Vous êtes sur la page 1sur 33

CHAPITRE 2:

Cycles biogéochimiques

Chapître 2: Cycles 1
biogéochimiques
• Cycle de l’eau
• Cycle du carbone
• Cycle de l’azote
• Cycle du phosphore
• Cycle de l’oxygène
• Cycle du soufre

Chapître 2: Cycles 2
biogéochimiques
Cycle de l’eau
• 5 réservoirs à prendre en considération
dans le cycle:
– Atmosphère (eau sous forme gazeuse,
nuages chargées d’eau )
– Océan (eau sous forme liquide et salée)
– Glaciers (eau sous forme solide)
– Roches aquifères
– Eaux douces de surface (fleuve, ruisseau, lac
etc)
Chapître 2: Cycles 3
biogéochimiques
Cycle de l’eau
Grands réservoirs Ensemble des eaux Eaux douces

Volumes d'eaux stockés Volumes d'eaux stockés

106 km3 % 106 km3 %

Océans 1340 97.1

Glaces 24 1.7 24 60.0

Eaux souterraines* 16 1.2 16 40.0

Eaux de surface 0.176 0.01 0.090 0.2

Atmosphère 0.013 0.001 0.013 0.03

Eau biologique 0.00112 0.0001 0.00112 0.003

Total hydrosphère 1380 40

Les différents réservoirs de l'hydrosphère (Il s'agit ici des eaux très superficielles)

Chapître 2: Cycles 4
biogéochimiques
Cycle de l’eau
• Les continents occupent 28 % de la
sphère terrestre
• L’hydrosphère occupe 71,7% de la sphère
terrestre
• L’eau biologique est mobilisée par les
êtres vivants (animaux, végétaux)
• L’eau facilement mobilisable pour les
besoins de l’homme sont les eaux de
surface (fleuves, lacs) et des aquifères
Chapître 2: Cycles 5
biogéochimiques
Cycle de l’eau
• Rayonnement solaire = principale source d’énergie
d’évaporation et/ou d’évapotranspiration qui
enrichissent l’atmosphère en vapeurs d’eau
• Vapeurs d’eau par condensation donnent des nuages
chargées d’eau
• Précipitation (pluie, neige, grêle)
– Ruissellement vers lacs, fleuves et océans
– Infiltration (nappes souterraines, puis sources,fleuves et
océans)
– Évaporation ou transpiration

Chapître 2: Cycles 6
biogéochimiques
Cycle de l’eau

Chapître 2: Cycles 7
biogéochimiques
Cycle du carbone
• Principale source : CO2 atmosphérique ou
dissous dans le milieu aquatique
• Incorporation du carbone dans la matière
vivante par photosynthèse
• Décomposition de la matière organique
suivant deux voies:
– aérobie
– anaérobie

Chapître 2: Cycles 8
biogéochimiques
Cycle du carbone
Voie aérobie
Microorganismes
Matière carbonée + O2 CO2 + Energie
aérobies

Voie anaérobie
Microorganismes
Matière carbonée CO2+CH4+ Energie
anaérobies

Chapître 2: Cycles 9
biogéochimiques
Cycle du carbone
• L’homme intervient dans le cycle du carbone par
l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, gaz
naturel, charbon…)
• Mise en circuit d’une grande quantité de
carbone en un laps de temps très court, alors
que la nature a pris des millions d’années pour
le vider et le stocker dans le sol.
• Conséquence: réchauffement de la planète

Chapître 2: Cycles 10
biogéochimiques
Cycle du carbone

Chapître 2: Cycles 11
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Azote = 80% de l’air atmosphérique
• Cycle complexe : formé de petits cycles et
faisant intervenir un nombre important de
microorganismes hiérarchisés et spécialisés
• Cycle intéresse l’atmosphère, l’hydrosphère
et la lithosphère
• Difficile de quantifier les réservoirs et les flux
concernant l’azote
Chapître 2: Cycles 12
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Le cycle de l’azote suit en général celui du
carbone avec lequel il est largement
associé dans les substances protéiques
• L’azote est fixé, à l ’état naturel, de 2
façons:
– par les phénomènes physico chimiques au
niveau de l’atmosphère
– par certaines bactéries et algues bleues
(Azotobacter, Clostridium,Nostoc, bactéries
du genre Rhizobium)
Chapître 2: Cycles 13
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Les cadavres, les excréments et les
végétaux morts sont minéralisés par les
décomposeurs avec transformation de
l’azote organique en ammonium :

R-NH2 NH3/ NH4+

Chapître 2: Cycles 14
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• NH4+ a 3 destinations:
– Une partie rejoint l’atmosphère
– Une partie est consommée par les végétaux
– Une partie est transformée en nitrate par nitrification :
• NH4+ NO3-

• La nitrification comporte deux étapes:


– La nitritation: NH4+ NO2- (nitrite)
– La nitratation : NO2- NO3-

Chapître 2: Cycles 15
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Les nitrates connaissent deux (2) destinations
possibles:
– assimilation directe par les végétaux
– transformation en anaérobiose en composé gazeux
90-95% 5-10%

NO3- N2 / N2O

• C’est la dénitrification

• Les composés gazeux de l’azote rejoignent


l’atmosphère

Chapître 2: Cycles 16
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Chaque étape du cycle fait intervenir un certain nombre d’organismes
spécialisés et hiérarchisés

ammonification
nitritation
nitratation

R-NH2 NH4+ NO2-


NO3- nitrate
Nitrite Nitrobacter
Azote organique ammonium Nitrosomonas

Dénitrification
(absence d’O2)

