Vous êtes sur la page 1sur 44

  Investir 10   + 26 % depuis le début de l’année pour nos Valeurs moyennes   LIRE PAGE 19

Le meilleur 
semestre 
depuis 10 ans
Numéro spécial
de 16 pages

LE JOURNAL DES FINANCES REJOIGNEZ­NOUS SUR INVESTIR.FR N° 2373 DU 29 JUIN 2019 — 4,60 €

TOUT
MONTE !

1ER SEMESTRE POUR L’ÉTÉ

CAC 40 +17% MARCHÉS


Nos prévisions boursières

INVESTIR 10
DOW JONES +14 % Nos valeurs préférées

ÉQUIPEMENTIERS OPCVM
TECHNOLOGIQUES +34 % Nos fonds favoris

SERVICES RENDEZ-VOUS
INFORMATIQUES +32 % G20, BCE, Fed, Brexit
LIRE PAGES 2 À 17

GENFIT NATIXIS SCHNEIDER ELECTRIC


ALSTOM
Capgemini  Partenariat 
en Chine
Une opportunité 
après la tempête
Croissance rentable  L’acteur du 
rachète Altran La biotech, qui fait partie des  La banque a réussi à endiguer sa 
Le groupe vise une croissance 
interne de 3 % à 6 % par an en  ferroviaire vise 
acteurs les plus avancés dans le  chute en Bourse liée aux déboires de  moyenne sur les trois prochains 
exercices et une marge opération­ à devenir 
Une offre à  développement d’un traitement 
contre la Nash (complications graves 
sa maison de gestion H2O. La filiale 
a pris des mesures visant à stopper  nelle en hausse de 200 points de 
le leader mondial 
3,6 milliards  du foie), a conclu un accord à 
228 millions de dollars avec un 
l’hémorragie des sorties de capitaux 
sur son fonds Allegro, fragilisé par 
base (à taux de change constants) 
pour atteindre 17 % en 2021,  de la mobilité verte 
d’euros laboratoire chinois, issu du groupe 
Eli Lilly. Il s’inscrit dans la stratégie 
les craintes entourant la liquidité de 
certaines obligations. La valorisa­
à condition que l’environnement 
économique ne se dégrade pas.  et intelligente
LIRE PAGE 21 Pour y parvenir, la société 
de la société d’accorder des licences  tion de Natixis, au plus bas depuis  Henri 
de son produit dans des territoires  août 2016, offre un point d’entrée,  va dégager 1,1 milliard d’euros de  Poupart­Lafarge,
D’autres cibles  d’accès difficile, comme les Etats­
Unis et la Chine. PAGE 21
tout comme le dividende, attendu à 
plus de 11 % au titre de 2019. PAGE 21
gains de productivité industriels, sur 
cette même période. PAGE 20
PDG 
PAGE 24

en vue En €
Une action devenue bon marché
En €
78,98
LIRE PAGE 21 25 80
17,71
23 75

Un secteur en  70
6,5 11,6 %
21

perpétuelle  19 65

concentration 17
PER Rendement
60

LIRE PAGE 10 15 55
2019 (e) 2019 (e)
Juin 2018 Juin 2019 Juin 2018 Juin 2019

METTEZ-VOUS AU VERT! POUR METTRE VOTRE EPARGNE AU SERVICE


DE LA PLANETE, PARTICIPEZ A L’ACCELERATION
D’UN CHAMPION DES ENERGIES VERTES
Voltalia, producteur français d’électricité
renouvelable, lance une augmentation
d capital
de it l avec maintien
i ti dud DPS
VOUS AVEZ JUSQU’AU 8 JUILLET INCLUS POUR SOUSCRIRE
9,20€ par action ELIGIBLE Euronext Paris - Code ISIN Voltalia : FR0011995588 - Code mnémonique : VLTSA - Code ISIN DPS : FR0013428901
Entre 2018 et 2023, Voltalia entend : Une décote de 10,6 % PEA**
par rapport au cours au 20 juin* * Une décote faciale de 17,86% par rapport au cours de clôture de l’action Voltalia le 20 juin 2019, soit 11,20 € et de 10,6% par rapport à la
valeur théorique de l’action ex-droit à cette même date.
• Tripler la capacité de ses centrales en exploitation Retrouvez toute l’information et les modalités de l’opération ** Ce dispositif est conditionnel et dans la limite des plafonds disponibles. Les personnes intéressées sont invitées à se rapprocher de leur
conseiller financier afin notamment de vérifier leur éligibilité à ce dispositif.
ou en construction sur https://investir.voltalia.com/ Un prospectus visé par l’AMF est disponible sans frais auprès de Voltalia (investir.voltalia.com) et sur le site de l’AMF (http://www.amf-france.org).
• Multiplier jusqu’à 4 son EBITDA Information actionnaires : 01 88 33 58 94 – voltalia@actifin.fr Tout investissement en actions comporte des risques. Les investisseurs sont invités à se reporter au chapitre facteurs de risques du prospectus.

FRANCE : 4,60 € ­ SUISSE : 8,80 CHF ­ BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 5,10 € ­ DOM : 6,20 € ­ MAROC : 57 DH ­ TOM : 1.550 XPF ­ ZONE CFA : 4.600 CFA ­ ANDORRE : 5,10 € ­ ÎLE MAURICE : 6,80 € ­ IMPRIMÉ EN FRANCE
02 / STRATÉGIE Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Le chiffre de la semaine
Variations de la semaine

CAC 40
INVESTIR 10GV
DOW JONES
5.538,97
125,87
26.580,27
+ 0,19 %
+ 1,22 %
– 0,52 %
14.000$
Bitcoin Le bitcoin a touché mercredi un plus­haut depuis 
janvier 2018 à près de 14.000 $ avant de refluer. La cryp­
Capgemini

100
80
60 109,35
+ fortes hausses CAC 40

CAPGEMINI
ACCOR
STMICROELEC.
+ 6,0 %
+ 4,2 %
+ 4,1 %
+ fortes baisses CAC 40

PUBLICIS GROUPE
SANOFI
SAFRAN
– 3,2 %
– 2,3 %
– 2,3 %
NASDAQ 7.992,84 – 0,48 % tomonnaie a profité d’un engouement lié à l’optimisme  40 ESSILORLUXOTTICA + 3,2 % VIVENDI – 2,1 %
NIKKEI 21.275,92 + 0,08 % entourant Libra, la devise dématérialisée de Facebook.   2014 15 16 17 2019 ARCELORMITTAL + 3,2 % L'OREAL – 1,9 %

Les pistes d’investissement
Par François Monnier,
directeur de la rédaction

tions américaines et, notamment, au gel des avoirs à


l’étranger du président iranien Hassan Rohani, indi-

Et si l’été était 
quant que « le peuple iranien ne cédera et ne capitulera
pas devant de telles insultes ».
Dans cet environnement difficile à décrypter, la
Bourse essaie de faire abstraction de ces sujets tant
qu’une direction claire n’aura pas été prise, aussi bien

finalement calme
positive que négative. D’où la belle remontée des
indices en juin. Le semestre s’est terminé aussi bien
qu’il avait commencé. Seul le mois de mai a été terri-
ble, avec une baisse de 6,8 % du Cac 40. Mais, sur six
mois, le gain s’élève encore à 17,1 %, permettant à
  Saisonnalité    Statistiquement,  l’été  n’est  pas  favorable  aux  actionnaires.  Du  fait  l’indice parisien de passer au-dessus des 5.500 points.
Je rappelle que nous avons renforcé la part des
de  la  baisse  des  volumes  échangés,  la  moindre  étincelle  peut  faire  exploser  les  actions dans notre allocation d’actifs lorsque l’indice
est tombé à 5.200 points, fin mai. J’attends les
indices.  L’année  2019  pourrait  être  différente. 5.600 points pour prendre quelques bénéfices.
Concrètement, il est possible que l’été reste calme,
mais il semble difficile d’aller très au-delà des
5.600 points à court terme, sauf si les résultats semes-

L’
été a toujours été un cap difficile pour gnaient une disparition de l’euro. Alors, comment l’espéraient les marchés trop optimistes, mais de triels publiés fin juillet et début août s’avèrent excep-
les investisseurs. De nombreux mois de se présente l’été 2019 ? Tout semble possible. C’est 25 points. tionnels.
juillet et d’août ont été chauds, très du moins ce que pensent les banquiers centraux. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, au Quant aux secteurs, je continue de privilégier les
chauds même, dans l’histoire boursière. Mario Draghi a déclaré que la Banque centrale demeurant, a encore mis la pression cette semaine SSII, l’aéronautique, la santé, les médias et l’alimen-
En 1990, l’invasion du Koweït a déstabilisé les cours européenne était prête à sur le patron de la banque tation.
du pétrole. En 1992, les crises de l’immobilier et du agir de nouveau, aussi bien centrale américaine pour Pour les valeurs, je vous recommande de faire votre
système monétaire ont fait trembler les places au niveau des rachats « Les banquiers  qu’il agisse vite et dans le choix dans les sélections Investir 10, qui gagnent, au
financières. En 1998, la Russie était au bord de la
faillite et les pays émergents chancelaient. En
d’actifs (QE) que des taux
d’intérêt.
centraux, des deux  sens d’une détente des taux.
Les pompiers sont là. Prêts à
premier semestre, entre 12 % et 26 %, la palme reve-
nant à nos Valeurs moyennes favorites.
2002, des manipulations comptables sont révélées La Fed, de son côté, a laissé côtés de l’Atlantique,  éteindre l’incendie. Le feu - FMONNIER@INVESTIR.FR
chez l’opérateur de télécoms WorldCom. Des failli- la porte ouverte à une ont déjà prévenu qu’ils  peut provenir notamment
tes en cascade étaient redoutées tant les entrepri- baisse de ses taux direc- de tensions entre les Etats- Les plus mauvais étés
ses abusaient de la dette. En 2011, la crise des dettes teurs. Peut-être pas de seraient présents et  Unis et l’Iran ou de la guerre depuis la création du Cac 40
souveraines a explosé en Europe et certains crai- 50 points de base, comme prêts à agir si besoin » commerciale entre
Variations estivales, en %
Washington et Pékin. A cha-
que fois, le président américain est au centre du jeu. Sur juillet Sur août Sur juillet-août
L’évolution de ces conflits est impossible à prévoir et, 2011 1990 2002 1998 1992 2001
LE GRAND RETOUR DE L’OR donc, à anticiper boursièrement. C’est pourquoi les
— 18 — 17 — 14 — 13 — 11 — 10
banquiers centraux n’arrêtent pas de marteler haut
01 - L’appétit des investisseurs revient et fort qu’ils sont là afin d’éviter un embrasement –0,62
Collecte Les fonds d’investissement investis en or ont enregistré leur plus forte collecte hebdoma­ boursier. –1,44
daire depuis juillet 2016 sur la semaine au 26 juin, dans un environnement de tensions géopolitiques  A l’heure où nous mettons sous presse, et alors que le
et d’anticipations de politiques à nouveau accommodantes des banques centrales, révèle la dernière  G20 est déjà bien entamé, des informations – 2,68
étude de Bank of America Merrill Lynch Global Research. contradictoires circulent. Tantôt un accord est pro- –3,41
–3,98
che, tantôt les Chinois posent de sérieuses
02 - La performance du mois fait le semestre conditions comme préalable : arrêt des restrictions à
Hausse des cours En juin, les cours de l’once d’or se sont réveillés. Ils ont bondi de 10 %, avec un  l’encontre de Huawei Technologies, suspension de
sommet de 1.439,25 $ le 25 juin. Cette progression mensuelle est équivalente à celle observée sur  tous les droits de douane punitifs et fin des efforts
l’ensemble du semestre. déployés par les Etats-Unis pour obtenir de la Chine –7,81 – 7,68 – 7,79
qu’elle achète davantage de produits agricoles amé-
03 - Toujours un peu de mines d’or dans les portefeuilles ricains que ce qui avait été convenu par Pékin lors de
la précédente rencontre entre Donald Trump et Xi
Défensif Avec le retour des taux négatifs, il vaut mieux avoir de l’or – il a su traverser les cycles sans 
Jinping, en décembre 2018, en marge du G20 de
encombre – que des bitcoins dans son patrimoine, même si cette cryptomonnaie connaît également  –11,29
Buenos Aires.
les faveurs des investisseurs depuis quelques semaines. Dans l’Investir 10 International, Agnico Eagle 
De plus, une fois le G20 terminé, il n’est pas certain –12,38 –12,58
Mines et Barrick Gold vont nous accompagner tout l’été, voire au­delà.
que le pseudo-accord soit respecté !
Du côté de l’Iran, les scénarios sont ouverts. L’ayatol- –14,01
lah Khamenei a réagi mercredi aux nouvelles sanc-

Arbitrages
Nos scénarios pour la fin de l’été revus à la hausse Notre allocation d’actifs Nos changements de conseils
Probabilités que le Cac 40 termine à...
Natixis
Achat spéculatif
7% Conseil précédent : écart, 12-4-2019
5.000 pts 5.300pts 5.500 pts 5.700 pts Or
35 %
France Wendel
21 %
Acheter
Liquidités, Conseil précédent : écart, 28-6-2018
livrets d’épargne,
comptes à terme, 25 %
Europe
5% PEL, PEP 50 % Altran Technologies
20 % Poste actions Attendre
Conseil précédent : acheter, 25-2-2012

40%
0%
10 % Italie-
SCPI Royaume-Uni

25 %
25 %
6% Amérique du Nord
Assurance-vie
10 % en euros 7 % Japon
6 % Assurance-vie
en unités de compte Pays émergents 8 %
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 03

Les classes d’actifs à privilégier
 Gestion collective  En raison de taux d’intérêt au plancher, nous nous concentrons sur les actions avec une 
préférence pour les valeurs moyennes.

A
u premier semestre, loppés. D’après notre indicateur
l’ensemble des places Nos fonds favoris pour jouer ces trois thèmes avancé, le différentiel de croissance
financières ont bénéfi- entre marchés émergents et dévelop-
cié d’un beau rebond pés est à son niveau le plus élevé
qui a généralement annulé la depuis cinq ans ».
baisse subie au dernier trimestre Bernard Aybran, stratégiste
de l’an dernier. Ainsi, sur un an, d’Invesco, privilégie aussi cette
l’indice MSCI des actions mondia- classe d’actifs, car « les valorisa-
Valeurs moyennes françaises Actions émergentes Actions japonaises
les affiche une petite hausse de tions demeurent faibles. Un retour-
3 %. Dans le même temps, les ren- nement à la baisse du dollar
Performances en 2019 Performances en 2019 Performances en 2019
dements offerts par les emprunts américain semble être la clé pour ces
d’Etat des grands pays développés + 18,8 % économies ». Or, la politique moné-
ont atteint des plus-bas histori- + 17,8 % + 14,6 % + 13,2 % taire plus accommodante de la
+ 12,1 %
ques, avec, en point d’orgue, un Réserve fédérale devrait affaiblir
+6,5 %
taux à 10 ans français passé le billet vert.
subrepticement en territoire
négatif ! UN KABUTO­CHO 
EN RETARD

Source : MorningStar.
Dans ces conditions, nous esti-
mons que la plupart des marchés Enfin, notre troisième choix ne se
obligataires ne présentent guère Pluvalca Lazard GemEquity
porte plus comme en début
JPM Emerging Comgest Growth Essor Japon
d’attrait en raison d’une rémuné- Initiatives PME Small Cap France (code Isin : Markets Opportunities Japan Opportunités d’année sur les fonds aurifères, qui
ration qui ne couvre pas les ris- (code Isin : (code Isin : FR0011268705) (code Isin : (code Isin : (code Isin : se sont bien appréciés au premier
FR0011315696) FR0010262436) LU0759999336) IE00BD1DJ122) FR0000011355)
ques pris. C’est pourquoi, comme semestre dans le sillage de la
en fin d’année dernière, nous rete- reprise des cours de l’or, mais sur
nons trois classes d’actifs actions un recul de 17,4 %. Pour le Cac Mid d’analyse financière IDMidCaps, de janvier 2018 et le point bas de risque attrayant, les petites et les fonds d’actions japonaises.
comme choix prioritaires pour le & Small, le repli est de 9,4%. Cette une prime de risque de 6,4 %, décembre 2018, soit la plus forte moyennes valeurs ne doivent pas En effet, avec un recul de 4,5 % sur
second semestre. contre-performance trouve son comparable à celle de 6,8 % obser- baisse depuis la crise financière de être ignorées par les investisseurs ». un an, et une hausse limitée à 6,3 %
origine dans des flux négatifs, vée fin décembre. Or, elle avait été 2008 ». En deuxième choix, nous conti- au premier semestre, l’indice Nik-
UNE BAISSE LOIN  avec des rachats nets depuis de constamment inférieure à 6 % Or, comme le précise Xavier nuons de privilégier les actions kei 225 reste en retrait par rapport
D’ÊTRE EFFACÉE nombreux mois. entre décembre 2016 et octo- Hovasse, gérant chez Carmignac émergentes, qui ont cédé en aux autres grands indices. Il a pâti
Les fonds de valeurs moyennes Mais ce mouvement semble enfin bre 2018. De même, le PER Risk Managers, « dans l’univers peu moyenne 3 % sur un an, malgré le de la reprise de la guerre commer-
françaises restent notre axe de arriver à son terme, comme le estimé pour 2019 est revenu dans couvert des petites capitalisations, il gain du premier semestre de cette ciale entre les Etats-Unis et la
prédilection, car la hausse du pre- prouve le solde net équilibré sa moyenne historique, à 13 fois. existe des inefficiences à exploiter année. Elles sont surpondérées Chine. De fait, la valorisation du
mier semestre a été loin d’effacer observé lors des deux premières Comme l’explique Régis Lefort, afin de dénicher des trésors cachés. par Pictet AM, en raison « de valo- Kabuto-Cho est attrayante, avec
la nette baisse de 2018. Ainsi, sur semaines de juin. De fait, la valori- gérant de Talence Sélection PME, Compte tenu de leurs caractéristi- risations moins élevées, notamment un PER estimé à 15 fois pour cette
un an, l’indice Cac Small affiche la sation des petites et moyennes « à court terme, le momentum ques uniques (exposition accrue au dans les pays émergents européens, année, ratio historiquement très
pire performance de l’ensemble valeurs françaises est raisonnable, devrait devenir plus favorable, après marché domestique, entreprises et d’une dynamique économique faible au pays du Soleil-Levant.
des grands indices actions, avec avec, selon les calculs du cabinet une baisse de 34 % entre le sommet familiales) et d’un profil rendement- plus solide que celle des pays déve- - PASCAL ESTÈVE

Agenda / 2019 investir PEA Palatine Code Isin : FR0013284114


Juillet  quiers centraux, des hommes  r Comité de politique monétaire 
politiques et des économistes de  de la Fed (le 30). Un fonds qui s’inspire des 4 sélections Investir 10
renom. La Fed pourrait partager  r Mario Draghi quitte ses fonc­
ÉCONOMIE son sentiment sur l’économie  tions de président de la BCE (le 31). 
américaine. r Fin du mandat du président 
r La Finlande prend la prési­
de la Commission européenne, 
Une gestion Eligible au
dence tournante de l’Union 
Septembre  Jean­Claude Juncker (le 31). DE CONVICTION PEA
européenne (le 1er).
r La nouvelle Commission euro­ r Comité de politique monétaire  Un fonds d’actions Disponible à partir de
de la Banque du Japon (le 31). toutes capitalisations 100 €.
péenne doit être adoptée par le  qui n’hésite pas à s’éloigner Indicateur de référence
ÉCONOMIE r Nouvelle date de sortie du 
Parlement européen.
Royaume­Uni de l’Union euro­ des grands indices. Cac 40 dividendes réinvestis.
r Conseil des gouverneurs de la  r Conseil des gouverneurs de la 
BCE (le 12). péenne (le 31).
Banque centrale européenne 
r Comité de politique monétaire  Une valorisation
(BCE) (le 25).
de la Fed (le 18).
Frais de gestion
Novembre  QUOTIDIENNE annuels de 1,80 %
r Comité de politique monétaire 
avec une durée Dont 1,05% pour Investir
de la Banque du Japon (le 19).
d’investissement au titre de l’utilisation
r Conseil de politique moné­ ÉCONOMIE recommandée de de la marque.
taire de la Banque d’Angleterre  r Conseil de politique moné­ 5 ans.
(le 19). taire de la Banque d’Angleterre 
r La coalition italienne de gou­ (le 7).
vernement, de plus en plus 
bancale, pourrait éclater durant 
Frais d’entrée Frais de sortie Frais de surperformance
l’été. Des élections générales  Décembre  AUCUNS AUCUNS AUCUNS
pourraient être organisées en 
septembre ou en octobre.
r Le vainqueur de la sélection  ÉCONOMIE
pour le poste de Premier ministre  r Comité de politique monétaire 
britannique, en remplacement de 
Octobre de la Fed (le 11).
Theresa May démissionnaire, sera  r Conseil des gouverneurs de la 
BCE (le 12). COMMUNIQUÉ DE PRESSE : INVESTIR PEA PALATINE
connu au soir du 22 juillet. Les 
adhérents au parti conservateur 
ÉCONOMIE r Conseil européen (les 12  Investir et Palatine Asset Management ont décidé d’associer conjointement leur marque pour créer un fonds proposant
r Conseil européen (les 17 et 18). et 13). un univers d’investissement recouvrant de manière non exclusive les thématiques des sélections du journal Investir.
votent par courrier postal en 
r Réunion annuelle du Fonds  Avant chaque publication, le journal Investir transmettra sa de votre patrimoine. La valeur liquidative d’origine correspond La catégorie la plus faible (niveau 1) ne signifie pas « sans
faveur de Boris Johnson ou de  monétaire international (FMI) et  composition à la Société de gestion, qui la prendra en compte à une part qui, au jour du lancement du fonds, sera de 100 €. risque ».
parmi un ensemble d’autres critères, réalisera ses propres La durée de placement recommandée est d’au moins 5 ans. Le(s) risque(s) important(s) pour l’OPC non pris en compte
Jeremy Hunt. publication des perspectives 
diligences et sa propre sélection de valeurs. L’univers
d’investissement de l’OPCVM ne sera pas limité à la composition
LES FRAIS dans cet indicateur est (sont) défini(s) dans le document
d’informations clés pour l’investisseur et/ou dans
r Comité de politique monétaire  économiques d’automne (du 18 
du portefeuille transmise par le journal Investir. Le fonds, éligible au
PEA, sera investi à hauteur de 75 % minimum en actions de sociétés
La commission annuelle de gestion s’élève à 1,80 % au maximum.
Elle est prélevée prorata temporis chaque jour et payée sur la le prospectus.
durée de détention, comme pour la plupart des fonds. Il n’existe LES RISQUES
de la Banque du Japon (le 30). au 20).
de l’Union européenne éligibles au PEA. En outre, le fonds
a vocation à être exposé à plus de 90 % aux actions, et surtout
aucuns frais d’entrée ni de frais de sortie, ni de frais de Ce document à caractère promotionnel est fourni à titre
surperformance. Sur 1,80 % annuellement perçu par Palatine
r Comité de politique monétaire  r Conseil des gouverneurs de la 
aux valeurs françaises.
Asset Management, Investir percevra 1,05 % au titre de
l’utilisation de la marque Investir et des données d’Investir 10.
d’information seulement et ne constitue en aucun cas un
élément contractuel, une recommandation, une sollicitation,
LE RISQUE DE PERTE EN CAPITAL un conseil en investissement ou une invitation d’achat ou de
de la Réserve fédérale (le 31). BCE (le 24). Comme tout instrument financier investissant majoritairement LA PERFORMANCE DU FONDS vente, et il ne doit en aucun cas être interprété comme tel.
dans des actions d’entreprises, le fonds pourra exposer La performance affichée du fonds sera nette de frais de gestion L’acte d’investissement implique des risques. La valeur de
r Elections législatives en  l’investisseur à un risque de perte en capital important. mais tiendra compte des dividendes. Ceux-ci ne seront pas, en l’OPCVM peut varier à tout moment à la hausse comme à la
baisse en fonction des évolutions et des aléas des marchés
Août  Argentine (le 27). LES ATOUTS D’UN OPCVM
La création d’un fonds répond à une demande de simplicité.
effet, distribués mais réinvestis en intégralité dans le fonds.
Il est important de rappeler l’adage boursier :
« Les performances passées ne préjugent pas des performances
financiers, et présenter un risque de perte du capital investi.
Par conséquent, Palatine Asset Management recommande à
En une seule fois, il est possible de détenir un portefeuille composé futures.» toute personne intéressée par l’OPCVM, préalablement à toute
en grande partie des valeurs favorites d’Investir. Toutefois, vous souscription, de s’assurer qu’elle dispose de l’expérience et des
pouvez toujours acheter directement les actions si vous le souhaitez PROFIL DE RISQUE ET DE RENDEMENT connaissances nécessaires lui permettant de fonder sa décision
et réaliser vous-même vos propres arbitrages. Palatine Asset Le profil de risque expose l’investisseur aux évolutions et aléas d’investissement, notamment au regard de ses conséquences

ÉCONOMIE Management est une société de gestion agréée répondant à toutes


les exigences d’Investir. A savoir une expérience de plus de 30 ans
en matière de gestion, une équipe reconnue qui gère plus
des marchés de prédilection du fonds ; il présente un niveau
élevé de 6 sur 7, sur l’échelle des risques :
1 2 3 4 5 6 7
juridiques et fiscales. Avant toute décision d’investissement,
nous vous invitons à prendre contact avec votre conseiller habituel.
Avant d’investir dans un OPCVM, vous devez prendre
r Conseil de politique moné­ r Conseil de politique moné­ de 4 milliards d’actifs et un adossement à 100 % à la Banque Cet indicateur représente la volatilité historique annuelle de
l’indicateur de référence du fonds (l’indice Cac 40 dividendes
connaissance de son Document d’Information Clé pour
l’Investisseur (DICI). En complément, le prospectus de l’OPCVM
Palatine, qui, elle-même, est contrôlée à 100 % par BPCE, l’un des
taire de la Banque d’Angleterre  taire de la Banque d’Angleterre  plus grands réseaux bancaires français qui regroupe les Banques
Populaires, les Caisses d’Epargne et Natixis. C’est un gage de
nets réinvestis) sur une période de 5 ans.
L’indicateur synthétique de risque et de rendement représente
fournit une information détaillée sur l’ensemble des
renseignements présentés de façon résumée dans le DICI
(le 1er). (le 19). sérieux et de solidité. Il sera possible de souscrire à tout moment
des parts du fonds auprès de votre conseiller habituel ou de votre
la volatilité historique annuelle (dont le pas de calcul est
hebdomadaire) sur une période couvrant les 5 dernières années
(gestion mise en œuvre, risques, frais notamment).
Ces documents réglementaires sont disponibles auprès de
r 45e sommet du G7 en France,  r Comité de politique monétaire  établissement financier. Les ordres de souscription ou de rachat
seront centralisés chaque jour jusqu’à 11 h 30 et exécutés sur la
de la vie de l’OPCVM, ou depuis sa création en cas de durée
inférieure.
Palatine Asset Management ou sur son site Internet. L’OPCVM
présenté est proposé à la commercialisation en France. Il ne
base de la valeur liquidative datée du jour de la centralisation. L’OPCVM est classé sur une échelle de 1 à 7, en fonction de son peut pas être commercialisé auprès d’une « U.S. Person »,
à Biarritz (du 25 au 27). de la Banque du Japon (le 19). Le règlement sera ensuite effectué en date du jour ouvré suivant. niveau croissant de volatilité. La catégorie de risque auquel il selon la définition de la réglementation américaine, ou auprès
est associé n’est pas garantie et pourra évoluer dans le temps. d’un résident américain.
r Symposium de Jackson Hole  r Le mandat de Benoît Cœuré, 
Le montant à investir dépend de votre situation personnelle et

(Wyoming) (du 22 au 24). C’est le  membre du directoire de la BCE,  Palatine Asset Management - Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 1 917 540 €. Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF n° GP 05000014 –
Siège social : 42, rue d’Anjou, 75008 Paris – 950 340 885 RCS Paris - N° TVA FR 25 950 340 885. Site Internet : www.palatine-am.com – Tél : 01 55 27 95 37 – Une société du groupe BPCE.
rendez­vous de l’été des ban­ arrive à son terme (le 31).
04 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

LES INDICATEURS
CLÉS

EURO/DOLLAR
Le film du meilleur semestre à
– 0,7 % Données arrêtées vendredi en séance (sauf pour le Cac 40 à la clôture)

1,1386 $
DOLLAR/YUAN

– 0,1 %
6,8690 ¥ + 5,54 % + 4,96 % + 2,10 %
OAT 10 ANS JANVIER FÉVRIER MARS
– 70 pb r Mercredi 2. Mise en place du prélèvement à la source. r Mercredi 6. Comme attendu depuis  r Jeudi 7. Face à un environnement conjonc­
0% Dix­neuf millions de Français, retraités et chômeurs principale­ quelque temps, la Commission euro­
péenne met son veto au mariage entre 
turel qui se dégrade, la BCE annonce qu’elle 
ment, sont concernés. Ce sera le cas des salariés à la fin du mois. maintiendra des taux directeurs très fai­
l’allemand Siemens et le français  bles au moins jusqu’à la fin de l’année. Elle 
r Mercredi 2. Gros pépin pour Apple. La société  Alstom pour créer un géant européen 
ONCE D’OR prévoit aussi de nouvelles opérations de 
présente, après la clôture des marchés, une forte  du ferroviaire. Cet échec n’empêchera  refinancement des banques.
+ 10,3 % révision à la baisse de son chiffre d’affaires pour 
le dernier trimestre de 2018, en raison du ralentis­
pas l’action de monter fortement au 
cours du premier semestre. r Lundi 11. Au lendemain du crash d’un 
1.410,63 $ sement des ventes en Chine. Le lendemain, l’action  Boeing 737 MAX d’Ethiopian Air­
décroche de près de 10 %. r Jeudi 7. La Commission européenne revoit nettement à la  lines, l’action de l’avionneur 
baisse ses prévisions de croissance. Pour l’ensemble de la zone  américain chute en Bourse. 
PÉTROLE (baril de Brent) r Mardi 15. Annoncé par Emmanuel Macron en décembre, le grand  euro, elle n’attend plus qu’une expansion de 1,3 % en 2019,  Elle perd 12 % en deux jours
débat national est lancé autour de quatre thèmes : les impôts, l’organi­ alors qu’à l’automne elle visait 1,9 %, soit le même rythme qu’en 
+ 23,7 % sation de l’Etat, la transition écologique ainsi que la démocratie et la 
citoyenneté. Selon le gouvernement, près 
2018. Un fort tassement est attendu en Allemagne et en Italie. 

66,62 $ de 1,5 million de Français vont y participer. Le  r Dimanche 24. Accalmie dans le conflit commercial sino­améri­


Premier ministre en présentera un premier  cain. Donald Trump, comme d’habitude sur Twitter, annonce le 
bilan trois mois plus tard, le 8 avril. report de la hausse prévue pour le 1er mars des droits de 
douane sur 200 milliards de produits chinois importés  r Mardi 19. Le
r Mardi 15. Premier d’une longue série de revers pour Theresa 
aux Etats­Unis. Cac 40 a aligné
May, le Parlement britannique rejette le projet d’accord de sortie 
LES PRINCIPAUX de l’Union, négocié avec l’Europe.
r Mardi 26. Grâce à sa montée en gamme 
7 séances consécuti­
ves de hausse (+ 3,7 %), soit
INDICES r Jeudi 17. En amont de la période de publication des résultats  et à la baisse des coûts, Peugeot publie  la plus longue série depuis juillet 2015.
pour 2018, Société Générale lance un avertissement sur ses  des résultats 2018 en hausse de   
revenus du quatrième trimestre. L’action chute de 5,7 %. 47 %, qui tranchent avec r Mercredi 20. 
CAC 40 la morosité du reste  Très peu
r Jeudi 24. Carlos Ghosn n’est plus PDG de Renault ; le conseil  Hermès est la der­ de déceptions

+ 17,1 %
du secteur automobile.
d’administration élit président Jean­Dominique Senard, encore  nière société du  Résultats en %
patron de Michelin. La gouvernance est dissociée : Thierry Bolloré  Cac 40 à publier ses  Inférieurs Supérieurs
5.538,97 pts est nommé directeur général. comptes annuels. Le  aux attentes aux attentes
bilan est positif. Dans 
r Mardi 29. La saison des publications des résultats 2018 est  33 % des cas, les  17% 33 %
EURO STOXX 50 lancée, en France, sur une note positive par LVMH. Le groupe  résultats ont été 
de luxe a augmenté son bénéfice net de 18,4 %. supérieurs aux 
+ 15,1 %  LE TOURNANT DU SEMESTRE
attentes et les 
déceptions n’ont pas 
50 %
3.454,83 pts r Mercredi 30. Nouveau changement  dépassé 17 %. Conformes aux attentes
 dans la politique de la Fed. Son prési­  
dent, Jerome Powell, laisse entendre  r Vendredi 22. De  Taux américains
DOW JONES qu’il pourrait marquer une pause dans  mauvais indicateurs  10 ans
2,7

+ 13,7 %
le cycle de resserrements monétaires  économiques en  2,01
2,5
et faire preuve de souplesse dans  Allemagne et aux 
rJeudi 28. Le PIB américain a crû de 2,6 % au dernier trimes­ 2,3
26.526,58 pts l’ajustement de son bilan. La Bourse 
applaudit, le Dow Jones repasse tre 2018, selon la première estimation du département du 
Etats­Unis font bais­ 2,1 3 mois
ser les marchés, qui 
2,12

 au­dessus des 25.000 points. Commerce, un chiffre supérieur aux attentes. Toutefois, les  Janv. 2018 Juin 2019


s’inquiètent pour la 
données seront ensuite revues à 2,2 % en mars. croissance. Le Cac 40 reperd 2 %. La courbe 
NIKKEI 225
des taux aux Etats­Unis (écart de rendement 
+ 6,3 % r Jeudi 28. A l’occasion de la présentation des résultats 2018, 
Engie détaille son nouveau plan à moyen terme centré sur la 
entre les emprunts d’Etat à court et long 
terme, ici 3 mois et 10 ans) s’inverse. Une 
21.275,92 pts transition énergétique. Entre 2018 et 2021, une croissance de 
7 % à 9 % du bénéfice net récurrent est visée.
telle configuration est considérée comme 
annonciatrice d’une récession à un horizon de 
six à dix­huit mois.
CSI 300 r Jeudi 31. Le Cac 40 repasse au­dessus des
5.000 points pour la première fois depuis le 4 décembre. r Vendredi 29. Le Cac 40 gagne 13,1 % 
+ 27,1 % Grâce à cette hausse de 5,54 %, janvier est le meilleur mois
depuis janvier 2015.
depuis le début de l’année. C’est le meilleur 
3.825,59 pts trimestre depuis 2015. 

Le trou d’air de 2018 comblé en un semestre Arrêté au 28 juin 2019 à 12 heures.

O
uf ! En dépit d’un mois de lade dans la guerre commerciale Par ailleurs, les résultats 2018 des plus-haut historique le 21 juin, à Variation semestrielle
mai catastrophique, qui a engagée entre les Etats-Unis et ses grandes entreprises ont réservé de 15.104 points.On constate aussi, ce des indices actions
en devise locale, en %
vu le Cac 40 plonger de partenaires, Chine en tête. Ce bonnes surprises en février, tout semestre, une convergence entre
+x (Variation des indices
6,8 %, la plupart des places boursiè- feuilleton a continué de dicter la comme ceux du premier trimes- la plupart des places européennes
actions en euros), en %
res ont signé un beau semestre. tendance plus souvent qu'à son tre, en avril, rassurants également. et Wall Street. Des records ont été
+ 14,32
L’indice MSCI World (arrêté à tour jusqu’à hier… Pour ce qui est du Cac 40, il a battus par le Nasdaq et le S&P 500
jeudi soir) s’est ressaisi de 14 % en rebondi de 17 %. Seul le premier les 29 avril et 21 juin, respective-
six mois, remontant de quelques PAS DE HAUSSE DE TAUX semestre 1998 a été meilleur, ment. Celui du Dow Jones
points au-dessus de son niveau de Très vite, toutefois, les banques depuis la création de l’indice, avec remonte au 3 octobre, mais l’indice
fin 2017. Les marchés se sont effon- centrales ont ranimé les ardeurs une hausse de 40,2 %. Il a été porté devait signer son meilleur mois de
drés au dernier trimestre 2018, au des investisseurs. Il est apparu en par les grandes entreprises alliant juin depuis… 1938 ! Reste que la +15,01
point que cet indice mondial avait effet que le resserrement moné- croissance, bonne visibilité et ren- championne à mi-année est Athè- MSCI + 6,3
décroché de 11,2 % sur l’année taire engagé aux Etats-Unis allait tabilité (aéronautique, technolo- nes, avec un bond de 40 %. - C. L. C.  WORLD* + 4,4 + 4,8
entière. Les effets devises ont été marquer une pause, puis être gie, luxe). Mais Air Liquide et Vinci *Pays développés et émergents, arrêté le 27-6-2019
limités : exprimé en euro, et non en remis en cause. L’enjeu est ont aussi figuré parmi la douzaine
dollar, le MSCI World s’est appré-
cié de 15 % depuis le 1er janvier.
aujourd’hui une baisse des taux
directeurs de la Réserve fédérale.
de records battus fin juin. Les
valeurs moyennes, massacrées à 3 PLUS FORTES
HAUSSES 3 PLUS FORTES
BAISSES
+1,1 - 3,3 +9

Les inquiétudes qui avaient La Banque centrale européenne l’automne 2018, ont parfois peiné à Grèce Liban
d

+ 40,19 % ASE
Su

– 11,31 % Beyrouth BLOM


25
I

déclenché le plongeon de (BCE) n’a pas été en reste. Elle ne remonter la pente (+ 10,8 % pour le
SP
du

I2
11
KO
e

l’automne ont pourtant persisté : le parle plus d’une première hausse Cac Small).

E
T
e

KK

Argentine Tanzanie
Co

S
ui
BI
rq

n
NI

ralentissement de la croissance de taux pour l’automne et son pré- Le Cac 40 « nu », bien qu’au-dessus + 35,77 % Merval – 10,14 % Tanzanie Tt
po
Tu

Ja

mondiale – la chute des indices sident, Mario Draghi, a assuré, mi- de 5.500 points, reste encore loin
boursiers d’octobre à fin décembre juin, que la BCE utiliserait tous les de son pic de septembre 2000, Chine Oman
+ 27,07 % CSI 300 – 10,01 % Muscat SM 30
« priçait » carrément une réces- outils nécessaires pour alimenter mais l’indice dividendes réinvestis,
Variations exprimées en euros.
sion, selon les gérants – et l’esca- croissance et inflation. en hausse de 20 %, a touché un
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 05

à la Bourse de Paris depuis 2009 Retrouvez pages II à IV du cahier Cote,


nos commentaires du semestre pour
les 40 valeurs du Cac 40.

