Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

CHAPITRE IV
Structure, expression et régulation des gènes procaryotes
Introduction
Les organismes procaryotes doivent s'adapter rapidement aux modifications du milieu
extérieur. La régulation est souvent facilitée par le fait que les gènes fonctionnellement
apparentés sont généralement situés les uns à côté des autres. De ce fait, ils peuvent être régulés
ensemble (opéron). La régulation, qu’elle soit inductible ou répressible, peut être placée sous
contrôle négatif ou positif. Sous contrôle négatif, l’expression génétique à lieu sauf si elle est
inhibée par une molécule régulatrice, à l’opposé, sous contrôle positif, la transcription a lieu
seulement si une molécule régulatrice stimule directement la production d’ARNm. Exemples
d’opérons : opéron lactose (lac) et opéron tryptophane (trp).

L'opéron lactose d'E. Coli


I- Définition et structure de l’opéron
L'opéron est l’unité d’expression d’un ou plusieurs gènes sous contrôle d’une séquence
régulatrice qui comporte un opérateur et un promoteur. La présence de certaines substances
dans le milieu nutritif induit la synthèse des enzymes nécessaires pour leur utilisation par la
bactérie, il s’agit de l’induction de la synthèse d'enzymes chez les bactéries Chez Escherichia
coli, l'activation par le lactose des trois enzymes de son catabolisme constitue un exemple
d'induction. E. coli peut utiliser le lactose comme unique source de carbone et d'énergie car de
grandes quantités de β-galactosidase peuvent être synthétisées en un temps très court.

Figure 1.Dégradation du lactose par la β-galactosidase en une molécule de glucose et une molécule de
galactose

1
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

Trois gènes structuraux (gène lacZ, lacY et lacA) qui codent les enzymes de dégradation du
lactose forment l’opéron lactose (opéron lac). Le gène lacZ code pour la β-galactosidase, le
gène lacY code pour la perméase et le gène lacA code pour une transacétylase. Ces trois gènes
sont régulés par un promoteur (P) et un opérateur (O) situés à l'extrémité 5'de l’opéron. Ces 3
gènes de structure sont transcrits en un ARNm commun (transcrit polycistronique).
L'expression de ces gènes est très faible car la synthèse de l'ARNm lac est inhibée par une
protéine qui joue le rôle de répresseur. Cette protéine est codée par le gène régulateur laci, situé
lui-même en amont des séquences régulatrices P et O.

Figure 2.Structure de l’opéron lactose chez Escherichia coli


II- Séquences nucléotidiques de l'opérateur lac intervenants dans la régulation
Dans le contrôle de l'activité d'un gène, des protéines régulatrices servent d'intermédiaire
en se liant à l'ADN en des sites spécifiques. Il existe 3 sites de liaison bien spécifiques :
- Site de fixation de l’ARN polymérase situé au niveau du promoteur (P).
- Site de fixation d’un complexe qui augmente l’activité de l’ARN polymérase
(complexe CAP-AMPc), situé en amont du promoteur (P).
- Site de fixation du répresseur au niveau de l’opérateur (O).

Figure 3.Sites de fixation spécifiques au niveau de l’opéron lactose

2
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

III- Contrôle de l'opéron lac


La transcription de l’ARNm des trois gènes structuraux de l'opéron lac : lacZ, lacY et lacA, est
contrôlée par l'intermédiaire d'une protéine répresseur. Le répresseur de l'opéron lactose
(répresseur lac) est un tétramère de sous-unités identiques de 37 kDa. Chacune d'entre elles
possède un site de liaison pour l'inducteur (le lactose).
 En absence d'inducteur (le lactose), le répresseur se lie très étroitement à l'ADN dans la
région opératrice. La séquence de reconnaissance du répresseur est une courte séquence
de 28 nucléotides. La fixation du répresseur sur la région (O) empêche la fixation de
l’ARN polymérase sur la région promotrice (P) et bloque ainsi la transcription. Les trois
enzymes ne seront donc pas synthétisées, puisque le substrat, le lactose est absent.

Figure 4.Répression de la transcription en absence de lactose


Le génotype mentionne I+ O+ Z+ Y+ A+ pour montrer qu’il n’existe pas de mutation au niveau des différents loci,
donc le phénotype est sauvage

 Par contre en présence du lactose, l’opéron lac est activé. Le répresseur possédant un
site de fixation du lactose, ce dernier en se liant à l'une des sous unités du répresseur
l'inactive. Une fois le répresseur inactivé, l’ARN polymérase peut alors se fixer sur la
région promotrice (P), autorisant ainsi la transcription de l’ARNm des gènes lac.

