Vous êtes sur la page 1sur 17

Ur

ge
ncDominique Rueff
eC
or
on
av
iru
s
Dominique Rueff

Ma formule pour renforcer


votre immunité

Les éditions Alternatif Bien-Être


Ma formule pour renforcer votre immunité Sommaire

Sommaire
Plan d’action mensuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Les 20 premiers jours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Les 10 jours suivants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

L’hygiène, le premier rempart . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

L’alimentation que je recommande . . . . . . . . . . . . . . . . 6


Petit déjeuner. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Déjeuner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Collation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Dîner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

Ma formule de supplémentation
pour préserver votre santé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
La vitamine C. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Echinacea purpurea (ou angustifolia) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Microbiotiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Vitamine D3 avec, si besoin,
la vitamine K2 ajoutée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Coenzyme Q10 (Ubiquinol) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Magnésium . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Zinc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Les compléments facultatifs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

2
Ma formule pour renforcer votre immunité Plan d’action mensuel

Plan d’action mensuel

Les 20 premiers jours

Matin à jeun
• Vitamine C « Action prolongée » (AP), 1 comprimé
• Microbiotique, 1 gélule

Pendant le petit déjeuner


• Vitamine 03 ou vitamine 0 3+K2, 3 gouttes sur la langue ou 3 gélules
• Echinacea purpurea, 1 gélule
• Zinc, 1 comprimé
• Magnésium, 1 comprimé

Pendant un repas, matin ou midi contenant des graisses alimentaires


• Ubiquinol, 1 capsule ou 1 sachet

Après-midi (heure de la collation)


• Vitamine C « Action prolongée » (AP), 1 comprimé
• Magnésium, 1 comprimé

Les 10 jours suivants

Matin à jeun
• Vitamine C « Action prolongée » (AP), 1 comprimé

Pendant le petit déjeuner


• Vitamine 03 ou vitamine 0 3+K2, 3 gouttes sur la langue ou 3 gélules
• Echinacea purpurea, 1 gélule
• Zinc, 1 comprimé

Après-midi (heure de la collation)


• Vitamine C « Action prolongée » (AP), 1 comprimé

3
Ma formule pour renforcer votre immunité L’hygiène, le premier rempart

L’hygiène, le premier rempart


Dans la prévention des maladies, l’hygiène contribue à renforcer la première
barrière de défense. C’est pourquoi j’estime qu’il est essentiel de rappeler
quelques conseils de base à ce sujet.

Tout d’abord, il n’est nul besoin de redire qu’il faut se tenir le plus possible à
l’écart des personnes déjà malades. Les virus et bactéries peuvent se transmettre
par la salive, et notamment dans les gouttelettes de salive microscopiques que
l’on expulse quand on respire, quand on parle.

Lavez-vous régulièrement les mains, surtout après un trajet en transports en


commun, après avoir touché une poignée de porte, après un éternuement ou
après avoir manipulé un objet appartenant à une personne malade (télé- phone
portable, souris d’ordinateur…).

Si vous utilisez le téléphone de quelqu’un d’autre, lavez-vous la joue et l’oreille.


Je recommande généralement le port de gants dans la rue et les lieux publics,
surtout en période d’épidémie. Cela évite d’avoir à se laver les mains à chaque
déplacement.

Lavez-vous avec du savon et de l’eau tiède, pendant au moins 30 secondes et


jusqu’au poignet. Je ne recommande pas l’usage quotidien et trop fréquent de
gels hydroalcooliques, pour la simple raison qu’ils peuvent contenir des pertur-
bateurs endocriniens (bisphénol A, triclosan…).

Lorsque vous éternuez, faites-le si possible dans un mouchoir en papier que


vous jetterez ensuite à la poubelle.

Si vous devez sortir dans le froid, couvrez-vous de trois couches de vêtements et


n’oubliez pas l’écharpe, le bonnet et les gants. Vous pouvez imprégner l’écharpe
– ou le foulard selon la température –, d’huiles essentielles. L’eucalyptus glo-
bulus, la menthe poivrée (mentha piperata), le pin sylvestre (pinus sylvestris), la
cannelle de Chine (cinnamonum cassia), le girofle (sy- sygium aromaticum), le
niaouli (me- laleuca quinquenervai) ou le ravintsara (cinnamonum camphora) qui
sont très bien adaptées et sans danger. Mais vous pouvez aussi utiliser des mé-
langes « tout faits » que l’on trouve dans toutes les pharmacies, sous différentes

4
Ma formule pour renforcer votre immunité L’hygiène, le premier rempart

marques comme Aromasol®, Climarome®, Puressentiel® ou Brumessence®…


entre autres.

