Vous êtes sur la page 1sur 49

UNIVERSITE HASSAN II

Faculté des sciences juridiques économiques et sociales


Master Management de la Chaine Logistique

La méthode ABC

Réalisé par : Supervisé par:

Abderrahmane NAITOUAZIZ M. FARACHA


Houda ELBOUJIDI

Année Universitaire : 2010/2011


INTRODUCTION
Plan :
La méthode traditionnelle

Présentation de la méthode ABC

Méthodologie de mise en place d’une


gestion des coûts basée sur l’activité

Avantages et inconvénients de la méthode


ABC

De l’ABC à l’ABM

La méthode ABC dans la logistique

Exercice d’application
I. La méthode traditionnelle
1. Présentation de la méthode traditionnelle 

La séparation des coûts en trois catégories

les frais de
les matières le travail
structure
I. La méthode traditionnelle
1. Présentation de la méthode traditionnelle 

La
Les répartition peutsont
frais généraux êtred'ailleurs
très éloignée de la consommation
particulièrement réelle
en cause du fait des
de leur
ressources. Par conséquent,
imputation arithmétique les responsables
en fonction logistiques
d'un volume ne des
(souvent disposent
heurespas
de
des informations
travail). Ainsi la en matière peut
répartition de coûts
être nécessaires
très éloignéepour
de démontrer que la
la consommation
personnalisation des services en fonction des produits, des clients ou des
réelle des ressources.
chaînes d'approvisionnement est l'élément essentiel en matière de coûts
logistiques.
I. La méthode traditionnelle
2. Critiques adressés à la méthode traditionnelle : 

Découpage de l’entreprise en centres


d’analyses

Changement de la structure des coûts

Opacité du processus de la formation du


coût 

Choix des unités d’œuvres


II. Présentation de la méthode ABC
1. Définition de la méthode ABC :

La méthode ABC est une nouvelle méthode de calcul de coût basée sur
une nouvelle répartition des coûts directs et indirects.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Activité
Une combinaison de personnes, de technologies, de matières
premières, de méthodes et d’environnements qui permet de
produire un produit ou un service donné.

Exemple:
• acheter des matières premières,
• payer les fournisseurs,
• facturer les clients,
• livrer la marchandise aux clients.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Processus

Une combinaison d’activités reliées entre elles en vue d’atteindre


un objectif commun. (Ex : processus de développement et de mise
au point de nouveaux produits, processus de facturation)

Exemple:
• faire une analyse de crédit.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Inducteurs de ressources (Outils de


répartition des coûts) 

Clef de répartition utilisée pour ventiler les ressources entre


les activités (ex : nombre d’heures consacrées à chaque
activité pour la répartition des salaires). Ce type d’inducteur
est donc utilisé pour le management des coûts.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Inducteur de coût 

Facteur influençant le niveau de performance d’une activité et sa consommation


de ressources (qualité des matières premières reçues par un atelier de
fabrication, formation et expérience d’une équipe de consultants…). Le coût
d’une activité peut être influencé par plusieurs inducteurs de coût. Ce type
d’inducteur est utilisé pour le management de la performance.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Inducteur d’activité (Activity


driver)

Unité d’œuvre permettant de répartir les coûts des activités entre les
productions d’une entreprise (objet de coût). Exemple : heures de main
d’œuvre directe, nombre de séries fabriquées, nombre de commandes… Ces
inducteurs sont liés aux différents types d’activités assurées au sein d’une
entreprise. Ce type d’inducteur est donc utilisé pour le management des coûts.
II. Présentation de la méthode ABC
2. Définition des concepts de base :

Objet de coût (Cost object)

Catégorie type utilisée dans l’analyse des coûts des


productions d’une entreprise (ex : type de produits, de
services, de commandes, de projets…).
II. Présentation de la méthode ABC
3. Principe de la méthode ABC 

L'analyse des coûts en fonction de l'activité a évolué en tant qu'approche


pour l'obtention de données plus précises en matière de coûts.
Ce modèle de comptabilité analytique mesure les coûts de revient en
identifiant les ressources consommées par les processus métiers de
l'entreprise.
II. Présentation de la méthode ABC
3. Principe de la méthode ABC 

Modèle de la comptabilité des ressources :

Ressources Produits

Modèle de la comptabilité par activité :