+ 4,41 % - 6,78 % + 6,36 %


AVRIL MAI JUIN

5.538,97 pts

r Mardi 2. Après la clôture le 28 mars de l’OPA de
Thales sur Gemalto, les deux sociétés finalisent
leur rapprochement. Le groupe passe 
de 16 à 18 milliards de chiffre d’affaires.
r Mardi 4. A l’occasion d’une
r Lundi 8. Associé à la Caisse de dépôt et place­ conférence à Chicago, Jerome
ment du Québec, Engie remporte l’appel d’offres  r Vendredi 3. Conclusion  Powell prépare les marchés à une
pour acquérir TAG, le plus important réseau de  du processus de séparation  baisse des taux. Il ne parle plus d’être
gazoducs du Brésil. L’investissement s’élève  annoncé en janvier, les action­ « patient » avant de modifier les taux
pour Engie à 7,7 milliards d’euros pour 49,3 % du  naires d’Atos reçoivent des  directeurs. Les investisseurs comprennent le
capital. L’opération sera bouclée début juin. titres de la filiale Worldline à raison  message : le Dow Jones bondit de 2,1 % en une
de 2 Worldline pour 5 Atos. séance et de 5 % en une semaine.
r Lundi 8. Le FMI revoit nettement à la baisse ses prévisions de 
croissance mondiale pour 2019. De 4 % en 2017 et de 3,6 % en  r Dimanche 5. Alors que l’on semblait s’orienter  r Jeudi 6. Sous la pression de l’Etat actionnaire, le conseil 
2018, elle devrait tomber à 3,3 % (contre 3,9 % attendus il y a un  vers un accord, Donald Trump relance la guerre  d’administration de Renault reporte sa décision sur l’offre 
an). commerciale en annonçant que les taxes sur  de rapprochement du groupe Fiat Chrys­
200 milliards de produits importés de Chine  ler. Quelques minutes après, John Elkann, 
r Mardi 9. La scission entre Novartis et sa filiale Alcon est  passeront de 10 % à 25 % le 10 mai. Le Dow Jones  patron du groupe italo­américain, 
actée. La division de matériel ophtalmique du groupe est intro­ perd 4,5 % en six séances et le Cac 40, 5,2 %. retire sa proposition. L’action Renault 
duite en Bourse sur la base d’une valorisation de près de 24 mil­ chute de 6,4 %
liards d’euros. r Jeudi 9. Le Conseil constitutionnel valide le processus visant la 
mise en place d’un référendum d’initiative partagée sur la priva­ r Mercredi 12. En mettant 5,8 milliards de dollars sur la table, 
tisation d’Aéroports de Paris. Cela retarde fortement, voire  Dassault Systèmes achète l’américain Medidata et se diversifie 
r Mercredi 10. Les Vingt­Sept et le Royaume­Uni s’entendent  remet en cause, tout le schéma de privatisation envisagé. ainsi dans le domaine de la santé. Le secteur des logiciels est en 
pour reporter la date du Brexit au 31 octobre. pleine ébullition. La veille, l’américain Salesforce avait mis la 
r Lundi 13. Au bout de cinq mois de bataille contre le Nasdaq,  main sur Tableau Software pour 15,7 milliards de dollars.
r Jeudi 11 La loi Pacte est adoptée. Elle concerne l’épargne  Euronext met la main, pour 692 millions d’euros, sur Oslo 
retraite et salariale, le PEA, l’assurance­vie… Bors, un des derniers opérateurs indépendants en Europe. r Mardi 18. Après la Fed, c’est au tour de la BCE de 
se montrer « colombe ». Lors d’un forum orga­
r Vendredi 12. Pour la première fois depuis le 1er octobre, l’indice r Jeudi 23. La cotation des actions du groupe Casino est suspen­ nisé à Sintra, au Portugal, Mario Draghi men­
parisien repasse au­dessus des 5.500 points. due. Sa maison mère, Rallye, mais aussi Foncière Euris, Finatis  tionne la possibilité de baisses des taux et de 
et Euris sont placés sous procédure de sauvegarde. rachats d’actifs si la situation ne s’améliore pas, 
r Dimanche 14. Pour 4,4 milliards de dollars, Publicis Groupe  en particulier en matière d’inflation. Le Cac 40 
met la main sur la société américaine Epsilon, spécialiste des  r Vendredi 24. Deux jours avant les élections  monte de 2,1 %.
données de ciblage publicitaire. européennes, Theresa May annonce 
sa démission. r Lundi 24. Nouveau mouvement dans le secteur informatique. 
r Jeudi 25. Emmanuel Macron annonce des  Capgemini va prendre le contrôle d’Altran Technologies à 
baisses d’impôts pour les particuliers pour un  r Dimanche 26. Fiat Chrysler propose à Renault une fusion entre  travers une OPA amicale qui valorise la société à 5 milliards 
montant de 5 milliards d’euros. Les retraites  égaux, qui permettrait au nouvel ensemble de devenir le troisième  d’euros, dettes comprises.
de moins de 2.000 € seront réindexées sur  groupe automobile mondial. Euro en dollar Once d’or
l’inflation. 1.409,78
1,1366 r Mardi 25. A 1.439,13 $, l’once d’or  En $
r Jeudi 30. L’euro tombe à son plus  atteint son plus haut niveau depuis  1.400
r Jeudi 25. A plus de 75 $ le baril de Brent, le pétrole atteint son  bas niveau de l’année face au dollar, à  mai 2013. En un an, le métal précieux a  1.350
1.300
plus haut niveau de l’année. 1,1129 $. bondi de 14 %. 1.250
Juin 2018 Juin 2019 Jan. 19 Juin 19

Une bonne convergence entre les places européennes et Wall Street

+ 40,2
+ 35,8

+ 27

+ 20,1
+ 16,7 + 16,8 + 16,8 + 17,4
+ 14,8 + 15 + 15,2 + 15,6 + 16,4
+ 13,7 + 14,6
+ 12,9
+ 11,7 + 12,6
+ 10,3 + 10,4
+ 8,9 + 9,3
+ 7,9 + 7,4 + 8,2

+13,8 +7,4 +10,5 +8,9 +11,2 +10,4 +11,5 +13,8 +12,7 +12,9 +14,5 +17,2 +14,8 +10,7 +15,2 +15,6 +16,4 +17,5 +16,8 +18,5 +30,1 +20,9 +28,1 +20,6 +40,2
35

Q
30

00

nt L

E
20

20

50

EX
IB

KT
DA
0

Br PA

50
X

HA -Un 0
35

40

ge VA
DA
in G

Un S

AS
l

AE

OM

is

ne

is
PS
de

e
ae

OB

T4
e

as

ie
e 0

s- E
TA

I3
M

Un

IC
lie

e
d

il

Un

in

in

èc
e
e

N i

ce
EX

ar
e

is
qu

èd

M
B EL

ag
ES
at ON

ss
ga

iss
um E 1

és
Isr

Su
EX

In
èg

Ar ER
gn

S
-B

P
SE

Ch
Ita

Gr
OM

M
OX

an
m

s-

s-
SE
Su

CS
NA
gi

Ru
m
S&
E

CA
rtu
Ch
NS

S
ys

Su
rv

B
pa

OV
du

at
ne
IB

at
S

M
J
el

JS

Fr

le

IS
G

Pa
No

ST

FT
FT
Es

Et
Po

Et
W

Al
Da
SE

SW
IB
Et
ya

qu

DO

RO
Ro

ri
Af

EU

-PAGES RÉALISÉES PAR RÉMI LE BAILLY
06 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Les banques centrales américaine et 
européenne prêtes à renverser la vapeur 
  Politiques  monétaires    La  Réserve  fédérale  n’exclut  pas  de  diminuer  son  taux  directeur  et  la  BCE  serait 
même  capable  de  relancer  ses  achats  d’actifs  financiers  si  la  situation  économique  l’exigeait.

L
es banquiers centraux Mi-mars, la banque centrale Les marchés croient à 100 % à une baisse des taux en juillet, mais la Fed est divisée zone euro n’imploserait pas. Il
sont devenus bien plus américaine a enfoncé le clou, rentrait dans le cercle des ban-
réactifs depuis la grande estimant notamment que la quiers centraux incontournables.
Anticipations des taux par la Fed
crise financière. Ils ont croissance et l’inflation seraient 3% Ce premier coup de force a faci-
développé de nouveaux outils plus faibles que jusqu’alors lité la mise en place du dispositif
dits non orthodoxes et n’hésitent escompté. Jerome Powell poin- Probabilité des outils monétaires non ortho-
Probabilité de 78 % 2,75 %
pas à s’ajuster extrêmement rapi- tait encore du doigt les tensions Un membre croit
doxes combattus par la banque
de 22 %
dement au moindre signal de commerciales mais aussi la à une hausse centrale et son président, Jens
ralentissement conjoncturel. Ce complexité du Brexit. Des pro- 2,5 % en 2019 Weidmann, aujourd’hui candidat
semestre a été une fois de plus pos qui faisaient fléchir le billet Taux 8 membres tablent sur un statu quo pour succéder à Mario Draghi.
l’occasion de le démontrer. Alors vert, notamment face à la devise actuels Après les propos du colloque de
que, fin 2018, la banque centrale européenne. 2,25 % Sintra, « nous nous attendons
américaine donnait encore le Un membre croit désormais à un ajustement du pilo-
sentiment de vouloir resserrer 50 POINTS OU RIEN ! — 25 pts à une baisse de tage des anticipations en juillet,
2% 25 points
une ou deux fois sa politique Enfin, le 19 juin, la Fed a laissé la avec une annonce que les taux
7 membres croient à une baisse de 50 points
monétaire par des hausses de porte ouverte à une ou à plusieurs directeurs seront maintenus aux
taux directeur, la réunion du baisses de taux directeurs cette 1,75 % niveaux actuels, voire à un niveau
30 janvier a été l’occasion d’un année. Les marchés sont convain- — 50 pts plus bas, jusqu’au premier semes-
véritable coup de théâtre. Son cus, à tort ou à raison, que la pre- tre 2020 au moins. Nous tablons, en
président, Jerome Powell, a mière baisse interviendra en 1,5 % outre, sur un abaissement du taux
annoncé la fin des durcissements juillet (100 %). Certains experts de dépôt de 10 points de base, à
monétaires pour cause de ralen- sont plus prudents, jugeant que la – 0,5 %, en septembre », ont déclaré
tissement économique mondial Fed est coincée entre une con- de points de plus sur le Dow [Jones] divisé entre ceux plutôt prudents Draghi, a insisté la semaine pas- les experts de Pictet.
et d’incertitudes politiques. La joncture économique, effective- et une croissance du PIB de 4 ou et ceux prêts à opter pour une sée lors du colloque annuel des Les marchés ont apprécié ces
politique protectionniste de ment hésitante, mais qui reste même 5 %. Maintenant, ils s’obsti- baisse massive des taux. Le banquiers centraux européens à engagements, mais semblent
Donald Trump était ciblée par robuste, et des pressions de la nent, comme un enfant têtu, alors fameux graphique, dit des « dot- Sintra, au Portugal. Tous les outils avoir quelque peu occulté que ces
ces propos (lire page ci-contre). Maison-Blanche qui compliquent que nous avons besoin de baisses de plots », publié par l’institution, est seront utilisés en cas de nécessité, nouvelles mesures ne verraient le
Entre décembre 2015, début du ses décisions. Encore cette taux et d’assouplissement pour éclairant : huit membres de la Fed soit la forward guidance, de nou- jour qu’en cas de nécessité, à
cycle de resserrement monétaire, semaine, Donald Trump n’a pu compenser ce que d’autres pays font tablent sur un statut quo et huit velles baisses de taux directeurs, y savoir une nouvelle dégradation
et janvier 2019, les taux auront s’empêcher de tweeter : « Pensez à contre nous. » sur une baisse, mais sept de ces compris les taux négatifs (facilité de l’activité économique.
donc été relevés de 0 %-0,25 % à ce que cela aurait pu être si la Fed Pourtant, la pire des choses pour huit parient sur un repli de de dépôt), le renforcement des La situation n’est pas celle-ci,
2,25 %-2,50 %. Certains commen- avait fait ce qu’il fallait. Des milliers la banque centrale serait de per- 50 points de base des taux des opérations de refinancement des mais la BCE peut avoir un prisme
tateurs reprocheront à Jerome dre sa crédibilité. Cela pourrait fonds fédéraux ! banques volet 3 à peine lancé et, marqué sur la situation alle-
Powell d’avoir ainsi cédé aux être le cas si elle décidait une surtout, un nouveau programme mande, première économie de la
injonctions du président améri- baisse des taux de 50 points WHATEVER IT TAKES d’achats d’actifs financiers. zone euro, dont la faiblesse con-
cain qui n’a cessé de dénoncer « Jerome Powell  de base comme les marchés le La Banque centrale européenne Beaucoup d’investisseurs ont fait joncturelle ne cesse de se confir-
une politique monétaire trop
rigoureuse qui faisait courir des
aurait cédé aux  croient. En effet, vu les
récents discours du président
(BCE) ne veut pas être en reste.
Alors que son programme
une analogie avec le fameux
« whatever it takes [quoi qu’il en
mer. Berlin anticipe une
expansion limitée à 0,6 %, mais,
risques élevés à l’économie amé- injonctions du  de la Fed, cela signifierait qu’il d’achats d’actifs est achevé depuis coûte] » prononcé en juillet 2012 depuis cette annonce, les indica-
ricaine. Donald Trump commen- président américain  a été mis en minorité, certai- fin 2018, la forward guidance a évo- par « super Mario » à la veille des teurs allemands ont encore fléchi.
tait, cette fin janvier, non pas la nement une première dans lué plusieurs fois. Encore en juin, Jeux olympiques de Londres. L’indice Ifo du climat des affaires
décision de la banque centrale, qui n’a cessé de  l’histoire de l’institution la BCE a garanti que les taux Cette intervention avait rassuré était légèrement en retrait (97,4
mais la bonne orientation des dénoncer une  monétaire. directeurs resteraient bas au les marchés qui craignaient une après 97,9), montrant un petit tas-
marchés d’actions, l’indice
vedette Dow Jones franchissant
politique monétaire  Il est vrai que le Comité de
politique monétaire de la
moins jusqu’à la mi-2020, soit six
mois de plus qu’annoncé en mars.
sortie de la Grèce de l’Union éco-
nomique et monétaire (UEM). Il
sement de croissance supplé-
mentaire.
la barre des 25.000 points ! trop rigoureuse » Réserve fédérale semble Surtout, son président, Mario assurait alors la garantie que la - PHILIPPE WENGER

BREXIT
En souffrance, l’accord négocié avec l’Europe n’est pas encore mort

T
rois ans. Cela faisait divorce a été repoussée par deux de Premier ministre qu’il avait retour d’une frontière entre accord, annuler le Brexit ou sol- péens qui ne devraient pas sié-
trois ans lundi dernier fois (du 29 mars au 12 avril puis pourtant refusé après la victoire cette province britannique et la liciter un nouveau report… ger ou seulement pendant
que les électeurs bri- au 31 octobre), car le Parlement du non. Son successeur aux République d’Irlande, membre Tous les scénarios sont donc quelques semaines. Pis, ils se
tanniques ont voté en britannique n’a pu l’adopter. Pis, Affaires étrangères est d’ailleurs de l’UE, étant l’un des dossiers encore ouverts. D’ailleurs, et sont massivement tournés vers
faveur de la sortie du Royaume- les députés sont bien incapables actuellement son challenger épineux du Brexit. Le conflit c’est un comble, les Britanni- la liste défendant le Brexit, celle
Uni de l’Union européenne, le de préciser quel type de Brexit devant les adhérents du parti militaire est encore dans l’esprit ques qui ont voté mi-2016 en de Nigel Farage. Les Britanni-
fameux Brexit. La majorité avait ils souhaitent : soft ou hard. conservateur. de tous. faveur d’une sortie du Royau- ques ont ainsi clairement voulu
été assez large, avec 52 % de Par quatre fois, le gouvernement Si le texte de retrait signé avec me-Uni de l’Union européenne sanctionner les travaillistes et
leave contre 48 % de stay. de Theresa May a tenté de faire HOMME PROVIDENTIEL ? l’UE n’est toujours pas validé par ont été contraints de retourner les conservateurs, qui ont été
approuver ce texte par la Cham- Quelle forme prendra le Brexit ? la Chambre des communes fin dans les isoloirs, fin mai, pour déconnectés des enjeux et des
WAIT AND… WAIT bre des communes, sans succès. Rien n’est tranché, et pour cause. octobre, les Britanniques pour- les élections européennes afin risques que représente cette
Trois ans plus tard, donc, le Il est vrai que celui qui semble en Cela dépendra du successeur au raient finir par sortir sans de se doter de députés euro- séparation.-P. W.
Brexit n’a toujours pas eu lieu. La passe de remporter la compéti- 10 Downing Street puisque The-
dernière date de séparation tion pour le 10 Downing Street resa May a annoncé sa démis-
envisagée est le 31 octobre. Un (lire l’encadré) a savonné avec sion le 24 mai, effective depuis le LEADERSHIP
accord a pourtant été conclu efficacité et ténacité la planche 7 juin. Actuellement, elle gère les
entre la Première ministre, The- de Theresa May. Démission- affaires courantes en attendant Le Royaume­Uni dans l’attente d’un Premier 
resa May, et l’Union européenne, naire du poste de ministre des de connaître le nom de son suc-
représentée par le Français Affaires étrangères, Boris John- cesseur. Boris Johnson est le ministre
Michel Barnier, négociateur en son s’est depuis engagé dans le favori pour lui succéder. Il est un
Rarement le processus de sélection d’un Premier ministre britannique n’aura été suivi avec autant 
chef de l’Europe. La date de combat pour arracher le fauteuil fervent défenseur d’un Brexit
d’attention. Et pour cause, de ce choix dépendra la nature du Brexit : sans accord ou négocié avec 
dur. Mais il a reconnu lundi soir
l’Union européenne. La procédure est longue, car des sélections ont eu lieu au sein des Tories. Les candi­
avoir besoin de « la coopération »
Les deux finalistes dats ont été départagés par des votes des députés conservateurs. Deux finalistes, Boris Johnson et 
de l’Union européenne pour
Jeremy Hunt, attendent que les adhérents du parti (160.000) décident par courrier du vainqueur. Le 
Boris Johnson Jeremy Hunt amortir les chocs en cas de sortie
résultat sera rendu public le 22 juillet prochain. Alors qu’il était largement favori, la cote de popularité 
sans accord. Prépare-t-il un
de Boris Johnson auprès des adhérents s’est effondrée de 10 points, à 45 %, en deux jours. La raison ? 
virage sur l’aile pour accepter un
Une nouvelle frasque du fantasque hard brexiter .  La police a été appelée par ses voisins dans la nuit du 
accord avec l’UE proche de celui
20 au 21 juin à l’occasion d’une altercation avec sa compagne de vingt­quatre ans sa cadette. Son con­
signé par Theresa May ? Ce n’est
current refuse de s’immiscer dans sa vie privée, mais pointe du doigt le caractère imprévisible de celui 
pas impossible, dénoncent ses
qui prétend gouverner le pays. « Ne sois pas un lâche, Boris, ressaisis-toi et montre au pays que tu peux
détracteurs.
faire face à la vigilance […] que suppose le poste de Premier ministre », assure­t­il, critiquant le refus de 
Des députés D’ailleurs, Boris Johnson a
conservateurs Boris Johnson de s’expliquer. Celui­ci a d’ailleurs fui un débat télévisé organisé par Sky News. Autre 
récemment assuré que s’il deve-
162 77 accroc de campagne, The Observer a publié le 23 juin des propos de Steve Bannon, conseiller d’extrême 
voix voix nait Premier ministre d’ici à fin
droite de Donald Trump, affirmant avoir conseillé Boris Johnson après sa démission du gouvernement 
juillet, son gouvernement
May. Il reste à voir si cette dégringolade l’empêchera de gagner la compétition. Ce n’est pas certain, car 
n’imposerait en aucun cas « de
les adhérents répondent par retour de courrier aux sollicitations du parti, donc avant ces polémiques.
contrôles ni de frontières dures en
Irlande du Nord » – le risque du
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 07
PROTECTIONNISME PÉTROLE
La guerre commerciale prend une autre  Incessant jeu de yo­yo 
tournure avec la dimension technologique entre 50 et 75 $

L A
a guerre commerciale, 33 % au premier trimestre de près le point bas touché Brent
Une hausse exponentielle des produits chinois soumis aux En dollar
amorcée début 2018 par taxes douanières de l’administration Trump cette année, alors que celles en séance à 50,24 $ le
les Etats-Unis à l’encon- En % d’Apple ont décliné de 23 %. 24 décembre 2018, le
tre de la Chine, a consi- 96,7 % D’après l’Organisation mondiale baril de Brent a coté
100 Si Trump met à exécution sa menace
dérablement évolué ces derniers de la propriété intellectuelle, la 54,14 $ le dernier jour de l’année, 65,92
mois. La différence fondamen- Chine a publié un record de avant d’atteindre un point haut à
80
tale entre cette année et l’an der- 1,38 million de brevets en 2017 74,70 $ le 24 avril. Cette hausse de
nier tient surtout au fait que, 60
(Huawei est la première entre- près de 50 % en quatre mois
aujourd’hui, nul ne croit plus à 39,1 % prise dépositaire de brevets au s’explique par la perception d’un
une issue au conflit. 1986 50,6 % monde), soit 43,6 % des brevets manque d’offre mondiale par rap-
40 Aujourd’hui
Plusieurs raisons à cela. D’une dans le monde, contre seulement port à une demande soutenue. La
part, les taxes érigées par les 20 8,1 % 19,2 % pour les Etats-Unis. grave crise que traverse le Juin 2018 Juin 2019
2017
Etats-Unis sur les importations Venezuela, numéro un mondial
chinoises ont pris une nouvelle 0 UNE FORTE ADHÉSION pour les réserves, a restreint la
1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2019
ampleur ces derniers mois. « En C’est sans doute ce constat qui production du pays. Tout comme nouveau relevées s’est accru, con-
moyenne, les taxes douanières sont permet une adhésion très forte à les sanctions américaines ont duisant les économistes à revoir à
passées de 12,4 à 18,3 % entre 2018 (lire page 18). Un autre paramètre smartphones, Huawei est aussi la guerre commerciale menée freiné les exportations iraniennes, la baisse leurs estimations de
et aujourd’hui ; elles étaient de seu- est venu s’ajouter au conflit ces un acteur de taille pour le par Trump aux Etats-Unis, que ce les dérogations accordées à plu- croissance mondiale et l’Agence
lement 3,1 % en 2017, avant le début derniers mois, ce qui rend les déploiement de la 5G dans le soit dans la population ou même sieurs pays clients de Téhéran ont internationale de l’énergie à
des hostilités », calcule Christian observateurs particulièrement monde ; les sanctions améri- dans les rangs de l’opposition pris fin le 22 avril. Dans le même réduire ses prévisions de
Parisot, chef économiste chez pessimistes. Il s’agit de la dimen- caines risquent de le ralentir. démocrate. En revanche, l’impact temps, les membres de l’Opep, demande énergétique.
Aurel BGC. Et elles pourraient sion technologique. Dès fin 2018, de ce protectionnisme fait ciller notamment l’Arabie saoudite, ont
même atteindre 27,8 % si Donald la tension monte d’un cran avec LA PRÉDOMINANCE  les économistes, dont beaucoup gardé le pied sur le frein, afin de ATTAQUE DE DEUX PÉTRO­
Trump mettait à exécution sa l’arrestation, au Canada, de la DES ÉTATS­UNIS MENACÉE attribuent la croissance mondiale soutenir les cours, et ce, malgré les LIERS DANS LE GOLFE
menace de taxer l’ensemble des directrice financière du géant La hausse des taxes douanières de ces deux dernières décennies tweets rageurs de Donald Trump Mais, le 13 juin, l’attaque de deux
produits chinois importés sur le chinois des télécoms, Huawei, était perçue comme une mise à aux vertus du libre-échange. leur intimant l’ordre de pomper pétroliers dans le golfe Arabo-
sol américain. « De fait, les taxes inculpée pour avoir enfreint niveau de la Chine à laquelle le Même les Etats-Unis devraient davantage de brut. Persique, attribuée à l’Iran, selon
sur certains produits s’ajouteraient l’embargo sur l’Iran. statut d’économie en développe- souffrir de cette évolution, sur- On doit la détente (– 20 % entre le les Etats-Unis, a stoppé la chute
aux 25 %. Ce taux restera toutefois En mai, au nom de la sécurité et ment conférait jusqu’ici le privi- tout si le président américain 24 avril et le 5 juin), qui a fait des prix. La destruction d’un
nettement inférieur à celui qui de l’urgence nationales, Donald lège de droits de douane décidait de taxer l’ensemble des repasser le prix au-dessous de drone américain, qui, selon Téhé-
serait appliqué si la Chine n’était Trump interdit aux entreprises particulièrement faibles. Avec biens importés. 60 $ début juin, au président amé- ran, survolait son territoire, puis
pas membre de l’OMC », précise américaines de commercer avec cette dimension technologique, Pour l’heure, Donald Trump a ricain. Alors que les négociations les sanctions financières prises
Christian Parisot. Huawei. Les smartphones de la le conflit montre à quel point les surtout taxé les biens intermé- allaient bon train entre Washing- par Donald Trump contre l’ayatol-
Le couperet pourrait tomber dès marque chinoise ne pourront Etats-Unis cherchent en réalité à diaires et les biens d’investisse- ton et Pékin, en vue d’un accord lah Ali Khamenei, ont encore fait
le mois prochain, en cas de désac- plus utiliser le système Android garder leur prédominance éco- ment chinois : le consommateur commercial, les relations entre les monter la pression à plus de 65 $.
cord persistant entre les prési- de Google. Des sociétés comme nomique, face à une économie américain ne subit pas directe- deux pays se sont durcies, chaque Du fait que 20 % du pétrole mon-
dents américain et chinois. Ces Intel, Qualcomm ou Microsoft chinoise en pleine explosion. ment les hausses de prix car 70 % camp reprochant à l’autre d’être dial transitent par le détroit
derniers doivent se rencontrer cessent de fournir des compo- Il faut dire que, par exemple, les des biens de consommation revenu sur des concessions précé- d’Ormuz, un conflit dans cette
en marge du G20, qui se tient ces sants au groupe de Shenzhen. ventes de Huawei et de Xiaomi finaux ne sont pas concernés. demment accordées. Le risque région du globe ferait flamber les
28 et 29 juin à Osaka, au Japon Numéro deux mondial des en Europe ont bondi de 66 % et - CAROLINE MIGNON que les taxes douanières soient à prix. - S. A.

Investissez
dans des valeurs d’avenir

OFFRE SPÉCIALE(1)
Votre remise = votre âge x 100 !

› Plus de 85 résidences seniors Île

Un investissement patrimonial sécurisé


de La Réunion

› Une offre nationale en Pinel(2) et Loueur Meublé(2)
› Un interlocuteur unique : promoteur, constructeur et exploitant
› Un service revente intégré
› Un locataire idéal
› Un marché porteur

05 62 47 94 95 • www.senioriales.com

(1) Offre valable du 27/052019 au 31/07/2019, pour tout acte signé avant le 30/09/2019 sur les résidences de la Ste Victoire à Pourrières, Nandy, Pollestres, Soustons, St Étienne, Bracieux, Juvignac, Pont Aven, Pringy, Soulac sur Mer, St Avertin ; hors revente. Conditions
détaillées sur senioriales.com (2) Pinel : Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice de la réduction d’impôt. Dispositif en faveur de l’investissement locatif visant l’acquisition en vue de sa location, d’un logement neuf ou en état futur
d’achèvement, situé dans certaines zones géographiques – Réduction d’impôt variant de 12 à 21 % selon la durée de l’engagement de location – Dispositif soumis à conditions de ressources du locataire et de plafonnement des loyers – CGI, art. 199 novovicies ou www.
service-public.fr. Un Dispositif fiscal peut faire l’objet d’une évolution par voie réglementaire. Pinel et LMNP : Tout investissement locatif présente des risques pouvant remettre en cause l’équilibre économique de l’opération (vacance locative, baisse du loyer, impayés,
frais de gestion, moins-value lors de la revente, etc.) – La réussite d’un investissement en Pinel et CENSI-BOUVARD/LMNP dépend notamment, au regard des prix du marché local, du prix d’acquisition du bien et du montant des loyers effectivement perçus. Il appartient
à tout investisseur de vérifier l’application à son projet d’investissement, du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI.
08 / EVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Les valeurs qui ont fait 
l’actualité au premier semestre
  Panorama    Les  plus  fortes  hausses  et  baisses  de  la  première  moitié  de  l’année  à  la  Bourse  de  Paris,  les 
principales  opérations  de  croissance  externe,  les  nouveaux  patrons,  les  mariages  difficiles  ou  inaboutis…  Nous 
vous  proposons,  dans  les  pages  qui  suivent,  de  revivre  les  principaux  événements  boursiers  des  derniers  mois.

LES GAGNANTS ET LES PERDANTS  (COURS ARRÊTÉS AU JEUDI 27 JUIN EN CLÔTURE)

Les plus fortes variations du Cac 40 au premier semestre AIRBUS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
+ 47,5 %
50 ans, en pleine forme La glissade se poursuit
AIRBUS

LVMH + 42,7 %
+ 34 %
C S
DASSAULT SYSTÈMES e ne sont pas les prises de deux ans, ce qui participera aussi à ociété Générale n’est pas fonds propres et à les renforcer, en
commandes, malgré la la hausse attendue du cash, et qui a parvenu à enrayer sa chute. procédant notamment à la cession
SCHNEIDER ELECTRIC + 32,3 % tenue du Salon du Bourget, séduit. Et la nouvelle génération Après avoir dégringolé de de plusieurs filiales à l’Est. Le
qui ont propulsé Airbus en tête du de dirigeants arrivée à la tête du 35,4 % en 2018, l’action a fondu de groupe a aussi lancé un vaste plan
ATOS SE + 31,4 % palmarès du Cac 40. Elles se sont, groupe, tout juste 50 ans, profite 20 % supplémentaires depuis jan- de restructuration de sa banque de
en effet, taries. Les investisseurs d’un a priori très positif. - D. T. vier. Comme ses concurrents, financement et d’investissement.
— 2,3 % OR
RANGE ont plutôt salué l’amélioration des l’établissement est pénalisé par - K. T.
résultats grâce à la hausse de la NOTRE CONSEIL l’environnement de taux bas, mais
—6 % UN
NIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD
production des monocouloirs de ACHETER : à 17 fois les il a aussi subi les foudres des mar- NOTRE CONSEIL
— 9,9 % nouvelle génération, l’A320neo, et l  bénéfices attendus en 2020, chés en raison des incertitudes RESTER À L’ÉCART : les
PU
UBLICIS GROUPE
une bonne maîtrise de la fabrica- le PER est sous sa moyenne sur cinq  entourant sa solvabilité, son talon l  activités de marché, division
— 13,1 % AR
RCELORMITTAL tion des long-courriers ans (24,9 fois). Les perspectives du  d’Achille. Pour redresser la barre, phare de Société Générale, peinent 
A350 XWB. L’avionneur a égale- marché restent solides, Airbus n’a  Société Générale a mis en œuvre à se redresser. Certains objectifs 
— 21 % SO
OCIÉTÉ GÉNÉRALE ment annoncé la fin de la produc- plus qu’à atteindre ses objectifs.  une série de mesures visant à la du plan stratégique ont été revus 
tion du superjumbo A380 d’ici à Objectif : 145 € (AIR). fois à alléger ses contraintes en à la baisse (GLE).

Les plus fortes variations du SRD (hors Cac 40) au premier semestre SOITEC BIC
+ 99,1 %
Un silicium performant Un plan sans convaincre
ALTRAN TECHNOLOGIES

SOITEC + 90,2 %
+ 57,4 %
S C
SARTORIUS STEDIM BIOTECH oitec n’est pas exactement séduit : d’ici à mars 2022, elle vise ela s’est joué à très peu de moins 45 millions d’euros par an
la plus forte progression du ainsi un doublement de son chif- chose face à Boiron. Bic à partir de fin 2022 et devrait se
INGENICO GROUP + 56,4 % SRD puisqu’il s’agit fre d’affaires, à 900 millions aurait pu ne pas être la traduire par la suppression
d’Altran Technologies, qui s’est d’euros, avec une marge d’Ebitda plus mauvaise performance du d’environ 450 postes « adminis-
VALLOUREC + 55,3 % envolé après l’offre de Capgemini de 31 %. SRD sur le semestre. Mais c’est tratifs ». 400 emplois seront en
(lire p. 21). Mais avec une progres- Aujourd’hui reconnus, les maté- finalement le cas. Le fabricant revanche créés dans le monde,
— 20 % SE
ES sion de 89 %, le fabricant de maté- riaux du groupe se sont offert une de briquets et des célèbres stylos dans les nouvelles technologies.
riaux semi-conducteurs a place centrale dans les smartpho- jaunes a perdu presque un quart Mais cela n’a pas convaincu et les
— 20,7 % ED
DF
incontestablement réalisé un très nes ou l’Internet des objets. - D. T. de sa valeur, incapable de résultats du premier trimestre
— 22,3 % EU
UROPCAR MOBILITY beau parcours. Il a d’ailleurs reçu retrouver la confiance des inves- ont encore déçu. - D. T.
le prix du Champion de la Bourse NOTRE CONSEIL tisseurs. En difficulté, il a pour-
— 24,7 % BO
OIRON sur trois ans d’Investir le 17 juin. Il ACHETER  : les perspectives tant annoncé un plan de NOTRE CONSEIL
faut dire que les résultats de la l  sont attrayantes, même si les transformation en deux temps RESTER À L’ÉCART : les
— 24,8 % BIC
C société grenobloise et ses pers- risques (Chine et dollar) ne sont pas  (en février et en juin). Celui-ci l  résultats sont dégradés et
pectives de moyen terme ont absents. Objectif  : 110 € (SOI). vise une réduction des coûts d’au la visibilité est réduite (BB).

Les plus fortes variations du Cac Small au premier semestre PARAGON ID ALPHA MOS
+ 111,2 %
PARAGON ID

IT LINK + 104,5 %
Le fruit des efforts Proche de la faillite
+ 99,3 %
C P
GROUPE GORGÉ ela fait plus d’un an et demi précédents. La société a, en outre, our éviter la cessation obligatoire quand les capitaux
que Paragon travaille à signé ses premiers contrats dans d’activité, après douze propres sont inférieurs à la
SOLOCAL GROUP + 82,7 % remettre en ordre l’ex-so- ses nouvelles activités de paie- années de perte, le spé- moitié du capital social. Les
ciété ASK, spécialiste des modules ment. De quoi conforter les objec- cialiste des nez, langues et actionnaires qui n’y ont pas
SES-IMAGOTAG + 71,6 % de communication sans contact tifs d’accélération du rythme de yeux électroniques a réalisé un souscrit ont vu leur participa-
pour le transport et l’identité, développement au second semes- « coup d’accordéon ». tion réduite à zéro. Le titre a
— 61 % GE
ENKYOTEX reprise fin 2017. Réorganisations tre et d’amélioration de la rentabi- L’opération « deux en une » cédé 99 % depuis son introduc-
industrielle et managériale, acqui- lité sur l’exercice. - D. T. s’est effectuée sous forme tion en Bourse, en 2007.
— 64,3 % EO
OS IMAGING
sitions stratégiques dans le paie- d’une réduction du capital (en - A. B.
— 64,4 % INV
VENTIVA ment, etc. Et les premiers fruits de NOTRE CONSEIL imputant les pertes sur le
cette stratégie se sont enfin vus au ACHETER À TITRE SPÉCULA­ capital social et donc en abais- NOTRE CONSEIL
— 69,9 % AV
VENIR TELECOM cours du semestre. La croissance l  TIF : malgré la hausse déjà sant le nominal des actions), RESTER À L’ÉCART : nous
a, ainsi, atteint 17 % au troisième enregistrée, la confirmation du  avant une augmentation, l  avions vendu l’action en
— 77,8 % ALLPHA MOS trimestre (exercice à fin juin), redressement devrait encore tirer  garantie par les actionnaires 2013 et sommes à l’écart depuis 
contre + 3 % et – 9 % sur les deux le cours. Objectif : 40 € (PID). historiques. Cette mesure est cette date (ALM).

AUTOMOBILE des Japonais jaloux de leur indé- – les deux sociétés discutaient Début de mandat chargé
pendance. Mais cette péripétie depuis plusieurs mois – l’opéra- pour le nouveau tandem
Le premier semestre fou de Renault n’est rien à côté de la suivante.
Dans la nuit du dimanche 26 au
tion a pourtant capoté dix jours
plus tard, l’Etat voulant s’assurer
à la tête du groupe

lundi 27 mai, Fiat Chrysler a du soutien de Nissan. Pressé


adressé à Renault une lettre d’aboutir, Fiat Chrysler a alors mis Jean-Dominiq
que

A
Senard
près l’arrestation de Sans réel surprise, alors que l’Etat de cette fonction avec la mission d’intention non contraignante. fin brutalement aux discussions. Président
Carlos Ghosn en est favorable à la dissociation des de resserrer les liens bien disten- Il proposait une fusion entre Dernier événement : l’assemblée
novembre 2018 et les fonctions, ils sont deux. dus avec Nissan, le partenaire du égaux visant à la création du troi- générale de Nissan du 25 juin, où
multiples révélations La direction générale est reve- groupe. sième groupe automobile mon- Renault a dû batailler ferme pour
qui ont suivi, on savait que nue, comme on pouvait l’antici- dial, derrière Volkswagen et obtenir la nomination de Jean-
l’année 2019 serait agitée pour per, à Thierry Bolloré, déjà UN BREF DIMANCHE  Toyota, avec 8,7 millions de véhi- Dominique Senard et de Thierry
Renault. Mais on n’imaginait pas directeur général délégué depuis DE FIANÇAILLES cules vendus, et même du pre- Bolloré dans les comités créés
Thierry Bolloré
que les événements se succéde- l’arrestation de Carlos Ghosn. La suite ne s’est pas passée tout à mier si on y ajoute Nissan et dans le cadre de la nouvelle gou- Directeur Général
raient à une telle cadence. Quant à la présidence, c’est Jean- fait comme prévu. En relançant Mitsubishi, les partenaires de vernance du constructeur nip-
La nomination en janvier d’un Dominique Senard, patron de l’idée d’une fusion des deux socié- Renault dans l’Alliance. Accueillie pon. Suite au prochain épisode…
nouveau patron était attendue. Michelin en partance, qui a hérité tés, le nouveau patron a braqué très favorablement chez Renault - R. L. B.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
/ 09

Investissez en style
et qualité de vie
Résidences exclusives avec les
services d'un grand hotel

~
G R ÂC E À O D S E R V I C E S , C O M PAG N I E Q U I G È R E
L A M A I N T E N A N C E D E S L O G E M E N T S , P R O F I TA N T
D E T O U T E S L E S E X P É R I E N C E S E T AVA N TA G E S
D E L A P R I N C I PA U T É .

THE WHITE ANGEL ANDORRA EST UNE PROMOTION


D E 1 6 0 E XC L U S I F S L O G E M E N T S S I T U É S AU C Œ U R
D 'A N D O R R E - L A - V I E I L L E .

U N P R O J E T C O N D U I T PA R O D G R O U P
À T R AV E R S D E O D R E A L E S TAT E .

~
twaandorra.com

info@thewhiteangel.com | (+34) 900 104 711


@thewhiteangelofficial
10 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Grand coup d’accélérateur dans la consolidation 
du secteur des services informatiques
  Rachats    Après  l’acquisition  de  Medidata  par  Dassault  Systèmes,  Capgemini  a  jeté  son  dévolu  sur  Altran 
Technologies.  De  son  côté,  Atos  s’est  désengagé  de  Worldline.  Pour  mieux  organiser  sa  course  à  la  taille.

