Vous êtes sur la page 1sur 22

Institut National de Formation Supérieure

Paramédicale de Constantine

PHYSIOLOGIE DU GR

Dr. BOUHSANE Dj
Cours d’Hématologie générale, LSP
djinane.bouhsane@univ-constantine3.dz
PLAN:

I. Introduction:

II. Méthodes d’étude:

III.Morphologie générale et données quantitatives:

IV.Structure:

V. Métabolisme:

VI.Destruction des hématies:

Conclusion.
I. Définition:

Globule rouge (GR) ou hématie ou érythrocyte.

Cellule anucléée contenant:

 Hémoglobine (Hb),

 Système enzymatique interne relié à la glycolyse assure la protection de l'Hb


et de la membrane contre l'oxydation.

Provient des érythroblastes de la MO, et de la maturation finale du réticulocyte.

Durée de vie: 120 jours (épuisement progressif de l'équipement enzymatique).

Le sang contient 25 milliards de GR = 4 – 5 millions/mm3.

Chaque jour, une proportion fixe de GR est détruite au terme de leur vie =
hémolyse physiologique.
II. Méthodes d’étude:
Méthodes générales: Hémogramme:

Réticulocytes RETIC nombre 20 – 100 G/L (soit 0.5 – 2% des GR).


Méthodes spécifiques: Membrane
Résistance osmotique globulaire (fragilité membranaire).
Pink test (test de lyse au glycérol acidifié modifié).
Electrophorèse des protéines de la membrane en gel de polyacrylamide (SDS-PAGE):
Cytométrie en flux.

Méthodes spécifiques: Hémoglobine


Méthodes biochimiques: éléctrophorétiques, chromatographiques.
Méthodes cytochimiques: Test de falciformation, Test de solubilité,
Etude de la fonction oxyphorique de l’Hb: dosage des gaz de sang.

Méthodes spécifiques: Métabolisme


Méthodes directes: radiomarquage du glucose.
Dosages enzymatiques (quantitatifs):
Dosage spéctrophotométrique, fluorimétrique, chromatographique.

Etude de la durée de vie des GR: marquage du GR au cours de la formation (glycine radiomarquée) ;
chrome radioactif (demi vie des GR).

Méthodes génétiques:
III. Morphologie générale:
GR sur frottis sanguin coloré: petits éléments sans noyau
ayant l’aspect d’un disque avec centre clair, cytoplasme
homogène rose vif par Giemsa.

GR dans les vaisseaux sanguins: petits disques souvent


biconcaves, 7µm de diamètre, 2µm d’épaisseur sur les bords
et 1µm au centre.

IV. Structure:
 GR peut être représenté comme un sac (= membrane) contenant :
o Hémoglobine: représente 92% du poids sec (1/3).
o Eau: 60% (2/3);
o Glucose.
o Enzymes.
o Divers électrolytes (potassium, sodium, chlore).
IV. Structure:
1. Membrane: a. Structure

Aspect classique trilaminaire (2 couches opaques


entourant une couche claire) en ME.
Constituée de:
oLipides: 40% (65% de phospholipides, 25% de
cholestérol, 10% d'acides gras),
oGlucides: 08% (partie oligo-sacharridique des
glycoprotéines et des glycolipides),
o Protéines: 52%.
IV. Structure:
Protéines extramembranaires, du cytosquelette: spectrine, actine, protéine 4.1, protéines de
forme, permettent le maintien de la structure du GR
Protéines transmembranaires, intégrines: bande 3, glycophorine A, assurent la transmission
des messages de l'extérieur vers l'intérieur, protéines des échanges.
Protéines d’ancrage: ankyrine, permet de rattacher le squelette membranaire au reste de la
membrane.
A coté de ces protéines de structure, il y a des protéines fonctionnelles à activité enzymatiques:
ATP ase, protéine 4a5 (perméase de glucose), protéine kinase, protéine phosphatase,…
Interactions protéiques:
-Horizontales: spectrine – actine – protéine 4.1;
-Verticales: bande 3 – ankyrine.
IV. Structure:
1. Membrane:

b. Propriétés physiques:

Déformabilité: dépend de la viscosité interne du cytoplasme érythrocytaire,

forme biconcave, rapport surface/volume érythrocytaire, flexibilité de la

membrane de l'hématie. Le GR passe dans des capillaires de 3 µm de diamètre.