Ressources Activités Produits


II. Présentation de la méthode ABC
4. Comparaison entre les 2 méthodes 

Méthode des centres d’analyse Méthode ABC


Objectifs  Répartir les coûts causés par les produits.  Eviter les coûts causés par les activités
 Suivi des résultats  Suivi des performances

Vision de l’entreprise Organisation hiérarchique par responsable avec accent Processus de production centré sur la satisfaction du
sur la délégation de ressources et le contrôle de leur client avec accent sur l’objectif stratégique et la
utilisation (récompense - punition) manière de l’atteindre

Interprétation des coûts Le coût est une fatalité dont on mesure les effets. Le coût résulte du déroulement de processus
consommateurs de ressources
Répartition des charges Indirectes Répartition en cascade dans les centres d’analyse  Répartition dans des activités liées aux
(ressources) reproduisant l’organisation fonctionnelle hiérarchique processus transversaux.
 Un seul niveau de répartition

Types d’unités d’œuvre (inducteurs Les UO figurent généralement dans la nomenclature ou Les inducteurs d’activité sont l’expression des faits
d’activités) dans la gamme opératoire du produit Elles sont donc générateurs des coûts. Ils servent essentiellement à
volumiques et servent à imputer les charges au coût expliquer le coût des activités et, accessoirement, à
du produit. imputer aux produits le coût des activités. Ils
peuvent être définis autrement que par le volume.

Rattachement des unités d’œuvre Rattachées à un centre d’analyse Rattachement à un centre de regroupement
d’activités ayant un inducteur en commun.
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Identification des activités

L’attribution des ressources


aux activités

L’identification des objets de


coût

L’attribution des coûts des


activités aux objets de coût

L’analyse des informations


obtenues
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Identification des activités

La méthode ABC se fonde sur l’identification des DAS


L’attribution des ressources
aux activités (Domaine d’Activité Stratégique) de l’entreprise. Il
faut savoir définir ces activités selon un modèle simple
L’identification des objets de
coût
pour qu’il puisse fonctionner et également
suffisamment évolué pour qu’il soit pertinent. On peut
L’attribution des coûts des se baser sur les procédures.
activités aux objets de coût

L’analyse des informations


obtenues
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Identification des activités

L’attribution des ressources Cette étape consiste à répartir entre elles les charges
aux activités
(directes ou indirectes) représentant le coût des
ressources mobilisées : salaires, coûts des matières
L’identification des objets de
coût premières, fournitures, loyers, amortissements…
La répartition peut se faire d’après les données passées
L’attribution des coûts des
activités aux objets de coût de la comptabilité analytique ou selon les prévisions
(budgets).
L’analyse des informations
obtenues
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Identification des activités

Il s’agit d’identifier les différentes catégories types faisant


L’attribution des ressources
aux activités l’objet du calcul des coûts.
Selon le secteur d’activité, une ou plusieurs catégories
L’identification des objets de peuvent être retenues : par produit, par commande, par contrat,
coût
par client, par projet…Il convient de recenser de manière la plus

L’attribution des coûts des exhaustive possible l’ensemble des catégories faisant l’objet
activités aux objets de coût
d’une consommation des différentes activités de l’entreprise.

L’analyse des informations


obtenues
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Identification des activités

Il s’agit de trouver
Cette étape des inducteurs
a pour objectif d’activité
le calcul des coûts
L’attribution des ressources
aux activités permettant
proprement d’affecter
dit à partirauxde objets
donnéesde passées
coût leur ou
consommation
prévisionnelles. Troisd’activités. On distingue
possibilités d’affectation sont
principalement
envisageables : deux types d’inducteurs d’activités :
L’identification des objets de - Ceux concernant des opérations
-l’attribution directe répétitives.
coût
- Ceux concernant des opérations spécifiques où le
- l’estimation
temps passé est fonctionarbitraire
- l’imputation de l’objet de coût concerné.
L’attribution des coûts des
activités aux objets de coût

L’analyse des informations


obtenues
III. Méthodologie de mise en place d’une
gestion des coûts basée sur l’activité 

Ces regroupements ou classifications peuvent se


Identification des activités
combiner ou être adaptés selon les besoins des entreprises;
ceci démontre la richesse des concepts de la méthode
L’attribution des ressources
ABC
Le découpage en activités d’une entreprise en fonction des
aux activités objectifs recherchés détermine l’organisation de la saisie des
informations et, les possibilités d’analyses ultérieures pour améliorer le
management des coûts.
L’identification des objets de
coût Le regroupement des activités se fait principalement selon :

