Vous êtes sur la page 1sur 14

29/03/2020

Système Monétaire
et financier International

A. BAIDANE

PLAN

• I- Les principes de fonctionnement d'un Système Monétaire


International (SMI):

• II- Les principaux systèmes monétaires internationaux:

- Le système de l'étalon-or (Gold Standard 1870 - 1914)

- Le Système de Bretton Woods (1944 – 1971: dollar as good as


gold)

- Le système monétaire international actuel

INTRODUCTION
• Émettre une monnaie est une
prérogative régalienne de l’État.
• Cependant, aucun Etat ne peut décréter la
confiance des acteurs économiques vis-à-vis
de sa monnaie, ni fixer unilatéralement son
taux de change avec les autres devises.

1
29/03/2020

INTRODUCTION

• L'existence de relations économiques entre


des pays ayant des monnaies différentes a
poussé ses derniers à tenter d'organiser les
relations monétaires entre eux, donnant ainsi
naissance à un système monétaire
international.

I- Les principes de fonctionnement d'un


Système Monétaire International (SMI):

• I.1- Définition :
• Un SMI représente l'ensemble des
mécanismes et des institutions qui visent à
organiser et à réguler les échanges monétaires
internationaux autour d'un régime de change.

I.2- Caractéristiques :
• Un S.M.I est constitué de trois éléments :

1 - Un régime de change fixe ou flexible qui permet


de déterminer le taux de change des monnaies
les unes par rapport aux autres ;
2 - Un étalon de référence par rapport auquel
chaque monnaie nationale est définie selon un
taux de change ;
3 - Des liquidités internationales qui circulent entre
les pays en fonction des besoins de financement
des balances des paiements.

2
29/03/2020

I.3- Les différents régimes de change

• On ne va retenir que les 2 régimes de change les plus


importants:
• 1 - Le régime des changes fixes : régime dans lequel un
pays s'engage à défendre la fixité du taux de change de
sa monnaie par rapport à une devise ou un panier de
devises ou un autre étalon de référence (comme ce fut
le cas de l’or par exemple).
• 2 - Le régime de change flottant ou flexible : dans
lequel un pays laisse évoluer le taux de change de sa
monnaie au jour le jour en fonction de l'offre et de la
demande (sur le marché de change).

II- Les principaux systèmes monétaires


internationaux
:
• Depuis le 19ème siècle, trois principaux SMI se
sont succédés :
- Le système de l'étalon-or (gold standard)
- Le système de Bretton Woods;
- Le système actuel.

II.1- Le système de l'étalon-or (Gold


Standard 1870 - 1914)
• Le système de l'étalon-or est un régime de
changes fixe qui fait de l'or la monnaie
internationale unique.
• Donnant lieu à une grande stabilité des
relations monétaires internationales durant la
période 1870 - 1914, il ne survivra cependant
pas à la crise économique et financière créée
par la première guerre mondiale.

3
29/03/2020

II.1.1- Les principes de


fonctionnement du gold standard
• Le système de l’étalon-or repose sur trois règles
essentielles :
• 1- Toutes les monnaies ont une définition par rapport à
l’or. Chaque pays ayant défini la parité-or de sa monnaie,
on peut en déduire facilement les taux de change des
différentes monnaies.

• 2- Toutes les monnaies étaient totalement convertibles en


or. Cette convertibilité totale des monnaies en or signifie
que chaque Banque centrale est tenue de répondre à toute
demande de conversion en or des billets en circulation.
• 3- La libre circulation de l’or à l’intérieur et à l’extérieur des
frontières.

10

II.1.2- Les causes de l’effondrement du système


• Deux principales causes étaient derrière
l’effondrement du système :
• En raison de la 1ère Guerre mondiale, les dépenses et
les déficits des pays européens ont considérablement
augmenté (pour financer l’effort de guerre). Les stocks
d’or n’ont pas pu suivre le mouvement d’où la
disparition de la couverture en or et donc de la
convertibilité des monnaies, ce qui a sapé les bases du
système.
• La 1ère Guerre mondiale a aussi mis fin à la puissance
économique européenne, plus particulièrement
britannique, et confirmé les Etats-Unis comme une
nouvelle puissance dominante; d’où une remise en
cause du système du Gold standard qui était en fait
basé sur l’hégémonie britannique.

