Vous êtes sur la page 1sur 28

Le tableau de bord comptable

Outil stratégique pour toute entreprise, le tableau de bord comptable s’avère trop


souvent délaissé par les TPE et PME. Découvrons ensemble la définition ainsi que
les fonctions d’un tableau de bord en comptabilité.

L’intérêt d’un tableau de bord en comptabilité


On distingue plusieurs catégories de tableaux de bord : budgétaire, stratégique, et
de gestion. Souvent désigné par le terme tableau comptable, le tableau de bord de
gestion est en réalité un outil présentant de façon synthétique les résultats de
l’entreprise par processus. Ce tableau de bord comptable se compose ainsi
d’indicateurs permettant de vérifier la réalisation des objectifs (chiffre d’affaires,
marge, rentabilité, besoin en fonds de roulement, etc.) et le cas échéant de prendre
les décisions qui s’imposent, le plus rapidement possible.

Le tableau de bord comptable, outil d’aide à la


décision
Il n’existe pas de périmètre exact pour le tableau de bord comptable : un artisan
peut vouloir suivre l’évolution de sa marge sur une base mensuelle, tandis qu’un
commerçant peut uniquement s’intéresser au coût de revient d’un produit. En réalité,
un tableau comptable efficace ne doit rassembler que les seuls indicateurs
pertinents pour le chef d’entreprise. Cet outil d’aide à la décision doit remplir un rôle
de système d’alerte, en cas de détection d’écarts, mais également de projection
dans l’avenir, en permettant d’établir des prévisions les plus fiables possibles.

La mise en place du tableau comptable


La mise en place d’un tableau de bord en comptabilité doit s’inscrire dans une
démarche réfléchie, qui implique de :

- déterminer les objectifs recherchés ;

- lister les indicateurs financiers et comptables pertinents à la réalisation de ces


objectifs ;

- déterminer les collaborateurs en charge du renseignement de chaque donnée,


ainsi que les destinataires ;

- tester un projet de tableau de bord comptable en conditions réelles sur plusieurs


semaines ;
- valider ses résultats et sa pertinence avant sa mise en place définitive.

Par ailleurs, gardez à l’esprit qu’un tableau de bord comptable efficace doit non
seulement être alimenté par des données fiables, mais surtout mis à la disposition
des collaborateurs adéquats au sein de l’entreprise.

Tableau de bord de gestion : Définition du


tableau de bord en comptabilité
Tableau de bord de gestion
Face aux nombreuses et complexes informations qu’il reçoit en continu, le
chef d’entreprise a besoin de clarté, de simplicité et de concision. Le tableau de
bord de gestion ou tableau de bord budgétaire est un outil de pilotage de
l’entreprise condensant les données les plus essentielles. Il a pour objectif
d’évaluer le niveau de performance de la gestion de la société et ainsi d’aider à
la prise de décision.Découvrez Sage Business Cloud Comptabilité, la solution de
comptabilité cloud idéale pour les comptables.

Le tableau de bord de gestion : un outil de pilotage pour le


dirigeant
Véritable outil de pilotage et de suivi de la performance, le tableau de bord de
gestion est un document clé pour le chef d’entreprise et les cadres dirigeants.
Il présente sous un format synthétique, graphique et lisible une série
d’indicateurs stratégiques et essentiels pour la bonne gestion de l’entreprise.
Les indicateurs pris en compte varient selon le secteur d’activité de
l’entreprise et de ses priorités, mais on retrouve fréquemment la trésorerie, les
volumes des ventes, le carnet de commandes, la masse salariale… Le tableau
de bord de gestion fait ainsi état de la performance de la gestion de l’entreprise
par rapport aux événements passés et en fonction de ceux à venir. Il permet
ainsi de déterminer des variables, de fixer des objectifs. Ces derniers sont
observés et analysés selon leur variation dans le temps sur une durée définie à
l’avance (mois, semaines, jours).

Outil-clé, le tableau de bord de gestion permet de déceler les dangers ou les


opportunités qui planent sur l’entreprise. Il permet entre autres d’anticiper
une baisse du chiffre d’affaires, d’optimiser le fonds de roulement ou encore
d’augmenter les chances de décrocher un contrat.

