Vous êtes sur la page 1sur 7

Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Application I : SIG & CAF


La Société Babylone vous communique son dernier compte de produits et de charges
Charges d’exploitation Produits d’exploitation
Achats revendus de marchandises 1 000 Ventes de marchandises 2 840
Achats consommés de matières et fournitures 60 Vente de B&S produits 2 160
Autres charges externes Chiffre d’affaires 5 000
Impôt et taxes 350
Charges de personnel 58 Variation de stocks produits 48
Dotations aux amortissements 2 500 Subvention d’exploitation 10
732 Reprises sur provisions d’exploitation 200

Total 4 700 Total 5 258


Charges financières 320 Produits financiers 22
Charges non courantes Produits non courants
Valeurs nettes d’amort. des immo. Cédées 50 Produits de cessions d’immob. 60
Autres charges non courantes 35 Reprise sur subventions d’investissement 10

Impôt sur les bénéfices 80


Résultat de l’exercice 165
Total général 5 350 Total général 5 350

Travail à faire
 Calculer les Soldes Intermédiaires de Gestion et commenter les résultats obtenus
 Calculer la CAF

1
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Corrigé Application I
Calcul des Soldes intermédiaire de Gestion Analyse des Soldes
CA : La société a une activité mixte c'est-à-dire à la fois
2 840 de marchandises soit 2840/5000 = 56,8% commerciale et industrielle. Cependant, le CA lié à la
2 160 de produits fins soit 2160/5000 = 43,20% partie commerciale est plus dominant.
Marge commerciale (MC): L’analyse de la MC peut se faire par rapport au vente
Ventes de marchandises – Achats revendus de de Marchandises : 1840/2840= 64,79%. L’entreprise
marchandises : 2840 – 1 000= 1 840. réalise une MC très importante à partir du moment
qu’elle dépasse 30%. C’est le cas ici. Autrement dit,
sur 100 Dh de ventes, elle réalise presque 65 Dh de
marge.
L’activité commerciale est donc très rentable.
Production de l’exercice : La production de l’exercice est un solde purement
Ventes de Bien & service + Var Stock + immob. comptable qui nous donne une idée sur la production
Pr.l’entr. pr elle-même : 2160+48 = 2.208 produite pour l’exercice en cours et qui peut être
intéressant en cas de comparaison avec d’autres
exercices précédents.
Valeur ajoutée : Marge commerciale + Production de La valeur ajoutée peut être analysée par rapport au
l’exercice – Consommation de l’exercice – autres CA ; ainsi 3.638/5000 = 72,76%. Elle représente la
charges externes : 1.840+2.208-60-350= 3.638 richesse crée par l’entreprise après élimination des
charges liées à la matière & marchandises, sans prise
en compte des charges liées à la main d’œuvre et le
matériel. Si le taux de VA/CA est supérieur à 50%,
généralement, c’est intéressant.
EBE : Valeur ajoutée + Sub. D’exploitation – Charges L’EBE s’analyse également par rapport au CA ; ainsi
de personnel – Impôts & taxes : EBE/CA=1.090/5000=21.8%. On remarque que le
3.638+ 10-2.500-58= 1.090 taux de marge de l’EBE a baissé brutalement, presque
de 50%. Cela est principalement dû aux charges de
personnels qui ont consommé la moitié du CA
2500/5000. ainsi les charges liées à la matière et aux
personnels ont consommé presque 78% du CA.
Résultat d’exploitation : EBE + autres produits- autres Le résultat d’exploitation s’analyse par rapport à notre
charges + Reprises d’exploitation – Dotations chiffre d’affaires /5000= 11,16%. Ce taux exprime la
d’exploitations : 1.090+200-732= 558. marge réalisé après élimination de toutes les charges
d’exploitation. Ces dernières ont consommé
quasiment 88% du CA.
Résultat financier : Produites financiers – charges Le résultat financier est négatif (-298) à cause de
financières : 22- 320= - 298 l’importance des charges financières. De plus, il va
consommer une bonne partie de notre résultat
d’exploitation.