 La charge négative de la membrane permet d'éviter l'agglutination des hématies.

La membrane permet l'entrée du glucose dans le GR par diffusion passive.

Une pompe ATP ase Na+K+ dépendante assure le transport actif des cations

et maintient la composition du GR en cation.


c. Fonctions de la membrane érythrocytaire:

-Rétention des molécules de l’hémoglobine:


-Transport et échanges entre les milieux interne et externe:
diffusion passive, transport actif.
Echanges de l’eau: rapidement et passivement;
Echanges d’acides aminés:
Échanges des cations (Na+ et K+): processus actif demande un apport
énergétique fourni essentiellement par l'ATP.
Échanges des anions (Cl-, HCO3-): par l’intermédiaire de la protéine bande3;
Pénétration des sucres: (Glucose  Simple Diffusion.

d. Pathologies de la membrane érythrocytaire:

Constitutionnelles: Anomalies des protéines du cytosquelette (ex: sphérocytoses


et elliptocytoses), ou autres anomalies.
 Acquises: l'hémoglobinurie paroxystique nocturne (perte d'une protéine
d'ancrage), et les anomalies membranaires secondaires.
IV. Structure du GR:
2. Hémoglobine:

a. Structure:

Hémoglobine= terme utilisé en 1862 par Hoppe-Seyler,


Pigment respiratoire, de coloration rouge, synthétisé par la lignée érythroblastique,
Sphéroïde de 65 X 55 X 50 A°; PM = 64 kDa,
Complexe hétéro- protéique (tétramère), de structure globuleuse, formée de 4 S/U
identiques deux à deux. 1 S/U (monomère) = Globine + Hème.
La partie protéique : les chaînes de globine

Famille α : 141 résidus, ariginine C-ter


Famille β : 146 résidus, Histidine C-ter

Le groupement prosthétique: l’hème

Protoporphyrine IX Histidine distale


tétrapyrrolique

FER FERREUX
Fe++

Histidine proximale
2. Hémoglobine: b. Ontogenèse:

HbA 96-98 %

HbF <2%

HbA2 2-3,5 %
Sens de la transcription
2. Hémoglobine:

c. Génétique:

Gènes 5’ 3’
de
globine
télomères
Au cours du développement
d. Biosynthèse:

-Globine:
ny des EB,
Sth protéique;

- Hème:
↑↑de l’affinité
2. Hémoglobine: e. Fonctions: pour l’O2

1. Transport de l’oxygène
↓↓ l’affinité
Une molécule d’Hb fixe 4 molécules d’O2  Oxyhémoglobine. pour l’O2

Sang artériel: ≈ 97% de l’Hb est combiné à l’O2. 1 g d’Hb A peut


transporter 1.34 ml d’O2.
L’efficacité du transport de l’O2 peut être mesurée par la courbe
de dissociation de l’O2.
P50 : pression partielle en 02 pour laquelle 50% de l’Hb est
oxygénée. Dans le sang, à 37°C, elle est de 26mmHg.

