Vous êtes sur la page 1sur 135

Séminaire de formation sur les Marchés

Publics
passation et exécution
« décret du 20 mars 2013 »

Master « comptabilité, contrôle et


audit ».

Par : Mme KHNABA Mounya


oMinistère de l’Economie et des Finances –Trésorerie
Générale du Royaume.
.
Plan du séminaire
Introduction:

◦ Rappel historique;
◦ La réforme de 2013: contexte et particularités;
◦ Poids économique grandissant;
◦ Les définitions de base.

Partie I: les types de MP et leurs modes de passations:


◦ De la détermination des besoins à l’élaboration du CPS.
◦ Les types de MP;
◦ Les modes de passation des MP .

Partie II: l’exécution et le contrôle des marchés publics:


◦ L’exécution du MP;
◦ Les événements particuliers dans l’exécution des marchés publics;
◦ Les voies de recours;
◦ Le contrôle des marchés publics au Maroc: entre prédominance du formalisme et
aspiration à l’efficacité.

Conclusion et débat:
◦ Évaluation du séminaire
Introduction:
 Avant le protectorat;
◦ Institution des « Oumanas »
◦ Interventions en matière de recettes et de
dépenses sous l’autorité de « Amine el Oumanas
»
◦ Les marchés publics passés selon les usages de
commerce ;
◦ Premier marché 1907: construction du « mole
fortuné » du port de Casablanca;

 Durant le protectorat :
◦ Les marchés publics partie intégrante de la
réglementation sur la comptabilité publique « Dahir
du 9 juin 1917 »;
Introduction ( suite) :
 Après l’indépendance:

◦ Dahir du 6 août 1958 portant règlement sur la comptabilité publique du


Royaume, comporte des règles régissant les marchés publics du Maroc
indépendant;

◦ La réforme de 1965 : adoption d’une réglementation propre aux marchés


publics et consacrer son aspect réglementaire;

◦ La réforme de 1976
: une réponse à l’accroissement du volume de la dépense publique;

◦ Les réformes de 1998 et de 2007 : l’exigence de convergence avec les


normes et standards internationaux:
 CNUDCI
 OMC
 Accords de libre échange
Introduction:

La réforme de 2013, étape décisive ?

 Mettre en œuvre les principes de la constitution de 2011;

 Remédier aux insuffisances de la réglementation de 2007;

 Répondre aux attentes des acteurs de la commande


publique et des citoyens;

 Prendre en charge les recommandations et propositions


des partenaires internationaux.

5
Introduction ( suite) :
Axes majeurs de la réforme

A- Unicité du cadre juridique des marchés publics :

Etablissements Publics
Prestations
Collectivités Architectural
Territoriales es

Ministères

 Marchés de l’Etat Marchés Publics


6
Introduction ( suite) :

Poids économique de la commande publique au


Maroc
•19% du PIB

•La commande publique représente 190


MM dh

•70% du chiffre d’affaires des entreprises


BTP

•80% de celui du secteur de l’ingénierie

•16 000 Marchés conclus en 2015


Le positionnement stratégique des MP

Marchés
publics
Les marchés Publics ?

•Etat
•Collectivités
Territoriales
•Etablissements
Publics

•Infrastructures
•Fournitures
•Services
•Budgets
Introduction:

 Le MP: contrat à titre onéreux conclu entre, d'une


part, un maître d'ouvrage et, d'autre part, une
personne physique ou morale appelée prestataire de
services ayant pour objet l'exécution de travaux, la
livraison de fournitures ou la réalisation de
prestations de services.

 Dérogations:
◦ Contrats de droit commun;
◦ Contrats de Gestion déléguée ( loi 54-05);
◦ Cessions de biens entre service de l’Etat;
◦ Les marchés financés sur option (choix du bailleur de
fonds)
◦ Les contrats Partenariat Public Privé (loi 86-12)
Introduction ( suite) :
 Marchés de travaux : ayant pour objet l'exécution de
travaux relatifs notamment à la construction, à la
reconstruction, à la démolition, à la réparation...les marchés
de travaux comprennent également les prestations
accessoires aux travaux tels que les sondages, les
forages…..

 Particularité du système marocain: système de qualification


et de classification des entreprises nationales

◦ Un accès plus normalisé à la commande publique


◦ Plus de transparence dans la procédure de sélection des candidats;
◦ Pousse les entreprises marocaines à une meilleure organisation

11
Introduction ( suite) :

Marchés de fournitures : ayant pour objet


l'achat ou la location avec option d’achat de
produits ou de matériels

• Les marchés de fournitures courantes ayant pour


objet l'acquisition par le maître d'ouvrage de produits
existant dans le commerce;

• Les marchés de fournitures non courantes;

12
Introduction ( suite) :

 Marchés de services : ayant pour objet la réalisation de


prestations de services qui ne peuvent être qualifiés ni de
travaux ni de fournitures.

◦ les marchés portant sur les prestations d'entretien et de


maintenance des équipements, des installations et de matériel,
de nettoyage et de gardiennage des locaux administratifs et
des prestations de jardinage ;

◦ les marchés de prestations de laboratoires de bâtiment et


travaux publics relatives aux essais, contrôles de qualité des
matériaux et essais géotechniques ;

◦ Les contrats portant sur les prestations architecturales


(nouveau).

13
Les intervenants en MP

MP
Presta
taire

Audite Contrôleur
-
ur Comptable

Acheteu
r Public
15

e onne
hab il itée
lever le
ou f ou

l a pers
n nileitée

ersonn
l égf islati

app rou

: te :
e hab
Maître d &amp ;ap os;ou vrag e délég ué :

perso
prouver
Admi ni strati on p u b li q ue, étab l issemen t

u l a pou
égis lati

ateur
p our
p ub l ic, soci été d’ Etat ou fili al e p ub li q ue

ro
Maître e délég ué :

ersonn

compéten
au xqdu&amp
els son
;apt os;ou
con fiées
vragcertai n es

ementaire

autre
luri ap
onn
Admi
mi ssionni strati
s du on pu
maî b li
tre dq ue, étab
&amp l issemen
;apos;ou vragte

ar u n ltexte

p ou
régltaire
p ub l ic, soci été d’ Etat ou fili al e p ub li q ue

compétente
au xq u els son t con fiées certai n es

toute p
luipar

Autorité
mi ssion s du maî tre d &amp ;apos;ou vrag e

ar unp texte
régl emen

parée
é ou autre

Au torité
éeégu
à cetpeffet
ou toute

;apos;ordonn ateu
march
à cet effet

dél ég udél
l&ampl'ord
marc hé
Administration
public
Acheteur
Maître

CT, ECT,
des des
autorité

réglementation en vigueur.
Maître

conformément à la
le prestata
d&am
autorité
organism
P ) passe

ordonnateur en
réglementation désigné
vigueur.
d&a
qui au

délégué ou le sous
conformément à la
EP ) passe

d’ouvrage
ordonnateur désigné, son
: l’ ordonnateur
le ma
le prestataire
organismes

délégué sous
quinom

Signataire au ou le du
nom maître
ire de serv
es publics

d’ouvrage : l’ ordonnateur, son


lerché
p;amp;apos;
au nom

Signataire au nom du maître


de ices
publics
de l’de

m arché
pos; ouvrage

(Etat,

serv ices
un l’ un
ouvra ge

ave cavec
(Etat,

des MP:
intervenants dans le processus  Les
Introduction ( suite) :
Introduction ( suite) :