Définir les objectifs et les besoins de l’entreprise


Le tableau de bord de gestion a dès sa conception une finalité précisément
définie. Il peut s’agir d’assurer un suivi sur le long terme des performances
générales et de la situation budgétaire de l’entreprise, mais aussi d’accroître le
chiffre d’affaires, piloter le lancement d’un nouveau produit, raccourcir les
délais de livraison, redresser le taux de satisfaction des clients…

Les tableaux de bord se distinguent généralement selon leur vision temporelle.


Ainsi, les tableaux de bord immédiatement mobilisables pour un suivi au jour
le jour de l’activité font partie de la famille des tableaux opérationnels. Les
tableaux prospectifs sont quant à eux davantage adaptés à une stratégie sur le
long terme.

Une sélection d’indicateurs-clés


Afin que le tableau de bord de gestion soit le plus lisible possible, une sélection
d’indicateurs-clés doit être opérée. De nombreux types d’indicateurs existent,
cependant il est recommandé d’inclure quelques indicateurs de chacune des
catégories suivantes afin de réaliser un tableau de bord efficace :

 Les « indicateurs de performance » ou KPI (key performance indicators)


sont les plus utilisés et servent à mesurer le niveau d’atteinte des
différents objectifs préalablement définis
 Les « indicateurs de pilotage » se concentrent davantage sur le
processus que sur l’objectif : ils peuvent par exemple indiquer le niveau
d’avancement d’un plan stratégique ou de la conception d’un nouveau
produit
 Les « indicateurs d’efficience » permettent d’éviter le gaspillage et
d’optimiser le rendement de l’entreprise par rapport aux ressources
dont elle dispose
 Les « indicateurs de qualité », bien que plus difficiles à chiffrer, peuvent
également être insérés

Une fois définis, les indicateurs sont regroupés dans un tableau. Ils figurent
les uns à la suite des autres sur différentes lignes et ventilées sur plusieurs
colonnes :
 L’existant (données passées observées à partir d’un compte de résultat
et d’un bilan par exemple)
 Les prévisions (objectifs fixés sur l’intervalle de temps considéré)
 Les réalisations (performance réellement atteinte à l’issue de la période)
 Les écarts (différence entre les prévisions et les réalisations)
 La justification des écarts et l’énoncé des actions à mettre en œuvre pour
remédier à la situation

Élément-clé de toute entreprise, le tableau de bord de gestion constitue à la


fois un outil d’anticipation, un outil d’aide au pilotage et un outil d’aide à la
décision.
Modèle de tableau de bord comptable
sur Excel
Télécharger Modèle de tableau de bord comptable sur Excel

2 étoiles sur 5 a partir de 4 votes.

Votez ce document:  ☆☆☆☆☆


Télécharger aussi :
 Modèle de tableau de bord logistique sur Excel
 Modèle de tableau de bord RH sur Excel
 Modèle de tableau de bord projet sur Excel
 Modèle de tableau de bord commercial sur Excel
 Modèle de tableau de bord dynamique sur Excel
 Modèle de tableau de bord interactif sur Excel
 Tutoriel Excel : tableau de bord
 Comment coller un tableau sur Word à partir d'Excel
 Comment rechercher une valeur dans un tableau sur Excel

