Vous êtes sur la page 1sur 23

Rapport De Stage

Durée : Du 18/09/2018 Jusqu’au :18/11/2018

Réalisé Par :
ZINEB NASREDDINE

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA


Remerciements

Avant tout développement sur cette expérience


professionnelle, il m’apparaît opportun de commencer ce
rapport de stage par des remerciements, à ceux qui
m’ont beaucoup aidé au cours de ce stage et à ceux qui
ont eu la gentillesse de faire de ce travail un moment très
profitable.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont formées et


accompagnées tout au long de cette expérience avec
beaucoup de patience et de Professionnalisme, à savoir :

Mme. MERIAME KHARBOUCHE : Directrice d’agence


Mme. SARA AGAROUANE : Responsable administratif
Mlle. HANAA SEMMAR : Agent commercial manipulateur
de fonds

Enfin, que tous ceux qui ont contribué à mener à bien


ce stage trouvent ici l’expression de ma parfaite
considération.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 4


Introduction

Le secteur bancaire représente un pilier de l'économie national.


En effet, son évolution constatée est le fruit de la concurrence
accrue entre les différents établissements, dont figure en leader la
Banque Populaire riche de son savoir-faire et son expérience de 50
ans, et profitant de son image auprès des clients.
C'est dans le but d'approfondir mes connaissances du domaine
bancaire, et d'affiner mes acquis en finance que j'ai effectué un stage
dans une agence de la Banque Populaire.
Ce rapport établit une synthèse de toutes les tâches effectuées
durant ce stage et les enseignements donnés par les employés de cette
agence.
Pour cela, je vais tout d'abord donner en première partie une
présentation de la Banque Populaire en relatant son histoire et
exposant son organisation administrative. Puis en deuxième partie,
je vais tacher d'expliquer le fonctionnement de cette agence à
travers ses opérations pour s’aborder ensuite à ses produits et
services et finalement je vais parler des taches que j’ai effectuée au
sein de l’Agence AL HAMD

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 5


CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA BANQUE POPULAIRE

I. HISTORIQUE :
La Banque populaire du Maroc est l'appellation la plus courante pour désigner l'ensemble
du Groupe des Banques populaires, un groupe bancaire et financier marocain composé de
plusieurs Banques populaires régionales qui sont sous forme de sociétés coopératives, de la
Banque centrale populaire qui est une société anonyme cotée à la bourse de Casablanca et
plusieurs filiales spécialisées.
Tout a commencé le 25 mai 1926, quand le Dahir portant sur la création du modèle
organisationnel de la Banque Populaire a été adopté. Fondées dès le départ sur les bases de
mutualité et de coopération qui font toute leur particularité, les premières Banques
populaires à vocation régionale ont vu le jour dès la fin des années 1920.
Avec l'avènement de l'indépendance, la Banque Populaire est appelée à devenir le noyau
dur de ce qui allait être le système bancaire et financier national. Sa refonte, par dahir du 2
février 1961, s'est traduite par une nouvelle appellation, le Crédit Populaire du Maroc
(CPM), mais aussi, par une réorientation de ses missions, désormais tournées vers de
développement de l'artisanat et des PME/PMI. Aux structures régionales existantes,
s'ajoutera ainsi une entité centrale : la Banque Centrale Populaire et une nouvelle instance
fédératrice : le Comité Directeur du CPM.
Depuis, le groupe a fait bien du chemin sur la voie du développement et de la croissance
pour devenir, à la fin des années 1960, le premier réseau bancaire du Maroc avec ses 43
agences et compte aujourd'hui plus de 1000 agences dans le royaume. D'autres étapes ont
été franchies par la suite et d'autres défis relevés notamment la concurrence.
Le Groupe Banque populaire dispose du premier réseau bancaire marocain avec 1 000
agences à fin décembre 2011. Il sert également la plus large base clientèle au Maroc avec
près de 3,2 millions de clients.

Evolution du logo de la banque populaire :

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 6


II. Organisation du Groupe Banque Populaire

1. Le Comité Directeur (CD) :


Organe suprême de l'institution, le comité directeur est constitué de :
• Cinq Présidents des conseils des Banques Populaires Régionales ;
• Cinq représentants du conseil de la Banque Centrale Populaire ;
Ainsi le comité directeur exerce un contrôle administratif, technique et financier sur l'organisation
et la gestion de la Banque Centrale Populaire et de chaque Banque Populaire Régionale. Il représente
collectivement les organismes du Crédit Populaire pour faire valoir leurs droits et intérêts communs.
Ainsi, le Comité Directeur a pour attributions principales de :
• Décider après accord des Banques Populaires Régionales concernées, le transfert partiel
entre elles de leur actif et passif.
• Ratifier les décisions d'ouverture, de fermeture ou de transfert dans la même localité, tant
au Maroc qu'à l'étranger, de filiales, de succursales, d'agences, de guichets ...
2. La Banque Centrale Populaire (BCP) :
Elle est chargée d'exécuter les décisions du CD notamment à l'égard des Banques Populaires Ré-
gionales. Elle peut également effectuer directement toute opération pratiquée par les banques en vertu
des dispositions de la loi bancaire. Toutefois, elle ne peut intervenir directement dans les circonscriptions
territoriales où les Banques Populaires Régionales exercent leurs activités.
Par ailleurs, la BCP peut participer au capital d'une Banque Populaire Régionale sans limitation des
parts, à titre provisoire et exceptionnel, lorsque la situation financière de la banque concernée le justifie.
Elle peut toutefois prendre 5% des parts du capital d'une Banque Populaire Régionale ou d'un groupe de
Banques Populaires à titre permanent.
3. La Banque Populaire Régionale (BPR) :
Elle a pour mission toutes les opérations bancaires susceptibles de faciliter l'exercice normal de sa
profession à savoir entre autres : l'escompte et le recouvrement de toutes valeurs, l'avance sur titre, sur
marchandises et l'ouverture de crédit, recouvrement des dépôts de fonds de toute personne physiques ou
morale etc.

