Vous êtes sur la page 1sur 27

Rapport du module de Bureau D’étude Béton

Précontraint

Cycle d’ingénieur national en Génie Civil

Etude d’un pont – Dalle en précontraint


PSIDP section avec encorbellement

Préparé par

Ouertani Eya

Douik Maryem

Encadré par

Mr Ahmed Mrad

Mr Beji Afif

Année universitaire 2020/2021

1
Remerciement

Avant d’entamer ce rapport, nous profitons de l’occasion pour remercier tout d’abord
nos professeur Mr. Mrad Ahmed, Mr Beji Afifi qui n’ont pas cessé de nous encourager
pendant la durée du projet qui n’était pas une période facile vu l’épidémie, ainsi pour leurs
générosités en matière de formation et d’encadrement.

Nous les remercions également pour l’aide et les conseils concernant les missions
évoquées dans ce rapport, Grace à ce module, nous avons pu prendre connaissance des
différentes étapes à passer pour la construction d’un ouvrage en béton précontraint ainsi que
l’interprétation de ses résultats conduisant à la détermination de toutes les différentes
caractéristiques du béton précontraint.

2
Sommaire

Table des matières


I. Description de L’ouvrage....................................................................................................8

II. Géométrie de la section....................................................................................................9

III. Caractéristiques géométriques.........................................................................................9

IV. Calcul de sollicitation....................................................................................................10

1. Moments fléchissant......................................................................................................11

2. Effort tranchant..............................................................................................................12

V. Précontrainte..................................................................................................................13

1. Contraintes admissibles.................................................................................................13

2. Vérification du dimensionnement de la section du béton........................................15

VI. Détermination de la précontrainte..................................................................................15

1. Nombre des câbles.........................................................................................................15

2. Vérification du dimensionnement de la section du béton..............................................16

3. Mise en précontrainte – détermination de l’âge à la mise en tension............................16

4. Tracé du câble équivalent..............................................................................................16

VII. Calcul de pertes de précontraintes.................................................................................16

1. Pertes instantanées :.......................................................................................................17

a. Perte par frottement....................................................................................................17

b. Perte par recule d’ancrage..........................................................................................17

c. Perte par déformation instantanée..............................................................................17

2. Pertes différées...............................................................................................................18

a. Pertes par retrait du béton...........................................................................................18

b. Pertes par relaxation d’acier.......................................................................................18

c. Pertes par fluage de béton..........................................................................................18

VIII. Contraintes et force de calcul dans les câbles............................................................19

3
IX. Vérification des contraintes à l’ELS..............................................................................19

1. Contrainte quasi-permanente.........................................................................................19

4. σP1 sous P1max.............................................................................................................20

5. σP2 sous P2min..............................................................................................................20

6. Combinaison..................................................................................................................21

a. Quasi-permanente.......................................................................................................21

b. Fréquente....................................................................................................................21

c. Rare............................................................................................................................22

7. Vérification des contraintes à l’ELS X=L/2..................................................................22

X. Vérification de la section médiane à l'ELU de résistance.................................................23

1. Acier de précontrainte....................................................................................................23

2. Acier passif....................................................................................................................23

XI. Verification de la section d’appui vis-à-vis de effort tranchant.....................................25

1. Précontrainte..................................................................................................................25

2. Force de Précontrainte appliqué.....................................................................................25

3. Effort tranchant Reduit..................................................................................................25

4. Caractéristique géométrique vis-à-vis au cisaillement..................................................25

XII. Vérification à L’ELS :...................................................................................................26

1. Ouvrage en charge.........................................................................................................26

2. Ouvrage à vide...............................................................................................................26

XIII. Vérification à l’ELU...................................................................................................26

1. Ouvrage à L’ELU..........................................................................................................26

2. Inclinaison des bielles L'ELU........................................................................................27

3. Armateurs d’âmes à L'ELU...........................................................................................27

4. Vérification de la bielle de béton...................................................................................28

4
Introduction

Les ponts dalles armés ou précontraint constituent la grande majorité des passages
supérieurs autoroutiers. Ils sont particulièrement économiques dans la gamme des portées
moyennes.
Les Passages Supérieurs ou Inférieurs en Dalle Précontrainte (PSIDP) sont constitués
d’une dalle précontrainte longitudinalement et armée transversalement de hauteur constante.
La section transversale comprend généralement des encorbellements.