 Lesintervenants dans le processus


unique

des MP:
ou plusieurs
qui qui
Groupement:

un un
unique

Concurrent :
ou plusieurs

souscrivent
Groupement:

concurrents

toute personne physi que


engagement

Concurrent
ou moral :
e qui propose
souscrivent
concurrents

toute
une personne physi
offre en vue de que
la
engagement

ou moral
coneclusi
qui on
propose
dune offre os;un
en vuemarché
de l a
deux

&ap
con clusi on
deux

d &ap os;un marché

Prestataire :entrep
reneur, fournisseur ou
prestataire de services

l'approbatio
attributaire
n dunmarché
l'approbatio
attributaire
Titulaire
du marché

notifiée.
du marché
de l& amp; apos;approbation

Titulaire
retenue avant la notification
du marché

notifiée.
l& amp;apos;off
de l& re a été
apos;approbation
retenue concurrent do nt
avant la notification

auquel
l& apos;off re: a été
Attributaire

a été

: :
concurrent do nt

auquel
Attributaire :

a été
16
TGRTGR
( décret
( décret
2-07-1235
2-07-1235
du 5
dukaada
5 kaada
1429
1429
(4 (4
novembre
novembre
2008)
2008)
Contrôle
Contrôle
de régularité
de régularité
Contrôle
Contrôle
de validité
de validité

Autorité
Autorité
Compétente
Compétente
approbation
approbation
Introduction ( suite) :

contrôle
Entités de

n° 62-99
n° :62-99
Loi :Loi
comptes
comptes (CT)
(CT)
régionales
régionales
Cours
Cours desdes
(Etat)
(Etat)
desdes
Cour
Cour Comptes
Comptes
17
Introduction ( suite) :

Axes majeurs

B-Nouveaux outils au service du maître d’ouvrage

◦ Appel à manifestation d’intérêts: identification


des concurrents potentiels;

◦ Marchés de conception-réalisation (clé en main)


passés par voie de concours sur autorisation du
chef de gouvernement;

◦ Collectif d’achats

18
Introduction ( suite) :

Axes majeurs

C- Des mesures en faveur de la PME nationale

20% du programme prévisionnel ;

AO PME pièces justificatives à produire

La sous-traitance: un mode d’accès indirecte aux MP

L’allotissement;

Allégement du dossier de la soumission

19
Introduction ( suite) :

Axes majeurs

D-Renforcement de la lutte contre la corruption

Aspect confidentiel de la procédure;

Introduction du concept du conflit d’intérêt;

Renforcement des voies de recours

Nouveau rôle de la commission nationale de la


commande publique

20
Mesures accompagnant la réforme:
B- Les avances en matière des MP:

 Permettrede soulager la trésorerie des


entreprises marocaines
 deux conditions :
◦ Le délai d’exécution égale ou supérieur à 4 mois;
◦ Le montant du marché égale ou supérieur à 500 000
dh
 Obligation de constituer une caution bancaire
 La totalité de l’avance doit être remboursée
avant que la marché atteint 80 %
La dématérialisation des MP
La soumission électronique;
◦ Définition;
◦ Progressivité;
◦ Difficultés;
Les enchères électroniques
inversées:
◦ Démarrage timide, mais prometteur
La base de données fournisseurs
◦ Outil au service de l’entreprise marocaine
Partie I:
Les types de MP et leurs modes de
passation
A - de la naissance du
besoin à la passation du MP
De la détermination des besoins à l’établissement de
l’estimation
Déterminatio

déterminer aussi exactement que possible les besoins à
satisfaire, les spécifications techniques et la
consistance des prestations.

n des besoins référence à des normes marocaines homologuées ou, à


défaut, à des normes internationales.

Spécification

doivent être basées sur des caractéristiques portant sur la performance,
la capacité et la qualité .

ne doivent pas mentionner de marque , de références au catalogue,
appellation, brevet, conception, type, origine ou producteurs particuliers

s techniques ●


ne doit pas avoir pour effet de créer des obstacles à la concurrence.
La marque doit être mentionnée dans le marché.


Etablie sur la base de la définition et de la consistance des
prestations et des prix pratiqués sur le marché en tenant compte

Estimation ●


de toutes les considérations notamment les conditions et le délai
d'exécution.
Elle est consignée sur un support écrit et signé par le MO.
une estimation pour chaque lot.
Introduction ( suite) :

Les clauses obligatoires dans les MP.


 le mode de passation ;
 la référence expresse aux alinéas, paragraphes et articles du présent
décret en vertu desquels le marché est passé ;
 l'indication des parties contractantes, les noms et qualités des
signataires agissant au nom du maître d'ouvrage et du cocontractant ;
 l'objet et la consistance des prestations avec indication de la ou des
préfectures ou provinces ou localités du lieu d'exécution des prestations ;
 l'énumération par ordre de priorité des pièces incorporées au marché ;
 le prix, sous réserve des dispositions concernant les marchés à prix
provisoires;
 le délai d'exécution ou la date d'achèvement du marché ;
 les conditions de réception et, éventuellement, de livraison des
prestations ;
 les conditions de règlement conformément à la réglementation en
vigueur ;
 les clauses de nantissement ;
 les conditions de résiliation;
26
 l'approbation du marché par l'autorité compétente.
B- Les types de MP
1- Les différents types des MP
A- selon leur mode d’exécution

Marchés-cadre;

Marchés reconductibles;
Marchés à tranches conditionnelles;
Marchés allotis;
Les contrats d’architecte.

