Vous êtes sur la page 1sur 7

EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -

SCF :

Exercice N°1 : Valorisation d’un stock à la clôture


Quelle est la valeur du stock de marchandises dont le prix d’achat brut était de 15 000 KDA
pour lequel nous avons obtenu un rabais de 5 % et dont les frais de transport ont été de
1 000 KDA ?

Exercic2 : Détermination de la Valeur de Réalisation Nette :


Quelle est la valeur de réalisation nette d’un produit dont le coût d’en-cours de production est
de 1 500 KDA, le coût d’achèvement sera de 300 euros et les frais de distribution de 200
KDA ?

Exercice N° 3 : Valorisation d’un stock à la clôture


L’entreprise SONAC a accepté une commande dont la fabrication sera échelonnée sur 8
mois et sur deux exercices comptables.

À la clôture de l’exercice N, la situation des engagements de dépenses et les prévisions


futures sont les suivantes :

Exercices N : état des Exercices N + 1 : état des


dépenses engagées dépenses restant à engager

Matières premières 15 000 5 000

Charges directes de 40 000 15 000


production

Quote-part de charges de 30 000 8 000


production indirectes variables

Quote-part de charges de 20 000 9 000


production indirectes fixes

Charges financières relatives 1 000 200


au financement du stock

Quote-part de charges 3 000 1 000

1
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

d’administration générale

Frais de commercialisation 100 1 200

Total 109 100 39 400

L’activité réelle de l’exercice N est de 80 % de la capacité normale de production de


l’entreprise. De plus, le directeur financier a décidé d’incorporer dans les stocks des frais
financiers relatifs au stockage des en-cours de production dont le processus de production
est supérieur à 6 mois. Quelle est la valorisation du stock à la clôture de l’exercice.

Exercice N° 4 : Valorisation d’un stock à la clôture


À partir de l’exemple précédant, déterminez la valeur du stock figurant en comptabilité, si le
prix d’acceptation de la production est de 180 000 euros ou de 130 000 KDA.

Si le prix d’acceptation est de 180 000, sachant que le coût du stock de produit fini est de 137 400, il n’y a pas de
dépréciation à comptabiliser, le stock au 31/12/N figurera en comptabilité pour 102 000 ;
Si le prix d’acceptation est de 130 000, sachant que les coûts futurs de production à stocker sont de 35 400, la
valeur du stock devra être ramenée à 130 000 — 35 400 : 94 600 KDA au lieu des 102 000 KDA.

CAS N° 5-Impôts différés : Enoncé (tiré de l’ouvrage de


l’IASCF)
Une entité achète pour 10 000 un équipement et l’amortit en linéaire sur sa durée
d’utilité attendue de 4 ans.
Fiscalement, cet équipement est amorti linéairement au taux de 25% par an. Les pertes
fiscales peuvent être reportées en arrière et s’imputer sur les bénéfices imposables des
5 années précédentes.Le bénéfice recouvrera la valeur comptable de l’équipement en
l’utilisant pour produire des marchandises destinées à être vendues. Dans ces
conditions, le calcul de l’impôt exigible de cette entité se présente comme suit :

Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


Produits imposables 2 000 2 000 2 000 2 000 2 000
Amortissement fiscal 2 500 2 500 2 500 2 500 0
Bénéfice imposable (perte (500) (500) (500) (500) 2 000
fiscale)
Charge (produit) d’impôt (200) (200) (200) (200) 800

2
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

exigible à 40%

L’entité comptabilise un actif d’impôt exigible à la fin des années 1 à 4 parce qu’elle
impute l’avantage lié aux pertes fiscales sur le bénéfice imposable de l’année 0.
TAF :
1. Quel est le montant de charge d’impôt différé pour les années 1 à 5 ?
2. Présenter le compte de résultat de l’entité pour les années 1 à
Enoncé Cas N° 6 : Les engagements de retraite :
Calcul des engagements du régime de retraite.
La convention collective de l’entreprise X prévoit les indemnités de
départ en retraite suivantes :
- 1 mois de salaire pour 10 ans d’ancienneté.
- 2 mois de salaire pour 20 ans d’ancienneté.
- 3 mois de salaire pour 30 ans d’ancienneté.
Le salarié Monsieur Retréto est présent dans la société depuis 15 ans. Il
perçoit un salaire mensuel 20 000 DA. Il prendra sa retraite dans dix ans.
La société décide de calculer l’engagement en calculant le salaire de fin
de carrière de Monsieur Retréto. Elle fait alors l’hypothèse d’une
progression de salaire de 4% par an. Le taux d’actualisation est de 5%.
Monsieur Retréto a une probabilité de 85% d’appartenir encore à
l’entreprise le jour de son départ à la retraite. Sa probabilité d’être
encore en vie est estimée à 95%.

3
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

CAS N° 7: Etablissement du bilan et du compte de résultat selon le SCF.


Enoncé :
La société ABC réalise son reporting financier selon le nouveau système
comptable financier.