4. Les succursales :
En vue de son positionnement au sein de la Banque Populaire Régionale (BPR), en tant que niveau
hiérarchique intermédiaire entre un sous réseau d'agences et le siège, la succursale apparaît comme un
centre d'animation commerciale et d'appui technique au réseau afin de :
• Rechercher l'amélioration continue de la réactivité commerciale de son réseau.
• Rehausser et maintenir le niveau de qualité des prestations offertes par le réseau de dis-
tribution.
C'est pour ces raisons que des aménagements sont apportés à l'organisation actuelle de la succur-
sale, s'inscrivant ainsi dans la continuité des actions de normalisation, du mode de fonctionnement de la
BPR.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 7


Rattachée hiérarchiquement au président du directoire de la Banque Populaire Casa-
blanca, le succursale Beau séjour à pour principales missions :
• L'appui commercial aux agences relevant de son autorité
• Le pilotage et le management du sous réseau.
• L'assistance technique au réseau notamment pour l'étude et la mise en place
des crédits.
• Le support aux dites agences dans le recouvrement à l'amiable des créances
en souffrance.
• L'apport de la technicité et les expertises nécessaires dans le cas où l'une de
ses agences n'en dispose pas (cas des dossiers crédits).
• La succursale Beau séjour est alors organisé autour :
• D'une entité « animation commerciale »,
• D'une entité « conseil et appui technique au réseau » constitué d'experts poly-
valents (cautions, garanties, bancassurance et monétique) ; de chargés de re-
couvrement, et des aspects administratifs,
• D'une entité back-office

5. L’agence :

L'agence représente le FRONT OFFICE de la Banque Populaire, ou la relation client et


la qualité du service prime sur toute autre considération.
Le personnel de l'agence AL HAMD est reparti comme suit :

➢ Directeur d’agence : il s’occupe en premier lieu du développement du fonds de com-


merce et de la commercialisation et la procédure de l’octroi de crédit. Il est chargé
également de la gestion des moyens techniques et opérationnels de l’agence, de la
supervision des opérations de GAB et des travaux du Back Office, de l’assurance de la
bonne qualité des services et d’accueil, de l’animation de son équipe du travail, de la
coordination, négociation et validation avec la succursale et avec la direction régio-
nale en ce qui concerne les objectifs commerciaux de l’agence…

➢ Responsable administratif : il est responsable du contrôle des opérations du contact


direct avec le client, de l’autocontrôle des opérations de caisse par le SIMT (Système
Interbancaire Marocain de Télé compensation), numérisation des chèques et des ef-
fets, des encaissés et des décaissés en dirhams, devises, et GAB.

De plus aux tâches administratives, il est mené à déclarer les incidents et il est res-
ponsable de la demande et de la remise des cartes guichets, de la délivrance des car-
nets de chèque, de l’ouverture des comptes et la souscription en bourse…

De paiements, et à les régulariser.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 8


➢ Agent commercial : c’est le front office de l’agence, il traite les opérations courantes
de la caisse (retrait, versement, change, mise à disposition, les services de transfert :
Money Gram, Western Union). Il s’occupe de la saisie et du traitement des remises
des chèques et effets, de l’arrêt et du contrôle de caisse, et également de la détermi-
nation de la situation de cette dernière.

La politique de la banque populaire préconise la polyvalence des employés au sein de


l’agence afin de faciliter le contact avec le client.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 9