Tableau de bord comptable : différents types et


meilleures pratiques
Article rédigé par : MOUHTAT Bilal
Les données financières sont importantes pour de nombreuses décisions commerciales.
Cependant, les données sont souvent stockées à différents endroits, ce qui rend difficile
l'analyse des points de données pour des décisions complexes. L'utilisation d'un tableau de
bord comptable est un excellent moyen de combiner des mesures et de voir la relation
entre ces dernières.
1. Qu'est-ce qu'un tableau de bord comptable ?
Un tableau de bord comptable permet de visualiser facilement des données financières ou
d'autres paramètres provenant de plusieurs sources. Par exemple, certaines informations
peuvent être stockées dans votre système comptable, tandis que d'autres peuvent être
stockées dans votre système d'inventaire ou votre CRM. Un tableau de bord peut être
utilisé pour accéder aux données de tous ces systèmes et les afficher de manière
exploitable. Cela peut être très utile pour la prise de décision dans votre entreprise.
2. Ce qu'il faut inclure dans un tableau de bord comptable 
Une règle simple est que toutes les informations contenues dans le tableau de bord doivent
être simples, utiles et exploitables. Considérez votre tableau de bord comme un affichage
des signes d'alerte dans votre entreprise. S’il indique qu'il y a peut-être un problème dans
une certaine partie de votre entreprise, vous pouvez toujours creuser dans le système
source pour prendre des décisions.
Inclure trop de données dans votre tableau de bord est une erreur. Cela rend difficile la
prise de décisions. Vous trouverez ci-dessous des mesures potentielles à inclure dans un
tableau de bord comptable :
Le solde de trésorerie, les stocks, les mesures de rentabilité telles que la marge brute, le
revenu net et les frais d'exploitation en pourcentage des ventes.
Vous pouvez afficher des données comparables pour une période précédente afin de voir
l'évolution, ou afficher un ratio de deux mesures différentes ensemble, comme les frais
d'exploitation en pourcentage des ventes. Encore une fois, veillez à ce que les mesures de
votre tableau de bord soient simples, utiles et exploitables.
3. Comment débuter avec les tableaux de bord ?
Si vous venez de commencer à travailler avec des tableaux de bord dans votre entreprise, il
est généralement préférable de ne pas utiliser un logiciel compliqué. Il est préférable de
rester simple et de commencer par un processus manuel. Vous pouvez demander à un
membre de votre équipe de rassembler les données dont vous avez besoin et de les saisir
dans un tableau de bord sur tableur. Utilisez ces données pour prendre des décisions,
déterminer ce qui est utile et ce qui doit être modifié, puis, une fois que vous savez que le
tableau de bord est correctement structuré, envisagez un logiciel de tableau de bord pour
l'améliorer.

4. Les différents types de tableaux de bord financiers et comment les


utiliser 
Bien que les feuilles de calcul soient un outil de longue date - voire emblématique - utilisé
par d'innombrables professionnels et services financiers, elles ne sont pas à la hauteur des
informations exploitables et de la facilité d'utilisation que peut offrir un tableau de bord
financier.
Somme toute, un tableau de bord financier permet aux entreprises et à leurs équipes
financières de suivre, d'analyser et de comprendre la situation et les performances
financières de leur organisation. De plus, ce type de tableau de bord fournit une couche de
visualisation des données que les feuilles de calcul ne pourraient jamais apporter, ce qui
rend plus facile que jamais le suivi des marges bénéficiaires, des ventes, des dépenses,
etc.

5 types de tableaux de bord financiers 

Il existe différents types de tableaux de bord financiers. Chaque type se concentre sur un
domaine d'analyse spécifique, ce qui permet de rester organisé et d'obtenir des
informations exploitables. Il n'est pas conseillé de regrouper trop d'indicateurs financiers
dans un seul tableau de bord.
Parmi les types de tableaux de bord financiers les plus courants figurent les tableaux de
bord des pertes et profits, de la gestion de la trésorerie, des performances financières, de
l'analyse de la marge bénéficiaire et des comptes clients et fournisseurs. Selon la taille de
votre organisation et l'étendue de vos objectifs, une, plusieurs ou toutes ces variations
pourraient être bénéfiques pour votre organisation.

4.1. Tableau de bord des pertes et gains

Comme son nom l'indique, le tableau de bord financier des pertes et profits (ou P&G) est un
rapport qui résume les recettes, les dépenses et les coûts acquis au cours d'une année
fiscale.  À la base, un état des pertes et profits est réussi lorsqu'il démontre ce qui suit :
Si l'entreprise a gagné ou perdu des revenus tout au long de l'exercice financier.
Pourquoi l'entreprise a gagné ou perdu de l'argent
Quels coûts pourraient être réduits pour augmenter la marge bénéficiaire, etc.
En bref, les tableaux de bord P&G Parmi les indicateurs clés de performance courante des
tableaux de bord P&G.

4.2. Tableau de bord de la gestion de la trésorerie 

Au lieu de se concentrer sur la situation financière à la fin d'une période fiscale, les rapports
de gestion de la trésorerie se concentrent sur la situation actuelle de la trésorerie de
l'entreprise. Souvent, ces tableaux de bord sont très utiles pour déterminer si l'entreprise
peut faire face à ses engagements financiers et à ses dettes à court terme. Deux mesures
importantes pour les tableaux de bord de gestion de la trésorerie sont les suivantes :
 Le ratio actuel : Comment le coup de trésorerie de l'entreprise se compare à l'argent
qu'elle doit à court terme, y compris la liquidité de l'entreprise.
 Le ratio rapide : La capacité de l'entreprise à payer ses dettes à court terme, mais
sans tenir compte de la liquidité.
Pour le ratio courant et le ratio rapide de votre entreprise, vous devez viser un ratio
supérieur à 1:1 pour vous assurer de pouvoir payer vos obligations. En fin de compte, le
suivi des flux de trésorerie est l'un des meilleurs moyens d'améliorer la santé financière de
votre entreprise. Lorsque vous comparez vos projections à vos résultats réels sur un
tableau de bord, vous pouvez rapidement identifier les domaines nécessitant une
optimisation.