N’oubliez pas qu’on n’est jamais trop vigilants en matière de protection des
autres et de soi-même. Sans de bons réflexes d’hygiène, même la meilleure des
alimentations et la meilleure des supplémentations en compléments nutrition-
nels ne sont pas suffisantes pour vous protéger.

5
Ma formule pour renforcer votre immunité L’alimentation que je recommande

L’alimentation
que je recommande
La règle d’or est d’inclure dans son alimentation des aliments naturellement
antiviraux et antibiotiques, tout en limitant l’apport en aliments sucrés qui,
augmentant votre glycémie, peuvent indirectement diminuer vos défenses im-
munitaires.

Les propositions de repas que vous trouverez ci-dessous ne sont pas exhaus-
tives. Elles doivent servir à vous donner une idée du type d’aliments à préférer,
et pourquoi pas, vous inspirer pour la composition de vos repas quotidiens.

Petit déjeuner

Dix minutes avant le petit déjeuner, prenez un verre d’eau tiède dans lequel
vous mélangerez le jus d’un citron « bio » ainsi qu’une cuillère à café de vinaigre
de pomme bio et non pasteurisé. Vous pouvez aussi rajouter une cuillère à café
de bicarbonate de soude si l’acidité vous dérange. Le citron pressé contient de
la vitamine C, de la vitamine A, des vitamines B et les principaux minéraux
indispensables au bon fonctionnement des défenses immunitaires. Il possède
aussi des vertus antiseptiques.

Le vinaigre de cidre apporte du potassium, des minéraux, des vitamines. En aug-


mentant l’acidité de l’estomac, il facilite la digestion. Ne craignez rien : le pH de
l’estomac est naturellement acide : c’est cette acidité qui permet de bien digérer les
aliments, mais aussi de tuer les bactéries néfastes qui peuvent se trouver dans nos
aliments. Le vinaigre de cidre est aussi un puissant détoxifiant, il contribue à dimi-
nuer la glycémie, à faire baisser la tension artérielle, et peut calmer les crampes. Il
doit être choisi non pasteurisé et doit contenir « la mère de vinaigre », une substance
trouble issue de la fermentation du vinaigre. Ce sont des microbiotiques naturels
très intéressants qui viendront renforcer votre système immunitaire intestinal.

Pour le petit déjeuner, je recommande systématiquement les fruits rouges. Ils


contiennent énormément d’antioxydants, qui leur donnent leur couleur, mais
aussi de la vitamine C, et des oligo-éléments (manganèse, cuivre, fer…) de puis-
sants alliés de votre système immunitaire.

6
Ma formule pour renforcer votre immunité L’alimentation que je recommande

Après un petit bol de fruits rouges, il est bon d’incorporer dans son repas des
protéines et des graisses animales saines : un œuf à la coque ou mollet, du sau-
mon ou de la truite fumés ou frais, pourquoi pas accompagnés d’un yaourt du
type « yaourt grec » (de préférence au lait de chèvre ou de brebis) nature et sans
sucre. Ajoutez aux fruits rouges une poignée de noix de Grenoble, quelques
noix de Macadamia, du Brésil, de Pécan… et amandes et une cuillère à soupe de
graines de lin fraîchement moulues (pour augmenter les apports en fibres et en
acides gras Oméga-3).

Je vous conseille de faire tremper les amandes et les noix une nuit dans un peu
d’eau afin d’éliminer leur acide phytique qui peut perturber l’absorption des mi-
néraux. Essayez toujours de privilégier, dans la mesure du possible, les produits
« d’origine France ».

Le petit déjeuner est vraiment le meilleur moment pour « faire le plein » de mi-
crobiotiques naturelles. Pour enrichir encore mieux votre microbiote, je vous
conseille également de consommer à ce repas de la choucroute crue (si vous l’ai-
mez !) ou du kéfir de lait ou de fruit que vous essaierez de préparer vous-même.