CHAPITRE 2 : DESCRIPTION DES OPERATIONS DE L’AGENCE

I. Les opérations bancaires :


Plusieurs systèmes d’information sont mis à la disposition de l’agent commercial afin d’assurer l’ensemble de
ses tâches notamment les plus importants, MANSOR et NACOM ; ces deux derniers lui permettent d’effectuer
parmi d’autres les opérations suivantes :
- Les versements : en espèce et par remise de chèques qui sont présentés par tous les fonds que le client
verse sur compte ou dans celui d’un tiers, et qui sont constaté par le crédit du compte concerné.
Pour passer le versement, l’agent est obligé de vérifier l’identité du client, la raison pour laquelle la
demande de la carte d’identité nationale est obligatoire, et la carte client, il saisit son radical pour avoir
accès à l’opération (VER). Après un comptage soigneux et attentif de l’argent, l’agent saisit les
informations nécessaires (le montant du versement, la partie versante, bénéficiaire…), puis il imprime
les reçus qui doivent être signés, une copie sera délivrée au client, et une autre devra être préservé par
l’agence et sert comme pièce justificative sur l’opération.
- Versement déplacé : cette opération prend place lorsqu’un client disposant d’un compte sur une
agence, désire effectuer une opération de versement dans une autre agence.
- Les retraits : toute sortie de fonds demandée par le client et constatée par le débit de son compte et
qui peut être sur présentation de chèque ou sur bordereau de retrait. L’opérateur passe par ce qu’on
appelle « la toilette du chèque », il doit dans un premier lieu vérifier la signature, l’adéquation du mon-
tant en chiffre et en lettre, l’existence ou non de la provision, et si le chèque présenté n’est pas frappé
d’opposition.
- Les retraits déplacés : pour les clients qui n’appartiennent pas à l’agence (c.-à-d. ne disposant pas d’un
compte bancaire dans celle-là) dans ce cas la prise de quelques précautions s’impose : prendre une co-
pie de la carte nationale. Le client dans ce cas doit payer 22 DH.
- Mise à disposition : le client demande de mettre à la disposition d’un bénéficiaire une somme d’argent.
- Règlement de mises à disposition : dans le service des clients ayant reçu une somme d’argent de la
part d’un tiers résidant dans une autre localité.
- Western Union : ce service répond aux besoins des marocains du monde dans leurs pays d’accueil en
matière de transfert d’argent.
- Money Gram : Le groupe banque populaire a signé un accord de partenariat avec Money Gram Interna-
tional, dans le but de rendre le service de transfert d’argent plus accessible tant aux marocains du
monde qu’à leurs familles et proches se trouvant sur le territoire national. Il est caractérisé par la rapi-
dité, la proximité et plus essentiellement la sécurité.
- Achat de devise : une opération par laquelle la banque fait enter des devises contre un cours de
change déterminé quotidiennement.
- Vente de devise : une opération à travers laquelle la banque fait sortir des devises contre un cours de
change.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 10


➢Les chèques
Types de chèque :
Le chèque barré
C'est le type de chèque qu’une banque délivre gratuitement à son client. Il offre une certaine sécurité en cas de
perte ou de vol, car il est non endossable : seul le bénéficiaire peut le déposer sur son compte bancaire et il ne
peut en aucun cas être versé en espèce.

Le chèque non barré


Le chèque non barré est un chèque endossable qui se distingue, à première vue, du chèque barré par l’absence
des deux traits obliques rayant les lignes. Dans les faits, le chèque non barré présente certaines différences
notables avec le chèque barré tel que :

• La possibilité de l’échanger contre des espèces à n’importe quel guichet de la banque émettrice, son
titulaire peut directement l'encaisser en espèces au guichet de la banque.

• Endossable et transmissible : la possibilité pour les destinataires de ces chèques de les réutiliser comme
moyen de paiement dans certains commerces. Pour cela, les destinataires doivent endosser les chèques
c'est-à-dire inscrire la mention « endossé à l’ordre de » suivie du nom et des coordonnées du destina-
taire, de la date et de la signature de l’émetteur.

Le chèque certifié

Le chèque certifié est une garantie très sûre de paiement : la signature de la banque, à l'endroit du chèque,
constate l'existence de la provision et la bloque au profit du bénéficiaire

La validité d'un chèque certifié au Maroc est 20 jours. Passé ce délais le chèque n'est plus certifié puisque la
Banque extourne la provision c'est à dire, elle débite le compte provision pour chèques certifiés et crédite le
compte du client.

Les mentions obligatoires du chèque :


Avant que la banque accepte un chèque pour n’importe quelle transaction, le banquier doit faire « la toilette
du chèque ».

Pour que le chèque soit valable, il faut qu'il comporte les mentions obligatoires suivantes :

• La dénomination du chèque, insérée dans le texte même du titre et exprimée dans la langue employée
dans la rédaction de ce titre,
• L'ordre express de payer : une somme libellée en CHIFFRES et en LETTRES
• L'indication du tiré (Nom de l'établissement de crédit teneur du compte),
• L’indication du lieu où le paiement doit s'effectuer (agence bancaire),
• La date et le lieu de création du chèque,
• Le nom et la signature du tireur,
• Le titulaire du compte et le numéro de compte.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 11


Présentation au paiement d'un chèque
Obligation de vérifier l'identité du porteur au moyen d’une pièce officielle portant sa photographie. La loi interdit
à une personne mineure d'encaisser un chèque.

Pour les personnes physiques il faut présenter :

• Carte d'identité nationale,

• Carte d'immatriculation pour étrangers résident,

• Passeport ou toute pièce d'identité pour les étrangers non-résidents.

Pour les chèques de la banque présentés aux clients ne disposant pas d’un carnet de chèque, avant le
paiement de ce chèque, ce dernier doit être signé et contrôlé (approuver) par une partie tierce
(responsable administratif ou chef d’agence) qui joue un rôle du témoin de la passation de la
transaction.
Le paiement des chèques par la banque du tireur
Avant de payer un chèque à un client, le guichetier payeur doit s'entourer de tout un ensemble de précautions.

