Vous êtes sur la page 1sur 31

Dossier

pédagogique

Le Carnaval des animaux


de Camille Saint Saëns

Récitant Frédérique Bruyas


Musiciens de l’Orchestre National d’Île de France

Contact :
Service des Actions
éducatives et culturelles
tél. 01 41 79 02 49
SOMMAIRE

• Camille Saint-Saëns
Sa vie p.3
Son époque p. 6
La musique au temps de Saint-Saëns p. 7
Sa musique p.8
Frise chronologique p.9

• Le Carnaval des animaux


Présentation p. 11
Les mouvements p. 12

• Les instruments
L’orchestre en quelques mots p. 16
Les instruments dans le Carnaval des animaux p. 18

• Jeux
Jeux p. 22

• Les interprètes
Frédérique Bruyas, récitante p. 25
L’Orchestre National d’Île de France p. 26

• Annexes
Texte de Francis Blanche p. 27

1
2
Camille Saint-Saëns (1835-1921)

Sa vie

Enfant prodige
Camille Saint-Saëns est issu d’une famille de cultivateur. Il naît le 9 octobre 1835 à Paris.
Son père, fonctionnaire et poète, meurt de maladie quelques temps après sa naissance.
Il est alors élevé par une mère artiste et sa grand-tante qui lui donne ses premiers cours
de piano.
À seulement trois ans, Camille montre des dons précoces pour la musique, il compose
déjà de petites pièces pour piano et joue sans difficulté des sonates de Mozart et de
Haydn.

Concertiste à dix ans !


En mai 1846, Camille donne son premier concert à la salle Pleyel. Il
joue tout de mémoire : Mozart, Beethoven, Bach, Haendel et
Hummel. Ce concert est un immense succès, la presse voit en lui
« l’émule de Mozart ». L’année suivante, il est invité à se produire
aux Tuileries devant la duchesse d’Orléans. Commence alors pour
lui une véritable carrière de concertiste.

Camille Saint-Saëns
en 1846
musicologie.org
Un musicien complet
En 1848, Camille a treize ans et intègre le conservatoire où il suit des cours d’orgue, de
théorie et de composition. En 1851, il devient l’élève de Jacques Fromental Halévy en
composition et commence à forger son propre langage musical.
À dix-huit ans, Saint-Saëns est nommé à l’orgue Saint-Merry à
Paris puis à la Madeleine, une des églises les plus en vues de Paris.
Il y restera pendant vingt ans. C’est là que Liszt entendra ses
brillantes improvisations et le saluera comme « le premier
organiste du monde »…
Il poursuit également sa carrière de pianiste et donne plusieurs
récitals et concerts en tournée en France, en Allemagne, en
Angleterre, en Belgique et jusqu’à Saint-Pétersbourg où il joue
Camille Saint-Saëns,
1858, caricature de devant la cour impériale de Russie.
Pauline Viardot
musicologie.org

3
Un compositeur français
Aujourd’hui, Camille Saint-Saëns est célèbre pour ses
nombreuses compositions dont les plus jouées sont le
Carnaval des Animaux, la Danse Macabre ou la Symphonie
n° 3. Il a abordé tous les genres. Malgré deux échecs au
Prix de Rome*, il est reconnu par ses pairs comme une
éminente personnalité musicale. Saint-Saëns se consacre
également à l’enseignement et compte parmi ses élèves des
Camille Saint-Saëns au
compositeurs tels que Gabriel Fauré, Henri Duparc ou piano en 1916
wikipedia.org
Emmanuel Chabrier.
Il défend de plus en plus une musique française face à l’engouement du public pour la
musique allemande et notamment celle de Richard Wagner. Pour promouvoir cette
musique française, Saint-Saëns participe à la création en 1871 de la Société Nationale de
Musique.

Une gloire internationale


Saint-Saëns est élu à l’Académie des Beaux-arts et promu officier de la Légion
d’Honneur. À partir de 1885, il entreprend des tournées de concerts triomphales dans le
monde entier. Marqué par la mort de ses deux jeunes fils et affaibli par une santé fragile,
Saint-Saëns se réfugie de plus en plus souvent en Algérie, sa destination favorite. Il
continue toutefois ses multiples activités en publiant des articles et des ouvrages. Il
donne son dernier récital et son dernier concert en tant que chef en 1921 et clôt une
grande carrière de virtuose, compositeur et chef d’orchestre qui a duré soixante quinze
ans.
Il meurt le 24 décembre 1921 à Alger. Des obsèques nationales sont célébrées à Paris.

*
Célèbre concours qui récompense les artistes français dont les plus grands compositeurs de musique savante.

4
Un homme curieux et passionné
Le musicien s’intéresse à mille choses : l’astronomie, la
philosophie, le théâtre, l’archéologie, la peinture…
Il est un caricaturiste doué, publie des ouvrages
scientifiques ou politiques et reçoit des doctorats
honorifiques des universités de Cambridge et Oxford.
À vingt trois ans, avec les 500 francs payés par un
éditeur pour ses Six duos pour harmonium et piano, il
achète un télescope.