1) A l’aide de l’annexe n°1, présentez le bilan au 31 décembre 2008 et le compte de


résultat (charges classées par nature) de l’exercice 2008 de la société ABC.

Annexe 1

Balance Société ABC au 31 décembre 2008


N° Intitulés des comptes Sol Soldes
compte des créditeurs
s déb
ite
urs
101 Capital 4 500 000,00
103 Prime d’émission 120 000,00
105 Ecart de réévaluation 702 000,00
106 Réserves 4 450 000,00
107 Ecart d’évaluation sur instruments financiers 60 000,00
131 Produits différés – subventions d’équipement 160 000,00
134 Impôts différés passif 438 000,00
151 Provisions pour charges (plus d’un an) 135 000,00
158 Autres provisions pour charges (plus d’un an) 96 000,00

4
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

163 Emprunts obligataires (plus d’un an) 1 200 000,00


163 Emprunts obligataires (moins d’un an) 1 300 000,00
Emprunts auprès d’établissement de crédit (à
164 moins d’un an) 150 000,00
167 Dettes de location financement (plus d’un an) 600 000,00
Dettes de location financement (moins d’un
167 an) 150 000,00
168 Autres emprunts (plus d’un an) 1 440 000,00
168 Autres emprunts (moins d’un an) 420 000,00
203 Frais de développement 360 000,00
205 Concessions, brevets, licences 390 000,00
208 Fonds commercial 450 000,00
211 Terrains 300 000,00
213 Constructions 1 800 000,00
Installations techniques, matériels et
215 outillages industriels 6 000 000,00
218 Autres immobilisations corporelles 1 500 000,00
261 Titres de participation 6 600 000,00
271 Titres immobilisés (droit de propriété) 900 000,00
31 Matières premières 510 000,00
331 Produits en cours 240 000,00
355 Produits finis 900 000,00
391 Perte de valeur sur matières premières 15 000,00
395 Perte de valeur sur produits finis 12 000,00
401 Fournisseurs 381 000,00
Fournisseurs débiteurs, avances et acomptes
409 versés 60 000,00
411 Clients 1 200 000,00
416 Clients douteux ou litigieux 60 000,00
418 Clients – Facture à établir 120 000,00
421 Personnel – rémunérations dues 420 000,00

431 Sécurité sociale 120 000,00


432 Autres organismes sociaux 60 000,00
444 Etat, impôt sur les résultats 78 000,00
445 Etat, TVA à décaisser 252 000,00
467 Créditeurs divers 36 000,00
481 Provisions – passif courant (moins d’un an) 24 000,00
486 Charges constatées d’avance 36 000,00
487 Produits constatés d’avance 45 000,00

5
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

491 Pertes de valeur sur comptes de clients 30 000,00


50 Valeurs mobilières de placement 360 000,00
502 Actions propres 240 000,00
512 Banque 96 000,00
2803 Amortissements frais de développement 180 000,00
2805 Amortissements concessions, brevets, licences 210 000,00
2813 Amortissements constructions 660 000,00
Amortissements installations techniques, matériels et
2815 outillages industriels 1 950 000,00
2818 Amortissements autres immobilisations corporelles 600 000,00
2908 Dépréciation du fonds commercial 150 000,00
601 Achats de matières premières 4 800 000,00
609 Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats 90 000,00
61 Services extérieurs 1 041 000,00
62 Autres services extérieurs 915 000,00
631 Rémunérations du personnel 4 320 000,00
635 Charges de sécurité sociale et de prévoyance 1 680 000,00
638 Autres charges de personnel 540 000,00
64 Impôts, taxes et versements assimilés 426 000,00
652 Moins value de cession sur actifs immobilisés 48 000,00
657 Charges exceptionnelles de gestion courante 48 000,00
661 Charges d’intérêts 246 000,00
666 Pertes de change 60 000,00
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers 12 000,00
668 Autres charges financières 78 000,00
Dotations aux amortissements, provisions et pertes de
681 valeur actifs non courants 639 000,00
Dotations aux provisions pour dépréciation des actifs
685 courants 57 000,00
692 Imposition différée actif 42 000,00
693 Imposition différée passif 93 000,00
695 Impôts sur les bénéfices 399 000,00
701 Ventes de produits finis 15 000 000,00
709 Rabais, remises, ristournes accordés par l’entreprise 12 000,00

723 Variation de stocks produits en cours 36 000,00


724 Variation de stocks produits finis 138 000,00

732 Production immobilisée – immobilisations corporelles 360 000,00

6
EXERCICES ET ETUDES DE CAS D’APPLICATION -
SCF :

74 Subventions d’exploitation 90 000,00


Quote-part de subventions d’investissement virée au
754 résultat de l’exercice 18 000,00
757 Produits exceptionnels sur opérations de gestion 42 000,00
758 Autres produits de gestion courante 48 000,00
761 Produits des participations 240 000,00
762 Revenus des actifs financiers 120 000,00
766 Gains de change 72 000,00
768 Autres produits financiers 96 000,00
Totaux 37 536 000,00 37 536 000,00