S'agissant d'un chèque de retrait, il doit soigneusement :

- Vérifier la conformité de la signature,

- Vérifier la régularité du chèque,

- Exiger du client une signature sur le dos du chèque avant de lui remettre l'argent. Cette signature est ap-
pelée « Acquit ».
S'agissant du paiement d'un chèque, le guichetier payeur doit d'abord fidèlement s'assurer de :

L'identité du bénéficiaire qui doit présenter la carte nationale en cours de validité pour un marocain, la carte de
séjour pour un étranger réside au Maroc,

La régularité du chèque qui consiste à vérifier :


• La conformité de la signature apposée au recto du chèque avec le spécimen dé-
tenu par l'agence (carton de signature de l'ouverture du compte),
• La conformité de la somme en chiffres et en lettres. En cas de discordance, on
prend en considération la somme en lettres,
• La régularité de la chaîne d'endos,
• L’absence d'opposition.

Légalement, l'opposition au paiement d'un chèque ne peut être admise qu'en cas de perte, vol, utilisation
frauduleuse, falsification, redressement judiciaire du porteur ou liquidation judiciaire du porteur. Elle émane du
tireur et doit être toujours écrite. Dès réception de la lettre d'opposition, il y a lieu de procéder au blocage de la
provision du montant du chèque.

Opération de remise de chèque pour compensation :

Cette opération est effectuée dans le cas où un client présente un chèque pour paiement d’une banque dans
une autre banque, dans ce cas le banquier fait un contrôle de ses remises à travers une toilette des chèques
scannés afin de décider de leur validité (pour soit l’accepter ou le refuser), si le chèque est sans provision, ce
dernier est annulé, considéré comme impayé et déclaré à la BAM (le client est interdit de chéquier pour
incidence de paiement).
BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 12
La provision du chèque
Par provision, il faut entendre le solde créditeur du compte qui doit être égal ou supérieur au montant du
chèque.
La provision doit être préalable, disponible et suffisante :
▪ Préalable : c’est-à-dire qu'elle doit exister avant l'émission du chèque.
▪ Disponible : c'est-à-dire libre au moment du paiement du chèque.
▪ Suffisante : c'est-à-dire égale ou supérieure au montant du chèque.

Délivrance de chèque :
Le client doit déposer une demande de carnet de chèque qui peut être faite soit en se présentant personnellement
à l’agence dans laquelle le demandeur dispose d’un compte bancaire ou en ligne via le compte chaabi.net.
Une fois l’agence reçoit les chèques demandés de la part du siège, le client doit se présenter à l’agence pur obtenir
son carnet de chèque.
- Pour les clients locaux : la date de validité du chèque avant délivrance : 3 mois (IDEM pour la carte guichet)
- Pour les marocains résidents à l’étranger : cette date est prolongée à 1 an.
Une fois les 3 mois sont achevés, et si le client ne s’est pas présenté à la banque pour prendre son carnet de
chèque (ou sa carte guichet), l’agent bancaire déclare le carnet de chèque (ou sa carte) comme étant échu, puis
il l’annule et l’envoi au siège.

Incidence de paiement de chèque :


On entend par incident de paiement, le non-paiement de tout chèque. Les motifs de non-paiement sont :

- L'absence de provision,
- L'insuffisance de provision,
- Le règlement partiel d'un chèque à concurrence de la provision disponible,
- L’émission d'un chèque sur un compte clôturé,
- L'émission d'un chèque sur un compte frappe d'indisponibilité (exemple : saisie arrêt).

En revanche, ne constitue pas un incident de paiement, le refus de paiement pour absence ou insuffisance de
provision d'un chèque émis en faveur du tireur (émetteur) lui-même. C'est le cas du chèque destine au crédit
d'un compte du tireur.

Les effets :
Les effets de commerce constituent des moyens de paiement à terme. Ils sont des titres négociables qui
constatent au profit du porteur ou du bénéficiaire une créance assortie d’une échéance de paiement. Ces effets
sont constitués soit sous la forme papier ou magnétique, en d’autres termes télétransmis au moyen de l’outil
informatique.
La fin de la journée :
Plusieurs systèmes d’information sont mis à la disposition de l’agent commercial afin d’assurer
En outre de la passation de ces opérations l’agent commercial s’occupe également :
De l’arrêté de la caisse : en fin de journée, les reçus de versement, les pièces de débit ainsi que les chèques
constituent les pièces justificatives pour l’arrêté de caisse.
Une fois la caisse est arrêtée, l’agent passe à un comptage du total existant, puis un rapprochement de ce total
avec le solde figurant au niveau de l’ARC (arrêté de caisse) qui compte le solde du dernier arrêté plus les entrées
moins les sorties de la journée.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 13


CHAPITRE 3 : LES PRODUITS ET SERVICES DE LA BANQUE
POPULAIRE

I. Le compte Bancaire :
L’un des principaux services de la banque est la création d’un compte bancaire, qui est un
moyen de dépôt, d’épargne et de transaction de liquidité
En effet, le produit ALHISSAB ACHAABI propose l’ouverture d’un compte, l’octroi d’une
carte monétaire et l’abonnement au service CHAABI NET et CHAABI MOBILE à seulement
9 DH par mois.
Chaque compte est désigné par un chiffre ou RIB (relève d’identité bancaire) se compose
comme suit :
XX XXX XXXXXXX XXX X
Générique Radical plural clé

Les genres de comptes offerts par la BP sont les suivants :


