Vous êtes sur la page 1sur 3

LE LARYNX

I. INTRODUTION :
Le larynx, organe essentiel de la phonation, est aussi un conduit respiratoire.
Il est situé à la partie antérieure et moyenne du cou, à hauteur de C4 ? C5 et C6.
C’est un organe mobile (avec les mouvements de déglutition).
Il mesure 4 à 5 cm de longueur, 4 cm de diamètre transversal et 3,5 cm de diamètre sagittal. Ses dimensions sont plus
réduites chez la femme et l’enfant.
II. CONSTITUTION :
Il est constitué de cartilages élastiques unis par des articulations, de muscles et d’une muqueuse.
A. LES CARTILAGES DU LARYNX : Le larynx est formé de :
- trois cartilages impairs : thyroïde, épiglotique et cricoïde.
- trois cartilages pairs : aryténoïde, corniculé et cunéiforme.
1. LE CARTILAGE THYROÏDE :
Il est formé par deux lames droite et gauche, unies en un angle dièdre ouvert en arrière, c’est l’angle thyroïdien qui forme
en avant la proéminence laryngée, plus prononcée chez l’homme (la pomme d’Adam).
- Sa face externe (ou antérieure) : présente deux crêtes latérales, les lignes obliques qui donnent insertion aux muscles
thyro-hyoïdien, sterno-thyroïdien et le constricteur inférieur du pharynx.
- Sa face interne est lisse.
- Son bord supérieur présente l’incisure thyroïdienne supérieure, médiane et profonde.
- Son bord inférieur présente l’incisure thyroïdienne inférieure, médiane et peu profonde.
- Ses bords postérieurs se prolongent en haut par les cornes supérieures et en bas par les cornes inférieures. Les cornes
inférieures s’articulent avec le cartilage cricoïde.
2. LE CARTILAGE CRICOÎDE :
Il est situé au dessous du cartilage thyroïde.
Il a la forme d’une bague, avec un anneau antérieur, l’arc cricoïdien, et un chaton postérieur, la lame cricoïdienne.
- Sa face postérieure présente, sur la ligne médiane, la crête cricoïdienne.
- Latéralement, les surfaces articulaires thyroïdiennes.
- Latéralement, sur le bord supérieur, les surfaces articulaires aryténoïdiennes.
- Son bord inférieur est uni au premier cartilage trachéal par le ligament crico-trachéal.
3. LE CARTILAGE EPIGLOTIQUE :
Il constitue la charpente de l’épiglotte. Il est médian, incliné en arrière, aplati et de forme ovalaire.
- Sa face antérieure répond à la base de la langue et à l’os hyoïde auquel il est uni par le ligament hyo-épiglottique.
- Sa face postérieure répond au vestibule du larynx.
- Son apex ou pétiole épiglottique est inférieur et fixé à la face postérieure du cartilage thyroïde par le ligament thyro-
épiglottique.
- Chaque bord latéral est uni au cartilage aryténoïde par la membrane triangulaire.
4. LE CARTILAGE ARYTENOÏDE :
Il est situé à l’intérieur du cartilage thyroïde et au dessus de la lame cricoïdienne avec laquelle il s’articule.
Il est de forme pyramidale.
- Sa face médiale répond à la glotte.
- Sa face postérieure donne insertion au muscle aryténoïdien transverse.
- Sa face antéro-latérale la fossette oblongue (insertion du muscle vocal) et la fossette triangulaire (insertion du
ligament vestibulaire).
- Son apex s’articule avec le cartilage corniculé.
- Sa base s’articule avec la surface articulaire aryténoïdienne de la lame cricoïdienne et présente deux processus :
+ Un processus vocal, médial qui donne insertion au ligament vocal.
+ Un processus musculaire, latéral qui donne insertion à la plupart des muscles intrinsèques.
5. LE CARTILAGE CORNICULE ( ou de Santorini) :
C’est un petit cartilage conique qui surmente chaque cartilage aryténoïdien.
6. LE CARTILAGE CUNEÎFORME ( ou de Wrisberg) :
1
Il est situé au-dessus du cartilage corniculé.
7. Les cartilages inconstants :
- Le cartilage triticé : situé dans le ligament thyro-hyoïdien latéral.
- Les cartilages sésamoïdes situés dans le tendon du muscle vocal.
B. LES ARTICULATIONS :
1. L’articulation crico-thyroïdienne :
Elle unit la corne inférieure du cartilage thyroïde et la surface articulaire thyroïdienne du cartilage cricoïde.
C’est une arthrodie avec des mouvements de bascule autour d’un axe transversal.
2. L’articulation crico-aryténoïdienne :
Elle unit la base concave du cartilage aryténoïde et la surface aryténoïdienne convexe du cartilage cricoïde.
C’est une ellipsoïde avec deux types de mouvements :
- Un mouvement de rotation autour d’un axe vertical.
- Un mouvement de glissement horizontal, soit en avant qui éloigne les apex donc ferme la glotte, soit en arrière donc
ouvre la glotte.
3. L’articulation ary-corniculée :
C’est une symphyse unie par un fibro-cartilage.
C. LES LIGAMENTS DU LARYX :
1. La membrane thyro-hyoïdienne : Elle unit le bord inférieur de l’os hyoïde au bord supérieur du cartilage thyroïde.
Elle est renforcée en avant par le ligament thyro-hyoïdien médian et en arrière et latéralement par les ligaments les
ligaments thyro-hyoïdiens latéraux.
2. Le ligament crico-thyroïdien : Médian et vertical, il unit l’arc cricoïdien au cartilage thyroïde.
3. Les ligaments de l’épiglotte (hyo-épiglottique et thyro-épiglottique) et le ligament crico-trachéal.
D. MEMBRANE FIBRO-ELASTIQUE DU LARYNX :
1. La membrane quadrangulaire : Elle est tendue entre le bord latéral du cartilage épiglottique et le ligament
vestibulaire et l’apex du cartilage aryténoïde.
Son bord supérieur détermine le pli ary-épiglottique.
2. Le ligament vestibulaire : Il renforce le bord inférieur de la membrane quadrangulaire.
Il est tendu de l’angle rentrant du cartilage thyroïde à la fossette triangulaire du cartilage aryténoïde.
Il détermine le pli vestibulaire.
3. Le ligament vocal : C’est un cordon fibreux tendu de l’angle rentrant du cartilage thyroïde au processus vocal du
cartilage aryténoïde.
Il constitue le bord supérieur du cône élastique et détermine le pli vocal.
4. Le cône élastique : Il est tendu entre le ligament vocal, le ligament crico-thyroïdien et le bord supérieur du cartilage
cricoïde.
E. LES MUSCLES DU LARYNX :
1. Les muscles extrinseques :
a. Les muscles élévateurs du larynx :
- thyro-hyoïdiens.
- stylo-hyoïdiens.
- mylo-hyoïdiens.
- digastriques.
- stylo-pharyngiens.
- et palato-pharyngiens.
b. Les muscles abaisseurs du larynx :
- omo-hyoïdiens.
- sterno-hyoïdiens.
- et sterno-thyroïdiens.
2. Les muscles intrinsèques :
Ils s’insèrent sur les cartilage du larynx et modifient la lumière de la cavité laryngée et les cordes vocales.
a. Les muscles de l’aditus laryngé (ou de l’orifice d’entrée du larynx) : Ils abaissent l’épiglotte.
+ Le muscle ary-épiglottique : Il est tendu de l’apex du cartilage aryténoïde au bord latéral du cartilage épiglottique.