Pour ceux qui ne souhaitent pas consommer d’œufs, ou de laitages, il faut sa-
voir qu’une cuillère à soupe de pollen frais (congelé) apporte une quantité im-
portante de protéines, de vitamines et de micronutriments.

Comme boisson, privilégiez le thé vert riche en antioxydants, polyphénols et autres.


Le café contient également ces substances mais pris en excès (plus de trois tasses par
jour) il peut malmener vos surrénales et être à l’origine de coups de fatigue.

Évitez absolument les jus de fruits même fraîchement pressés qui possèdent
une teneur en sucre trop élevée. Préférez toujours les fruits entiers en particu-
lier les pommes crues avec leur peau « bio » (éviter toutes les autres qui sont
surtraitées) qui apportent de la quercétine, un antioxydant stimulant le système
immunitaire et utile dans les états allergiques.

Le pain blanc ou les viennoiseries à base de céréales raffinées possèdent un indice


glycémique très élevé, ce qui n’est pas le cas du pain complet. Je les déconseille.

Le petit déjeuner est selon moi le repas le plus important de la journée : faites
en sorte de suivre l’adage « petit déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de
mendiant » !

7
Ma formule pour renforcer votre immunité L’alimentation que je recommande

Déjeuner

Les synergies alimentaires sont essentielles : mélanger des aliments qui ne vont
pas ensemble pourrait troubler votre digestion, en entraînant un déséquilibre
de votre système immunitaire. Pour ce repas, je vous déconseille d’associer les
céréales et les légumineuses et les protéines animales.

Ma proposition est simple : visez un repas de viande « bio » (pas plus de deux à
trois fois par semaine). La viande apporte de la vitamine B12 et du fer très as-
similables. Les végétariens ou « véganes » devront être très attentifs à ce risque
de carence. Alternez avec du poisson (type petits poissons gras des mers froides)
pour les apports en acides gras Oméga-3 et un maximum de légumes de saison,
verts et colorés. Consommez toujours au même repas, pour une meilleure assi-
milation et une meilleure digestion, une portion de légumes crus et cuits.

Si vous aimez le fromage, consommez- le à ce repas en évitant de la faire trop


souvent et quotidiennement.

Ajoutez systématiquement à vos légumes un mélange aux 2/3 d’huile d’olive


extra vierge de première pression à froid et 1/3 de colza bio (pour les apports
en acides gras Oméga-3).

Évitez au maximum, en dehors des repas de fêtes, les desserts sucrés et les pâ-
tisseries. Même un simple yaourt aux fruits peut parfois contenir l’équivalent
de 5 ou 6 carrés de sucre !

Introduisez un maximum d’antiviraux et antibiotiques naturels dans vos plats


(si vous les supportez !) : échalotes, oignons, ail, clous de girofle, origan, thym
séché, gingembre râpé, curcuma, persil. Vous trouverez facilement ces plantes
fraîches et congelées.

Collation

La collation de l’après-midi (entre 16 et 17 heures) vous permettra de ne pas


être affamé le soir et de vous précipiter sur votre réfrigérateur. Il arrive aussi
qu’à cette heure, nos estomacs se réveillent. Dans ce cas, privilégiez les fruits
rouges, une pomme crue et

8
Ma formule pour renforcer votre immunité L’alimentation que je recommande

« bio », un fruit de saison, une poignée de noix et d’amandes (qui apportent du


magnésium) ou deux carrés de chocolat « bio et équitable » (85 % minimum ou
plus si vous pouvez).

N’hésitez pas à boire à ce moment-là, un bol de thé vert ou une infusion du


type thym, moringa, fleur de sureau ou lapacho, toutes les quatre antivirales et
antibiotiques.

Dîner

Cette fois-ci, je conseille le contraire du déjeuner : évitez les protéines animales


(viande, fromage…) qui surchargent la digestion et peuvent troubler votre
sommeil.

Optez plutôt pour un repas à tendance végétarienne composé d’une soupe de


légumes faite maison en entrée (évitez la pomme de terre, la betterave et la
carotte en cas de surpoids).

Complétez par des légumes cuits « vapeur », du riz complet, des légumineuses
comme les pois, les haricots secs ou les lentilles. Assaisonnez bien sûr le tout
d’épices (poivre, curcuma, gingembre frais râpé).

