Vous êtes sur la page 1sur 2

CONTRÔLE DE GESTION ET OUTILS AVANCES

1. Expliquez ce qu’est un tableau de bord de pilotage, son mode de construction et


d’implantation dans une entreprise ? Quel rôle joue le contrôleur de gestion dans
la mise en œuvre d’un système de tableau de bord dans une entreprise ?

Réponse : Un tableau de bord de pilotage, c’est un outil d’aide à la décision qui fournit des
informations permettant aux responsables de tous niveaux un autocontrôle de leur activité, et les
aide à atteindre les objectifs qui leurs sont assignés par la hiérarchie.

Mode de construction et d’implantation dans une entreprise : 1- Connaissance de l’entreprise ; 2-


Repérage et délimitation des domaines de responsabilités (organigramme) ; 3- Fixation des objectifs
locaux ; 4- Elaboration des plans d’actions et repérage des variables d’actions ; 5- Choix des
indicateurs et des seuils ou des normes à respecter ; 6- Construction d’une maquette du tableau de
bord choix des vecteurs de présentation

Le rôle du contrôleur de gestion dans la mise en œuvre d’un système de tableau de bord :

Il joue un rôle central dans la mise en œuvre du tableau de bord, il est garant de la cohérence
globale de celle-ci.

Cas : Entreprise Pilot

Dans l’entreprise Pilot, les principales informations du budget concernant les ventes de trois produits
A, B, C sont regroupées ci-après :

Prix de vente Quantité Coût de Autres charges


production
A 15 1000 7 1
B 20 1400 12 2
C 29 1200 16 7

La comptabilité analytique pour la même période fournit les informations suivantes :

Prix de vente Quantité Coût de Autres charges


production
A 14 1200 8680 1070
B 18 1200 15200 2200
C 33 1200 19700 7900

Travail à faire :

1. Définir le contrôle budgétaire.


2. Présenter le budget de cette entité.
3. Sous une présentation similaire, mettre en évidence le résultat réel.
4. Calculer l’écart sur résultat et mettre en évidence les responsabilités de chaque pôle
(services fonctionnels, commerciaux et productifs). Commenter.
5. Décomposer l’écart de marge sur coûts préétablis selon deux méthodes possibles.
6. Décomposer l’écart de chiffre d’affaires en trois sous- écarts