4.3. Tableau de bord du DAF 

Une analyse de la marge bénéficiaire ou un tableau de bord du DAF rassemble les


informations financières de tous les coins de l'organisation et crée un endroit simple et
rationalisé pour gérer les budgets et consulter les comptes de résultat. Elle doit également
inclure des informations sur les flux de trésorerie et détailler la valeur de certains actifs.

4.4. Tableau de bord des performances financières 

Les tableaux de bord de performance financière cherchent à fournir une vision de haut
niveau de la manière dont une entreprise devrait dépenser ses revenus. Ils mettent
également en évidence les principales mesures qui influencent l'équilibre général de
l'organisation. Quatre métriques utiles à inclure sont :
 Le rendement des actifs
 Le ratio du fonds de roulement
 Le rendement des capitaux propres
 Ratio dette/capitaux propres
En combinant ces quatre mesures, les utilisateurs obtiennent une vue d'ensemble du passif
des revenus et des opportunités d'investissement - les clés du suivi du succès en temps
réel de l'entreprise.
5. Meilleures pratiques pour les tableaux de bord financiers :
Comme tout autre tableau de bord d'entreprise, les tableaux de bord financiers allient la
précision des données à la beauté de la visualisation des données. L'un des nombreux
avantages de la visualisation des données est qu'elle permet aux utilisateurs d'établir un
graphique des performances de leur organisation, tout en mettant en évidence les
corrélations cachées entre des paramètres apparemment sans rapport.
Pour ce faire, vous devez toutefois créer un tableau de bord propre, simple et fonctionnel.
Voici quelques principes directeurs :

Connaître ses diagrammes et ses graphiques :

Choisir le bon tableau ou le bon graphique peut sembler une tâche simple, mais c'est plus
compliqué que de trouver un tableau qui a l'air joli. Étudiez vos indicateurs et identifiez ceux
qui transmettent les informations le plus efficacement.

Concentrez-vous sur l'expérience de l'utilisateur :

Essayez de supprimer l'intermédiaire qui consiste à lire et à comprendre activement les


informations, en particulier les chiffres. En vous concentrant sur l'élimination d'un maximum
de travail mental pour vos utilisateurs, vous ferez un pas de plus vers la création d'un
tableau de bord qui atteindra son objectif final.
N'ayez pas peur des espaces négatifs :

En d'autres termes, évitez les tableaux de bord encombrés ! L'encombrement rend difficile
la compréhension des mesures par les utilisateurs et les distrait de l'exposé général des
données. En utilisant l'espace négatif dans votre tableau de bord, vous attirerez l'attention
sur les indicateurs les plus importants.

La pratique, la pratique, la pratique :

Tout comme la stratégie financière de votre entreprise, votre tableau de bord nécessite un
suivi et des ajustements permanents. Une fois que vous l'avez lancé, réévaluez son
efficacité après une période donnée, par exemple 30 jours. Continuez ce cycle afin que
votre tableau de bord ne devienne pas obsolète, mais qu'il évolue avec votre entreprise.
6. 3 façons dont les tableaux de bord comptables peuvent vous être utiles :
Pour aider ceux qui sont à la recherche d'un nouveau système comptable, nous avons
identifié trois des avantages les plus courants de l'utilisation d'un tableau de bord.
Les tableaux de bord des logiciels de comptabilité doivent être :
Organisés et faciles à parcourir
L’objectif d'un tableau de bord est de mettre en avant les données les plus importantes, afin
de faciliter la recherche des informations dont vous avez besoin.