28
Les marchés-cadre
 Ilpeut être passé des marchés dits "marchés-cadre"
lorsque la quantification et le rythme d'exécution d'une
prestation, ayant un caractère prévisible et permanent,
ne peuvent être entièrement déterminés à l'avance ex:
produits alimentaires, formation..;

 Lesmarchés-cadre ne portent que sur le minimum et le


maximum des prestations;

 lesmarchés-cadre comportent une clause de tacite


reconduction. La non reconduction est possible;

 Possibilité
pour les des parties contractantes de
demander qu'il soit procédé à une révision des
conditions d’exécution du marché;
29
Les marchés reconductibles
 Ilpeut être passé des marchés dits "marchés reconductibles"
lorsque les quantités peuvent être déterminées, aussi exactement
que possible, à l'avance par le maître d'ouvrage et présentent un
caractère prévisible, répétitif et permanent. Ex: entretien matériel,
gardiennage, nettoyage …

 Les marchés reconductibles sont conclus pour une période


déterminée n’excédant pas l’année en cours.

 Ilscomportent une clause de tacite reconduction. La non


reconduction est possible Pendant la durée du marché
reconductible,

 Sile marché reconductible le prévoit, chacune des parties


contractantes peut demander qu'il soit procédé à une révision des
conditions d’exécution du marché.

30
Les marchés à tranches conditionnelles
Ils’agit de marchés pour lesquels il est prévu une tranche ferme couverte
par les crédits disponibles et que le titulaire est certain de réaliser, et une ou
plusieurs tranches conditionnelles dont l'exécution est subordonnée d'une part,
à
la disponibilité des crédits
la notification d'un ou plusieurs ordres de service prescrivant son (ou leur)
exécution, dans les délais prévus par le marché. Ex : une autoroute.
La tranche ferme et les tranche conditionnelles constituent chacune un
ensemble de prestations cohérent, autonome et fonctionnel.

Lorsque l'ordre de service afférent à une ou plusieurs tranches conditionnelles


n'a pu être donné dans les délais prescrits, le titulaire peut à sa demande :

 soit bénéficier d'une indemnité d'attente si le marché le prévoit et dans les


conditions qu’il définit;
 soit renoncer à la réalisation de la ou des tranches conditionnelles concernées

Possibilité d'être indemnisé en cas de non réalisation de la partie conditionnelle


: indemnité de débit

31
Des types de marchés en fonction des besoins
du MO

M.
M. Recondu
M. Tranches
conditionne
cadre ctible lles

● Besoin ●
● Besoin ●
●Tranche
permanent permanent et obligatoire

● Non défini avec clairement ●Une ou

exactitude défini
plusieurs

● Entre trois et ●
● Entre trois et
tranches
cinq ans cinq ans

● Possibilité de ●
● Possibilité de
conditionnelles
●Possibilité

modifier les modifier les
quantités quantités d’indemnisation
Les marchés allotis
 Les travaux, fournitures ou services peuvent faire l'objet d'un
marché unique ou d'un marché alloti; EX: cas médicaments,
complexe sportif.
 Le MO choisit entre ces deux modalités de réalisation des
prestations en fonction des avantages financiers ou techniques
qu'elles procurent ou lorsque l’allotissement est de nature à
encourager la participation des petites et moyennes entreprises;
 Le maître d'ouvrage peut le cas échéant, limiter le nombre de
lots pouvant être attribués à un même concurrent pour des
raisons liées :

 à la sécurité de l'approvisionnement ;
 à la capacité des prestataires à réaliser le marché;
 au délai d’exécution ;
 au lieu d’exécution ou de livraison.

33
Les différents types des MP
A- selon leurs prix

 Marché à prix global


 Le marché à prix global est celui dans lequel un prix forfaitaire
couvre l'ensemble des prestations qui font l'objet du marché.
 Marché à prix unitaires
 Le marché à prix unitaires est celui dans lequel les
prestations sont décomposées, sur la base d'un détail
estimatif établi par le maître d'ouvrage, en différents postes
avec indication pour chacun d'eux du prix unitaire proposé.
 Marché à prix mixtes
 Le marché est dit à prix mixtes lorsqu'il comprend des
prestations rémunérées en partie sur la base d'un prix
global et en partie sur la base de prix unitaires

34
Les différents types des MP
A- selon leurs prix

 Marchés à prix au pourcentage


 Le marché est dit « à prix au pourcentage » lorsque le prix de la
prestation est fixé par un taux à appliquer au montant hors taxes des
travaux réellement exécutés et régulièrement constatés. Cette forme
de prix n’est applicable que pour les prestations architecturales

 Marché à prix ferme :


 Le prix du marché est ferme lorsqu'il ne peut être modifié pendant le
délai de son exécution (sauf cas TVA).
 Pour les marchés portant sur l'acquisition de produits ou services dont
les prix sont réglementés, le maître d'ouvrage répercute la différence
résultant de la modification des prix desdits produits ou services
intervenue entre la date de remise des offres et la date de livraison sur
le prix de règlement prévu au marché.
 Les marchés de fournitures et de services autres que les études sont
passés à prix fermes/ marchés études – à 4 mois.

35
Les différents types des MP
A- selon leurs prix

 Marché à prix révisable :


 Le prix du marché est révisable lorsqu'il peut être modifié en
raison des variations économiques en cours d'exécution de la
prestation : Les marchés de travaux sont passés à prix
révisables/étude + de 4 mois possibilité.
 Les règles et conditions de révision des prix sont fixées par
arrêté du ministre chargé des Finances.

 Marché à prix provisoire :


 Le marché est passé à prix provisoire lorsque l'exécution de la
prestation doit être commencée alors que toutes les conditions
indispensables à la détermination d'un prix initial définitif ne
sont pas réunies en raison de son caractère urgent (marchés
négocié)

36
C- les Modes de passation

37
1 l’Appel d’offres: la liberté d’accès a la commande
publique

 Prédominance de l’AO comme mode de


passation des MP au Maroc

Le nombre des MP par mode de Le montant des MP par mode de


passation passation

4%
2%

Appel d'offres Appel d'offres


Marché négocié Marché négocié

98%

96%

38
AO : principes
 Un appel à la concurrence ;
 L'ouverture des plis en séance publique.
 L'examen des offres par une commission d'appel d'offres ;
 Le choix par la commission d'appel d'offres de l'offre la plus
avantageuse à proposer au maître d'ouvrage ;
 L'obligation pour le maître d'ouvrage qui procède à l'appel
d'offres de communiquer le montant de l'estimation;
 L'appel d'offres peut être au:
 au rabais
 à majoration
 sur offres de prix

 L’appel d’offres est ouvert, restreint ou avec présélection.

