Vous êtes sur la page 1sur 4

Méthode ABC Définition :

La méthode ABC est née au début des années 80 pour répondre aux légitimes
besoins d'identification précise des coûts de revient. Les classiques méthodes de
calcul des coûts de revient fondées sur l'estimation des coûts de la main-
d'oeuvre, des matières et des frais généraux s'avèrent bien mal adaptées au
contexte actuel de la création de valeurs. Le saupoudrage des charges directes et
indirectes toujours en croissance, n'est plus le meilleur moyen - et le mot est
faible - pour mesurer rationnellement les coûts.

Principe de la méthode ABC :


Les modes de production et plus généralement de création de valeurs ont en
effet radicalement changé. La connaissance précise de la rentabilité des produits
et des clients est plus que jamais un véritable enjeu de la gestion stratégique.

La méthode ABC, Activity Based Costing, ou gestion par les activités propose
une approche différente fondée sur une évaluation au plus juste des coûts de
revient ou de consommation des ressources de chacune des activités du
processus.

En choisissant un angle d'attaque orienté processus et activité, la méthode ABC


ABM, Activity Based Management, ne se contente pas de proposer une mesure
de coûts précis. Son ambition va bien plus loin. Elle préconise la mise en place
d'une structure d'amélioration de la maîtrise des coûts en terme de création de
valeurs et, par enchaînement naturel, de l'amélioration des performances.

Au même titre que la méthode des centres d’analyse, la méthode ABC s’articule
autour de deux étapes principales : l’allocation des ressources aux activités, et
l’imputation du coût des activités aux objets de coûts.

La notion d’activité devient centrale dans la mise en œuvre et l’utilisation de la


méthode car les activités consomment des charges indirectes et les objets de coût
sont le produit de ces activités. Par conséquent, il convient d’abord d’établir une
cartographie des activités de l’entreprise, d’allouer
ensuite les ressources aux activités via des inducteurs de ressources et de
calculer enfin les coûts des objets (produits, prestations, clients, etc.) via des
inducteurs de coût.
La Méthode ABC : les étapes du calcul
Les différentes étapes pour la mise en place d'une démarche et de la méthode
ABC sont les suivants :

 Définir les activités : Ces activités peuvent être, par exemple : le traitement
d'une commande, la gestion des références, ou encore la réception des
marchandises ;
 Identifier les charges indirectes qui vont faire l’objet d’un retraitement ;
 Faire le lien entre les charges et l’activité : dans la majeure partie des cas
plus besoin de clé de répartition car les charges sont souvent directes par
rapport aux activités ;
 Faire le lien entre les activités et les produits : Pour chaque activité, un
inducteur de coût (cost driver) sera retenu et suivi (par exemple, le nombre de
commandes, les quantités de référence). Cet inducteur sera l'unité qui
permettra de répartir le coût total de l'activité. Certains inducteurs ne seront
pas utilisés pour éviter des modèles trop lourds. On préférera un inducteur
typique de l'activité. Pour chaque activité étudiée, le modèle précisera donc les
inducteurs consommés.

La méthode ABC : Avantage


La méthode ABC présente l'avantage d'affecter de manière plus précise les
coûts aux produits sans procéder à une répartition des coûts indirects à l'aide
d'une unité de mesure souvent arbitraire (par exemple, les heures machines).
Une meilleure connaissance des processus permet de dégager les forces et
faiblesses d'une organisation à la mise en place de cette méthode.

La méthode ABC : Inconvénient


La méthode ABC présente aussi l’inconvénient d’exiger l’intervention longue de
spécialistes extérieurs, une implication active du personnel ainsi que l’emploi de
solutions informatiques coûteuses, pour être mise en œuvre
Bases de la méthode ABC
Le modèle ABC concerne particulièrement les secteurs dans lesquels les coûts
indirects sont importants. Il étudie le pilotage des coûts par activité dans le
cade d’une approche transversale orientée sur le processus métiers. Le but est
de modéliser les charges par activités/processus et de mieux les piloter.

Bon à savoir : la méthode ABC est généralement complétée par une méthode
management dite ABM (Activity Based Magement) centrée sur la gestion stricte des
coûts. L'ABC/M est notamment utilisé comme aide décisionnelle dans l’étude des
processus d’externalisation.

L’objectif de la méthode ABC : est d’identifier les facteurs


de coûts réels et les économies potentielles et d'améliorer la rentabilité des
produits et des clients. Pour ce faire, elle analyse des processus transversaux
de l’entreprise en mettant en place des indicateurs (inducteurs) révélant le niveau
des coûts et les marges.

On distingue les inducteurs d’activité et de coût :

 L’inducteur d’activité permet de mesurer les ressources consommées


par l’activité et d’identifier le rapport de consécution coûts/produits.
 L’inducteur de coût détermine le niveau des coûts à travers l’organisation
de l’activité.

Grâce à ces inducteurs, la méthode ABC décortique les différents types


d’activités en affectant plus efficacement les coûts aux produits. Cette
connaissance fournira des informations aux managers, facilitant ainsi la prise de
décisions stratégiques et la réorganisation éventuelle des processus métiers.

Méthode ABC : principales étapes :

En pratique, la mise en œuvre de la méthode ABC comprend plusieurs


étapes qui peuvent être résumées ainsi :

 Identification des activités : il s’agit de décrire les processus de


production en identifiant les activités (extrants + intrants).
 Affectation des ressources aux activités : les différentes charges sont
réparties entre les différentes activités constituant les « ressources de
fonctionnement » de l’activité.
 Choix des inducteurs : pour apprécier la performance de chaque activité,
le gestionnaire isole un indicateur de performance (inducteur) afin de
mettre en relation les charges (ressources) inhérentes à chaque activité.
 Regroupement des activités : les activités sont regroupées à partir des
inducteurs qu’elles partagent.
 Détermination des coûts de revient : ceux-ci sont calculés en incorporant
les charges directes et les charges indirectes des « centres de
regroupement » imputées aux coûts au prorata des inducteurs utilisés.

Avantages et inconvénients de la méthode ABC :


La mise en place des indicateurs de la méthode ABC est utile pour comprendre
d'où vient la rentabilité d'une entreprise. Elle favorise :

 une meilleure compréhension des coûts (directs et indirects) liés à chaque


produit ;
 une réduction des frais généraux grâce à la réduction des capacités en
excès ;
 un management basé sur le pilotage des coûts ;
 le reengineering des processus métiers.

Cependant, pour être mise en œuvre, la méthode ABC nécessite l’intervention de


conseils extérieurs, la mobilisation du personnel (méthode ABM) et la mise en
place de solutions informatiques coûteuses. Ces facteurs constituent autant de
contraintes