Vous êtes sur la page 1sur 36

I .

Les principes de base du laser

Introduction

A. Les sources de Lumière


1. Sources thermiques
2. Sources « luminescentes »
3. Lasers

B. Les caracteristiques du rayonnement laser

C. Principe général de fonctionnement

D. Equations et saturation

Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord


Qu’est ce qu’un Laser ?

 Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

 Concentré de Physique Fondamentale (Mécanique


Quantique) et de Physique Appliquée (Ingenierie)

 3 éléments de base
 A. Un milieu Amplificateur
 B. Une source externe d’énergie : le pompage
 C. Une cavité résonante

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Un peu d’Histoire

B
A Source d’energie Synthèse
C
Cavité résonante Milieu Réalisation
amplificateur
Pompage
Emission
Optique
Cavité Stimulée 1960
Fabry 1917 1949
Perot
1898

Maiman
Einstein A. Kastler
Schawlow
Townes
Basov
Les Bases Prokhorov
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
A. Le milieu amplificateur
Absorption

Emission spontanée (temps )


Mécanismes
“classiques”

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
L’émission stimulée
Emission stimulée Amplification

•Même direction de propagation


•2 ondes en phase
•Même état de polarisation
Conditions :
• Energie du photon incident (hν ) = Energie du niveau haut
– énergie du niveau bas (ΔE)
• Natomes excités > Natomes dans le niveau fondamental

“Inversion de population” indispensable


Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
L’inversion de population

 Etat stable : populations régies par la statistique de Boltzmann


Energie

Ni=A.e-Ei/kT
Niveau excité n


Niveau excité
1 fondamental
Niveau

Population

Il faut FORCER l’inversion de Population en POMPANT le milieu

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
L’inversion de population

Energie

Niveau excité n N2
Entre ces deux niveaux :
N1 Inversion de population
Niveau excité
1 fondamental
Niveau

Population

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
B. Le pompage
 Le pompage peut être optique (absorption
de photons) ou électrique (états excités créés suite à
des collisions dans une décharge électrique par ex)

 Excitation extérieure apporte l’énergie nécessaire au


transfert d’une majorité d’atomes dans l’état excité

POMPAGE

Emission STIMULEE possible


Le milieu est alors AMPLIFICATEUR
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
C. La cavité

Milieu amplificateur

Problème : amplification infinie ???

Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord


Résumé

POMPAGE

EMISSION
STIMULEE

CAVITE

animation

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Résumé 2

Atomes dans le niveau fondamental Pompage (ici par flash)


Atomes portés en majorité dans le niveau excité Emission
spontanée/stimulée

Effet “cascade” dû à la cavité


Emission à travers un des miroirs
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
I . Les principes de base du laser

Introduction

A. Les sources de Lumière


1. Sources thermiques
2. Sources « luminescentes »
3. Lasers

B. Les caracteristiques du rayonnement laser

C. Principe général de fonctionnement

D. Equations et saturation

Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord


Equations heuristiques

 Hypothèses
 Variation de q et n avec le temps
 Résolution du système dans le cas
stationnaire
 Analyse des résultats
 Saturation

Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord


Plan général du cours
 I . Les principes de base du laser
 Les sources de lumières
 Les caractéristiques du rayonnement LASER – Sécurité laser
 Principe génértal de fonctionnement
 Les équation heuristiques et la saturation

 II . Fonctionnement des lasers


 3 ou 4 niveaux
 Cavité laser : stabilité, faisceaux gaussiens
 Condition sur le gain et les pertes, sur la fréquence

 III . Les différents types de fonctionnement


 Continu
 Impulsionnel déclenché
 Impulsionnel à verrouillage de modes

IV. Les différents lasers et leurs applications


Liquides
Gazeux
Solides
(cristallin / semiconducteurs / fibres)
Quelques notions d’Optique non-lineaire
Exemples d’applications

Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord


Un laser à 2 niveaux ?
Résultat de physique atomique (Einstein
(2) 1917):
« Pour une transition donnée la
probabilité d’émission stimulée (pour 1
atome dans l’état excité éclairé par 1
photon) est égale à la probabilité
Émission Émission d’absorption (pour 1 atome dans l’état
POMPE

stimulée spontanée fondamental éclairé par un photon) »

Donc : il
est impossible en pompant
une seule transition atomique
(1)
d’obtenir une inversion de
population N2 > N1
Au maximum (fort pompage) : N1 = N2

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Système à 3 niveaux
Inversion de Population difficile !
(3)
Non radiatif (sans émission de photon) rapide (ns)
(2)