COMPTE EN DIRHAMS NON CONVERTIBLE :
• 21111 : Comptes pour particuliers ou personnes physiques.
• 21211 : Comptes pour personnes morales et personnes exerçant
une activité commerciale (Professions libérales, SNC, SARL…)
• 21216 : Comptes réserves aux artisans.
• 21140 : Comptes MDM (Marocains Du Monde) nécessite pour son
ouverture le passeport et la carte de séjour en plus d’une photo-
copie de la CIN.
• 21116 : Comptes réserves aux associations, ce qui nécessite la pré-
sentation du statut, du tableau des membres, du PV de l’assem-
bleur générale, des copies des CIN des membres fondateurs et du
document présente par la commune.
• 21117 : Compte réserves aux fonctionnaires de l’état de sécurité
de défense (policiers, militaires, membres de la protection civile...)
• 21330 : Compte sur carnet ou compte de souscription à terme ré-
munère à un taux fixe et dont on se prélève aucune commission
sauf celle de BANK AL MAGHREB.
• 21340 : Comptes épargne réserves aux MDM.
• 21150 : Comptes réserves au personnel de la banque

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 14


II. Les produits monétiques

La carte Prima : C’est une carte privative c.-à-d. qi permet


d’effectuer des retraits et paiements sur les GAB de la banque
populaire, adossé à un compte de chèque attribué aux particuliers
locaux, les artisans dont le revenu est inférieur à 2000 DH. Cette
carte offre à son porteur un ensemble de service tels que : la
consultation de la capacité de paiement, relevé des dix dernières
opérations, demande de chéquier, virement de compte en compte,
changement du code confidentiel, service E-payement mobile,
retrait d’espèces dans le GAB dans la limite de 5000 DH/j.

La carte populaire : C’est une carte VISA Electronique de retrait


et de e- paiement qui permet d’effectuer des retraits sur GAB de la
banque populaire, ainsi que sur ceux es banques confrères et
utilisée sur les terminaux de paiement électronique (TPE). Cette
carte est attribuée aux particuliers, aux artisans, aux PME, et aux
entreprises individuelles dont le revenu net mensuel est supérieur
à 2000 DH.
La carte populaire permet d’effectuer des retraits dans la limite de
5000 DH/j et de réaliser des achats hebdomadaires de 1500 à 3000
DH et un cash-advance de 750 à 1500 DH.

Carte GOLD : une Master Card de retrait et de paiement différé,


accepté aussi bien sur les GAB et TPE et FAR, attribué aux
particuliers dont le revenu est supérieur à 7000 DH et aux PME
côté A et B et aux entreprises individuelles dont le chiffre d’affaire
est supérieur à 750 MDH,
Cette carte permet d’effectuer des retraits GAB de 5000 DH/j et
réaliser des achats jusqu’à 10000 DH et cash-advance jusqu’à 5000
DH

Carte RIZK : elle est destinée aux personnes ayant un compte sur
carnet avec un plafond de 500 DH/j pour les retraits sur GAB.
Le compte sur livret permet d’épargner permet de profiter d’une
accessibilité totale au fonds déposés. Il s’agit d’un compte
rémunéré sans obligation de bloquer son argent.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 15


I@Card : elle permet de transférer l’argent à partir d’une carte
bancaire internationale (Carte Mastercard et VISA) sur une carte BP
au Maroc via le site e-bladi.com de manière simple et sécurisé, à
partir de 6 euros.

RAHATI : une carte prépayée réservée aux pensionnais de la CIMR,


elle permet des retraits GAB, CPM, et confrères d’un plafond de
5000 DH, ainsi qu’un plafond hebdomadaire pour les paiements.

- Les produits d’épargne :


MaRetraite : permet une épargne progressive permettant
la constitution d’une retraite principale ou complémentaire.
Ce produit est destiné aux :
▪ Clients particuliers locaux et marocains résidents à
l’étranger pour leur compte ou d’une tierce per-
sonne.
▪ Entreprises pour le compte de leur personnel.

AvenirMesEnfants : La Banque Populaire propose à ses


clients désirant de protéger leurs enfants et mettre toutes
les chances de leurs côtés « AvenirMesEnfants », une
formule d'épargne progressive, destinée au financement de
leurs études universitaires ou professionnelles.

Dépôt à terme : est destiné aux clients désirant de bloquer


une somme d’argent pour une durée fixée à l’avance. Ce
compte produit des intérêts en fonction de la durée de
blocage. Les sommes déposées sont remises à la disposition
du client à l’expiration délai du blocage.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 16


III. Les produits d’assurance
1) INJAD CHAABI :
C’est un produit d'assurance qui peut être souscrit par des particuliers résidents au Maroc. La
souscription peut se faire pour tous les membres d'une famille avec une prime annuelle de 200DH. Ce
produit présente des avantages comme la prise en charge en cas d'urgence de l'ambulance et des soins
élémentaires, et du dépannage en cas de panne de voiture.
2) INJAD MOMTAZ :
C’est une assurance adaptée plus aux professions libérales. Les avantages déjà cités sont disposés
même à l'extérieur du territoire national. Les primes annuelles sont comprises entre 400 et 500 DH.