11

II-2- Le Système de Bretton Woods (1944 –


1971: dollar as good as gold)
• La période de l’entre-deux-guerres a été marquée
par une grande crise économique et une très forte
instabilité des taux de change. La concurrence entre
la livre et le dollar pour s'affirmer en tant que
monnaie internationale ne fait qu'ajouter à cette
instabilité du système financier.

• Tirant les conséquences de cette phase d'instabilité,


les pays vainqueurs de la seconde guerre mondiale
se réunissent dès 1944 pour redéfinir un nouveau
régime de change.

12

4
29/03/2020

• Deux grandes thèses étaient en discussion :


Celle de J.M. Keynes;
Celle de l'Américain Harry Dexter White

13

1) J.M. Keynes, veut se défaire de l'or, il considère en


effet que la rareté relative de l’or risque de provoquer
une déflation et l’effondrement des différentes
économies. Il préconise la création d'une banque
internationale émettant une monnaie internationale,
le Bancor, selon les besoins du commerce mondial et
régie par une instance supranationale : l’International
Clearing Union ;

2) L'Américain Harry Dexter White, préconise de


réorganiser le système monétaire international autour
du dollar américain, mais avec un rattachement
nominal à l'or (Gold-exchange standard).

14

15

5
29/03/2020

16

• Le plan White propose aussi de créer:


• Un Fonds monétaire international chargé de
prêter aux pays en manque de devises, en
échange d'une politique de réduction de leurs
déficits;
• Une Banque mondiale favorisant la
convergence des économies et des niveaux de
vie par le financement de projets de
développement à long terme. *
• C’est cette 2ème thèse de white qui finit par
s’imposer.

17

II-2- Le Système de Bretton Woods


(1944 – 1971: dollar as good as gold)
• Il s’agit d’un système de change fixe qui
consiste à fixer des parités-or pour chaque
monnaie nationale, mais qui n'accorde qu'à
une seule monnaie la possibilité d'être
convertie en or, le dollar.
• Le dollar devient ainsi la monnaie de
règlement des échanges internationaux et il
peut être à tout moment échangé contre de
l'or auprès de la Banque Centrale américaine
au prix de 35 $ l’once d’or (1 once = 28,35 g).

18

6
29/03/2020

II-2-1- Les principes de


fonctionnement du système
• Le nouveau SMI imaginé en juillet 1944 à Bretton
Woods s’articule autour de trois grands principes:

• 1- L’adoption d’un régime de changes fixes.

• 2- Le rôle privilégié du dollar : “dollar as good as


gold”

• 3- La création d’une institution supranationale de


contrôle et de régulation : le Fonds Monétaire
International (FMI).

19

1- L’adoption d’un régime de changes


fixes.
• Chaque pays se devait de défendre une parité
fixe, par rapport à l’or ou au dollar. Cette
parité officielle ne pouvait fluctuer que dans
une bande étroite de + ou -1%.
• Cela suppose une intervention des banques
centrales sur le marché de change pour que
l’offre et la demande de la monnaie nationale
s’égalisent à la parité fixée ou du moins à
l’intérieur de la fourchette des + ou -1%.

20

2- Le rôle privilégié du dollar


• 2. Officiellement, toutes les devises étaient
définies par rapport à l’or. Mais dans les faits,
comme les Etats-Unis détenaient 70% des
réserves mondiales d’or en 1945, seule la parité-
or du dollar restait crédible. Ce qui explique que
même si l’or reste l’étalon de valeur de référence,
de facto, toutes les devises autres que le dollar
furent évaluées par rapport à la monnaie
américaine.
• Le bon fonctionnement de ce système reposait
donc sur la capacité des Etats-Unis à défendre la
parité officielle de 35 $ pour une once d’or.

21

7
29/03/2020

• « Nous estimons nécessaire que les échanges


internationaux soient établis comme, c’était le
cas avant les grands malheurs du monde, sur
une base monétaire indiscutable et qui ne porte
la marque d’aucun pays en particulier. Quelle
base ? En vérité, on ne voit pas qu’il puisse y
avoir réellement de critères, d’étalon autre que
l’or. »

• Extrait de “Discours et Messages” – Charles de


Gaulle – Plon 1970

22

3- La création du FMI
• Le FMI était le gardien du système des taux de
change fixes. Il devait assurer un
fonctionnement harmonieux du système.
• Les changements de parité étaient interdits
sans son accord.
• Le FMI est chargé d’aider les pays membres à
surmonter leurs déficits de balance des
paiements en leur accordant des prêts et des
facilités.