39
AO Restreint : principes

 Ilne peut être passé de marchés sur appel d'offres restreint


que pour les prestations qui ne peuvent être exécutées que par
un nombre limité de prestataires de services, et dont le
montant est inférieur à deux millions (2.000.000) de dirhams.

 Le maître d’ouvrage doit consulter au moins trois (3)


concurrents susceptibles de répondre au mieux aux besoins à
satisfaire.

 Le recours à l’appel d’offres restreint donne lieu à


l’établissement par l’autorité compétente ou le sous
ordonnateur d’un certificat administratif explicitant les raisons
qui ont conduit au choix de cette procédure (nouveau)

40
AO avec présélection
 Il peut être passé des marchés par appel
d'offres avec présélection lorsque les
prestations objet du marché nécessitent, en
raison de leur complexité ou de leur nature
particulière, une sélection préalable des
concurrents dans une première étape avant
d'inviter ceux d'entre eux qui ont été admis à
déposer des offres dans une deuxième étape
◦ Étape une sélection des offres
◦ Étape deux examen des offres sélectionnées.

41
l’appel d’offres: trois types
L’appel d’offres
ouvert: la règle
générale

Exception 1:
L’appel d’offres
restreint

Exception 2:
L’appel d’offres
avec
présélection
AO: qui peut participer ?
 Peuvent participer
 justifient des capacités juridiques, techniques et financières
requises ;

 sonten situation fiscale régulière, pour avoir souscrit leurs


déclarations et réglé les sommes définitivement exigibles
aux termes de la législation en vigueur ou, à défaut de
règlement, constitué des garanties jugées suffisantes par le
comptable chargé du recouvrement

 sontaffiliées à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ou à


un régime particulier de prévoyance sociale, et souscrivent
de manière régulière leurs déclarations de salaires et sont
en situation régulière auprès de ces organismes.

43
AO: qui peut participer ?
 Ne sont pas admises à participer aux
appels d'offres :
 Les personnes en liquidation judiciaire ;
 Les personnes en redressement judiciaire,
sauf autorisation spéciale délivrée par
l'autorité judiciaire compétente ;
 Les personnes ayant fait l'objet d'une
exclusion temporaire ou définitive;
 Les personnes qui représentent plus d’un
concurrent dans une même procédure de
passation de marchés.
Processus de déroulement de l’AOO
étapes préalables
Comment soumissionner dans un
AO

Quatre possibilités

Dépôt Envoi par Soumissio


Dépôt
dans les courrier n
séance
locaux recomma électroniq
tenante ue
du MO ndé e a
nou v
u
Commission d’ouverture des Plis

Possibilité d’exiger une offre technique


Prestations importantes
Résultats de l’AOO

PV de la commission Information du Aucun concurrent


d’ouverture des plis concurrent retenu éliminé n’a droit a
Information des être indemnisé
Et PV des
commissions concurrents Le choix arrêté par
techniques éliminés la COP ne peut être
Extrait publié au Dans un délais de modifié par l’autorité
PMMP et affiché 5 jours compétente
Résultats de l’AO.

AOO: infructueux
Aucune offres proposées
Aucune offres retenues

AOO: annulé
Annulation d’office :
Vice de procédure
Réclamation fondée d’un concurrent
Annulation optionnelle:
Changement fondamental des données économiques ou techniques;
Impossibilité d’exécuter le marché;
Les offres reçues dépassent les crédits disponibles
Formalités d’annulation:
Décision motivée signée par l’autorité compétente
Information des concurrents et les membres de la COP
Publication de la décision au PMMP
Pas d’indemnité pour les concurrent ou l’attributaire
Ne donne pas droit au marché négociée
Cas pratique:
Vous êtes responsable d’achat
dans une administration locale à
Agadir, on vous demande de
réaliser l’acquisition d’un matériel
informatique réservé à des
nouvelles recrues, l’estimation
est de 2 000 000 dh.
Veuillez décrire la procédure à
mettre en place.
L’appel d’offres de la naissance du besoin à la conclusion du
marché
Naissance
Naissance dudu Élaboration du Envoi au
besoin:
besoin:
Matériel
dossier d’appel membre de la
Matériel
informatique
informatique d’offres COP pour étude

Réception
Réception des
des Publicité de
offres
offres des
des l’avis d’appel
soumissionnaires
soumissionnaires d’offres

Organisatio Études des offres


Études des
des
offres Etablissem
des
n de la COP soumissionnaires
soumissionnaires ent du PV

Signature Affichage des


du marché résultats.

Visa du Approbation
marché du marché
Les marchés
négociés

52
Les marchés négociés:
Définition:
La procédure négociée est un mode de
passation des marchés en vertu duquel une
commission de négociation, choisit l'attributaire
du marché après consultation d’un ou
plusieurs concurrents et négociation des
conditions du marché.

NB: Les négociations ne peuvent porter sur


l’objet du marché
Possibilité de négocier: le prix, le délai, les
modalités de livraison
Comment négocier ?
 Nomination par l’autorité compétente ou le
SO de la commission de négociation
◦ Un président
◦ Deux autres personnes
◦ Possibilité de participation d’experts

 Tout candidats doit présenter au début de


négociations un dossier administratif et
techniques
 L’autorité compétente peut à tout moment mettre
fin à la procédure sans indemnisation
 Établissement d’un rapport de négociation.
Deux catégories de marchés
négociés

1

Publicité Préalable

10 jours au moins

Concurrence

Les concurrents retenus au moins Trois

2 Sans publicité


Sans concurrence
Quand recourir à la procédure
vec publicité préalable
négociée ?
Les
Les
conditions
conditions
initiales
initiales
du marché
du marché
ne doivent
ne doivent
subir
subir
aucune
aucune
modificati
modificati
on
on

Les
prestations
qui, ayant
fait
l&apos
;objet
d&apo
s;une
procédure
d&apo
s;appel
d&apo
s;offres
déclarée
infructueus
e
La période
La période
entre la date
entreoùlaladate
où la a
procédure
procédure
été a
été
infructueuse et
infructueuse
la date de laet
la date de la
publication de
publication
l'av de
l'av
is du marché
isnégocié
du marchéne
négocié
doit ne
pas être
doit àpas
> 21 être
jours
> à 21
; jours
;
vec publicité préalable Quand recourir à la procédure
négociée ?