Les ouvrages sont coulés sur cintre. Dans certains cas particuliers, ils peuvent être mis
en place par poussage. Ils peuvent être constitués de 2, 3 ou 4 travées selon les
caractéristiques de la voie à franchir et le biais de franchissement.

Aujourd'hui, la plupart des ponts sont réalisés en béton précontraint, depuis une
dizaine de mètres de portée jusqu'à 150 m et plus.

Ce matériau est également très répandu pour la construction des poutrelles


préfabriquées des planchers de bâtiment.

On le trouve aussi dans de nombreux types d'ouvrages, parmi lesquels nous citerons :
les réservoirs, les pieux de fondation, certains ouvrages maritimes, les chaussées, pistes
d'aviations, les barrages, les plates-formes d'exploitation pétrolière en mer, etc...

5
Actions et Sollicitations
2

I. Description de L’ouvrage

Un pont est une construction qui permet de franchir un obstacle naturel ou artificiel


(dépression, cours d'eau, voie de communication, vallée, ravin, canyon). Les ponts font
partie de la famille des ouvrages d'art.

L’ouvrage considéré comme un pont –Dalle en Béton Précontraint PSIDP Section élégie avec
encorbellement- supposé a une travée isostatique et à une inertie constante, avec un Portée
=26.5m et une largeur= 12m.

II. Géométrie de la section

6
III. Caractéristiques géométriques

 Position de centre de gravité


Msi
 V = ∑B =0.47m

 V’=H-V = 0.63m

 Moment d’inertie propre

 IG= IΔ – Bv² = 0.952m4


 Rendement
Ig
 ρ= BVV ' =0.33

IV. Calcul de sollicitation

 Dispositifs de sécurité
 Pour notre projet , on a choisi 2 carde corps et 2 glissière

7
 ge réglementaire = g e /L T
 ge max réglementaire = gemax/ ¿
 ge min réglementaire = gemin/¿
 Charges

 g0= (B*2.5)/100 en (MN/ml)


 g = (ge réglementaire* LT) / 100 en (MN/ml)
 q = AL*a1*a2* Lch/100 en (MN/ml)

Avec
AL = =0.23+36/(Lc+12)

 Classe du pont : 1ere classe


 Coefficients

1. Moments fléchissant

8
Mg0(MN.m) = (((g0*Lc)/2) *X) -( g0*X²)/2
Mge(MN.m) = (((ge*Lc)/2) *X) -( ge*X²)/2
ΣMg (MN.m) = Mg0 + Mg
Mge min (MN.m) = ((ge min *0.01*(Lc/2)) *X) -((ge min *0.01*X²) /2)
Mge max (MN.m) = ((ge max*0.01*(Lc/2)) *X) -((ge max *0.01*X²) /2)

 ELS
- Quasi Permanente : Mqp= Mg0 +Mge min
- Fréquente : Mf = Mg0 +Mge max+ ψ1*Mq*1.2
- Rare: Mr = Mg0 +Mge max+ Mq*1.2

 ELU
Mu = 1.35* Mg0 +1.35* Mge+1.5*Mq*1.07

2. Effort tranchant

Vg0 = -((g0*Lc)/2) +(g0*X)

Vge = -((ge*Lc)/2) +(ge*X)

ΣVg = Vg0 + Vge

9
Vge min = -(ge min*0.01*(Lc/2)) +(ge min *0.01*X)

Vge max = (ge max*0.01*(Lc/2)) *X) -((ge max*0.01*X²) /2)

