Vous êtes sur la page 1sur 3

64

Ecart d'acquisition

Ecart d'acquisition Réserves latentes Méthode de la nouvelle évaluation Méthode de la valeur comptable Fonds
Ecart d'acquisition Réserves latentes Méthode de la nouvelle évaluation Méthode de la valeur comptable Fonds

Réserves latentes

Méthode de la nouvelle évaluation
Méthode de la
nouvelle évaluation
Méthode de la valeur comptable
Méthode de la
valeur comptable

Fonds de commerce

Exemple. Le 01.01.20.1, A a acquis une participation de 100 % à B pour 1'250. Au moment de l'acquisition, le capital propre de B était le suivant :

Capital-actions

Réserves

750

250

1'000

Lors de l'acquisition, un bien non amortissable (terrain) avait une valeur réelle supérieure de 150 à sa valeur comptable.

La méthode de la nouvelle évaluation procède à un apurement des comptes individuels avant la consolidation. Les actifs et les dettes de la société fille sont évalués à la valeur réelle au moment de l'acquisition. Les éventuelles réserves latentes sont dissoutes par une réserve de réévaluation (réserve de capital). La consolidation a lieu avec les justes valeurs. L'EA n'incorpore alors que le goodwill.

   

Réserve

1. Retraitement

Actifs

/

de réévaluation

150

2. Consolidation du capital

Goodwill

/

100

Capital-actions

/

750

Réserves

/

250

Réserves

de réévaluation

/

150

 

/ Participation

1'250

3. Amortissement du goodwill

Bénéfice annuel

/ Goodwill

20

65

La méthode de la valeur comptable reprend les actifs et les dettes de la société fille à leur valeur comptable. L'EA incorpore les réserves latentes de B et le goodwill. Les réserves latentes sont ensuite réparties sur les actifs et les dettes concernés. Le goodwill restant est ensuite amorti.

1. Consolidation du capital

Goodwill

/

250

Capital-actions

/

750

Réserves

/

250

 

/

Participation

1'250

2. Retraitement

Actifs

/ Goodwill

150

3. Amortissement du goodwill

Bénéfice annuel

/ Goodwill

20

B. Selon la méthode avec les valeurs de clôture

Selon la méthode avec les valeurs de clôture, la DCC active ou passive est compensée avec les réserves du groupe.

1. Consolidation du capital

DCC

/

250

Capital-actions

/

750

Réserves

/

250

 

/

Participation

1'250

2. Compensation de la DCC

Réserves

/ DCC

250

3.2.3. Le traitement du goodwill

Dans les comptes consolidés, le goodwill peut figurer pour un montant conséquent. Pour apprécier la situation financière du groupe, il est important de comprendre la manière dont le goodwill a été traité en fonction des normes de consolidation retenues, raison pour laquelle différentes variantes sont exposées ci-après.

Traitement

du goodwill

Traitement du goodwill Amortissement périodique Test de dépréciation
Traitement du goodwill Amortissement périodique Test de dépréciation

Amortissement

périodique

Test

de dépréciation

66

Selon les normes comptables retenues pour la consolidation, le goodwill est sujet à un amortissement périodique ou à un test de dépréciation.

A. L'amortissement périodique du goodwill

Jusqu'à la fin 2004, les normes IFRS prévoyaient un amortissement linéaire du goodwill sur sa durée de vie économique, mais au plus sur 20 ans. Selon la méthode d'acquisition (méthode dite anglo-saxonne), l'amortissement avait lieu par le compte de résultat.

Autrefois, en cas de consolidation avec les valeurs de clôture (méthode dite allemande), le goodwill était compensé directement avec les réserves du groupe.

Exemple selon la méthode d'acquisition (anglo-saxonne). Amortissement planifié d'un goodwill de 250 par le compte de résultat sur 5 ans.

Ecritures

1ère année

Bénéfice annuel

/ Goodwill

50

2ème année

 

/

50

Réserves de bénéfice Bénéfice annuel

/

50

 

/

Goodwill

100

3ème année

 

/

100

Réserves de bénéfice Bénéfice annuel

/

50

 

/

Goodwill

150

Dans les comptes consolidés, l'amortissement annuel du goodwill réduit le bénéfice de l'exercice de 50. Au niveau du groupe, c'est un bénéfice réduit qui est attribué aux réserves de bénéfice. Dans les années ultérieures, l'amortissement du goodwill des années précédentes doit être repris en diminution des réserves de bénéfice.

