Vous êtes sur la page 1sur 23

LES OBLIGATIONS ET LES

RESPONSABILITÉS DE
L’ARMATEUR
PRÉPARER PAR : Encadrer par : Mme Chbihi fadoua

LABHIH SAFAE
TAZARINE SOUKAINA
ELBERBRI FOUAD
1
Plan :

I. Introduction
II. Définition d’armateur
III. Les intervenants de transport maritime
IV. La différance entre l’armateur l’affreteur et chargeur
V. Types des bateaux utilisé par l ’armateur
VI. Principaux armateurs mondiaux les transport maritime
VII.Le connaissement maritime
VIII.Les Responsabilités
IX. Les Obligations
X. Conclusion
2
Les armateurs passent pour des personnages essentiels dans la vie d’un port. Grâce à leur
puissance et à leur mode vie, ils se retrouvent généralement tout en haut de l’échelle sociale, en
constituant une élite que les populations littorales, souvent envieuses, rêvent d’intégrer. Leurs
décisions engagent fréquemment le destin de la cité entière et leur influence rayonne
localement, parfois bien au-delà, grâce à des amis, des protecteurs puissants. À Saint-Malo, par
exemple, les Magon et les Le fer de Beauvais tiennent une correspondance suivie avec la Cour,
où l’on écoute attentivement leurs avis. De fait, les armateurs constituent un moteur de
l’économie d’un port, au côté des négociants, avec lesquels ils sont souvent confondus. En effet,
au18 e siècle, le substantif « armateur » n’est que rarement utilisé. Il recouvre par ailleurs des
réalités contradictoires que la consultation de dictionnaires anciens ne parvient pas toujours à
lever.
3
DÉFINITION D’ARMATEUR

L'armateur est le propriétaire, l'exploitant ou l'affréteur d'un navire.


Personne/Société qui arme un navire en lui fournissant matériel, vivres, combustible,
équipage et tout ce qui est nécessaire à la navigation. Il exploite le navire en son
nom, qu'il soit ou non propriétaire. La tendance au gigantisme des navires sur les
grands flux de trafics intercontinentaux conduit de plus en plus au partage de
l'espace disponible sur un même navire entre plusieurs armements, la partie
commerciale étant gérée séparément.

4
LES INTERVENANTS DE TRANSPORT MARITIME
1.L'armateur : C'est la personne qui s'occupe à proprement parler du transport
maritime. Qu'il soit propriétaire, exploitant ou simple affréteur, c’est-à-dire loueur
d'un navire, son rôle est de transporter les marchandises d'un point A à un point B
par la mer, en temps et en bon état. Pour maintenir à flot son entreprise il est en
relation avec de nombreux autres intervenants : les transitaires ou
commissionnaires qui sont des intermédiaires, ou mandataires, entre les chargeurs et
les transporteurs des marchandises; les manutentionnaires qui effectuent les
opérations portuaires ; les sociétés de remorquage, de pilotage ; les assureurs
maritimes qui assurent le navire, la cargaison et qui assument la responsabilité en
cas d'accident (P&I protection and indemnity club). Dans les ports où il n'est pas 5
installé l'armateur va confier toutes ces tâches à un agent maritime consignataire.
2.L'agent maritime : C'est le représentant de l'armateur, il remplit les formalités
administratives et s'occupe de tous les besoins d'un navire avant son arrivée et
lors de son séjour en port (remorqueurs, pilote, réparations, relations avec
l'administration maritime, etc), des besoins de l'équipage (relève, visite médicale,
etc) et de la gestion de la cargaison. La réglementation oblige les navires à avoir
un agent désigné sur place.

6
LA DIFFÉRANCE ENTRE L’ARMATEUR
L’AFFRETEUR ET CHARGEUR
est une personne, est la personne, est celui qui arme le
Un affréteur

Le chargeur

L’armateur
physique ou morale, qui physique ou morale, navire, c’est-à-dire qu’il
loue un navire (à un propriétaire d’une l’exploite en fournissant
propriétaire ou à un marchandise à le matériel et les marins
armateur exploitant) transporter. Il conclue un nécessaires au transport
pour une période contrat de transport et aux services
donnée (affrètement « à avec un armateur ou un maritimes. Si,
temps ») ou pour un affréteur qui assurera historiquement
voyage déterminé cette prestation l’armateur était en
(affrètement « au général le propriétaire
voyage »). Le but de du navire, il peut en être
l’affréteur est simplement affréteur
d’effectuer des c’est-à-dire « locataire
prestations de transports ».
ou de service maritime.
7
TYPES DES BATEAUX UTILISÉ PAR
L ’ARMATEUR
Les bateaux du transport de personnes : Liners