Vq = -((q * Lc) /2) +(q*X)

 ELS
Quasi Permanente : Vqp= Vg0 +Vge min
Fréquente : Mf = Vg0 +Vge max+ ψ1*Vq*1.2
Rare: Mr = Vg0 +Vge max+ Vq*1.2

 ELU
Mu = ΣVg +(1.5*1.07* Vq)

V. Précontrainte

1. Contraintes admissibles

Section supposée sur critique

10
 Les contraintes admissibles de traction sur la fibre supérieure :
Quasi-permanente :

Min  σts = -1,5 * ft28


Max  σts = 0.5 * fc28

Fréquente :

Min  σts = -1,5 * ft28


Max  σts = 0.6 * fc28

Rare :

Min  σts = -1,5 * ft28


Max  σts = 0.6 * fc28

 Les contraintes admissibles de traction sur la fibre inférieure :


Quasi-permanente :

Min  σti = 0
Max  σti = 0.5 * fc28

Fréquente :

Min  σti = 0
Max  σti = 0.6 * fc28

Rare :

Min  σti = - ft28


Max  σti = 0.6 * fc28

Section supposée sous critique

 Les contraintes admissibles de traction sur la fibre inférieure :


Quasi-permanente :

Min  σti = -1,5 * ft28


Max  σti = 0.5 * fc28

Fréquente :

11
Min  σti = -1,5 * ft28
Max  σti = 0.6 * fc28

Rare :

Min  σti = -1,5 * ft28


Max  σti = 0.6 * fc28

 Resistance en compression

 Resistance à la traction

3. Vérification du dimensionnement de la section du béton


ΔM = Mr - Mqp

Δσs = σts max - σts min

Δσi = σti max - σti min

La vérification des dimensionnements :

I ΔM I ΔM
- Il faut que : > et ' >
V Δ σs V Δ σi

VI. Détermination de la précontrainte


1. Nombre des câbles
 Sous critique
 Sur critique

12
 σp0 prend la valeur suivante :

Avec

Pmax = Max (PI ; PII)

19*139=2641mm²

On a choisi 15 torons

F0 = Ap * σp0 * 10-6

P0
Nombre des cables= =19
F0

L’excentricité :

4. Vérification du dimensionnement de la section du béton

Pmax∗ρ∗H
I
Vérification > 0.6∗Fc 28+( I ∗(−1.5∗Ft 28 ))
V
V'

5. Mise en précontrainte – détermination de l’âge à la mise en tension

Pi
1. : σc= +
B

13
0
-0 0 5.3 1 1 2
Donc -0
J=
-0
notre -0
-0
choix
-0
est :
j=10

6. Tracé du câble équivalent

É quation de la parabole : Y = AX² + Bx + C

Y’ = 2AX + B

VII. Calcul de pertes de précontraintes


 σp0=1485
 P0=63,28

1. Pertes instantanées :
a. Perte par frottement

 ΔH(m)=0,47 m
 tg α=

14
b. Perte par recule d’ancrage

c. Perte par déformation instantanée

 Pertes instantanées totales :


%pertes= (Δσpitot*100) / σp0

7. Pertes différées
a. Pertes par retrait du béton
 L’humidité :
 ρs =As/B
 KS=1/(1+20* ρs)
 ϵ0=
 ϵr= KS* ϵ0
 rj=j/(j+(9*Rm)

