Vous êtes sur la page 1sur 2

Montrez comment les cellules ayant phagocyté un antigène étranger à l'organisme déclenchent

une réaction immunitaire aboutissant à la formation de complexes antigène-anticorps.


L'exposé sera illustré de schémas.

Corrigé
Introduction
Les réactions immunitaires acquises se déclenchent lorsqu’un antigène est détecté par une
cellule spécialisée à la surface d’une cellule présentatrice d’antigène (CPA) qui l’exprime. À
la suite de cette phase d’induction se produit une phase de stimulation des cellules effectrices.
Dans le cas des réponses à médiation humorale qui impliquent la production d’anticorps,
molécules effectrices formant avec les antigènes des complexes immuns détruits  ensuite par
phagocytose, le déclenchement de la réponse résulte de l’activation de lymphocytes B (LB) à
l’origine de plasmocytes sécréteurs d’anticorps. Cette activation est due à des messagers
chimiques produits notamment par des lymphocytes T4 (LT4) et par des CPA. Nous
examinerons les différents étapes de ce mécanisme jusqu’à la formation des complexes
immuns entre antigènes et anticorps.

Présentation de l’antigène
La phase d'induction commence lorsque des phagocytes comme les macrophages, ayant
phagocyté et digéré des éléments étrangers portant des antigènes (bactéries par exemple),
rencontrent dans les organes lymphoïdes secondaires (ganglions lymphatiques) des cellules
immunocompétentes capables de reconnaître par leur récepteur spécifique un déterminant
antigénique (épitope) qu’elles leur présentent. En effet, les macrophages expriment, en
association avec les molécules du CMH, les déterminants antigéniques issus des produits de la
phagocytose. Les lymphocytes T4 auxiliaires (LT4) qui sont capables de se lier à l’antigène
présenté par la CPA sont sélectionnés (sélection clonale).

Stimulation des LT4 et des LB


La liaison entre LT4 et CPA aboutit à la sécrétion par ces dernières de messagers chimiques,
les cytokines (interleukines notamment) qui stimulent les LT4 sélectionnés. Les LT4
répondent à ces messages en proliférant et en sécrétant eux mêmes des cytokines. Ces
dernières agissent sur des lymphocytes B. Toutefois, seuls les LB reconnaissant le même
antigène que les LT4 sont stimulés. D’autre part, certains LT4 se transforment en
lymphocytes mémoire. 

La production des anticorps


La stimulation des LB provoque leur prolifération, leur différenciation en plasmocytes et la
production d’anticorps. Ce sont ces derniers qui, en se liant aux antigènes, vont former des
complexes antigène anticorps permettant de les neutraliser car ils ont la même spécificité que
les cellules à l’origine de la réponse. 
Le schéma ci-dessous résume l’ensemble de ces phénomènes.
Mécanismes de la production d'anticorps
Conclusion
Ainsi, les CPA ayant phagocyté un antigène étranger sont capables de déclencher une réponse
aboutissant à la formation de complexes antigène anticorps selon une cascade d’interactions
cellulaires par voie essentiellement chimique intéressant CPA, lymphocytes T4 et B.
Toutefois, la réponse immunitaire humorale ne se termine pas avec la formation des
complexes antigène anticorps qui doivent être éliminés de l’organisme. Cette fonction est
assurée également par des cellules phagocytaires comme les macrophages mais aussi les
granulocytes.