C’
est le grand cham- vant concentré sur l’automobile, suit le mouvement des autres formation digitale », a déclaré
bardement ! l’aéronautique et la défense, grands groupes français de tech- Dominique Cerutti, le PDG Un secteur en perpétuelle consolidation
En mouvement Dassault Systèmes s’est large- nologie, qui ont surtout cherché, d’Altran.
depuis des années, ment diversifié sur d’autres sec- ces dernières années, à se ren- Les rachats en chaîne du secteur
le secteur des services informa- teurs depuis plusieurs années, forcer de manière significative DE NOMBREUSES CIBLES
Capgemini Igate IBM Red Hat
tiques a vu sa consolidation comme les biens de consomma- en Amérique du Nord. Il faut Autre grand mouvement ce
s’accélérer nettement ces der- tion, l’énergie ou la santé. dire que les Etats-Unis consti- semestre, Atos s’est désengagé 4 Mds$ 34 Mds$
niers mois. A l’instar de Capgemini avec tuent le premier marché mon- de Worldline. Le groupe, dirigé Avril 2015 Oct. 2018
Dans la cour des grands, c’est-à- Igate en 2015, d’Altran avec Ari- dial des services informatiques. par Thierry Breton, avait orga-
dire aux Etats-Unis, IBM s’est cent en 2017 ou d’Atos avec Syn- Dans ce contexte, l’annonce du nisé la mise en Bourse de sa
offert Red Hat fin 2018 pour la tel en 2018, Dassault Systèmes rachat d’Altran par Capgemini le filiale de paiement électroni- Dassault
Altran Aricent Systèmes Medidata
coquette somme de 34 milliards 24 juin (lire page 21) pour ques en 2014. L’assemblée géné-
de dollars, puis Salesforce s’est 3,4 milliards d’euros a pu sur- rale a validé en mai la décision 2 Mds$ 5,8 Mds$
emparé de Tableau mi-juin pour prendre. Mais l’inté- de distribuer 23,4 % du capital Juin 2019
15,7 milliards de dollars. « Dans une industrie  rêt porté à Altran a de Worldline à ses actionnaires,
Nov. 2017

LES ÉTATS­UNIS VISÉS qui se consolide  sans aucun doute été


renforcé après son
au prix de deux actions Worl-
dline pour cinq actions Atos.
Mais les acteurs français ont, rapidement il n’y a  rachat d’Aricent, qui Une façon de laisser libre cours Atos Syntel Salesforce Tableau
eux aussi, apporté leur pierre à
l’édifice, avec, notamment, le
aucun doute que  a considérablement
élargi sa diversifica-
aux acquisitions avec une auto-
nomie complète des bilans. « Il
3,4 Mds$ 15,7 Mds$
rachat de l’américain Medidata Capgemini est le  tion géographique. est temps de renforcer la flexibilité Juill. 2018 Juin 2019
par Dassault Systèmes mi-juin partenaire idéal pour  « Dans une industrie financière des deux acteurs », a
pour 5,8 milliards de dollars.
Pour le géant français des logi- construire ensemble  qui se consolide rapi-
dement, il n’y a aucun
expliqué Thierry Breton à
l’assemblée générale. Autant SAP Qualtrics Capgemini Altran
ciels, rompu aux petites acquisi- un leader mondial  doute que Capgemini dire que la concentration du sec- 8 Mds$ 4,1 Mds$
tions, la somme est tout à fait
inhabituelle. Elle lui permet de
de la transformation  est le partenaire idéal
pour construire
teur est loin d’être terminée, et
les cibles potentielles sont nom-
Août 2018 Juin 2019
se renforcer dans la modélisa- digitale » ensemble un leader breuses (lire page 21).
tion des essais cliniques. Aupara- Dominique Cerruti, PDG d’Altran Technologies mondial de la trans- - CAROLINE MIGNON

PHARMACIE-SANTÉ DISTRIBUTION

La fusion EssilorLuxottica dérape Casino dans une mauvaise passe

L R
ors de l’annonce de son Le blocage lié à la crise de gouver- ecul de 28 % en 2018 et esprits. Alors que le dividende de
mariage, en janvier 2017, Court-circuit au sommet nance a atteint de tels sommets repli de 19 % au premier Grandeur et décadence 2018 s’est élevé à 3,12 €, il n’en
avec le leader de mondial Hubert que des minoritaires, menés par semestre 2019 : l’action En € 3-9-2018
sera pas de même en 2019, car
Peu après
des montures de lunettes, Essilor, Sagnières plusieurs fonds, ont proposé à Casino reste sous pression, et ce 119,87€ 12-11-1999 l’offensive l’acompte ne sera pas versé.
le numéro un des verres optiques, l’assemblée générale du 16 mai pour plusieurs raisons. Casino est médiatique Des rumeurs circulent sur une
en pleine de Muddy
avait qualifié l’opération de « fusion dernier deux administrateurs La principale a trait à l’endette- expansion Waters éventuelle cession de Monoprix,
parfaite ». Or le premier semestre indépendants comme arbitres. ment non seulement de Casino, la prestigieuse enseigne du
2019 a montré que la naissance du Les résolutions n’ont pas été adop- mais aussi de toute la structure groupe, à Amazon, avec lequel
champion mondial de l’optique se tées mais ont recueilli des scores capitalistique construite depuis 48,12€ un partenariat existe depuis
réalisait dans la douleur et que les élevés. 1997 par le PDG, Jean-Charles 29-12-1997
mars 2018.
dés étaient pipés. Le fondateur de Pour éviter le clash, un accord a Naouri, pour développer la Prise de contrôle par Cette semaine, Régis Schultz (il
Jean-Charles Naouri 26,47€
Luxottica, Leonardo Del Vecchio, Leonardo été conclu in extremis, juste avant société. C’est pour avoir tenté de aurait pu succéder à Jean-Char-
Del Vecchio 1997 02 05 08 11 13 2019
âgé de 84 ans, détient en effet, via l’AG, aux termes duquel les deux trouver des solutions lui permet- les Naouri), le patron de cette
son holding Delfin, 32 % du capital présidents délèguent une partie tant de garder le contrôle de enseigne, a annoncé son départ
du nouveau groupe : de quoi chan- son dauphin, Francesco Milleri, à de leurs responsabilités à leur bras l’ensemble que Rallye, maison des créanciers pendant une pour rejoindre un groupe de dis-
ger les équilibres du pouvoir. la tête du groupe, « ce qui revien- droit respectif, Francesco Milleri mère de Casino, et plusieurs période de six à douze mois. tribution de Dubaï. Casino a, par
Véritable feuilleton à rebondisse- drait à une prise de contrôle ram- et Laurent Vacherot. autres entreprises de la cascade Standard & Poor’s et Moody’s ailleurs, annoncé une simplifica-
ments, la guerre ouverte entre le pante ». La mise en place d’une Le titre a pâti de cette grave crise. (Euris, Finatis, Foncière Euris, ont abaissé la note de bilan de tion de ses structures en Améri-
patron français, Hubert Sagnières, procédure d’arbitrage et l’annonce Les investisseurs doutent encore au-dessus de Rallye, et Alpétrol, Casino. Le groupe a confirmé, que latine, ce que la Bourse a
et l’Italien, Leonardo Del Vecchio, du lancement de la recherche d’un d’une réelle entente entre les deux une filiale) ont été placées sous lors de l’assemblée générale des apprécié.
a été déclarée. Alors que ce dernier nouveau directeur général pour têtes. Une gouvernance bancale la protection d’une procédure de actionnaires, que la dette, à la fin L’action devrait continuer à
estimait le pacte de fusion violé, le 2020 par des cabinets de recrute- risquerait de mettre à mal la mise sauvegarde. Elle permet de sus- du plan de cessions d’actifs, sera jouer au yo-yo, d’autant que des
Français accusait l’Italien de vou- ment n’ont pas suffi à rassurer les en œuvre des synergies de fusion. pendre le remboursement de la inférieure à 2 milliards d’euros, fonds détiennent encore de for-
loir prendre le contrôle en plaçant investisseurs. - A. B. dette et de la renégocier auprès sans pour autant calmer les tes positions vendeuses. - S. A.

MÉDIAS-PUBLICITÉ BANQUE-SERVICES FINANCIERS

Publicis s’offre les données d’Epsilon Euronext s’empare d’Oslo Bors

C’ C
est ce qu’on appelle une bénéfique d’au moins 10 % pour le e qui semblait s’annoncer (compensation, règlement,
opération structurante, Une combinaison bénéfice par action et la trésore- au départ comme une Oslo Børs, un moyen conservation). Euronext, qui,
prometteuse d’accroître sa présence
ou plus simplement rie libre par action dès 2020. Ce simple formalité a finale- rentable, maîtrise bien ses coûts,
Chiffre d’affaires, en 2018, en M€ dans le « postmarché »
stratégique, qu’a annoncée, le rachat sera financé avec une par- ment pris la forme d’un bras de était attendu sur la croissance
14 avril, Publicis Groupe, après Marge d’Ebitda tie de la trésorerie disponible du fer tendu, supérieur à quatre externe.
plusieurs séances de rumeurs : le groupe publicitaire et par endet- mois, entre Euronext et le Nas- La diversification géographique
rachat d’Epsilon pour un peu
18,4%
tement. daq. Mais l’opérateur boursier
12,6 % 17,8 % et par métiers est devenue le
moins de 4 milliards d’euros. La réaction boursière n’a été que américain n’a finalement pas des revenus nerf de la guerre des opérateurs
8.969 des revenus combinés des
La société américaine est posi- 24,5% modérément positive, et la per- réussi à contrer l’offensive 2018 boursiers, qui sont confrontés à
deux groupes
tionnée dans le domaine des don- formance de Publicis sur le d’Euronext, premier à s’être la baisse des volumes de tran-
nées de ciblage sur les semestre est d’ailleurs loin de lancé dans la course au rachat de sactions. En repli de 3 % en 2018,
1.641
consommateurs. Et elle répond à Publicis Groupe Epsilon
celle d’autres acteurs français du la Bourse d’Oslo Bors. Au terme Source : Euronext.
le titre Euronext a rebondi de
plusieurs problématiques du secteur médias-publicité. de plusieurs rounds de suren- 29 % depuis le 1er janvier. Oslo
groupe français : un manque de Les agences de notation se sont chères et de prolongations des Bors aura un impact positif sur
croissance, démontré lors des lui permet de réduire la part de ses inquiétées du niveau d’endette- offres, Olso Bors est tombé dans s’emparer d’un des derniers opé- le bénéfice par action dès la pre-
dernières publications, et la métiers traditionnels de création ment consécutif à l’opération. l’escarcelle d’Euronext, après le rateurs indépendants en mière année. Euronext dévoi-
nécessité de s’assurer l’obtention et d’achats d’espaces. Plus fondamentalement, il s’agit feu vert, en mai, du ministre Europe. Grâce à son épais mate- lera son nouveau plan
de données, à moindre coût si pos- Epsilon emploie 9.000 person- de la plus grosse acquisition de norvégien des Finances. las de trésorerie, Euronext a fait stratégique au second semestre.
sible, alors que ces data sont de nes, dont 3.700 data scientists et l’histoire du groupe (devant La Bourse paneuropéenne, qui d’une pierre deux coups : il met à Nous relevons notre objectif de
plus en plus difficiles d’accès, avec 2.000 ingénieurs basés à Banga- Sapient, acheté en 2014 pour gère déjà les places de Paris, de la fois un pied en Europe du cours de 75 € à 79 €, ce qui
la mise en place de réglementa- lore, en Inde. Selon Publicis, cette 3,7 milliards d’euros), au moment Bruxelles, d’Amsterdam, de Lis- Nord et, par la même occasion, il représente un potentiel de
tions pour la protection des infor- acquisition, qui doit être bouclée où le modèle des agences publici- bonne et de Dublin, a déboursé se renforce sur les métiers en hausse d’un peu plus de
mations individuelles. Enfin, cela au second semestre, devrait être taires est remis en cause. - D. T. 692 millions d’euros pour forte croissance du post-marché 16 %. - K. T.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 11
PRIVATISATIONS

 Groupe ADP  Une opération compromise  FDJ  Possible à la fin de 2019

L
e projet de privatisation du lions de Français (10 % du corps son bénéfice net en cinq ans.
groupe ADP occupe le électoral) la signent, les deux Sous l’ère d’Augustin de Romanet, le cours d’ADP a été multiplié quasiment par 3 En ce qui concerne la marge sur
devant de la scène. Les assemblées (Assemblée natio- RIP Ebitda, celle-ci n’a cessé de pro-
Calendrier du 10 avril 2019 9 mai 2019
débats ont été houleux à l’Assem- nale et Sénat) auront six mois Cours d’ADP, en € gresser ces dernières années, en
Proposition de loi de Décision du Conseil
blée nationale, et plus encore au pour s’exprimer à nouveau sur la 248 parlementaires visant 180 passant de 39 % en 2013 à 44 % en
constitutionnel
Sénat, qui l’a rejeté en février. Or, privatisation. Si aucune des deux à affirmer le caractère 175 2018. Enfin, selon la méthode des
affirmant la validité 170
en la matière, l’Assemblée natio- ne se saisit du dossier, alors le pré- de service public national de de la proposition 165
cash-flows actualisés, l’action
nale ayant le dernier mot, il a été sident de la République propo- l’exploitation des aérodromes de loi 160 vaut autour de 230 €, en retenant
de Paris 155
adopté en deuxième lecture, le sera un référendum sur le sujet. un taux d’actualisation élevé
150
14 mars. 14 juin 2019 13 mars 2020 Avril 2019 Juin 2019 (donc prudent) de 6 % à 7 %.
Alors que le gouvernement AÉROPORTS DE PARIS,  152,90 La Française des Jeux (FDJ) était
escomptait réaliser cette opéra- UNE ACTION DÉCOTÉE Ouverture d’une plateforme Fin de la l’autre dossier de privatisation. Il
pour que les citoyens français consultation
tion d’ici à la fin de l’année ou au Quoi qu’il arrive, le projet de pri- puissent apporter leur soutien publique
n’a pas rencontré une telle oppo-
début de 2020, 248 parlementai- vatisation aura perdu dix mois à cette proposition de loi sition. D’ailleurs, le processus de
res ont déposé, le 10 avril, une (un mois de mise en place de la 13 14 15 16 17 18 2019 recrutement des banques qui
proposition considérant que plateforme permettant aux vont participer à l’opération
l’exploitation des aérodromes de citoyens de s’exprimer plus neuf pourrait se terminer dans les
Paris revêtait un caractère de ser- mois de période de vote). Si ce pourrait pas être réalisée avant Le Canard enchaîné faisait même est bien inférieure à celles des jours à venir.
vice public national. Le 9 mai, le nombre de 4,71 millions est décembre 2020. état, lors de sa dernière publica- sociétés comparables, alors que, Ainsi, la privatisation pourrait
Conseil constitutionnel en a atteint, le retard se prolongera Surtout, nous ne pouvons pas tion, de rumeurs évoquant que, l’an dernier, le groupe est devenu être réalisée d’ici à la fin de
validé la conformité, ce qui a per- d’environ six à sept mois. A cela, il écarter que le gouvernement et en privé, le président de la Répu- le leader mondial de la profes- l’année via une cession – princi-
mis d’ouvrir la voie à un référen- faut ajouter qu’en moyenne une Emmanuel Macron renoncent au blique ne croirait plus à la faisabi- sion (classement par le nombre palement au profit de l’actionna-
dum d’initiative partagé (RIP). période de neuf mois est néces- projet, purement et simplement, lité de ce projet. de passagers). riat individuel – de 50 % du
Dorénavant, c’est aux citoyens de saire pour monter le dossier de même si le seuil des 4,71 millions En ce qui concerne les action- Surtout, la stratégie qui est capital par l’Etat. Selon des esti-
s’exprimer via cette pétition, privatisation. Dans la situation la de signatures n’est pas atteint, naires, la détention de titres menée a permis à la société mations de marché, la valorisa-
ouverte pour une période de neuf plus favorable pour le gouverne- mais dans la mesure où de nom- Aéroports de Paris n’est absolu- d’enregistrer une progression de tion retenue pour 100 % du
mois, c’est-à-dire jusqu’au ment – la pétition n’atteignant breux Français auraient rejeté ment pas remise en cause. La plus de 60 % de son chiffre capital pourrait être de l’ordre de
13 mars 2020. Si plus de 4,71 mil- pas le seuil –, la privatisation ne l’opération. Notre confrère valorisation actuelle du groupe d’affaires et un doublement de 3, à 3,5 milliards d’euros. - J. ­L. M.

LES NOUVEAUX VENUS DU SEMESTRE


Chez Airbus, Renault, 
Suez, les têtes ont changé vous donnent rendez-vous

RENAULT  directeur général de Sanofi, était


ET L’APRÈS­GHOSN prévu, le choix de son rempla-
C’est un tandem qui a été retenu çant a réjoui la Bourse, où le
pour diriger le constructeur poids lourd de la pharmacie a
après la crise provoquée par décollé de 4,4 % le 7 juin. Il a
l’arrestation de Carlos Ghosn au recruté en effet son futur patron,
Japon. Paul Hudson, chez son concur-
Le 24 janvier, Thierry Bolloré, rent suisse Novartis, où le Britan-
jusque-là directeur général délé- nique de 51 ans était responsable
gué, est devenu directeur géné- de la division pharmaceutique
ral, et Jean-Dominique Senard, depuis 2016. Il prendra ses fonc-
patron de Michelin, a été élu pré- tions chez Sanofi en septembre.
sident par le conseil d’adminis-
tration (lire page 8). UN PATRON MAISON 
CHEZ SUEZ
LA CONTINUITÉ CHEZ  Comme annoncé fin 2018, Ber-
MICHELIN trand Camus (52 ans) a pris ses 1ère édition
Le changement à la tête de fonctions à la direction générale
Michelin n’a pas été provoqué de Suez à l’issue de l’assemblée
par la nomination chez Renault générale du 14 mai.
de Jean-Dominique Senard, jus- Entré dès 1994 dans ce qui était
que-là président de la gérance de alors la Lyonnaise des Eaux, il a
la société clermontoise : la suc-
cession, devenue effective lors
succédé à Jean-Louis Chaus-
sade (67 ans), atteint par la 3 oct. 2019 Carrousel du Louvre
de l’assemblée du 17 mai, avait été limite d’âge. Ce dernier a lui-
annoncée dès février 2018, per- même remplacé, pour un an,

DONNONS DU SENS
mettant une transition en dou- Gérard Mestrallet (70 ans) à la
ceur. Florent Menegaux, le présidence du conseil d’admi-
nouvel homme fort de Biben- nistration. Bertrand Camus et

À LA BOURSE !
dum, devra poursuivre la trans- son plan stratégique à trois ans
formation déjà bien engagée par sont très attendus pour ranimer
son prédécesseur. la valeur. « Nos actionnaires
attendent plus de nous », a-t-il
AIRBUS CHANGE DE PILOTE lancé à l’assemblée.
Lors de l’assemblée générale du Envie d’investir autrement ?
10 avril, l’Allemand Tom Enders DÉBARQUEMENT  Pour une épargne responsable, pour tous
a cédé son siège de président CHEZ BÉNÉTEAU
exécutif au Français Guillaume Le numéro un mondial de la voile
les portefeuilles et toutes les générations,
Faury (51 ans), dont la nomina- a encore changé de capitaine venez échanger sur les investissements
tion avait été annoncée en octo- d’une façon assez brutale. A la de demain.
bre. Ce dernier a effectué barre depuis quatre ans, Hervé
l’essentiel de sa carrière dans le Gastinel sera remplacé à la direc-
groupe (dès 1998 chez Eurocop- tion générale par le financier
ter), avec une incursion chez Jérôme de Metz (58 ans).
Peugeot de 2009 à 2013. On se souvient que Bruno Cathe-
Ce passage de témoin, au profit linais, le président du directoire,
de celui qui présidait depuis un avait été également débarqué
an le pôle Aviation commerciale, sans ménagement en 2015, à
s’est effectué dans un contexte cause d’un désaccord avec le
où Tom Enders était rattrapé par conseil de surveillance. Inscription gratuite et plus d’informations sur : www.investirday.fr
un risque juridique, en rapport Cette fois, le départ du directeur
avec les affaires de corruption général étonne moins, dans la
dans lesquelles le constructeur mesure où le groupe, qui traverse
aéronautique pourrait être une mauvaise passe, a déjà
impliqué dans plusieurs pays. abaissé par deux fois ses estima-
tions de résultats. Les objectifs
SANOFI RECRUTE  du nouveau maître à bord sont
CHEZ NOVARTIS donc faciles à deviner : retrouver
C’est une nomination qui a été le cap de la croissance.
saluée en Bourse : si le départ en - C. L. C., AVEC R. L. B, D. T., A. B. 
retraite d’Olivier Brandicourt, le ET S. A.
12 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Les opérations financières devraient 
repartir au second semestre
  Maigre    Le  premier  semestre  s’est  révélé  peu  nourri  en  matière  de  fusions­acquisitions  et  d’introductions 
en  Bourse.  Maintenant  que  la  loi  Pacte  est  promulguée,  les  entreprises  pourraient  se  montrer  plus  actives.

L
es vents sont-ils en train Le ton de la Fed, redevenu plus entre Donald Trump et l’Iran, heurtaient à la complexité des tisme. Parmi les innombrables par la dette plutôt que par la Bourse,
de tourner ? Coup sur accommodant depuis décembre etc. : autant de facteurs qui inci- processus réglementaires et à la dispositions de ce texte, qui traite d’autant que les actionnaires
coup, deux grandes socié- dernier, tout comme celui de la tent les entreprises à la prudence. pression des autorités de la con- aussi bien de l’épargne retraite demandent des rendements élevés.
tés technologiques fran- BCE la semaine dernière, et des « Notre dernier CEO Survey a mis currence. « Les opérations dans le que de l’assurance-vie et du PEA, Quoi qu’il en soit, on peut supposer
çaises, Dassault Systèmes et résultats d’entreprises de bon en évidence une détérioration de la “midmarket” [segment des PME] une retouche a été apportée, un que, depuis le printemps 2018, lors-
Capgemini, ont annoncé ces der- niveau ont certes soutenu le confiance dans les perspectives, ce demeurent soutenues, même si, par détail pour le grand public, mais que cette disposition a été annoncée,
nières semaines des acquisitions redressement des indices, mais qui a pu avoir pour conséquence de rapport aux années précédentes, la qui peut avoir d’importantes les opérateurs et leurs conseils ont
de plusieurs milliards d’euros. les volumes d’échanges sont peu décaler des projets d’investisse- durée de réalisation de ces dossiers conséquences pour les valeurs adopté une position attentiste, con-
Bien sûr, elles ne seront bouclées nourris et les doutes demeurent ment », confirme Erwan Colder, s’allonge et les abandons sont plus moyennes : le seuil de détention fie un gérant. Ce seuil de 90 % offre
que dans quelques mois et ne sont concernant la suite des événe- de PwC. Réalisée à l’automne nombreux », constate un banquier. permettant à l’initiateur d’une une plus grande capacité de sortir de
donc pas comptabilisées dans les ments : Brexit toujours en sus- 2018, cette enquête traduisait un offre de demander le retrait obli- la cote. » Maintenant que la loi a
chiffres du premier semestre, pens, conflit entre les Etats-Unis pessimisme croissant : seuls 35 % UN CERTAIN ATTENTISME gatoire de la cote des titres qui ne été promulguée, le compteur va
mais elles montrent une inflexion et la Chine portant sur les échan- des dirigeants se disaient alors Surtout, les opérations ciblant des lui appartiennent pas a été donc peut-être se débloquer.
après un début d’année laborieux. ges commerciaux mais aussi sur le très confiants dans leurs propres sociétés cotées ont été relative- abaissé, passant de 95 % à 90 % (en Du côté des nouveaux entrants,
Le marché avait beau avoir forte- plan technologique, tensions perspectives de croissance pour ment rares ces derniers mois. Au matière de capital ou de droits de c’est le désert. Les prétendants
ment rebondi depuis début jan- les douze prochains mois premier semestre, on n’a dénom- vote). sont rares et certains dossiers
vier, la déconfiture du dernier contre 42 % l’an dernier. Un bré qu’une dizaine d’opérations Un moyen de faciliter les sorties annoncés sont retirés avant qu’ils
trimestre 2018 et les craintes état d’esprit qui explique en déposées auprès de l’AMF dont de la Bourse, ce qui, en théorie, n’aboutissent. A l’échelle mon-
nourries à l’époque par le marché « La durée de  partie le peu d’annonces au sept devraient conduire à une sor- inciterait davantage d’entreprises diale, selon les dernières données
avaient laissé des traces. « Il y a eu
de l’appréhension, de la part de cer-
réalisation de ces  premier semestre 2019.
En matière de fusions-ac-
tie de la Bourse. Il reste du chemin
pour atteindre les vingt-cinq opé-
à se coter… Pour Colette Neuville,
présidente de l’Association de
de PwC, 173 entreprises ont été
introduites en Bourse au premier
taines directions, sur la tendance des dossiers s’allonge  quisitions, les spécialistes rations déposées en 2018, déjà une défense des actionnaires minori- trimestre 2019, soit 40 % de
marchés et de la macroéconomie,
entre l’évolution des taux et les
et les abandons  constataient jusqu’à ces der-
nières semaines une activité
année de repli marqué par rap-
port aux quarante et une de 2017.
taires, les raisons de la rareté des
introductions sont ailleurs :
moins qu’un an plus tôt et Paris
n’a accueilli qu’une nouvelle
enjeux de la guerre commerciale », sont plus nombreux » encore dynamique mais peu Il semble notamment que la loi « Compte tenu des taux très bas, les recrue en six mois.
confirme un banquier d’affaires. Un banquier d’affaires de grosses opérations, qui se Pacte ait créé un certain atten- entreprises ont intérêt à se financer -  MURIEL BREIMAN

Une seconde partie d’année qui pourrait être plus dynamique, après un premier semestre médiocre

La chute des nouvelles cotations, un phénomène mondial Nombre d’opérations atones à Paris, dans la lignée de 2018 Trois raisons pour lesquelles le segment coté devrait retrouver
Fonds levés, dans le monde, par le biais d’une introduction en Bourse, Nombre d’offres publiques déposées, en unité de l’attrait ces prochains mois
en Mds$
1 Un niveau de valorisation moins élevé
que dans le non-coté
Valeur d’entreprise / résultat brut d’exploitation (en zone euro)
34 36 41 25 10
37,9 52,3 19,1 PME non cotées
1er trim. 2017 1er trim. 2018 1er trim. 2019 PME cotées

Nombre d’introductions en Bourse sur Euronext Paris


2 Pas de forte dégradation
des perspectives 3 Entrée en vigueur
de la loi Pacte
22 en zone euro
Croissance du PIB Seuil minimum de détention
42 20
(titres ou droits de vote)
1,9 % permettant le lancement
17 d’une offre obligatoire de retrait
1,5 %
1,2 % 95 90
1

2015 2016 2017 2018 1er semestre


2015 2016 2017 2018 1er semestre 2019 2018 2019 (e) 2020 (e) Avant la Après
2019 Sources : Alantra, AMF, Allegra Finance, Commission européenne, Argos Wityu-Epsilon Research, PwC. Source : Commission européenne. loi Pacte

INTRODUCTIONS EN BOURSE FUSIONS-ACQUISITIONS

Après six mois de sécheresse,  Les retraits de la cote facilités 
de grosses opérations se préparent par la loi Pacte

L L
a place parisienne a à l’opération, en attendant plus de Bourse. Le processus est en cours e premier semestre mes sur Medidata et Capgemini explique Olivier Guignon,
connu, ces derniers mois, visibilité. « Les opérations ont de pour mener à bien ce projet d’ici à avait bien mal com- sur Altran, le tableau est toute- managing partner d’Alantra.
nombre de rendez-vous plus en plus de mal à sortir, car il y a la fin de 2019. L’Etat ne resterait mencé en matière de fois en train de changer. Les sociétés cotées sont, pour
manqués. En 2018, l’équi- une déconnexion entre la valeur per- actionnaire qu’à hauteur d’environ grande manœuvre, avec Parmi les opérations de plus nombre d’entre elles, assez contrô-
pementier automobile Novares çue par les actionnaires en place et 20 % de la FdJ, dont la valorisation le veto de la Commission euro- petite envergure, racheté à lées, ce qui offre une rampe de lan-
avait renoncé à s’introduire, celle qui est estimée par les nouveaux pourrait excéder 3 milliards péenne au mariage d’Alstom et 100 % par son actionnaire prin- cement pour un acquéreur et
arguant des mauvaises conditions investisseurs, constate Philippe d’euros. de Siemens. Pour Scor et Covéa, cipal, le fonds Ares Life Scien- permet de se rapprocher du seuil
de marché, tout comme Consolis Kubisa, de PwC France. C’est une L’autre candidat déclaré à la cota- la tentative de prise de contrôle ces, Stallergènes a dit adieu à la du retrait obligatoire. » Or, il suf-
(construction) et Autodis (distri- question de prix et de confiance dans tion est Verallia. C’est, en quelques du premier par le second au cote au mois de mai. Keyyo et fit désormais de détenir 90 % du
bution de pièces détachées pour l’avenir sur la capacité à réaliser des années, la seconde tentative cours de l’été 2018 a tourné à la Guy Degrenne aussi, repris res- capital ou des droits de vote
automobiles). De son côté, Dela- plus-values à un horizon de six à d’introduction en Bourse de ce bataille juridique en janvier der- pectivement par Bouygues d’une société pour emporter la
chaux (infrastructures ferroviai- douze mois. Les investisseurs veulent fabricant d’emballages en verre. nier, ce qui avait jeté un froid jus- Telecom et l’alliance entre mise, en lançant une procédure
res) avait pris au dernier moment un cours d’introduction bas, mais les Lorsqu’il était dans le giron de que chez les banquiers d’affaires. Diversita et Vorwerk. de retrait obligatoire. « Le der-
la voie du LBO plutôt que celle de actionnaires en place ne veulent pas Saint-Gobain, cette dernière avait Jusqu’à ces dernières semaines nier indice Argos Mid-Market
la cotation. Début 2019, c’est le un prix inférieur au dernier tour de œuvré à sa mise en Bourse en 2011, on était donc plutôt resté sur sa MOINS CHER QUE montre que les sociétés non cotées
transporteur Gefco qui a fait faux table. Or, les valorisations du private mais les remous des marchés, faim, à l’exception de la réussite LE « PRIVATE EQUITY » se paient très cher, souligne
bond aux marchés boursiers. equity sont très élevées. » alors que la crise grecque se faisait de l’offre publique d’achat (OPA) La Société des brasseries & gla- Jean-François Delcaire, gérant
Depuis, hormis Arcure, plus rien. jour, l’avaient contrainte à renon- d’Euronext sur Oslo Bors (près cières internationales a mis la chez HMG Finance. On peut
Soit rien d’autre qu’une petite opé- BILLETS DE LOTERIE  cer. Le fonds Apollo avait finale- de 700 millions d’euros). On main sur la Société des brasse- attendre une reprise des opéra-
ration d’à peine 8 millions d’euros ! ET BOUTEILLES DE VERRE ment racheté l’industriel du verre pouvait aussi y ajouter le rachat ries de l’Ouest africain et le tions financières en faveur du seg-
Une société dont le produit – un Le second semestre sera-t-il plus en 2015, et il prépare aujourd’hui par Andromeda Investisse- fonds Five Arrows sur Harvest, ment coté, d’autant que les
système de vision embarqué, afin croustillant pour les boursiers en sa mise sur le marché, moyennant ments pour environ 575 mil- deux opérations dans lesquelles acteurs du private equity ont levé
de réduire le risque de collision quête de nouveautés ? Deux une valorisation qui dépasserait, l i o n s d ’e u ro s d e l a p a r t la banque d’affaires Alantra est beaucoup d’argent et doivent
entre engins de chantier et pié- grosses opérations sont annon- selon Les Echos, 5 milliards majoritaire du fondateur du intervenue. « Nous avons d’autres l’investir. »
tons – répond à un réel besoin, cées – un bon début. La privatisa- d’euros. Deux autres introduc- courtier en assurances April, projets et nous nous attendons à Ainsi, les temps ont changé :
mais dont l’horizon de rentabilité tion de la Française des Jeux, dont tions en Bourse pourraient avoir qui, d’ici à quelques mois, un second semestre plus actif, avec alors que, il y a quelques années,
est trop éloigné pour séduire les l’Etat détient 72 %, a été autorisée lieu dans le secteur de l’environne- devrait quitter la Bourse. Avec l’entrée en vigueur de la loi Pacte les sociétés passaient du seg-
investisseurs. Investir a d’ailleurs par la loi Pacte, et elle devrait pren- ment dans le courant du troisième les offensives récentes de Publi- et dans des conditions où le loyer ment non coté à la Bourse, c’est
recommandé de ne pas participer dre la forme d’une cotation en trimestre.-  M. B.  cis sur Epsilon, Dassault Systè- de l’argent reste avantageux, aujourd’hui l’inverse. - M. B.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 13

LES SOCIÉTÉS DU CAC 40 SUR LES SIX PREMIERS MOIS DE 2019

S
cores boursiers et événements majeurs, valeur par valeur : ce Ainsi, de belles accélérations sont intervenues, notamment Airbus – 12 %) dans l’alimentation ou Michelin (+ 27,7 %, après – 27,5 %) dans
tableau vous offre, en un clin d’œil, l’essentiel à retenir du (+ 47,5 %, après + 1,2 % en 2018) dans l’aéronautique, ou de francs rattra- l’automobile. Quant aux valeurs de luxe, elles ont poursuivi leur
Cac 40 au premier semestre de 2019. Ces six premiers mois ont pages avec Schneider (+ 32,3 %, après – 15,7 %) ou Vinci (+ 24,6 %, après incroyable ascension, surtout LVMH (+ 42,7 %, après + 5 %). A l’inverse,
montré une belle progression, après une année 2018 agitée. – 15,4 %) dans les biens d’équipement, mais aussi Danone (+ 21,4 %, après Société Générale est resté à la peine (– 21 %, après – 35 %).- S. A.
  Evolution  arrêtées  au  27  juin  en  clôture

SOCIÉTÉ SOCIÉTÉ LES FAITS MARQUANTS DU SEMESTRE


J F M A M J LES FAITS MARQUANTS DU SEMESTRE CODE MNÉMO J F M A M J
CODE MNÉMO

37,27 Après une décrue en 2018 (– 18 %), l’action est restée stable  Après une année 2018 difficile, l’action a rebondi en 


ce semestre, ce qui est une déception. Le marché n’a pas pris  MICHELIN  février après la publication d’excellents résultats 2018. 
ACCOR  en compte l’amélioration de l’activité et des marges. Il a  La politique donnant la priorité aux prix est appréciée. 
AC ML 110,75
sanctionné l’annonce de prochains investissements et  La transition à la tête du groupe s’est passée en douceur 
+ 0,4 % dépenses, qui n’avaient pas été anticipés.  + 27,7 % entre Jean­Dominique Senard et Florent Menegaux.
121,75 Comme souvent lorsque la Bourse monte fortement,  Le cours de l’opérateur historique a poursuivi sur le rythme 
l’action Air Liquide enregistre une hausse un peu inférieure  13,83 adopté fin 2017 fluctuant entre 13 € et 15 €. Il a résisté lors 
AIR LIQUIDE  ORANGE
   à celle de l’indice… Ce qui ne l’a pas empêchée d’atteindre  ORA
   des baisses du marché, mais n’a pas progressé dans les 
AI + 12,3 % des sommets historiques. La croissance interne, autour de  phases de hausse. Le groupe a souffert de la concurrence et 
5 %, est restée soutenue au premier trimestre. - 2,3 % les doutes des investisseurs se sont renforcés. 
Après la résistance de l’an dernier, le constructeur a fait de la  Comme son concurrent Diageo, le producteur de spiritueux 
surperformance. La publication de très bons résultats, avec un  PERNOD RICARD 161,4 s’est hissé à de nouveaux pics en juin. Sa hausse a été 
AIRBUS   123,88
net redressement de la rentabilité du groupe et une bonne  portée par la présence du fonds activiste Elliott au capital 
AIR maîtrise de la hausse des cadences de l’avionneur, a amené le 
RI et par le relèvement, à deux reprises, de l’objectif de hausse 
+ 47,5 % + 12,6 %
consensus à un record de 90 % de conseils d’achat en mai.  du bénéfice opérationnel de l’exercice clos fin juin.
En dépit de la progression de juin, l’action reste dans le  21,56 Peugeot, qui, par sa belle hausse (+ 10 %), avait été une 
rouge depuis le début de l’année. Le sidérurgiste évolue au  PEUGEOT  exception dans un secteur automobile sinistré en 2018, a 
ARCELORMITTAL 15,76 gré des troubles suscités par les tensions commerciales  continué sur sa lancée. Le succès des SUV du groupe (en 
MT entre les Etats­Unis et la Chine, qui affectent les 
UG particulier 3008 et 5008) et la politique de prix et de 
- 13,1 % + 15,6 %
perspectives de croissance mondiale.  montée en gamme permettent une belle rentabilité.
Bien qu’en forte hausse depuis le début de l’année, Atos  Dans un marché de la publicité en pleine mutation et très 
n’est pas parvenu à compenser la chute de l’an dernier,  45,11 concurrentiel, le groupe a fini par réaliser une importante 
ATOS 71,44 PUBLICIS GROUPE 
malgré des publications rassurantes. Le semestre a surtout  opération de croissance externe très structurante. L’acquisi­
ATO été marqué par le désengagement de Worldline, avec la 
PUB tion de l’américain Epsilon va permettre au groupe de sécuri­
+ 31,4 % distribution de 23,4 % du capital aux actionnaires d’Atos.  - 2,3 % ser l’accès aux données de ciblage. 
23 L’action n’a pas démérité ce semestre, avec un score  Les événements se sont bousculés chez Renault : fin de 
supérieur à celui de l’indice Cac 40. Le groupe a publié un  RENAULT 54,45
l’ère Ghosn, nouveau tandem Senard­Bolloré à la tête du 
AXA  chiffre d’affaires en nette hausse au premier trimestre et a  groupe, relations tendues avec Nissan et, enfin, fusion 
CS + 22 % dépassé les attentes, grâce à ses performances dans deux 
RNO envisagée avec Fiat Chrysler avant d’être abandonnée 
divisions, l’assurance dommage et la santé.  - 0,2 % quelques jours plus tard sous la pression de l’Etat…
Après une dégringolade de près de 37 % en 2018, l’action a  L’action du motoriste a touché une première fois un point 
41,44 repris le chemin de la hausse en 2019. Dans un contexte  haut historique fin mai, plus­haut dépassé de nouveau en 
BNP PARIBAS SAFRAN 
toujours difficile pour les banques, BNP a revu en baisse une  128,35 toute fin de semestre. Une très forte croissance, une belle 
BNP partie de ses objectifs pour 2020 et annoncé des mesures 
SAF rentabilité, une transition industrielle maîtrisée, de même 
+5% + 21,8 %
d’économies supplémentaires.  que l’intégration de Zodiac ont continué de séduire. 
Malgré un redressement qui se poursuit dans la téléphonie et  33,96 Après un parcours boursier très décevant en 2018 où le titre 
32,03
des perspectives encourageantes dans le domaine de la  SAINT­GOBAIN avait fortement reculé, il s’est bien mieux comporté durant les 
BOUYGUES  construction, l’action met du temps à décoller. Le gain depuis  six premiers mois de l’année en cours. Le rattrapage devrait 
EN le début de l’année est très limité. Normalement, un rattra­ SGO se poursuivre dans le sillage de la nouvelle organisation et du 
+ 2,2 % + 16,4 %
page devrait avoir lieu dans la seconde partie de l’année.  recentrage du portefeuille d’activités.
108,7 Le champion français des services informatiques a attendu  75,68 Le laboratoire a renoué, comme annoncé, avec une croissance 
la fin du semestre pour sa consécration, avec le rachat du  SANOFI solide et affiché des performance supérieures aux attentes au 
CAPGEMINI  groupe de conseil en R&D Altran. Complémentaires sur les  premier trimestre pour le résultat net et par action. L’annonce 
CAP secteurs et les activités, les deux entreprises sont très 
SAN de la nomination d’un nouveau patron venant de Novartis, 
+ 25,2 % 0%
présentes en Inde, avec une même vision stratégique. qu’il a profondément transformé, a été appréciée. 
16,91 Sans être spectaculaire, le rebond du titre prouve que la  75,98 Les investisseurs ont pris conscience que la société était 
Bourse commence à prendre en compte les efforts de la  SCHNEIDER ELECTRIC présente dans les métiers futuristes, à commencer par 
CARREFOUR  nouvelle direction pour redresser le groupe. Le premier  l’efficacité énergétique et les automatismes industriels, 
CA SU
trimestre a montré des progrès dans plusieurs enseignes et  + 32,3 %
dont les mégatendances sont très porteuses. Grâce à cet 
+ 13,4 %
la cession des activités en pertes en Chine a été bien perçue.  aspect, la société a réduit son exposition au cycle. 
L’action a retrouvé des couleurs de janvier à avril après une  Les craintes sur les fonds propres de la banque ont continué 
10,49 année noire en 2018. Mais le rebond s’est essoufflé,  de peser sur le titre. Société Générale a lancé un plan de 
CRÉDIT AGRICOLE  SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 
accusant le coup de l’espoir déçu d’une hausse des taux en  21,99 restructuration de ses activités de marché, qui peinent à se 
ACA 2019 après les propos de Mario Draghi. Crédit Agricole a  GLE redresser. Les actionnaires gardent toutefois confiance en 
+ 11,2 % annoncé en juin une feuille de route prudente pour 2022.  - 21 % Frédéric Oudéa, le DG, dont le mandat a été renouvelé en mai. 