Prenez, pas plus de 10 jours par mois, une bonne cuillère à soupe de levures
alimentaires pour augmenter les apports en vitamine B.

En dessert, je déconseille les laitages systématiquement, sauf peut-être s’ils sont


maigres. Terminez, si vous en avez envie, par un fruit de saison.

Pour ce qui est de l’alcool, ne culpabilisez pas pour un verre de vin rouge, bio ou
biodynamique de préférence pas plus de cinq jours par semaine.

9
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Ma formule de supplémentation
pour préserver votre santé
Vous retrouverez, en première page de ce dossier, une proposition de supplé-
mentation d’un mois, à continuer pendant deux ou trois mois supplémentaires
si vous le souhaitez.

Ce programme n’est qu’une proposition et ne constitue en aucun cas une pres-


cription médicale : avant toute supplémentation, je vous recommande d’en par-
ler à votre médecin et d’effectuer, si nécessaire, des analyses sanguines pour
mesurer vos taux.

Dans le détail de mes choix ci-dessous, je vous indique les taux sanguins consi-
dérés « normaux » pour chaque nutriment, ainsi que certains produits de qua-
lité. Ces propositions ne sont, bien entendu, pas exhaustives.

La vitamine C

Il est difficile de la faire doser car elle très instable, le sang doit donc être ache-
miné à une température de -80°. Si vos gencives saignent après un brossage de
dents, si vous avez des troubles visibles de la circulation capillaire, si vous vous
enrhumez trop souvent, vous pourriez être en déficience de vitamine C.

La vitamine C est essentielle et participe à des centaines de mécanismes dans


notre corps : de la paroi de nos artères, à la qualité du collagène, ces tissus de
soutien omniprésents dans notre corps.

C’est une vitamine considérée comme très sûre aux doses que je préconise.

La vitamine C soluble dans l’eau possède le désavantage de s’oxyder facilement


et de provoquer, à fortes doses, des diarrhées. C’est pourquoi je préfère soit la
vitamine C naturelle à action prolongée (dite « AP ») de Vitall+1 ou la liposo-
male de Goldman Laboratories.2

1.  https://www.onatera.com/produit-vitamine-c- c omplexe-500-mg-100-comprimes-vitall,3775.html


2.  https://www.goldmanlaboratories.com/fr/

10
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Vous trouverez sur leurs sites la liste des distributeurs près de chez vous ou la
possibilité de commander ces produits directement.

Si vous ne trouvez aucun de ces deux produits, ne paniquez pas, choisissez la vi-
tamine C dosée à 500 ou 750 (pas plus d’un mois) de votre distributeur préféré.

Echinacea purpurea (ou angustifolia)

L’Echinacea purpurea est, avec l’Echanicea angustifolia, une plante d’origine amé-
ricaine et mexicaine. Utilisée par les tribus amérindiennes comme plante médi-
cinale, elle possède la réputation de réduire la durée et l’intensité des infections
respiratoires hivernales de la sphère ORL (otites, sinusites, angines, etc.).

L’absorption d’échinacée a aussi la réputation d’augmenter les défenses im-


munitaires, sans que les mécanismes soient encore clairement identifiés. On
avance trois hypothèses :
• une augmentation de la production des cellules de l’immunité, lymphocytes
et macrophages ;
• une augmentation de la production d’interférons ;
• une activité anti-levures.

Je conseille d’en prendre de manière proactive pendant un mois une capsule


(750 mg d’extrait) par jour.

La marque que je recommande souvent, et que je sais de bonne qualité, est Ve-
gavero3. Ce laboratoire allemand est l’un des seuls à proposer un extrait d’échi-
nacée, plutôt que la plante elle-même. Les extraits permettent d’accéder direc-
tement aux substances actives de la plante.

Veillez à prendre l’échinacée pendant les repas plutôt qu’à jeun pour éviter les
inconforts intestinaux.