23

II-2-2-1 : Un système fondé sur une


contradiction : le paradoxe de Triffin
• Robert Triffin avait constaté, dès 1960, que la
principale difficulté rencontrée par le nouveau SMI fut
de tenter de concilier deux objectifs contradictoires.
• - D’une part, en tant que monnaie nationale la
confiance dans le dollar est liée au respect des
équilibres fondamentaux par les USA (en particulier
l’équilibre de la balance des paiements).
• - D’autre part, en tant que monnaie internationale, la
circulation du dollar hors des USA, doit croître pour
alimenter le monde en moyens de paiement
internationaux. Or, cette seconde exigence ne peut
être satisfaite que si la balance des paiements des
USA est déficitaire. Ce qui mine la confiance au dollar
et érode son statut d’étalon international.

24

8
29/03/2020

II-2-2-2 - La lente agonie du système : la


contestation du leadership américain
• À ses débuts, le système a fonctionné
correctement en raison du plan Marshall et de
l’afflux de capitaux américains en Europe.

• Mais à partir des années 1950, les premiers


signes de grippage du système apparaissent :
L’économie américaine commence à perdre de sa
suprématie en raison du retour sur scène de
l’Europe (après la période de reconstruction) et la
montée en puissance du Japon, ce qui a
considérablement réduit l’excédent commercial
américain.

25

II-2-2-2 - La lente agonie du système : la


contestation du leadership américain
• En 1960, pour la première fois l’once d’or tend à
dépasser le prix de 35 dollars.
• Forts de leur hégémonie politique, le Etats-Unis
ont réussi à inciter les Banques centrales des
principaux pays industrialisés à défendre la
valeur du dollar par rapport à l’or (pool de l’or
instauré par les accords de Paris en 1961 …) .
• Cependant, toutes ces mesures n’ont pas suffi
pour réduire la défiance à l’égard du dollar.

26

• D’autres facteurs contribuent au dérèglement


du système:
• Les dépenses faramineuses engagées par les
américains dans la guerre du Viêt Nam et dans
la course à l'espace.
• Les pays qui exportent le plus vers les États-Unis
accumulent d'immenses réserves en dollars qui
donnent lieu à autant d'émissions dans leur
propre monnaie, alimentant une inflation
mondiale de plus en plus inquiétante.

27

9
29/03/2020

II-2-2-2 - La lente agonie du système : la


contestation du leadership américain
• Le 15 août 1971, le président américain Nixon
annonce la suspension de la convertibilité-or du
dollar.
• Les accords de Washington de décembre 1971
prévoient une dévaluation du dollar et un
élargissement des marges de fluctuation des
monnaies (2,25 % au lieu de 1% de chaque côté
de la parité officielle).
• Les accords de la Jamaïque, en 1976, officialisent
l’abandon du système de changes fixes, marquant
ainsi la fin du système de Bretton Woods et
l’avènement du flottement généralisé des
monnaies.

28

II-3- Le système monétaire international actuel


• Le SMI actuel peut être décrit comme un non-
système: les pays peuvent choisir toute
politique de change qu’ils souhaitent.
• Il existe donc tout un spectre de régimes de
change, allant des changes fixes aux changes
purement flottants.
• C’est toutefois le flottement des monnaies qui
constitue la caractéristique essentielle du SMI
actuel.

29

II-3- Le système monétaire international actuel

• La valeur de la plupart des "grandes"


monnaies (les plus utilisées pour le commerce
et la finance, comme le dollar, l’euro, le yen ou
la livre sterling) dépend du prix du marché.
• Les cours de ces monnaies varient en
permanence, au gré des transactions réalisées
par les opérateurs dans les salles de marchés
(des banques ou des bourses)

30

10
29/03/2020

II-3- Le système monétaire


international actuel
• Cependant, même dans ce régime les
autorités monétaires nationales peuvent
intervenir sur le marché des changes pour
influer le taux de change de leur monnaie.*
• On parle alors de flottement "impur" (dirty
floating ).