+ 21,4 % Depuis ses gains de 30 % en 2005, puis en 2006, Danone  Après une année 2018 difficile (– 20 %), le titre a bien 


n’avait pas connu une telle performance, qui lui avait permis  SODEXO  101,9
rebondi. La société a accéléré au deuxième trimestre de 
DANONE  de finir le semestre à des cours record. La confirmation  l’exercice clos fin août (+ 3,6 % en croissance interne), 
BN 74,7 SW
des objectifs 2019 et 2020, en dépit d’une croissance  surtout grâce au retour à la croissance de l’activité 
+ 13,9 %
modérée de l’activité en début d’année, a été appréciée. Services sur site en Amérique du Nord. 
Déjà en progression l’an dernier, le titre a enregistré une  15,39 Le titre du groupe franco­italien a bouclé un trimestre 
croissance impressionnante cette année. Mais Dassault  STMICROELECTRONICS  boursier satisfaisant, malgré les inquiétudes sur la 
DASSAULT SYSTÈMES  139 Systèmes ne se repose pas sur ses lauriers : le groupe a  croissance économique, mondiale et chinoise, du fait de la 
DSY réalisé la plus importante acquisition de son histoire avec  STM guerre commerciale sino­américaine, et l’affaire Huawei. 
+ 34 % l’américain Medidata en juin, pour 5,8 milliards de dollars.  + 23,3 % Les perspectives de moyen terme ont séduit. 
13,15 En dépit de son implication dans la transition énergétique,  22,31 Après avoir annoncé en 2018 les pertes les plus élevées de 
Engie est resté à la traîne : les objectifs financiers du  TECHNIPFMC  son histoire, le groupe a publié, au titre du premier trimes­
ENGIE nouveau plan à trois ans ont été, en février, en deçà des  tre, des résultats en chute de 79 %. Toutefois, la Bourse a 
ENGI attentes des analyses et ses orientations stratégiques,  FTI surtout pris en compte la remontée des cours du pétrole 
+5% dans les services notamment, doivent encore convaincre. + 26,4 % au cours des quatre premiers mois de l’année. 
113,6 Le nouvel ensemble né de l’union d’Essilor et de Luxottica a  106,75 Petit nouveau du Cac 40, puisque l’électronicien y a fait son 
connu une grave crise de gouvernance, qui a pénalisé  entrée le 24 juin en remplacement de Valeo. La performance 
ESSILORLUXOTTICA  THALÈS  boursière s’est avérée décevante sur le semestre. Le groupe 
l’action. Au terme d’une guerre ouverte entre les patrons 
EL italien et français, un accord a été trouvé, mais des doutes  HO a pourtant bouclé le rachat stratégique de Gemalto et publié 
+ 2,9 %
subsistent sur la mise en œuvre des synergies de fusion.  + 4,7 % des performances opérationnelles de qualité. 

Un an après son entrée au Cac 40, Hermès a encore fait  49,12 A l’instar de l’ensemble des compagnies pétrolières, les 


partie des meilleurs élèves. Allant de record en record,  comptes du 1er trimestre (– 4 %) ont été un peu moins 
HERMÈS INTERNATIONAL  627,4 malgré une valorisation « de luxe », l’action est en passe  TOTAL  vigoureux. La société a poursuivi sa stratégie de conquête, 
RMS d’enchaîner une septième année d’affilée de hausse. La  FP avec la reprise, prévue l’an prochain, des actifs pétroliers 
+ 29,4 % progression des ventes s’est accélérée au premier trimestre. + 6,4 % et gaziers (LNG) de l’américain Anadarko situés en Afrique. 

La valeur a signé un plus­haut en avril, à près de 540 €,  Le titre n’a pas fait d’étincelles au cours des six premiers 
même si le marché s’interroge sur la normalisation du  UNIBAIL­RODAMCO­ mois. Pourtant, les grands centres commerciaux du 
KERING rythme de croissance de Gucci, la marque phare de Kering.  127,25 groupe présentent de nombreux atouts et des synergies 
KER 515,6 Le chiffre d’affaires de la griffe italienne a progressé de  WESTFIELD  « de négociation » de loyers vont être mises en place avec 
+ 25,3 % 20 % au premier trimestre, à devises constantes. URW -6% Westfield. Le rendement élevé est aussi un soutien. 
Encore mieux qu’Hermès ! L’Oréal connaît sa huitième année  21,26 La valeur a effacé, en fin de semestre, la déception de 
de hausse de suite. L’industriel de la beauté est devenu la  VEOLIA  l’année 2018 (– 15,6 %). Sa progression depuis le 1er janvier 
L’ORÉAL  248 deuxième capitalisation de l’indice, creusant l’écart avec Total a été deux fois supérieure à celle du concurrent Suez, le 
OR à la faveur de nouveaux records. La Bourse a salué la crois­ ENVIRONNEMENT + 18,4 % marché appréciant notamment le dynamisme confirmé de 
+ 23,3 % sance interne soutenue (+ 7,7 %) du premier trimestre. VIE l’activité (+ 3,8 % en comparable) au premier trimestre. 
+ 29 % Si la société est déjà bien valorisée et que l’effet de levier  Le groupe poursuit sa stratégie qui consiste à l’ancrer de 
sur la marge opérationnelle est très faible, puisque celle­ci  VINCI  89,74 plus en plus dans les concessions dont les marges sont 
LEGRAND  est déjà à un niveau élevé, l’action continue à réaliser un  supérieures à celles de la construction et dont les risques 
LR 63,58 DG
très beau parcours boursier depuis le 1er janvier avec une  sont limités. Au cours du premier semestre, Vinci a finalisé 
hausse bien supérieure à celle du marché.  + 24,6 % l’acquisition du deuxième aéroport de Londres, Gatwick. 
Le semestre a permis à LVMH de conforter son rang de  + 11,9 % Le groupe de médias n’a pas à rougir de la performance de 
première capitalisation française, avec un montant proche  VIVENDI  son titre au premier semestre. Le marché a apprécié jusqu’à 
LVMH  368,35
de 200 milliards et de nouveaux sommets en juin. Autour  récemment le processus de mise en vente d’Universal 
MC de 15 % au 31 mars, la croissance de Vuitton (à taux de  VIV 23,81 Music, pépite du groupe, dont la croissance est toujours très 
+ 42,7 %
  change constants) a dépassé les attentes des analystes.   forte. Le processus de cession serait reporté. 
14 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

La technologie, le luxe et l’aéronautique, 
grands gagnants du palmarès sectoriel
  Sélectivité    La  Bourse  a  fortement  progressé  au  premier  semestre,  mais  pas  pour  tout  le  monde.  Les 
investisseurs  ont  continué  à  privilégier  la  croissance.  La  banque  et  les  télécommunications  ont  été  délaissées.

A
vec un tel semestre, le au poste. Secteurs de croissance mais tout aussi brutale. Dans la trois grandes capitalisations, des secteurs « value », preuve que mieux son épingle du jeu que la
meilleur pour le Cac 40 disposant d’une belle visibilité et chute des marchés à Schneider Electric, Legrand et la rotation sectorielle en faveur banque. Après le plongeon de l’an
depuis 2009, et même affichant des résultats en hausse, l’automne 2018, le secteur avait Alstom ont toutes gagné entre des entreprises décotées n’a tou- dernier, le secteur automobile
depuis 1998 si on ne ils continuent à aimanter les particulièrement souffert : alors 16 % et 32 % depuis le début de jours pas lieu. La banque, les télé- connaît un fragile rebond.
s’intéresse qu’aux premières investisseurs. Toutefois, ils sont qu’il gagnait plus de 21 % à fin l’année. communications, les produits de – RÉMI LE BAILLY
moitiés d’année, les performan- légèrement dépassés par les juin 2018, il avait terminé l’année base et la composante utilities des
ces sectorielles sont, dans deux compartiments technologi- sur un recul de 8 %. La reprise en LES SECTEURS « VALUE »  services aux entreprises n’ont pas Les performances sectorielles et
l’ensemble, excellentes. Néan- ques : les équipements et les ser- 2019 a été favorisée par de bons À LA PEINE profité du rebond du marché. les palmarès des valeurs figurant
moins, l’écart entre le meilleur et vices informatiques. chiffres d’affaires et résultats Comme l’an dernier, les secteurs Entre ces extrêmes, on note le dans le graphique ci-dessous et
le plus mauvais secteur demeure Pour l’un comme pour l’autre, il portés par les investissements ayant fait mieux que le Cac 40 comportement satisfaisant de dans les 20 modules sectoriels
considérable (36 points), même s’agit d’un retour sur le devant de des entreprises en matière de sont minoritaires : seuls un sur l’immobilier, rassuré par la fin ont été établis sur la base des
s’il est un peu plus faible que l’an la scène après un passage à vide. digitalisation et par les opéra- trois a battu l’indice, mais ils des craintes de remontée des cours de clôture du jeudi 27 juin.
dernier (41,5 points). Pour les équipements technolo- tions financières annoncées en regroupent, en particulier le luxe taux et de l’assurance qui, parmi
giques très brillants en 2017, ce fin de semestre qui ont fait forte- et l’aéronautique, de grosses les financières, tire nettement
CINQ VEDETTES purgatoire a duré un an, mais la ment monter les cours de poids capitalisations.
Alors que deux ou trois domaines remontée des spécialistes des lourds comme Capgemini, Das- Après les gagnants, les perdants. + 34,2 %
se distinguent habituellement, ils semi-conducteurs (STMicro- sault Systèmes ou Altran. On y retrouve principalement
sont, cette fois, cinq à se mettre electronics et Soitec) et des paie- Le cinquième mousquetaire de + 32,2 %
en évidence avec des progres- ments (Ingenico Group, après ce quintette de tête, les biens + 30,5 %
sions comprises entre 27 % et une année catastrophique, et d’équipement, est plus inattendu, + 29,7 %
34 %. Le luxe-biens de consom- World-line, désormais indépen- car le secteur n’avait guère brillé
mation et l’aéronautique-dé- dant d’Atos) a été spectaculaire ces dernières années. Mais ses + 27,5 %
fense, tandem gagnant de depuis le début de l’année.
l’ensemble de l’année 2018 et déjà La période difficile des services
bien placé en 2017, restent fidèles informatiques a été plus brève

Un seul secteur en recul

X% Evolution au 1er semestre 2019


+ 16,7 % + 16,8 %
+ 16,1 %
+ 15,3 % + 15,4 %
X% Rappel évolution année 2018 entière + 14,4 %

+ 10,3 %
+ 9,1 % + 9,3 %
Télécommunications

+ 8,7 %
+ 7%
+ 5,2 %
+ 4,4 % + 4,9 %
+ 3,8 %

+ 1,6 %
- 10,8 %

– 23,7 % – 34 % – 3,1 % – 15,9 % - 12,7 % - 0,6 % - 25,4 % - 0,4 % - 20,5 % - 21,6 % - 32,1 % - 11,7 % - 16,7 % - 11 % - 4,5 % - 20,1 % - 21 % + 6,4 % + 6,7 % - 8,2 % - 20,5 %
– 1,8 % Luxe-Biens de consommation
Banque-Services financiers
Tourisme-Transports

Produits de base

Médias- Publicité

Pharmacie- Santé

Distribution

Pétrole

Holdings

Immobilier

Automobile

Cac 40

Alimentation

Construction - Concessions

Biens d’équipement

Aéronautique - Défense

Services informatiques

Equipement technologique
Services aux entreprises

SBF 120

Assurance

PXX-Aéronautique-Défense PXX-Alimentation
AÉRONAUTIQUE-DÉFENSE
REDACTION ALIMENTATION
REDACTION
CORRECTION CORRECTION
Un beau parcours à poursuivre
SR
Infographiste …
Ils se sont tous levés pour Danone
SR
Infographiste …
Aéronautique-Défense  HAUSSES HAUSSES
+ 130 AIRBUS  + 47,5 % + 115 France Cac All-Tradable RÉMY COINTREAU + 24,8 %
+ 125 LISI + 29,5 % DANONE + 21,4 %
+ 120 SAFRAN + 21,8 % + 110 SAVENCIA + 16,8 %
FIGEAC AÉRO + 6,2 % OENEO + 16,3 %
+ 115
THALES + 4,7 % + 105 Alimentation PERNOD RICARD + 12,6 %
+ 110
LATÉCOÈRE + 3,2 % TFF GROUP + 4,9 %
+ 105 France Cac All-Tradable
DASSAULT AVIATION + 1,6 % + 100 LDC + 4,1 %
+ 100 BAISSES
+ 95 + 95 BONDUELLE – 0,4 %
Janvier 2019 Juin 2019 Janvier 2019 Juin 2019 VILMORIN & CIE – 4,5 %
2018 : + 6,4 % 2019 : + 29,7 % 2018 : – 4,5 % 2019 : + 16,7 % MARIE BRIZARD – 18,1 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES 


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
L’aéronautique est presque devenue un luxe en Les perspectives restent porteuses, la gestion La morale du semestre est qu’il fallait détenir les Le goût pour les valeurs moyennes va-t-il revenir ?
Bourse. Comme l’an dernier, le secteur signe une est maîtrisée, ce qui devrait continuer de tirer grandes entreprises au PER élevé, avec des perspecti- Certaines, dont Tipiak et LDC, ont évoqué des prix
belle performance par rapport au marché, due les résultats. A court terme, les déboires du ves solides de croissance de l’activité et des marges, et des matières plus sages. Après des déceptions,
essentiellement à ses deux poids lourds, Airbus Boeing 737 MAX pourraient peser. grâce à leur forte exposition à l’international. Les Bonduelle et Vilmorin vont devoir rassurer, dès le
et Safran. L’avionneur et le motoriste ont encore défensives Danone et, dans une moindre mesure, 5 août, avec leurs ventes annuelles.
accéléré les cadences de production et ont gagné en NOTRE FAVORITE Savencia ont fait l’objet d’un regain d’intérêt appuyé,
croissance et en rentabilité. Les valeurs plus petites A mi-parcours, nous confirmons le choix de Thales dans un secteur alimentaire pénalisé (en France, NOTRE FAVORITE
qui avaient beaucoup souffert l’an dernier, Laté- (HO, objectif : 140 €). L’électronicien s’est renforcé surtout) par des pressions sur les prix. Pour Oeneo, le Nous la renouvelons à Pernod Ricard (RI). Comme les
coère, Figeac Aéro et Lisi, ont retrouvé un peu dans la sécurité numérique. Le titre est sous sa marché a anticipé un redressement de sa rentabilité, acteurs du luxe, les producteurs de spiritueux attirent
d’attrait auprès des investisseurs, malgré des résul- moyenne de valorisation à cinq ans, selon FactSet. après un exercice 2018-2019 affecté par la flambée du par leur croissance, leurs marges élevées, leur mon-
tats à confirmer. Enfin, les parcours de Thales et de Dassault Aviation (AM) est dans nos Investir 10, mais prix du liège. Avec Rémy Cointreau et Oeneo, la tée en gamme et leur essor en Chine. La valeur capita-
Dassault Aviation ont déçu, au vu de leurs perspec- parier sur Thales, dont l’avionneur détient 24,7 %, famille Hériard Dubreuil a placé ses deux affaires aux lise 23 fois les profits 2019-2020, contre 32 fois pour
tives et de leur valorisation. revient à miser sur Dassault Aviation. - D. T. meilleurs rangs. Rémy Cointreau. Viser 195 €. - C. L. C.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 15
PXX-Automobile
ASSURANCE AUTOMOBILE
REDACTION
CORRECTION
Manœuvres en coulisses Un manque total de visibilité
SR
Infographiste …
 HAUSSES Automobile  HAUSSES
+ 120 Assurance + 130
AXA + 22 % MICHELIN + 27,7 %
COFACE + 9,1 % + 125 FAURECIA + 21,6 %
+ 115
APRIL + 8,3 % + 120 PEUGEOT + 15,6 %
+ 110 CNP ASSURANCES + 7,4 % + 115 PLASTIC OMNIUM + 13,8 %
 BAISSE + 110 VALEO + 13 %
+ 105
SCOR – 3 % France Cac All-Tradable AKWEL + 1,7 %
+ 105
+ 100 France Cac All-Tradable LE BÉLIER + 1,2 %
+ 100
 BAISSES
+ 95 + 95 RENAULT – 0,2 %
Janvier 2019 Juin 2019 Janvier 2019 Juin 2019 PLASTIVALOIRE – 25,8 %
2018 : – 16,7 % 2019 : + 15,4 % 2018 : – 32,1 % 2019 : + 14,4 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  Chrysler finalement abandonné en raison des hésita-


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE tions de l’Etat.
Plusieurs manœuvres animent le secteur. Une La faiblesse des taux d’intérêt handicape les Après les performances catastrophiques de 2018 – le
société détenue par CVC Capital Partners a pris le compagnies d’assurances depuis des années, et ce secteur avait chuté de plus de 30 % –, les scores de ATOUTS ET FAIBLESSES 
contrôle du courtier April et prévoit de le retirer contexte n’est pas près de s’améliorer au vu des 2019 marquent un timide début d’amélioration. Les POUR LE SECOND SEMESTRE
de la cote. Le rapprochement en cours de CNP derniers discours des présidents des banques cours ont évolué au gré des tweets de Donald Trump, Le secteur est faiblement valorisé, mais l’environne-
Assurances et de La Banque Postale attend le feu centrales. Les assureurs ont pris des mesures pour le secteur, surtout les équipementiers, étant très ment reste très difficile avec une baisse de la produc-
vert de l’AMF, tandis que le projet d’OPA avorté réduire leur dépendance à ce facteur exogène. sensible aux relations commerciales sino-américai- tion automobile de l’ordre de 6 % au premier semestre.
de Covéa sur Scor a tourné à la bataille juridique. nes. Peugeot a confirmé sa bonne santé en affichant
Le fonds Ciam, présent dans le capital du réassu- NOTRE FAVORITE une rentabilité digne d’un constructeur haut de NOTRE FAVORITE
reur, en conteste vivement la gouvernance. Coface doit soumettre, cet été, au régulateur gamme. De son côté, Renault a vécu un semestre Nous retenons Michelin (ML), seule valeur du secteur
Sur le plan boursier, Axa se distingue : il regagne la son modèle interne de solvabilité. Une validation particulièrement mouvementé entre la nomination que nous conseillons à l’achat. Réalisant environ
confiance des actionnaires après une année de serait synonyme d’excédent de fonds propres et d’une nouvelle équipe dirigeante (le tandem Senard- 70 % de ses ventes dans la rechange, elle est moins
doute et son désengagement progressif de la de retour aux actionnaires substantiel. Bolloré), les relations tumultueuses avec Nissan et, sensible aux soubresauts du marché automobile.
filiale américaine contribue à réduire sa dette. Objectif 10,50 € (COFA). - M. B. surtout, le projet de fusion entre égaux avec Fiat Viser 130 €. - R. L. B.

PXX-Banque-Finance PXX-Biens d'équipement


REDACTION
BANQUE-SERVICES FINANCIERS BIENS D’ÉQUIPEMENT
REDACTION
CORRECTION CORRECTION
Le rebond a du plomb dans l’aile
SR
Infographiste …
Reprise à l’instar des cycliques
SR
Infographiste …
 HAUSSES  HAUSSES
+ 120 Banque-Services financiers EURONEXT + 31,2 %
Biens d'équipement
MERSEN + 41,1 %
AMUNDI + 30,8 % SPIE + 39 %
+ 115
CRÉDIT AGRICOLE  + 11,2 % SCHNEIDER ELECTRIC + 32,3 %
+ 110 ADVENIS + 6,1 % LEGRAND + 29 %
BOURSE DIRECT + 5,5 % NEXANS + 21 %
+ 105 France Cac All-Tradable
ABC ARBITRAGE + 5,3 % REXEL + 18,5 %
+ 100 BNP PARIBAS  + 5 % MANITOU + 18,1 %
 BAISSES ALSTOM + 16,8 %
+ 95 France Cac All-Tradable
NATIXIS – 5,4 %  BAISSES
Janvier 2019 Juin 2019 UFF – 7,3 % Janvier 2019 Juin 2019 HAULOTTE GROUP – 18,2 %
2018 : – 34 % 2019 : + 3,8 % SOCIÉTÉ GÉNÉRALE – 21 % 2018 : – 21 % 2019 : + 27,5 % NEOPOST – 22,6 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  Bank et Commerzbank, les grandes fusions trans- LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ment qui se profile pourrait avoir des conséquences
SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE frontières ne semblent pas à l’ordre du jour pour SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE défavorables sur leur valorisation. En revanche,
Le rebond boursier dont les banques ont profité une industrie soumise au poids de la réglementa- La nette reprise de la Bourse depuis le début de dans une optique à long terme, les méga-tendances
de janvier à avril s’est essoufflé par la suite. La tion. La hausse des exigences a poussé les établis- l’année a été, en général, favorable aux valeurs cycli- – urbanisation, efficacité énergétique et autres –
hausse avait été en grande partie alimentée par sements à augmenter leurs fonds propres ces ques, donc au secteur des biens d’équipement, qui a jouent pleinement en leur faveur.
les espoirs de relèvement des taux dès 2019, mais dernières années. Ces gages de solidité n’ont progressé de 10 points de plus que le principal indice
le ralentissement économique et les craintes liées toutefois pas empêché les mauvaises surprises parisien. A l’inverse, Haulotte Group, dont les résul- NOTRE FAVORITE
à la cible d’inflation en zone euro incitent la BCE comme pour Natixis, qui est actuellement fragi- tats ont déçu, et Neopost, dont la mutation vers des Nous choisissons Mersen (MRN), qui est d’ailleurs
à rester accommodante, a prévenu Mario Draghi. lisé par les craintes relatives à la liquidité d’un des activités à meilleures perspectives prend du temps, dans notre sélection Investir 10. L’expert mondial des
fonds gérés par sa filiale H2O. affichent de mauvaises performances boursières. spécialités électriques et des matériaux avancés a
ATOUTS ET FAIBLESSES réalisé un très beau début d’année. l’objectif d’un
POUR LE SECOND SEMESTRE NOTRE FAVORITE ATOUTS ET FAIBLESSES chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros en 2020 s’en
L’environnement devrait demeurer défavorable. Nous restons prudents sur le secteur mais som- POUR LE SECOND SEMESTRE trouve renforcé. Viser 40 €.
Malgré les rumeurs d’intérêt de plusieurs acteurs mes néanmoins acheteurs de BNP Paribas (BNP), De nombreuses valeurs du secteur sont corrélées à la Nous sommes également favorables à Schneider
après l’échec du rapprochement entre Deutsche établissement le plus solide. Viser 57 €. - K. T. croissance économique mondiale ; donc, le ralentisse- Electric (Le conseil de la semaine, p. 20). - J.­L. M.

PXX-Construction concessions PXX-Distribution


REDACTION
CONSTRUCTION-CONCESSIONS DISTRIBUTION
REDACTION
CORRECTION CORRECTION
Une année 2019 qui se profile bien
SR
Infographiste …
Carrefour rit, Casino pleure
SR
Infographiste …

Construction-Concessions  HAUSSES  HAUSSES


+ 120 Distribution
VINCI + 24,6 % + 120 SES IMAGOTAG 71,6 %
+ 115 GETLINK + 18,8 % THERMADOR GROUPE 28,1 %
+ 115
EIFFAGE + 18,1 % MAISONS DU MONDE 24,5 %
+ 110 SAINT­GOBAIN + 16,4 % + 110 FNAC DARTY 16,1 %
France Cac All-Tradable TARKETT + 16,4 % CARREFOUR 13,4 %
+ 105 + 105
IMERYS + 10,2 % MANUTAN 9,8 %
+ 100 VICAT + 5,9 % France Cac All-Tradable  BAISSES
+ 100
 BAISSES CASINO – 13 %
+ 95 + 95
COLAS – 2,7 % RALLYE – 18,6 %
Janvier 2019 Juin 2019 Janvier 2019 Juin 2019
GROUPE ADP (AÉROPORTS DE PARIS) – 7,6 % MR BRICOLAGE – 46,8 %
2018 : – 20,1 % 2019 : + 16,8 % SERGE FERRARI GROUP – 12,5 % 2018 : – 25,4 % 2019 : + 8,7 % AVENIR TELECOM – 70 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  poursuivre tout au long de l’année. Dans les LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE métiers de la construction, les carnets de com- SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Le fait marquant a été, par excellence, la remise en mandes sont à des niveaux très élevés, permettant Après une fin d’année gâchée par le mouvement L’environnement reste marqué par un profond
question de la privatisation du Groupe ADP à la suite d’assurer un exercice 2019 de bonne facture. des gilets jaunes, la distribution a un peu redressé bouleversement des habitudes de consommation,
d’une action menée par un groupe parlementaire la tête ce semestre, la prime Macron ayant lié à la montée d’Internet et à la concurrence
(lire p. 11). Dans le même domaine, Vinci a entériné NOTRE FAVORITE redonné du pouvoir d’achat aux Français. d’Amazon. Les enseignes, qui jouent la carte du
l’acquisition de Gatwick, deuxième aéroport de Aéroports de Paris (Groupe ADP, mnémo ADP). Carrefour a repris des couleurs. La stratégie multicanal, s’en sortent mieux, comme Fnac Darty
Londres. Enfin, le troisième fait marquant, et non des Avec le possible échec du projet de privatisation, d’Alexandre Bompard, le nouveau PDG, est com- qui était notre favorite du précédent semestre.
moindres, est la belle valorisation de la plupart des l’action a perdu sa prime spéculative. Cela consti- prise par le marché, qui espère un redressement.
sociétés du secteur, avec une hausse d’ensemble un tue une opportunité de se renforcer sur le titre. En A l’inverse, Casino a souffert. Le groupe a mis NOTRE FAVORITE
peu supérieure à celle de l’indice Cac 40. effet, la stratégie déployée par le groupe lui per- Rallye et ses sociétés mères en procédure de Désormais, nous pensons que Carrefour (CA)
met de régulièrement améliorer ses marges sur sauvegarde, afin de résoudre le problème de son devrait poursuivre son rebond. Le groupe vient de
ATOUTS ET FAIBLESSES Ebitda et nette, alors que les ratios de valorisation endettement (lire p. 10). Fnac Darty a très bien tiré céder ses activités en Chine, qui perdaient de
POUR LE SECOND SEMESTRE sont toujours inférieurs à ceux de la profession. son épingle du jeu et Maisons du Monde a com- l’argent. La baisse des coûts aura un effet favorable
La tendance favorable dans le secteur des conces- Viser 180 € à douze mois et 230 € à vingt-quatre mencé à remonter la pente, mais Mr Bricolage et sur les marges. Le titre a encore beaucoup de
sions aéroportuaires et autoroutières devrait se mois. - J.­L. M. Avenir Telecom sont restés sous l’eau. retard à rattraper. Objectif : 20 €. - S. A.
16 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

PXX-Equipement technologique PXX-Holdings


REDACTION
ÉQUIPEMENT
REDACTION TECHNOLOGIQUE HOLDINGS
CORRECTION
CORRECTION
Envolée de rattrapage
SR
Infographiste …
Portés par le rebond du marché
SR
Infographiste …

 HAUSSES  HAUSSES
Equipement technologique + 105
France Cac All-Tradable
+ 130 ECA + 162,7 % ALTAMIR + 28,2 %
OSMOZIS + 125,7 % FFP + 17,5 %
+ 120 GROUPE GORGÉ + 99,3 % + 110 WENDEL + 13,1 %
SOITEC + 90,2  % Holdings BOLLORÉ + 9,7 %
+ 110 INGENICO GROUP + 56,4 % + 105 BURELLE + 8 %
EVOLIS + 53,8 % TIKEHAU CAPITAL + 5,9 %
France Cac All-Tradable + 100
+ 100 WORLDLINE + 50 % EURAZEO + 3,8 %
STMICROELECTRONICS + 23,3 % ALTUR INVESTISSEMENT + 3,7 %
+ 90 + 95
 BAISSES
Janvier 2019 Juin 2019 Janvier 2019 Juin 2019
TECHNICOLOR – 15,3 %
2018 :  – 20,5  % 2019 : + 34,2 % ARCHOS – 46,7 % 2018 :  – 20,5  % 2019 :  + 9,3 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Le secteur a de nouveau fait preuve d’une forte Après les belles hausses du semestre, le principal Après une très mauvaise année 2018, les sociétés Le secteur des holdings est par nature lié à l’évolution
volatilité, avec des hausses parfois très spectacu- risque pour beaucoup de ces valeurs réside dans un d’investissement ont repris de la vigueur en Bourse des marchés financiers. Le discours accommodant
laires, y compris pour de grandes valeurs. STMicro- ralentissement économique et dans une baisse des au premier semestre, portées par des marchés des patrons des banques centrales, Fed comme BCE,
electronics, Worldline et Soitec se sont bien marchés. Néanmoins, les carnets sont solides et les d’actions en nette hausse. FFP a profité du rebond de est de nature à soutenir la Bourse. Mais, compte tenu
comportées au bénéfice d’ambitions financières réorganisations portent leurs fruits. Peugeot mais aussi du très beau parcours de Seb, de des niveaux de valorisation, nous restons sélectifs.
solides. Groupe Gorgé et sa filiale ECA ont profité Safran et d’Orpea. Le cours de Wendel a, pour sa part,
d’un contrat historique avec les marines belge et NOTRE FAVORITE été soutenu par son navire amiral, Bureau Veritas NOTRE FAVORITE
néerlandaise, tandis que la remise en ordre d’Osmo- Notre choix pour le premier semestre s’est révélé (22,9 %), et par un portefeuille plus lisible car il a été Nous repassons à l’achat de Wendel. D’abord parce que
zis et l’arrivée d’une nouvelle direction chez Ingenico payant, puisqu’il s’agissait de Worldline (WLN). resserré autour de sept participations. L’augmenta- nous sommes devenus positifs sur Bureau Veritas, qui
ont convaincu les investisseurs. Encore à la peine, Pour la seconde partie de l’année, nous confirmons tion de capital de Tikehau Capital à 22 € par action, concentre un tiers du portefeuille, mais aussi parce
Evolis a annoncé une future offre en vue d’un retrait notre préférence pour le spécialiste des transac- ce qui offre une prime, et son entrée dans trois indi- que la décote nous paraît excessive, compte tenu de
offrant un rebond au titre en fin de semestre. Enfin, tions numériques qui fait partie de nos Investir 10. ces boursiers ont permis de relancer l’action en fin de la trésorerie (retraitée de cet élément, elle ressort
les difficultés de Technicolor et d’Archos ont duré. Objectif : 73 €. - D. T. semestre. à 38 %). Objectif : 140 € (MF). - M. B.

PXX-Luxe-Biens de consommation
IMMOBILIER LUXE-BIENS
REDACTION DE CONSOMMATION
CORRECTION
Des actifs de rendement Le moteur toujours puissant du luxe
SR
Infographiste …
 HAUSSES  HAUSSES
France Cac All-Tradable + 130 Luxe-Biens de consommation
+ 105 ARGAN + 35,8 % BIGBEN INTERACTIVE + 49,1 %
ICADE + 18 % + 125 LVMH                                                                       + 42,7 %
+ 110 ALTAREA + 16,2 % + 120 SEB + 39,4 %
Immobilier GECINA + 15,2 % + 115 INTERPARFUMS + 37,2 %
+ 105 COVIVIO + 7,5 % + 110 HERMÈS INTERNATIONAL + 29,4 %
KLÉPIERRE + 6,9 % KERING + 25,3 %
+ 105 France Cac All-Tradable
+ 100  BAISSES L’ORÉAL  + 23,3 %
KAUFMAN & BROAD – 0,9 % + 100
CHARGEURS + 2,3 %
+ 95 NEXITY – 5,1 % + 95  BAISSES
Janvier 2019 Juin 2019 UNIBAIL­RODAMCO­WESTFIELD – 6 % Janvier 2019 Juin 2019 UBISOFT ENTERTAINMENT – 4,6 %
2018 :  – 21,6 % 2019 :  + 10,3 % MERCIALYS – 6,6 % 2018 :  + 6,7 % 2019 :  + 30,5 % BIC – 24,8 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  poursuivi son désendettement en cédant la tour LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE Majunga, à La Défense, pour 850 millions, prix SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Plus que les promoteurs comme Nexity, les fon- correspondant à un rendement de 4 %. Plus encore que l’année passée, les valeurs du luxe et La croissance des acteurs du luxe sera surveillée après
cières de bureaux (Icade, Gecina...) ont bénéficié des cosmétiques ont confirmé leur rôle de locomo- les records du premier semestre, tandis que l’écono-
de la baisse des taux d’intérêt et de la bonne tenue ATOUTS ET FAIBLESSES tive aussi bien du secteur que du marché. Après les mie mondiale ralentit. Lors des assemblées générales,
du marché locatif. Terreïs en a profité pour céder POUR LE SECOND SEMESTRE inquiétudes nées, durant l’été et l’automne 2018, du aucun n’a fait état, toutefois, de rupture de tendance.
l’essentiel de ses actifs, situés à Paris dans le quar- La réduction de l’endettement va se poursuivre ralentissement de l’économie chinoise et de la guerre
tier central des affaires, pour 1,7 milliard d’euros par prudence. Un ralentissement de la croissance commerciale entre Washington et Pékin, la qualité NOTRE FAVORITE
hors droits. Le rendement locatif est estimé à économique pèserait sur la demande locative dans des résultats 2018 et l’accélération de la croissance des Interparfums (ITP), notre favorite de janvier, a été
moins de 3 % acte en main pour l’acheteur, Swiss le secteur des bureaux. chiffres d’affaires au premier trimestre 2019 ont sanctionnée en avril, en réaction à une progression
Life. Covivio a fusionné avec sa filiale italienne, démontré que les consommateurs chinois restaient plus faible qu’attendu de ses ventes au 31 mars, alors
qu’elle veut encore recentrer sur Milan. Pour leur NOTRE FAVORITE avides de luxe. Le début de l’année a également été que l’action est chère (environ 40 fois le bénéfice
part, les foncières de centres commerciaux ont Klépierre (LI), qui offre un rendement solide dynamique pour Seb. Des prises de bénéfices ont 2019). Mais la licence signée avec la marque de
continué à souffrir, alors que l’e-commerce menace de 7 %, présente une décote injustifiée de 20,8 %. pesé sur Ubisoft Entertainment, dans la perspective mode américaine Kate Spade a été appréciée.
surtout les boutiques de centre-ville. Unibail a La politique d’investissement est prudente.- J.­L. C.  d’un nouvel exercice moins impressionnant. Viser 50 €. - C. L. C.