15
d. Pertes par relaxation d’acier

e. Pertes par fluage de béton

 Condition d’arrêt : σb 4éme itération = σb 5éme itération


 Pertes différées totales

 Pertes totales

16
VIII. Contraintes et force de calcul dans les câbles

IX. Vérification des contraintes à l’ELS

P 0∗% pertes
 Δp=
100
 P1max=1,02*P0-0.8*Δp
 P2min=0.98*P0-1.2*Δp

1. Contrainte quasi-permanente

Mqp
 Fibre supérieure = *v
IG
Mqp
 Fibre inférieure= *(-v’)
IG

8. Contrainte fréquente

Mf
 Fibre supérieure= *v
IG
Mf
 Fibre inférieure = *(-v’)
IG

17
9. Contrainte rare

Mr
 Fibre supérieure = *v
IG
Mr
 Fibre inférieure = *(-v’)
IG

10.σP1
sous

P1max

P 1 max P 1max∗e 0
 Fibre supérieure=
B
+ ( IG )
∗v

P 1 max P 1max∗e 0
 Fibre inférieure= +( )∗¿)
B IG

11.σP2 sous P2min

P 2 min P 2min∗e 0
 Fibre supérieure=
B
+( IG )
∗v

P 2 min P 2min∗e 0
 Fibre inférieure= +( )∗¿)
B IG

12.Combinaison

18
 Quasi-permanente :
 σadm_min fibre sup =-1,6*ft28
 σadm_max fibre sup=0.5*fc28
 σadm_max fibre inf=0.5*fc28
 Fréquente :
 σadm_min fibre sup =-1.5*ft28
 σadm_max fibre sup=0.6*fc28
 σadm_max fibre inf=0.6*fc28
 Rare :
 σadm_min fibre sup =-1,5*ft28
 σadm_max fibre inf =-ft28
 σadm_max fibre sup=0.5*fc28
 σadm_max fibre inf= 0.6*fc28

a. Quasi-permanente
 P1max fibre sup= σqp (fibre sup) + σP1 (fibre sup)
 P1max fibre inf = σqp (fibre inf) + σP1 (fibre inf)
 P2min fibre sup= σqp (fibre sup) + σP2 (fibre sup)
 P2min fibre inf= σqp (fibre inf) + σP2 (fibre inf)

Vérification :

f. Fréquente

P1max fibre sup= σf (fibre sup) + σP1 (fibre sup)

P1max fibre inf = σf (fibre inf) + σP1 (fibre inf)

P2min fibre sup= σf (fibre sup) + σP2 (fibre sup)

P2min fibre inf= σf (fibre inf) + σP2 (fibre inf)

19
Vérification

g. Rare

P1max fibre sup= σr (fibre sup) + σP1 (fibre sup)

P1max fibre inf = σr (fibre inf) + σP1 (fibre inf)

P2min fibre sup= σr (fibre sup) + σP2 (fibre sup)

P2min fibre inf= σr (fibre inf) + σP2 (fibre inf)

Vérification

13.Vérification des contraintes à l’ELS X=L/2

 Aciers passifs

Choix :

20
−σ ( v ' ) ( rare )∗h
 Xt=
−σ ( v' ) ( rare )∗σ (v)( rare)
 Bt=(b*2) *Xt
 Nbt=0,5*Bt* -σ(v’) (rare)
Bt Nbt −ft 28
 As= 1000 + fe ∗( )
σ ( v ' ) ( rare )
 D’après le tableau de ferraillage d’As=50,27cm²
On trouve 16HA20 d’acier convenable pour la section

X. Vérification de la section médiane à l'ELU de résistance


1. Acier de précontrainte

0.85∗fc 28
 Fbc = (En Mpa)
1.5
 Aptot=Ap*n (mm²)
14.Acier passif

Pm Pm∗( e 0)² e 0∗Mqp (0.5 L)


 σbpm= + +
B Ig Ig
σ bm
 ԑpm=
Ep
 Δ'σp= 5* σbpm (En Mpa)
Δ' σp
 Δ'ԑp=
Ep

21
hp− yu
 Δ''εp= εb*
yu
 εp= Δ''εp+ Δ'ԑp+ ԑpm
fprg
 σp= (En Mpa)
ɣs
fe
 σs= ( En Mpa)
ɣs
σp
 εpe=
Ep
εb∗hs
 yu=
εb∗εs
 Np= σp*Ap
 Ns= σs*As
 Nb1=(b-b0) *h0*fbc
 Nb2=0.8*b0*yu*fbc