Adapté à la technologie et au mobile

Les utilisateurs apprécient la possibilité d'accéder à leurs tableaux de bord à la volée grâce
à l'augmentation rapide des logiciels de comptabilité basés sur le cloud et de leurs solutions
mobiles correspondantes.
Interactif et personnalisable
Une autre caractéristique importante est la possibilité de filtrer les informations et d'explorer
en profondeur différents ensembles de données.
Téléchargez gratuitement des modèles de reçu de tableau de bord comptable sur Excel

Modèle 1 :
Cet article propose en détaille un modèle de tableau de bord comptable pratique et facile à
utiliser que vous pouvez télécharger dès maintenant.
Le logiciel Microsoft Excel sous un environnement Windows est obligatoire pour utiliser ce
modèle
Ce modèle de tableau de bord comptable sur Excel fonctionne sur toutes les versions
d’Excel depuis Excel 2007.
Avantages de ce tableau de bord comptable avancé:
 Synchronisation de votre comptabilité dans Excel,
 Suivi analytique et multi-dossier,
 Formules de calcul de soldes et de quantités.
Paramètres du tableau de bord comptable dans ce modèle:
 Indicateur d'activité
 Montant des ventes prévisionnelles HT
 Taux de marge prévisionnel
 Montant des ventes REALISEES HT
 Coût des achats effectués/consommés HT
 Marge commerciale
 Charges d'exploitation
 Total des charges prévisionnelles
 Frais généraux * HT REALISE
 Salaires REALISE
 Charges sur salaires REALISE
 Prélèvement de l'exploitant REALISE
 Charges sociales de l'exploitant REALISE
 Total des charges REALISE
 Résultat provisoire (3) = (1) - ( 2)
 Indicateurs financiers
 Position banque fin de mois
 Remboursement emprunt bancaire/HDSI
 Indicateur de productivité
 Nombre de contrats en cours
 Montant des contrats en cours
 Nombre de devis en cours
 Montant des devis en attente de réponse
 Autres indicateurs
 Créances clients HT
 Crédit fournisseurs HT
 Investissements réalisés pour le mois HT
 Investissements prévisionnels   HT  

Modèle 2 :

Vous trouvez ici un modèle de tableau de bord comptabilité de trésorerie prévisionnel sous
format Excel gratuit pour vous aider à donner un sens aux résultats et à améliorer la
planification stratégique.
Télécharger ce modèle

Modèle 3 :
Téléchargez ce modèle Excel de tableau de bord gratuit et pratique pour la suivi de la
rentabilité des services administratives. Cela inclut des graphiques dynamiques et peut être
mis à jour très facilement.
Télécharger ce modèle

Modèle 4 :

Ce modèle Excel aide à la comptabilité par l'intermédiaire de différents modules. Rapports


de tableau de bord imprimables et d'aspect professionnel pris en charge avec des
graphiques.
Adaptez ce modèle Excel à votre langue et à votre devise. Ne modifiez aucune des
fonctions, car les feuilles de calcul ne pourront peut-être pas effectuer les calculs.
Il est nécessaire d'activer les macros pour la bonne utilisation de ce tableur.
Télécharger ce modèle

Modèle 5 :
Si vous êtes à la recherche d’un modèle sous format Excel de tableau de bord pour
comptable gratuit et pratique! Vous êtes au bon endroit.
Il suffit de télécharger le tableau de bord prêt à l’emploi, de le remplir avec les données de
votre entreprise et les fonctions Excel insérées dans leurs feuilles de calcul se chargeront
d’affichage et d’enregistrer les résultats.
La conception du tableau de bord est simple et facile à lire.
1 - Qu'est-ce qu'un tableau de bord ?
Commençons par la définition. Le "dashboard" a pour fonction de permettre la
visualisation, le suivi et l'exploitation facile de données pertinentes sous forme de
chiffres, ratios et de graphiques. Ces indicateurs ( appelés aussi KPI  ) sont reliés à
des objectifs dans le but de prendre des décisions.

Exemple - Le tableau de bord d'une voiture illustre parfaitement de quoi il s'agit. Dans
votre véhicule, vous visualisez les métriques principaux : compteur de vitesse, jauge
d'essence, alerte de manque d'eau...  les informations essentielles et importantes pour
conduire (piloter) votre véhicule.

Pour le management, le principe est le même. Un ensemble d'indicateurs vous alerte


de dérives critiques, vous aide à évaluer une situation, vous guide dans vos
décisions, vous appuie pour communiquer des faits et motiver vos
équipes autour d'un suivi d'objectifs.