8
LES BATEAUX DU TRANSPORT DE SERVICES : LES BATEAUX DE
SAUVETAGE

9
LES BATEAUX DU TRANSPORT DE PRODUITS LIQUIDES ET GAZEUX : LES
NAVIRES-CITERNES

10
LES BATEAUX DU TRANSPORT DE MARCHANDISES DIVERSES :
RO-RO

11
12
LE CONNAISSEMENT MARITIME

CONTRAT
LE CHARGEUR L’ ARMATEUR

Ce peut être :

• l’expéditeur réel (export)


• le commissionnaire

• le destinataire de la marchandise
(import 13
14
ETABLISSEMENT DU CONNAISSEMENT

 Dans la pratique le connaissement est établi en quatre


exemplaires :
- un pour le capitaine (appelé connaissement chef),
- un pour l’ armateur,
- deux pour le chargeur ou le destinataire.

Le nombre des originaux émis est indiqué sur chaque


exemplaire.
15
16
LES RESPONSABILITÉS

RESPONSABILITÉ DE L'ARMATEUR: AFFRÈTEMENT COQUE NUE.

Loi n° 66-420 du 18/06/1966 art. 10 et 11


.
Décret n° 66-1078 du 31/12/1966 art. 25 à 50
Le fréteur.
Le responsabilité du fréteur envers l'affréteur, de nature contractuelle obéit aux règles de
droit commun.
Elle sera engagée en cas de manquement fautif à une obligation issue du contrat.
Envers des tiers, le fréteur n'encours en principe, aucune responsabilité du fait du transfert,
à l'affréteur, de tous les pouvoirs de gestion. 17

L'affréteur.
RESPONSABILITÉ DE L'ARMATEUR: AFFRÈTEMENT AU VOYAGE.

On supposera donc que le navire est directement exploité par son propriétaire.
Le fréteur sera donc responsable délictuelle ment des dommages causés à des tiers du fait
du navire: il est gardien du navire (code civil art 1384)
Le fréteur est contractuellement responsable envers l'affréteur de l'inexécution fautive de
ses obligations (retard de présentation, innavigabilité du navire).
Les charte-partie contiennent fréquemment des c lauses relatives à le responsabilité du
fréteur

18
RESPONSABILITÉ DE L'ARMATEUR: AFFRÈTEMENT À TEMPS

(décret art. 19) il est donc responsable envers l'affréteur de l'inexécution


fautive de ses obligations relatives au navire (loi art. 8). Il ne répond des
dommages causé par le navire à des tiers que s'ils sont la conséquence de
la gestion nautique de celui-ci. La faute nautique du capitaine ou des
préposés du fréteur exonère ce dernier de sa responsabilité(responsabilité
civile et pénales du capitaine

19
LES OBLIGATIONS

Comme tout employeur les armateurs doivent prendre les mesures nécessaires pour
assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces
mesures comprennent :
1) des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail ;
2) des actions d’information et de formation ;
3) la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

20
• Elle porte sur :
 Les conditions de circulation dans l’entreprise (règles de circulation des
véhicules et engins de toute nature sur les lieux de travail, chemins d’accès, issues
et dégagements de secours à utiliser en cas de sinistre : consignes d’évacuation).
 Les conditions d’exécution du travail (comportements et gestes les plus sûrs en
ayant recours, si possible, à des démonstrations ; modes opératoires retenus s’ils
ont une incidence sur sa sécurité ou celle des autres travailleurs ; fonctionnement
des dispositifs de protection et de secours et les motifs de leur emploi).
 La conduite à tenir en cas d’accident ou de sinistre (préparer le travailleur à la
conduite à tenir lorsqu’une personne est victime d’un accident ou d’une
intoxication sur les lieux du travail).
21
CONCLUSION

Son activité est le transport maritime des marchandises ou des passagers. Dans les ports où
il n'est pas installé directement, l'armateur est en liaison directe avec un agent maritime
consignataire, qui défend ses intérêts et agit en son nom, auprès de toutes les professions. Il
est en relation avec les autres professions (transitaires et commissionnaires de transport,
entrepreneurs de manutention, courtiers d'assurance ou assureurs, autorité portuaire…etc)
et les administrations (douane ….etc.)
 Nota : Le terme générique d’ARMATEUR désigne une profession, il n’est donc pas
souhaitable de la définir comme un métier car il se décline en plusieurs métiers.

22
23