5
Son époque

La France au temps de Saint-Saëns


Saint-Saëns a vécu à une époque marquée par les troubles politiques. À quatre vingt
sept ans, le musicien a vu se succéder plusieurs régimes politiques (la Monarchie de
Juillet, la Deuxième République, le second Empire et la Troisième République), plusieurs
guerres (la guerre franco-prussienne et la Première Guerre mondiale) ainsi que
l’insurrection de la Commune de Paris en 1871.

Le siècle du progrès
À l’ère de la Révolution industrielle
(développement du machinisme et
apparition du chemin de fer), la France
devient une grande puissance. Elle domine
peu à peu un vaste empire colonial qui
s’étend d’Afrique jusqu’en Asie. Les
expositions universelles se multiplient à
Paris et visent à promouvoir l’industrie.
Le Feu céleste de Saint-Saëns, célébration
de l’électricité ouvre l’Exposition universelle Le palais de l'électricité et le Château d'eau
Exposition universelle de Paris en 1900
de 1900. Wikipedia.org

La Belle Époque
Au début du XXe siècle, ces progrès scientifiques et techniques offrent un confort
jusqu’alors inconnu. Une succession d'inventions viennent modifier profondément le
mode de vie : la photographie, le vélocipède qui se mue en bicyclette, la réalisation de
moteurs plus petits et légers permet la mise au point des motocyclettes, des
automobiles, des avions. Le développement de la médecine et de l'hygiène permet de
faire baisser la mortalité des nourrissons et d'augmenter l'espérance de vie. La France
s'équipe de plus en plus de l'électricité. En 1895, la projection du premier film de
l'histoire à Paris marque le succès qu'attend la cinématographie.

6
La musique au temps de Saint-Saëns

Saint-Saëns a eu une vie longue, il a connu de nombreux courants musicaux et a vu


coexister des esthétiques très différentes.

Le romantisme
Saint-Saëns est né en plein cœur du courant romantique. Le romantisme célèbre
l’expression, la sensibilité, la rêverie. Les compositeurs romantiques cherchent à trouver
plus de souplesse dans l’écriture en réaction aux structures rigides de l’époque classique.
Le romantisme marque également l’exaltation du « moi ». L’artiste connait une notoriété
nouvelle.

Le tournant du siècle
À la fin du XIXe siècle, une nouvelle génération de compositeurs apparait. En France, la
Belle Époque voit l’avènement de Debussy ou Ravel qui révolutionnent le langage musical
en s’éloignant délibérément des romantiques.

Les compositeurs que Saint-Saëns admire :

Jean-Sébastien Bach, Ludwig van Beethoven,


Félix Mendelssohn, Robert Schumann, Hector Berlioz,
Franz Liszt et Richard Wagner

Les compositeurs qu’il n’aime pas :

Johannes Brahms, César Franck, Gustav Mahler


et Richard Strauss

7
Sa musique

Un musicien « touche à tout »…


Camille Saint-Saëns est un compositeur prolifique. Il a abordé tous les genres : opéra,
musique symphonique (poème symphonique, concerto…), musique de chambre, musique
pour piano, pour orgue, musique religieuse (oratorios, cantiques ou motets, un
requiem)…) ou encore de nombreuses mélodies.

… Attaché à la tradition
Camille Saint-Saëns aime revenir aux sources plutôt que d’expérimenter et opte plus
volontiers pour la sobriété que l’effusion de sentiments.

La perfection de la forme
La rigueur intellectuelle et morale de Saint-Saëns transparaît dans sa musique. Il attache
une importance particulière à la perfection de la forme et ses compositions témoignent
d’une maîtrise des techniques d’écriture. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu quelques
critiques face aux innovations des compositeurs novateurs et modernes comme Debussy
et Ravel.

Humour et musique populaire


Ce formalisme n’empêche pas Saint-Saëns de s’intéresser à des formes musicales
d’inspiration plus populaires et d’avoir le sens de l’humour. Il est le premier compositeur
de renom à composer pour le cinéma et est l’auteur d’une des premières musiques de
film de l’histoire en 1908 pour l’Assassinat du Duc de Guise.
Le Carnaval des Animaux, œuvre immédiatement attachée au nom de Saint-Saëns de
nos jours, montre tout l’humour dont est capable le compositeur.

8
Faits marquants de la vie du compositeur

Frise chronologique
Evénement historique dans le monde Mort

Evénement historique français Naissance

Œuvres littéraires et musicale Evénement artistique, scientifique, social

Date Histoire de France et d'ailleurs Evénements artistiques Vie et œuvres de C. Saint-Saëns Date
1835 Apparition du Tuba dans l'orchestre Naissance à Paris le 9 octobre 1835
1836 Inauguration de l'Arc de Triomphe à Paris 1836
1ère manifestation son don pour la
1837 1837
musique
1842 La Comédie humaine - H. de Balzac 1842
1843 Traité d'instrumentation de H. Berlioz 1843
1844 Les trois mousquetaires d'A. Dumas 1844
1846 Invention du saxophone 1er concert à Paris, Salle Pleyel 1846