 Les processus

 Les hiérarchies
L’attribution des coûts des 
 La chaîne de valeur
activités aux objets de coût

L’analyse des informations


obtenues
IV. Avantages et inconvénients de
la méthode ABC
1. Avantages

Lier les performances particulières de chacune des activités aux


ressources particulièrement utilisées par ces activités

Les coûts sont visibles et compréhensibles par tous les acteurs


puisque la description des activités inclut des éléments non
financiers

La mesure des performances est grandement facilitée, ainsi la


performance financière d'un changement organisationnel peut
être facilement chiffrable 
IV. Avantages et inconvénients de
la méthode ABC
1. Avantages

Permet un meilleur diagnostic des origines de coût 

Mettre à la disposition des décideurs une base


d’informations adaptées à une nouvelle forme de pilotage
et de management
IV. Avantages et inconvénients de
la méthode ABC
2. Inconvénients

Les coûts de développement, d’implantation et de mise à


jour très élevés

Les coûts fixes et variables sont difficilement


identifiables
IV. Avantages et inconvénients de
la méthode ABC
2. Inconvénients

La complexité du choix des activités et le choix des


modèles 

La réingénierie des processus accompagnant la


démarche, entraîne des problèmes  humains, liés à des
suppressions de postes ou des reconversions difficiles
augmentant de ce fait les coûts de mise en place
V. De l’ABC à l’ABM 

Le passage de l’ABC (structure des coûts) à l’ABM (manière d’intégrer


cette méthode par le management des processus) est directement lié au
pilotage de ce projet.
La démarche ABM peut être définie comme la façon dont on utilise le
système ABC pour soutenir des décisions et des actions spécifiques en
matière de gestion. Cela permet de transformer en actions les informations
ABC.
VI. ABC dans la logistique 

Une des raisons principales des difficultés de management d'une activité


logistique vient du manque d'informations sur les coûts de revient.
L'objectif d'une logistique intégrée nécessite de disposer d'une information
comptable qui fournit une certaine visibilité sur les coûts tout au long de la
chaîne.
VI. ABC dans la logistique 

Avantages de l’ABC dans la logistique 

La méthode La Le nombre La mise en place


ABC établit un personnalisation d'activité est d'une méthode
véritable lien courante dans les relativement ABC est souvent
entre les coûts et services faible par accompagnée
la performance logistiques, est rapport à d'une
logistique : la facturée au bon l'industrie, réorganisation des
contribution de prix, chaque ce qui rend processus
la logistique service demandé son logistiques. En
dans l'entreprise par un client est application cela elle fait
apparaît tarifé de manière plus aisée. ressortir la position
distinctement. claire. stratégique de la
logistique.
VI. ABC dans la logistique 
Les apports de la méthode ABC dans la logistique 

Pour piloter l'entreprise dans ce contexte, la méthode ABC a été implantée pour
répondre à plusieurs objectifs :

La rapidité nécessaire de mise en place et la


flexibilité des processus logistiques exigent un bon
niveau de réactivité sur la base d'informations
économiques rationnelles et fiables 
VI. ABC dans la logistique 
Les apports de la méthode ABC/ABM dans la
logistique 

Pour piloter l'entreprise dans ce contexte, la méthode ABC a été implantée pour
répondre à plusieurs objectifs :

L'entreprise doit pouvoir prendre des décisions en


mesurant par avance l'enjeu financier et l'impact sur
l'organisation en termes de ressources 
VI. ABC dans la logistique 
Les apports de la méthode ABC/ABM dans la
logistique 

Pour piloter l'entreprise dans ce contexte, la méthode ABC a été implantée pour
répondre à plusieurs objectifs :

Les dirigeants veulent maîtriser leur


positionnement commercial et leurs marges. Ils
veulent donc disposer d'un outil d'analyse multi-
critères (magasins, agences, clients, familles de
prestations) 
VI. ABC dans la logistique 
Les apports de la méthode ABC/ABM dans la
logistique 

Pour piloter l'entreprise dans ce contexte, la méthode ABC a été implantée pour
répondre à plusieurs objectifs :

Le nombre des prestations et de clients est


important. Les tarifs doivent être personnalisés en
fonction des ressources employées.
VII. Exercice d’application

CAS SOCIETE FAST FOOD :