PXX-Médias-Publicité
MÉDIAS-PUBLICITÉ
REDACTION PÉTROLE
CORRECTION
Course aux contenus audiovisuels
SR
Infographiste …
Au rythme des tweets de Trump
 HAUSSES  HAUSSES
France Cac All-Tradable France Cac All-Tradable
+ 115 TF1 + 29,9 % + 115 LA FRANÇAISE DE L’ÉNERGIE + 65,9 %
HIGHCO + 20,5 % VALLOUREC + 55,3 %
+ 110 M6­MÉTROPOLE TV + 19,7 % + 110 CGG + 42,1 %
IPSOS + 12,2 % GTT + 31,3 %
+ 105 Médias-Publicité VIVENDI + 11,9 % + 105 Pétrole TECHNIPFMC  + 26,4 %
XILAM + 10,1 % TOTAL + 6,4 %
+ 100 JCDECAUX + 8,1 % + 100 RUBIS + 6,1 %
MEDIAWAN + 3,6 %  BAISSES
+ 95 + 95 MAUREL & PROM – 9 %
LAGARDÈRE + 2,5 %
Janvier 2019 Juin 2019 BAISSE Janvier 2019 Juin 2019 ESSO – 23,2 %
2018 :  – 12,7 % 2019 :  + 5,2 % PUBLICIS GROUPE – 9,9 % 2018 :  – 0,4 % 2019 :  + 9,1 % BOURBON – 43,7 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Les acquisitions ont été nombreuses. Publicis a La course aux contenus est lancée, pour fournir les Après la chute brutale de la fin de 2018 (de 86 $ La seule analyse de l’offre et de la demande
annoncé, en avril, l’achat d’Epsilon pour 4,4 mil- plateformes de streaming, Netflix et ses nouveaux début octobre à 50 $ fin décembre), les cours du devrait conduire à une baisse des cours. La pro-
liards de dollars. Objectif : aider les entreprises à concurrents (Disney +, Amazon…). Cette tendance, brut sont remontés jusqu’en avril, avant de fléchir, duction mondiale de pétrole et de gaz naturel
contrôler les données de ciblage publicitaire sans qui favorisera les producteurs, explique la multipli- puis de se redresser à nouveau. Toutes ces oscilla- reste abondante (forte hausse aux Etats-Unis),
dépendre des géants du Net. De son côté, Canal+ cation des opérations de croissance externe. tions sont plus le fait des tweets du président des malgré les restrictions de l’Opep. Mais les ten-
(Vivendi) a acquis le distributeur de chaînes M7 Etats-Unis que de considérations économiques. sions géopolitiques poussent les prix à la hausse.
pour 1 milliard d’euros, afin d’amortir le coût des NOTRE FAVORITE L’escalade dans la hausse des droits de douane
contenus produits sur une base plus large d’abon- Nous retenons Vivendi (VIV). Une vente partielle entre les Etats-Unis et la Chine fait craindre un NOTRE FAVORITE
nés. Par ailleurs, M6 a racheté Gulli à Lagardère. d’Universal Music est attendue même si, selon ralentissement économique mondial, qui pèserait Nous maintenons Total (FP) comme valeur pré-
Dans la communication événementielle, GL Events, certaines rumeurs, elle pourrait n’avoir lieu qu’en sur la demande d’énergie. A l’inverse, l’attitude férée pour la qualité de la gestion de l’entreprise,
dont le cours s’est bien redressé, a procédé à trois 2020 . La participation dans Telecom Italia sera belliqueuse du président vis-à-vis de l’Iran a fait dont l’objectif est d’abaisser le point mort.
acquisitions en Chine. Dans la production de revalorisée, après l’apport du réseau Enel Open craindre un conflit dans le golfe Arabo-Persique. Un dividende régulier et des rachat d’actions,
contenus, Mediawan s’est offert l’italien Palomar, Fiber. En attendant, les rachats d’actions soutien- Les parapétroliers, très malmenés précédem- ensuite annulées, améliorent le retour pour
et Xilam a repris Cube Interactive. nent le cours. Viser 32 €. - J.­L. C. ment, en profitent provisoirement. l’actionnaire. Objectif : 60 €.- S. A.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ÉVÉNEMENT / 17
PXX-Pharmacie Santé
REDACTION
PHARMACIE-SANTÉ PRODUITS DE BASE
CORRECTION

Moins d’intérêt pour le défensif
SR
Infographiste …
Une amélioration relative
 HAUSSES HAUSSES
+ 115
France Cac All-Tradable
SARTORIUS STEDIM BIOTECH + 57,4 % + 115 France Cac All-Tradable AIR LIQUIDE + 12,3 %
BASTIDE LE CONFORT MÉDICAL + 49,8 % JACQUET METAL SERVICE + 11,7 %
+ 110 + 110
VIRBAC + 47,6 % APERAM + 8,1 %
BIOMÉRIEUX + 26,1 % + 105 ARKEMA + 8,1 %
+ 105
ORPEA + 16,6 % SOLVAY + 3,1 %
ESSILORLUXOTTICA + 2,9 % + 100  BAISSES
+ 100 Pharmacie Santé
SANOFI  0 % Produits de base ERAMET – 4,9 %
+ 95
 BAISSES PSB INDUSTRIES – 7,6 %
+ 95
GUERBET – 11,3 % + ]90 ARCELORMITTAL – 13,1 %
Janvier 2019 Juin 2019
INNATE PHARMA – 25 % Janvier 2019 Juin 2019 ANTALIS INTERNATIONAL – 20,2 %
2018 : – 0,6 % 2019 : + 7 % GENSIGHT – 56,7 % 2018 : – 15,9 % 2019 : + 4,9 % RECYLEX – 41,3 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Alors que le secteur de la santé s’était distingué Le secteur, peu sensible aux évolutions macroécono- Après une année 2018 catastrophique en Bourse Les négociations entre le président américain
en 2018, il a fait près de deux fois moins bien que miques, reste tiré par le vieillissement de la popula- pour les valeurs apparentées aux matières pre- Donald Trump et son homologue chinois
l’indice de référence durant le semestre. Les deux tion. Toutefois, il est soumis à des pressions sur les mières et à l’emballage, le premier semestre n’a Xi Jinping vont continuer d’influencer les varia-
plus fortes pondérations du secteur n’ont pas fait prix et pourrait souffrir de promesses de candidats montré qu’une amélioration très relative. tions du secteur, très lié à la croissance et aux
d’étincelles. Sanofi n’a que peu progressé, malgré à la présidentielle, aux Etats-Unis. Certaines ont même encore reculé, telles Eramet et échanges internationaux. En Europe, on surveillera
la nomination d’un nouveau patron qui a été bien ArcelorMittal, plombées par le tassement de la si les réductions de capacités et les mesures anti-
perçue. Quant à EssilorLuxottica, il a souffert de NOTRE FAVORITE demande en Europe et par la guerre commerciale, dumping permettent de soutenir les cours de l’acier.
graves problèmes de gouvernance. Quelques valeurs Le groupe de maisons de retraite Korian (KORI) a qui pèse sur les perspectives de croissance en
moyennes ont bien tiré leur épingle du jeu, comme le renoué avec une croissance dynamique, relancé les Chine. Les importations massives ont affecté le NOTRE FAVORITE
spécialiste de l’assistance médicale à domicile, Bas- acquisitions notamment internationales et recueille secteur de l’acier. Dans ce secteur où nous conseillons peu de valeurs
tide, et le laboratoire vétérinaire Virbac. Le secteur de les fruits de ses restructurations. Sa décote de plus de Les chimistes sont repartis mollement de l’avant, à l’achat, nous maintenons notre confiance dans
la biotech-medtech a été encore une fois pénalisé par 20 % par rapport à Orpea devrait se réduire. Viser à l’exception d’Air Liquide qui a suivi le marché, Air Liquide (AI), qui a sa carte à jouer dans les pro-
des déceptions et par des levées de fonds dilutives. 42 €. - A. B. soutenu par une croissance organique solide. blématiques environnementales. Viser 145 €. - M. B.

PXX-Services aux entreprises PXX-Services informatiques


REDACTION REDACTION
SERVICES
CORRECTION
AUX ENTREPRISES SERVICES
CORRECTION
INFORMATIQUES
Edenred toujours bien vert
SR
Infographiste …
Un semestre de rattrapage
SR
Infographiste …

 HAUSSES  HAUSSES
France Cac All-Tradable + 130 Services informatiques
+ 115 EDENRED + 38,6 % IT LINK + 104,5 %
GL EVENTS + 32,4 % ALTRAN TECHNOLOGIES + 99,1 %
+ 110 + 120
TELEPERFORMANCE + 25,1 % GENERIX + 68 %
BUREAU VERITAS + 22,3 % ALTEN + 44,7 %
+ 105 + 110
VEOLIA ENVIRONNEMENT + 18,4 % AKKA TECHNOLOGIES + 43%
SODEXO + 13,9 % France Cac All-Tradable DASSAULT SYSTÈMES + 34,3 %
+ 100 Services aux entreprises + 100
SUEZ + 8,9 % ATOS + 31,4 %
+ 95
ENGIE + 5 % + 90 SOPRA STERIA GROUP + 22,4 %
 BAISSES Janvier 2019 Juin 2019 CAPGEMINI + 25,2 %
Janvier 2019 Juin 2019
ELIOR – 10,6 %  BAISSE
2018 :  – 3,1 % 2019 :  + 4,4 % EDF – 20,7 % 2018 : – 8,2 % 2019 :  + 32,2 % GROUPE OPEN – 12,1 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER ATOUTS ET FAIBLESSES  LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE
Si Teleperformance est une habituée du haut du La plupart des valeurs du secteur n’ont fait que En repli de 8,2 % au cours de l’année 2018, le Compte tenu de cette progression, certaines
tableau, la société est coiffée, comme en 2018, par rattraper tout ou partie de leur baisse de 2018. De secteur des services informatiques avait particu- valorisations peuvent paraître tendues. Mais,
Edenred, championne du semestre. L’une et l’autre bons résultats semestriels au cœur de l’été pour- lièrement souffert du vent de défiance envers les d’après le Syntec numérique, la croissance de
ont été récompensées pour la qualité de leurs résul- raient alimenter encore leur revalorisation. valeurs technologiques à l’automne. 2019 marque l’activité restera dynamique, avec une hausse de
tats, comme toutes les belles hausses du palmarès, donc un rattrapage spectaculaire, avec une pro- 4,2 % cette année, contre 4,1 % l’an dernier.
dont les services à l’environnement avec Veolia NOTRE FAVORITE gression de 32 %, la deuxième performance
Environnement et Séché (+ 29 %). Suez n’a pas démé- Après Veolia, favorite de janvier, place à Suez (SEV), parmi les vingt secteurs repertoriés par Investir. NOTRE FAVORITE
rité, mais le marché attend notamment le plan stra- en retard par rapport à son concurrent, malgré des Le secteur a aussi été très animé par les mouve- Atos ne se paie que 8 fois ses résultats attendus
tégique du nouveau patron. Le plan 2019-2021 comptes au 31 mars bien accueillis. Bertrand Camus, ments de consolidation, avec notamment le pour 2019 et son potentiel d’appréciation est
d’Engie doit lui aussi convaincre. Ses réacteurs directeur général depuis mai, va présenter après l’été rachat de Medidata par Dassault Systèmes et donc très élevé, malgré une hausse du titre de
nucléaires belges plombent moins le groupe cette ses orientations stratégiques, qui devraient compor- d’Altran par Capgemini. De son côté, Atos s’est 34 % depuis le début de l’année. Les résultats du
année, lorsque EDF est lesté par les nouveaux ter des arbitrages entre les actifs du groupe pour désengagé de Worldline avec la cession de 23,4 % premier trimestre vont dans le bon sens et la
retards et surcoûts de l’EPR de Flamanville. accélérer sur certains marchés. Viser 15 €.- C. L. C.  de son capital aux actionnaires d’Atos. croissance devrait continuer à s’améliorer. - C. M.

PXX-Télécommunications PXX-Tourisme-Transports
REDACTION
TÉLÉCOMMUNICATIONS
REDACTION TOURISME-TRANSPORTS
CORRECTION
CORRECTION
Une nouveau semestre chahuté
SR
Infographiste …
Le transport en vedette
SR
Infographiste …

 HAUSSES  HAUSSES
+ 115 France Cac All-Tradable
+ 115 France Cac All-Tradable ALTICE EUROPE + 74,9 % ID LOGISTICS + 34,8 %
AFONE PARTICIPATIONS + 20,2 % + 110 ALD AUTOMOTIVE + 32,9 %
+ 110
BOUYGUES + 2,2 % FOUNTAINE PAJOT + 17,9 %
+ 105
+ 105  BAISSES CATANA + 17,4 %
ORANGE – 2,3 % ACCOR + 0,4 %
+ 100
+ 100
EUTELSAT COMMUNICATIONS – 5,6%  BAISSES
Tourisme-Transports
ILIAD – 19,9 % + 95 TRIGANO – 3,8 %
+ 95
Télécommunications SES – 20 % AIR FRANCE­KLM – 13,1 %
+ 90 + 90
BENETEAU – 17,1 %
Janvier 2019 Juin 2019
Janvier 2019 Juin 2019 EUROPCAR – 22,3 %
2018 :  – 10,8 % 2019 :  – 1,8 % 2018 : – 23,7 % 2019 :  + 1,6 % MONTAGNE ET NEIGE DÉVELOPPEMENT – 25,9 %

LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  ATOUTS ET FAIBLESSES LES FAITS MARQUANTS DU PREMIER  la Bourse a été déçue par l’annonce de nouvelles


SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE POUR LE SECOND SEMESTRE SEMESTRE ET L’ÉVOLUTION BOURSIÈRE dépenses. Les fabricants de catamarans s’en sortent
Au cours de ce semestre, la musique de fond est restée Les publications de résultats seront encore L’état de grâce est terminé ! Le parcours boursier mieux que Bénéteau, le généraliste du nautisme.
la même que celle des derniers mois : concurrence à surveiller dans le contexte concurrentiel. d’Air France-KLM a été mouvementé. Après un pic
intensive et guerre des prix pour séduire les abonnés. Dans les télécoms terrestres, les enchères fin février, l’action a chuté, sur fond de pertes accrues ATOUTS ET FAIBLESSES
L’appréciation par les investisseurs des performances pour les fréquences 5G et, dans les satellites, et d’entrée en catimini des Pays-Bas dans le capital. La POUR LE SECOND SEMESTRE
des opérateurs a toutefois un peu changé. C’est parti- l’autorisation des autorités américaines pour bonne nouvelle est que le groupe transporte toujours Le secteur du tourisme demeure porteur, mais il est
culièrement visible pour la maison mère de SFR, les opérateurs de vendre une partie de leurs plus de passagers. Parmi les loueurs, ALD Automo- lui aussi bousculé par la montée d’Internet. Nous
Altice Europe, dont les prévisions pour 2019 et la positions orbitales pourraient faire réagir les tive a fait bien mieux qu’Europcar Mobility Group, restons optimistes sur les perspectives des deux
cession d’une partie de ses tours ont fait bondir le titres. Les valorisations d’Iliad et d’Orange sont qui a pâti des craintes sur ses prévisions. Enfin, champions du nautisme, Catana et Fountaine Pajot.
titre. Les mêmes éléments chez Iliad n’ont pas, à attrayantes. ID Logistics s’est distingué : revenu à un rythme Air France-KLM va, pour sa part, devoir se retrousser
l’inverse, suffi ; il en est de même des promesses d’un d’ouverture de sites plus habituel, le groupe a dévoilé les manches pour améliorer ses performances.
redémarrage de l’activité en France. Pour Orange, NOTRE FAVORITE des résultats solides. Du côté du tourisme, le premier
c’est la crainte d’une hausse des investissements qui a Nous maintenons notre choix sur Orange (ORA) semestre marque un petit mieux par rapport au très NOTRE FAVORITE
pesé. Enfin, les opérateurs de satellites ont souffert de compte tenu de sa valorisation et de son rendement. mauvais score de fin 2018. Accor n’est pas parvenu à ID Logistics (IDL) profite de la montée en puissance de
révisions à la baisse de leurs perspectives. Objectif : 18 €. - D. T. redresser la barre. Malgré ses bons résultats 2018, l’e-commerce. Objectif : 175 €. - C. P. ET S. A.
18 / ÉCONOMIE Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Variations sur la semaine
Taux d’intérêt à 10 ans Le chiffre de la semaine Matières premières Devises €/$
FRANCE
ALLEMAGNE
ROYAUME-UNI
ÉTATS-UNIS
JAPON
– 0,00 %
– 0,32 %
0,83 %
2,01 %
– 0,16 %
2.359 Mds
Dérapage La dette publique française continue de déraper. Elle a crû de
43,6 milliards d’euros au premier trimestre, à 2.359 milliards, soit 99,6 % du
PÉTROLE (BRENT)

ONCE D’OR
65,43 $

1.410,63 $
0,9 %

0,8 %
€/$
€ / CH
€/£
$/¥
$ / YUAN
1,1386
1,1116
0,8955
107,73
6,8690
0,1 %
0,1 %
0,4 %
0,4 %
0,0 %
1,3
1,2
1,1
1,0
2014 15 16 17
1,1386

2019
PIB (+ 1,2 point).

Le G20, sommet de tous les espoirs et de 
toutes les tensions
  Osaka    Les  chefs  d’Etat  et  de  gouvernement  des  vingt  plus  grandes  économies  mondiales  se  sont  rencontrés 
vendredi  et  samedi  au  Japon.  La  guerre  commerciale  a  été  abordée  par  les  leaders  américain  et  chinois.

A
l’heure à laquelle vous d’ailleurs joué le jeu, du moins était une préoccupation majeure américaine si la Maison-Blanche
lisez votre hebdoma- dans les premières heures, faisant de ce sommet et le second aver- adoptait effectivement encore ZOOM SUR…
daire Investir, vous assaut d’amabilité vis-à-vis des tissant des risques des mesures des droits de douane supplémen-
savez si le sommet du grands dirigeants de ce monde. Il protectionnistes qui « dévastaient taires. La BCE estimait, fin avril, L’Iran au centre des attentions
G20 et, surtout, la rencontre avait même affiché une grande et l’ordre commercial mondial ». que le PIB américain serait
entre les leaders des deux pre- amicale discussion avec le prési- Washington menaçait, en effet, affecté jusqu’à 1,5 point de pour- Donald Trump s’est montré conciliant dans les premières heures 
mières puissances économiques dent russe, Vladimir Poutine. de taxer l’intégralité des importa- centage en une seule année sous du G20, y compris envers les autorités iraniennes. « Nous avons
mondiales ont été couronnés de Au-delà de ces efforts de diploma- tions américaines en provenance l’hypothèse d’une hausse de 10 % le temps » pour résoudre les tensions, a dit le président améri­
succès. tie, les enjeux de ces discussions de Chine (550 milliards de dol- supplémentaires des barrières cain. Un virage sur l’aile pour celui qui envisageait, il y a à peine 
étaient incommensurables. lars), alors que, début mai, tarifaires et non tarifaires sur les quelques jours, une guerre éclair contre Téhéran. 
DE FORTES TENSIONS Donald Trump et Xi Jinping en 200 milliards de dollars de biens importations de tous les partenai- En attendant, les exportations de pétrole iranien ont reculé de 
Rien n’était garanti, même si tous ont convenu, le premier affir- avaient été ciblés. Washington res commerciaux américains. 50 % depuis le 24 juin, date d’entrée en vigueur des nouvelles 
les participants ont déclaré avoir mant que le commerce mondial accusait alors Pékin d’être revenu sanctions américaines. Ce sont donc quelque 500.000 barils de 
les meilleures intentions du sur ses engagements en toute DUEL AU SOMMET moins par jour sur le marché du brut. 
monde. Le Premier ministre fin de négociation. La rencontre entre Donald Les cours du baril de WTI ont ainsi gagné encore 2 $, à 59,49 $ 
Shinzo Abe, hôte de l’événement, Le choc serait important pour Trump et Xi Jinping, prévue ce vendredi soir. Au total, ils se sont emballés de près de 17 % 
avait ainsi appelé de ses vœux un la Chine, dont la croissance, si samedi matin, était d’autant plus à depuis le plus­bas atteint début juin. Un beau rebond.
succès. « Ensemble, j’espère que
nous réaliserons à Osaka une belle
« Il n’est plus  elle résiste grâce aux mesures
de politique économique et à
risque que Pékin avait également
des exigences fortes, notamment
harmonie », avait-il déclaré. Cette question de balance  des revenus des ménages bien la suppression totale des surtaxes
entrée en matière était un clin commerciale, mais  orientés, a tendance à faiblir. douanières imposées ces der- met, une fin durable de la guerre experts en sont si convaincus
d’œil à la nouvelle ère impériale, Les exportations se tassent et niers mois, des contraintes commerciale ne peut être envisa- qu’ils évoquent d’une seule voix le
qui a débuté le 1er mai, avènement de leadership  la balance courante se d’achats par la Chine de produits gée, car ce conflit a largement piège de Thucydide, une situa-
de l’empereur Naruhito à la suite mondial dans les  dégrade. Aux Etats-Unis, agricoles américains plus faibles basculé. Il n’est plus question de tion dans laquelle une puissance
de l’abdication de son père, Aki-
hito.
technologies  cette politique aura aussi un
coût. Il pourrait même être
ou encore la levée des sanctions
contre la société Huawei.
balance commerciale, mais de
leadership mondial dans les tech-
dominante se voit talonnée par
une puissance émergente et se
Le président américain avait d’après­demain » plus élevé pour l’économie Quelle qu’ait été l’issue de ce som- nologies d’après-demain. Les crispe. - PHILIPPE WENGER

Un combat de géants

CHINE ÉTATS-UNIS

La croissance résiste Les exportations ralentissent La croissance ralentit


En % par an En % par an En % par an
9,1
6,4 6,2 + 2,9
6,5
+ 1,9

2018 2020 2018 2020 2018 2020

Des revenus dynamiques Déficit courant en 2020 Le déficit courant se creuse Le déficit public dérape
En % En % du PIB En Mds$ En Mds$
+ 8,7 2018 2020 2018 2020
+ 0,4
+8

— 488,5 — 779
2020

2018 2020 2018 — 0,1


Source : Natixis. Source : Consensus Forecasts.
— 594 — 1. 040

COUR DES COMPTES prises bénéficiaient de « l’année sur le chiffre d’affaires, se com-
double » de la transformation du porte comme une taxe sur les
Alerte sur la dette publique et privée française crédit d’impôt pour la compétiti-
vité et l’emploi (CICE) en baisse
exportations et une subvention
aux importations. Sa suppres-
de cotisations sociales. Les sion améliorerait la balance
765 grands groupes, eux, conser- commerciale de 5 milliards

S’
il est un sujet qui est annoncées pour répondre aux vaient le taux de 33 %. d’euros selon les calculs du CAE.
Les dettes publiques ne sont pas sous contrôle
sous-estimé par le attentes des « gilets jaunes » La recherche d’économies va La dette privée est aussi une
En % du PIB
gouvernement mais devraient repousser à 2021 le pénaliser la suppression d’autres source d’incertitude. La Banque
France Allemagne
non par les autorités début d’une modeste réduction. 110 impôts dont certains dénoncés de France vient de le souligner
de contrôle (Cour des comptes, Et pour cause, elles auront un 100 comme pénalisants. Le Conseil dans son rapport semestriel sur
Banque de France), c’est bien impact sur le déficit public. La 90
d’analyse économique (CAE) l’évaluation des risques du sys-
l’ampleur et l’orientation de la Cour doute que le déficit public estime ainsi que la fiscalité sur la tème financier. « Une nouvelle
80
dette française. soit réduit comme escompté à production aggrave l’atrophie du phase d’accumulation du risque
Les juges de la rue Cambon esti- 2 % du PIB, hors éléments excep- 70 secteur productif. Ces impôts, s’observe sur l’ensemble des mar-
ment que l’endettement public tionnels, en 2020. Pour cette 60 assis sur la masse salariale, le chés », peut-on lire. Surtout,
est certes stabilisé en 2018, mais année, c’est le déficit structurel 50 foncier, le chiffre d’affaires ou la l’environnement de taux faibles
il diminue dans les autres pays de que les critiques ciblent. C’est valeur ajoutée ne représentent pousse les ménages et les entre-
2004 2006 2008 2010 2012 2014 2016 2018
la zone euro. Pis, le gouverne- pour cela que le gouvernement pas toujours la capacité contri- prises à s’endetter à un rythme
ment a abandonné son objectif cherche des économies. Ainsi, la butive des entreprises. Ces taxes très élevé. Trop ? A 132,3 % du
de le réduire de 5 points de pour- baisse d’impôt sur les bénéfices lions d’euros. Le texte prévoyait été reportée pour les grands n’ont pas d’équivalent en Europe PIB fin 2018 (+ 45 points depuis
centage du PIB durant le quin- sera plus faible qu’attendu pour un taux d’IS à 28 % en 2020 et à groupes en 2019. Seules les peti- et représentent quelque 3,2 % du 2000), l’endettement privé se
quennat du président Emmanuel les entreprises réalisant un chif- 25 % en 2022 pour toutes les tes sociétés ont eu le taux d’IS de PIB français (75 milliards situe 13 points au-dessus de la
Macron. Enfin, les mesures fre d’affaires dépassant 250 mil- entreprises. La baisse avait déjà 31 % au prétexte que les entre- d’euros). La fameuse C3S, assise moyenne de la zone euro ! - P. W.
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
INVESTIR 10 / 19

+ 26 % pour nos Valeurs moyennes
L’
Investir 10 Valeurs moyennes termine Alten, de plus de 40 %. Résultat, cette sélection a moins spectaculaires. Mais nous parlons tout de Total et d’ABC Arbitrage alors que Scor termine le
le semestre sur les chapeaux de roue gagné en six mois 26,2 %, alors que le Cac Small a même de hausses à deux chiffres. L’Investir 10 semestre dans le rouge.- FRANÇOIS MONNIER
du fait de l’OPA annoncée de Capge- progressé de 9,9 % et que le Cac 40 s’est adjugé Grandes Valeurs a progressé de 12 % et le Rende-
mini sur Altran Technologies. Cette 16,1 %. L’Investir 10 International n’est pas en ment a pris 10,5 %. NOS ARBITRAGES
société de conseil en technologies a bondi de reste puisqu’il a progressé de 19,5 %, aidé par les La première sélection a été pénalisée par les déboi- La composition de nos quatre sélections demeure 
23,3 % en cinq séances ! Depuis le début de excellentes performances de SAP, Nestlé, Agnico res de Publicis Groupe, qui a été sorti, et par la inchangée. Les Investir 10 sont configurées pour bien 
l’année, le titre a doublé. Mais ce succès n’est pas Eagle Mines et Allianz. baisse de 2 % de Dassault Aviation. La seconde a été se comporter dans un marché baissier ou légèrement 
isolé. Worldline s’est envolé de près de 50 % et Les deux autres sélections affichent des résultats freinée par les trop modestes hausses d’Engie, de haussier.

GRANDES VALEURS VALEURS MOYENNES
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE
CAC 40 NOTRE SÉLECTION CAC 40 CAC SMALL NOTRE SÉLECTION CAC SMALL
400 500
+ 54,4 % NOTRE – 1,3 % – 0,8 % + 161,4 % NOTRE + 2,4 % – 0,7 %
SÉLECTION SÉLECTION
320 CAC 40 AVEC DIV. 400 CAC SMALL AVEC DIV.
+ 232,7 % VARIATIONS EN 2019 + 443,8 % VARIATIONS EN 2019
240 + 168,5 % 300 + 261,2 %
NOTRE SÉLECTION CAC 40 NOTRE SÉLECTION CAC SMALL
160 200
+ 12 % + 16,1 % + 26,2 % + 9,9 %
80 100

0 Le titre Vivendi a reculé à cause de rumeurs de report  0 L’annonce de l’OPA de Capgemini sur Altran Technologies a 
de l’ouverture du capital de la filiale Universal Music  profité aussi à Alten. Korian a cédé du terrain après un 
– 80 Group (UMG). L’opération, prévue fin 2019, serait  – 100
placement de titres du fonds de pension canadien. PSP 
2004 06 08 10 12 14 16 2019 décalée à 2020. 2004 06 08 10 12 14 16 2019 Investments, qui a ramené de 13,5 % à 6,6 % sa participation. 
VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION VALEUR DATE PERF.
 
PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION
MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2019   2018 (27­6­19) (SEMAINE) MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2019  2018  (27­6­19) (SEMAINE)
L’ENTRÉE EST. EST. L’ENTRÉE EST. EST.
AIR LIQUIDE AEROPORTS DE PARIS
6­3­06 + 492 % 20,58 €  140 €  15 % 22 2,2 % 121,75 €  + 0,8 % 1­10­18 – 19 % 188,30 €  180 €  18 % 24 2,4 % 152,90 €  – 3,3 %
AI ADP
ATOS SE ALTEN
26­2­18 – 16 % 84,60 €  85 €  19 % 8,1 2,4 % 71,44 €  – 0,6 % 19­10­15 + 134 % 45,02 €  130 €  24 % 19,7 1 % 105,20 €  + 4,8 %
ATO ATE
BOUYGUES ALTRAN TECHNOLOGIES
EN
15­4­19 – 2 % 32,79 €  45 €  40 % 9,8 5,3 % 32,03 €  – 0,8 %
ALT
1­10­18 + 92 % 7,27 €  16 €  15 % 14,9 1,5 % 13,95 €  Þ + 23,3 %
BUREAU VERITAS COFACE
20­5­19 + 2 % 21,31 €  26 €  19 % 20,9 2,6 % 21,76 €  – 0,5 % 20­3­17 + 45 % 5,97 €  10,50 €  21 % 10,9 9,1 % 8,65 €  + 0,6 %
BVI COFA
DASSAULT AVIATION 1.489,80 KORIAN
AM
8­10­18 – 18 %
€ 
1.700 €  38 % 15 1,7 % 1.229 €  – 2,4 %
KORI
24­12­18 + 12 % 29,68 €  42 €  27 % 19,5 1,8 % 33,12 €  à – 4,3 %
IPSEN MERSEN
IPN
3­12­18 + 2 % 117,05 €  150 €  25 % 17,8 0,8 % 119,70 €  Þ + 2,4 % MRN
10­6­19 + 3 % 32,10 €  40 €  21 % 10,5 2,9 % 33,15 €  – 2,1 %
ORPEA RÉMY COINTREAU
10­12­18 + 12 % 92,76 €  125 €  20 % 26,7 1,2 % 104 €  – 1 % 10­12­18 + 24 % 99,95 €  145 €  17 % 32,1 2,1 % 123,50 €  + 2,1 %
ORP RCO
SODEXO RUBIS
4­3­19 + 5 % 96,64 €  125 €  23 % 19,9 2,7 % 101,90 €  – 1,3 % 11­2­19 – 1 % 50,26 €  60 €  21 % 15,5 3,2 % 49,74 €  + 5,3 %
SW RUI
VEOLIA ENVIRONNEMENT TELEPERFORMANCE
18­6­18 + 15 % 18,46 €  25 €  18 % 16 4,3 % 21,26 €  – 0,9 % 24­3­14 + 406 % 34,54 €  205 €  17 % 21,4 1,1 % 174,70 €  – 2,2 %
VIE TEP
VIVENDI WORLDLINE
VIV
24­12­18 + 16 % 20,50 €  32 €  34 % 24 2,1 % 23,81 €  à – 4,3 % WLN
12­3­18 + 46 % 43,34 €  73 €  15 % 41,4 0 % 63,30 €  + 0,2 %

RENDEMENT INTERNATIONAL
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE
CAC 40 NOTRE SÉLECTION CAC 40 MSCI WORLD NOTRE SÉLECTION MSCI WORLD
500 300
+ 54,4 % NOTRE – 2 % – 0,8 % + 109,1 % NOTRE – 0,6 % – 0,8 %
SÉLECTION SÉLECTION
400 CAC 40 AVEC DIV. 240 MSCI AVEC DIV.
+ 408,2 % VARIATIONS EN 2019 + 279,7 % VARIATIONS EN 2019
300 + 168,5 % 180 + 215,9 %
NOTRE SÉLECTION CAC 40 NOTRE SÉLECTION MSCI WORLD
200 120
+ 10,5 % + 16,1 % + 19,5 % + 15 %
100 60

0
Seule valeur en hausse cette semaine, dans la sélection,  0
L‘analyste Jefferies reste à « sous­performance » 
Total a profité du rebond des cours de l’or noir. Vinci a  sur le titre Microsoft du fait, notamment, de la 
– 100 souffert du risque d’annulation de la privatisation  – 60 surévaluation de l’action et de l’optimisme excessif du 
2004 06 08 10 12 14 16 2019 d’Aéroports de Paris, un actif qu’il aimerait racheter. 2004 06 08 10 12 14 16 2019 marché autour d’Azure, son service de cloud.

VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION
MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2019  2018  (27­6­19) (SEMAINE) MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2019  2018 (27­6­19) (SEMAINE)
L’ENTRÉE EST. EST. L’ENTRÉE EST. EST.
ABC ARBITRAGE AGNICO EAGLE MINES 84,13
12­2­18 – 4 % 6,66 €  9 €  41 % 15,6 6,7 % 6,40 €  – 2,6 % 10­12­18 + 30 % 34,32 €  26 % 72,2 1 % 66,66 CAD  + 1,3 %
ABCA CA0084741085 Non PEA CAD 
DANONE ALLIANZ
9­7­18 + 20 % 62,50 €  88 €  18 % 20,9 2,6 % 74,70 €  – 0,2 % 24­9­18 + 15 % 183,18 €  250 €  19 % 11,3 4,3 % 210,65 €  – 0,6 %
BN DE0008404005
ENGIE AMADEUS
10­12­18 + 17 % 11,24 €  15,50 €  18 % 12,5 8,5 % 13,15 €  – 2,2 % 18­5­15 + 78 % 38,51 €  95 €  38 % 26,7 1,7 % 68,70 €  – 1,4 %
ENGI ES0109067019
ICADE BARRICK GOLD
ICAD Non PEA
15­4­19 + 2 % 76,65 €  95 €  21 % 15,4 5,9 % 78,45 €  – 2,1 %
CA0679011084 Non PEA
22­10­18 + 22 % 11,32 €  24 CAD  17 % 34,9 0,8 % 20,59 CAD  Þ + 1,9 %
LAGARDÈRE BERKSHIRE HATHAWAY
MMB
4­6­18 + 2 % 22,17 €  30 €  33 % 29,6 5,8 % 22,58 €  à – 3,6 % US846707026 Non PEA
7­12­15 + 49 % 124,94 €  265 $  25 % 19,8 0 % 212,02 $  + 1,2 %
SAINT­GOBAIN DEUTSCHE TELEKOM
10­6­19 + 4 % 32,61 €  45 €  33 % 10,4 3,9 % 33,96 €  – 1,2 % 7­1­19 + 6 % 14,37 €  18,50 €  22 % 14 4,6 % 15,17 €  – 1,8 %
SGO DE0005557508
SANOFI EXXONMOBIL
9­1­17 + 11 % 68,46 €  95 €  26 % 13 4,1 % 75,68 €  – 3,4 % 26­5­15 – 5 % 69,86 €  95 $  25 % 17,9 4,3 % 75,82 $  – 1,7 %
SAN US30231G1022 Non PEA
SCOR MICROSOFT
SCR
24­9­18 – 3 % 39,58 €  48 €  26 % 12,1 4,6 % 38,21 €  – 2,4 %
US5949181045 Non PEA
15­4­19 + 10 % 107,03 €  165 $  23 % 27,9 1,3 % 134,15 $  à – 2,7 %
TOTAL NESTLÉ
FP
18­5­15 + 34 % 36,74 €  60 €  22 % 10,4 5,2 % 49,13 €  Þ + 0,9 % CH0038863350 Non PEA 12­3­18 + 48 % 61,31 €  118 FS  17 % 25,9 2,4 % 100,56 FS  – 1,6 %
VINCI SAP
3­8­15 + 78 % 50,39 €  105 €  17 % 15,5 3 % 89,74 €  – 3,2 % 2­5­17 + 31 % 89,90 €  140 €  19 % 25,3 1,2 % 118 €  – 0,6 %
DG DE0007164600

Parmi les 900 valeurs de la cote, Investir - Le Journal des Finances vous présente ici ses 40 préférées, regroupées en quatre sélections de 10 valeurs. Les arbitrages ont lieu dans les vraies conditions du marché et sont réalisés de façon 


hebdomadaire, avec exécution sur la base des cours de clôture du lundi.
Valeur entrante | Valeur sortante | Þ Plus forte hausse de la semaine l  à Plus forte baisse de la semaine
Il est possible d’acheter :
r la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous les codes mnémo : I10GS et Isin : FR0011630474. Les frais de gestion annuels sont de 1,5 % et Investir en perçoit la moitié.
r le fonds Investir PEA Palatine, qui s’inspire des quatre sélections Investir 10, sous le code Isin : FR0013284114. Les frais de gestion annuels sont de 1,8 % et Investir en perçoit 1,05 %.

é c iale Investir 10 Pour profiter de cette offre exclusive,


contactez vite le service client :
Sp ÉS
f re
Of BON
N dès le vendredi
A
pour améliorer vos gains ! PAR MAIL

PAR TÉLÉPHONE
serviceclients@investir.fr
01 55 56 70 67
ACTIONS Retrouvez chaque jour
en direct nos commentaires
et analyses
sur investir.fr

 Le conseil 
 de la semaine 
 d’Investir 
 Schneider Electric  L’AVIS DU GÉRANT
SUR CETTE VALEUR
Moyen et long terme,  Une habile diversification 
géographique
de belles perspectives PASCAL PORTEU DE LA MORANDIÈRE, GÉRANT DE CD EURO CAPITAL

Par Jean­Laurent Maurel

M
ercredi, le leader mon- l’exercice 2019, les estimations nomique mondial constant.
dial de la gestion de Schneider Electric ont été confirmées, à savoir une Ainsi, les investissements seront Nous avons acheté Schneider fin 2016, sur la base d’un 
En €
l’énergie et l’un des croissance organique de 3 % à concentrés sur la recherche et cours de 53 €. Nous nous sommes allégés l’an dernier à proximité 
géants mondiaux des automatis- 75 5 % et une amélioration de la développement, le digital, la de 70 € dans un souci de prudence en raison des incertitudes 
mes industriels, Schneider Elec- 70 marge sur Ebitda de 20 à force de vente et le marketing et économiques. Nous sommes revenus en février dernier à 69 € 
tric, a organisé une journée 65 50 points de base. Sur la période la communication. Pour ne pas dans un contexte boursier plus favorable. D’une façon générale, 
investisseurs afin de présenter 60 de 2019 à 2021, la firme devrait peser sur la marge, cet effort nous aimons bien cette société positionnée dans des secteurs 
la vision stratégique et finan- 55 enregistrer une croissance orga- sera financé par de nouveaux porteurs de long terme, car elle profite de la croissance de la 
cière du groupe. 50 78,98 nique comprise entre 3 % et 6 % gains de productivité des fonc- distribution électrique, des équipements d’automatisation et de la 
Bien positionnée sur les mar- 45
par an en moyenne sur ce cycle. tions support. Leur coût pour- transformation numérique de la gestion de l’énergie. Elle bénéficie 
chés de la transition énergéti- rait être abaissé jusqu’à 10 % en ainsi du développement des investissements dans l’industrie, le 
40 VERS UNE MARGE DE 17 %
que et de l’industrie du futur, la cinq ans. bâtiment et les infrastructures.
2014 15 16 17 2019
société affiche des perspectives Surtout, la marge pourrait pro- Sa grande diversification géographique constitue un autre atout 
de moyen et long terme très gresser de 200 points de base (à NOTRE CONSEIL du groupe, avec un chiffre d’affaires également réparti entre l’Asie, 
favorables. des offres digitales et l’amélio- taux de change constants), pour ACHETER  : si la journée l’Amérique du Nord et l’Europe. L’exercice en cours se présente 
Sur les quatre marchés finaux ration de son efficacité. se situer autour de 17 %. Pour y l  investisseurs n’a eu qu’un bien, avec une progression de 7,4 % du bénéfice net anticipée par 
que sont les bâtiments, les cen- L’intégration — de la gestion de parvenir, la société va accentuer impact très limité de moins  le consensus des analystes. Des hausses de 5,8 % et de 7,9 % sont 
tres de données, l’industrie et l’énergie et des automatismes ; ses efforts afin de dégager de 1 % de hausse sur le cours,  également attendues pour 2020 et 2021. Quant à la valorisation, 
les infrastructures, Schneider depuis le point de génération des 1,1 milliard d’euros de gains de c’est parce que l’action gagne  elle semble raisonnable, avec un PER de l’ordre de 16 fois pour 
Electric apporte une valeur données jusqu’au cloud grâce à productivité industriels. déjà 31 % depuis le 1er janvier et  2019, un ratio valeur d’entreprise/Ebitda de 11 fois et un rende­
ajoutée notable à ses clients. Le EcoStruxure ; de l’offre logicielle Enfin, sur une période qui va au- que les objectifs fixés étaient  ment du dividende de 3,1 %. Comparé à ses plus­hauts de 2015, 
groupe se concentre notam- pour couvrir l’ensemble du cycle delà de 2019, le groupe entend surtout de long terme. La straté­ le cours de Bourse de cette belle valeur de croissance n’a pas fait 
ment sur ses priorités stratégi- de vie des actifs — est centrale intensifier ses efforts pour gie est séduisante et ambitieuse. d’éclats, puisqu’il n’a qu’à peine progressé, à l’image du Cac 40. 
ques que sont la vente de plus chez Schneider. Sur le plan continuer à enregistrer une Objectif  : 90 € (SU). Il n’a donc pas pris en compte la hausse de ses résultats intervenue 
de produits, plus de services, financier, l’entreprise s’est fixé croissance interne solide et Prochain rendez­vous : le  depuis. Je n’ai pas d’objectif de cours sur Schneider, que je détiens 
plus de logiciels et de meilleurs des objectifs ambitieux à trois améliorer sa rentabilité opéra- 25 juillet, publication des  en fond de portefeuille.
systèmes, le développement niveaux. En ce qui concerne tionnelle, à environnement éco- semestriels.