1848 Entre au conservatoire de Paris et étudie 1848


Seconde République l'orgue, la théorie et la composition
1849 Premier timbre poste français 1849
1851 Elève en composition de J. Fromental 1851
1852 1852
Organiste à Saint-Merry, puis à la
1853 1853
2nd Empire sous Napoléon Bonaparte de Madeleine à Paris
1855 1852 à 1874 Messe, op.4 1855
1857 Mort de M. Glinka 1857
1858 Six duos pour harmonium et piano 1858
er
Guillaume 1 , Roi de Prusse
1861
Le Tsar Alexandre II abolit l'esclavage en Russie 1861
1862 Les Misérables de V. Hugo 1862
1863 Guerre de Sécession aux États-Unis de 1861 à 1863
1864 1865 Voyage au centre de la Terre de J. Verne 1864
1865 1865
1867 Les noces de Prométhée , op.19 1867
Concerto pour piano N°2 , en sol maj.,
1868 Inauguration de l'Opéra de Vienne
op.22 1868
1869 Mort d'H. Berlioz 1869
1870 III ème
République française
Participe à la création de la Société
1871 Proclamation de l'Empire allemand
Nationale de Musique 1871
Mort de M. Moussorgsky
1873 Mac-Mahon Président de 1873 à 1879 1873
1874 La Chauve-souris, Opérette de J. Strauss Danse Macabre , op.40 1874
1875 Naissance de M. Ravel 1875
1877 Invention du phonogramme par Edison Le Lac des cygnes de P. I. Tchaïchovski 6 études , op.52 pour piano 1877
1878 Repquiem, Op.54 1878
Graham Bell invente le téléphone Dans les steppes de l'Asie centrale d'A.
1880 1880
Colonisation de l'Afrique par la France Borodine
Débuts de l'assurance sociale et de la liberté de la
1881 Naissance de B. Bartók Elu à l'Académie des Beaux-Arts 1881
presse en France
1882 L'enseignement devient obligatoire et laïque Parsifal de R. Wagner 1882
1883 Ouverture du Metropolitan Opera à New York Mort de R. Wagner 1883
1884 Symphonie en fa min. de R. Strauss Promu Officier de la Légion d'Honneur 1884
1885 Invention du vaccin contre la rage par Pasteur Part pour une tournée mondiale 1885
Carnaval des Animaux et Symphonie
1886 Invention du célesta N°3 avec orgue, op.78 1886
1887 S. Carnot Président de 1887 à 1894 Requiem de G. Fauré 1887
Exposition Universelle à Paris, construction de la
1889 1889
Tour Eiffel
1890 Séparation de l'Eglise et de l'Etat Création de l'école de Barbizon en peinture Samson et Dalida, opéra 1890
1891 Naissance de S. Prokofiev 1891
1892 Naissance de D. Milhaud 1892
Reçoit le doctorat honorifique de
1893 Mort de J. Ferry l'Université de Cambridge 1893

Prélude à l'après-midi d'un faune - Cl. Debussy


1894 F. Faure Président de 1894 à 1899 Antigone , musique de scène 1894
inaugure l'impressionnisme en musique
1895 Procès du capitaine Dreyfus Apparition du cinéma avec les frères Lumières Fredegonde , opéra 1895
1896 Javotte , ballet 1896
1897 Période impressionniste 1897
1898 1er Salon de l'Automobile à Paris Peintres représentatifs : Caprice héroïque , op.106, pour piano 1898
1899 E. Loubet Président de 1899 à 1906 Cézanne, 1899
1900 Inauguration du 1er métro parisien Degas, Le feu céleste, op.114, cantate 1900
1901 Van Gogh, 1901
1902 Pissaro … 1902
1903 1er Tour de France cycliste La Mer - Cl. Debussy 1903
1905 1905
1906 A. Fallières Président de 1906 à 1913 Période fauviste 1906
Création des Ballets Russes Reçoit le doctorat honorifique de
1907 Peintres 1907
par Diaghilev l'Université d'Oxford
représentatifs : L'assassinat du Duc de Guise, musique
1908 période cubiste Matisse, de film 1908
1909 Peintre représentatif : Modigliani 1909
1910 1910
1911 Picasso 1911
1912 1912
Reçoit la Grande Croix de la Légion
1913 R. Poincaré Président de 1913 à 1920 d'honneur 1913
1914 1914
1917 1ère Guerre Mondiale Parade - E. Satie 1917
1918 Mort de Cl. Debussy 1918
1920 A. Millerand Président de 1920 à 1924 1920
Dernière tournée, 6 mois avant sa mort
1921 à Alger le 24 décembre 1921
Le Carnaval des Animaux

Présentation

Le Carnaval des Animaux est une suite musicale de quatorze pièces, composée en 1886.

Saint-Saëns compose le Carnaval des Animaux au cours de ses vacances dans un petit
village autrichien. Il ne s’agit pas de musique sérieuse mais d’une parenthèse
humoristique dans l’œuvre du compositeur qu’il a lui-même qualifié de « fantaisie
zoologique ».

Créé par un groupe que dirigeait Lebouc, durant le Carnaval de Paris, à l'occasion du
Mardi Gras, il est rejoué par la société « la Trompette » pour fêter la mi-carême. Le
compositeur interdit ensuite l'exécution publique de cette œuvre de son vivant. Seul le
morceau intitulé Cygne était exclu de cette censure.