Figure 5.Induction de la transcription en présence de lactose

3
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

IV- Mutations sur l’opéron lactose


La mutation au niveau des gènes qui codent pour les 3 enzymes du système ou celui qui
code pour le répresseur, peut provoquer aussi bien l’absence de la protéine concernée ou alors
si l’enzyme est présente, elle est non fonctionnelle. Ce type de mutation sont généralement
notées par (-) par exemple :
LacZ- : β-galactosidase absente ou non fonctionnelle
LacY- : Perméase absente ou non fonctionnelle
LacI- : Répresseur absent ou non fonctionnel
Les mutations peuvent aussi être d’ordre qualitatif, elles peuvent toucher l’opérateur ou bien le
gène répresseur. Elles sont généralement notées par une lettre en caractère minuscule (c, s) par
exemple :
LacOc : L’opérateur est modifié, le répresseur ne s’y fixe pas, donc l’ARN polymérase
va transcrire l’ARNm des 3 enzymes de l’opéron lac (opéron constitutif).
LacIs : Le répresseur est modifié, le lactose ne pourra pas s’y fixer, donc même en
présence de lactose, le répresseur muté va se fixé sur l’opérateur et empêché la
transcription : la répression est donc continue (opéron réprimé).
V- Les différents génotypes engendrés par les mutations

Le génotype I+O+Z+Y+A+ correspond au phénotype [sauvage], donc il n’y a pas de


mutations sur tous les loci. Dans certaines souches de bactéries mutées, la présence d’une ou
de plusieurs mutations sur une ou plusieurs régions de l’opéron lac, donnent différents
génotypes.

Pour les souches haploïdes, nous pouvons avoir : I+O+Z-, I-O+Z+, I+OcZ+ …
Pour les souches partiellement diploïdes, nous pouvons avoir : I-O+Z+/F’I+, I+OcZ+/ F’O+…
Pour les souches diploïdes, nous pouvons avoir : I-O+Z+/I+O-Z- …
La diploïdie partielle ou totale est acquise grâce à la présence d’une copie partielle ou totale
de l’opéron lac au niveau du facteur F.
VI- Effets des mutations sur la régulation de l’opéron lactose

L’effet des mutations sur la régulation de l’opéron lactose dépend du type de mutation, de
sa localisation sur l’opéron ainsi que de l’absence ou la présence de lactose.

4
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

Tableau 1.Activité et inactivité de l’opéron lactose représentées par la présence ou l’absence de la β-


galactosidase, et cela en absence ou présence de lactose.

VII- Représentation à l’échelle moléculaire de la régulation selon le génotype

VIII- La répression catabolique de l’opéron lac par le glucose : un contrôle positif


Un système supplémentaire de contrôle s’ajoute au système répresseur-opérateur. Ce
système existe car les cellules possèdent des enzymes spécifiques qui favorisent l’absorption
du glucose et son métabolisme. Si le lactose et le glucose sont présents simultanément, la

5
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

synthèse de la ß-galactosidase n’est pas induite tant que le glucose n’a pas été épuisé. Ainsi, la
cellule économise sa machinerie métabolique.
La présence du glucose empêche ainsi l’induction de l’opéron lac par le lactose ; c’est pourquoi
cet effet est appelé répression catabolique. Lorsque la quantité de glucose métabolisable
diminue, l’AMPc (Adénosine monophosphate cyclique) augmente, l’AMPc se fixe sur la
protéine CAP (Catabolit gene Activator Protein : protéine activatrice du catabolisme) et le
complexe AMPc-CAP se fixe alors sur le promoteur et augmente l’affinité de l’ARN
polymérase. Il s’agit d’un contrôle positif car la présence de CAP est requise pour induire la
transcription.

Figure 6. Présentation du contrôle positif par le complexe AMPc-CAP

En absence de glucose, le niveau d’AMPc augmente, permettant la formation d’un complexe


CAP-AMPc qui se lie au site CAP du promoteur (P) et stimule ainsi la transcription des ARNm
des 3 enzymes de l’opéron lactose.

Figure 7. Répression catabolique : En absence de glucose


6
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

En présence de glucose, le niveau d’AMPc diminue, les complexes CAP-AMPc ne se forment


pas et la transcription n’est pas activée.

Figure 8. Répression catabolique : En présence de glucose


IX- Contrôle positif et contrôle négatif de l’opéron lactose
Selon la présence ou l’absence de lactose (inducteur) et de glucose (produit utilisé de préférence
comme source d’énergie par E. Coli), il existe 3 situations possibles :
Situation 1 : Absence de lactose et Présence de glucose

La production d’ARNm est réprimée puisque le répresseur sera continuellement lié à


l’opérateur, ce qui va bloquer l’activité de l’ARN polymérase.
Situation 2 : Présence de lactose et Présence de glucose

Le lactose va se fixé au répresseur, empêchant ce dernier de se lier à l’opérateur, donc l’ARN


polymérase n’est pas bloquée et il y aura transcription. Mais à cause de la présence du glucose,
le taux d’AMPc diminue et il n’y a pas fixation du complexe CAP-AMPc au promoteur, ce qui
implique une faible production d’ARNm.

7
Cours de génétique 2éme Année Tronc Commun Science de la Nature et de la Vie 2019/2020 BENMOSTEFA

Situation 3 : Présence de lactose et absence de glucose

Le lactose va se fixer au répresseur, empêchant ce dernier de se lier à l’opérateur, donc l’ARN


polymérase n’est pas bloqué et il y aura transcription. A cause de la présence du glucose, le
taux d’AMPc augmente et il y a fixation du complexe CAP-AMPc au promoteur, ce qui va
augmenter l’affinité de l’ARN polymérase ce qui se traduit par une grande production d’ARNm.