3) INJAD CHAMIL :
C’est un produit fait pour les MDM. Il inclut les avantages déjà cités, en sus de la prise en charge
en cas de décès d'un proche à l'étranger du transfert du corps et de son transport, et le billet d'avion en cas
de décès d'un proche au Maroc est totalement remboursé. La prime est calculée en fonction des membres
de la famille assurés compris dans le contrat.

IV. Les crédits

1. Les crédits MOUJOUD :


Sont des crédits à la consommation limité à 50.010.000DH. Pour l'avoir il faut être titulaire
d'un compte bancaire auprès de l'agence et d'un salaire domicilié à l'agence depuis au moins 3 mois,
de ne pas être interdit de chéquier ni d'un dossier au contentieux. Il faut présenter une attestation de
travail, une attestation de salaire, d'une domiciliation irrévocable du salaire dans le compte bancaire
pour la période du crédit, des 3 derniers bulletins de paie, des relevés CNSS des 3 derniers mois, d'une
copie CIN et d'une demande manuscrite.
2. Les crédits YOUSSR :
Sont des facilités de caisse qui permettent un découvert sur le compte client, à condition que
leurs salaires soient domiciliés à l'agence.
Le dossier pour la demande de la facilité de caisse YOUSSR doit comporter les mêmes docu-
ments que ceux pour le crédit MOUJOUD.
3. Les crédits SAKANE MABROUK :
Sont des crédits logement, en plus des conditions et documents déjà cités, il faut y ajouter un
compromis de vente et le titre de propriété.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 17


4. Les crédits FOGARIM :
Fonds de garantie en faveur des populations à revenus modestes et/ou irréguliers :
Sont des crédits soutenues et garanties par l'état en faveur des travailleurs qui n'ont pas un
salaire fixe et ne peuvent pas ainsi domiciliés leurs salaires.
Les bénéficiaires doivent remplir les conditions d'éligibilité suivantes :
- Être de nationalité marocaine ;
- Ne pas être fonctionnaire, employé titularisé du secteur public, ou salarié d'une en-
treprise du secteur privé affiliée à la CNSS ;
- Exercer une activité génératrice de revenus dont le justificatif sera fourni sur la base
d'une déclaration sur l'honneur du bénéficiaire ;
- Ne pas être propriétaire d'un logement à usage d'habitation dans la wilaya ou la pro-
vince où le bénéficiaire exerce son activité ;
- Ne pas avoir bénéficié auparavant d'un prêt garanti par le Fonds de garantie des prêts
dédiés aux logements sociaux.
- Ne pas avoir bénéficié auparavant de la ristourne de l'Etat accordée dans le cadre du
Décret Royal de 1968 relatifs au crédit foncier, au crédit de la construction et au crédit à
l'hôtellerie.
Il est limité à 200.000DH TTC pour le logement, et son taux ne dépasse pas 4% et une
traite mensuelle maximale à supporter par le bénéficiaire n'excédant pas 1500 DH.
Le calcul des traites mensuelles de crédit est plafonné à 45% du salaire (Taux fixé à la
BP casa) du total des crédits accordés par souci de sauvegarder le pouvoir d'achat des ci-
toyens et ne pas les alourdir de crédits, au contraire des autres instituts de crédit qui ne pla-
fonnent pas et dont les traites sont directement retenues à la source.

V. Banque à distance :

 Chaabi. Net : Permet aux clients de recevoir sur leurs adresses


Électroniques les notifications et informations lié aux opérations bancaires
effectuées sur leurs comptes de manière sécurisé, rapide et efficace.
 Chaabi Mobile : c’est un abonnement téléphonique activé par la banque au
profit du propriétaire du compte bancaire. Ce service permet la réception
des SMS contenant des informations relatives aux opérations effectuées
directement sur le téléphone portable du bénéficiaire

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 18


CHAPITRE 4 : MISSIONS ET TACHES EFFECTUEES AU SEIN DE LA
BANQUE POPULAIRE

1. L’ouverture du compte :
Pour ouvrir un compte, l’agent doit être très vigilent afin de détecter les clients de mauvaise foi. La
vigilance est de mise avant, pendant et après l’acte d’ouverture de compte.
L’agent doit identifier le besoin du client afin de l’orienter vers le compte qui répond à ses besoins.
Une fois ceux-ci déterminés, l’agent peut entamer la procédure.
Il vérifie l’authenticité de la CIN :
• La photo, le cachet sur la photo, forme habituelle
• Validité
• Adresse du client : vérifier s’il réside toujours sur l’adresse figurant sur la CIN. Dans le cas contraire,
il doit présenter un justificatif, notamment un certificat de résidence. Dans le cas où le client réside
loin de l’agence, il est impératif de comprendre la cause de son choix de l’agence. Si celui-ci est
injustifiable, l’agent le guide vers une agence proche de son domicile.
• La capacité : vérifier la date de naissance du client dans le but de s’assurer de sa capacité, 18 ans
révolue. S’il est mineur, il doit avoir l’accord du parent ou du tuteur légal.
Après ces vérifications, l’agent me demande d’ouvrir le compte sur la Station NACOM, en effectuant
les étapes suivantes :
• Renseigner les champs de la signalétique de base, en se basant sur les données de la CIN. Le sys-
tème affecte alors un radical au client.
• Renseigner les champs de la page des adresses
• Remplir les informations sur MANSOUR, la transaction « Gestion du compte » pour le calcul de la
clé
• Imprimer la demande d’ouverture de compte et la remettre au client pour signature
• Remplir le spécimen de signature et le remettre au client pour y apposer sa signature
• Etablir un entretien avec le client, en collectant le maximum d’informations, et répondre aux ques-
tions de la page « compte rendu d’entretien » sur la station NACOM. Après son impression, ce do-
cument est aussi remis au client pour approbation.
Après quelques jours, le client reçoit par courrier une lettre d’accueil qui nous confirme qu’il réside
bien dans l’adresse qu’il nous a communiquée. A ce moment, il peut solliciter un carnet de chèque.