L'effectif instrumental de la suite est particulièrement original pour l’époque : 2 pianos,


2 violons, 1 alto, 1 violoncelle, 1 contrebasse, 1 flûte, 1 clarinette, 1 harmonica et
1 xylophone. L’instrumentation est différente pour chaque pièce, l'effectif total n'étant
utilisé que dans le final.

L’auteur et humoriste Francis Blanche a écrit un texte d’accompagnement truffé de jeux


de mots.

11
Les mouvements

« On décore, on festonne, on visse, on cloue, on plante.


Le castor construit des tréteaux,
La grue porte des fardeaux,
Le python accroche des tableaux
Car, ce soir, au Jardin des Plantes,
C'est la grand-fête éblouissante :
Le Carnaval des Animaux ! »
Francis Blanche

Introduction
Des trilles de piano imitant le roulement de tambour comme dans une marche militaire
ou de cymbales comme au cirque, et des montées de violons et de violoncelles
annoncent la suite des festivités.

« Au jardin des Plantes, ainsi nommé d'ailleurs à cause des animaux


qu'on y a rassemblés, une étrange ardeur semble régner... »
Francis Blanche

Marche royale du Lion


Le Roi des animaux entre le premier en scène. La marche est majestueuse, sur un
rythme très strict et sur une gamme qui lui confère une sonorité vaguement orientale.
Quelques montées chromatiques de piano (gamme par ½ tons dans le grave), puis
d'autres aux instruments à cordes imitent les rugissements du lion, d'une manière qui
n'est pas terrifiante mais plutôt inquiétante. Ces rugissements sont entrecoupés par des
sonneries de fanfare.

« L'on voit entrer le Lion, très britannique, la mine altière...


Vêtu de soieries aux tons chatoyants, soieries de Lyon évidemment. »
Francis Blanche

Poules et Coqs
Cette pièce est un exemple rare de musique purement imitative au XIXe siècle. Saint-
Saëns imite le caquètement des poules aux cordes aiguës, le cocorico du coq au piano et
à la clarinette et le gloussement des poules par trois notes longues.

« Les uns crient cocorico, très haut,


les autres gloussent et caquettent, très bêtes. »
Francis Blanche

12
Hémiones (ou Animaux véloces)
Ce mouvement est uniquement exécuté aux deux pianos. Il fait appel à un motif de
quatre notes dans un tempo très rapide pour imiter la vélocité de l’animal.

« Un hémione c'est un cheval, des hémiones ce sont des chevaux [...].


Il a comme tout animal, ils ont comme tous les animaux
leur place dans notre carnaval, comme dans tous les carnavaux ! »
Francis Blanche

Tortues
Le thème, bien évidemment lent, est interprété par les violoncelles et les altos qui, à
l’unisson, symbolise la tortue. Saint-Saëns met en place une opposition rythmique entre
le piano et le thème. Ce passage est un pastiche du thème du célèbre can-can d’Orphée
aux Enfers d’Offenbach.

« Au carnaval, une fois l'an,


Les tortues dansent le cancan
Et sous leur monture d'écailles
Elles transpirent. Elles travaillent.
Elles se hâtent avec lenteur. »
Francis Blanche

L'Éléphant
Ce mouvement est très comique. Le thème, lent, est tenu par la contrebasse, soutenue
par des accords au piano. Ce morceau est une parodie de la Danse des sylphes d'Hector
Berlioz (extrait de La Damnation de Faust), qui passe de très aérienne dans sa version
originale à pachydermique dans le morceau de Saint-Saëns.

« Les éléphants sont des enfants qui font tout ce qu'on leur défend... »
Francis Blanche

Kangourous
Le piano alterne joyeusement des accords avec appoggiatures ascendants puis
descendants et des passages plus lents. Les deux pianos symbolisent deux kangourous
qui d'abord se déplacent indépendamment avant de se rapprocher l'un de l'autre.

« Redoutable boxeur,
recordman du saut en longueur
et champion du saut à la perche... »
Francis Blanche

13
Aquarium
Célèbre thème, tournoyant et scintillant, évoquant à la perfection le monde des contes de
fées et pays imaginaires, avec des notes au xylophone - souvent jouées au glockenspiel
ou au célesta - et des arpèges descendants au piano. Aquarium adopte une construction
classique de forme refrain-couplet : AB AB A'B'.

« De la baleine à la sardine et du poisson rouge à l'anchois


dans le fond de l'eau chacun dîne d'un plus petit que soi... »
Francis Blanche

Personnages à longues oreilles


Très représentatif, au violon, il utilise les harmoniques aigües et des tenues basses.
Suivant les interprétations, on jurerait entendre les braiements de l'âne, interprétés par
les violons.
« L'Âne s'est mis un bonnet d'homme ! »
Francis Blanche

Le Coucou au fond des bois


C'est un mouvement très satirique. La clarinette répète vingt et une fois le même motif
(le coucou) sur les deux mêmes notes, alors que le piano mène la mélodie seul par des
accords lents.
« Chacun soupire à part soi : Que le son du coucou est triste, au fond des bois ! »
Francis Blanche

Volière
Mouvement très gracieux où le thème est tenu presque exclusivement par la flûte,
soutenue par des tremolos discrets des cordes et des pizzicati qui créent un véritable
tapis sonore. Sur ces battements d'ailes, les oiseaux s’en donnent à cœur joie.