Les prestations que le MO


fait exécuter par des tiers
dans les conditions prévues
par le marché initial, à la
suite de la défaillance de son
titulaire.
Quand recourir à la procédure
négociée ?
ans publicité préalable
les nécessités de la défense nationale ou de la
sécurité publique exigent qu'elles
soient secrètes

nécessités techniques

Autorisation du chef de
la fabrication est exclusivement réservée à des

gouvernement
porteurs de brevets d'invention;

extrême urgence impérieuse résultant de


circonstances imprévisibles

l’organisation de cérémonies ou visites


officielles
Les Bons de Commande
Les prestations par Bons de
Commande
l'acquisition de fournitures et la
réalisation de travaux ou services dans
la limite de 200.000 dirhams TTC. Dans par type de budget
le cadre de prestations de même nature
selon des
prestations
en fonction de dans le cadre d'une de même nature
chaque année budgétaire
ordonnateur et SO

doivent faire l'objet d'une concurrence sauf pour les cas où celle-ci
préalable n'est pas possible ou est
incompatible avec la
prestation.

consulter, par écrit, au moins trois


concurrents et de le justifier par au
moins trois devis contradictoires L’ordonnateur ou le SO , établit
une note justifiant ladite
impossibilité ou incompatibilité.

le relèvement de la limite de 200.000dh


TTC sans toutefois dépasser cinq cent
mille 500.000 TTC par décision du chef
du gouvernement après avis de la
commission des marchés
Les dépenses par voie de régie:
le mécanisme inversé: instruction de 1969

Mise en place de Fonctionnement:


la régie: Réservation
Avance
Réservation
Avance
des
des
crédits
crédits

Ju
st
ifi
Arrêté conjoint c
at
io
de création; n
d
e
s
fo
Arrêté conjoint n
d
de nomination s
re
ç
u
s
Les modes d’exécution de la dépense
publique au Maroc
La dérogation:
règle générale: les bons
les
de commande
marchés publics :
La dérogation:
règle générale: les bons
les
Procédure
forma lismelargement
a llégé,
marchés
de commande
publics :
forma lisée
soumis à desoumise
s règles àde
Procédure
forma lisme
concurre largement
nce aallégé,
ssez rude
forma lisée
soumis à desoumise
s règles àde
concurre nce a ssez rude

L
L’e ’e
xc
xc
ep
ep
tio
tio
n:
n:
Le
Le
s
s


pe
pe
ns
ns
es
es
pa
pa
rr
voi
voi
e
e
de
de


gie
gie
,,
for
for
ma
ma
lis
lis
me
me
si
si
mp
mp
lifi
lifi
é
é
fai
fai
ble
ble
co
co
nc
nc
urr
urr
en
en
ce
ce
Les prestations
architecturales: principal
apport du nouveau décret

63
Les prestations
architecturales
Définition: «
c’est un contrat par lequel un organi
sme public confie à un architecte la
conception et/ou le suivi de la constr
uction ou l’aménagement d’une cons
truction. »
Le recours à l’architecte est une
obligation légale: loi sur l’urbanisme
L’architecte est rémunéré sur la
base d’un pourcentage à appliquer
au montant des travaux réalisés. 64
Rémunération de l’architecte et contrat type
Rémunération de l’architecte

 Pour les prestations de construction


de bâtiments: les honoraires de
l’architecte ne peuvent être
inférieurs à quatre (4%) pour cent ni
Les taux supérieurs à cinq (5 %) pour cent;
appliqués
 Pour les prestations d’entretien et
de réparation de bâtiments: le taux
d’honoraire ne peut être inférieur à
trois (3%) pour cent ni supérieur à
quatre (4%) pour cent
 Les taux peuvent être modifiés par
arrêté du chef du gouvernement sur
proposition du ministre chargé des
finances et après avis de la
commission des marchés.
Rémunération de l’architecte et contrat type
Rémunération de l’architecte

Application du pourcentage proposé au


montant hors taxe des travaux réellement
exécutés, sans prendre en considération le
montant découlant de la révision des prix et
Base toute indemnité ou pénalité accordé au
de la fixation titulaire du marché des travaux:
des Honoraires Etudes d’esquisse  : 5%
d’architecte
Avant projet sommaire  : 10%
Avant projet détaillé : 10%
Permis de construire : 5% 50
%
Projet d’exécution  : 10%
Dossier de consultation des entreprises: 10%

Suivi et contrôle des travaux : 35%


PARTIE II: L’EXÉCUTION ET
LE CONTRÔLE DES MP
Etapes préalables à l’exécution
du MP
Affichagedes résultats et information des
concurrents;

Signature du contrat de marché par le


représentant du titulaire;

Approbation du marché « délai de 15 jours »;

Enregistrement du marché.

68
L’EXÉCUTION DES MP
Les garanties pécuniaires dans le cadre des MP
dahir du 11/12/1956

Le
Cautionneme
nt Provisoire

Le
cautionnem
ent définitif

La retenue
de garantie
Le commencement d’exécution du
marché
L’ordre de service de notification
de l’approbation;
L’ordre de service de commence
ment des prestations;
Approbation et commencement
Les ordres d’arrêt et de reprises
Le calcul du délai d’exécution
Le non respect des obligations
contractuelles
A – les pénalités de retard:

Appliquer d’office en cas de retards dans


l’exécution des prestations
Taux journalier fixé au marché avec un plafond
de 10% du montant total du marché
Pièces à produire :
 Note de calcule des PR
 Décision d’application des PR
 Ordre de recettes
Calcul des pénalités de retard

Retard de 30 jours
Fraction du marché « ex:1/1000 »
Montant du décompte 500 000dh
Montant du marché 1,5 Mdh
Calcul: 1,5Mdh* 1/1000*30j: 45000dh
Montant à payer 500 000dh – 45000dh
Le non respect des obligations
contractuelles
B- les intérêts moratoires :

 Décret de 2003.
janvier 2017 nouveau décret
 Sanctionne le paiement en retard de l’Etat
 Payés d’office sans demande du fournisseur
 La responsabilité de l’ordonnateur ou du
comptable peut être engagée
 Mode de calcule des IM:

◦ IM= créance *jours*taux


 365
Changements en cours d’exécution du
marché

Diminution ●
●Possibilité de se faire rembourser si cette diminution
dépasse 25%
dans la masse ●Si la diminution est connue avant commencement

possibilité de demander la résiliation ou passer un


des travaux avenant avec un nouveau délai

Augmentation ●
●Possibilité d’une augmentation de 10%
avec autorisation du MO
dans la masse ●30 jours avant d’atteindre la masse initial

des travaux le titulaire en informe le MO

Changement ●
●La masse globale ne change pas mais les
dans les divers quantités unitaires, oui
●Si l’augmentation est de plus de 30% ou la
natures ●

diminution et de plus de 25% : indemnisation


d’ouvrage
Paiement des MP
Approb
ation
Les événements exceptionnels dans le
cycle de vie des MP