2
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Résultat Courant : Résultat d’exploitation + Résultat Le résultat courant montre le total du résultat
financier : 558-298= 260 d’exploitation et du résultat financier. Il s’agit d’un
concept purement comptable car les deux résultats ne
sont pas cohérents pour être rassemblés. Toutefois,
dans notre cas, on peut conclure que l’importance des
charges financières a influé négativement sur le
résultat d’exploitation qui présente déjà un faible
solde.
Résultat non courant : Produits non courant- charges Le résultat non courant est un résultat complémentaire
non courantes : 70 – 85= -15 au résultat courant. En général, il ne doit pas
représenté un solde très important. Si c’est le cas il
doit être analysé attentivement. Dans notre cas, on voit
que le résultat non courant présente un faible montant
qui n’impacte pas amplement notre marge.
Résultat net : Résultat courant + résultat non courant- Le résultat peut être comparé à notre chiffre d’affaires.
Impôt sur les sociétés : 260-15-80= 165 C’est une façon de voir combien on a réalisé de
marges après prise en compte de l’ensemble des
produits réalisés et des charges utilisée dans notre
exercice. 165/5000 = 3,3%. Ce taux doit être
généralement supérieur à 8% pour parler d’une bonne
performance de la société.

Calcul de la CAF
Résultat net 165
+ Dotations
D’exploitation 732
Financière -
Non courante -
-Reprises
D’exploitation -200
Financière -
Non courante -10
+ VNA +50
-PC -60
CAF 677

La CAF représente la trésorerie potentielle de l’entreprise, elle est dans notre cas de 677.

3
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Application II : SIG & CAF, A partir du compte de produits et de charges


Maroc Export Exercice N
Produits d’exploitation
Ventes de marchandises 59 620 175 607 235 227
Ventes de biens et services produits 1 360 374 2 528 173 3 888 547
Chiffre d’affaires 1 419 994 2 703 780 4 123 774
Variation de stocks de produits 71 935
Immobilisations produites par l’entr. pr elle même 47 364
Reprises sur amortissements et provisions 18 253
Autres produits 5 146
Total des produits d’exploitation 4 266 472
Charges d’exploitation
Achats revendus de marchandises 189.652
Achats consommés de matières & fournitures 1 495 045
Autres charges externes 925 800
Impôts et taxes 94 978
Salaires et traitements 866 212
Charges sociales 359 716
Dotations aux amortissements des immobilisations 187 835
Dotations aux dépréciations sur actif circulant 705
Autres charges 2 902
Total de charges d’exploitation 4 122 845
Résultat d’exploitation 143 627
Produits financiers 38 114
Des titres de participation et titres immobilisés 10 385
Gain de change 7 935
Intérêts et produits assimilés 15 336
Reprises sur provisions 4 458
Charges financières 90 751
Intérêts des emprunts et dettes 68 834
Pertes de changes 2 980
Dotations aux amortissements, dépréciations.. 18 937
Résultat financier (52 637)
Produits non courants 58 357
Produits des cessions d’immobilisations 32 832
Reprises non courantes 24 792
Autres produits non courants 733
Charges non courantes 40 939
V.N.A. des immobilisations cédées 12 088
Dotations non courantes 18 130
Autres charges non courantes 10 721
Résultat non courant 17 418
Impôt sur les sociétés 41 992
Résultat 66 416
 Calculer les Soldes Intermédiaires de Gestion et commenter les résultats obtenus
 Calculer la CAF

