Vous êtes sur la page 1sur 2

J Radiol 2010;91:1263-4

© Éditions Françaises de Radiologie, Paris, 2010


Édité par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés lettre digestif

Occlusion sur bride d’une anse en Y après


duodénopancréatectomie céphalique :
une cause rare d’angiocholite
A Venara (1), F Branger (1), C Ridereau-Zins (2), S Mucci-Hennekinne (1), C Latteux (1) et A Hamy (1)

Key words: Cholangitis. Whipple procedure complication. Bowel Mots-clés : Angiocholite. Complication des
obstruction. duodenopancréatectomies céphaliques. Occlusion.

angiocholite, définie par la pré- intrapéritonéal essentiellement inter- sans signe d’enroulement, ni signe du bec

L’ sence concomitante d’une douleur


en hypochondre droit, d’une fièvre
et d’un ictère (triade de Charcot), est une
anses. Cette dilatation était interprétée
comme un iléus réflexe.
La symptomatologie clinique étant bien
mais avec un défaut de rehaussement
pariétal de l’une des anses correspondant
à l’anse montée de la dérivation bilio-
complication connue de la duodénopan- tolérée, il a été hospitalisé dans le service digestive (fig. 1b).
créatectomie céphalique (DPC) (1). Les de chirurgie viscérale avec un traitement L’intervention chirurgicale réalisée en
causes habituelles sont liées à une sténose médical par aspiration digestive, antibio- urgence confirmait une strangulation sur
sur l’anastomose bilio-digestive ou un calcul thérapie, traitement antalgique et équilibra- 2 brides tendues sur l’anse bilio-digestive
dans la voie biliaire principale (2). Nous tion hydro-électrolytique. Une cholangio- avec nécrose (fig. 2) nécessitant la résection
rapportons le cas d’un patient hospitalisé IRM était programmée pour étudier les d’un segment intestinal épargnant l’anas-
pour une angiocholite due à une occlusion voies biliaires et l’anastomose bilio-digestive. tomose bilio-digestive. Les suites opéra-
sur bride d’une anse en Y après DPC. L’aggravation du tableau clinique avec toires étaient simples et le patient quittait
plusieurs épisodes de décharge bactérié- le service 7 jours après l’intervention.
mique malgré un traitement par bianti-
biothérapie motivait la réalisation d’un
Cas clinique examen tomodensitométrique abdominal.
Un homme de 62 ans, ayant pour antécé- Celui-ci confirmait la dilatation des voies Discussion
dent une DPC suivie de la confection biliaires intra et extra-hépatique et montrait
d’une anse en Y avec anastomose en bilio- parfaitement une anastomose bilio-digestive Les deux causes les plus fréquentes d’angio-
digestive (technique de Whipple) effectuée large et perméable (fig. 1a). Il existait en cholite après DPC sont liées à une sténose
34 ans auparavant pour pancréatite chro- revanche une dilatation d’anses digestives sur l’anastomose bilio-digestive (2) ou à
nique calcifiante, se présentait aux urgences
en juillet 2009 avec un tableau d’angio-
cholite aiguë. Son bilan biologique montrait
une cholestase (phosphatases alcalines à
192 u/L ; N < 128 ; et gamma GT à 122U/L ;
N < 17) avec bilirubine totale augmentée
(80 μmol/L ; N < 17), une cytolyse (ASAT
= 101 UI/L ; N < 44 ; et ALAT = 263 ;
N < 60) et un syndrome inflammatoire
biologique (CRP = 102 mg/L ; N < 3 ; et
leucocytes = 10.23 G/L ; N < 10).
Une échographie réalisée en urgence mon-
trait une dilatation des voies biliaires intra-
hépatique droite et gauche et de la voie
biliaire extra-hépatique (mesurée à 9 mm).
Elle retrouvait également une dilatation
grêlique avec un épanchement liquidien

a b
Fig. 1 :
(1) Service de Chirurgie viscérale, CHU Angers, 4, rue a Reconstruction coronale montrant une anastomose cholédocojéjunale perméable
Larrey, 49000 Angers. (2) Service de Radiologie, CHU (flèche).
Angers, 4, rue Larrey, 49000 Angers. b Coupe tomodensitométrique transversale de l’abdomen.
Correspondance : S Mucci-Hennekinne Coupe axiale montrant des anses grêles dilatées (pointes de flèche) ainsi qu’un
E-mail : stmucci@chu-angers.fr défaut de rehaussement pariétal correspondant à l’anse bilio-digestive (double flèche)
1264 Catégorie Occlusion sur bride d’une anse en Y après A Venara et al.
duodénopancréatectomie céphalique

Conclusion
Notre cas clinique relate le cas d’un patient
opéré 34 ans auparavant d’une DPC et
présentant une angiocholite liée à une
strangulation sur bride de l’anse bilio-
digestive. Cette cause n’a, à notre connais-
sance, jamais été décrite dans la littérature
mais il nous paraît important qu’elle soit
connue de tout radiologue et chirurgien
afin de pouvoir proposer une prise en
charge thérapeutique rapide.

Références
Fig. 2 : Photo peropératoire montrant une nécrose segmentaire de l’anse bilio-digestive 1. Sauvenet A. Complications chirurgicales
(pointe de flèche) entre deux zone de dépression correspondant aux zones où étaient
tendues les brides (flèches). des pancréatectomies. J Chir 2008;145:
103-14.
2. Lasnier C, Kohneh-Shahri N, Paineau
J. Dysfonctionnement des anastomoses
biliodigestives : à propos d’une série de 20
cas. Revue de la littérature. Ann Chir
un calcul de la voie biliaire principale Un mécanisme d’occlusion par hernie
2005;130:566-72.
(2). D’autres causes moins fréquentes de interne n’était pas envisageable car il est
3. Morrissey PE, Burns GA, Cohn SM.
complication biliaire sont décrites dans la techniquement impossible, l’anse bilio- Sump syndrome complicating Roux en Y
littérature. Elles intéressent l’anse en Y digestive, courte et peu mobile, étant hepaticojejunostomy: Case report and re-
qui peut être trop courte (3) ou perdre son positionnée sous le foie et en avant du view of the literature. Surgery 1996;119:
péristaltisme(4). Dans notre cas, la cause colon. La tomodensitométrie a en re- 403-5.
de l’angiocholite était liée à une rétention vanche correctement montré un défaut 4. Ducrotte P, Peillon C, Guillemot F, Tes-
biliaire par obstacle mécanique extra- de rehaussement pariétal ainsi qu’un tard J, Denis P. Could recurrent cholan-
luminal sur le segment d’aval, avec anas- épanchement liquidien intrapéritonéal gitis after Roux en Y hepaticojejunosto-
tomose bilio-digestive saine. my be explained by motor intestinal
qui traduisent une souffrance de l’anse
anomalies? A manometric study. Am J
L’intérêt du scanner dans le cas présent bilio-digestive (5), conduisant à une Gastroenterol 1991;86: 1255-8.
a été d’établir un diagnostic lésionnel prise en charge chirurgicale rapide 5. Catel L, Lefebvre L, Laurent V, Canard L,
d’occlusion digestive responsable d’une (l’épaississement de la paroi qui traduit Bresler L, Guillemin F, Régent D. Occlu-
dilatation d’amont de l’arbre biliaire. En également une souffrance des anses di- sion du grêle sur bride : quels critères sca-
revanche, il n’a pas permis de déterminer gestives (5) est un signe qui n’était pas nographiques de gravité rechercher ? J
avec exactitude le mécanisme de l’occlusion. présent dans notre cas). Radiol 2003;84:27-31.

J Radiol 2010;91