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
« Depuis 2015, le cours a à 
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER peine progressé. Il n’a pas 
l PERFORMANCE DU TITRE
COURS AU 27­6­19 :
VARIATION 52 SEMAINES :
 78,98 €
 11,11 %
l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :
ÉVOL. 2019 :
 ­ 1 %
 7 %
l SOLIDITÉ DU BILAN
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  24 %
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  36,30 €
l RENDEMENT
DIVIDENDE 2018 :
RDT 2018 : 3 % 
 2,35 €
 RDT 2019 : 3 %
pris en compte la hausse 
2019 :
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
 32,25 %

 1,4 FOIS
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :
ÉVOL. 2019 :
 4 %
 8 %
l CONSENSUS DES ANALYSTES
A   50 % 
C   39 %  
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2019 :
PER 2020 :
 17,2 FOIS
 16,6 FOIS
des résultats »
EXTRÊMES 52 S. :  79,50 € / 57,54 € V   11 %   

DISTRIBUTION SERVICES AUX ENTREPRISES


 Carrefour  La fin appréciée de   Engie  Le rachat des gazoducs 
l’équipée chinoise brésiliens bien vu par S&P Global

V E
ingt-trois ans après en Chine. Dirigé par le talen- bon prix. Le produit de la ces- ngie a précisé lundi les inci- à plus de 10 % entre 2021 et 2024. dère ces gazoducs brésiliens
l’ouverture de son pre- tueux Thierry Garnier depuis sion, soit 620 millions d’euros, dences financières du L’agence de notation S&P Global, « comme un actif qui apporte de la
mier hypermarché à 2012 – l’homme part à la direc- servira à alléger la dette, mais rachat de TAG (Transpor- qui a effectué un point, mardi à visibilité à long terme ». Ces infras-
Pékin, Carrefour met fin à tion du britannique King- surtout, l’élimination de cette tadora Associada de Gas), le Paris, sur Engie (et EDF), consi- tructures sont des activités régu-
l’aventure. fisher –, Carrefour Chine n’était filiale déficitaire devrait amélio- réseau brésilien de gazoducs cédé lées, collant à la stratégie de
Le groupe a annoncé la signa- pas parvenu à retrouver de la rer les comptes d’environ 3 % à par Petrobras. Cette acquisition, l’énergéticien de réduire son
ture d’un accord portant sur la croissance et à dégager des pro- 4 %. d’environ 7,7 milliards d’euros, est Engie exposition à la volatilité des prix
En €
vente de 80 % de sa filiale au fits. Curieusement, au lendemain de la plus importante effectuée par de marché. - C. L. C. 
chinois Suning.com, sur la base Ensuite, l’affaire, qui a généré en cette annonce positive pour le l’énergéticien français depuis 20
d’une valorisation d’entreprise 2018 un chiffre d’affaires de groupe, Fitch a dégradé la note celle d’International Power. NOTRE CONSEIL
18
de 1,4 milliard d’euros, et il con- 4 milliards d’euros, assorti d’une de crédit de BBB+ à BBB, avec Engie n’y est pas allé seul mais au ACHETER : l’accent mis sur
serve, pour l’instant, 20 % du perte opérationnelle de 546 mil- perspective stable. L’agence a sein d’un consortium, dont il con- 16 l  les services clients doit
nouvel ensemble. Cette opéra- lions, a été cédée sur la base de justifié cet abaissement par la trôle 65 %, au côté de la Caisse de 13,15 encore convaincre, mais le groupe 
14
tion a été bien accueillie par le 21 fois l’excédent brut d’exploita- pression qu’exerce sur les mar- dépôt et placement du Québec, est au cœur de la transition éner­
marché (+ 1 % lundi). tion (Ebitda), une valorisation ges la concurrence féroce sur le qui détient les 35 % restants. 12 gétique et sert un bon rendement. 
D’abord, Carrefour se recentre jugée élevée par les analystes. marché français. Pour sa part, La transaction est effective depuis 10 Objectif : 15,50 € (ENGI).
sur des pays où il peut gagner de En conclusion, Carrefour se Standard & Poor’s, qui n’a pas la mi-juin. TAG est propriétaire de Prochain rendez­vous : le 
2014 15 16 17 2019
l’argent, ce qui n’était pas le cas sépare d’un foyer de perte à un modifié sa note, considère que 4.500 km de gazoducs au Brésil, 30 juillet, résultats semestriels.
cette cession aura un impact « soit 47 % de l’ensemble des infras-
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT « légèrement positif » sur les tructures de gaz du pays », précise CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
résultats. le groupe. Cette croissance
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ Cette bonne décision de gestion externe alourdit de 1,6 milliard l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
COURS AU 27­6­19 :  16,92 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  STABLE est peut-être le prélude à un d’euros la dette financière nette COURS AU 27­6­19 :  13,15 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  ­ 5 %
VARIATION 52 SEMAINES :  20,18 % ÉVOL. 2019 :  2 % mouvement plus ample de d’Engie, de 23,2 milliards d’euros VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 0,90 % ÉVOL. 2019 :  6 %
2019 :  13,45 % l BNPA 2019 :  4,99 % l BNPA
l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  ­ 12 % « nettoyage » du portefeuille fin 2018, ou 2,5 fois l’Ebitda (excé- l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  ­ 2 %
BÊTA 52 S. :  0,6 FOIS ÉVOL. 2019 :  17 % d’actifs. - S. A. dent brut d’exploitation). BÊTA 52 S. :  1,1 FOIS ÉVOL. 2019 :  4 %
EXTRÊMES 52 S. :  18,18 € / 12,96 € EXTRÊMES 52 S. :  14,28 € / 11,31 €
A l’horizon 2021, la contribution
NOTRE CONSEIL de TAG au bénéfice opération-
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
ACHETER  : l’action devrait nel courant d’Engie (anticipé
l SOLIDITÉ DU BILAN
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  34 %
l RENDEMENT
DIVIDENDE 2018 :  0,46 € l  poursuivre son rattrapage. autour de 6,4 milliards par le
l SOLIDITÉ DU BILAN
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  52 %
l RENDEMENT
DIVIDENDE 2018 :  1,12 €
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  11,84 € RDT 2018 : 2,7 %   RDT 2019 : 2,7 % Objectif  : 20 € (CA). consensus FactSet) est estimée à DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  14,62 € RDT 2018 : 8,5 %   RDT 2019 : 5,9 %
l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
A   54 %  PER 2019 :  14,2 FOIS Prochain rendez­vous  : le  130 millions d’euros. La crois- A   73 %  PER 2019 :  12,5 FOIS
C   42 %  PER 2020 :  12,4 FOIS C   27 %  PER 2020 :  11,2 FOIS
V     4 % 
25 juillet après Bourse, pour les  sance moyenne annuelle de V     0 %
comptes du deuxième trimestre. cette contribution est attendue
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ACTIONS / 21
SERVICES INFORMATIQUES
 Altran  Capgemini lance une offre d’achat à 3,6 milliards d’euros
L’
ère du numérique a défi- valorisation à 18 € par titre ; néan- NOTRE CONSEIL
nitivement rapproché les Capgemini Altran Technologies moins, ce plan demandait une exé- ATTENDRE : cette opération
activités de services
En € En €
cution parfaite et avait été l  est très stratégique pour
informatiques et de conseil en 110 15 annoncé avant la découverte de la Capgemini et renforce l’intérêt 
technologies. A tel point que 13,95 fraude et le retournement plus lent du titre, bien qu’il soit désormais 
14
lundi 24 juin, Capgemini a jeté 100 qu’anticipé de l’activité communi- prudent de surveiller de près 
son dévolu sur Altran Technolo- 13 cations », indique Oddo BHF. l’évolution de l’endettement et 
gies, afin de créer un « leader mon- 90 12 De leur côté, les analystes de de la structure financière. 
dial de la transformation digitale 11
Deutsche Bank jugent le prix En revanche, mieux vaut attendre 
des entreprises industrielles et de 80 de l’offre intéressant… pour avant d’apporter à l’offre pour les 
technologies ». 10 Capgemini. actionnaires d’Altran, qui méritent 
70 108,70
Approuvée à l’unanimité par les 9 - C. M. un prix plus élevé.
deux sociétés, l’offre s’élève à 60 8
3,6 milliards d’euros hors dette
7
nette financière – estimée à 50 CONSOLIDATION
1,4 milliard d’euros –, et Capge- 6
mini a déjà obtenu un accord défi- 40 5 Les groupes français convoités
nitif pour l’acquisition d’un bloc
2014 15 16 17 18 2019 2014 15 16 17 18 2019 Une telle opération ne pouvait rester sans effet sur le secteur. 
de 11 % du capital d’Altran auprès
d’Apax Partners. Toutes les sociétés françaises ou presque de transformation digi­
généraux et administratifs, ser- et la surexposition française. Avec prix proposé par Capgemini tale, services informatiques ou d’ingénierie, sont susceptibles 
COMPLÉMENTARITÉ ET  vices d’achats, etc.) d’ici à trois Aricent, Altran a rendu cette opéra- peut être jugé trop faible. Certes, d’être convoitées. Sur la séance qui a suivi l’annonce de Capgemini 
FORTE PRÉSENCE EN INDE ans et entre 200 et 350 millions tion possible », indique le bureau à 14 € l’action, le prix de l’OPA et Altran, Akka Technologies a pris 8 %, Alten 4 %, Esi Group 3,6 % 
« La complémentarité et la puis- d’euros de synergies commercia- d’analyse d’Oddo BHF. présente une prime de 30 % par et Wavestone 4,6 %. Des notes d’analystes ont sans doute alimenté 
sance de nos expertises métiers et les (cross-selling, nouveaux Le groupe dirigé par Dominique rapport au cours moyen d’Altran certaines hausses. « Alten est l’une des cibles les plus évidentes
technologiques combinées consti- clients, offres innovantes). Cerutti s’est en effet emparé de le dernier mois, et de 33 % sur les dans le secteur : son exposition en France est encore significative,
tuent des atouts majeurs », a l’américain Aricent, en novem- trois derniers mois. mais elle diminue graduellement à mesure que le groupe réalise des
déclaré Paul Hermelin, le prési- ARICENT, AVANT ET APRÈS bre 2017, pour 1,7 milliard Mais Altran avait payé un lourd acquisitions ciblées à l’étranger », indique les analystes d’Oddo 
dent de Capgemini. La course à la taille se poursuit d’euros, ce qui lui a permis de tribut l’an dernier à la décou- BHF. En revanche, ils considèrent Akka Technologies comme une 
Le nouveau groupe réalisera un donc dans le secteur, qui a déjà vu s’étendre considérablement aux verte de malversations compta- cible potentielle moins évidente, dans la mesure où son activité est 
chiffre d’affaires de 17 milliards nombre de grandes opérations Etats-Unis, premier marché bles chez Aricent. Et malgré une très concentrée sur deux activités, l’automobile et l’aéronautique, 
d’euros à fin 2019, avec plus de ces derniers mois (lire page 10). mondial des services informati- progression de 64 % depuis le avec un modèle également plus intensif en dépenses d’investisse­
250.000 collaborateurs à travers « L’idée d’une acquisition d’Altran que. début de l’année (avant l’offre de ment. De leur côté, les analystes de CM­CIC considèrent que les 
le monde, dont près de la moitié par un major des services informa- Capgemini), l’action n’avait pas grands acteurs américains de technologie et du conseil pourraient 
en Inde, où les deux groupes tiques avait été maintes fois évo- UN PRIX QUI PEUT ÊTRE  retrouvé les plus-hauts de 2018. participer au mouvement en Europe pour faire barrière au « raz de
sont très présents. Les deux quée auparavant ; néanmoins, les JUGÉ TROP FAIBLE « La réalisation complète des marée indien ». Ils citent Alten, SII et Atos comme des cibles poten­
sociétés attendent entre 70 et freins étaient bien identifiés, Ironie du sort, c’est aussi en rai- objectifs 2022 du groupe aurait tielles, tandis qu’Akka et Sopra Steria seraient moins attrayantes.
100 millions d’économies (frais notamment la dilution des marges son de cette acquisition que le théoriquement pu justifier une

BANQUE-SERVICES FINANCIERS PHARMACIE-SANTÉ


 Natixis  La récente chute de l’action   Genfit  Un accord de 228 millions 
liée à H20 offre un point d’entrée de dollars avec le chinois Terns

A A
près avoir bu la tasse la comptes. Ces mesures ont eu La banque suisse met en avant le lors que les résultats clini- ture de 35 millions de dollars et directement une phase clini-
semaine dernière, Natixis pour effet de ralentir les sorties modèle économique asset light ques de phase III de son sera éligible à 193 millions de dol- que III, ce qui lui éviterai de
sort un peu la tête de l’eau. de capitaux. De nombreux ana- (peu consommateur de fonds produit vedette contre la lars, en fonction des avancées clini- reprendre le processus clinique de
L’action, qui avait chuté de 11,7 % lystes financiers estiment que la propres), et la capacité de Natixis Nash (maladie du foie gras), Elafi- ques d’Elafibranor, puis à des zéro.
jeudi 20 juin, est parvenue à stop- sanction à l’égard de Natixis a été à distribuer plus de 60 % de ses branor, ne sont pas attendus avant redevances sur ses ventes . Ce accord a créé la surprise mais il
per l’hémorragie. Plusieurs nou- excessive. C’est ce qui a poussé profits en dividende. - K. T. la fin de l’année, la biotech a conclu Terns pourra utiliser les résultats s’inscrit dans la stratégie de la
velles ont été de nature à donner UBS à passer à l’achat sur l’action, un partenariat en Chine avec le de phase II et de phase III d’Elafi- société qui compte garder une
un peu plus de visibilité aux qui a fondu d’un quart en un mois. NOTRE CONSEIL chinois Terns Pharmaceuticals, branor en Europe pour lancer commercialisation en direct dans
investisseurs, alors que H20, la ACHAT SPÉCULATIF: malgré une scission d’une division du certaines zones géographiques et
société de gestion britannique Natixis
En €
l  le trouble qui a pu être jeté géant Eli Lilly. Ce laboratoire sino- Genfit
En €
licencier le produit dans celles plus
détenue à 49,99 % par Natixis, est sur la gouvernance, la faible valori­ américain est spécialiste des mala- difficiles d’accès comme les Etats-
sous pression. 3,51 sation de l’action – qui affiche un  dies métaboliques, notamment de Unis ou la Chine. Il prouve que
6 60
Les analystes de Morningstar ont PER de 6,4 attendu au titre de  la Nash. 50 l’empire du Milieu est très deman-
annoncé jeudi avoir repris la 5 l’exercice  2019 – et le rendement  L’accord concerne le développe- deur de traitements contre la
40
notation du fonds Allegro H20, stratosphérique, estimé à plus de  ment et la commercialisation Nash. Il est vrai que 30 millions de
avec une recommandation à 4 11 % cette année, nous incitent à  d’Elafibranor dans la Nash, dans la 30 17,71 personnes en seraient atteintes et,
« neutre » contre « bronze » aupa- tenter un pari spéculatif.Rappelons  cholangite biliaire primitive (une 20 du fait de la montée de l’obésité, ce
3
ravant, soit une dégradation d’un que nous étions à l’écart du titre.  maladie rare du foie) et aussi ses 10 chiffre pourrait quintupler d’ici à
cran, ce qu’ils justifient par des 2 Viser 4,50 € (KN). combinaisons avec les propres 0 2030. - A. B.
interrogations sur l’efficacité des Prochain rendez­vous : le 1er août,  molécules de Terns. Genfit recevra
2014 15 16 17 2019 2014 15 16 17 2019
contrôles des risques dans la ges- résultats du premier semestre. un premier paiement à la signa- NOTRE CONSEIL
tion du fonds. En réaction à un ACHAT SPÉCULATIF : le
article alarmiste du Financial  CRITÈRES D’INVESTISSEMENT CRITÈRES D’INVESTISSEMENT l  titre, qui avait bien réagi,
Times, Morningstar avait mis le mardi à l’annonce, a finalement 
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
feu aux poudres en suspendant ce l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ terminé stable, pénalisé par l’échec 
fonds du fait de craintes sur la COURS AU 27­6­19 :  3,51 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  4 % COURS AU 27­6­19 :  17,71 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS de la biotech américaine Conatus 
liquidité de certaines obligations VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 41,51 % ÉVOL. 2019 :  ­ 10 % VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 24,89 % ÉVOL. 2019 :  STABLE dans la Nash. Or, son produit, en 
2019 :  ­ 14,71 % l BNPA 2019 :  2,07 % l BNPA
– émises par des sociétés de la l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  7 % l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS phase II seulement et au méca­
galaxie de Lars Windhorst, un BÊTA 52 S. : 1,2 FOIS ÉVOL. 2019 :  9 % BÊTA 52 S. : 0,6 FOIS ÉVOL. 2019 : NS nisme différent de celui d’Elafibra­
EXTRÊMES 52 S. :  6,21 € / 3,26 € EXTRÊMES 52 S. :  24,96 € / 15,54 €
financier allemand à la réputa- nor ne permet aucune comparaison 
tion sulfureuse. avec ce dernier. Genfit, aux côtés de 
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
H20, qui a accusé la semaine der- l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l’américain Intercept, reste l’acteur 
nière une décollecte de 1,4 mil- DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  NS DIVIDENDE 2018 :  0,78 € DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 197 % DIVIDENDE 2018 :  0 le plus avancé du secteur et ses 
liard d’euros sur ses fonds, a DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  6,45 € RDT 2018 : 22,2 %   RDT 2019 : 11,7 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  3,39 € RDT 2018 : NUL   RDT 2019 : NUL résultats de phase II, sur la base des 
l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
annoncé la cession de certains A   33 %  PER 2019 :  6,4 FOIS A   91 %  PER 2019 :  NS critères demandés pour l’étude de 
C   61 %  PER 2020 :  6,4 FOIS C      9 %  PER 2020 :  NS
titres de dettes litigieux et la V     6 %  V     0 %
phase III, étaient ressortis positifs 
dépréciation du solde dans ses PEA­PME Objectif : 50 € (GNAT).

Suivez tous nos conseils sur investir.fr

EUROPCAR MOBILITY GROUP FOCUS HOME INTERACTIVE GROUPE FLO PHARMASIMPLE TRONICS MICROSYSTEMS


ACHETER : le loueur a dévoilé sa ACHETER : des résultats annuels RESTER À L’ÉCART : lors de son ACHAT SPÉCULATIF : le leader RESTER À L’ÉCART : le fabricant
l  feuille de route 2023. Il vise, à cet l  supérieurs aux attentes pour l  assemblée générale, le restaura­ l  français de la parapharmacie en l  de microsystèmes, filiale du
horizon, un chiffre d’affaires supérieur  l’éditeur de jeux vidéo, qui, en plus, a  teur a mis l’accent sur sa nouvelle  ligne s’attend à une accélération de sa  groupe japonais TDK, a publié de mau­
à 4 milliards d’euros, assorti d’un  relevé ses objectifs de ventes pour  dynamique commerciale. La fréquenta­ croissance au deuxième trimestre supé­ vais résultats au titre de son exer­
corporate Ebitda ajusté de plus de  2022. Portzamparc, qui recommande  tion et les revenus de ses restaurants  rieure à 50 % (dont + 40 % à données  cice 2018­2019 clôturé fin mars. Malgré 
500 millions. Pour cela, il va accélérer  désormais d’acheter la valeur, vise  ont grimpé, mais l’impact sur les résul­ constantes), à comparer à une progres­ la forte progression des facturations, 
dans les nouvelles mobilités urbaines. 29,40 €, et Midcap Partners, 50 €. tats est encore méconnu. sion de + 25 % au premier trimestre. les pertes demeurent élevées.
22 / VALEURS MOYENNES Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

 Le coup de cœur 
 Voltalia  LA VALEUR À DÉCOUVRIR

 Orege  Une levée 
Augmentation de capital  de fonds pour 
Par Cécile Le Coz
de 400 millions pour  un nouvel élan
financer le plan à 2023 La petite cleantech plonge de 45 % environ en Bourse cette 
année, lestée par un bilan affichant des fonds propres négatifs 
depuis 2016. Orege, qui conçoit des équipements pour traiter les 
boues des stations d’épuration, a donc engagé sa recapitalisation. 

Q
uoi de mieux qu’une cani- est plus connue par ses enseignes de la Berd (Banque européenne de 2,6 gigawatts, le triple de 2018. « Nous avons subi la baisse du cours sans pouvoir rien dire, car
cule comme argument Auchan, Leroy Merlin, Decathlon, pour la reconstruction et le déve- Profitant des prix toujours plus l’opération avait été lancée auprès de l’AMF en janvier », indique 
marketing pour lancer etc. « Creadev continue de jouer son loppement), présente dans des compétitifs des énergies renouve- Pascal Gendrot, le PDG. Elle va porter sur un montant maximal de 
une grosse augmentation rôle d’actionnaire de long terme », se pays où Voltalia veut investir une lables, le directeur général veut 49,2 millions d’euros, en plusieurs phases. La première est réser­
de capital quand on exploite des félicite Sébastien Clerc. Les Mul- cinquantaine de millions : Grèce, accélérer les PPA, les contrats vée à Eren, le spécialiste des énergies renouvelables fondé par 
parcs solaires et éoliens. Moins de liez auront ainsi investi 532 mil- Maroc, Tunisie et Egypte. d’achat direct d’électricité entre Pâris Mouratoglou. Eren Industries, qui contrôle 68,94 % d’Orege 
trois semaines après la présenta- lions dans Voltalia en une dizaine Les actions nouvelles sont propo- une entreprise et le producteur. et finançait la société par avances en compte courant, va transfor­
tion de son plan à 2023, Voltalia a d’années. sées à 9,20 €, soit une décote de Voltalia a annoncé mercredi un mer ce dernier en capital, pour 33,92 millions. Les capitaux propres 
annoncé lundi un appel au marché Actionnaire depuis 2016, Pro- 10,6 % par rapport au cours du contrat de grande ampleur, sur d’Orege étaient négatifs de 40,7 millions fin 2018. Autre étape, une 
de 376 millions d’euros. La société parco, filiale de l’Agence française 21 juin, avant l’annonce de l’opéra- vingt-cinq ans, avec la SNCF. augmentation de capital en numéraire, avec maintien des droits 
a aussi profité de la hausse de 33 % de développement, qui apporte à tion. Elle s’effectue avec maintien L’électricien va construire trois préférentiels de souscription (DPS), pourrait permettre de lever 
de son cours cette année, avant Voltalia son expertise en Afrique, des droits préférentiels de sous- parcs solaires d’une puissance ins- jusqu’à 15,3 millions. Eren et d’autres investisseurs se sont enga­
l’annonce de la levée de fonds. remet au moins 10 millions au pot. cription, négociables jusqu’au tallée de 143 mégawatts dans le gés, là, pour 3,7 millions. La souscription est ouverte du 2 au 
L’opération permet aussi l’arrivée, 4 juillet, à raison de 5 actions nou- Gard, le Var et en Région Paca 11 juillet (les DPS ont été détachés le 28 juin), au prix de 1,24 € par 
AU DÉTRIMENT DE LA DETTE à hauteur de presque 25 millions, velles pour 6 détenues. La sous- pour l’honorer. action, soit une décote de 14,5 % par rapport au cours coté mardi 
Cette dernière vise à financer les cription elle-même court jusqu’au soir, avant l’annonce de l’opération. La parité est de 85 actions 
ambitions du groupe. « Parmi les Voltalia 8 juillet. NOTRE CONSEIL nouvelles pour 40 détenues. « Eren n’a aucune intention de retirer
En €
trois sources de financement envisa- Sébastien Clerc a confirmé les SOUSCRIRE : nous recom­ Orege de la cote. Au contraire, nous voulons réactiver la cotation et
gées, nous avons favorisé l’augmen-
10
9,58 objectifs de l’entreprise. Elle vise l  mandons d’acheter Voltalia élargir le flottant », assure Pascal Gendrot. La société a accusé en 
tation de capital et la cession de pour 2020 un Ebitda (excédent pour son implication dans la transi­ 2018 une perte nette de 10,9 millions (contre 13,5 millions en 2017) 
projets de centrales, au détriment de 8 brut d’exploitation) de 160 à tion énergétique et son développe­ pour un chiffre d’affaires qui a commencé à grossir, à 2,3 millions 
la dette », a détaillé Sébastien 180 millions contre 76,2 millions ment rapide, sécurisé par des  (0,7 million en 2017). Pour 2019, l’analyste de Gilbert Dupont vise 
Clerc, le directeur général. 6 en 2018. Comme annoncé le 6 juin contrats de vente d’électricité de  des ventes de 7,5 millions. Trois contrats ont été signés au premier 
L’actionnaire de référence (Investir du 8 juin), ce résultat est long terme. On peut donc participer  semestre aux Etats­Unis et trois autres en Allemagne. Des négo­
4
apporte 250 millions d’euros visé entre 275 et 300 millions en à l’opération.  ciations seraient bien avancées au Royaume­Uni et dans deux 
(66,5 % du total). Il s’agit de Crea- 2 2023. Les centrales en exploitation Objectif : 13 € (VLTSA). nouveaux pays, l’Espagne et l’Italie. - C. L. C.
dev, holding de la famille Mulliez, ou en construction contribueront Prochain rendez­vous : le 8 juillet, 
qui contrôle 71 % de Voltalia. Elle 2014 15 16 17 2019 à atteindre une puissance installée fin de la souscription. NOTRE CONSEIL
ACHETER À TITRE SPÉCULATIF ET SOUSCRIRE : outre
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT l  l’équilibre du bilan, la levée de fonds vise à rassurer 
et à attirer de nouveaux investisseurs et clients. 
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT L’Ebitda est attendu, par le PDG, proche de l’équilibre 
COURS AU 27­6­19 :  9,58 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  46 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  107 % DIVIDENDE 2018 :  0 fin 2020­début 2021. 
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 6,81 % ÉVOL. 2019 :  1 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  6,49 € RDT 2018 : NUL   RDT 2019 : NUL Objectif : 2,80 €(OREGE).
2019 :  12,71 % l BNPA l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  4 % FAMILE MULLIEZ VIA CREADEV :         71,3 % PER 2019 :  79,8 FOIS Prochain rendez­vous : le 2 juillet, début de la souscription.
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  33.325 ÉVOL. 2019 :  ­ 29 %      PER 2020 :  18,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :  11,65 € / 7,15 €   

PHARMACIE-SANTÉ PHARMACIE-SANTÉ
 Transgene  Résultats cliniques   Carbios  Une opération au détriment 
majeurs au second semestre des investisseurs particuliers

L L
a biotech a lancé une aug- Enfin, Transgene devrait dévoi- pharmacie. En 2018, Boehringer a société de chimie verte qui fois au détriment des investis- En effet, Carbios a décidé de
mentation de capital de ler des premiers résultats de s’est emparé de la biotech Vira- a mis au point un biopro- seurs particuliers, qui s’en sont vus mener en propre, et non de délé-
50 millions avec maintien phase III pour son virus oncoly- Therapeutics pour 245 millions cédé de recyclage enzyma- évincés et ont subi une dilution de guer à un tiers, la phase de
du droit préférentiel de souscrip- tique Pexa-Vec, également en de dollars et Merck & Co a mis sur tique et de dégradation des 32,5 %, alors que le plan de marche démonstration industrielle afin de
tion (DPS), qui s’est clôturée le combinaison avec des grands la table 394 millions de dollars plastiques a réalisé une augmenta- dans le domaine du recyclage du préserver la valeur de sa technolo-
27 juin. Les résultats de l’opération, produits innovants dans le cancer pour s’offrir Viralytics. tion de capital de 14,5 millions PET (bouteilles, fibres textiles) a gie. L’argent levé servira à la cons-
à laquelle nous avions recom- (Opdivo et Nexavar). Nouvelle D’ailleurs, en mai, Transgene a d’euros avec suppression du DPS. été reporté. Les ventes de licences truction du démonstrateur en
mandé de souscrire, seront con- classe de médicaments antican- signé un accord de collaboration L’opération est importante, car du procédé de biorecyclage par région lyonnaise.
nus le 2 juillet. Réalisée sur la base cer, les virus oncolytiques – ils avec AstraZeneca concernant sa elle représente 48 % du capital Carbiolice ( joint-venture entre Dans le domaine de la biodégrada-
d’une action nouvelle pour ciblent les tumeurs pour les plateforme propriétaire Invir.IO existant. Elle a été l’occasion pour Carbios, Limagrain et Bpifrance) tion du PLA (tasses, plateaux, sacs,
3 actions existantes au prix de infecter et les détruire – sont très consacrée à la conception de virus l’actionnaire historique, Truffle sont désormais attendues en 2023 couverts), le plan est maintenu.
2,34 € par action, soit une décote convoités par les majors de la oncolytiques de nouvelle généra- Capital, de globalement maintenir au lieu de 2021. Carbios va engager au second
de 20 % par rapport au dernier tion. Dans le cadre de l’accord, le sa participation (17 %), mais aussi semestre 2019 des efforts com-
cours de clôture, cette levée de laboratoire britannique et la bio- à de nouveaux actionnaires merciaux afin de livrer les clients
fonds est d’ores et déjà garantie par Transgene tech codévelopperont cinq virus d’entrer au capital. Deux indus- Carbios dès 2020. Les revenus provenant
En € En €
les deux actionnaires historiques oncolytiques multiarmés. Trans- triels de poids, L’oréal et Michelin, des ventes d’additifs permettant
de la société. La famille Mérieux, à gene a reçu un paiement initial de ont ainsi participé à l’opération à de dépolymériser des plastiques à
travers l’Institut Mérieux, 10 10 millions de dollars à la signa- travers des fonds dédiés. A noter 10 usage unique, les rendant 100 %
s’engage jusqu’à 75 % de l’offre, et ture.- A. B. que le leader mondial de la beauté 6,54 biodégradables et compostables,
Dassault Belgique Aviation à hau- avait créé en 2017 un consortium devraient intervenir à cet horizon.
teur de 4,7 % de sa quote-part. 5 NOTRE CONSEIL avec Carbios pour industrialiser la 5 Le contexte sera alors très por-
Ces nouvelles ressources vont ACHETER À TITRE SPÉCU­ technologie de biorecyclage de la teur, avec l’entrée en vigueur de la
assurer une visibilité financière à
0
2,40
l  LATIF  : pour jouer la publica­ start-up. Quatre acteurs ont ainsi
0
loi de transition énergétique et
Transgene jusqu’en 2022. tion de résultats majeurs dans de  souscrit à 80 % de la levée de pour la croissance verte, qui va
La société est à l’aube d’une nombreuses études cliniques. fonds. Nous déplorons que cette imposer une plus forte teneur en
2014 15 16 17 2019 2014 15 16 17 2019
période de publication de résultats Objectif  : 5 € (TNG). opération se réalise une nouvelle matériaux biosourcés dans cer-
cliniques déterminants d’ici à la fin tains plastiques, notamment dans
de l’année. Les données de phase II CRITÈRES D’INVESTISSEMENT CRITÈRES D’INVESTISSEMENT le domaine des sachets. - A. B.
de TG4010 dans le cancer du pou-
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
mon en combinaison avec Opdivo, l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ NOTRE CONSEIL
un traitement d’immunothérapie ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS ACHAT SPÉCULATIF : pour
phare de BMS, sont attendues
COURS AU 27­6­19 :
VARIATION 52 SEMAINES :
2019 :
 2,40 €
 ­ 20,40 %
 ­ 12,09 %
ÉVOL. 2019 :
l BNPA
 ­ 28 %
COURS AU 27­6­19 :
VARIATION 52 SEMAINES :
2019 :
 6,54 €
 ­ 4,80 %
 37,39 %
ÉVOL. 2019 :
l BNPA
 10 % l  jouer la commercialisation
ainsi que celles de TG4001 dans l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS en 2020 du procédé de biodégra­
des indications de cancer de la tête VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  104.072 ÉVOL. 2019 :  ­ 33 % VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  78.334 ÉVOL. 2019 : NS dation. Le titre a cédé 14 % après 
EXTRÊMES 52 S. :  3,39 € / 2,39 € EXTRÊMES 52 S. :  9,84 € / 4,22 €
et du cou en association avec un l’opération, ce qui correspond à la 
autre traitement d’immunothéra- décote consentie aux souscrip­
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
pie, Bavencio (Merck et Pfizer). l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT teurs à l’augmentation de capital. 
L’objectif de ces combinaisons DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 114 % DIVIDENDE 2018 :  0 DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 25 % DIVIDENDE 2018 :  0 Il conserve une belle performance 
est de dépasser le taux de réponse DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  0,59 € RDT 2018 : NUL   RDT 2019 : NUL DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  1,70 € RDT 2018 : NUL   RDT 2019 : NUL (+ 41 %) depuis le début de l’année. 
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
de seulement 40 % qui caracté- MANAGEMENT ET ENCADREMENT :      53 % PER 2019 :  24 FOIS HOLDING INCUBATRICE :                            6,4 % PER 2019 :  NS Le procédé de Carbios est une 
rise les traitements d’immuno- FCPE DES SALARIÉS :                                 16,4 % PER 2020 :  7,5 FOIS AUTRES ACTIONNAIRES PER 2020 :  NS rupture technologique.
L’OREAL DEVLOPPEMENT :                       5,4 %
oncologie seuls. MICHELIN VENTURE :                                  4,3 % PEA­PME Objectif : 10 € (ALCRB).
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
VALEURS MOYENNES / 23
LUXE-BIENS DE CONSOMMATION ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE
 SMCP  Enfin une acquisition !  GEA  Un premier semestre difficile
D L
aniel Lalonde, PDG de moyen terme, l’objectif est de avoir lieu dans les années à venir a publication des résultats recul de 27 % des ventes à l’export d’euros, et, surtout, les bénéfices
SMCP, l’avait annoncé : porter à 30 % la part du chiffre dans la maroquinerie et la chaus- semestriels (exercice à fin tient à la très forte progression d’exploitation et net (respective-
l’homme est une priorité d’affaires réalisée à l’étranger et à sure. - N. C. septembre) de GEA a enregistrée l’an dernier (+ 82 %). ment 2,8 millions et 2,3 millions
pour le groupe de luxe accessible. 10 % celle des ventes sur Internet, réservé de bonnes et de mauvaises Enfin, en raison du dénouement d’euros) ont baissé d’environ
C’est donc sans surprise que, pour contre seulement 2 % et 5 % NOTRE CONSEIL surprises. Ainsi, alors que le spé- de contrats à l’international, le 30 %. Autre problème (de riche) :
sa première acquisition depuis aujourd’hui. ACHETER : l’opération aura cialiste des barrières de péages et taux de marge brut est passé d’un l’importante trésorerie a moins
Claudie Pierlot, il y a dix ans, Mais ce rachat permet surtout au l  un impact positif sur le béné­ des caisses de parking s’était mon- agréable 61,8 % des ventes à un rapporté, du fait des taux d’inté-
SMCP a choisi De Fursac. La mar- groupe de renforcer son posi- fice net par action. En s’inscrivant  tré prudent pour l’exercice en encore plus agréable 74,4 %. rêts bas. La société reste donc
que, qui propose des collections tionnement sur le segment du parfaitement dans la stratégie du  cours, en raison de la faiblesse de Cela n’a toutefois pas suffi pour prudente pour la suite, mais
plus formelles et de très haute luxe accessible masculin, plus groupe, elle renforce notre opinion  l’activité hexagonale, il note, au que la société grenobloise publie estime pouvoir faire face, « le cas
qualité, principalement destinées porteur que la mode féminine, positive. Objectif : 19 € (SMCP). 31 mars, « une relative stabilisation de bons résultats à mi-parcours. échéant, aux éventuelles baisses du
aux trentenaires, a réalisé, en 2018, avec une offre complémentaire à Prochain rendez­vous : le  du niveau d’activité en France (– Ses chiffres se sont même nette- niveau d’activité ». Il faut dire que,
41,4 millions d’euros de chiffre celle de Sandro Homme. Une 25 juillet, chiffre d’affaires du  4 %) après plusieurs années de bais- ment dégradés : l’activité a plongé pour des fonds propres de pres-
d’affaires, en hausse de plus de 5 % prochaine acquisition pourrait deuxième trimestre. ses significatives ». En outre, le de 27,2 % en un an, à 16,85 millions que 80 millions d’euros, elle affi-
à magasins comparables, dans un che une trésorerie nette de
marché français en difficulté. CRITÈRES D’INVESTISSEMENT CRITÈRES D’INVESTISSEMENT 72,52 millions d’euros ! - D. T.
Grâce à un business model similaire
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
à celui de SMCP, le taux de marge l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ NOTRE CONSEIL
brute est très élevé, autour de 75 %, ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  15 % ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  ­ 9 % RESTER À L’ÉCART : on
et la marge opérationnelle d’envi-
COURS AU 27­6­19 :
VARIATION 52 SEMAINES :
2019 :
 14,46 €
 ­ 39,83 %
 7,40 %
ÉVOL. 2019 :
l BNPA
 10 %
COURS AU 27­6­19 :
VARIATION 52 SEMAINES :
2019 :
 99 €
 ­ 1,49 %
 15,38 %
ÉVOL. 2019 :
l BNPA
 ­ 14 % l  attendra pour se replacer en
ron 20 % est supérieure à celle de l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  80 % l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  ­ 8 % raison d’une visibilité encore faible 
son acquéreur. Selon la volonté VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  73.216 ÉVOL. 2019 :  18 % VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  113 ÉVOL. 2019 :  ­ 22 % sur la tenue des activités à court 
EXTRÊMES 52 S. :  24,91 € / 12,73 € EXTRÊMES 52 S. :  107 € / 82,20 €
d’Edmond Cohen, actuel direc- terme. A noter néanmoins que, 
teur général et actionnaire majori- malgré une hausse de presque 25 % 
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
taire de De Fursac, le montant de l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT en un mois, la capitalisation n’est 
l’opération, déjà financée par la DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  24 % DIVIDENDE 2018 :  0 DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 94 % DIVIDENDE 2018 :  2,10 € que de 120 millions d’euros pour 
dette, est resté confidentiel. DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  15,61 € RDT 2018 : NUL   RDT 2019 : NUL DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  66,72 € RDT 2018 : 2,1 %   RDT 2019 : 2,1 % une trésorerie de plus de 70 millions 
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
Côté stratégique, SMCP compte A   91 %  PER 2019 :  17,9 FOIS LA FAMILLE :                                                       38 % PER 2019 :  25,2 FOIS (GEA).
C     9 %  PER 2020 :  15,6 FOIS   PER 2020 :  22,8 FOIS
développer les ventes internatio- V     0 %   
Prochain rendez­vous : fin août, 
nales et digitales de De Fursac. A chiffre d’affaires trimestriels.

ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE
 Groupe Gorgé  Compte-rendu
Désengagement 
stratégique Le Mardi 18 juin 2019 à Lyon

C
ela ne s’est pas vraiment vu
Groupe Gorgé Loïc Degras, responsable des relations actionnaires individuels et salariés d’ENGIE et Hélène
dans les cours, mais le
Groupe Gorgé a annoncé
En € Agabriel, responsable des relations actionnaires individuels de Société Générale, ont rencontré de
coup sur coup deux opérations 25
nombreux investisseurs individuels, qu’ils remercient pour leur fidélité et leur confiance.
importantes. La maison mère
16,76
d’ECA et de Prodways a indiqué le 20
20 juin être entrée en négociation
exclusive avec le groupe Spie en 15
vue de lui céder Cimlec, filiale du 10
pôle protection des installations à
risques. Cimlec a réalisé l’an der- 5
nier un chiffre d’affaires d’environ Nous avons une ambition : devenir le leader mondial de la transi- Société Générale est l’un des tout premiers groupes européens de
2014 15 16 17 2019 tion zéro-carbone des entreprises et des collectivités locales. services financiers. S’appuyant sur un modèle diversifié et intégré, le
42 millions d’euros et compte
Groupe allie solidité financière, dynamique d’innovation et stratégie de
310 salariés. Depuis 2015, nous avons transformé le Groupe autour des croissance durable afin d’être le partenaire de confiance de ses clients,
Cinq jours plus tard, le groupe a concentrer ses efforts sur le dévelop- 3D, décarbonation, digitalisation, décentralisation. Cela nous engagé dans les transformations positives du monde.
annoncé une réorganisation du pement des activités à fort contenu a permis de renouer avec la croissance et d’améliorer notre
profitabilité, tout en diminuant de moitié notre empreinte Acteur important de l’économie depuis plus de 150 ans avec
capital de son activité protection technologique ». Donc, tout pour
carbone. un ancrage solide en europe et connecté au reste du monde,
incendie France, qui regroupe les ECA et Prodways. Société Générale emploie plus de 149 000 collaborateurs dans 67 pays et
filiales CLF Satrem, SVF et Les analystes financiers ont Sous la pression des opinions publiques, de la société civile, des accompagne au quotidien 31 millions de clients particuliers, entreprises
Amopsi (appartenant aussi à approuvé le mouvement compte consommateurs, des investisseurs, une deuxième vague de la et investisseurs institutionnels à travers le monde, en offrant une large
Vigians). Quelque 30 % du capital tenu d’une dynamique moins favo- transition zéro-carbone a commencé, portée par les entreprises palette de conseils et de solutions financières sur mesure afin de
et les collectivités locales. Cela signifie que la décarbonation et sécuriser leurs échanges, protéger et gérer leur épargne, les aider à financer
va être repris par le management. rable dans la division où Gorgé a la digitalisation se poursuivent et que la décentralisation accélère. leurs projets, les protéger dans leur vie et leurs activités, leur offrir des
Ces entités ont représenté l’an der- réduit la voilure. Avec, en outre, un solutions et des services innovants. La mission du Groupe est de donner à
nier un chiffre d’affaires de 38 mil- autre effet positif pour le titre Dans ce nouveau modèle, nous développons un conseil de tous les moyens d’avoir un impact positif sur l’avenir.
lions d’euros et 238 personnes. selon Portzamparc, qui rappelle haut niveau avec les dirigeants d’entreprises et de collecti-
vités pour leur permettre de mener leur propre transition. Société Générale déploie une stratégie de croissance responsable,
que « ces activités ne sont, Avec les solutions clients et le digital comme leviers, nous irriguons intégrant pleinement les enjeux RSE, et engagée vis-à-vis de l’ensemble
DÉCOTE DE HOLDING aujourd’hui, pas valorisées par le de ses parties prenantes : clients, collaborateurs, investisseurs, fournisseurs,
ainsi l’ensemble des activités du Groupe, notamment la production
Les activités incendie devraient marché. En effet, la valorisation de d’électricité renouvelable et la distribution et les infrastructures régulateurs, superviseurs et société civile dans le respect des cultures et
rester consolidées dans les comp- Groupe Gorgé reflète simplement la d’un gaz progressivement verdi. nous nous donnons les moyens de de l’environnement dans tous ses pays d’implantation.
tes de Groupe Gorgé, mais ces valeur de marché des participations délivrer à nos clients la transition zéro-carbone avec le même degré
Le Groupe s’appuie sur trois pôles métiers complémentaires :
de simplicité que lorsqu’ils recevaient uniquement électricité et gaz.
deux opérations devraient rappor- du groupe dans Prodways et ECA. - la Banque de détail en France avec les enseignes Société Générale,
ter, pour la première, une plus-va- La cession de cette activité pourrait notre métier était de produire de l’énergie et d’être rémunéré pour Crédit du nord et Boursorama qui offrent des gammes complètes de
lue de cession de plus de ainsi extérioriser une partie de la cela. désormais, nous aidons nos clients à consommer moins et services financiers avec un dispositif omnicanal à la pointe de l’innovation
20 millions d’euros et, pour la valeur latente ». - D. T. nous sommes rémunérés pour cela. digitale ;
seconde, une trésorerie disponible Sur la période 2019-2021, nous prévoyons 11 à 12 milliards - la Banque de détail à l’International, l’assurance et les services
supplémentaire de 7 millions. Pour NOTRE CONSEIL d’euros d’investissements de croissance principalement dans les financiers aux entreprises, avec des réseaux présents en Afrique, russie,
justifier ces mouvements, Groupe ACHETER : une réduction de solutions clients et les renouvelables. europe centrale et de l’est, et des métiers spécialisés leaders dans leurs
Gorgé explique que « la forte crois- l  la décote de holding tirerait La dynamique de réduction des coûts et d’amélioration de la ren-
marchés ;
sance des activités d’impression 3D et le titre qui profite aussi des belles  tabilité sera poursuivie, avec un nouveau programme de perfor- - la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs, avec ses
le grand succès remporté en roboti- perspectives de ses deux filiales. mance de 800 millions d’euros à horizon 2021. expertises reconnues, positions internationales clés et solutions intégrées.
que, avec un contrat d’environ Objectif : 20 € (GOE). Avec la présentation de son plan stratégique Transform to Grow (*) en
Grâce à l’ensemble de ces actions, notre objectif est d’atteindre pour
450 millions d’euros en robotique Prochain rendez­vous : le 25 juillet,  novembre 2017, Société Générale s’est fixé cinq priorités stratégiques
la période 2018-2021 un taux de croissance annuel moyen du
navale, amènent le groupe à vouloir chiffre d’affaires semestriel. et opérationnelles à 3 ans : croître, accélérer la transformation - en parti-
résultat net récurrent (part du Groupe) situé entre 7 et 9 %.
culier digitale - des métiers, maintenir une stricte discipline des coûts et des
pour offrir de la visibilité à nos actionnaires, la politique de dividende risques, achever le recentrage du Groupe, et ancrer à tous les niveaux de
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT vise désormais un ratio de distribution entre 65 % et 75 % du l’entreprise une culture de responsabilité.
résultat net récurrent (part du Groupe). (*) Transformer pour croître
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ A horizon 2020, le Groupe s’est fixé plusieurs objectifs financiers
COURS AU 27­6­19 :  16,76 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  4 % en outre, ENGIE récompense les actionnaires stables et fidèles
et notamment une rentabilité sous-jacente de ses capitaux propres tan-
VARIATION 52 SEMAINES :  12,63 % ÉVOL. 2019 :  10 % par un dividende majoré de 10 %* pour toute action détenue au
l BNPA gibles comprise entre 9% et 10%, un ratio de solvabilité (Cet1) à 12% et
2019 :  99,29 % nominatif depuis au moins 2 exercices en continu.
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  NS un taux de distribution de ses bénéfices de 50%, avec un dividende par
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  11.838 ÉVOL. 2019 : NS *
peA éligible également au dividende majoré action d’au minimum 2,20 eur.
EXTRÊMES 52 S. :  17,46 € / 7,30 €
Nous contacter : actionnaires@engie.com Nous contacter :
www.engie.com/actionnaires societegenerale@relations-actionnaires.com
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT www.societegenerale.com/fr/actionnaires
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  30 % DIVIDENDE 2018 :  0,32 € 0 800 30 00 30
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  7,16 € RDT 2018 : 1,9 %   RDT 2019 : 1,9 % 0800 850 820
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
LA FAMILLE GORGÉ :                                 57,53 % PER 2019 :  56,2 FOIS
AUTRES ACTIONNAIRES :                        8,26 % PER 2020 :  32,1 FOIS
PEA­PME
24 / INTERVIEW Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Henri Poupart­Lafarge SON PARCOURS
Ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale des ponts et chaussées, et diplômé 
PDG d’Alstom du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Henri Poupart­Lafarge, né le 10 avril 1969 à 
Nancy, a commencé sa carrière à la Banque mondiale en 1992. Il est entré ensuite au ministère 
de l’Economie et des Finances. Il a rejoint Alstom en 1998 en tant que responsable des relations 
investisseurs et chargé du contrôle de gestion. Entre 2004 et 2010, il en est le directeur financier.  En 
2011, il est nommé président du secteur transport du groupe. Depuis le 1er février 2016, il occupe le 
poste de président­directeur général. 

Nous allons devenir leader de


la mobilité verte et intelligente
 ALSTOM  LA QUESTION
QUI DÉRANGE
« Le train à  N’avez­vous pas, 
hydrogène est  dans vos métiers, 
promis à un très  un problème de 
recrutement ?
bel avenir. Il est la  Vous avez entièrement raison. En Europe, 
meilleure solution  notamment, notre secteur est confronté à un 
problème de rareté des compétences de haut

pour les moyennes  niveau telles que des ingénieurs, en particu­
lier dans la signalisation. Pour sa part, 

et longues  Alstom est bien armé face à cette contrainte. 
Nous avons de nombreux partenariats avec 
les écoles d’ingénieurs et les universités et 
distances » offrons des parcours uniques à nos ingé­
nieurs, qui façonnent les villes de demain 
partout dans le monde – Riyad, Panama, 
Montréal, Sydney, Paris – pour une mobilité 
plus respectueuse de l’environnement.
Alstom
En €
ce qui concerne la marge d’exploitation ajustée,
40
nous visons 9 % en 2022-2023 (c’est-à-dire lors du
35
25,92 dernier exercice du plan stratégique). Cette ambi-
30
41,21
tion est réalisable, et nous aurons, à ce moment-là, la
25 plus belle marge du secteur. En effet, il s’agit d’une
20 forte amélioration par rapport à celle de l’exer-
15 cice 2018-2019 de 7,1 %, qui était déjà un progrès
2014 15 16 17 18 2019 important, favorisé par notre stratégie à 2020. Le
ratio de conversion du bénéfice net en cash-flow
libre pourrait être supérieur à 80 %, contre un peu
  Ambitions    L’acteur  mondial  du  ferroviaire  va  intensifier  sa  croissance  dans  les  plus de 50 % l’an dernier. Enfin, nous mettons en
place une politique régulière du dividende pérenne,
services  et  la  signalisation.  La  marge  atteindrait  un  niveau  record  de  9 %  en  2023. avec un taux de distribution compris entre 25 et
35 %.
Avez­vous des projets de croissance externe ? 

Q
uels sont les points forts de votre nouveau qui concerne la première, Alstom l’a déjà mise en res du monde pour les bogies [un « chariot » situé - Notre attitude est, dans le bon sens du terme,
plan stratégique Alstom in Motion ? œuvre depuis longtemps, avec succès. Aujourd’hui, sous la voiture sur lequel sont fixés les essieux]. opportuniste. Nous avons la volonté de nous renfor-
- Nous sommes aujourd’hui le seul pure un TGV comporte beaucoup de connectique : dans Quels sont les objectifs financiers visés à l’horizon de  cer dans des activités spécifiques – des niches –, plu-
player du transport, et, de ce fait, nous 1 mètre de train, il y a 1 kilomètre de câbles. Pour la 2023 ? tôt dans les métiers de la signalisation ou de la
avons vocation à participer pleinement à seconde, la difficulté réside dans le fait que nous - Les principaux objectifs que nous nous sommes digitalisation.
la révolution ou, du moins, à la transition de la mobi- produisons des petites séries, ce qui se prête mal à fixés sont ceux d’un taux de croissance annuelle Avez­vous les moyens d’une telle politique
lité. Notre plan stratégique, Alstom in Motion, à la robotisation. Mais, là encore, il n’y a pas de fata- moyenne du chiffre d’affaires de l’ordre de 5 % ou pourriez­vous faire appel au marché ?
l’horizon 2023, s’appuie avant tout sur la croissance lité. Par exemple, nous venons d’inaugurer, dans durant cette période de trois ans. C’est bien mieux - A l’exception d’une acquisition majeure qui n’est
du marché, tirée en particulier par le besoin de notre usine du Creusot, le plus gros robot de soudu- que le marché, qui ne devrait croître que de 3 %. En pas du tout à l’ordre du jour, nous avons les moyens
mobilité durable, connectée et efficace. Nous avons financiers de réaliser une telle politique de crois-
pour objectif de continuer à croître sur nos mar- sance externe, créatrice de valeur, sans faire le
chés, en particulier dans les domaines de la signali- moindre appel au marché.
sation et du service, d’innover pour devenir le leader LE POINT DE VUE D’INVESTIR Quel est l’avenir du train à hydrogène ? Y a­t­il 
de la mobilité propre et intelligente et, enfin, d’amé- beaucoup de constructeurs dans cette spécialité ?
liorer notre efficacité opérationnelle.
Il y a trois ans à peine, certains investisseurs s’inquié­
Pari de la transformation réussi - Ce qui est sûr, c’est que, à l’instar de l’automobile,
nous vivons les derniers moments du train Diesel.
taient de votre taille et estimaient qu’elle n’était pas  Le train à hydrogène est promis à un grand avenir. Il
suffisante pour affronter la concurrence mondiale ? Recentrage. Aujourd’hui,  sus bien plus positif sur la valeur.  seront aussi jugées sur des  est la meilleure solution pour les moyennes et lon-
- Ce sujet est derrière nous. Notre plan Alstom Alstom, c’est plus de 8 milliards La question de la pérennité de  critères extra­financiers. gues distances. Pour répondre à votre seconde ques-
2020 nous a permis de devenir l’acteur le plus global d’euros de chiffres d’affaires,  l’affaire n’est plus en cause. - jlmaurel@investir.fr tion, nous sommes les pionniers, pour l’instant, dans
sur notre marché, grâce à une forte expansion géo- 570 millions d’euros de béné­ Au contraire, le groupe s’impose  cette technologie et les seuls à avoir mis un train en
graphique. Nous avons, par exemple, inauguré de fice d’exploitation, une trésore­ comme le seul pure player du  NOTRE CONSEIL service commercial, actuellement, en Allemagne.
nouveaux sites en Inde ou encore en Afrique du Sud, rie nette de 2,3 milliards, des  transport, comme le rappelle  ACHETER : nos estima­ Quels sont les projets achevés et livrés
où nous avons remporté les deux plus importants capitaux propres supérieurs à  Henri Poupart­Lafarge dans cet  l  tions de résultat net par dont vous êtes le plus fier ?
contrats de notre histoire. 4,2 milliards et enfin, et sur­ entretien. action de l’exercice en cours et  - Nous avons réalisé un très grand nombre de très
Un des axes de votre stratégie est la signalétique.  tout, un carnet de commandes  Surtout, Alstom affiche désor­ du prochain sont respective­ beaux projets et nos équipes en sont fières. Pour
Avez­vous un retard dans ce domaine ? de 40,5 milliards d’euros.  mais sa volonté de s’inscrire  ment capitalisées 17,3 fois et  répondre à votre question relative aux derniers
- Nous sommes le deuxième ou le troisième groupe Le recentrage du groupe sur le  dans une démarche environne­ 15,8 fois. Ces ratios sont justi­ d’entre eux, j’ai envie de vous citer celui du premier
à l’échelle mondiale dans ce métier avec Thales. seul ferroviaire, à la fin de  mentale systématique.  fiés par les perspectives de  métro automatique australien, à Sydney, qui, après
Nous devons accélérer dans ce secteur d’activité, à 2015, est une des belles réussi­ Sa présence dans le bus  croissance du chiffre d’affaires  avoir été livré, a été emprunté par plus de 1 million
l’instar de ce que nous avons fait dans le matériel tes industrielles françaises de  électrique ou encore  et d’amélioration de la marge  de passagers en quinze jours. Nous avons égale-
roulant, pour répondre aux besoins de nos clients. ces cinq dernières années. dans le bus à hydrogène ou bien  d’exploitation. ment mis en service le dernier train de notre nou-
La signalisation, c’est la mobilité intelligente qui va Ce n’était pourtant pas gagné  d’autres projets innovants  Objectif : 48 € (ALO). velle gamme régionale en Italie. Enfin, à Paris et en
permettre de gagner en efficacité grâce à la gestion d’avance et d’ailleurs, à la  est une réalité tangible de  Prochain rendez­vous :  région parisienne, lors de l’été 2018, nous avons
des données et à l’optimisation des flux. Bourse de Paris, l’action a eu  l’engagement de la société  le 18 juillet, publication des  automatisé le RER A, qui est emprunté par 1 mil-
La digitalisation est­elle complexe à mettre  du mal à s’imposer. dans ce domaine. commandes et du chiffre  lion de passagers par jour. Evidemment, l’entre-
en œuvre dans vos métiers ? Aujourd’hui, il existe un consen­ Or, de plus en plus, les sociétés  d’affaires du premier trimestre. prise tout entière est très investie sur le TGV du
- Il faut bien distinguer la digitalisation des futur...
produits de la digitalisation des processus. En ce  PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN­LAURENT MAUREL
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
INTERNATIONAL / 25
Amérique du Nord + fortes variations du DJ Europe + fortes variations Stoxx50 Reste du monde

DOW JONES – 0,52 % DOW INC + 4,14 % DJ STOXX 600 + 0,03 % BAYER + 11,16 % NIKKEI + 0,08 %

S&P 500 – 0,57 % GOLDMAN SACHS + 4,05 % DAX 30 + 0,48 % INDUSTRIA . + 3,85 % SHANGAI COMP. – 0,77 %

NASDAQ COMP. – 0,49 % UNITEDHEALTH – 3,82 % FTSE 100 + 0,24 % NOKIA – 4,04 % BOVESPA – 0,73 %

TSX COMPOSITE – 1,24 % CISCO SYSTEMS – 3,87 % SMI – 0,25 % KONINKLIJKE – 5,71 % RTS 0,00 %
Variations sur la semaine

AbbVie s’offre un coup de jeune à 60 milliards
  Mégafusions    Les  opérations  de  fusion­acquisition  se  multiplient  dans  la  pharmacie  mondiale.  Plus  qu’une 
course  à  la  taille,  c’est  une  stratégie  de  défense  qui  a  motivé  le  mariage  d’AbbVie  et  d’Allergan.

E
ncore une mégaopération dans le secteur de tal du nouvel ensemble, et ceux d’AbbVie, le solde Quant à AbbVie, il était urgent qu’il diversifie son por- cas, en 2015, quand Pfizer avait aussi jeté son dévolu
la pharmacie ! Après le rachat en janvier de la (83 %). tefeuille. Le laboratoire est l’heureux propriétaire sur Allergan. Les deux géants de la pharmacie avaient
société américaine de biotechnologies Cel- « Cette opération était plus une nécessité pour les deux d’Humira, le plus gros « blockbuster » de la planète, un alors conclu l’opération la plus importante de tous les
gene par le laboratoire Bristol-Myers Squibb acteurs qu’une opportunité », ont jugé les investisseurs. médicament contre certaines maladies auto-immu- temps, une fusion à 160 milliards de dollars dont
pour 74 milliards de dollars et celui, un mois plus tôt, Allergan, qui est le leader des antirides, est aussi nes qui a généré à lui seul 20 milliards de dollars de l’objectif était uniquement fiscal. Les nouvelles dispo-
de l’irlandais Shire par le laboratoire japonais Takeda numéro deux mondial en ophtalmologie. Depuis chiffre d’affaires en 2018 et près des deux tiers de ses sitions du Trésor américain visant à lutter contre les
pour 51 milliards d’euros, c’est au tour de l’américain juin 2017, son action a été divisée par deux en raison de ventes. Ayant perdu son brevet en Europe l’année der- délocalisations d’entreprises – Pfizer voulait transfé-
AbbVie de s’offrir son compatriote Allergan. la concurrence accrue des génériques sur certains de nière, il est désormais confronté à l’arrivée des biosi- rer son siège administratif en Irlande, où est basé
A l’issue de l’opération présentant une prime de 45 % ses médicaments. En outre, le Botox, le plus gros milaires d’Amgen et de Mylan. Ce rapprochement a, Allergan – ont fait avorter le mariage. Mardi, jour de
par rapport au dernier cours coté d’Allergan, les contributeur au bénéfice, est menacé par de nom- en tout cas, un sens industriel – les synergies ont été l’annonce, Allergan a grimpé de 25 % au Nasdaq, alors
actionnaires du roi du Botox détiendront 17 % du capi- breux concurrents. évaluées à 2 milliards de dollars –, ce qui n’était pas le qu’AbbVie a cédé 16 %.- A. B.

La cote du Stoxx 50 déchiffrée de A à Z,  valeurs passées au crible  ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE


(de Deutsche Telekom à HSBC)
Ci­dessous, la publication des données clés des valeurs de l’Indice européen Stoxx 50, hors actions françaises, que
 Apple  Un plan de secours
vous retrouvez chaque semaine dans le cahier Cote. Les données par action (cours, dividende, BNPA) sont données
dans la devise de cotation (euro, livre ou franc suisse). En revanche, les données globales (chiffre d’affaires, béné­
fice, capitalisation) sont fournies en euros, afin de faciliter la comparaison entre les différentes sociétés.
en cas de hausse douanière
)

)
)

locale
ier d ier d STIM locale

locale
ON Asem. 2 sem. cale)

ier d ier d STIM locale)

eil
eil

M€)
é
M€)
é

é (en )
é (e n )

t.
t.

es
es

leur ié
leur ié

estim (en M€
estim (en M€

net 019 est 18 estim


net 019 est 18 estim

s
9 es

cons
cons

a va odif
a va odif
VAR tion 52 us-bas 5 (devise lo

nair e titr
nair e titr

evise
evise

e
e titre du fabricant pour la firme des discussions à Donald Trump d’abandonner

Dern du dern 2019 E é (devise


Dern du dern 2019 Eé (devise

2 0 19
ivide ivide É
ivide ivide É

ON Asem. 2 sem.

)
)

nseil ous avo uleur


nseil ous avo uleur
1

ve r s d e
ve r s d e

2020 TIM est. (d


est. (d

sur l ns m
sur l ns m
A 20

2020 imé
2020 imé

O
O

Con e cha 2-18 mo RS


RS

éden t de
ction Nbr
éden t de
ction Nbr

Béné fice net A 2019/ M€)


Béné fice net A 2019/ M€)

é
é

n
n

es

d’iPhone a repris des cou- entre les Etats-Unis et la Chine son projet d’augmenter des
es

NÉM
NÉM

ELLE
ELLE

20
20

préc gemen is
seil change mois

/CA

Datentiel à 1 DE COU
Datentiel à 1 DE COU

DateDEMEN 19 estim

o
o

Variahaut/P LÔTURE
Variahaut/P LÔTURE

VAR tion 52 us-bas 5


C
DateDEMEN 19 estim

PER 2019 ES PA 2019


préc men
PER 2019 EST PA 2019

ux a (M€) -
ux a n (M€) -

PoteBJECTIF ESTIR
B é n é ce C É (en
PoteBJECTIF ESTIR
B é n é s a n ce C I M É (e n

n o t r u e q u e nt d e c
notr ue que nt de c
/

indiq angem CTION


indiq angem CTION

(le c RÉDA IRE


( l e c É DA I R E

/ VE
/ VE

DE M
DE M

t
t

leurs en milieu de dans le conflit commercial qui droits de douane. Elle estime

est. É
NNU
NNU

nde
nde

2-18
2020 IMÉ

A
A

2
2

T
T

V
V
est.

N
I
N

n
n
n

e
T
T

semaine avec l’annonce du les oppose. que sa compétitivité souffrirait

REN ende 20
MétieUR - CO
MétieUR - CO

Crois019 EST
Crois019 EST

REN ende 20

DE LOMMEN
DE L MMEN

Plus RS DE C
l
Plus RS DE C
l

PER action - B
Prin alisatio
PER ion - B
Prin alisatio

‘ O SEIL IN
‘ O SEIL IN

n
fice
fice

IATI
IATI

rachat d’une start-up, Drive.ai, face à ses concurrents étrangers


cipa
R
cipa

e co
e co

seil
a
t

d
d

Capit r
Capit r

A
A

s
O
a

h
h

E
E

Divid
s
s

CHAÎNE À TRANSFÉRER
-
-

Divid

ANC/
ANC/

CON
CON

CA 2
CA 2

CO U
CO U

LE C
LE C

VAL
VAL

Pay
Pay

Con

utilisant l’intelligence artificielle moins exposés au marché améri-


SOCIÉTÉ COURS ACTIVITÉ DIVIDENDE VALO. COMMENTAIRE CONSEIL pour créer des systèmes de con- Selon Seeking Alpha, son impact cain. La presse japonaise avait
DEUTSCHE TELEKOM ­ DTE 15,17 79110 0,75 9,15 Les discussions avec Dish pour la vente  A  18,50 duite autonome. Cette opéra- serait réel pour Apple et pourrait rapporté un peu plus tôt
Opérateur télécom 15,88 / 13,13 + 5 % 4,9 % 1,08 de certains actifs en vue d'obtenir  22 % tion, dont le montant n’a pas été lui coûter jusqu’à 1 $ de bénéfice qu’Apple avait demandé à ses
72.231 ­ 4.761.458.596  + 13,85 % 4500 29­03­2019 14,0 l'autorisation du DOJ concernant la  19/12/2008
Etat allemand (31,90 %) + 2,36 % 4900 0,40  13,0 fusion T­Mobile US/Sprint, se  E communiqué, a néanmoins ras- par action en cas de hausse de principaux fournisseurs d’esti-
The Vanguard gp (1,87 %) 1,61 poursuivent. suré sur les ambitions de l’améri- 25 % des tarifs douaniers sur les mer le coût d’un transfert de
DIAGEO ­ DGE 33,69 14998 0,72 Diageo clôt son exercice ce 30 juin, à un  A  40 cain dans la voiture autonome. produits chinois. La firme a 15 % à 30 % de leurs capacités de
Bière et spiritueux 34,60 / 25,13 + 5 % 2,1 % 1,38 plus haut historique après une hausse de 19 %
89.169 ­ 2.373.621.738  + 24,49 % 3657 28­02­2019 24,4 20% cette année. La valeur a été porté  Cela aurait presque fait oublier d’ailleurs rejoint la liste des production de la Chine vers
Capital Research & M (3,15 %) + 20,49 % 3903 0,26 (A) 22,9 notamment par un plan de rachat  aux investisseurs les enjeux sociétés américaines enjoignant l’Asie du Sud-Est en cas de res-
The Vanguard Group (2,98 %) 0,83 d'actions de 3 milliards de livres.
tructuration de sa chaîne
ENI SPA ­ ENI 14,47 75214 0,83 14,63 Le résultat net de 992 millions au  A  17
Pétrole 16,71 / 13,39 ­ 1 % 5,7 % 1,25 premier trimestre (+ 1 %) a moins  18 % CRITÈRES D’INVESTISSEMENT d’approvisionnement. Apple
52.572 ­ 3.634.185.330  ­ 6,26 % 4542 20­05­2019 11,6 impressionné que les profits (+ 55 %) du  05/04/2017 aurait aussi augmenté ses com-
Caisse Dépôt italie (25,76 %) + 5,22 % 5197 0,30  10,1 dernier trimestre 2018. La production  E COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
Ministère éco. italien (4,34 %) 0,89 s'est un peu tassée (­ 2 %). l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ mandes d’écrans LCD vers
GLAXOSMITHKLINE ­ GSK 15,82 35403 85 702 Dans le cadre du projet de  E  COURS AU 27­6­19 :  199,74 $ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  4 % Japan Display, faisant s’envoler
Pharmacie­santé 17,14 / 14,09 + 3 % 537,3 % 110 rapprochement de ses activités grand  VARIATION 52 SEMAINES :  8,46 % ÉVOL. 2019 :  ­ 3 % le titre de ce dernier. - D. T.
87.990 ­ 4.987.960.446  + 4,42 % 6090 16­05­2019 0,1 public avec celles de Pfizer, le géant  2019 :  26,63 % l BNPA
Blackrock (7 %) + 5,83 % 6350 0,19  0,1 britannique va proposer une série de  l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2018) :  9 %
0,82 concessions aux autorités de  BÊTA 52 S. : 1,5 FOIS ÉVOL. 2019 :  ­ 3 % NOTRE CONSEIL
concurrence européennes. EXTRÊMES 52 S. :  233,47 $ / 142 $
RESTER À L’ÉCART : la
GLENCORE ­ GLEN
Producteur minier et grossiste
2,64
3,72 / 2,33
191793
+ 4 %
0,17
6,4 %
2,59
0,26
Le groupe minier, également actif dans 
le négoce de matières premières, a mis 

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l  visibilité est trop faible sur
20.379 ­ 6.922.713.511  ­ 29,09 % 4237 ... 10,0 en vente ses actifs pétroliers au Tchad. l’évolution des ventes du groupe 
Qatar Holding (8,5 %) ­ 10,67 % 5017   8,4 l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
Ivan Glasenberg (8,5 %) 0,11 DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 126 % DIVIDENDE 2018 :  2,72 $ et de sa chaîne d’approvisionne­
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  20,42 $ RDT 2018 : 1,4 %   RDT 2019 : 1,5 % ment (AAPL).
HSBC ­ HSB 6,55 60378 0,51 7,96 La banque britannique prévoit de  E  l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
Banque 7,65 / 4,76 + 1 % 7,8 % 1,01 supprimer au moins 500 postes au  Prochain rendez­vous : fin 
147.806 ­ 20.237.060.602  ­ 7,89 % 22510 12­10­2017 6,5 niveau mondial dans ses activités de  A   90 %  PER 2019 :  17,4 FOIS
C    10 %  PER 2020 :  15,9 FOIS
Ping An AM (7 %) + 1,05 % 24269 0,10  6,0 banque d'investissement et de marché. V     0 %
juillet, résultats du troisième 
The Vanguard Group (3 %) NS
trimestre.

À RENVOYER SANS AFFRANCHIR, accompagné de votre règlement à :


INVESTIR - Service Abonnements

INVESTIR RAPPORTE
Libre réponse n°60405 - 60439 Noailles Cedex

Oui, je m’abonne à l’offre Pack pour 12,50€ par mois pendant 1 an,

ABONNEZ-VOUS VITE !
IK69AH27
je bénéficie de près de 55% de réduction*
(ou 154€ par an au lieu de 338,20€, paiement en une seule fois).
Je reçois chaque semaine le journal et j’ai accès à la version PDF dès 21h
le vendredi.
Je peux aussi acquérir séparément l’abonnement au journal pour 129€ par an (au lieu de 239,20€*).

Mes coordonnées Mme M.


Nom : Prénom :

OFFRE LIMITÉE Adresse :

CP : Ville :
Tél. :
PRÈS DE

55 %
 Il est indispensable que j’indique mon adresse e-mail pour recevoir mes codes d’accès au site
E-mail ............................................................................................................................................ @............................................................................................................

Je joins mon règlement par : Date & signature obligatoires

Chèque à l’ordre de INVESTIR PUBLICATIONS

Carte Visa / Eurocard / Mastercard

DE RÉDUCTION Expire fin M M A A

* Par rapport au prix de vente au numéro du journal à 4,60€ et de l’offre journal en PDF à 99€. Offre valable jusqu’au 31/12/19 réservée aux
non-abonnés et limitée à la France métropolitaine et la Corse. En souscrivant à cette offre d’abonnement, vous acceptez nos conditions générales
de vente disponibles sur le site https://investir.lesechos.fr/cgu-cgv / ou sur simple demande au 01 55 56 70 67. Investir collecte et traite vos données
personnelles aux fins d’inscription et de gestion de votre commande. Tous les champs sont obligatoires. Conformément à la règlementation en
vigueur, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation, de suppression et de portabilité de vos données. Pour exercer
vos droits et/ou obtenir plus d’informations sur notre politique de confidentialité, vous pouvez vous adresser à : serviceclients@investir.fr / Service
Clients Investir - 4 rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex. Si vous ne souhaitez pas recevoir de notre part des offres commerciales pour nos produits
ou services analogues, merci de cocher cette case . Si vous souhaitez recevoir les offres du Groupe Les Echos Le Parisien, merci de cocher cette
case . Si vous souhaitez recevoir les offres des partenaires du Groupe Les Echos Le Parisien, merci de cocher cette case

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT VOUS ABONNER SUR abonnement.investir.fr


OU EN APPELANT LE 01 55 56 70 67

26 / TOUT SAVOIR POUR LES PROCHAINES SÉANCES Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

Agenda / Semaine du 1er au 5 juillet 2019 Analyse graphique et produits dérivés
r Les marchés sont fermés aux 

DIMANCHE  30  JUIN

RDV DE LA SEMAINE
EUROPE
Etats­Unis (Independence Day).

VENDREDI
 Cac 40  Le marché manque 
Sommet européen
ÉCONOMIE
5
de catalyseurs
Nominations Il n’y a pas que le sommet du Groupe des vingt  r Allemagne. Commandes indus­ ÉVOLUTION
(G20) qui attire l’attention des médias. Dimanche, les chefs  SUR 6 SEMAINES
trielles de mai (8 heures).
d’Etat et de gouvernement se retrouvent à Bruxelles pour  r Etats­Unis. Statistiques 
En Points
tenter de trouver un accord sur les noms des présidents de la  du marché du travail en juin 
Commission européenne et du Conseil européen. (14 h 30). 
La succession du président de la Banque centrale européenne, 
quant à elle, n’est pas clairement concernée sur le plan institu­
tionnel, même si elle fera partie des tractations. En effet, 
Mario Draghi libère son fauteuil fin octobre.
5.538,97
+ 3,4 %
Agenda des dividendes
Dimanche r Etats­Unis. Washington pour­
Société Montant Date*
30 rait imposer de nouveaux droits 
de douane sur la quasi­totalité  COHERIS 0,03 € 1­7­19 Moy. mob.
50 jours
ÉCONOMIE des importations chinoises.
r Chine.  Indices nationaux des  r Union européenne. La Com­ GECINA 2,75 € (S) 1­7­19

directeurs d’achats de juin  mission européenne pourrait  GL EVENTS 0,65 € 1­7­19


(3 heures). engager une procédure de sanc­
r Union européenne. Les leaders tions à l’encontre de l’Italie. IPSOS 0,88 € 1­7­19 Moy. mob.
20 jours
européens se réunissent à Bruxel­
les pour tenter de nommer les  SOCIÉTÉS PHARMAGEST INTER. 0,85 € 1­7­19

nouveaux présidents de la Com­ CONVOCATION D’ASSEMBLÉE TERREÏS 25,38 € (S) 1­7­19


mission européenne et du Conseil 
européen. r Ubisoft Entertainment. AGM à  AXWAY SOFTWARE 0,40 € 2­7­19
11 h 30, 189, rue de Bercy,  NOVEMBRE 2018 JUIN 2019
75012 Paris. CNIM 5,25 € 2­7­19

L’
LUNDI indice a consolidé dans symbolise à elle seule le man- NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ
ECA 0,40 € 2­7­19
1er le calme ses récents que de dynamique. Les cours STRATÉGIE OFFENSIVE : 
MERCREDI
3 ICADE 2,30 € (S) 2­7­19 gains à l’approche des peinent ainsi à dépasser la zone l  le stability A812T offre un
ÉCONOMIE sommets d’avril, autour de de résistance correspondant au rendement de 35 % en trois 
MAISONS DU MONDE 0,47 € 2­7­19
r Japon 5.600 points. Les indicateurs trou de cotation ouvert le 6 mai, mois, à condition que le Cac 40 
ÉCONOMIE techniques témoignent de cette qui a cependant été comblé. ne sorte pas de la fourchette 
– Indice manufacturier Tankan de  r Japon. Indice PMI Markit IHS  SABETON 0,22 € 2­7­19
la Banque du Japon, au deuxième  des directeurs des achats du  apathie. Le RSI journalier navi- 4.600­5.800 points d’ici 
trimestre (1 h 50). SOPRA STERIA 1,85 € 2­7­19 gue en eau trouble, mais se DONNÉES CLÉS à l’échéance du 20 septembre. 
secteur non manufacturier, en 
– Ventes au détail de juin (7 heu­ juin (2 h 30). TIPIAK 2,20 € 2­7­19 maintient toutefois au-dessus Tendance graphique : hausse. Attention ! Ces bornes sont 
res). r Chine. Indice PMI Caixin des  de 50 %. Les moyennes mobiles Supports : désactivantes, c’est­à­dire que la 
r Chine directeurs des achats du secteur  TXCOM 0,30 € 2­7­19 à 20 et à 50 jours croisent à la 5.310­5.152­5.015 points. somme engagée sera entière­
– Indice PMI Caixin des directeurs  non manufacturier, en juin  hausse, mais cette dernière s’est Résistances : ment perdue si l’une de ces deux 
DELFINGEN INDUS. 057 € 3­7­19
des achats du secteur manufactu­ (3 h 45). aplatie depuis début juin et 5.658­5.790­6.000 points. bornes est touchée.
rier, en juin (3 h 45). r Zone euro. Indice PMI Markit  DEVOTEAM 1 € 3­7­19
– Les marchés sont fermés à 
Hongkong.
IHS des directeurs des achats 
EUROGERM 0,45 € 3­7­19 Sélection de valeurs
du secteur non manufacturier, 
en juin (9 h 50). JACQUES BOGART 0,20 € 3­7­19
r Royaume­Uni. Indice PMI  DASSAULT SYSTÈMES (DSY) EDF (EDF)
Markit IHS CIBS des directeurs  JACQUET METAL SER. 0,20 € 3­7­19
des achats du secteur non manu­ En Euro En Euro Moy. mob.
MERSEN 0,95 € 3­7­19 50 jours
facturier, en juin (10 h 30).
139
r Etats­Unis REXEL 0,44 € 3­7­19
– Séance écourtée à Wall Street à  + 24,4 % 10,95
la vieille de la fête nationale,  SÉCHÉ ENVIRON. 0,95 € 3­7­19 – 24,5 %
fermeture des marchés à  VISIODENT 0,11 € 3­7­19 Moy. mob.
13 heures local, 19 heures en  50 jours
France. GROUPE GORGÉ 0,32 € 4­7­19 Moy. mob.
– Estimation ADP des créations  20 jours
d’emplois en juin (14 h 15). GROUPE IRD 0,69 € 4­7­19
r France. Immatriculations de 
– Déficit commercial en mai  Moy. mob.
véhicules neufs en juin (8 h 45). CS COMM. & SYSTÈMES 0,40 € 4­7­19 20 jours
r Zone euro.  (14 h 30).
– Nouvelles inscriptions hebdo­ LINEDATA SERVICES 1,35 € 4­7­19 OCTOBRE 2018 JUIN 2019 OCTOBRE 2018 JUIN 2019
­ Indice PMI Markit IHS des direc­
teurs des achats du secteur  madaires au chômage pour la 
NOTRE COMMENTAIRE NOTRE COMMENTAIRE
manufacturier, en juin (9 h 50). semaine qui s’est achevée le  * IL S’AGIT DE LA DATE DE DÉTACHEMENT DU

– Chômage en mai (11 heures). 29 juin (14 h 30). DIVIDENDE, QUI, EN PRINCIPE, EST Le titre consolide au­dessus du support court terme. Le titre reste sous pression à la suite de la cassure 