2. Fonctions secondaires:
-Elimination du CO2: L’Hb désoxygénée fixe 10% du CO2 sur les
groupements aminés latéraux de la globine  carbamihémoglobine
/carbhémoglobine.
-Effet tampon (effet Bohr): L’Hb fonctionne fixe les protons H+
au niveau des ponts salins  maintenir stable le pH érythrocytaire.
-Transport du CO et NO:
CO: affinité 250 x plus /O2; fixation moins rapide; libération très difficile.
NO: se lie à l’Hb-O2  meilleure oxygénation des tissus (effet vasodilatateur).
2. Hémoglobine: f. Pathologies:

Anomalies constitutionnelles:
Anomalies qualitatives:
Drépanocytose:
Mutation faux sens : gène de la chaîne b globine
 Hémoglobinoses C, E, D.
Anomalies quantitatives:
Syndromes thalassémiques: Déséquilibre de synthèse
des chaines de globines (β thalassémies, α thalassémies).
Anomalies acquises:
 Méthémoglobinémie: le fer de l’hème est oxydé (Fe3+), Il existe plusieurs
causes possibles: toxiques (agents Oxydants).
 Sulfhémoglobinémie: Un groupe thiol est fixé au noyau tétrapyrrolique dont il
réduit l’un des cycles; toujours d’origine toxique.
V. Métabolisme du GR:
Le GR a un métabolisme propre, assez réduit mais permettant d’assurer le transport de l’O2 et de se
protéger contre les facteurs endogènes et exogènes.
Il doit produire de l'énergie pour 2 objectifs principaux:
 Maintenir l'intégrité de la membrane, (équilibre ionique par la pompe Na+/Ka+ ATPase);
 Maintenir l'Hb sous sa forme active (fer à l'état divalent).
La seule source d’énergie = glycolyse  ATP + métabolites (NADH, NADPH).
1. Métabolisme énergétique:
Voie directe: glycolyse anaérobie. Métabolise 90% du glucose par dégradation en 2 trioses phosphates
avec production de: ATP, NADH réduit (coenzyme de la methémoglobine réductase) et lactate.
Cycle des hexoses monophosphates: shunt des pentoses; glycolyse aérobie: nécessite 2 enzymes
principales: G6PD et P6GD; Catabolise 10% du glucose et produit du NADPH (co-enzyme de la glutathion réductase)

et de la methémoglobine réductase accessoire.


Cycle du 2,3 DPG, shunt de Rappoport-Luebering: greffé sur la voie anaérobie, il produit le 2,3-DPG,
qui régule l'affinité de l‘Hb pour l'oxygène.

2. Système d'oxydoréduction:
Système de maintien du glutathion à l'état réduit: détoxication des peroxydes et protection contre
l'oxydation de la globine et de diverses protéines structurales.
Système de réduction de la méthémoglobine (forme oxydée de l‘Hb): repose sur la méthémoglobine
réductase à NADH.
d. Enzymopathies érythrocytaires

Touchant la glycolyse anaérobie:


Déficit en Pyruvate Kinase (PK)+++,
Autres déficits = glucose phosphate isomérase, glucose 3 phosphate glycérate
Kinase, 2,3 diphosphate glycérate mutase
Touchant le shunt des pentoses:
Déficit en G6PD +++.
VI. Destruction des hématies (hémolyse):
 Vieillissement:
 Pas d’ADN ni d’ARN  pas de nouvelles protéines ni d’enzymes.
 Pas de remplacement de l’ATP  pas de changements des lipides membranaires + arrêt de
la pompe Na+/K+  perte de la souplesse et hyperhydratation.
 Pas de NADH, H+ et de NADPH, H+ pas de réduction du fer et de la globine.
 Le transport du dioxygène est impossible  précipitation de l’hémoglobine oxydé.
 Pas d’enzyme  la glycolyse ↓. Le 2,3-DPG ↓ + affinité de l’Hb pour le dioxygène ↑.
 La mort de la cellule:
 Lyse dans les capillaires profonds.
 Eclatement.
 Phagocytose par les macrophages de la rate.

Hémolyse physiologique
Phénomène irréversible.

Hémolyse intra-tissulaire: 80 – 90% Hémolyse intra-vasculaire: 10%

Siège: SRE médullaire (50%), splénique


(25%) et hépatique (25%).
Conclusion:

L'intégrité de l'ensemble des paramètres

de la numération globulaire

assure du fonctionnement

normal de l'érythropoïèse.

Dr. BOUHSANE Dj
Cours d’Hématologie générale, LSP