Vous êtes sur la page 1sur 2

Kabat

I – Définition
La méthode de Kabat est définie comme la facilitation neuromusculaire par la proprioception
(PNF). On va utiliser des renseignements d’origine superficielle et d’origine profonde (tact, étirement
tendineux, musculaire) pour exciter le système nerveux, qui va faire intervenir à son tour la
musculature. C’est donc une technique basée sur le FEED BACK neuromusculaire.

II – Afférences Sensitives
On fait intervenir :
- la kinésthésie : positionnement des segments de membres et du sens des mouvements ; renseigne
aussi sur la puissance motrice et la résistance ;
- la cénesthésie : sensation de l’existence du corps ;
- la somesthésie : sensation de l’étendue du corps.

III – Techniques d’Application


On s’en sert dans :
 le renforcement musculaire :
- agoniste pour renforcer un agoniste : contractions répétées dans le même dessin cinétique =
pivots d’insistance ;
- antagoniste pour renforcer un agoniste :  dans les inversions lentes ;
 dans les inversions lentes à tenir ;
 dans les stabilisations rythmiques.
 le relâchement musculaire : avec les techniques de :
- tenu relâché ;
- contracté relâché (composante rotatoire dynamique) ;
- renversement lent tenu relâché.

On va s’en servir pour :


- le démarrage du mouvement ;
- les initiations rythmiques :  mouvement passif ┐
 mouvement actif aidé ‌  répétition plusieurs fois puis ┐
 mouvement résisté ┘ ‌
 mouvement actif libre. ←┘

IV – Principes
Ce sont les domaines suivants :
- mouvement global ;
- contact manuel ;
- résistance maximale ;
- étirement ;
- stimulation verbale, visuelle et des récepteurs intra-articulaires ;
- débordement d’énergie – irradiation ;
- induction successive.

V – Indications au Kabat
On utilise le Kabat dans le cas :
- d’immobilisations prolongées ;
- d’atteintes périphériques : indication majeure +++ ;
- d’atteintes extra-pyramidales (PK) : par la technique d’initiation du mvt : PUMPING ;
- d’atteintes centrales (para, tétra) : pour renforcer les muscles des étages sus-lésionnels ;
- d’atteintes centrales (SEP) : pour le travail de la coordination en fin de rééducation.
VI – Conclusion
C’est une technique de choix pour le MK qui permet de faire travailler la récupération du geste avec
une composante de résistance élevée. C’est aussi une technique utile pour le renforcement musculaire.