Si vous êtes créateurs d'entreprise, vous contrôlez plus facilement le développement de


votre affaire grâce au suivi de vos objectifs financiers, marketing, commerciaux... Vous
êtes en mesure d'apprécier les écarts entre le prévisionnel de votre business plan et le
réalisé (les chiffres réels) - et prendre, le cas échéant, les décisions qui s'imposent
et mener les actions nécessaires afin de rectifier le tir et atteindre les objectifs fixés.

2 - Les différents types de tableaux de bord


Comme nous venons de le voir, la finalité principale d'un TB est de piloter une activité,
c'est-à-dire prendre des décisions pour agir à partir de résultats constatés. Il peut
toutefois également être utilisé pour analyser une situation : comprendre les raisons
d'un échec (ou même d'un succès), anticiper des menaces, etc. Ce qui donne 3 finalités
:

  le pilotage opérationnel : il assure le suivi de l'exécution de tâches au niveau des
opérations et de la mise en oeuvre d'un plan d'action - exemple : nombre de nouveaux
clients pour les vendeurs, taux de rupture de stock pour le service approvisionnement,
taux de décroché pour un call-center, gestion de projet, tableau de bord de gestion pour
le suivi budgétaire, gestion des risques, etc.  Piloter son entreprise devient "Agile" - la
réactivité est un facteur clé de succès. Avec ces outils d'aide à la décision, il est aisé de
mettre en œuvre des actions correctives appropriées si la situation l'exige.
   le pilotage stratégique : il donne une vision globale des activités de l'entreprise au
comité de direction (progression du chiffre d'affaires, nombre de clients, parts de
marché, évolution de la rentabilité...) et aux parties prenantes. Voir le tableau de bord
prospectif de Kaplan et Norton . Il facilite la prise de décision.
   l'analyse de données : cette utilisation est moins conventionnelle que les autres. Son
objectif n'est pas de délivrer de l'information synthétique et opérationnelle, mais au
contraire donner de la matière pour la compréhension des chiffres. Une des applications
est l'amélioration continue des processus. Nous sommes dans la recherche de causes.
Il est permis de s’interroger s'il s'agit encore d'un tableau de bord sans remettre bien sûr
en cause son utilité.
NOUVEAU

Comment construire un tableau de bord ?

Voir la fiche

Téléchargez notre fiche pratique en pdf


  Explications simples pour une mise en oeuvre facile

  Illustrée par des exemples

  Fiche pdf agréable et efficace

Voir aussi comment bâtir un tableau de bord projet

3 - Comment construire un "bon" tableau de


bord ?
Pas question de produire des outils pour rien. Vous pouvez crier victoire si le fruit de
votre travail est réellement utilisé par ses destinataires, que ce soit vous ou vos
collaborateurs ! Mettre en place un tableau de bord accepté et compris est forcément
simple et pertinent. 

Ce qui signifie  :

1. 1 - la participation des futurs utilisateurs à la conception du tableau et la sélection


des indicateurs. Pour qu'il soit accepté, il est important de les impliquer dès la création.
Les risques de faire fausse route (mauvais choix, trop d'informations, etc.) sont
fortement réduits. De plus, en étant acteur dans l'élaboration des outils, l’appropriation
des utilisateurs est naturelle. Encore faut-il réellement les impliquer et non imposer vos
propres idées à chaque étape.
2. 2 - Un nombre limité de mesures pour se focaliser sur l'essentiel. Surtout ne pas
surcharger vos tableaux au risque de les rendre illisibles. Certains disent que l'ensemble
des mesures doit tenir sur une seule page.
3. 3 - Des résultats incontestables - avec une définition transparente, simple et
compréhensible, sans contestation possible - un périmètre défini, concret, pas d'usine à
gaz pour calculer les valeurs...
4. 4 - Des indicateurs permettant l'action - un niveau de détail suffisamment précis pour
agir.
5. 5 - Des sources de données accessibles (pour le calcul des mesures)
6. 6 - Un modèle de tableau de bord clair, convivial - motivant pour l'exploiter au
maximum 
 

4 - Les étapes pour élaborer un TdB


Au fil du déroulé des étapes, nous vous suggérons des questions à vous poser pour
construire un tableau de bord indispensable, pertinent et opérationnel. Cette
méthodologie vous aidera à mettre place un outil efficace.

 4.1 Le contenu

Déterminez les buts du tableau de bord


Pour qu'il soit utile et utilisé, il convient de cerner qui en fera usage et comment (suivi
d'action, analyse de données...). Menez une étude du besoin pour fixer le cadre général
de construction de l'outil de mesure.