2
+ Le muscle thyro-épiglottique : Il est tendu de la face interne du cartilage thyroïde à l’épiglotte.
b. Les muscles adducteurs des cordes vocales : Ils ferment la fente glottique.
+ Le muscle crico-aryténoïdien latéral : Il est tendu du bord supérieur du chaton cricoïdien au processus musculaire
du cartilage aryténoïde.
Il déplace en avant le processus musculaire.
+ Le muscle thyro-aryténoïdien : Il est tendu de la face interne du cartilage thyroïde au processus musculaire du
cartilage aryténoïde.
Il déplace en avant le processus musculaire.
+ Le muscle aryténoïdien transverse : Il unit les deux cartilages aryténoïdes qu’il rapproche.
+ Le muscle aryténoïdien oblique : Il unit le processus musculaire d’un cartilage aryténoïde à l’apex du cartilage
controlatéral.
c. Les muscles abducteurs des cordes vocales :
+ Le muscle crico-aryténoïdien postérieur : Il est tendu de la face postérieure de la lame cricoïdienne au processus
musculaire du cartilage aryténoïde.
Il déplace en bas et latéralement le cartilage aryténoïde.
Les deux crico-aryténoïdiens postérieurs ouvrent la glotte.
d. Les muscles tenseurs des cordes vocales :
+ Le muscle crico-thyroïdien : Il est tendu de la de la face externe de l’arc cricoïdien à la partie inférieure du
cartilage thyroïde.
Il élève l’arc cricoïdien ou abaisse le cartilage thyroïde. Il tend les cordes vocales.
+ Le muscle vocal : Il est tendu de l’angle rentrant du cartilage thyroïde au processus vocal et dans la fossette
oblongue du cartilage aryténoïde.
Il fait basculer en avant le cartilage aryténoïde ; modulant la tension des cordes vocales.
III. RAPPORTS DU LARYNX :
1. EN AVANT : Il est en rapport avec :
+ L’isthme thyroïdien.
+ Les muscles de la région infra-hyoïdienne.
+ Les fascias de recouvrement du cou et la peau.
2. EN ARRIERE : Il est en rapport avec le laryngo-pharynx.
3. LATERALEMENT : avec les lobes latéraux de la glande thyroïde et le paquet vasculo-nerveux du cou (artère
carotide commune, veine jugulaire interne et le nerf vague).
4. EN HAUT : avec la base de la langue.
5. EN BAS : avec la trachée.

FIN.