La société FASTFOOD est spécialisée dans la restauration pour entreprises. Les repas
sont préparés chaque jour pour le déjeuner dans les locaux de la société, et livrés aux
clients sur des plateaux individuels en plastique dans des camions fourgons, spécialement
aménagés à cet effet.
Elle propose à ses clients deux types de déjeuners :
•Le déjeuner « must », destiné aux cadres, facturé à 45 DH hors taxes le repas ;
•Le déjeuner « standard », destiné aux autres catégories du personnel, facturé à 35 DH
hors taxes le repas.
Les matières alimentaires incorporées dans chaque repas préparé sont estimées à 28DH
pour le repas must et 18DH pour le repas standard. Les frais d’approvisionnement sont
négociables, étant donné que les matières alimentaires sont livrées chaque matin par les
fournisseurs aux locaux de la société en fonction des commandes faites la veille.
Pendant le mois « m », les éléments d’activités enregistrés ont été les suivants :

Repas must Repas


standard
Nombre de contrats traités 7 10
Nombre de repas préparés 13 500 14 700
Nombre de camions livrés 140 152
Nombre d’heures de travail au 750 600
centre restauration

Selon la méthode de comptabilité analytique, nous avons les tableaux suivants qui
concernent :
• Tableau de répartition des charges indirectes et calcul du coût de revient ;
• Inventaire permanent des plateaux ;
• Coût de revient des repas ;
• Résultats analytiques.
•Répartition des charges indirectes et
calcul du coût des unités d’œuvre :

Sections Administration Restauration Commercial Total


Charges externes 10 000.00 12 040.00 15 000.00 37 040.00
Frais de personnel 21 000.00 100 000.00 200 000.00 321 000.00
Amortissement 9 000.00 25 000.00 20 000.00 54 000.00

Total en RP 40 000.00 137 040.00 235 000.00 412 040.00


Répartition initiale -40 000.00 20 000.00 20 000.00
Administration

Total après RS. 0 157 040.00 255 000.00 412 040.00


Nature de l’unité œuvre Heure ouvrier Repas vendus
Nombre unité œuvre 1 350.00 28 200.00

Coût de l’unité œuvre 116.33 9.04


• Inventaire permanent des
plateaux :

Eléments de coûts Plateaux


Quantités Prix unitaire Valeur en DH
Stock initial 5 000.00 2.10 10 500.00
Achats 25 000.00 1.98 49 500.00
Consommation 28 200.00 2.00 56 400.00
Différence d’inventaire 200.00 2.00 400.00

Stock final 1 600.00 2.00 3 200.00


•Coût de revient des repas :

Repas must Repas standard


Eléments de Quantités Prix Valeur en Quantités Prix Valeur en
coûts unitaire DH unitaire DH

Consommation 13 500.00 2.00 27 000.00 14 700.00 2.00 29 400.00


plateaux
Matières 13 500.00 28.00 378 000.00 14 700.00 18.00 264 600.00
alimentaires
Frais du centre 750.00 116.33 87 244.44 600.00 116.33 69 795.00
restauration
Frais du centre 13 500.00 9.04 122 074.47 14 700.00 9.04 132 925.53
commercial
Coût de revient 13 500.00 45.51 614 318.91 14 700.00 33.79 496 721.09
• Résultat analytique selon la
méthode des sections :

Repas must Repas standard


Eléments de coûts Quantités Prix Valeur en Quantités Prix Valeur en
unitaire DH unitaire DH