« Personne au monde ne vous condamnera pour chantage ou pour vol. »


Francis Blanche

Pianistes
Un mouvement très humoristique qui donne, lui aussi, dans la caricature des bêtes de
scènes ou de concours que sont les pianistes représentés par leurs exercices quotidiens.
Ils ne font que des gammes, ascendantes et descendantes, dans les tonalités majeures,
entrecoupées par des accords des cordes.

« Ce mammifère concertivore digitigrade... [...]


Amateurs de gibiers, ne tirez pas sur le pianiste ! »
Francis Blanche

14
Fossiles
Encore un mouvement usant de la parodie évoquant, outre les animaux disparus, les
vieux airs d'époque. La clarinette reprend le célèbre thème du Barbier de Séville de
Gioacchino Rossini pour caricaturer l’opéra italien. Saint-Saëns plaisante même avec sa
propre Danse Macabre! Le thème est tenu au début par le xylophone et par le piano,
avec des pizzicati aux cordes. On y entend très clairement un fragment de J’ai du bon
tabac, ainsi que les notes gaies de Ah vous dirais-je maman puis d’Au clair de la Lune,
par la clarinette. On reconnaît également un passage d’En partant pour la Syrie, chanson
populaire d'époque napoléonienne.

« Dinosaures, brontosaures, Nabuchodonosors et autres trésors... »


Francis Blanche

Le Cygne
Peut-être le mouvement le plus connu de toute la pièce, en tout cas le seul qui a
l'honneur d'être parfois joué seul, c'est un magnifique solo de violoncelle soutenu par le
piano, très poétique.

« Comme un point d'interrogation


Tout blanc sur le fond
De l'eau verte
Le cygne, c'est la porte ouverte
A toutes les visions. »
Francis Blanche

Finale
Ce dernier morceau vient clore la suite sous forme de défilé des animaux introduit par les
mêmes roulements de tambour que dans l’introduction. On y voit réapparaître plus ou
moins brièvement les animaux dans l'ordre suivant : les hémiones (avec des accords
scandés par les cordes), les fossiles (notamment par l'utilisation plus importante du
xylophone), les poules et coqs, les kangourous, les ânes et, implicitement, par la
tonalité, le lion.

« On danse, on fraternise : le loup avec l'agneau, le renard avec le corbeau... »


Francis Blanche

15
L’orchestre en quelques mots
D’où vient le mot « orchestre » ?

À l’origine, ce mot désignait la partie des théâtres grecs antiques située entre la scène et
l’auditoire où se plaçaient les danseurs et les instrumentistes. Par la suite, ce terme a été
conservé pour désigner la partie du théâtre réservée aux musiciens : la fosse
d’orchestre.

Qu’est-ce qu’un orchestre ?

Aujourd’hui, le mot « orchestre » désigne un ensemble d’instruments de musique. Il


existe plusieurs sortes d’orchestres qui se distinguent par leur répertoire et par le
nombre de musiciens qui les composent :

L’orchestre symphonique

 Répertoire : musique savante occidentale du XVIIIe siècle à aujourd’hui.


 Œuvre repère : Grieg, Peer Gynt
 Nombre de musiciens : de 30 à 100
Il comprend quatre familles d’instruments : les cordes, les bois, les cuivres et les
percussions
() détails ci-dessous).
Exemple : L’Orchestre National d’Île de France

L’orchestre de chambre

 Répertoire : musique savante occidentale du XVIIIe siècle à aujourd’hui.


 Œuvre repère : Saint-Saëns, Carnaval des animaux
 Nombre de musiciens : 10 à 30
Par rapport à l’orchestre symphonique, l’orchestre de chambre est caractérisé par sa
petite taille et une moins grande diversité d’instruments. Comme le quatuor à cordes ou
le trio, l’orchestre de chambre apparaît à la fin de la Renaissance pour donner des
concerts dans les salons aristocratiques, par opposition aux ensembles destinés à la
musique de plein air, à l’opéra et à la musique d’église.
Exemple : Les Arts florissants

16
L’orchestre à cordes

 Répertoire : musique des XVIIe et XVIIIe siècles, plus rarement du XIXe siècle à nos
jours.
 Œuvre repère : Mozart, Une Petite Musique de nuit
 Nombre de musiciens : 10 à 20
Il appartient à la catégorie des orchestres de chambre. Il est uniquement composé
d’instruments à cordes.
Exemple : Les Arts florissants sans les instruments à vents et les percussions

L’orchestre de jazz

 Répertoire : standards de jazz du XXe siècle.


