Vous êtes sur la page 1sur 23

L’hygiène hospitalière

Cours de Santé Publique 1ème année


Année universitaire 2015-2016

Dr Latifa ADARMOUCH
Laboratoire d’épidémiologie
Département de Médecine Communautaire, Épidémiologie et Santé Publique
Objectifs
 Définir l’hygiène hospitalière
 Décrire les principales règles d’hygiène de base
 Définir les infections associées aux soins
 Décrire les mesures de prévention des infections
associées aux soins
 Définir un accident d’exposition au sang
 Décrire les précautions standards pour la prévention des
accidents d’exposition au sang
 Décrire la conduite à tenir devant un accident
d’exposition au sang

2 Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalière de base

3 Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalière de base
 Ensemble des mesures non spécifiques destinées à
prévenir la transmission d'agents pathogènes entre
patients, de patient à soignant et de soignant à patient.

4 Hygiène hospitalière
Mesures concernant le personnel (1)
 Douche quotidienne afin de réduire la flore microbienne.
 Tenue professionnelle changée régulièrement.
 Cheveux propres et attachés.
 Port de bijoux non autorisé.
 Ongles propres, courts et sans vernis.
 Lavage des mains systématique avant de revêtir et après
avoir enlevé la tenue professionnelle.
 Mise à jour et suivi des vaccinations couvrant les
infections potentiellement transmissibles en milieu de
soins (en particulier hépatite B).

5 Hygiène hospitalière
Mesures concernant le personnel (2)

6 Hygiène hospitalière
Mesures concernant les locaux
 Nettoyage et désinfection soigneux et quotidiens des
locaux.
 Nettoyage des objets dans les chambres et les
locaux de soins.
 Application de protocoles spécifiques pour la
désinfection de certains locaux à risque particulier
(bloc opératoire, réanimation…).

7 Hygiène hospitalière
Mesures concernant le linge
 Tri du linge : utilisation de sacs en plastique de couleurs
différentes pour séparer le linge propre du linge sale ou
contaminé.
 Nettoyage et désinfection réguliers des chariots de
transport du linge.
 Protection des employés en contact avec le linge sale
(vaccination, tenue de protection…).

8 Hygiène hospitalière
Mesures concernant le tri des déchets
 Le tri des déchets est un véritable acte de
soins, qui commence dès la production
des déchets et vise à faciliter leur
élimination.
 Séparation des circuits propres et sales,
sans possibilité de croisement ni de
retour en arrière.
 Conditionnement des objets piquants et
tranchants dans des conteneurs spéciaux
 Respect de la filière spécifique de
ramassage, de transport et d’élimination
concernant les Déchets d'Activité de
Soins à Risques Infectieux .

9 Hygiène hospitalière
Infections associées aux soins

10 Hygiène hospitalière
Définition
 Une infection est associée aux soins lorsqu’elle est
contractée lors des activités de soins :
 en milieu hospitalier (infection nosocomiale) ;
 ou en ambulatoire.

 Par définition, elle n'est ni présente ni en phase


d'incubation au début des soins.

11 Hygiène hospitalière
Infection endogène ou exogène?
 En cas d'infection endogène, le malade s’infecte avec ses
propres germes:
 acte invasif
 fragilité particulière
 En cas d'infection exogène, le malade est infecté par des
germes provenant de l’environnement:
 germes provenant d'un autre malade, transportés par le
personnel soignant le plus souvent ;
 germes extra-hospitaliers importés par les visiteurs ou le
personnel soignant ;
 germes associés à une contamination de l'environnement : eau,
nourriture, matériel mal stérilisé...

12 Hygiène hospitalière
Modes de transmission
 Les infections associées aux soins peuvent se transmettre
de 2 façons :
 par les mains (voie manuportée), par contact direct ou indirect
avec un support contaminé : matériel, surfaces, eau, nourriture ;
 par l'intermédiaire de particules en suspension dans l'air ou de
gouttelettes véhiculées par l'air (voie aéroportée) : salive,
sécrétions des voies aériennes supérieures, éternuements,
toux.
 Plus de 90 % des infections associées aux soins sont
transmises par les mains.