Ventes 13 500.00 45.00 607 500.00 14 700.00 35.00 514 500.00


Coût de revient 13 500.00 45.51 614 318.00 14 700.00 33.79 496 721.09

Résultat 13 500.00 -0.51 -6 818.91 14 700.00 1.21 17 778.91


Le contrôle de Gestion de la société pense que les coûts et résultats obtenus ainsi ne sont pas
pertinents pour servir de base de décision à la direction. Il propose de repenser le modèle et de
changer de méthode de calcul des coûts en adoptant la méthode ABC. A cet égard, il a effectué une
analyse des activités de la société qui l’a amené à retenir les éléments suivants :
Pour le centre restauration, il semblerait qu’il est difficile d’obtenir un décompte fiable des heures
de travail passées sur chaque produit, en raison du fait que les ouvriers sont mensualisés, il propose
donc de retenir pour cette activité le « nombre de repas préparés » comme inducteur de coût, au
lieu de l’heure ouvrier.
L’analyse des travaux effectuée par le centre commercial a permis de faire ressortir deux activités
bien distinctes :
-l’activité négociation, pour laquelle il propose de retenir le « nombre de contrats négociés »
comme inducteur de coûts, au lieu des ventes en valeur ;
-l’activité livraison, pour laquelle il propose de retenir le « nombre de camions-fourgons chargés »
comme inducteur de coûts, au lieu des ventes en nombre de repas. Un camion-fourgon chargé peut
contenir jusqu’à 100 repas livrés sur des plateaux individuels.
Pour le service administratif, il semblerait qu’on pourrait y distinguer trois activités :
-suivi administratif et comptable de l’exécution des contrats ;
-suivi administratif et comptable des approvisionnements de la restauration ;
-suivi administratif et comptable des livraisons.
Sur la base de cette analyse, le contrôle de gestion a réalisé la ventilation ci-après,
rattachant les activités aux centres existants :

Activités/centres Administration Restauration Commercial Total

Négociation 9 000.00 0 140 250.00 149 250.00

Préparation repas 18 000.00 137 040.00 0 155 040.00

Livraison 13 000.00 0 94 750.00 107 750.00

Total 40 000.00 137 040.00 235 000.00 412 040.00


Questions :
1.Il est demandé de calculer le coût de revient et le résultat analytique sur la base de
cette analyse. Pour cela, déterminer au préalable le coût des inducteurs.
2.Comparer les résultats ainsi obtenus à ceux obtenus précédemment par la méthode
des sections homogènes.
•Calcul du coût des inducteurs :

Centres / Acticités Négociation Préparation repas Livraison Total

Administration 9000 18000 13000 40000

Restauration 0 137040 0 137040

Commercial 140250 0 94750 235000

Total 149250 155040 107750 412040

Inducteur Contrat Repas Camion

Nombre inducteurs 17 28200 292

Coût de l’inducteur (DH) 8779.41 5.50 369.01


• Coût de revient des repas selon la
méthode ABC :

Eléments de coûts Repas must Repas standard


Quantités Prix Valeur en Quantités Prix Valeur en
unitaire DH unitaire DH
Consommation 13500.00 2.00 27000.00 14700.00 2.00 29400.00
plateaux
Matières alimentaires 13500.00 28.00 378000.00 14700.00 18.00 264600.00
Coût de l’activité 7.00 8779.41 61455.88 10.00 8779.41 87794.00
négociation
Coût de l’activité 13500.00 5.50 74221.28 14700.00 5.50 80818.72
restauration
Coût de l’activité 140.00 369.01 51660.96 152.00 369.01 56089.04
livraison
Coût de revient 13500.00 43.88 592338.12 14700.00 35.29 518701.88
•Résultats analytiques selon la
méthode ABC : 

Eléments de coûts Repas must Repas standard

Quantités Prix Valeur en Quantités Prix Valeur en


unitaire DH unitaire DH
Ventes 13500.00 45.00 607500.00 14700.00 35.00 514500.00

Coût de revient 13500.00 43.88 592338.12 14700.00 35.29 518701.88

Résultat 13500.00 1.12 15161.88 14700.00 -0.92 -4201.88


analytique
• Interprétation des résultats par rapport à
ceux de la méthode de sections
homogènes :

On constate que la méthode des sections homogènes donne globalement les mêmes résultats
que ceux de la méthode ABC. Cependant, par produit, la méthode des sections homogènes
donne des résultats analytiques contradictoires avec ceux de la méthode ABC. Le produit
bénéficiaire dans la première devient déficitaire dans la deuxième.
La méthode ABC semble être plus pertinente que celle des sections homogènes, en raison du
fait que l’analyse de l’activité du service commerciale semble être plus proche de la réalité
dans la méthode ABC.
CONCLUSION
BIBIOGRAPHIE

 Mesure et Pilotage de la Performance, Nicolas Berland- Université de


Marne la Vallée/ ENPC ;
 Les fondements conceptuels de l’ABC "à la Française", Simon
ALCOUFFE et Véronique MALLERET, Groupe HEC-Département
Comptabilité –Contrôle de Gestion ;

http://www.12manage.com/methods_abc_fr.html
www.abc-couts.fr/
www.fidecia.fr/actualites/reporting/Methode_ABC.doc
www.controle-de-gestion.com/ABC-ABM.htm
www.emblemsvag.com/abc.htm
Merci pour
votre attention

Vous aimerez peut-être aussi