Vous êtes sur la page 1sur 7

MINISTERE DE LA SANTE

Direction Générale des Services Communs


Direction des Bâtiments

RAPPORT D’EXPERTISE TECHNIQUE SUR L’ETAT


DU SERVICE DE REANIMATION A L’HOPITAL BEN AROUS

***///***

OBJET : Expertise technique sur l’état actuel du bâtiment abritant le service de réanimation à l’hôpital
régional Yasminet à Ben Arous.

REFERENCES : - Correspondance n°10217-2019 du 10 mai 2019 émanant de la direction de l’hygiène du


milieu et protection de l’environnement.
REFERENCES : - Procès verbal de la réunion du 27 mai 2019 tenue à l’hôpital.

P. JOINTES : - Procès verbal de la réunion du 27 mai 2019 tenue à l’hôpital.


REFERENC : - Correspondance en date du 01 avril 2015 émanant de l’hôpital pour l’octroi des crédits en
vue d’aménager le service.
REFERENC : - Rapport du Dr. KOURAICHI sur la fonctionnalité du service.
REFERENC - Fiche d’intervention sur le réseau aéraulique du service et facture en date du 21 au 23
/11/2017.
***///***

Suite à une prospection effectuée par les services de la direction de l’Hygiène du Milieu et
Protection de l’Environnement en date du 29 avril 2019 dont l’objet était l’évaluation du respect des règles
de l’hygiène en milieu hospitalier du service de réanimation de l’hôpital régional Yasminet à Ben Arous
au niveau de l’architecture, le traitement d’air, l’hygiène des mains, la stérilisation, la tenue du linge et des
équipements, le stockage du médicament et des dispositifs médicaux, il a était demandé à la direction des
bâtiments la mission de diagnostiquer les locaux au niveau architectural, structurel, air et environnement,
branchement aux différents réseaux en guise de se prononcer sur les réserves exprimées par la DHMPE et
les actions à entreprendre pour les lever.

A cet effet une visite a été effectuée en date du 27 mai 2019.

1- Présentation du service :
Le service a été construit dans la cadre du projet d’extension et aménagement de l’hôpital
(Transformation de l’hôpital de jour en un hôpital régional) dont les travaux ont commencé en 2010 et
réceptionné définitivement en 2014 (les bâtiments sont encore sous la garantie décennale couverte par le
contrat conclu avec la CARTE).

2- Composantes fonctionnelles du service :


Le service de réanimation à l’hôpital régional Yasminet de Ben Arous s’étend sur une Surface Hors
Œuvre de 678,75 m² et est composé initialement de :

1
- Un hall d’accueil et une attente famille de 72 m² de surface utile.
- Des chambres d’hospitalisation à un lit dont la SU varie entre 14.55 m² et 15.00 m².
- Des Postes de surveillance et de contrôle d’une SU 10.35 m².
- Deux galeries de visite de SU 24 et 26 m².
- Deux chambres de garde avec douche et wc d’une SU 14.26 m²/Chambre.
- Deux bureaux de médecins avec douches et wc d’une SU 14.26 m²/B.
- Une pharmacie interne d’une SU de 10 m².
- Un local pour le linge propre d’une SU de 9.30 m².
- Un local pour le matériel lourd d’une SU 14.30 m².
- Deux vestiaires pour le personnel (H/F) d’une SU de 9.00 m²/V.
- Deux sanitaires pour le personnel (H/F) d’une SU de 6.00 m²/S.
- Un local pour les équipements mobiles d’une SU de 10.40 m².
- Un box de consultation d’une SU de 9.30 m².
- Un Desck (Tisanerie) d’une SU de 9.50 m².

3- Implantation du service :
Le service est implanté dans la partie Nord-Ouest de l’hôpital en mitoyenneté des services de
pédiatrie et de la médecine interne (au RDC).

RDC : Réanimation

RDC : Pédiatrie
Etage : Médecine Interne

Photo 1 : Vue sur l'implantation du service de réanimation

4- Aspect architectural du service :


De l’entrée l’architecture initiale prévoit la séparation des circulations du public et du personnel,
deux entrées séparées, deux ailes d’hospitalisation séparées par un couloir de circulation respectant les
unités de passage dans les hôpitaux (largeur de 2.50 m).

2
Le public accède au service via une porte dédiée et en passant par un box d’accueil et une attente,
les visites des malades est assurée par une galerie au dos de chaque aile et les chambres sont dotées
d’une baie vitrée.

