Vous êtes sur la page 1sur 4

Sujet : le rôle de l’investissement public dans le développement économique

et social du Maroc

Durant la dernière décennie, le Maroc a pris des réformes importantes


touchant principalement les secteurs et les domaines d’activités de l’économie
nationale. C’est dans ce contexte que le rôle de l’investissement public apparaît
comme locomotive de création de l’emploi, de la richesse, de la cohésion
sociale et de développement du secteur privé via les effets d’entraînements.

L’investissement public est entendu comme une dépense destinée à


promouvoir ou améliorer la santé d’une économie. Il est en effet un levier
permettant de dynamiser l’activité économique tout en contribuant à
l’amélioration des services de base. De ce fait, la construction que fait l’Etat
comme les autoroutes, les barrages et les ports ont pour objet de répondre aux
exigences du développement socioéconomique du pays. Cependant, face aux
défis auxquels est confronté l’investissement public, ce dernier n’arrive pas à
jouer pleinement son rôle de locomotive, alors, quel est le rôle de
l’investissement public dans un environnement plein de défi ?

Pour répondre à cette problématique, la première partie exposera le rôle que


joue l’investissement public dans le développement socioéconomique de notre
pays avant de s’attaquer dans la deuxième partie aux défis entravant
l’efficacité de l’investissement ainsi que les pistes de son amélioration.

Première partie : Importance de l’investissement public au Maroc

Dans le contexte d’ouverture croissante sur l’ouverture, l’investissement public


figure parmi les facteurs déterminants d’attractivité des investisseurs et de
développement.

a)-Investissement public, moyen d’amélioration d’attractivité des


investissements

L’attractivité des territoires aux investissements aussi bien locaux qu’étrangers


est le souhait de tout pays au regard de leur importance en termes de création
d’emplois et de la valeur ajoutée dans les secteurs économiques. Pour ce faire,
le pays a mené depuis plusieurs années des projets d’envergure en vue de
doter le Royaume des préalables conditions indispensables à l’implantation des
investisseurs qu’ils soient locaux ou étrangers. Cette politique volontariste
s’inscrit dans le cadre d’amélioration du climat des affaires.

En effet, les projets structurants réalisés par le Maroc, tels que la construction
de Tanger Med le renforcement du réseau routier ont permis d’attirer de
groupes d’investisseurs de renom comme Renault, Peugeot et Boing. Cette
implantation est porteuse d’immenses avantages sur l’économie nationale
dans la mesure où l’investissement étranger crée de l’emploi ainsi que facteur
d’amélioration de la compétitivité à travers l’apport de la technologie.

Par ailleurs, l’investissement public fournit aux entreprises nationales les


conditions d’amélioration de leur compétitivité et ce en facilitant la transition
de leurs marchandises et d’accès à de nouveaux marchés aussi bien nationaux
qu’étrangers.

B)- Investissement public, outil de développement inclusif

La recherche d’un développement durable et inclusif s’appuie sur


l’investissement dans les secteurs formant la base de la compétitivité de
l’économie et de la société en termes d’équité et d’égalité. Ainsi, les
investissements en matière d’éducation consistent à permettre aux citoyens
l’accès au droit de l’éducation.

Il en est de même pour la santé en vue de doter le pays des infrastructures


dans lesquels les citoyens bénéficieront des prestations sanitaires.

Dans le cadre de répondre aux impératifs de vulnérabilité de la population,


l’investissement est aussi un instrument de création d’emploi et de richesse.
En effet, le lancement le l’initiative nationale de développement humain en
2005 a indéniablement contribué à l’atténuation des déficits sociaux comme la
pauvreté.

Outre, l’investissement public est un moyen majeur de désenclavement des


zones défavorisées, in fine, l’importance de l’investissement public s’avère
importante dans le mesure où il permet de réduire les distorsions régionales et
sociales. Néanmoins, son effet sur le pays reste limité en raison de la
persistance de quelques défis à relever.
Deuxième partie : Défis et pistes d’amélioration du rôle de l’investissement
public

La contribution de l’investissement public dans le développement économique


et social est entravée par des défis à relever en vue de renforcer la
performance économique et la consolidation sociale.

A)- Défis à relever

Pour accélérer le rythme de sa croissance économique, le Maroc a consenti des


efforts d’investissements importants. Ainsi, selon le Haut Commissariat au Plan,
en 2016, le taux d’investissement était de l’ordre de 33,1% du PIB. Comparé
aux autres pays émergents et en développement, le Maroc affiche un taux
d’investissement parmi les plus élevés.

Le modèle de croissance marocain reste intensif en capital physique avec des


gains de productivités insuffisantes. En effet, l’investissement au Maroc est
caractérisé par un manque d’efficacité comme l’atteste l’indice de productivité
marginal du capital, qui a atteint 8,5 en moyenne sur la période 2010-2015.

D’un autre côté, le besoin de financement de l’économie en 2016 s’établit à


4,3% du PIB. Cette situation implique que l’épargne demeure insuffisante pour
couvrir l’effort d’investissement.

Eu égard à l’importance de l’investissement dans le développement à la fois


économique et social du pays. Il convient de faire face aux failles qui entravent
l’efficacité de l’investissement et ce pour mettre le pays sur le sentier de
croissance durable et inclusif.

B)-Pistes d’amélioration de l’investissement public

Ayant un rôle important de modernisation et de diversification du pays,


l’investissement public est appelé de contribuer à la création de l’emploi et de
la valeur ajoutée dans les secteurs névralgiques de l’économie. Pour y parvenir,
il convient de combler les lacunes auxquelles l’investissement est confronté.

Ainsi, le renforcement de la gouvernance des projets d’investissements


moyennant le contrôle et la transparence vont faciliter le rythme de réalisation
des projets dans les délais préalablement fixés.
En outre, le développement de l’administration publique est de nature à
permettre de contribuer à la souplesse des procédures administratives tout en
contribuant à la consolidation des principes de la bonne gouvernance.

Dans le même sens, le renforcement du rôle de l’investissement passe aussi par


une conception d’une approche globale intégrée des politiques publiques axée
sur la transversalité et la cohérence des politiques publiques.

En conclusion, l’investissement public a toujours été et restera un moteur


incontournable de développement. Le Maroc a pris conscience de ce rôle de
stimulateur de l’activité économique et de générateur de revenus en vue de
répondre aux exigences de son développement à la fois économique et social.
La mise en place des projets structurants entre dans la perspective de doter le
pays des conditions propices à son décollage économique. Cependant, et
malgré ces efforts manifestes du Royaume, un certain nombre de défis persiste
en imposant la prise de mesures à même de permettre à cet instrument de
jouer le rôle de catalyseur de la machine économique.