77
La sous-traitance
 La sous-traitance est un contrat écrit par lequel le
titulaire confie l'exécution d'une partie de son
marché à un tiers. Le titulaire choisit librement
ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au
maître d'ouvrage la nature des prestations qu'il
envisage de sous-traiter et une copie certifiée
conforme du contrat précité.
 Toutefois, le maître d’ouvrage peut prévoir dans le
CPS une clause en vertu de laquelle le titulaire du
marché est tenu, lorsqu’il envisage de sous-traiter
une partie du marché, de la confier à des
prestataires installés au Maroc et notamment à
des petites et moyennes entreprises (nouveau)
78
La sous-traitance
 Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions
requises des concurrents prévues à l'article 24. Le
maître d'ouvrage peut exercer un droit de récusation
par lettre motivée
 Le titulaire demeure personnellement responsable de
toutes les obligations résultant du marché Le maître
d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les
sous-traitants.
 La sous-traitance ne peut ni dépasser cinquante pour
cent (50 %) du montant du marché

 Le CPS doit indiquer, parmi les composantes de la


prestation, celles qui constituent le corps d’état
principal, ainsi que les prestations qui ne peuvent faire
l’objet de sous-traitance.
 Pas de paiement directe dan le système marocain
79
La résiliation des MP
Pourquoi la résiliation ?

 La résiliation est un acte pris par l’autorité compétente, ayant

pour objet de mettre une fin anticipée au marché

.  La faculté de résilier un marché est une prérogative dont le

pouvoir public est le seul détenteur.

 La résiliation ne peut être prononcée unilatéralement par le

cocontractant de l'administration.
Pourquoi La résiliation ?

 Les CCAG précisent les différents cas de résiliation ainsi que la


procédure à suivre pour mettre fin au marché

.  Trois situations sont à envisager:


 La résiliation à titre de sanction
 La résiliation de plein droit
 La résiliation à la demande du titulaire ou à l’initiative du MO
La résiliation à titre de sanction

 l’autorité compétente peut provoquer une fin anticipée du marché


pour faute de titulaire par application des mesures coercitives ( art
70 CCAGT)

.  Fautes impliquant la résiliation :


• Non respect des engagements contractuels ( clauses du marché, OS ,
actes frauduleux et inexactitude de la DH)
• Non respect du secret professionnel pour les marchés intéressant la
défense (art 28)
• inobservation des mesures de sécurité ou hygiène sur chantier (art
30)
• Non respect de la législation et de la réglementation sociales et du
travail (art 22)
• Non respect de la législation et de la réglementation en vigueur en
matière de transport de matériaux et matériel (art 32)
La résiliation à titre de sanction
(suite)

• Le maître d’ouvrage a le choix entre:


A- La résiliation pure et simple du marché

 Dans cette hypothèse, le MO supporte les conséquences de


cette résiliation. Il devra donc éventuellement passer un
nouveau marché
 Le titulaire est dégagé de ses obligations contractuelles
 La résiliation peut être accompagnée de la confiscation du
cautionnement définitif et de la retenue de garantie
La résiliation à titre de sanction
(suite)

B - La résiliation aux frais et risques du titulaire

 Cette résiliation impose au titulaire défaillant le surcoût


engendré par la passation d’un nouveau marché pour
achever les prestations faisant l’objet du marché
La résiliation à titre de sanction
(suite)

• Procédure à suivre pour la résiliation par mesures coercitives

1ére Etape: Mise en demeure


 Une mise en demeure préalable doit être adressée au titulaire du
marché
 Cette mise en demeure doit être notifiée au titulaire par ordre de
service
Elle doit comporter les mentions suivantes :
 les motifs de la mise en demeure ;
 l’indication d’un délai raisonnable, permettant au titulaire de
remédier à la situation
 la sanction encourue en cas de manquement avéré, à savoir la
résiliation du marché, simple ou aux frais et risques.
La résiliation à titre de sanction
(suite)

• Procédure à suivre pour la résiliation par mesures coercitives

2éme Etape: Décision de résiliation

 S’il n’est pas donné suite à la mise en demeure, l’AC peut résilier
unilatéralement le marché.
 Cette décision doit être motivée. Elle doit mentionner expressément
le type de résiliation et sa date d’effet.
La résiliation de plein droit

 La résiliation est de plein droit, lorsque le titulaire du


marché se trouve dans l'impossibilité absolue d'en poursuivre
l'exécution

.  la résiliation de plein droit peut intervenir en cas de :


A- de décès du titulaire ( art 46 du CCAGT)

 En cas de décès du titulaire (personne(s) physique (s)), le marché


est résilié de plein droit sauf accord du maître d'ouvrage à continuer
son exécution par les survivants, héritiers ou ayants droit.

 La résiliation prend effet à compter de la date du décès

B- Incapacité civile ou physique du titulaire ( art 47 du CCAGT)

 En cas d’incapacité civile le marché est résilié de plein droit


 En cas d’incapacité physique le MO peut résilier le marché
La résiliation de plein droit (suite)

C- Liquidation ou redressement judiciaire ( art 48 du CCAGT)

 En cas de liquidation judiciaire, le marché est résilié de plein droit

 La résiliation de plein droit en cas de redressement judiciaire sauf


autorisation de l’autorité judiciaire compétente permettant au
titulaire de continuer l’exploitation de son entreprise

D- Cessation des travaux ( art 45 du CCAGT)

 En cas d’ordre de service du maître d'ouvrage prescrivant la


cessation des travaux, le marché est immédiatement résilié et une
indemnité est allouée à l'entrepreneur si un préjudice est dûment
constaté.
La résiliation de plein droit (suite)

E- Non réengagement des marchés cadres et reconductibles

 Lorsque l’engagement comptable du montant du marché cadre ou


marché reconductible n’a pas été effectué au titre d’une année, le
marché doit être résilié

F - Plafond des pénalités pour retard

 Droit du MO à la résiliation du marché lorsque le plafond des


pénalités prévu par le marché est atteint
La résiliation à la demande
du titulaire ou MO

A- Force majeure (art 43 du CCAGT)

 Possibilité de résiliation à l’initiative du maître d'ouvrage ou du


titulaire en cas de force majeure qui persiste plus de 60 jours.

B- Ajournement des travaux (art 44 du CCAGT)

 Droit du titulaire, à sa demande, à la résiliation en cas d’ajournement


de plus d’une année

 La demande de résiliation doit parvenir au MO dans un délai de 40


jours à compter de la date de notification de l’ordre de service
prescrivant l’ajournement des travaux
La résiliation à la demande
du titulaire ou MO ( suite)

C- Révision des prix (art 50 du CCAGT)

 Résiliation soit à l’initiative du MO soit à la demande du titulaire


lorsque le montant total des prestations restant à exécuter se trouve
diminué ou augmenté de plus de 50%.