Si le produit que je recommande ne vous convient pas, choisissez si possible


un extrait d’échinacée bio dans une marque de confiance. Les teintures mères
(TM) d’échinacée, si vous préférez cette forme, peuvent être intéressantes aussi :
pour la posologie, demandez conseil au vendeur ou à votre thérapeute

3.  https://www.amazon.fr/Echinacea-purpurea- 1 20-g%C3%A9lules-Rhume/dp/B075T7T17G

11
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Microbiotiques

Je recommande des compléments de microbiotiques (anciennement « pro-


biotiques ») toute l’année. Ils vous aideront à renforcer votre immunité contre
les virus et bactéries néfastes.

Il est difficile de recommander une formulation dans la mesure où nous de-


vrions varier systématiquement les souches.

Il y a trois « règles d’or » pour choisir un bon complément microbiotique :

1. Il doit contenir entre 5 et 15 milliards d’UFC (unités formant colonies), en


prévention, 30 pour en cas d’infection.
2. Il doit contenir des prébiotiques, qui protègent les bactéries microbiotiques ;
3. Les gélules doivent être gastro-résistantes. Bien souvent, les gélules clas-
siques se dissolvent dans l’estomac et les microbiotiques meurent avant d’at-
teindre les intestins.

J’ai repéré quelques produits qui remplissent ces trois règles :

• Le complément Nutripure « Pure Biotique »4 à 10 milliards d’UFC, conte-


nant de l’inuline et des fructo-oligosaccharides (prébiotiques).
• Vivomix 4505, sans gluten qui apporte par sachets 450 milliards de bactéries
microbiotiques
• J’apprécie aussi la marque Supersmart, qui propose un produit
• « Probio Forte »6 à 8 milliards d’UFC avec prébiotiques et gélules gastro-
résistantes.

Vitamine D3 avec, si besoin, la vitamine K2 ajoutée

On ne présente plus la vitamine D. Cette hormone joue un rôle essentiel pour renfor-
cer l’immunité, éviter les rhumes et la grippe et en diminuer la durée7 : elle accroît l’ac-
tivité des macrophages (les globules blancs qui « digèrent » les bactéries) et favorise la
production de peptides anti-infectieux et de cytokines anti-inflammatoires.

4.  https://www.nutripure.fr/fr/sante/40-131-prebiotiques-probiotiques-symbiotiques.html
5.  https://www.vivomixx.eu/fr/2017/11/08/vivomixx-450-billion_fr/
6.  https://www.supersmart.com/fr--digestion-confort-gastro-intestinal-bucco-dentaire--probio-forte--0494
7.  Adit Ginde et coll. États-Unis (Journal of Geriatric Society 2009)

12
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Le taux sanguin (plasmatique) recommandé de vitamine D se situe entre 75 et


200 nmol/L soit 30 à 80 µg /L Le seuil de toxicité est supérieur à 250 nmol/L
soit 100 µg /L. et il ne faut absolument pas le dépasser.

Tous les laboratoires réalisent facilement cette analyse (non remboursée). Les
valeurs trop basses que l’on constate, malheureusement trop souvent, doivent
vous conduire à vous supplémenter sans jamais atteindre le seuil de toxicité,
d’où l’intérêt de répéter les dosages.

L’alimentation moderne et conventionnelle n’apporte pas suffisamment de vi-


tamine D, à moins peut-être de suivre un régime méditerranéen très riche en
poissons gras.

Je propose parfois d’ajouter à la vitamine D3 (forme supérieure à la vitamine D2,


moins bien absorbée), de la vitamine K2. Cette dernière joue un rôle indispen-
sable : elle aide la vitamine D à réguler le métabolisme du calcium. Sans elle, le
calcium pourrait se retrouver, à terme, dans les parois vasculaires, facilitant le
mécanisme d’athérosclérose plutôt que dans les os.

C’est pourquoi je recommande une formule D3+K2 sous forme liposoluble


(dans de l’huile d’olive ou de colza), disponible chez les laboratoires Nutrimea8
ou Cellinov9.

Coenzyme Q10 (Ubiquinol)

Les lecteurs de ma lettre10 connaissent bien la Coenzyme Q10, que je recom-


mande presque systématiquement au- delà de 40 ans.

Tous les laboratoires réalisent cette analyse non remboursable. Son taux dans
le plasma sanguin devrait être compris entre 0,8 et 1,6 micromole/L. Si vous
êtes en dessous, alors une supplémentation est souhaitable.