Exemple de questions :

 Utilisateur Qui est le destinataire ? Possède-t-il déjà un système de reporting ? Est-il à l'aise avec les
rapports dématérialisés ? 

 Utilisation De quel type de tableau de bord a-t-il besoin ? Quelles informations ? Dans quels cas ?  Que va-
t-il faire avec ? Suivant quelle fréquence va-t-il consulter les résultats ? Sous quelle forme
souhaite-t-il recevoir le tableau de bord ?
Ces informations vous seront également utiles pour choisir la solution technique (voir
plus bas)

Identifiez les objectifs et choisissez les indicateurs clés


Il existe globalement 2 types d'indicateurs de performance  :

   les indicateurs d'activité (ou de processus) : ils mesurent des volumétries en lien


avec des objectifs de suivi de productivité (quantités vendues, quantités achetées,
nombre de références en stocks,...).
   les indicateurs de résultats : financiers, qualité, rentabilité, coûts... ils évaluent une
performance. En termes d'efficacité, pour l'atteinte d'un objectif fixé - efficience : pour
l'utilisation optimum de moyens.
Pour piloter une activité, les indicateurs doivent être reliés à un ou plusieurs
inducteur(s) de performance . Pour un objectif donné, il s'agit des causes qui ont un
effet majeur sur la performance de l'activité. On parle aussi de variables
d'action (chères à la méthode OVAR ).

Exemple pour définir vos indicateurs 

 Activité Objectif de Inducteur de Indicateur Objectif


l'activité performance

Gestion des Maximiser la Rapidité de traitement Temps de traitement moyen 24hs


réclamations satisfaction client (indicateur de résultat) - Temps max
client    du traitement de la écoulé entre la prise en compte
réclamation au téléphone la réponse
apportée au client

Nombre de dossiers traités par 30


jour et par personne (indicateur
d'activité)

Résolution du Taux de réclamations satisfaites 80%


problème - Apporter (résultat)
une réponse qui
satisfait le client

Les questions :
En fonction des objectifs définis, quels sont les inducteurs de performance ? Quels
indicateurs choisir ? Quels sont les objectifs chiffrés alloués à chaque indicateur ?

N'oubliez pas que pour être efficace, un objectif doit être "smart" .  Autre point, toute
mesure s'inscrit dans une notion de Qualité, Coût ou Délai . Gardez en tête cette
triade pour choisir vos metrics et ratios.

Organisez la hiérarchie du pilotage


Si vous êtes amenés à construire un ensemble d'outils pour le pilotage de votre
entreprise, soyez vigilant à respecter la cohérence entre les TB de chaque niveau. Par
exemple, les objectifs des services doivent se retrouver sous une forme consolidée au
niveau supérieur. 

L'alignement stratégique est un impératif à respecter !

Définissez les fréquences de mise à jour


A lire : Concevoir le tableau de bord - Méthodologie, outils et exemples visuels

En partenariat avec Amazon

Pour savoir quelle périodicité de rafraîchissement des indicateurs retenir (journalière,


hebdomadaire, mensuelle... ), il convient de s'interroger sur plusieurs points :

Suivant quelle fréquence les changements sont-ils notables ? Suivant quelle périodicité
l’interprétation est-elle pertinente et permet-elle d'agir ?

Plus vous êtes proche des opérations élémentaires et plus la périodicité doit est
réduite . Un opérateur qui suit la productivité de sa machine a besoin de réagir très
rapidement à toute dérive. À l'inverse pour un pilotage stratégique, prendre des
décisions sur une évolution hebdomadaire du chiffre d'affaires n'a aucun sens. Le
décideur cherche à analyser une tendance marquée donc généralement sur plusieurs
mois.

 4.2 Le choix de la solution technique

Sélectionnez le support 
Allez-vous vous reposer sur le tableur Excel ? Votre outil de reporting intégré dans
votre suite de business intelligence ou votre logiciel de gestion ? Un service spécialisé
Saas sur internet ?

Encore une fois, ne perdez pas de vue que l'important est la simplicité et l'efficacité
du support. Une interface conviviale, des graphiques agréables à consulter... jouent un
rôle non négligeable dans l'appropriation de l'outil.

Identifiez les sources de données


Comment allez-vous collecter les données pour le calcul des indicateurs ? Où aller
chercher l'information ?