 Œuvre repère : Duke Ellington, In a Mellotone
 Nombre de musiciens : 10 à 20
Par rapport à l’orchestre symphonique, l’orchestre de jazz est caractérisé par la rareté
voire l’absence des cordes, la présence en grand nombre des cuivres et des saxophones,
celle de la batterie qui remplace les percussions. L’orchestre de jazz est apparu dans les
années 1920.
Exemple : The Washingtonians, l’orchestre de Duke Ellington

17
Les instruments du Carnaval des Animaux
Le piano
Il y en a deux dans le Carnaval des Animaux.

Le piano est un instrument à clavier de la famille des cordes


frappées.
Le son est produit par la vibration de ses cordes tendues
sur un cadre rigide horizontal (piano à queue) ou vertical
(piano droit). Elles sont frappées par des marteaux couverts
de feutre, actionnés par l'enfoncement des touches du
clavier. Le piano possède deux ou trois pédales. Les cordes du piano
wikipedia.org

Les pédales sont très importantes pour s'exprimer au piano : la


pédale gauche est une sourdine, la pédale de droite est la
pédale la plus utilisée, elle permet au pianiste de prolonger la
vibration des cordes, pour lier les harmonies entre elles.

Son nom provient d'une abréviation de piano-forte, nom de son


ancêtre du XVIIIe siècle, lui-même nommé par la possibilité qu'il
offrait de jouer aussi bien piano (doucement) que forte (fort).

Piano à queue (vue de haut)


Wikipedia.org

18
Les instruments à cordes frottées

Le violon L’alto Le violoncelle La contrebasse

Le violon
Ils sont également au nombre de deux dans le Carnaval des Animaux. Le violon est
constitué de soixante et onze éléments en bois collés ou assemblés. Il possède quatre
cordes que l'on peut frotter avec un archet ou pincer avec l'index en pizzicato. Le violon
est le plus petit des instruments à cordes frottées et celui offrant la tessiture la plus
aiguë.

L’alto
L’alto est un peu plus gros que le violon. Il produit donc un son plus
grave.

Le violoncelle
Plus gros que l’alto, le violoncelle se joue assis et tenu entre les jambes.

La contrebasse Le célèbre violoncelliste


Mtislav Rostropovitch
La contrebasse est le plus gros des instruments de la famille du violon. wikipedia.org
Le contrebassiste joue debout ou assis sur un siège haut et tient son

19
instrument entre ses genoux, la contrebasse repose sur son piquet.

Les instruments à vent

La flûte
Le son de la flûte est créé par une vibration due au souffle de l’instrumentiste. La flûte
traversière est formée d'un tuyau avec des trous, que le flûtiste bouche avec ses doigts
pour obtenir une note précise.

La flûte traversière

La clarinette
La clarinette est un instrument de musique à vent, de la famille des bois, à perce
cylindrique, et, contrairement à la flûte, doté d'une anche vibrante simple. La clarinette
est généralement en bois d’ébène. Comme sur la flûte, l'instrumentiste fait varier la
hauteur des notes en ouvrant ou bouchant les trous percés sur l'instrument par un jeu de
mécanismes.

La clarinette la plus
courante (en si bémol)

20
Les percussions

Le xylophone
Le xylophone est un instrument de la famille des percussions, constitué de lames de bois
de différentes longueurs qui sont frappées au moyen de mailloches terminées par une
sphère parfois recouverte de caoutchouc ou de feutre. La disposition des lames est, le
plus fréquemment, semblable à celle du clavier de piano.

Le xylophone et ses mailloches


Wikipedia.org

21
Jeux

Mots cachés

S A I N T S A E N S M E E Messe Saint-Saëns
Y T U B A Y L S T O A R U Alto Symphonie
M E R T Y U G S G U D T Q Flute Cinéma
P I A N O H E E R V E Y I Tuba Orchestre
H P A R I S R M F E L E T Cubiste Clarinette
O R C H E S T R E R E T N Romantique Ballet
N I I F L U T E B T I S A Ouverture Piano
I R N F G E E C V U N I M Camille Orgue
E D E H L U T J K R E B O Madeleine Paris
D F M L G A L T O E U U R Cor Alger
C L A R I N E T T E Y C I
N B O E L L I M A C O R K

Règle du jeu : attention les mots peuvent être cachés de manière


horizontale, verticale, diagonale, de haut en bas ou de bas en haut

Mots croisés

4 1. Quel est le prénom de Saint-Saëns ?


2 3 2. Dans le Carnaval des animaux, le violoncelle
1 représente un animal, lequel ?
5 3. Le roi des animaux.
4. Saint-Saëns joue son premier concert dans cette salle.
5. À l'âge de treize ans, Saint-Saëns entre au conservatoire
pour y étudier un instrument, lequel ?

22
Solution
S A I N T S A E N S M E
Y T U B A L S O A U
M G S U D Q
P I A N O E E V E I
H P A R I S R M E L E T
O R C H E S T R E R E T N
N I F L U T E T I S A
I N E E U N I M
E E L U R E B O
M L G A L T O E U R
C L A R I N E T T E C
B O E L L I M A C O R

4
2 3 P
1 C A M I L L E
Y 5 I E
G O O Y
N R N E
E G L
U
E

23
Questionnaire sur
Saint-Saëns et son Carnaval des animaux

Veuillez cocher la ou les bonnes réponses. À vous de jouer !

1. Combien d’années Camille Saint-Saëns a-t-il vécu ?

75 ans □ 86 ans □ 95 ans □ 66 ans □

2.À quel âge Camille Saint-Saëns donne t-il son premier concert Salle
Pleyel à Paris ?