Pour ce faire, l’agent doit vérifier sur la base de données de Banque Al Maghreb pour s’assurer que
le client n’est pas interdit de chéquier suite à des incidents éventuels de paiement.
L’agent peut alors établir une demande de carnet de chèque sur MNS2 à travers la transaction DCC
« Demande de Carnet de Chèque ».

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 19


2. Les remises des chèques :
Les une opération qui consiste à remplir un bordereau de Remise des valeurs après vérification
de la signature du client et son numéro de compte qui doivent figurer sur le dos du chèque. Puis, je m’en
occupe de scanner l’ensemble des chèques sur le système « Fast Trieuse » en effectuant les étapes sui-
vantes :
• Ouvrir le système
• Démarrer l’opération en scannant chaque chèque avec le bordereau qui lui arrive
• Après avoir passé tous les chèques j’arrête l’opération en cliquant sur « Fin du traitement »
Après 48h, soit le compte du client est crédité, soit les chèques est retourné impayé pour diverses
raisons, ex : signature non conforme, provision insuffisante...
3. Dossier des impayés :
Ce dossier concerne les clients qui n’ont pas encore payé leurs dettes relatives aux crédits obte-
nus auprès de notre agence. Le directeur m’a donné une liste ou il y a le nom de chaque client, son
radical, le nombre des impayés et le montant total des dettes en me demandant de le traiter en effec-
tuant les étapes suivantes :
• Ouvrir le système « Station NACOM »
• Aller sur la transaction IIM « Remboursement en instance » : cette transaction me permet de
connaitre le total des impayés du client en écrivant son radical dans la case qui convient. Il y a 2
cas : Si le système me donne un fichier vide, ça veut dire que le client a payé l’ensemble des
dettes. Dans le cas contraire, j’imprime le fichier et je passe à une autre transaction ICC « les
comptes des clients » qui me permet de connaitre l’ensemble des comptes détenu par un même
client. En écrivant son radical, le système me donne l’ensemble des comptes ainsi que le solde
de chaque compte, là aussi il y a 2 cas :
- Si le client a la liquidité suffisante je le lui mentionne sur le fichier après l’avoir imprimé,
pour que le directeur effectue ensuite l’opération du virement.
- Si le client n’a pas d’argent, je passe à l’étape suivante en utilisant une autre transaction
ADR/CLT « Adresse Client », en écrivant le radical du client, le système me donne l’en-
semble de ses cordonnés, puis j’enregistre son numéro de téléphone.
NB : Dans le cas où le numéro du téléphone n’est pas enregistré dans le système, je me trouve obliger
de descendre aux archives pour chercher le dossier du client pour le prendre ensuite.
• Et finalement je m’en occupe d’appeler chaque client pour lui demander de rejoindre la Banque
afin de payer ses dettes.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 20


4. Effectuer les opérations relatives aux cartes guichets :
Les opérations relatives aux cartes guichets sont nombreuses, je me suis occupé de 4, à savoir :
L’annulation : Cette opération concerne les cartes guichets échus. Tout d’abord, j’ouvre le système « Po-
werCard », puis je choisis la transaction « Gestion des Cartes » j’écris le numéro de la carte et le système
me donne la situation de la carte, si elle est échue, je l’annule, je la coupe, je la jette et je garde le reçu
pour le mettre ensuite dans le chrono messagerie.
La demande du code PIN : Lorsque le client récupère une nouvelle carte, l’ancien code devient invalide,
alors je m’en occupe de lui donner un nouveau code provisoire en ouvrant le système « PowerCard », puis
la transaction « Gestion des Cartes », ensuite « Demande de Code PIN », je tape son numéro de carte et
le système me donne un nouveau code. Je lui demande d’aller sur le GAB (Guichet Automatique) afin de
changer ce code avant 2h.
La délivrance : après que le client récupère sa carte, je la délivre sur le système « PowerCard » en effec-
tuant les étapes suivantes : « Gestion des Cartes », « Délivrance », puis j’écris le numéro de la carde et je
clique sur « OK », le système me montre un petit texte que l’opération a été effectué avec succès.
La validation : lorsqu’un client prend une nouvelle carte, et si ce n’est pas moi qui a effectué l’opération
de délivrance, je m’en occupe de la valider sur le système, cette opération à presque le même enchaine-
ment des opérations précédentes.
5. Effectuer les opérations de transfert du compte :
Lorsqu’un client change son adresse, il devient nécessaire qu’il transfert son compte vers l’agence
le plus proche de son nouveau local. Alors, il vient à l’agence afin d’effectuer une opération de transfert
du compte.
Tout d’abord, je lui demande une copie de CIN, et je remplis le fichier « Demande de Transfert de
Compte » où j’écris son numéro de compte, le code de notre agence et le code de l’agence à laquelle il
souhaite transférer son compte. Ensuite, j’ouvre le système « Station NACOM », je choisis la transaction
« CLT » là où j’écris le code de l’agence d’accueil et le système me donne son numéro de téléphone.