31

II-3- Le système monétaire


international actuel
• Le flottement des monnaies est générateur
d’incertitudes et d’instabilité.
• Ce climat d’instabilité monétaire a provoqué
l’apparition de nouveaux instruments
financiers : les marchés des produits
financiers dérivés .

32

II-3- Le système monétaire


international actuel
• L’existence de ces marchés se justifie par la
volonté des banques et des détenteurs de
capitaux de se protéger contre les fluctuations
de grande ampleur des taux de change et des
taux d’intérêt.
• Ils se sont cependant très vite transformés en
instruments nourrissant la spéculation sur les
marchés de change et les marchés
internationaux de capitaux.

33

11
29/03/2020

• Certains économistes désignent l’actuel SMI


sous le nom de « Bretton Woods 2 » . En effet:
• Le système de Bretton Woods était fondé sur
la relation d’un pays au centre du système
financier, les États-Unis, relié par un système
de taux de change fixes aux pays de la
périphérie, l’Europe et le Japon.
• Aujourd’hui les États-Unis sont toujours au
cœur du système, mais la périphérie est
occupée par les pays asiatiques, notamment la
Chine.

34

Principaux problèmes du SMI actuel


• Les États-Unis, en leur qualité de pays
émettant la principale monnaie de réserve, ne
sont guère incités à réduire leur déficit
courant .
• Les économies émergentes excédentaires
accroissent leurs avoirs de réserve de change,
à la fois à titre de précaution et afin de
préserver la compétitivité de leurs
exportations.
• Accumulation des déséquilibres

35

Régime de change applicable au


Maroc
Le Maroc a opté pour un régime de change
intermédiaire de parité fixe avec un rattachement
de la monnaie nationale, à un panier de monnaie.
• Depuis 1973, la cotation du dirham est effectuée
sur la base d’un panier de devises, reflétant la
structure des échanges du Maroc avec l'extérieur.
• En 1990, en perspective de l’accord d’association
avec l’Union Européenne une révision du panier
de cotation a été opérée en vue de renforcer la
part des monnaies européennes.

36

12
29/03/2020

• En 1999, l’avènement de l’euro a conduit à une révision


de la structure du panier en vue de remplacer les
anciennes monnaies européennes par l’euro

En 2001, un réaménagement du panier a été opéré,


limitant sa composition à l’euro et au dollar américain
avec des pondérations respectives de 80% et 20%.

37

• En avril 2015, les pondérations des devises du panier de cotation


du dirham ont été actualisées afin de refléter la structure des
échanges extérieurs du Maroc. Les nouvelles pondérations sont
fixées à 60% pour l’euro et 40% pour le dollar US.

• En 2017 le Maroc a choisit d’aller vers la flexibilisation


progressive du dirhams. Il a commencé par élargir la bande de
fluctuation de ± 0,3% à ± 2,5% par rapport à un cours central fixé
par Bank Al-Maghrib sur la base d’un panier de devises composé
de l’euro (60%) et du dollar (40%) ,

• Le 9 mars 2020, la bande de fluctuation du dirham passe de ±2,5%


à ±5%. L’objectif à terme (10 ans environ) étant de laisser le
dirham flotter librement.

38

• Soulignons enfin qu’un système monétaire est une


construction politique. Il reflète d’abord les
réalités géopolitiques du moment :

• l’hégémonie du Royaume-Uni durant l’étalon or qui


conféra de facto à la livre sterling le statut de
monnaie internationale de réserve (Pax Britannica) ;

• -celle des Etats-Unis dans le système de Bretton


Woods qui a confié au dollar le statut de monnaie
de référence (Pax Americana)
• L’actuelle montée en puissance des pays émergents,
et de la Chine en particulier ainsi que la création de
l’euro tendent à donner lieu à un nouveau SMI
placé sous le signe de la multipolarité.

39

13
29/03/2020

A lire:
(articles disponible sur Internet)
• La fantastique histoire du dollar, Emmanuel
Lechypre.

• Milton Friedman et le plaidoyer flexibiliste.

• Lien vers une vidéo intéressante sur le


dilemme de Triffin
• https://youtu.be/-rPzzx36ODI

40

41

14