. Selon la classification
de Köppen-Geiger, le climat est de type Am. Mombin-Crochu affiche une température
annuelle moyenne de 23.2 °C. Chaque année, les précipitations sont en moyenne de
1808 mm.

Des précipitations moyennes de 58 mm font du mois de Mars le mois le plus sec. Le


mois de Mai, avec une moyenne de 268 mm, affiche les précipitations les plus
importantes.

 Diagramme climatique de Mombin-Crochu

4|Page
 Température de Mombin-Crochu

5|Page
Le mois le plus chaud de l'année est celui d’Aout avec une température moyenne de
24.8 °C. Au mois de Janvier, la température moyenne est de 21.2 °C. Janvier est de ce
fait le mois le plus froid de l'année.

 Tableau climatique de Mombin-Crochu

Janvie Févrie Mar Avri Jui Juille Aoû Septembr Octobr Novembr Décembr
  r r s l Mai n t t e e e e
Températuremoyenne (°C) 21.2 21.7 22.5 23.1 23. 24. 24.6 24.8 24.3 23.9 22.9 21.5
7 1
Températureminimalemoyen 15.1 15.3 15.8 17.3 18. 19 18.9 18.8 18.5 18.4 17.2 16
ne (°C) 6
Températuremaximale (°C) 27.3 28.1 29.3 29 28. 29. 30.3 30.9 30.2 29.4 28.6 27.1
9 3
Précipitations (mm) 59 61 58 110 268 234 173 189 230 192 141 93
La différence de précipitations entre le mois le plus sec et le mois le plus humide
est de 210 mm. La température moyenne au court de l'année varie de 3.6 °C.

 Potentialités des sols


6|Page
Aux environs de Mombin Crochu, on retrouve de vastes étendues de sols à
fertilité relativement basse et facteurs limitatifs de topographie et de nature
rocailleuse, mais offrant des possibilités agricoles et surtout d’élevage ».
L’exploitation forestière ou la culture du café apparaissent comme étant les plus
adaptées aux caractéristiques de ces sols, selon les recommandations
associées à l’étude. (Source :ciat.bach.anaphore.org).

VII- Identification des contraintes liées au développement du crédit agricole,


particulièrement le crédit stockage
Le crédit agricole, particulièrement le crédit stockage de la caisse, fait face à de
nombreuses contraintes internes et externes. Lors de notre passage, nous avons pu
inventorier quelques-unes capables de nous permettre de mieux comprendre le non-
développement du crédit agricole au niveau de la CPAM. Citons :

 Contraintes internes :
 Manque de savoir-faire des agents.
 La non-maîtrise du crédit stockage
 Manque de formations sur le crédit stockage
 Formulaire inadapté

 Contraintes externes :
 Irrégularité des saisons due aux sécheresses
 Manque de formations des agriculteurs.
 Aléas climatiques
 Fertilité des sols relativement faibles.
 Coût élevé des intrants agricoles
 Enclavement de Mombin-Crochu

7|Page
VIII- Analyse des Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces (FFOM)

Forces Faiblesses

 Demande pour le produit  Manque de savoir-faire des agents

 Taux d’intérêt relativement bas  Manque de promotions


(25% l’an)
 Non-maitrise du crédit stockage
 Fonds externe (HI-FIVE)
 Manque de diversification du
 Forte dépendance des crédit agricole
agriculteurs
 Formulaire inadapté
de l’agriculture.  Sols inaptes à la production
agricole en raison de leurs fertilités
relativement faibles.
 Manque de formation sur le crédit
agricole, en particulier, le crédit
stockage.
 Coût élevé des semences
 Crédit stockage octroyé à des non-
producteurs

Opportunités Menaces
 Sécheresse
 Bonne pluviométrie (1808 mm de  Les catastrophes naturelles
pluies/an)
 Potentialités agricoles à Sans-
souci et Bois-Laurence
 Cassaverie, unités de stockage,
de conservation et de
conditionnement à Sans-Souci et
Bois-Laurence
 Absence d’autres IMF dans la
zone.

8|Page
IX- Recommandations.
Pour un meilleur développement du crédit agricole au niveau de la CPAM, il serait
nécessaire de :

 Octroyer le crédit stockage, tel que décrit dans la politique de crédit agricole,
aux producteurs surtout les petits producteurs en vue d’accroitre leurs
revenus sur l’année,
 Accorder du crédit de commercialisation des produits agricoles aux non-
producteurs contractant habituellement du « crédit stockage » avec la caisse
tout en adaptant la durée de remboursement aux réalités de ces non-
producteurs,
 Solliciter auprès de la fédération une formation sur le crédit agricole
(stockage)
 Diversifier le portefeuille de crédit agricole avec le crédit à la production, au
stockage et à la commercialisation agricoles pour une meilleure rentabilité ,
 Promouvoir le crédit agricole dans les sections communales Bois-Laurence
et Sans-souci.
 Financer les producteurs ayant accès aux intrants agricoles.

X- Conclusion et remerciements
Suite à ce travail organisé pour la caisse CPAM sous le haut patronage de la fédération
LE LEVIER, nous avons pu déceler les freins liés au manque de développement du
crédit agricole tant internes à la caisse qu’externes. Au terme des échanges avec les
acteurs, on a compris que le crédit stockage de la CPAM s’octroie à des non-
producteurs plutôt qu’à des producteurs. Ce travail nous a montré, en outre, qu’il est
possible de développer le crédit agricole de la CPAM moyennant l’application des
recommandations formulées. Par ailleurs, il serait non-reconnaissant de passer sous
silence certains acteurs ayant rendu possible, de près ou de loin, ce travail de haute
portée technique. Nous voulons remercier :

 La Direction Appui aux Caisses de la FECAPH/LE LEVIER


 Le Conseil d’Administration de la CPAM
 Mme Margareth BONHOMME, Directrice de la CPAM
 Eddy PREZIL, Conseiller en Gestion

9|Page
10 | P a g e