Le personnel accède par une deuxième porte en passant par les vestiaires et la partie clinico-
administrative (bureaux, chambres de garde, pharmacie interne, ….).

Des postes vitrés prévus entre chaque deux chambres pour la surveillance et le contrôle des
patients.

La partie malades et celle de l’administration du service sont séparées par une porte de
recoupement para-flamme VV.

Photo 2 : Architecture initiale du service

5- Les matériaux de construction utilisés :


La menuiserie des portes, fenêtres et châssis vitrés est en bois.

Le revêtement horizontal des chambres est en Grès dans la masse posé avec joints.

Le revêtement de la circulation intérieure est en granito-mosaïque polis en horizontal et en


céramique (carreaux de faïence) sur une hauteur de 1 m avec une frise en bois pour le vertical.

La peinture des supports est une peinture à l’eau sur enduit de mastic sur murs et plafond et faux
plafond en staffe lisse et laquée sur boiserie.

6- Conditionnement et traitement d’air :


Les études du lot fluide du projet prévoient un conditionnement d’air (chauffage et climatisation)
par un groupe d’eau glacée en été et des radiateurs en hivers, cette variante conduit à un traitement
d’air en période estivale seulement.
Le traitement d’air est assuré par une CTA placée sur terrasse.

7- Modifications apportées au service :


En date du 01 avril 2015 un écrit émanant de l’hôpital régional Yasminet dont l’objet était la
demande du Dr. KOURAICHI Nadia des crédits de 43000 DT pour des travaux d’aménagement du
service. Cette demande a été argumentée par un rapport dont une copie ci-jointe explique la nécessité
d’apporter des modifications en guise de hausser le service vers les normes internationales
d’organisation des unités de réanimation.

3
Après l’octroi de l’enveloppe financière, les travaux ont consisté à :

1- Doter chaque chambre d’un point d’eau à infrarouge pour le respect des normes d’hygiène des
mains non prévue dans la conception initiale, les appareils sanitaires (vasques) sont placés sur
des éléments maçonnés et en bois.
2- Aménager la pharmacie et le bureau de médecin adjacent pour abriter le bureau du chef de
service.
3- Aménager l’attente famille pour abriter un local de stérilisation et un sanitaire.
4- Aménager l’accueil du public pour abriter le bureau de surveillant et une chambre de repos.

N.B : Ces travaux engagés font sortir le projet initial de la couverture par l’assurance décennale en cas de
sinistre que pourraient survivre les bâtisses.

Pharmacie + bureau médecin aménagés en bureau de Hall d’accueil et Attente Familles aménagés pour avoir le
chef de service bureau de surveillant, repos et stérilisation

Figure 3 : Modifications entreprises après la réception du projet suite à la demande de l’utilisateur

8- Evaluation des modifications apportées :


1- L’implantation de la stérilisation à l’entrée publique du service, l’encombrement du local
choisi et l’organisation interne choisis par l’hôpital ne répondent pas aux recommandations
sur les structures de stérilisation au niveau de la marche en avant, la séparation des
compartiments et la circulation.

Ainsi le local choisi couvre une surface utile de 17 m² avec une seule entrée pour l’arrivée sale
et le départ stérile. A l’intérieur le bac de lavage, le conditionnement l’autoclave, la livraison et
l’adoucisseur sont dans le même espace avec l’absence d’un osmoseur pour la purification de la
vapeur stérilisante.

2- La création du bureau de surveillant et la chambre de repos à l’endroit de l’accueil et attente


du public rend difficile la gestion du flux.
3- L’annulation de la pharmacie interne pour agrandir le bureau de médecin pour abriter le
bureau du chef de service crée une insuffisance au niveau de la gestion et stockage des
médicaments.
4- Engager des travaux de modification anarchique au cours de la période de garantie ne pourra
que dévaluer la fonctionnalité d’une part et d’autre part perdre l’Administration son droit à
l’assurance décennale en cas de sinistre survenu sur la structure.
5- Le branchement des points d’eau créés pour le lavage des mains au réseau extérieur sans
passer par des boites spiroïdales favorise le retour d’odeur de l’extérieur.
4
9- Constatations et diagnostic :

Lors de la visite des lieux il a été constaté ce qui suit :


9.1- Génie civil et réseaux :
- Des portes d’accès au service et essentiellement à l’hospitalisation non contrôlables et non
étanches.
- Des traces d’infiltration d’eau provenant des conduites de la terrasse au niveau de la
stérilisation.

Figure 4 : Fuite d’eau dans le local de stérilisation en présence d’un luminaire non étanche

- Non protection des bordures du paillasse par un écran étanche (Plinthe) favorisant l’apparition
des traces d’humidité par remontée capillaire suite au déversement de l’eau de robinet.

