Vous êtes sur la page 1sur 1

Le kyste hydatique du foie

Introduction
-KHF : développement de la forme larvaire d’un parasite, l’EchinococcusGranulosus, (chez le chien) -KHF constitue un problème de santé publique dans les pays du Maghreb.
-C’est une maladie cosmopolite - Le traitement du KHF est essentiellement chirurgical.
Etude clinique!!QE !!
Circonstances de découvertes
Formes simples non compliquées Formes compliquées
*Le KHF est souvent asymptomatique de L’infection La compression
découverte fortuite -Douleurs peu intenses avec parfois des accès -Le KH refoule et comprime les organes de voisinage
- Au cours d’une échographie ou une TDM. fébriles. -Compression la VBP : ictère rétentionnel avec parfois des poussées d’angiocholite.
- Lors d’examens de dépistage dans une -Tableau de suppuration de l’hypochondre droit -Compression de la veine porte : hypertension portale avec circulation collatérale et
zone endémique. avec défense (rare) splénomégalie.
- Découverte per opératoire -Etat de choc septique (formes graves.) -Compression des veines sus-hépatiques : syndrome de Budd-Chiari.
*Les signes cliniques apparaissent avec La rupture
l’augmentation du volume du kyste Rupture dans les voies biliaires : Rupture dans la cavité péritonéale : -Rupture dans le thorax
-Pesanteur de l’hypocondre droit, - L’érosion des VBIH  une fistule kysto - La rupture aiguë : installation d’un syndrome - Tableau d’épanchement pleural
-Hépatomégalie, biliaire, péritonéal voire réaction anaphylactique et parfois état - broncho-pneumopathie suppurée :
-Tuméfaction abdominale indolore, lisse, - forme typique : l’ouverture dans les de choc.
 toux et expectorations purulentes.

déformant la paroi. voies biliaires angiocholite aiguë dans -Défense localisée à l’hypochondre droit avec prurit ; - La vomique hydatique
-Contact avec les chiens+++, -Symptomatologie atypique : fièvre + urticaire et dyspnée asthmati-forme.
 - Le diagnostic est évident lorsqu’il
Examens morphologiques 
!!QE !! prurit. - Ouverture inaperçue hydatidose péritonéale IIaire existe une bilio-hydatido-ptysie
*précise le siège, le contenu et le nombre
des kystes.
 Examens biologiques!!QE !! Diagnostic différentiel
*la recherche de signes en faveur d’une *Sérologie hydatique: ++++ - le kyste simple « biliaire »
complication biliaire - L’immunoélectrophorèse à une grande spécificité - les cystadénomes.
*la classification de Gharbi
:!!QE !! - Test ELISA à une grande sensibilité - Tumeurs solides du foie en cas de kyste type IV pseudo-
-Type I:kyste uni vésiculaire : Formation - Intérêt diagnostic et dans le suivi de l’évolution post-thérapeutique tumoral
liquidienne pure, arrondie, anéchogène: Traitement
-Type II :Dédoublement de la membrane
 Moyens Indications thérapeutiques
-Type III : kyste multi vésiculaire : Aspect en 1/ Le traitement percutané La chirurgie: Est le
nid d’abeille : Formation liquidienne -Ponction aspiration du contenu du kyste puis injection d’une solution scolicide, suivie d’une aspiration. traitement de référence:
cloisonnée avec de multiples vésicules filles -Nécessite un guidage écho ou scano-graphique. // -Limites : La RDS peut être proposé
-Type IV:Forme pseudo-tumoral : Formation *Kyste inaccessibles, *Risques de choc 
anaphylactique, quelque soit la taille, le
hétérogène, avec des plages anéchogène et *Très échogène, d’angiocholite et de dissémination péritonéale. siège, le nombre et le type
échogène des kystes.
2/ Le traitement chirurgical 
!!QE !!
-Type V: kyste calcifié Les méthodes radicales
Méthodes conservatrices : Résection du Dôme Saillant (RDS) 
 
Les méthodes radicales : peuvent être proposées pour
*Après avoir protégé la cavité péritonéale et stérilisé le kyste à l’aide d’un *La périkystectomie totale :ablation du périkyste, à kyste fermé ou ouvert. les KHF des segments
scolicide. *La périkystectomie subtotale :laisse en place une petite partie du périkyste antérieurs à développement
*La résection la plus largement possible de la partie saillante du périkyste.
 au contact d’un gros pédicule vasculaire ou biliaire. superficiel.
*Le traitement d’éventuelles fistules kyto-biliaires: 
 *La périkysto-résection :comporte la résection du périkyste et une partie du Pour les KHF associés à KH
- La suture simple, la réparation sur drain de Kehr, 
 parenchyme hépatique. du poumon: priorité au
- Fistulisation dirigée transpariéto-hépatique (selon Perdromo). *L’hépatectomie réglée :résection d’un ou plusieurs segmentshépatiques. traitement du kyste
*Drainage de la cavité résiduelle avec ou sans épiplooplastie. pulmonaire