4
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Corrigé de l’application II
Calcul des Soldes intermédiaire de Gestion Analyse des Soldes
CA : Chiffre d’affaires La société a une activité en grande partie industrielle,
Part commerciale : 235 227de marchandises soit 235 l’activité commerciale n’est que complémentaire
227/4 123 774 = 5,7%. (<6%). De plus, l’entreprise réalise un chiffre
Part industrielle : 3 888 547de produits fins soit d’affaires à la fois au Maroc et à l’export. La part
3.888.547de /4.123.774 = 94,3%. destinée à l’export est très importante par rapport à
Activité destiné au Maroc : 1 419 994/4 123 774 : celle réalisée au Maroc.
34,43%
Activité destinée à l’export : 2 703 780/4 123 774 :
65,57%
Marge commerciale (MC): L’analyse de la MC peut se faire par rapport au vente
Ventes de marchandises – Achats revendus de de Marchandises : 45.575/235.227= 19,37%.
marchandises : 235.227 – 189.652= 45.575. L’entreprise réalise une MC de presque 20%.
Autrement dit, sur 100 Dh de vente, elle réalise 20 Dh
de marge. Cependant, l’activité commerciale n’est que
marginale pour cette société.
Production de l’exercice : La production de l’exercice est un solde purement
Ventes de Bien & service + Var Stock + immob. comptable qui nous donne une idée sur la production
Pr.l’entr. pr elle-même : 3.888.547+ 71.935+ 47.364= produite pour l’exercice en cours et qui peut être
4.007.846 intéressant en cas de comparaison avec d’autres
exercices précédents.
Valeur ajoutée : Marge commerciale + Production de La valeur ajoutée peut être analysée par rapport au
l’exercice – Consommation de l’exercice – autres CA ; ainsi 1.632.576/4 123 774 = 39.60%. Elle
charges externes : représente la richesse crée par l’entreprise après
45.575 + 4.007.846-1.495.045- 925.800= 1.632.576 élimination des charges liées à la matière &
marchandises, sans prise en compte des charges liées à
la main d’œuvre et le matériel. Si le taux de VA/CA
est supérieur à 50%, généralement, c’est intéressant.
Ce n’est pas le cas ici, ce qui explique que la matière
première consomme une bonne partie du CA.
EBE : Valeur ajoutée + Sub. D’exploitation – Charges L’EBE s’analyse également par rapport au CA ; ainsi
de personnel – Impôts & taxes : EBE/CA=311.670/4 123 774 =7,5%. On remarque
1.632.576 - 94 978 - 866 212- 359 716= 311.670 que le taux de marge de l’EBE a baissé brutalement,
presque de 32% (39,60 – 7,5%) Cela est
principalement dû aux charges de personnels qui ont
consommé une bonne partie du CA. ainsi les charges
liées à la matière et aux personnels ont consommé

5
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

presque 92,5% du CA.


Résultat d’exploitation : EBE + autres produits- autres Le résultat d’exploitation s’analyse par rapport à notre
charges + Reprises d’exploitation – Dotations chiffre d’affaires 143.627/4.123.774 = 3,5%. Ce taux
d’exploitations : exprime la marge réalisé après élimination de toutes
311.670 + 5.146 – 2.902 + 18.253 - 187 835 – 705= les charges d’exploitation. Ces dernières ont
143.627
consommé quasiment 96,5% du CA. Ce qui représente
un handicap pour cette société.
Résultat financier : Produites financiers – charges Le résultat financier est négatif (-52.637) à cause de
financières : 38.114 – 90.751= -52.637 l’importance des charges financières. De plus, il va
consommer une bonne partie de notre résultat
d’exploitation.
Résultat Courant : Résultat d’exploitation + Résultat Le résultat courant montre le total du résultat
financier : 143.627 – 52.637= 90.990 d’exploitation et du résultat financier. Il s’agit d’un
concept purement comptable car les deux résultats ne
sont pas cohérents pour être rassemblés. Toutefois,
dans notre cas, on peut conclure que l’importance des
charges financières a influé négativement sur le
résultat d’exploitation qui présente déjà un faible
solde.
Résultat non courant : Produits non courant- charges Le résultat non courant est un résultat complémentaire
non courantes : 58.357 – 40.939= 17.418 au résultat courant. En général, il ne doit pas
représenté un solde très important. Si c’est le cas il
doit être analysé attentivement. Dans notre cas, le
RNC est positif suite à la présence des produits de
cession. Ce résultat permet de corrige relativement les
mauvaises performances au niveau de l’exploitation.
Résultat net : Résultat courant +résultat non courant- Le résultat peut être comparé à notre chiffre d’affaires.
Impôt sur les sociétés : C’est une façon de voir combien on a réalisé de
90.990 + 17.418 – 41.992= 66.416 marges après prise en compte de l’ensemble des
produits réalisés et des charges constatées dans notre
exercice. 66.416/4 123 774 = 1,61%. Ce taux paraît
très faible. Généralement, il doit être supérieur à 8%
pour parler d’une bonne performance de la société.

Calcul de la CAF
La CAF représente la trésorerie potentielle de l’entreprise, elle est dans notre cas de 223.776.
Remarque : Il faut faire la distinction entre la CAF comptable et la CAF financière.
Dans la CAF comptable, on ne rajouta pas les dotations d’exploitation qui concernent
l’actif circulant.

6
Travaux dirigés Chapitre II : Analyse du CPC Analyse financière

Résultat net 66.416


+ Dotations
D’exploitation +188.540
Financière +18 937
Non courante +18 130
-Reprises
D’exploitation -18 253
Financière -4 458
Non courante -24 792
+ VNA +12 088
-PC -32 832
CAF 223.776