D- Diminution dans la masse des travaux (art 53 du CCAGT)

 En cas de diminution dans la masse des travaux supérieure à 25%


connue avant le commencement des travaux, le marché peut être
résilié à la demande du titulaire
Les avenants aux contrats de
marché
Définition:
 Accord entre les deux parties contractantes pour
apporter quelques modifications au contrat initial
pour s’adapter à une nouvelle situation

Les cas d’avenant sont limitatifs:


◦ Cas prévus par le décret sur les MP
◦ Cas prévus par le CCAG

◦ À travers un avenant on peut changer :


Les renseignements concernant les parties contractantes
La consistance du marché initial
L’une ou plusieurs clauses du marché initial

◦ On ne peut pas changer :


l’objet du marché
Règles de l’avenant

Règles à observer pour la conclusion d’un avenant

.  Contrat additif écrit et doit se rapporter à un marché antérieur

 Obligation de signature par les parties contractantes, de visa


et approbation par l’autorité compétente

 Obligation de conclure l’avenant en cours de validité du marché

NB: les ordres de commencement, d’arrêt et de reprises dûment notifiés au


titulaire servent à vérifier que le délai contractuel n’a pas expiré
Différents types d’avenants

Les cas d’avenants sont au nombre de 9:


 Changement dans la personne du Maître d’ouvrage
 Changement dans la raison sociale ou la dénomination du titulaire
 Modification de la domiciliation bancaire du titulaire
 Cession du marché
 Cas de force majeure
 Cas de décès
 Ouvrages ou travaux supplémentaires
 Diminution de plus de 25% dans la masse des prestations
 Révision des conditions des marchés cadres et marchés reconductibles
Les voies de recours
ETAPE 11
Réclamation des concurrents

- une des règles de la


procédure de passation des
la commission des
marchés n'a pas été marchés conteste les motifs
respectée ; de l'élimination de son
- le dossier d’AO contient offre
des clauses discriminatoires
Maître d’ouvrage
ou des conditions
disproportionnées par
rapport à l’objet
respect desdurègles
marché ;
Motifs de l’élimination
de la procédure
Réponse du MO dans un délai de 5 jours
entre la date de la publication de l'avis
d’AO et, au plus tard, le 5 jour après
l'affichage du résultat

5 jours
Ministre

un délai n’excédant pas 30 jours

•redressement des anomalies


•suspension de la procédure pour une durée max de 10j
•d’annulation de l’AO
•poursuivre la procédure pour des considérations urgentes d’intérêt 98
CONTRÔLE ET
GOUVERNANCE DES MP
AU MAROC
Les règles de bonne gouvernance en matière
de MP

Rapport de Rapport
Contrôle
présentati d’achèv
on et audit
ement
Obligation pour tout Obligatoire pour les
La nature des

● ●



marché supérieur à 1 marchés dont le montant
besoins à satisfaire million dedh est sup à 5 MDH
●Un exposé de
● ●Dans un délai de trois mois
● ●Négociés 1 MDH

après la réception ●Porte sur :


l’économie général

définitive ●Le respect de la procédure;


du marché ●Objet du marché


● ●La réalité des travaux

●Justification du
● ●Le respect du délai

exécutés
contractuel et la ●La réalisation des objectifs
choix de

justification de tout assignés;


l’attributaire; dépassement ●L’opportunité du projet

●Justification du
● ●Le bilan physique et

réalisé
financier ●rapport adressé au ministre
choix des critères

●Le rapport est adressé au



concerné
d’attribution ministre concerné ●Extrait publié au PMMP

Le contrôle de la dépense publique au Maroc:
Le dilemme des extrêmes.

Peude contrôle

Gaspilla Dérapag « Affaires


ge es »

10
1
Les acteurs majeurs:
I- Le comptable public
« Tout fonctionnaire ayant qualité pour exécuter
au nom d'un organisme public des opérations de
recettes, de dépenses ou de maniement de
titres, soit au moyen de fonds et valeurs dont il
a la garde, soit par virements internes
d'écritures, soit encore par l'entremise d'autres
comptables publics ou de comptes externes de
disponibilités dont il ordonne ou surveille les
mouvements ».

 Art 3 du décret royal 330-66 portant RGCP

10
2
Règles propres aux comptables publics

Contrôle de Recouvrement
la dépense: des recettes:
Régularité
Régularité Imputation
Production
Validité
des pièces
justificatives

10
3
Règles propres aux comptables publics
serment
Prestation
serment
Prestation

Rendre
Rendrede
compte
compte
sa de
gestion
sa gestion
dede

Comptable

««
Peut
dede
Peut
assurance
assurance
une

fait
être
une
Contracter

fait
être
Contracter

»»
10
4
Schéma organisationnel des
ordonnateurs/comptables

Ordonnateur

SO
Ministères Régions
territoriales

10
5
Responsabilité
ORDONNATEURS/COMPTABLE
S

10
6
Responsabilité des acteurs de la DP:

Les ordonnateurs
Respect des Respect
règles Respect de
la Respect des règles
d’engageme relatives à la
nt législation de la
constatation
des et réglementa
, liquidation
de ordres de de la tion
et
liquidation réquisition réglementa relative aux ordonnance
et tion de la marchés ment des
d’ordonnanc gestion du publics créances
ement personnel publiques

10
7
Responsabilité des acteurs de la DP:

Les Comptables publics


la qualité des
personnes
habilitées en l’encaisseme
la la
vertu de la nt régulier
disponibilité du contrôle
réglementatio des recettes conservation
des crédits des fonds et de la validité
n en vigueur dont le
à l’effet de
et des valeurs dont de la
recouvremen
signer les postes ils ont la dépense
t leur est
propositions budgétaires garde
confié
d’engagemen
t de dépenses

10
8
Mécanismes d’atténuation de la responsabilité

La décharge ●
●Sur demande de l’intéressé ou ses ayants
droit
de ●Cas de force majeure pas davantage

personnel
responsabili ●Accordée par le chef de gouvernement ou

té le ministre des Finances.