Dans cette étape vous identifiez les sources de données qui vont alimenter le
tableau de bord : logiciel de comptabilité, de gestion commerciale, ERP,  CRM ,
datawarhouse... - puis vous définissez comment ces données vont remonter dans votre
outil (import de fichier Excel, lien entre bases de données, etc.)

Définissez comment livrer le TB aux destinataires


Comment les tableaux de bord vont-ils être distribués à leurs destinataires ? Cette
question est intimement liée au choix du support. Certains services Saas permettent en
effet une distribution directe aux utilisateurs. 

Pour les autres solutions, le choix se divise entre la mise à disposition dans un
répertoire dédié (sur un serveur, via un intranet...) - l'utilisateur allant chercher lui-même
son tableau de bord - et une autre option où le document est "poussé" vers son
destinataire par email. A noter que dans le premier cas, un système d'alerte par email
informe de la présence d'un nouveau document.

Dans certains cas encore, le tableau de bord est sous format papier. 

Une autre piste pour guider le type de déploiement à retenir est de reprendre l'analyse
de son utilisation. Sera-t-il partagé ? L'utilisateur a-t-il besoin d'accéder à distance ? 
 4.3 La structure du tableau de bord
Autre point critique, la mise en page et l'organisation des informations au sein du
tableau de bord. N'oubliez pas qu'il est indispensable de formater et structurer un
ensemble simple, cohérent, efficace, orienté action !

Plusieurs options sont possibles pour présenter les informations.

Par groupe d'indicateurs


Assembler les indicateurs par objectif en créant des sections.

Exemple : Ventes, marketing, RH pour un pilotage stratégique

Par niveau de détail


Du plus synthétique au plus détaillé. Représentez une hiérarchie entre les indicateurs.
Par lien de causalité
En reliant ensemble les indicateurs qui ont un effet l'un sur l'autre.
 4.4 Quels graphiques choisir ?
Un graphique permet d'interpréter une mesure d'un seul coup d’œil. Il complète
avantageusement les chiffres clés affichés. Mais comment choisir le bon graphique
pour une visualisation efficace ? Voici quelques recommandations avec les types de
graphiques de base.

Représenter une proportion


Pour visualiser un % parmi un ensemble donné, le camembert (appelé aussi
diagramme circulaire) est bien approprié :
 

Attention toutefois de limiter la représentation à 5 valeurs maxi pour ne pas rendre le


graphique trop chargé et donc illisible.

Représenter un ratio
Le camembert peut être utilisé, mais la jauge est plus pertinente, car elle montre le
positionnement entre 0% et 100%

Représenter une progression


Les graphiques de type ligne permettent de visualiser rapidement des tendances, des
progressions sur un espace-temps donné. Il est possible également d'utiliser
l'histogramme (voir ci-dessous). Qui plus est pour mettre en valeur des progressions
positives et négatives à l'aide de couleurs .
Comparer des catégories, des niveaux 
L'histogramme (ou diagramme en barres ou encore "en bâtons") est tout indiqué pour
mettre côte à côte des données afin de faciliter la comparaison de valeurs. Pour rappel
le camembert met, quant à lui, en relief des proportions, soit des %.

Ainsi, les ventes entre différents produits peuvent aussi bien être représentées à l'aide
d'un camembert pour suivre le poids de chacune dans le chiffre d'affaires global, qu'à
l'aide d'un diagramme en barres pour visualiser et comparer le niveau de résultat entre
chaque. 

A noter que les barres du diagramme peuvent être horizontales.


Pour une visualisation de tendance en plus de volume, voici un histogramme en
colonnes empilées.

Il est possible de cumuler des informations à l'aide de graphiques composites. Par


exemple une série en courbe et une autre en bâtons. 

Conseils : attention aux graphiques trop sophistiqués comme les visualisations 3D.
Esthétiques certes, et encore... elles perdent en efficacité en complexifiant la lecture
des résultats.
 4.5 Choix des couleurs
Elles sont là pour aider et non brouiller le message. Il convient donc d'éviter les
couleurs criardes.

L'idéal est d'utiliser des palettes, chères aux graphistes. Vous aurez ainsi des teintes
harmonieuses, agréables à consulter.

Pour distinguer les chiffres positifs (des hausses ou des objectifs dépassés) des
négatifs (des pertes, des objectifs non atteints), le vert et le rouge sont toujours de
rigueur.