13 Hygiène hospitalière
Facteurs favorisant la transmission
 Architecture mal adaptée et mauvaise organisation du
travail ;
 Entretien et désinfection des locaux non respectés,
 Non-respect des règles d’asepsie,
 Non-respect des procédures de soins ;
 Manque d’hygiène corporelle des patients et du personnel
(notamment hygiène des mains insuffisante) ;
 Déficit immunitaire des patients ;
 Gestes invasifs (par exemple: sondage vésical).

14 Hygiène hospitalière
Mesures de prévention - précautions
standard (1)
 L’hygiène des mains est primordiale et constitue la
mesure préventive la plus efficace
 elle peut être effectuée par :
 lavage avec du savon (ordinaire ou antiseptique),
 Friction par soluté hydro-alcoolique

15 Hygiène hospitalière
Mesures de prévention - précautions
standard (2)
 Le port de gants à usage unique protège l'utilisateur et
prévient la transmission entre patients.
 La stérilisation ou la désinfection du matériel réutilisable
est indispensable.
 Des mesures d'isolement visant à empêcher la circulation
des germes peuvent être mises en place en complément
des précautions standard.

16 Hygiène hospitalière
Accident d’exposition au sang et
protection des soignants

17 Hygiène hospitalière
Définition
 On appelle accident exposant au sang (AES) tout contact
accidentel avec :
 du sang ;
 ou un liquide biologique contenant du sang

 et comportant :
 soit une effraction cutanée (piqûre, coupure) ;
 soit une projection sur une muqueuse (oeil, bouche) ou une
peau lésée.

18 Hygiène hospitalière
Risque d’AES
 Le risque de transmission d'agents infectieux lors d'un AES concerne
théoriquement l'ensemble des germes véhiculés par le sang ou les
liquides biologiques (bactéries, virus, parasites et champignons).
 En pratique, le risque de contamination porte essentiellement sur:
 VHB: virus de l’hépatite B
 VHC: virus de l’hépatite C
 VIH: virus de l’immunodéficience humaine
 Pour un individu, le risque infectieux lié aux AES augmente avec :
 la fréquence des AES ;
 la prévalence des infections VIH,VHC,VHB dans la population soignée ;
 la gravité de l’AES, notamment la quantité de virus transmise lors de la
contamination.

19 Hygiène hospitalière
Prévention des AES (1)
 Les recommandations générales visant à prévenir les AES
concernent les soins et manipulations de produits
biologiques de tous les patients (pas seulement les
patients connus pour être à haut risque contaminant).
 Trois précautions standard sont capitales :
 ne jamais recapuchonner les aiguilles ;
 avoir toujours à portée de mains un conteneur pour
instruments piquants ou tranchants ;
 porter des gants pour tout geste à risque de contact avec du
sang.

20 Hygiène hospitalière
Prévention des AES (2)
 Port de surblouses, lunettes, masques si risque de contact
avec le sang ou les produits biologiques (intervention
chirurgicale, gestes de réanimation) ;
 Décontamination, stérilisation ou élimination des
matériels souillés (bloc opératoire, salle
d’accouchement…) ;
 Nettoyage et désinfection des surfaces souillées par du
sang ;
 Respect des règles de transport de prélèvements
biologiques ;
 Vaccination du personnel soignant contre l’hépatite B.

21 Hygiène hospitalière
Conduite à tenir devant un AES
 La conduite à tenir après un AES doit être connue de
tous et faire l’objet d’une procédure écrite, affichée dans
les locaux de soins.
 Nettoyer et désinfecter immédiatement (dans les 5
minutes)
 Obtenir un avis médical
 Poser l'indication d’un traitement spécifique (traitement
post-exposition au VIH)
 Instaurer le traitement indiqué
 Déclarer ou signaler l’AES selon les procédures en
vigueur.
22 Hygiène hospitalière
Une question?

Adresse mail: latifa.adarmouch@gmail.com

23 Principes de base de la prévention