Figure 5 : Humidité par remontée capillaire

- Des traces d’humidité et de ruissellement d’eau de robinet ont conduit à la dégradation des
éléments en bois et par suite la formation des germes.

Figure 6 : Humidité par ruissellement au droit de la menuiserie en bois


5
- Fissuration au niveau des murs et du plafond du local de stérilisation aménagé :

Figure 7 : Fissuration des cloison du local stérilisation en absence d’ouvrage supporteur

9.2- Climatisation et chauffage :


- Le chauffage est assuré par des radiateurs muraux en fonte installés à l’intérieur des chambres,
l’installation d’eau chaude est en acier noir. La visite a montré l’apparition des traces de rouille
sur les éléments de radiateurs et da conduites.
- La climatisation est assurée par un groupe d’eau glacée.

Figure 8 : Traces de rouille sur l’installation de chauffage à l’intérieur des chambres

9.3- Traitement d’air des locaux :


- Une Centrale de Traitement d’Air de la partie hospitalisation installée à la terrasse permet
uniquement le traitement au cours de la saison estivale. Les dernières interventions de
nettoyage du réseau aéraulique remontent au mois de novembre 2017 établies par la société
Safe Eye Monitoring qui a effectué un nettoyage et désinfection superficielle et aérienne de tout
le réseau d’extraction et de soufflage sur une longueur de 162 ml y compris les filtres G4, H8 et
H13 (voir facture et fiche d’intervention ci-jointes).
9.4- Plomberie sanitaire :
Les modifications apportées ont pris en compte l’installation des points d’eau à infrarouge en
application de la circulaire n°30/2002.
6
CONCLUSIONS ET SUGGESTIONS
Le bâtiment occupé par le service de réanimation de l’hôpital régional Yasminet à Ben Arous
construit durant la période 2010-2013 selon une architecture qui répond aux recommandations des
structure de réanimation au niveau des accès, de la surveillance des patients, de la séparation
public/personnel, toutefois, certains matériaux de finitions utilisés initialement, la variante de traitement
d’air et les modifications entreprises par la direction de l’hôpital sont à l’origine de certaines anomalies
formulées par les services de la DHMPE.

Ainsi, il est souhaitable et suggéré de remédier à la situation actuelle par les actions suivantes :

A l’immédiat :

En vue de la reprise dans les brefs délais de l’activité interrompue du service suite au rapport
établi par la DHMPE et comme est convenu dans le procès verbal dressé lors de la visite des lieux (dont
une copie ci-joint) en présence du service technique de la maintenance de l’hôpital des services de la
direction régionale de la santé et du médecin responsable du service il a été proposé que la direction de
l’hôpital :

- Remplacer les deux portes en bois va et vient de l’hospitalisation par deux portes à fermeture
automatique contrôlée et étanches pour améliorer la gestion du flux et mieux conserver les
conditions de traitement d’air (Pression et température).
- Remplacer les unités sous paillasse des points d’eau en bois par celles en Aluminium et en PVC
pour éliminer l’apparition des champignons en cas de fuite d’eau.
- Traiter la fuite d’eau provenant des sanitaires du service en haut de la réanimation.
- Traiter les surfaces des murs, plafond et boiserie par une peinture antibactérienne et
antifongique pour mieux assurer les conditions de traitement d’air.
- Reprendre le processus de nettoyage et désinfection du réseau de traitement d’air réalisé en fin
de l’année 2017.

A Court terme :

- Remettre le service à son état initial et revoir l’aménagement de la stérilisation ou réfléchir à


créer une stérilisation centrale qui servira pour tous les services.
- Revoir la variante de limiter le traitement d’air du service en période estivale seulement en
branchant la CTA à la chaufferie de l’hôpital en saison hivernale et éliminer les radiateurs à
l’intérieur des chambres.
- Revoir l’élimination le local de la pharmacie interne pour le stockage et la gestion des
médicaments.

Rapport établi par


Le Technicien L’ingénieur En Chef
Sana MRAD Mondher ZOUABI

Ministère de la Santé www.santetunisie.rns.tn ‫وزارة الــصحة‬ 7


Bab Sâadoun - 1030 - Tunis ‫ ـ تونس‬0101 ‫ باب سعــدون ـ‬-
74741717 74777747
D.G.S.C/D.B.
74747744 ‫اإلدارة العامة للمصالح المشتركة‬
‫ادارة البناءات‬