8 ans □ 11 ans □ 14 ans □ 17 ans □

3. Saint-Saëns est l’un des meilleurs joueurs d’orgue de son temps.


Dans quelle église a t-il joué pendant près de 20 ans ?

Saint-Michel □ Saint-Eustache □ La Madeleine □

4. Qui a écrit le Carnaval des Animaux, composé par Saint-Saëns ?

Blanche □ Les Frères Grimm □ Perrault □

5. Quels animaux sont décrits dans le Carnaval des Animaux ?

Le lion □ Le cygne □ La girafe □


L’éléphant □ Le paon □ Les hirondelles □

6. En quelle année le Carnaval des Animaux a t-il été composé ?

1886 □ 1900 □ 1906 □ 1880 □

7. Le Carnaval des Animaux est une suite musicale.


De combien de pièces est-elle composée ?

10 □ 12 □ 14 □ 16 □

Solution
1. 86 ans / 2. 11 ans / 3.La Madeleine / 4. Blanche / 5. Le lion, le cygne, l’éléphant / 6. 1886 / 7. 14

24
Frédérique Bruyas, récitante

Lectrice publique, Frédérique Bruyas conçoit la lecture à


voix haute comme un inépuisable champ d’expériences
humaines, dont l’objet est la littérature dans sa variété et
sa vitalité. Son goût profond pour la parole adressée, une
parole à l’écriture singulière et le dénuement de cette
parole transmise le livre en main est à l’origine de son
engagement artistique. Sa formation initiale de
comédienne et de musicienne a développé chez elle une
écoute sensible de la matière littéraire. L’écriture
contemporaine d’un auteur comme Jacques Rebotier a très
tôt influencé la direction de son travail. Pour elle, la voix-instrument doit être au
service de l’écriture pour révéler ce qui fait la chair d’une pensée. Dès lors, elle
appréhende chaque texte comme une « partition de paroles », quel que soit le
répertoire : classique ou contemporain. Aujourd'hui, elle s'intéresse
particulièrement à la forme « lecture-concert », fruit de ses rencontres avec des
auteurs et des musiciens, et poursuit ses recherches artistiques vers d’autres
concepts : lecture polyphonique (avec le collectif Vox Libris), lecture bilingue,
lecture et arts numériques…
www.bruyas.net

25
L’Orchestre National d’Île de France
Fiche technique

Nombre de musiciens permanents : 95


Âge du plus jeune instrumentiste : 23 ans
Nombre de personnes travaillant à l’administration et la technique : 24

Nombre de concerts donnés en 2007 :


• 86 en Île-de-France, dont 22 éducatifs
• 4 en province et 4 à l’étranger !

Nombre de spectateurs en 2007 : 53 341


Nombre d’heures de musique diffusées : 120 heures
(soit environ : 726 515 795 324 578 512 214 588 125 doubles-croches jouées !)

Signes distinctifs

L’orchestre a beaucoup de cordes à son arc : tous instruments confondus,


l’orchestre totalise 27 cordes de do, 54 de sol, 54 de ré, 54 de la, et 34 de mi,
sans compter les harpes qui, elles, ont de tout…
Les anches passent : hautbois, clarinettes et bassons usent plus d’une centaine
d’anches simples ou doubles par an.

L’orchestre écrit beaucoup : le chrono courrier de l’orchestre enregistre 2122


départs et 2841 arrivées.
Il téléphone : 19 874 unités par an.
L’administration consomme 145 kg de café par an.
L’orchestre roule beaucoup : 10 943 km en 2005/2006.
Il se déplace avec des pupitres, des chaises, des tabourets de contrebasses, des
planches de violoncelles, des instruments (du plus léger, le triangle – 500 g –
jusqu’au célesta– 150 kg), sans compter les pianos, harmoniums, harpes,
percussions, des estrades, une trousse de secours, soit 4 tonnes, en moyenne, à
chaque déplacement.
Mais surtout :
L’Orchestre National d’Île de France est le messager de la musique symphonique
en Île-de-France.

26
Annexe : Le Carnaval des Animaux de Francis Blanche

Au jardin des plantes, Il trotte comme un vrai cheval.