Mais à quoi sert la CoQ10 ? Toutes nos cellules sont dotées de petits organismes
que l’on nomme « mitochondries ». Elles forment les organes respiratoires,
les usines énergétiques permettant la transformation des sucres alimentaires

8.  https://www.nutrimea.com/fr/431-vitamine-d3- k2-mk7-5425032393183.html


9.  https://cellinnov.com/formule-vitamines-d3-k2-mk-7
10.  https://www.lettre-docteur-rueff.fr/

13
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

(glucose) en énergie. La présence de CoQ10 est une condition essentielle à la


réalisation de la « respiration » cellulaire.

En plus de cela, on a récemment trouvé à la Coenzyme Q10, dans une étude


datant de 201411, un effet bénéfique sur l’immunité : on sait désormais qu’elle
peut être bénéfique en cas d’infections récurrentes.

C’est donc un choix qui s’impose naturellement, notamment lorsque l’on sait
que les niveaux de CoQ10 chutent naturellement avec l’âge.

Je recommande la forme réduite, dite Ubiquinol : « Ubiquinol 100 » (en sachets


de poudre, pour ceux qui préfèrent cette forme aux capsules ou comprimés) des
laboratoires Copmed12 et l’Ubiquinol Dynvéo13 ou Vitall+.

La première est enrichie en vitamine E naturelle, un antioxydant à utiliser


ponctuellement et en vitamine B1. La vitamine B1, aussi appelée thiamine, sert
comme la CoQ10 à la transformation des glucides en énergie.

Magnésium

Après 40 ans ou plus tôt en cas de situation de stress prolongé, on constate des
déficiences fréquentes en magnésium. Un taux sanguin normal de magnésium
doit être compris entre 12 et 17 mg/l.

Les sels de magnésium sont nombreux. Personnellement je recommande soit


les « bisglycinates »14 à raison d’une à trois prises par jour, soit les « glycéro-
phosphates ». Du fait de sa durée d’action dans l’organisme, il est capital de ré-
partir les prises en trois fois. Le stress communément partagé affaiblit considé-
rablement l’immunité d’où l’importance de la supplémentation en magnésium
chez un maximum de personnes.

11.  S. Farough, A. Karaa, M.A. Walker, N. Slate, T. Dasu, J. Verbsky, R. Fusunyan, C. Cana- pari, T.B. Kinane, J. Van Cleave,
D.A. Sweetser, K.B. Sims, J.E. Walter. Coen- zyme Q10 and immunity: A case report and new implications for treatment of
recurrent in- fections in metabolic diseases. Clinical Immu- nology, Volume 155, Issue 2, 2014, Pages 209-212.
12.  https://www.copmed.fr/fr/confort-circulatoire- coeur-circulation-memoire/276-ubiquinol-100-coenzyme-q10.html
13.  https://www.dynveo.fr/ubiquinol-hydrosoluble.html
14.  http://www.solgar.fr/produits/magnesium-bisglycinate/

14
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Zinc

Le zinc interviendrait dans plus de 200 mécanismes enzymatiques. Il est un cofac-


teur indispensable aux enzymes régulant le stress oxydant, dont la « Super Oxyde
Dismutase », qui intervient en cas de réactions inflammatoires et dans l’immuni-
té. Il est très utile en cas de terrain allergique et de déficits immunitaires.

Il est donc au même titre que les vitamines C et D un acteur essentiel de la résis-
tance aux infections. Même s’il est difficile de déterminer les taux réels de zinc,
on estime qu’un taux normal de zinc plasmatique est de 590 à 1 440 μg/l soit 9 à
22 μmol/l et de zinc érythrocytaire : 10 à 15 mg/l, soit 152 à 229 µmol/l.

J’aime tout particulièrement le complexe Zinc + B6 + Manganèse des labora-


toires Vitall+15, car ces trois éléments sont synergiques, mais, pour des apports
importants, préférez le bisglycinate de zinc, chez Vitall+16 entre autres.

Les compléments facultatifs

Je n’ai énuméré ci-dessus que les principaux compléments alimentaires et


plantes qui sont essentiels. Mais il en existe beaucoup d’autres pour renforcer
son système immunitaire en prévention comme en adjuvant du traitement des
maladies comme les angines, les rhumes, les grippes, les sinusites, etc. En voici
quelques-uns.