Pseudomonas

Azote gazeux N2 / N2O

Dégradation de l’azote organique


Chapître 2: Cycles 17
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Nitrosomonas et Nitrobacter sont
autotrophes, aérobies strictes
• Pseudomonas est aérobie facultatif
• L’homme intervient dans le cycle de
l ’azote par les pratiques agricoles avec la
fixation artificielle de l’azote pour produire
des engrais azotés tel NPK (10-10-20)

Chapître 2: Cycles 18
biogéochimiques
Cycle de l’azote
• Une partie de l’azote apporté par l’homme avec
l’agriculture est entraîné par les eaux de pluie au
niveau des eaux de surface (eutrophication)
• Au niveau des eaux de surface et des nappes
souterraines :pollution des eaux par les nitrates
• L’autre partie subit la dénitrification et accélère
l’approvisionnement de l’atmosphère en azote

Chapître 2: Cycles 19
biogéochimiques
Cycle de l’azote

Chapître 2: Cycles 20
biogéochimiques
Cycle du phosphore
• Cycle relativement simple et incomplet à
l’échelle de notre temps
• Phosphore (P) est un élément essentiel de la
matière vivante
• P joue le rôle de facteur limitant dans les
processus biologiques des organismes
autotrophes
• P contrôle l’ensemble de la biosphère en terme
de productivité
• P présent dans la matière organique en quantité
relativement faible
C280H560O280N19P1
Formule générale de la matière vivante végétale
Chapître 2: Cycles 21
biogéochimiques
Cycle du phosphore
• Le cycle se passe entre l’hydrosphère et la lithosphère
• P est relativement peu soluble dans l’eau
• Présence dans l’eau naturelle liée à la nature des terrains traversés
et à la décomposition de la matière organique
• P inorganique est présent sous forme dissoute en quantité très
infime, voire sous forme de trace
• Principale source de phosphore inorganique se trouve dans la
lithosphère (roche riche en phosphore)
• Sédimentation du phosphore dans l’hydrosphère peut être très
importante
• Sa fixation dans les sédiments se fait par précipitation chimique ou
par consommation par les espèces phytoplanctoniques qui finissent
de se déposer après leur mort
• Le retour du phosphore sur le continent est assuré par les oiseaux
ichtyophages

Chapître 2: Cycles 22
biogéochimiques
Cycle du phosphore
• L’homme intervient dans le cycle par :
– La pêche augmente le flux entre océan et
continents d’environ 60 000 tonnes/an
(négligeable)
– L’extraction du phosphore de la lithosphère
pour faire essentiellement de l’engrais.
L’excès de phosphore non assimilé par les
plantes rejoint avec le ruissellement les
océans où ils restent immobilisés dans les
couches profondes

Chapître 2: Cycles 23
biogéochimiques
Cycle du phosphore

Action du Phosphore sur le procédé d'eutrophisation d'un lac (Tiré de National


Water Quality Inventory, EPA 440/9-75-014)
Chapître 2: Cycles 24
biogéochimiques
Cycle de l’oxygène
• Le volume de dioxyde de carbone dans
des eaux de surface dépend de la vie
symbiotique des bactéries et des algues
• La lumière solaire favorisent les réactions
photosynthétiques productrices d’oxygène
par assimilation du dioxyde de carbone.
• Si vitesse de production d’oxygène
supérieure au besoin des bactéries il y a
sursaturation du milieu en oxygène
Chapître 2: Cycles 25
biogéochimiques
Cycle de l’oxygène
• Si les algues exigent plus de CO2 que ne
peut fournir la respiration bactériologique,
elles assimilent alors le CO2 provenant de
l’alcalinité bicarbonatée, produisant ainsi
une trace de l’alcalinité carbonatée
• Les quantités de CO2 et d’O2 dans les
eaux de surface sont variables et
influencées par la lumière

Chapître 2: Cycles 26
biogéochimiques
Cycle de l’oxygène
• La biomasse produite (tissu végétal)par
photosynthèse est éventuellement transformée
en composés organiques puis en déchet
• Des composés organiques sont également
libérés dans le milieu aquatique suite à la mort
de la flore aquatique
• Ces composés organiques constituent une
nourriture pour les bactéries qui les transforment
en méthane (voie anaérobie) ou en CO2 (voie
aérobie)

Chapître 2: Cycles 27
biogéochimiques
Cycle de l’oxygène

Chapître 2: Cycles 28
biogéochimiques
Cycle du soufre
• Le soufre remplace l’oxygène dans de
nombreux composants avec des propriétés
semblables
– Éthanol CH3CH2OH
– Ethyl mercaptan CH3CH2SH
• Certaines bactéries peuvent transformer l’atome
de soufre en hydrogène sulfuré
• Le sous-produit de l’attaque bactériologique de
l’H2S est le soufre à l’état libre

Chapître 2: Cycles 29
biogéochimiques
Cycle du soufre

Photosynthèse
algues

CO2 +2H2O CH2O + O2 +H2O

Action
bactériologique
CO2 + 2H2S CH2O + 2S + H2O

Chapître 2: Cycles 30
biogéochimiques
Cycle du soufre
• L’hydrogène sulfuré présent dans des
eaux de puits profonds et eaux de surface
stagnantes est généralement produit
– par décomposition anaérobie de composés
organiques soufrés
– par des bactéries sulfato-réductrices capables
de convertir le sulfate en sulfure

Chapître 2: Cycles 31
biogéochimiques
Cycle du soufre

Chapître 2: Cycles 32
biogéochimiques
Conclusion
• L’ensemble des transformations
intervenant dans les différents cycles
biogéochimiques peut être rationnellement
exploité pour travailler dans des conditions
maîtrisées par le technicien de l’eau afin
de digérer et d’éliminer les déchets
organiques indésirables ou leurs sous
produits

Chapître 2: Cycles 33
biogéochimiques