On veut N2-N1 le plus grand possible :


POMPE

Il faut peupler (2)  OK


Effet laser
Il faut vider (1)  + dur !! (niveau fondamental)

(1)
Fonctionnement en continu difficile à
atteindre (le niveau (1) se repeuple dès
que le laser marche !)
Il existe un seuil de transparence (il faut
pomper pour atteindre N = 0)
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Système à 3 niveaux : exemple

Th. Maiman,1960
(Impulsionnel µs)

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 3 niveaux
(3)
32 Ecrivons les équations d’évolution des populations
(2)
de chaque niveau :
POMPE

K
Wp W
dN1
 K.N2  W.(N2  N1)  Wp (N3  N1)
dt
POMPE

(1)

dN2
ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative
de (i) vers (j)   32 .N3  K.N2  W.(N2  N1)
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe dt
K (s-1) = proba d’emission spontanée
W (s-1) = proba d’absorption ou d’émission
dN3
stimulée
  32 .N3  Wp N3  N1 
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I
dt
N = N1+N2+N3

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 3 niveaux
(3)
32 En régime stationnaire
(2)
POMPE

K
Wp W
dN1
 K.N2  W.(N2  N1)  Wp (N3  N1)
dt
POMPE

(1) N =0
dN2
ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative
de (i) vers (j)   32 .N3  K.N2  W.(N2  N1) = 0
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe dt
K (s-1) = proba d’emission spontanée
W (s-1) = proba d’absorption ou d’émission
dN3
stimulée
  32 .N3  Wp N3  N1  = 0
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I
dt
N = N1+N2+N3

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 3 niveaux
(3)
32 Après un petit calcul :
(2)

N   32  K  .Wp  K. 32
POMPE

Wp K W

N  3W  2K   32  .Wp  K  2W  . 32
POMPE

(1)
Inversion de population (N>0) ?
ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative
de (i) vers (j) a) 32 >K Condition classiquement remplie
N Wp  K
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe b) si 32 >>K : 
K (s-1) = proba d’emission spontanée N Wp  K  2W
W (s-1) = proba d’absorption ou d’émission
stimulée Condition 2 : Wp > K
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I
N = N1+N2+N3 Transparence (N>0) obtenue pour Wp=K

Il faut un pompage efficace pour réaliser cette condition


Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Système à 4 niveaux
Inversion de Population facile !
(3) Il faut peupler (2)  OK
Non radiatif rapide
Il faut vider (1)  OK (vite dépeuplé vers (0)
(2)
POMPE
POMPE

Rq : Dès que le pompage est actif (N2  0)


Effet laser l’inversion de population est atteinte (N1 = 0)

(1)

Non radiatif rapide

(0)

Fonctionnement en continu possible


Pas de seuil de transparence
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Système à 4 niveaux : exemple

Lasers solides à base de Néodyme

La plupart des lasers fonctionnent


sur des schémas 4 niveaux

•Grande variété de longueurs d’ondes


•Valeurs fixées très précisement par la transition, non accordable

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 4 niveaux
(3)
32
(2)
Approx. 32 >> K (désexcitation 3-2 très rapide)
Niveau 3 = intermédiaire de pompage (en regime permanent, N3 << N)
N = N0+N1+N2+N3  N0+N1+N2
POMPE

Wp K W
dN0
(1)
 10.N1  WpN0
POMPE

10 dt
(0)

ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative


dN1
de (i) vers (j)
 K.N2  W.(N2  N1)  10.N1
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe
K (s-1) = proba d’emission spontanée
dt
W (s-1) = proba d’absorption ou d’émission
stimulée
dN2
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I  Wp.N0  K.N2  W.(N2  N1)
N = N0+N1+N2+N3 dt

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 4 niveaux
(3)
32 En régime stationnaire
(2)
POMPE

Wp K W
dN0
(1)
 10.N1  WpN0 =0
POMPE

10 dt
(0)

ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative


dN1
de (i) vers (j)
 K.N2  W.(N2  N1)  10.N1 = 0
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe
dt
K (s-1) = proba d’emission spontanée
N
W = proba d’absorption ou d’émission
(s-1)
stimulée
dN2
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I  Wp.N0  K.N2  W.(N2  N1) = 0
N = N0+N1+N2+N3 dt

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Quelques équations…
Système à 4 niveaux
(3)
32 Après un petit calcul
(2)

N  10  K  .Wp

POMPE

K W
 2W  K  10  .Wp  K  W  .10
Wp
(1)
N
POMPE

10
Condition d’inversion de population
(0)

ij (s-1) = proba de désexcitation non radiative


10 > K
de (i) vers (j)
Wp (s-1) = proba d’absorption de la pompe
Cette condition est en général largement verifiée (10 >> K)
K (s-1) = proba d’emission spontanée On a alors :
N Wp
W (s-1) = proba d’absorption ou d’émission

Wp  W  K
stimulée
Ni (cm-3)= densité d’atomes dans le niveau I N
N  N0+N1+N2
Transparence (N>0) obtenue pour Wp= 0

Pas de condition sur le pompage pour un laser 4 niveaux !


Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
3 niveaux / 4 niveaux
N/N N/N
3 niveaux 4 niveaux
1 1

Nseuil/N Oscillation laser Oscillation laser


Inversion Saturation (cf plus loin) Saturation
Nseuil/N
0 0
1 Seuil Seuil
Wp/K Wp/K

-1
Puissance

Pente 4
Pente 3

Pompe (Wp)
Les Bases Seuil 4 Seuil 3
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
La Cavité
 Permet de recycler les photons et d’obtenir un effet en
cacade
 Longueur multiple de  : Ondes stationnaires
 La plus simple : 2 miroirs dont un partiellement
réflechissant pour extraire les photons utiles

Milieu
Amplificateur
Photons utiles

2L = n.   = n. c/2L

Condition de “Rebouclage en phase” sur un aller-retour


Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Le résonateur

 Cavité classique a
Faces métalliques réflechissantes b
d
“Modes” de résonance de la cavité = ondes stationnaires

c  m   n   q  
2 2 2 2 m, n, q entiers
mnq          
2  a   b   d   c = vitesse de la lumière

Nombre de modes N dans la cavité (volume V et un intervalle spectral )


N = 8².V.  / c3
Pour  = 10 cm (µondes), N ~ 1 : MASER
Pour  = 1 µm (optique), N ~ 109 : beaucoup trop !
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Le résonateur ouvert
 Solution : diminuer le nombre de mode
en “ouvrant” la cavité

Peu d’Aller-Retour avant de quitter la cavité : pas d’amplification


Beaucoup d’AR avant de quitter la cavité : Amplification possible

Résonateur type “Fabry-Perot”

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Types de cavité
 On a parlé que de cavités linéaires type : Milieu Amplificateur

 Mais toute cavité “bouclée” peut marcher !

Ex : Cavité en anneau (“d” remplace les “2L” des expressions précédentes)

Rq : Onde progressive : pas de brûlage de trous donc fonctionnement


monomode plus facile
Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Les modes d’une cavité

Modes
propres Condition de
“Rebouclage
2L = n.  en phase” sur
un aller-retour
n = n. c/2L

Au bout de quelques
AR tout mode non
résonnant a une
intensité nulle
L
Dans l’espace des fréquences :

ν
Les Bases C/2L
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Répartition spectrale des modes

 Un mode mpq = un triplet m, p, q


 m, p = modes transverses
 q = modes longitudinaux
00q 00q+1 01q+1
01q
10q 10q+1
11q 02q 11q+102q+1 …
20q 20q+1


q=c/2L
L = longueur de la cavité
Écart entre 2 modes longitudinaux consécutifs
c = vitesse de la lumière

Un laser est monomode longitudinal si seuls les modes TEMmpq lasent (q fixé)

Un laser est monomode transverse si seuls les modes TEM00q lasent


Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Stabilité d’une cavité
Condition sur les miroirs pour qu’un rayon paraxial reste dans la cavité après un
nombre infini d’aller-retours

 2 miroirs R1, R2, cavité de longueur L

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Répartition spatiale des modes

TEM00 TEM01 TEM11 TEM12 TEM33

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
L’Emission LASER

 Propriétés SPATIALES

 Faisceau très directif, collimaté (divergence très faible)


 Profil Gaussien en général
w(z) 2 w0 r
z
=/w0

1/e
w²(z) = w0² (1+(z/w0)²)

Les Bases
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord
Propriétés de l’émission LASER

Diamètre D

Diamètre au waist (=col


en français)
Lentille focale f

Φ = 4λ f / πD
Ordre de grandeur : si f~D →Φ~λ
Focalisation sur des très petites dimensions (surface min ~ ²)
→ Conséquence de cette concentration dans l’espace :
Densités de Puissance énormes !
Ordre de grandeur : laser 10 W à λ = 500 nm (vert) :
densité de puissance max au waist (=Puissance/surface) =
Les Bases 10/(0,5.10-6)² = 4 GW/cm2
Séance 2 Sébastien Forget/Laboratoire de Physique des Lasers / Université Paris Nord