La vitamine E naturelle peut être un antioxydant essentiel chez certains. Le


risque d’une carence grave en vitamine E est très faible dans nos pays et nos
climats. Il est lié à des maladies qui causent des troubles d’absorption des ma-
tières grasses (comme la fibrose kystique, la maladie cœliaque et la maladie de
Crohn).

Les associations de vitamines B dites « complexes B » sont indispensables,


particulièrement en hiver (et en été en cas de pics d’ozone) pour se protéger de
la pollution atmosphérique. On les trouve facilement dans toutes les grandes
marques de compléments alimentaires.

15.  https://www.vitalplus.com/produit/zinc-complexe
16.  https://www.vitalplus.com/produit/zinc

15
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

Comme le magnésium et la coenzyme Q10, le taux de glutathion réduit


(GSH R) se tarit dès la quarantaine. Cette molécule est considérée comme « la
reine des molécules antioxydantes ».

Elle est synthétisée au sein du tissu hépatique et dépend de sa bonne santé. Elle
est antioxydante, immunostimulante, protectrice en cas de terrain allergique et
de maladies chroniques liées au vieillissement.

En cas de prise de médicaments potentiellement hépatotoxiques ou de baisse


de l’immunité, je propose des cures de 10 à 20 jours par mois de deux gélules
par jour de Glutathion-R du laboratoire Bionops17 ou en comprimé perlingual
de Vitall+.

Les déficiences en iode sont plus fréquentes qu’on ne le pensait il y a quelques


années. Elles retentissent immédiatement sur l’immunité, les problèmes circu-
latoires et surtout la thyroïde (frilosité, fatigue, et prises de poids). Elles appa-
raissent facilement chez les personnes vivant loin des océans ou ne consom-
mant que très peu d’aliments d’origine marine.

Le dosage de l’iode dans les urines de 24 heures (la carence apparait en dessous
de 150 µg/litre) est facilement réalisable par tout laboratoire d’analyse et doit
être obligatoirement effectué pour décider et suivre une supplémentation d’al-
gues de type varech apportant de l’iode.

Le ginseng coréen, en plus de renforcer l’immunité, est une plante dite « adap-
togène » qui permet une meilleure tolérance au stress et une amélioration de
l’énergie. On le trouve facilement en ampoules ou comprimés dans tous les
magasins spécialisés.

La chirette verte ou Andrographis paniculata permettrait de diminuer l’inten-


sité et raccourcir la durée des infections respiratoires et d’amoindrir le risque
de complications. À prendre si vous êtes déjà malade.

La propolis est une résine récoltée sur les bourgeons par les abeilles. Elle
contient des composés biologiquement actifs : des flavonoïdes, des composés
phénoliques, des terpènes. La propolis a une action à la fois antibactérienne,
antivirale, régénérante, anesthésiante, et elle stimule le système immunitaire.

17.  https://www.bionops.eu/fr/2281-glutathion-r

16
Ma formule pour renforcer votre immunité Maformuledesupplémentationpourpréservervotresanté

En prévention, vous pouvez sucer de la propolis bio que vous trouverez en


magasins spécialisés, ou des compléments alimentaires contenant des extraits
de propolis.

N’hésitez pas à avoir chez vous, un flacon de spray de propolis que vous utili-
serez dans la gorge en cas de symptômes ou même en prévention en cas d’épi-
démie.

L’extrait de pépins de pamplemousse est un puissant germicide capable


d’inactiver des virus, des bactéries, des champignons, des levures et des para-
sites. On peut le prendre en prévention pendant les périodes épidémiques une
quinzaine de gouttes d’EPP le matin à jeun, avec de l’eau chaude citronnée.
Prévoyez des cures de 10 à 20 jours par mois.

La gelée royale est un tonifiant rempli de nutriments essentiels. Elle possède des
vertus antioxydantes, anti-inflammatoires, et on estime qu’elle renforce le sys-
tème immunitaire. N’hésitez pas à faire des cures d’une dizaine de jours par mois.

Renforcez votre immunité ! Crédits photos : funnyangel / Shutterstock.com


© Santé Nature Innovation
SNI Editions
Am Bach 3 – 6072 Sachseln – Suisse
Date de dépôt légal : avril 2020

17