ANTÉRIEURE DE DEUX JOURS DE BOURSE À LA
r Allemagne. Chômage en juin  – Indice PMI Markit IHS des direc­ DATE DE VERSEMENT OU DE MISE EN PAIEMENT Le RSI se maintient au­dessus de 50. Tant que les 132 € ne  du support des 11,90 €. Le RSI s’inscrit en territoire 
DE CE DIVIDENDE. sont pas enfoncés en clôture, une reprise est envisagée. négatif.
(9 h 55). teurs des achats du secteur non   (A) = ACOMPTE. (S) = SOLDE. (T) = TRIMESTRIEL
r Royaume­Uni manufacturier, en juin (15 h 45). VALEURS FAISANT PARTIE DE L’INVESTIR 10. Achat : objectifs à 147 € et à 152 €. Vente : objectifs à 9,86 € et à 8,50 €.
– Indice PMI Markit IHS/CIPS des  – Indice ISM des directeurs des  Cours d’invalidation : sous 132 €. Cours d’invalidation : au­dessus de 11,90 €.
directeurs des achats du secteur  achats du secteur non manufac­
manufacturier, en juin (10 h 30). turier, en juin (16 heures). Opérations à venir  NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ
r Etats­Unis – Commandes industrielles en mai STRATÉGIE PRUDENTE : 12 % à prendre sur les
– Indice PMI Markit IHS des direc­ (16 heures).
AUGMENTATIONS DE CAPITAL
l  bonus cappés D341Z d’ici à mars, à condition l  STRATÉGIE OFFENSIVE : le turbo put 80FOC
multipliera par – 3,7 les variations de l’action.
teurs des achats du secteur  – Stocks hebdomadaires que l’action ne touche pas la borne basse de 120 €. Le niveau K.­O. est éloigné de plus de 20 %.
manufacturier, en juin (15 h 45). de pétrole du département r Orege (Euronext). 85 actions 
– Indice ISM des directeurs des  de l’Energie (16 h 30). nouvelles à 1,24 € par action pour  Le bilan des conseils d’analyses graphiques de 
40 DPS, du 2­7 au 11­7. Les positions à déboucler
achats du secteur manufacturier,  Trading Central Il n’y a pas de changement cette semaine. 
en juin (16 heures). SOCIÉTÉS Notre conseil : souscrire à titre  Produits Code mnémo Gain/Perte
– Dépenses de construction en  spéculatif Le bilan de  l’analyse graphique correspond aux positions sélectionnées par TRADING  STABILITY WARRANT CAC 40 6168Z + 10 %
CENTRAL ; le bilan des warrants/turbos et certificats est réalisé sur la base des 
mai (16 heures).
PUBLICATIONS r Voltalia (Euronext). 5 actions  positions sélectionnées par Investir. Les conseils prodigués dans le cadre de l’analyse  TURBO CALL CAC 40 5R19Z + 23,5 %
r Opep. Réunion ministérielle. r Figeac Aero. Résultats annuels  nouvelles à 9,20 € par action pour  graphique peuvent différer de ceux donnés dans Investir sur l’analyse fondamentale. 
Responsable de la recherche de TRADING CENTRAL : Rémy GAUSSENS TRADING CENTRAL est régie par le  TURBO CALL CAC 40 6847Z + 28,5 %
2018­2019 (après Bourse). 6 DPS, du 27­6 au 8­7.  code de bonne conduite de l’ANACOFI­CIF, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers et 
enregistrée à l’ORIAS sous le numéro 17005458. TRADING CENTRAL recommande de lire les  TURBO CALL CAC 40 88SDB + 19 %
SOCIÉTÉS Notre conseil :  souscrire informations légales et réglementaires ainsi que les avertissements concernant les informations fournies 
accessibles depuis le lien suivant : https://tradingcentral.com/media/1265/terms_of_use_web_sites_fr.pdf
PUBLICATION JEUDI CHANGEMENT DE DÉNOMINATION AVERTISSEMENT ! Les produits dérivés sont des produits sans garantie en capital. RÉSERVÉS AUX INVESTISSEURS AVERTIS.
r Trigano. Chiffre d’affaires du  4 r Inside Secure (Euronext). Veri­
troisième trimestre 2018­2019. matrix le 1­7 (nouveau mnemo  : 
CONVOCATIONS D’ASSEMBLÉES
ÉCONOMIE VMX)                   
                            
r Zone euro. Commerce de détail                           Travail exécuté par une équipe
r Egide. AGE à 11 heures, 4, rue  en mai (11 heures). Président de la SAS Investir Publications                       d’ouvriers syndiqués
Edouard­Branly, 78190 Trappes. et directeur de la publication : Pierre Louette Tirage du samedi  29 juin 2019 : 70.253 exemplaires
r Groupe LDLC. AGO à 10 heures, Retrouvez tous les jours avant 
Hebdomadaire édité par Investir Publications, société anonyme 
au capital de 4.177.350 €. Investir-Le Journal des Finances est une publication 
2, rue des Erables,
16 heures sur investir.fr, notre  Commission paritaire : n° 0921K79929­ISSN 2115­0354  du Groupe Les Echos
69578 Limonest Cedex. Principal associé : Ufipar (LVMH)
rubrique « A ne pas manquer   10 boulevard de Grenelle  CS 10817 75738 Paris Cedex 15.
Téléphone : 01­87­39­77­00 Président­directeur général : Pierre Louette. 
demain », qui revient dans le  Directrice générale pôle Les Echos : Bérénice Lajouanie. 
courrierlecteurs@investir.fr
MARDI détail sur les principaux rendez­ Directeur de la rédaction : François Monnier Directeur délégué : Bernard Villeneuve.
2 vous économiques et financiers  Service abonnements : 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex. Notre publication adhère à FIDEO, association d’auto­discipline ayant pour 
qui animeront la séance du  Téléphone : 01­55­56­70­67. Télécopieur : 01­55­56­71­10.  but de favoriser la transparence de l’information financière. Retrouvez 
E­mail : serviceclients@investir.fr. toutes les informations sur cette association sur le site www.fideo­
ÉCONOMIE lendemain. Cet article quotidien  FABRICATION france.org. Retrouvez également toutes les informations sur les conditions 
r Opep+. Réunion ministérielle. complète l’agenda hebdomadaire  Impression : L’Imprimerie (Tremblay), Midi Print (Gallargues).  de production et diffusion de nos recommandations d’investissement sur 
notre site : www.monjournalfinancier.fr/recommandations_financieres
r Zone euro. Prix à la production  que vous avez sous les yeux.  
Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100 %. Ce journal est 
imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro Fl/37/002.  Sauf précision contraire, les recommandations sont actualisées au 
de mai (11 heures). Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier. moment du bouclage, le vendredi précédent la publication.
PLACEMENTS
Retraite/Immobilier/Fonds/Fiscalité/Juridique/Assurance­vie... Tout ce que vous devez savoir cette semaine

Fonds L
es trois derniers mois se du surplace : R-co Valor (+ 0,7 %),
sont révélés volatils, GemEquity (– 0,2 %), qui résiste
avec des hausses en avril bien dans des marchés émer-
et en juin, entrecoupées gents difficiles, et Sextant Grand
par une forte baisse en mai. In Large (– 0,6 %). Enfin, H2O Mul-
fine, l’indice MSCI des actions tiBonds abandonne 2,8 %, Essor
mondiales a fait du surplace Japon Opportunités 3 % et H2O
depuis le 1 er avril, avec une Moderato 6,9 %.

L’Investir 10 OPCVM 
hausse symbolique de 0,2 %. Il en
va de même de notre sélection RETOUR DE COMGEST 
Investir 10 OPCVM, qui s’effrite GROWTH JAPAN
de 0,5 %. La progression depuis En dépit de cette baisse mar-
le début de l’année revient ainsi q u é e, n o u s c o n s e r v o n s
à 10 %. H2O Moderato, tout comme

fait du surplace dans 
Les divergences de perfor- H2O MultiBonds. En effet, le
mances entre les fonds ont été solde des emprunts illiquides
assez marquées, avec trois belles détenus est maintenant valorisé
hausses qui ont été plus qu’annu- à un très bas niveau. On peut
lées par quatre reculs sensibles. donc espérer un rebond ulté-

des marchés volatils
Au rayon des satisfactions, les rieur (lire ci-dessous).
fonds de valeurs moyennes fran- A l’inverse, nous procédons à un
çaises et européennes se arbitrage au sein des fonds
mettent en vedette, avec des d’actions japonaises, car Essor
progrès de 4,4 % pour Indépen- Japon Opportunités a déçu
Notre  sélection  cède  0,5 %  en  raison  des  déboires  des  fonds  de  H2O  A.M. dance et Expansion Europe SM, depuis son achat en mars 2018,
de 3,9 % pour Kirao Smallcaps, avec des performances légère-
Ú  Trois  fonds  de  valeurs  moyennes  progressent  sensiblement qui continue de surperformer, et ment inférieures à la moyenne
Ú  Nous  procédons  à  un  arbitrage  au  sein  des  fonds  d’actions  japonaises de 2,6 % pour Idam Small de sa catégorie. Nous le ven-
France. En revanche, Dorval dons, malgré une moins-value
Ú  Nous  conservons,  malgré  la  déception,  les  deux  fonds  de  H2O  AM. Manageurs Small Cap Euro de 11,9 %, pour acheter Comgest
déçoit avec un repli de 3,2 %. Growth Japan, un autre fonds
Dossier réalisé par Pascal Estève
Pour leur part, trois fonds font spécialisé sur ce pays.

Notre portefeuille au  24­6­2019
Valeur liquidative Variation Variation sur douze
Une pause au printemps
Date d’achat Code Isin
 24­06­2019 depuis l’achat semaines
VALEURS MOYENNES EUROPE
Variation sur Variation depuis Variation depuis
12 semaines fin 2018 fin 2003
INDÉPENDANCE ET EXPANSION EUROPE SM (P) 86,78 € + 5,4 % + 4,4 % 11­2­2019 LU1832174962
VALEURS MOYENNES ZONE EURO
DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO (P) 170,18 € – 16,8 % – 3,2 %  3­7­2017  FR0011645621 + 149,2 %
VALEURS MOYENNES FRANÇAISES
IDAM SMALL FRANCE (P)  164,78 €  – 20,5 %  + 2,6 %  23­10­2017  FR0011659887 + 130,5 %
KIRAO SMALLCAPS (P) 170,61 € – 6,1 % + 3,9 % 9­5­2017 FR0012633311
ACTIONS ÉMERGENTES + 15,2 %
GEMEQUITY R (AV) 158,65 € + 11,3 % – 0,2 % 6­3­2017 FR0011268705
ACTIONS JAPONAISES
+ 10 %
COMGEST GROWTH JAPAN 10,06 € – – 24­6­2019 IE00BD1DJ122
DIVERSIFIÉS FLEXIBLES
R­CO VALOR F (AV) 1.982,80 € + 21,2 % + 0,7 % 17­10­2016 FR0011261197 Investir 10
SEXTANT GRAND LARGE (AV) 439,37 € + 1,5 % – 0,6 % 10­12­2018 FR0010286013 OPCVM + 0,2 %
PERFORMANCE ABSOLUE
Indice MSCI Indice MSCI Indice MSCI
H2O MODERATO (AV) 160,10 € – 8,2 % – 6,9 % 7­5­2018 FR0010923367 - 0,5 % des actions des actions des actions
OBLIGATIONS INTERNATIONALES mondiales Investir 10 mondiales Investir 10 mondiales
H2O MULTIBONDS (AV) 419,02 € – 2,8 % – 2,8 % 1­4­2019 FR0010923375 OPCVM OPCVM
(P) Eligible au PEA. (AV) Fonds présent dans au moins 100 contrats d'assurance­vie.

H2O ASSET MANAGEMENT Fonds COMGEST GROWTH JAPAN


Des mesures fortes prises pour rassurer  entrant
Une régularité PXX-Comgest Growth Japan

les épargnants exemplaire
REDACTION
CORRECTION
SR

D
epuis dix jours, en dépit interne. Grâce aux ventes de la NOTRE CONSEIL Infographiste …

E
de places financières semaine dernière, H2O AM dis- Nous conservons notre n tête des fonds d’actions
bien orientées, les fonds posait de valorisations de mar- l  confiance dans les fonds japonaises sur 8 ans et sur
Comgest Growth Japan EUR R Acc
Moyenne des fonds d’actions
gérés par H2O AM ont dévissé, ché fiables. Cette baisse des de H2O AM, et en particulier  5 ans, deuxième sur 10 ans japonaises

86 %
+ 31,8 %
avec des reculs compris généra- cours de référence explique le dans H2O Moderato et H2O Multi­ et sur 3 ans, neuvième sur 1 an,
lement entre 7 % et 13 %. Nous recul observé de la valorisation Bonds, les deux fonds de notre  Comgest Growth Japan, qui fait
revenons en détail sur ce dossier. des fonds. sélection, pour trois raisons.  preuve d’une régularité exem-
C’est la proportion de la hausse Troisième point, H2O AM n’a Tout d’abord, les titres illiquides  plaire, est incontestablement le
QUE S’EST­IL PASSÉ SUR  de H2O MultiBonds à fin mai, aucun mal à faire face à des restant en portefeuille sont  meilleur fonds d’actions japo-
due aux positions prises sur 
LES FONDS DE H2O AM ? les devises. rachats, puisque les porte- valorisés à un prix plancher. naises. nous l’avons d’ailleurs
Un article publié le mardi 18 juin feuilles de ses fonds compor- On peut donc espérer des ventes  déjà détenu dans notre Inves-
sur le blog Alphaville, du Finan- tent par essence une à un meilleur prix lorsqu’elles  tir 10 OPCVM. Selon l’analyse
cial Times, révélait la présence proportion importante de liqui- se produiront, la société n’ayant  qualitative de quantalys, il est
d’obligations illiquides dans les dités (36 % à fin mai sur H2O plus aucune urgence pour céder  bon ou très bon dans toutes les + 7,9 %
actifs des fonds gérés par cette d’emprunts illiquides émis par le MultiBonds) en raison d’inves- ce solde. configurations de marché, à la 2016 17 18 2019
société de gestion dans des pro- financier controversé Lars tissements sur les marchés Ensuite, le non­recours futur  seule exception des très fortes
portions comprises entre 5 % et Windhorst. Phénomène a priori dérivés, peu consommateurs de aux emprunts illiquides n’obé­ hausses, scénario qui ne semble 7 % en organique pour le spécia-
10 % de l’actif net de ces fonds. aggravant, Bruno Crastes, direc- fonds par essence. rera pas les performances des  pas d’actualité. liste de la climatisation Daikin et
Une pratique qui n’a rien d’illé- teur général de H2O AM, était Enfin, H2O AM a instauré une fonds. Ainsi, en 2018, la dette  La réussite de ce fonds de 9 % pour Amada. Le PDG de
gale (un plafond de 10 % est pos- membre du comité consultatif décote de 3 % à 7 % sur les non cotée n’a apporté que  s’explique par une sélection judi- cette dernière société a souligné
sible pour les titres non cotés), de Tennor Holding, fonds retraits effectués, comme le 1,4 point de gain à H2O Multi­ cieuse de valeurs de croissance la hausse régulière du carnet de
mais qui peut poser problème d’investissement de Lars Wind- permet le mécanisme du swing Bonds, pourcentage à comparer  par sa gérante, Chantana Ward. commandes, grâce au dévelop-
en cas de nombreux rachats par horst. pricing, mis en place sur cer- à une hausse de 32,2 %.  Grâce aux équipes de Comgest pement des machines de
les porteurs de parts. Or, une tains fonds en 2017. Ainsi, les De même, cette année, à fin mai,  installées au pays du Soleil-Le- découpe laser.
décollecte a été constatée au QUELLE A ÉTÉ LA RÉPONSE  coûts de transaction sont sup- la progression de 13,2 % de ce  vant, les visites dans les entre- Les principaux secteurs repré-
deuxième trimestre sur les DE H2O AM ? portés uniquement par les ven- fonds provenait pour 11,4 points  prises sont nombreuses (plus de sentés sont l’industrie (24 % du
fonds de H2O AM. Dans la fou- Ensuite, les titres restants ont deurs lorsque les sorties de paris gagnants sur les devises,  vingt pour le seul mois de mai). portefeuille), les biens de
lée, Morningstar suspendait la été valorisés selon le modèle dépassent un certain montant. soit 86 % du total, et seulement  Elles ont permis de confirmer, consommation cyclique (20 %)
notation Bronze du fonds H2O mark to market et non plus selon En sens inverse, les droits pour 0,9 point des positions  cette année, des prévisions de et la santé (14 %). La plus forte
Allegro en raison de la présence, le modèle mark to model, qui est d’entrée ont été supprimés sur prises sur les emprunts privés  progression bénéficiaire pour le sous-pondération concerne les
à hauteur de 4,2 % de l’actif, la résultante d’un modèle tous les fonds. (notés ou non notés). résultat opérationnel d’au moins financières (2 %).
28 / PLACEMENTS Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019

PLACEMENTS
INDÉPENDANCE ET EXPANSION EUROPE SMALL DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO

Un choix de valeurs original Pénalisé par le repli de Solutions 30
I A
ndépendance et Expansion Indépendance et Expansion prouvent les valeurs présentes vec un recul de 3,2 % sur Dorval Manageurs Small Cap Euro R mai, la technologique allemande
Europe Small a redressé la Moyenne des fonds de valeurs dans le top 10 : Tinexta, l’équipe- trois mois, Dorval Mana- Moyenne des valeurs moyennes de la Cancom It Systeme et les fran-
moyennes européennes + 7,6 % zone euro
tête après sa contre-perfor- mentier automobile allemand geurs Small Cap Euro a çaises Microwave Vision ainsi
mance de février et de mars. Rheinmetall, la société d’ingé- déçu, puisque les autres fonds que Somfy ont été vendues, et
- 6,2 %
Trois titres se sont mis en évi- nierie finlandaise Etteplan, le investis en valeurs moyennes les positions dans la technologi-
dence en mai, dans un contexte distributeur suédois Swedol, européennes se sont appréciés. que autrichienne S&T ainsi que
pourtant très difficile, avec des The Scottish Salmon, le spécia- Il a pâti en particulier de la forte dans Bastide Le Confort Médi-
hausses comprises entre 12 % et liste irlandais des services agro- baisse de Solutions 30, la pre- cal allégées.
+ 5,4 % - 16,8 %
23 % : l’exploitant piscicole nor- alimentaires Origin Enterprises, mière ligne du fonds, à la suite En revanche, une ligne Séché
végien Grieg Seafood, qui a réa- Févr. 2019 Juin 2019 le loueur finlandais Cramo et de la vente à découvert initiée 2017 18 2019 Environnement a été initiée en
lisé un premier trimestre trois sociétés françaises par Muddy Waters. Les gérants, raison de la thématique porteuse
supérieur aux attentes, le hol- saumons The Scottish Salmon, (Albioma, Groupe Crit et SII). Mathilde Guillemot-Costes et été de 88 % au premier trimestre du traitement des déchets. C’est
ding italien Tinexta, axé sur le qui pourrait changer d’action- Notons enfin le caractère très Julien Goujon, restent toutefois (50 % attendus sur l’ensemble de la septième ligne du portefeuille
secteur des logiciels, dont la naire majoritaire. bon marché du fonds, avec un positifs sur le titre, qui publiera l’année) avec un maintien de la derrière Solutions 30, S&T,
croissance sera élevée cette Dans l’ensemble, le choix des rapport cours sur bénéfices des comptes IFRS en 2020 et profitabilité. Afin de profiter de SQLI, MGI Digital Graphic
année, et l’éleveur écossais de titres est très original, comme le moyen de seulement 10,3 fois ! dont la croissance des revenus a cours relativement élevés début Technology, Mediawan et Aubay.

IDAM SMALL FRANCE KIRAO SMALLCAPS

Achats d’Aures et de Generix Renforcements de Publicis et Fnac
C S
omme d’habitude, les arbi- IDAM Small France R hausse du titre. En effet, les pers- aad Benlamine, le gérant Kirao Smallcaps AC Kering ont été allégées. Enfin,
trages au sein d’Idam Moyennes des valeurs moyennes pectives de croissance ne sont, de Kirao Smallcaps, a été Moyenne des fonds de valeurs les titres Gemalto ont été appor-
françaises moyennes françaises
Small France ont été rela- selon lui, pas encore totalement actif en avril dernier, avec tés à l’OPA de Thales. En consé-
tivement nombreux ces derniè- reflétées dans le cours, avec des tout d’abord un renforcement de - 6,1 % quence, les liquidités sont
res semaines. En mai, son gérant, - 15,1 % PER prévisionnels de 24 fois la ligne Publicis Groupe à la suite passées à 11 % du fonds.
Louis Albert, a renforcé à 18 € sa pour l’exercice à fin mars 2020 et de l’annonce de l’acquisition En l’absence de publications
position dans Maisons du Monde, de 15 fois pour le suivant. A d’Epsilon aux Etats-Unis. « En marquantes, peu d’opérations
à la suite de la confirmation de l’inverse, il a pris de copieux intégrant les données d’Epsilon et ont été faites en mai et en juin.
bonnes prévisions. Il a aussi cons- - 20,5 % bénéfices sur Soitec, ligne soldée des hypothèses de synergie pru- - 10 ,4 % Notons simplement le renforce-
titué une ligne Aures Technolo- 2017 18 2019 à 93 €, après un achat à 55 € en dentes, nous pensons que le groupe 2017 18 2019 ment à 63,50 € sur Fnac Darty,
gies à 23,60 €, lorsque le titre janvier, et sur Sopra Steria générera un résultat d’exploitation afin de profiter du reflux du
avait été exagérément attaqué en des révisions en baisse des pers- Group à 103 €. Les résultats du de 2 milliards d’euros en 2021. hausse de 15 % par an. » En sens cours. IGE+XAO, Elis, Foun-
raison d’un premier trimestre pectives bénéficiaires. premier semestre donneront de C’est pourquoi nous avons un inverse, en raison de la forte taine Pajot, Akka Technologies
décevant. En sens inverse, il a En juin, Louis Albert a acheté nouvelles idées à ce gérant objectif de cours prudent à 72 € sur hausse des cours, les positions et Sopra Steria Group sont les
cédé SFPI et LNA Santé, après Generix à 5 €, malgré la forte confirmé. trois ans, soit un potentiel de dans Akka Technologies et dans cinq premières lignes du fonds.

GEMEQUITY R-CO VALOR SEXTANT GRAND LARGE

Doublement de la  Accroissement  Une pondération 


position en Inde des liquidités accrue pour les actions
D E J
ans des marchés diffici- GemEquity R n raison de la montée des R-co Valor F EUR ulien Lepage, cogérant de Sextant Grand Large A
les, GemEquity s’est bien Moyenne des fonds d’actions incertitudes et d’une Moyenne des fonds diversifiés flexibles Sextant Grand Large, a pro- Moyenne des fonds diversifiés
émergentes flexibles + 5,4 %
comporté. La constitu- absence de visibilité à fité du trou d’air du mois de
+ 21,2 %
tion de 8 % de liquidités en avril + 11,3 % court terme liées à la reprise de mai pour renforcer de 5 points, à
dans l’anticipation d’un recul qui la guerre commerciale entre les 30 %, l’exposition nette du fonds
s’est produit plus rapidement Etats-Unis et la Chine, Yoann aux actions en réduisant les cou-
que prévu s’est révélée profita- Ignatiew, gérant de R-co Valor, a vertures sur de grands indices de
ble, même si le fonds a pâti en réduit, début mai, de 82 % à 71 % 9 points à 4 points. Rappelons + 1,5 %
mai de la détention de valeurs + 6,7 % l’exposition nette du fonds aux +5% que ce pourcentage est déter-
chinoises à hauteur de 31 % du 2017 18 2019 actions, soit le plus bas niveau 2016 17 18 2019 miné par un modèle quantitatif Déc. 2018 Juin 2019
portefeuille. En effet, les actions depuis dix ans. qui prend en compte les bénéfi-
de l’empire du Milieu ont parti- Le gérant, Bruno Vanier, a utilisé Pour y parvenir, ce gérant expé- rick Gold ont été renforcées afin ces des dix dernières années. le fonds britannique Funding
culièrement souffert de la une partie de ses liquidités en rimenté a vendu des futures sur de rendre le portefeuille plus Plus les valorisations sont Circle SME Income Fund,
reprise de la guerre commer- mai pour porter de 5 % à 10 % la le S&P 500 en couverture de défensif. La poche actions est attrayantes, plus le fonds est investi dans des prêts consentis
ciale entre les Etats-Unis et la pondération des valeurs indien- positions longues et a pris des toujours majoritairement inves- investi, et inversement. Ces der- par la plate-forme de finance-
Chine. En revanche, la surpon- nes après les récentes élections. bénéfices sur Canadian National tie en Amérique du Nord (31 % nières semaines, Julien Lepage a ment participatif Funding Circle.
dération de la Russie (7 % du Il s’agit désormais d’un des trois Railway, Apple, LVMH et la aux Etats-Unis et 30 % au vendu la valeur Internet chi- Berkshire Hathaway, Toyota
fonds) s’est avérée judicieuse, la pays surpondérés, avec le Brésil valeur Internet chinoise Ali- Canada), devant l’Asie hors noise Baidu, dont les résultats Industries, le holding allemand
Bourse moscovite ayant été et la Russie. En sens inverse, les baba. Enfin, la ligne de l’assureur Japon (20 %) et la France (12 %). ont été décevants, et a renforcé Rocket Internet, l’équipemen-
favorisée ces derniers mois par plus fortes sous-pondérations MetLife a été soldée. En sens Par secteurs d’activité, les tech- l’obligation perpétuelle Casino, tier automobile sud-coréen
la remontée du cours du baril de concernent Taïwan, la Turquie inverse, les mines d’or canadien- nologiques (24 %) dominent, qui rapporte près de 9 %. Il a Hyundai Mobis et Bolloré sont
pétrole. et le Mexique. nes Agnico Eagle Mines et Bar- devant les financières (17 %). aussi constitué une position sur les premières lignes du fonds.

H2O MODERATO H2O MULTIBONDS

Des dépréciations très pénalisantes Des débuts chaotiques
D D
ans des marchés très H2O Moderato EUR-R C résilience et que la Réserve fédé- ernière recrue de notre H2O Multibonds REUR C des détenus. Enfin, la position
volatils, H2O Moderato a rale redonnera confiance aux sélection, H2O Multi- Moyennes des fonds d’obligations acheteuse sur le dollar a pâti en
internationales
beaucoup souffert, en fin investisseurs. Pour profiter d’une Bonds a cédé 2,8 %, mal- mai du vif rebond du yen, sou-
de période, des ajustements éventuelle baisse des taux améri- gré la forte hausse du mois - 2,8% tenu par la fuite vers les valeurs
effectués sur les cours des obliga- cains, des positions ont été prises d’avril (+ 8 %). En effet, le fonds a refuges.
tions illiquides détenues. Après sur les devises des pays émer- souffert en mai (– 3 %) et en juin D’une façon générale, ce sont
une forte hausse en avril, le fonds gents, qui devraient s’apprécier (– 8 %) en raison de la baisse cependant les paris pris sur les
recule de 6,9 % depuis notre der- face au dollar. Les positions ven- accentuée des rendements obli- devises qui expliquent la surper-
- 8,2 %
nière valorisation. La détention deuses sur le real brésilien, le gataires des emprunts d’Etat des + 1,3 % formance du fonds ces trois der-
de banques de la zone euro a Juil. 2018 Juin 2019 rand sud-africain et le peso grands pays développés. En Avril 2019 Juin 2019 niers mois. Des gains ont été
aussi été pénalisante, tout colombien ont été soldées et les effet, il avait pris des positions engendrés sur les achats de livre
comme les positions vendeuses Le gérant, Vincent Chailley, se achats ont porté sur la livre tur- vendeuses sur des obligations d’Etat italiens l’a aussi affecté. turque et par des ventes de devi-
prises sur le marché obligataire, montre optimiste pour le second que ainsi que sur le peso mexi- longues. L’écartement de la Mais le fonds a surtout été péna- ses asiatiques, pénalisées par la
avec une sensibilité négative de semestre, car il estime que l’éco- cain. Enfin, l’exposition nette aux marge de crédit entre les Bunds lisé fin juin par les dépréciations reprise de la guerre commerciale
4,5 points en fin de mois. nomie américaine fera preuve de actions a été remontée à 20 %. allemands et les emprunts passées sur les emprunts illiqui- entre les Etats-Unis et la Chine.
Source des graphiques : © Morningstar. Les graphiques représentent l’évolution du fonds depuis son entrée dans la sélection
Investir, le Journal des Finances / N° 2373 /  29 juin 2019
ACTIONS / 29

Le panorama de nos conseils INDEX


A AbbVie  25
Accor  17
Aéroports de Paris  11, 15, 19
Agnico Eagle Mines  19, 28
Air France­KLM  17
Air Liquide  17
Airbus  8, 11, 13, 14
Akka Technologies  21, 28
Le  conseil  de  la  semaine Le  coup  de  cœur La  valeur  à  découvrir Alantra  12
Albioma  28
ALD Automotive  17
Allergan  25
Allianz  19
Alpha Mos  8
Alstom  12, 24
SCHNEIDER En €
VOLTALIA OREGE Alten  19, 21
Altice Europe  17
En € ELECTRIC 12 Le producteur
En €
La société, qui conçoit des Altran Technologies  8, 10, 12, 19, 21
76 3,3 Amgen  25
La hausse du cours 9,58 d’électricité d’origine équipements pour traiter Apple  25, 28
April  12, 15
depuis le 1er janvier renouvelable a lancé  les boues des stations ArcelorMittal  17
9 1,41 AstraZeneca  22
66 dépasse les 30 %.  un appel au marché 2,3 d’épuration, lance une Atos  10, 21
Aubay  28
Si la Bourse maintient proche de 400 millions recapitalisation portant Axa  15
B Baidu  28
56 78,98 le cap, le mouvement 6 d’euros pour financer 1,3 sur près de 50 millions Barrick Gold  28
sur le titre devrait se l’expansion prévue d’ici à d’euros. Spéculatif et Bastide Le Confort Médical  28
Juin 2018 Juin 2019 Juin 2018 Juin 2019 Juin 2018 Juin 2019 Bénéteau  11, 17
poursuivre.  PAGE 20 2023. Souscrire.  PAGE 22 souscrire.  PAGE 22 Bic  8
BNP Paribas  15
Boiron  8, 29
Bonduelle  14
Bourbon  29
Bouygues  12
Bureau Veritas  16
C Canadian National Railway  28
Capgemini  8, 10, 12, 17, 19, 21
ACHETER VENDRE Carbios  22
Carrefour  20
OU RESTER À L’ÉCART Casino  10, 15
Catana  17
AIRBUS CARREFOUR NATIXIS Coface, CRCAM Toulouse 31, CRCAM  Celgene  25
CNP Assurances  15
L’avionneur a réalisé la meilleure Le rattrapage boursier devrait se  La récente chute de l’action Natixis,  Atlantique­Vendée, CRCAM Ille­et­ APPLE Commerzbank  15
Covéa  12
performance du Cac 40 au pre­ poursuivre. P. 20 causée  par  les  déboires  de  la  Vilaine, CRCAM Languedoc, CRCAM  La visibilité reste faible sur l’évolu­ Covivio  16
CRCAM Atlantique Vendée  XIV Cote
mier semestre. Malgré la hausse, ENGIE société de gestion H20, offre un  Loire Haute­Loire, CRCAM Morbi­ tion  des  ventes  de  smartpho­ CRCAM Ille­et­Vilaine  XIV Cote
la valorisation reste raisonnable. Le groupe est au cœur de la transi­ point d’entrée sur le titre. Spécula­ han,  CRCAM  Normandie  Seine,  nes. P. 25 CRCAM Languedoc  XIV Cote
CRCAM Loire Haute­Loire  XIV Cote
 P. 8 tion énergétique et sert un bon  tif. P. 21 CRCAM Paris Ile­de­France, CRCAM  GEA CRCAM Morbihan  XIV Cote
CRCAM Normandie Seine  XIV Cote
ALSTOM rendement. P. 20 PARAGON ID Sud Rhône­Alpes, CRCAM Touraine  Premier  semestre  très  dégradé  CRCAM Paris Ile­de­France  XIV Cote
CRCAM Sud Rhône­Alpes  XIV Cote
Le géant du ferroviaire est très GENFIT La recovery semble bien enclen­ Poitou, Deutsche Telekom, Diageo,  pour le spécialiste des barrières de  CRCAM Toulouse 31  XIV Cote
CRCAM Touraine Poitou  XIV Cote
impliqué dans l’innovation verte La biotech vient de conclure un  chée. Le rythme de croissance accé­ Eni,  Europcar  Mobility  Group, péages et des caisses de parking.  D Danone  13, 14
Dassault Aviation  14
et digitale.  P. 24 accord par un partenariat stratégi­ lère. Spéculatif. P. 8 Erytech Pharma (spéculatif), Focus Nous estimons que la visibilité est  Dassault Systèmes  10, 12, 17, 26
CARBIOS que en Chine. Spéculatif. P. 21 SMCP Home  Interactive,  ID  Logistics,  trop faible pour un achat malgré la Diageo  25
Disney  16
L’augmentation de capital dilutive  GROUPE GORGÉ Après Claudie Pierlot il y a dix ans, la Interparfums,  Klépierre,  Korian, très importante position de tréso­ E ECA  23
Edenred  17
et non ouverte aux actionnaires La réorganisation des activités de  société de luxe accessible a mis la Mersen, Michelin, Orange, Pernod  rerie nette. P. 23 EDF  17, 26
Eli Lilly  21
minoritaires a fait entrer L’Oréal ce holding pourrait permettre, à  main sur De Fursac, qui aura un  Ricard, Pharmasimple (spéculatif),  SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Elis  28
Engie  17, 19, 20
et  Michelin  au  capital  de  cette terme,  une  extériorisation  de  la  impact  positif  sur  les  résultats.  Soitec, Somfy, Suez, Sword Group,  Les activités de marché peinent à  Eni SPA  25
Epsilon  12, 16, 28
société de chimie verte, qui va valeur, alors que le titre n’est valo­ Cette  acquisition  renforce  le  Thales, Total, Vivendi, Wendel et  se redresser et certains objectifs du Eramet  17
commercialiser en 2020 un pro­ risé aujourd’hui que pour ses deux  groupe. P. 23 Worldline. plan stratégique ont été revus à la  Erytech Pharma  29
Esi Group  21
cédé de biodégradation. Spécula­ participations  dans  Prodways  et TRANSGENE baisse. P. 8 EssilorLuxottica  10
Euris  10
tif. P. 22 ECA. P. 23 La biotech a réalisé une levée de Euronext  10, 12
Europcar Mobility Group  17, 21
fonds de 50 millions auprès de ses  MAIS AUSSI… Evolis  16
En € En € 16,76 actionnaires, ce qui va lui permettre CONSERVER Alpha Mos, Bic, Boiron, Bourbon, 
F FDJ  11
Fiat Chrysler  8, 15
Figeac Aéro  14
10 16 de lui assurer le financement de ses  GlaxoSmithKline, Glencore, Groupe  Finatis  10
6,54 investissements jusqu’en 2022. Des  Flo, HSBC et Tronics Microsystems. Fnac Darty  28
Focus Home Interactive  21
8 13 résultats  cliniques  majeurs  sont  ALTRAN TECHNOLOGIES Foncière Euris  10
Fountaine Pajot  17, 28
attendus. Spéculatif. P. 22 Capgemini a lancé une offre d’achat,  G Glaxosmithkline  25
6 10 GEA  23
ce qui a du sens sur le plan industriel.  Gecina  16
Genfit  21
4 7 MAIS AUSSI… Pour autant, nous conseillons d’atten­ Glencore  25
GL Events  16
Juin 2018 Juin 2019 Juin 2018 Juin 2019 Aéroports de Paris (Groupe ADP),  dre, car les actionnaires méritent un  Groupe Crit  28
Air  Liquide,  Atos,  BNP  Paribas,  prix plus élevé. P. 21 Groupe flo  21
Groupe Gorgé  16, 23
Guy Degrenne  12
H H20  21
Harvest  12
Haulotte Group  15
HSBC  25
Le top  Le flop Suivi de nos conseils I IBM  10
Icade  16
de la semaine ID Logistics  17
Iliad  17
Ingenico Group  16
Intel  7
SOMFY ERYTECH (6,28 € ; ERYP) BOIRON SWORD GROUP BOURBON K
Interparfums  16
Kering  28
(27,06 € ; SO) La biotech a conclu un accord avec la  (36,85 € ; BOI) (30,20 € ; SWP) (1,93 € ; GBB) Keyyo  12
Korian  19
Alors que l’action Somfy a gagné société américaine SQZ Biotech afin  La Haute Autorité de santé (HAS) a  Après  une  rencontre  avec  la L’action  du  groupe  de  services L L’Oréal  22
Lagardère  16
33 % depuis le début de l’année, le de développer un portefeuille de trai­ rendu un avis défavorable au rem­ direction,  EuroLand  Corporate  a maritimes regagnait 8 % vendredi  Latécoère  14
LDC  14
leader mondial de l’automatisme tements  d’immunomodulation  à  boursement de l’homéopathie en  confirmé son avis favorable sur le matin. Le fondateur, Jacques de Lisi  14
des ouvertures et fermetures de base de globules rouges. Erytech est  France. Cette mesure était antici­ titre. Les prises de commandes et Chateauvieux (61 % du capital), a LVMH  13, 28
M M6­Métropole TV  16
la maison et du bâtiment a aussi éligible à 57 millions de dollars de  pée. L’action a cédé 25 % depuis la  croissance  organique  à  deux proposé  une  offre  alternative  à  Mediawan  16, 28
Medidata  10, 12, 17
réalisé un bon premier trimestre. paiements d’étape et jusqu’à 50 mil­ trois mois. Les analystes estiment  chiffres prévue pour les prochains celle présentée par les créanciers  Merck  22
Michelin  8, 11, 13, 22
Sur  cette  période,  le  chiffre lions par traitement autorisé ainsi  que les ventes des produits rem­ exercices  sont  rassurantes.  Par de cette société très endettée. Elle  Microsoft  7, 19
Mitsubishi  8
d’affaires a augmenté de 4,6 % et qu’à des royalties. Fin mars, la tréso­ boursés (tubes de granules) qui ailleurs,  le  niveau  de  13  %  de ne  prévoit  pas  de  dilution  de Mr Bricolage  15
Mylan  25
la croissance interne s’est établie rerie s’élevait à 110 millions. Les  représentent 25 % des facturations marge d’Ebitda semble davantage l’actionnaire à l’issue de la restruc­ N Natixis  15, 21
à 4,3 %. C’est en Chine (+ 22 %), essais de phase III dans le cancer du  du groupe pourraient baisser de  être  un  niveau  plancher  qu’un turation et elle assure un nouvel  Neopost  15
Nestlé  19
en Europe du Nord (+ 19,6 %) et, pancréas et de phase II dans le cancer  20 %. Au­delà de cet impact défa­ objectif. apport de liquidités pour la pour­ Nexity  16
Nissan  15
dans  une  moindre  mesure,  en du sein triple négatif sont en cours. vorable,  le  leader  mondial  de  suite de l’activité. Le conseil de  O
Novartis  11
Oeneo  14
Europe  centrale  et  de  l’Est l’homéopathie pourra mener des NOTRE CONSEIL Bourbon a demandé à la direction Orange  17
Orege  22
(+ 16,2 %) que la progression a été NOTRE CONSEIL campagnes  publicitaires  (interdi­ ACHETER : en générale d’étudier ces différentes 
la plus forte. ACHAT SPÉCULATIF : en tes pour les produits remboursés)  l  progression de 5 %  offres.
Orpea  16
Osmozis  16

l  l’absence de résultats clini­ et accélérer sa diversification dans depuis le début de l’année,


P Paragon ID  8
Peugeot  11, 15, 16