1ère année : Corrections Groupe Groupe A B Δ 31.12.20.1 Doit Avoir (G1) (G2) Actifs
1ère année :
Corrections
Groupe
Groupe
A
B
Δ
31.12.20.1
Doit
Avoir
(G1)
(G2)
Actifs
Divers actifs
5'000
2'500
7'500
7'500
Participation B
1'250
1'250
-
-
Goodwill
250
250
-50
200
6'250
2'500
7'750
7'700
Passifs
Dettes envers tiers
Capital-actions
Réserves de capital
Réserves de bénéfice
Bénéfice annuel
2'600
1'300
3'900
3'900
2'000
750
750
2'000
2'000
500
250
250
500
500
750
0
750
750
400
200
600
-50
550
6'250
2'500
1'250
1'250
7'750
7'700

67

Dans les années ultérieures, l'amortissement du fonds de commerce se présente comme suit :

 

1ère année

2ème année

3ème année

G1

Δ

G2

G1

Δ

G2

G1

Δ

G2

Actifs

                 

Divers actifs

7'500

 

7'500

8'450

 

8'450

9'750

 

9'750

Goodwill

250

-50

200

250

-100

150

250

-150

100

 

7'750

 

7'700

8'700

 

8'600

10'000

 

9'850

Passifs Dettes envers tiers Capital-actions Réserves de capital Réserves de bénéfice Bénéfice annuel

3'900

 

3'900

4'510

 

4'510

5'470

 

5'470

2'000

2'000

2'000

2'000

2'000

2'000

500

500

500

500

500

500

750

750

1'050

-50

1'000

1'350

-100

1'250

600

-50

550

640

-50

590

680

-50

630

 

7'750

 

7'700

8'700

 

8'600

10'000

 

9'850

Exemple selon la méthode de clôture (allemande). Amortissement d'un goodwill de 250 par compensation avec les réserves du groupe.

Ecritures

1ère année

Réserves de bénéfice

/ Goodwill

250

   

/ Goodwill

250

2ème année 3ème année

Réserves de bénéfice Réserves de bénéfice

/ Goodwill

250

Le goodwill de 250 apparaît lors de chaque consolidation dans le bilan du groupe et l'amortissement de la 1ère année doit être repris dans les consolidations ultérieures. Il est également possible d'échelonner l'amortissement du goodwill par les réserves de bénéfice sur les différents exercices.

1ère année 2ème année 3ème année G1 Δ G2 G1 Δ G2 G1 Δ G2
1ère année
2ème année
3ème année
G1
Δ
G2
G1
Δ
G2
G1
Δ
G2
Actifs
Divers actifs
7'500
7'500
8'450
8'450
9'750
9'750
Goodwill
250
-250
-
250
-250
-
250
-250
-
7'750
7'500
8'700
8'450
10'000
9'750
Passifs
Dettes envers tiers
Capital-actions
3'900
3'900
4'510
4'510
5'470
5'470
2'000
2'000
2'000
2'000
2'000
2'000
Réserves de capital
500
500
500
500
500
500
Réserves de bénéfice
750
-250
500
1'050
-250
800
1'350
-250
1'100
Bénéfice annuel
600
600
640
640
680
680
7'750
7'500
8'700
8'450
10'000
9'750

68

B. Le test de dépréciation

Depuis le 01.01.2005, les normes IFRS ne prévoient plus un amortissement linéaire du goodwill, mais préconisent un test annuel de dépréciation. Il en est de même pour le goodwill résultant de la consolidation proportionnelle et de la mise en équivalence.

Selon cette conception, le goodwill est interprété comme une valeur avec une durée de vie illimitée. Toutefois, si sa valeur comptable est inférieure à sa valeur réalisable, une dépréciation constatée par le compte de résultat doit avoir lieu. Il n'y a donc plus d'amortissement ordinaire du goodwill, mais un amortissement extraordinaire en cas de perte de valeur de ce dernier. Un goodwill réduit, suite à un test de dépréciation, ne peut plus faire l'objet d'une réévaluation.

Dans le test de dépréciation, la valeur du goodwill d'une société fille est généralement calculée sur la base des techniques d'actualisation du cash flow, car l'entité n'est généralement plus cotée en bourse.

Exemple. Le goodwill a subi une dépréciation de 30 en 20.1 et de 80 en 20.3. Consolidation au 31.12.20.3.

Corrections Groupe Groupe 31.12.20.3 A B Δ Doit Avoir (G1) (G2) Actifs Divers actifs 5'000
Corrections
Groupe
Groupe
31.12.20.3
A
B
Δ
Doit
Avoir
(G1)
(G2)
Actifs
Divers actifs
5'000
2'500
7'500
7'500
Participation B
1'250
1'250
Goodwill
250
250
-110
140
6'250
2'500
7'750
7'640
Passifs
Dettes envers tiers
Capital-actions
Réserves de capital
Réserves de bénéfice
Bénéfice annuel
2'600
1'300
3'900
3'900
2'000
750
750
2'000
2'000
500
250
250
500
500
750
0
750
-30
720
400
200
600
-80
520
6'250
2'500
1'250
1'250
7'750
7'640

Tous les groupes ne consolident pas leurs comptes selon les normes IFRS. Par conséquent, il est important de comprendre les différentes variantes du traitement du goodwill, raison pour laquelle l'amortissement linéaire du goodwill a été maintenu dans certains exercices.