Nb
 yu= (En m)
0.8∗b∗fbc
1000∗fe
 εse=
1.15∗Es
ε b∗hp− yu
 Δ' εp=
yu
 εse=1000*fe/(1.15*Es)
Vérification

 Mint =Nb*Ns+zb+(hs-hp)
 Puisque Mint>Mu alors la section est vérifiée vis-à-vis l’ELU

22
XI. Verification de la section d’appui vis-à-vis de effort tranchant
1. Précontrainte

Vqp+Vr
 α(avec P2min)=Sin-1=
2∗P 2 min
Vqp+Vr
 α(avec P1max)=Sin-1=
2∗P 1 max
Vqp+ Vr
 α(avec Pm)=Sin-1=
2∗Pm

15.Force de Précontrainte appliqué

16.Effort tranchant Reduit

 Vs1,red= Vr- P2min sin(α) (MN)


 Vs2,réd= Vqp- P1max sin(α) (En MN)
 Vu,réd= Vu- Pm sin(α) (MN) (En MN)

17.Caractéristique géométrique vis-à-vis au cisaillement

23
XII. Vérification à L’ELS :
1. Ouvrage en charge

¿
 τ= V s 1 , ¿ bn∗Zg (En Mpa)

2
 c1=0.8*ftj*(ftj+ *( σx+ σt))
3
ftj 2
 c2=2*( ¿*(0.6*fcj- σx – σt)*(ftj+ ∗¿ σx + σt)
fcj 3

18.Ouvrage à vide

¿
 τ= ¿ V s 2 , ¿∨ bn∗Zg (En Mpa)

2
 c1=0.4*ftj*(ftj+ *( σx+ σt))
3
ftj 2
 c2=2*( ¿*(0.6*fcj- σx – σt)*(ftj+ ∗¿ σx + σt)
fcj 3

XIII. Vérification à l’ELU


1. Ouvrage à L’ELU

24
V u , réd
 τ= (En Mpa)
Zg∗bn

19.Inclinaison des bielles L'ELU

20.Armateurs d’âmes à L'ELU


 Fe = 400
 ϒs=1.5
 ϒb=1.15

bn∗τ∗tan( βu)
 Acier de résistance = fe (En m²/m)
ɣs
0.6∗bn
 Acier minimum = fe (En m²/m)
ɣs
 Acier retenu=Max (Acier de résistance ; acier minimum)
 On a choisi un acier 8HA10 d’où

25
8∗( 0.1∗10 )2∗π
 At= (En cm²)
4
At
 St= (En cm)
acier retenu
 Stmax=MIN (100 ; 0.8*H*100 ; 3*100*b0)

21.Vérification de la bielle de béton


 Condition de vérification :

 Condition vérifiée

Conclusion
Nous tenons à signaler, au terme de ce rapport que le bureau d’étude béton précontraint

nous a été bénéfique. En effet nous avons pu enrichir nos connaissances dans le domaine de la

précontrainte et de la construction civile. Ce qui nous a permis d’appréhender les difficultés

auxquelles font face les ingénieurs de génie civil dans le cadre de leur travail.

Grace à ce module, nous avons pu prendre connaissance des différentes étapes à passer

pour la construction d’un ouvrage en béton précontraint ainsi que l’interprétation de ses

résultats conduisant à la détermination de toutes les différentes caractéristiques du béton

précontraint. La partie de calcul sur Excel nous a permis d’appliquer ce que nous avons appris

durant notre module Béton précontraint.

26
Pour finir, le travail en bureau d’étude béton précontraint fut pour nous une insertion dans

la réalité de la conception des ouvrages d’art et des solutions à apporter pour surmonter les

difficultés rencontrées.

27