Ainsi nommé d'ailleurs Ils galopent comme de vrais chevaux.
À cause des animaux Il tombe sans se faire grand mal,
Qu'on y a rassemblés, Se relève sans dire de gros mots.
Au jardin des plantes, Et si l'hémione est un cheval,
Une étrange ardeur semble régner. Si les hémiones sont des chevaux,
On décore. On festonne. Il a, comme tous les animaux,
On visse. On cloue. On plante. Ils ont, comme tous les animaux,
Le castor construit des tréteaux. Leur place dans notre carnaval,
La grue porte des fardeaux. Comme dans tous les carnavaux !
Le python accroche des tableaux. Au carnaval, une fois l'an,
Car ce soir, au Jardin des plantes, Les tortues dansent le cancan
C'est la Grand-fête éblouissante : Et sous leur monture d'écailles
Le Carnaval des Animaux. Elles transpirent. Elles travaillent.
Tout est prêt. Elles se hâtent avec lenteur.
La Foule se masse. Mais... quand vous verrez, Spectateurs,
L'orchestre, à pas de loup, Danser ce galop d'Offenbach
Discrètement se place. Au rythme de Sébastien Bach
L'éléphant prend sa trompe, Vous comprendrez qu'il ne faut
Le cerf son cor de chasse. Point jouer avec son embonpoint
Et voici que soudain Et qu'il vaut mieux courir
Monte dans le silence Que de partir à point!
Pour le plaisir de nos cinq sens Les éléphants sont des enfants
La musique du Maître Saint-Saëns. Qui font tout ce qu'on leur défend.
Soudain, Vive le Roi ! Car pour l'éléphant les défenses,
Et l'on voit, Depuis le fin fond de l'enfance,
La crinière en arrière, Ca se confond avec les dents.
Entrer le lion, Tous légers, malgré leurs dix tonnes.
Très britannique... Comme des collégiens de Cambridge ou
La mine altière, d'Eaton,
Vêtu de soieries Les éléphants sont des enfants
Aux tons chatoyants : Et qui se trompent énormément.
Soieries de Lyon, évidemment. Athlètes universels
Il est fort élégant, Comme en vain on en cherche,
Mais très timide aussi. Voici le Kangourou!
A la moindre vétille, il rougit Redoutable boxeur,
Comme une jeune fille ! Recordman du saut en longueur
Peuple des animaux Et champion du saut à la perche.
Ecoute-le, tais-toi. Oui, quand de l'Australie
Laisse faire Saint-Saëns Tu quitteras la brousse,
La Musique est ton roi. Nos sportifs, près de toi,
Gens de cour et gens de plumes Deviendront des fantoches !
Voici les poules et les coqs ! Kangourou, tu les mettras
Basse-cour et courtes plumes Tous dans ta poche!
Ils sont bien de notre époque. De la baleine à la sardine
Les uns crient cocorico très haut. Et du poisson rouge à l'anchois,
Les autres gloussent Dans le fond de l'eau,
Et caquètent, très bêtes. Chacun dîne d'un plus petit que soi.
Un hémione, c'est un cheval. Oui, la coutume singulière
Des hémiones, ce sont des chevaux. De cette lutte à mort
L'hémione est un bel animal. Dans les algues légères
Les hémiones de fiers animaux. Fait frémir en surface

27
Notre âme hospitalière. Eparpillent leurs vertèbres
Mais, au fond, c'est la vie Dans tous les sens
Quand on veut bien chercher Les fossiles ont tourné
Et que celui qui n'a jamais pêché Sur la danse macabre de Saint-Saëns !
Jette aux poissons la première pierre ! Comme un point d'interrogation
Las d'être une bête de somme Tout blanc sur le fond
Dont on se moque à demi-mots De l'eau verte
Au Carnaval des Animaux Le cygne, c'est la porte ouverte
L'âne s'est mis un bonnet d'homme ! À toutes les visions.
Jouant à cache-cache Et maintenant ça y est !
Avec on ne sait qui, La fête se déchaîne
Le coucou, vieil apache, Les animaux oublient
Vient de voler un nid. Les grilles et les chaînes.
Usurpant une place, On danse, on fraternise.
Détruisant un bonheur, Le loup avec l'agneau
C'est le coucou vorace Le renard avec le corbeau
Dont les maris ont peur. Le tigre avec le chevreau
Et chacun soupire à part soi Et le pou avec l'araignée
Que le son du coucou Et le manche avec la cognée !
Est triste au fond des bois. Comme c'est joyeux !
Etourneaux, martinets, Comme c'est beau !
Merles et rossignols, Le Carnaval des Animaux !
Serins et canaris,
Alouettes et arondes,
Volez ! Gentils oiseaux ! Chantez !
Personne au monde ne vous condamnera
Pour chantage ou pour vol!
Quel drôle d'animal !
On dirait un artiste.
Mais dans les récitals
On l'appelle pianiste.
Ce mammifère concertivore digitigrade
Vit le plus souvent au haut d'une
estrade.
Il a des yeux de lynx
Et une queue de pie.
Il se nourrit de gammes
Et ce qui est bien pis
Dans les vieux salons
Il se reproduit mieux que les souris !
Près de son clavier, il vit en soliste.
Cependant, sa chair est peu appréciée.
Amateurs de gibiers
Chasseurs sachez chasser !
Ne tirez pas sur le pianiste !
Sortis spécialement de leur muséum
Messieurs les fossiles :
Les iguanodons, les mégathériums,
Les ptérodactyles, ichtyosaures,
Nabuchodonosor !
Et autres trésors
Des temps révolus,
Sont venus simplement.
Pour prendre l'air,
L'ère quaternaire, bien entendu !
Et sous les candélabres
Ces corps qui se délabrent

28
Contacts

Orchestre National d’Île de France


19 rue des Écoles
94 140 Alfortville
www.orchestre-ile.com

Service des actions éducatives et culturelles

Julie David, responsable des actions éducatives et culturelles


01 41 79 03 43, julie.david@orchestre-ile.com

Violaine Daly-de Souqual, chargée des actions éducatives et culturelles


01 41 79 02 49, violaine.desouqual@orchestre-ile.com

Le dossier pédagogique a été réalisé par Julie David, Violaine Daly-de Souqual et
Audrey Bajolet. Pour toutes questions, merci de nous contacter.

29