● Demande évoquant la situation financière
La remise ●

par l’intéressé ou ses ayants droit
Pas davantage personnel ni organisation
gracieuse ●

de l’insolvabilité
Prononcé par décret sur proposition du MEF

10
9
VI- Les phases
d’exécution

Administratives & comptable


Les phases administratives de la DP:

L’engagement La liquidation l’ordonnancement


L'engageme La liquidation a pour l'acte
nt est l'acte objet de vérifier la administratif donnant,
par lequel réalité de la dette et conformément aux
résultats de la liquidation,
l'organisme d'arrêter l'ordre de
public crée ou constate le montant de la payer la dette de
une obligation de nature dépense. l'organisme
à entraîner une charge.
Elle est faite par le public ;
pris incombe à
l'ordonnateu
chef du service
l'ordonnateur
r agissant en vertu de compétent, sous sa Le MEF dresse, par voie
ses pouvoirs. responsabilité, au vu d'arrêté, la
Il doit rester dans la des titres établissant liste des dépenses qui
limite des autorisations les droits acquis aux peuvent être payées sans
budgétaire créanciers ordonnancement préalable

11
1
La phase comptable: le
paiement
 Lepaiement est l'acte par lequel l'organisme public
se libère de sa dette.

 Sous réserve des exceptions prévues par les lois et


règlements, le paiement ne peut intervenir avant,
soit l'exécution du service, soit l'échéance de la
dette, soit la décision individuelle d'attribution de
subvention ou d'allocation

 Les dépenses sans ordonnancement préalable

11
2
VII-Les types de contrôle de la
dépense publique
Quel contrôle? pour quelle
efficacité ?
La multiplicité des concepts, des
organes et des situations.

Administr Juridiction
Politique
atif nel

L’organe chargé du contrôle

11
4
La multiplicité des concepts, des
organes et des situations.

D’acco
À mpagne
À
posteriori
priori ment

Le moment du contrôle

11
5
La multiplicité des concepts, des
organes et des situations.

Collecti Établisse
Etat vités ments
publics
locales

Organe étatique contrôlé

11
6
VIII-Le contrôle exercé par le
comptable public
Un focus à approfondir
Les missions stratégiques du comptable

Validité

Assistan Régulari
ce té

11
8
Le contrôle de régularité:
Le contrôle des engagements de
dépenses intervient préalablement à
tout engagement ;

Vérifier que les propositions


d'engagement de dépenses sont
régulières au regard des dispositions
législatives et réglementaires d'ordre
financier
11
9
Le contrôle de régularité:
Il exerce également un contrôle budgétaire portant sur :
la disponibilité des crédits et des postes
budgétaires
l'imputation budgétaire ;
l'exactitude des calculs du montant de
l'engagement
le total de la dépense à laquelle l'administration
concernée s'oblige pour toute l'année
d'imputation ;
la répercussion éventuelle de l'engagement sur
l'emploi total des crédits de l'année en cours et
des années ultérieures.

12
0
Le contrôle de régularité:
 Le contrôle des engagements de dépenses
s'exerce :
 soit par :

◦ un visa donné sur la proposition d'engagement


de dépenses
◦ une suspension du visa de la proposition
d'engagement de dépenses avec renvoi au
service ordonnateur des dossiers d'engagement
non visés, aux fins de régularisation ;
◦ un refus de visa motivé.
 Les observations qu'appelle la proposition
d'engagement, en cas de suspension ou de refus de
visa, sont groupées et font l'objet d'une seule
communication au service ordonnateur concerné 12 1
Contrôle de validité
 Le comptable public est tenu d'exercer, avant visa pour
paiement, le contrôle de la validité de la dépense
portant sur :
 l'exactitude des calculs de liquidation ;
 l'existence du visa préalable d'engagement, lorsque
ledit visa est requis ;
 le caractère libératoire du règlement
 Il est, en outre, chargé de s'assurer de :

 la signature de l'ordonnateur qualifié ou de son délégué


;
 la disponibilité des crédits de paiement ;
 la production des pièces justificatives prévues par les
nomenclatures établies par le ministre chargé des 12
2
les délais de contrôle

Des délais à respecter En cas de discordance


 Phase de régularité:  Phase régularité
◦ Marchés : 12 jours ◦ Le passer outre
◦ Autres : 5 jours
 Phase validité:
 Contrôle de validité: ◦ La réquisition
◦ Personnel : 5 jours
◦ Matériel : 15 Jours

12
3
Evolution du contrôle: vers un nouveau
partage des responsabilités

Tronc commun

Contrôle allégé

Contrôle allégé
supplémentaire

Trois niveaux de gestion 12


4
Le système de veille : rôle du
comptable

Dégradation des
capacités de gestion

l e c o m p table
u d it réa li sé par
A

Amélioration des
capacités de gestion

Un système d’ascenseur 12
5
Quelle évaluation pour le
système de contrôle de la
DP au Maroc
Des anomalies à corriger
dede
l’engagement
dudu
entent
l’engagement

Mauvais
Faiblesse
Managem

étalement
Mauvaisdes
Faiblesse
Managem

actes de gestion
étalement des
actes de gestion

Ordonnateurs

des
capitalisation
des
formulées
observations
capitalisation
allongés

formulées
largement

observations

Non
allongés
paiement
largement

Non
Délais de
paiement
Délais de

12
7
Des anomalies à corriger

Faiblesse du Management de
l’engagement

Importance des
Importance
Faible consommation dépenses par bons de
grandissante des
des crédits commande et par
reports
régie

12
8
report en MMDH
18 94.5%
16.7
16
14
13.1
12
11.1
10 9.9
9.1 9.3 9.3 9.3 9.4
8.6
8 7.7
6
4
2
0

12
9
Le délai moyen de paiement des marché

Délai
140

120

100

80 Délai
60 120.6 128.3

40

20

0 7.7
Oordonnateur Comptable global

13
0
Evolution du contrôle: vers un
nouveau partage des
responsabilités
les changements ont également
allonger le champs de l’exécution de
la dépense publique au Maroc
Cour
ordo
comp des
nnat
table Com
eur
Naissance Évaluation du besoin,
du besoins
ptes
et comment il a été
satisfait
13
1
A retenir
La tendance mondiale influe sur le système
marocain;
Un transfère inévitable des responsabilités à
l’ordonnateur;
Nouvelle conception de la fonction d’acheteur
public;
Une fonction à valoriser et à protéger.
13
2
Cas pratique:
Pour un marché de travaux
relatif à la construction d’une
école dont le budget est estimé à
15 Mdh, veuillez décrire la
procédure à suivre pour
l’attribution du marché de
construction et le suivi de son
exécution.
Merci de votre aimable attention
Sujet à préparer (en deux pages)

Quelles sont les mesures mises en place


par le décret sur les marchés publics de
2013 pour favoriser l’accès des PME
aux marchés publics ? et quelle
évaluation faites vous de ces mesures ?