Vous êtes sur la page 1sur 5

Articulation de l’épaule

1. Définition
L’articulation de l’épaule est formée d’un ensemble d’articulations dépendantes les
unes des autres avec un élément osseux important, la clavicule. Elle sert de liaison
entre le thorax et le membre supérieur. A chaque mouvement du bras, ces articulations
vont agir. Chaque mouvement du bras va entraîner une mise en route simultanée et
progressive de toutes les articulations de la ceinture scapulaire. Au niveau de l’épaule,
nous avons 5 articulations qui doivent à la fois répondre à un besoin fort de mobilité
mais aussi à un besoin important de stabilité.

2. Complexe articulaire de l’épaule


L’épaule comporte cinq articulations qui constituent le complexe articulaire de
l’épaule:

 L’articulation scapulo-humérale, c’est une articulation vraie jouant le rôle


principal. 4
 Articulation acromio –claviculaire 1
 Articulation sterno-claviculaire.2
 Deux espaces de glissements jouant le rôle (d’articulations fonctionnelles)

- espace de glissement scapulo-thoracique. 3


- espace de glissement sous deltoidien.

3. Articulation sterno-costo-claviculaire
C’est une articulation par emboitement réciproque 1ere côte, extrémité sternale de la
clavicule et le manubrium sternal.
a. Surfaces articulaires
 Surface claviculaire revêtue de cartilage, elle occupe l’extrémité médiale de la
clavicule
 Surface sternale, moins étendue que la surface sternale.
 Surface costale, c’est une étroite facette occupant l’extrémité sternale de la
1ere cote, encroutée de cartilage.

b. Moyens d’union :
- La capsule : Elle s'insère sur le pourtour des 3 surfaces articulaires en
présence.
- Les ligaments : au nombre de 4 renforcent la capsule :
• Ligaments antérieur et postérieur.
• Ligament supérieur.
• Ligament inférieur (ou ligament costo-claviculaire.

c. Moyens de glissement :
Il existe 2 synoviales : ménisco-sternale et ménisco-claviculaire.
d. Physiologie articulaire :
2 types de mouvements sont possibles : élévation-abaissement, projection antérieure et
postérieure

4. ARTICULATION ACROMIO-CLAVICULAIRE :
C’est une articulation à surface plane, ou arthrodie, qui unit l’extrémité acromiale de la
clavicule à l’acromion
a. Surfaces articulaires
- Surface acromiale : Elliptique, située sur le bord médial de l’acromion, à sa partie
antérieure,
- Surface claviculaire : C’est l’extrémité
acromiale de la clavicule

b. Moyens d’union :
• La capsule : Elle s’insère sur le
pourtour de l’articulation.
• Les ligaments : Ils sont répartis
en 2 groupes :
-le ligament acromio-claviculaire
-les ligaments coracoclaviculaires. Ils sont au
nombre de quatre :
• · Ligament trapézoïde
• · Ligament conoïde
• · Ligaments coraco-claviculaires (médial et latéral).
c. Moyens de glissement :
- La synoviale tapisse la face profonde de la capsule et se fixe sur le pourtour du
cartilage
d. Physiologie articulaire :- L’articulation acromio-claviculaire est mobile dans
les 3 plans de l’espace. Au Total, cette articulation à faible mobilité transmet à
la scapula les mouvements de l’articulation sterno-claviculaire.

5. ARTICULATION SCAPULO-HUMERALE :
C’est une articulation sphéroïde (énarthrose), entre la cavité glénoïde de la scapula et la partie
articulaire de la tête humérale (segment de sphère). Elle est très mobile, mais fragile, c’est
l’une des 5 articulations de l’épaule, elle lie le membre supérieur au tronc
a. Surfaces articulaires :
• - Encroûtées de cartilage, ce sont la cavité glénoïdale de la scapula, la tête humérale, et
le bourrelet glénoïdal.
• La cavité glénoïdale (glénoïde) de la scapula : Elle est située à l’angle supéro-latéral
de la scapula. Ovalaire, elle présente en son centre le tubercule glénoïdal.
• Le bourrelet glénoïdal : C’est un fibro-cartilage , 4mm de large inséré sur le pourtour
de la cavité glénoide augmente sa surface et sa
profondeur.
• La tête humérale : représente le 1/3 de sphère de 30
mm de rayon.
- Elle regarde en haut, en arrière et en dedans.
- angle cervicodiaphysaire de 130.

b. Moyens d’union :
• La capsule : qui est très lâche et très souple. Elle s’insère sur l’omoplate autour du
bourrelet et sur l’humérus sur le col anatomique. Elle présente des replis à sa partie
basse (freins capsulaires). Ces freins capsulaires sont destinés à faciliter l’abduction du
bras et cette capsule est renforcée par des ligaments. Epaississement de la capsule.
• La synoviale recouvre la face profonde de la capsule. Elle aide à la formation des
freins capsulaires et va sécréter la synovie.
Coupe frontale de l’articulation de
l’épaule

• Les ligaments passifs :


-Ligaments gléno huméraux supérieurs qui est tendu de la tête de l’humérus au
bourrelet glénoïdien.
-Ligaments gléno huméraux moyens qui est tendu du trochin (petite tubérosité) au
bourrelet.
-Ligaments gléno huméraux inférieurs qui est tendu du bourrelet au col de l’humérus
-Ces trois ligaments délimitent entre eux deux interstices
* Le foramen ovale (foramen de Weitbrecht) entre les ligaments supérieur et moyen 1
* l’orifice sous-coracoîdien (foramen de Rouvière),
entre les ligaments moyen et inférieur .2
-Le ligament coraco-humeral : placé au
dessus de la tête de l’humérus.
• · Origine : le processus coracoide.
• Terminaison : en deux faisceaux : 1

- en bas, sur le tubercule mineur de l’humérus 2


(trochin)
- en haut, sur le tubercule majeur (trochiter)
• Ces deux faisceaux sont réunis par le
ligament huméral transverse.
• Les ligaments actifs :
• - Les tendons des muscles de l’épaule constituent de véritables tendons actifs
indispensables à la statique de l’articulation.
Ce sont :
• en haut : le tendon du muscle supra-épineux (sus-épineux);
• en avant : le tendon du muscle sous-scapulaire;
• en arrière : les tendons des muscles infra-épineux (sous-épineux) et petit rond

c. Moyens de glissement :

La synoviale tapisse la face profonde de la capsule articulaire. Elle entoure complètement la


portion intra-articulaire du tendon du chef long du biceps brachial
Physiologie articulaire :
Dans le plan sagittal :
- Mouvement d’anté-pulsion : portant le bras vers l’avant et vers le haut
- Mouvement de rétro-pulsion : portant le bras en arrière
Dans le plan frontal : (plan vertical)
- Mouvement d’abduction
- Mouvement d’adduction
• Dans le plan horizontal passant par le moignon de l’épaule :
- Mouvement d’anté-pulsion et d’adduction antérieure.
- Mouvement de rétro-pulsion et d’adduction postérieure.
- Rotation interne et rotation externe.