Je les appels pour les demander leur numéro de fax et puis je les envois la demande accompagnée de la
copie de CIN.
6. Vérification d’incident des carnets des chèques :
Avants de donner le carnet des chèques à un client, il faut vérifier s’il n’est pas échu à travers la
transaction « NSC » dans la Station NACOM. Car après 20 jours de la demande du carnet des chèques il
devient échu, dans ce cas-là, il faut en demander un autre.
En outre, il faut faire attention à ne pas donner le carnet de chèque à un client qui a un compte
sans provision. Si c’est le cas, pour un 1ér incident, les clients payent 5% du montant du chèque. Lors d’un
2éme incident, il paye 10%. Et il paye 20% au cas d’un 3éme incident.
7. Le standard :
J’ai tenu le standard en répondant au téléphone : répondre aux questions des clients, satisfaire leur
besoin si je peux, sinon, je transfert l’appel au personnel qui convient. Même opération si le correspondant
demande de parler au directeur ou à un autre personnel de l’agence.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 21


8. Les extraits des comptes :
Ce sont des documents qui contiennent l’ensemble des mouvements du compte en
mentionnant toutes les opérations effectuées par le client au cours de chaque mois.
Pour les extraire, j’ouvre le système « Docu Base », je choisis l’année, puis la transac-
tion « Extrait du compte », j’écris le numéro du compte et le code d’agence, puis le système
me donne la liste des relevés de chaque mois, je choisis le ou les mois dont lesquels j’en ai
besoin, puis je les imprime pour les donner enfin au client.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 22


CONCLUSION

Il est évident que cette période de stage m'a permis d'accroître mes connais-
sances en matière de banque et d'acquérir de nouvelles techniques, par l'étude
des opérations et l'utilisation des techniques, présentées au sein de l'agence.

De même j'ai eu l'occasion de rédiger mon premier rapport de stage, une expé-
rience qui m'a permis de mieux connaître les enjeux du monde de l'emploi.

Une ambiance professionnelle et décontractée a caractérisé le déroulement de


cette période de stage qui, par une participation forte et générale aux opérations,
m'a facilement favorisé la cohésion avec le personnel de la banque.

Ce stage m'a également permis de rencontrer des gens de différentes disciplines,


et de nouer des contacts avec des personnes de mon domaine, et surtout de faire
la différence entre les études théoriques et les réalités du terrain qui est le monde
de l'emploi, tout en étant à jour avec l'information.

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA 23


SOMMAIRE
REMERCIEMENTS .....................................................................................................................................4

INTRODUCTION........................................................................................................................................5

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA BANQUE POPULAIRE.................................6


I. Historique du groupe Banque Populaire du Maroc.......................................................6

II. Organisation du groupe Banque Populaire.....................................................................7

1. Le Comité Directeur (CD)...........................................................................................................7

2. La Banque Centrale Populaire (BCP)..........................................................................................7

3. La Banque Populaire Régionale (BPR)........................................................................................7

4. Les succursales............................................................................................................................7

5. L’agence.......................................................................................................................................8

CHAPITRE 2 : DESCRIPTION DES OPERATIONS DE L’AGENCE .........................10


I. Les opérations bancaires de l’agence ..............................................................................10

Les retraits.................................................................................................................................10

Les versements .........................................................................................................................10

Les virements............................................................................................................................10

La mise à disposition : …………………..........................................................................................10

Le money gram..........................................................................................................................10

➢ Les chèques...............................................................................................................................11

➢ Les effets...................................................................................................................................13

CHAPITRE 3 : LES PRODUITS ET SERVICES DE LA BANQUE POPULAIRE ...14


I. Le compte bancaire..............................................................................................................14

II. Les produits monétiques....................................................................................................16

III. Les produits d’assurance.....................................................................................................17

1. Injad chaabi...............................................................................................................................17

2. Injad momtaz............................................................................................................................17

3. Injad chamil...............................................................................................................................17

IV. Les crédits...............................................................................................................................17

1. LesBANQUE
Crédits MOUJOUD...............................................................................................................17
POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA
CHAPITRE 4 : MISSIONS ET TACHES EFFECTUEES AU SEIN DE LA BANQUE
POPULAIRE..................................................................................................................19
1. L’ouverture du compte.............................................................................................................19

2. Les remises des chèques ..........................................................................................................20

3. Dossier des impayés..................................................................................................................20

4. Effectuer les opérations relatives aux cartes guichets............................................................21

5. Effectuer les opérations de transfert du compte.....................................................................21

6. Vérification d’incident des carnets des chèques.....................................................................21

7. Le standard................................................................................................................................21

8. Les extraits des comptes...........................................................................................................22

CONCLUSION..........................................................................................................................................23

BANQUE POPULAIRE AGENCE AL HAMD CASABLANCA